La nécessité d’une prière pure
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

La nécessité d’une prière pure

Aller en bas

La nécessité d’une prière pure Empty La nécessité d’une prière pure

Message  atanassova le Jeu 28 Juin 2018 - 15:33

Catéchèse du mardi 10 août 1943.

Commentaire de Jérémie 9 : La nécessité d’une prière pure.


Je me plains tout bas au Seigneur : alors que, comme d’habitude, j’ouvre au hasard l’Évangile ou la Bible, il me fait tomber, encore ce matin, sur un passage très triste (Jérémie, chapitre 9).

J’aurais tellement besoin d’un mot d’espoir pour ma pauvre patrie!... Je reconnais que nous sommes coupables des fautes dont on nous accuse et pour lesquelles nous sommes punis. Mais l’amour de la patrie me fait souffrir pour les épreuves dont Dieu nous afflige.  

Jésus me laisse gémir, puis il attire mon attention sur les versets 23-24, et sur la dernière phrase du verset 25. Je comprends qu’il va m’instruire sur cela... et j’attends.          


Dieu le Père dit :          

"La prière est une bonne et sainte chose, et c’est une bonne chose aussi de méditer et d’étudier la sagesse. Mais rien n’est plus utile à l’être humain que cette connaissance : le fait d’être convaincu de Dieu.    

       
Quand on a vraiment compris qui est le Seigneur, on ne se trompe plus, on sait prier, non pas d’un mouvement machinal des lèvres dont s’échappent des résolutions sérieuses de bonté, de pardon, de continence, d’humilité, mais avec une véritable adhésion à Dieu, avec le ferme propos de pratiquer toujours mieux la Loi pour être béni de Dieu.        

Quand on a compris qui est le Seigneur, on possède pour toujours le savoir, la richesse, la force qui donnent la vraie gloire, laquelle ne meurt jamais et plaît à Dieu.      

Ces temps-ci, vous faites sans cesse des prières. Mais elles ne servent pas autant qu’elles le devraient. Ne pensez pas que votre Dieu ait changé sa Nature d’infinie bonté et de parfaite paternité. C’est que vous lui présentez des prières contaminées par trop de choses.

Dépouillez-vous du triple habit qui opprime votre esprit et le contamine. Rejetez l’hypocrisie, la haine, la luxure. Il y aurait d’autres choses à enlever, mais celles-ci sont les plus abjectes à mes yeux. Et vous êtes des hypocrites lorsque vous venez à moi par des cérémonies religieuses que vous accomplissez avec un sentiment humain et non surnaturel.        

Mais qui croyez-vous tromper ? Moi ? Ô malheureux ! Vous pouvez vous tromper les uns les autres, empruntant un visage religieux, portant même un masque qui cache votre vrai visage irréligieux, car religion signifie obéissance aux souhaits et aux vouloirs de Dieu, alors que vous lui désobéissez dans les grandes choses comme dans les petites. Vous pourrez vous tromper entre vous, mais vous ne tromperez pas votre Dieu.    

Que dirais-tu, Maria, et que ferais-tu si quelqu’un t’offrait un bouquet de fleurs [flétries] ou une assiette de fruits sales ou véreux ? Tu dirais qu’on aurait mieux fait de ne pas te les offrir parce qu’ils te répugnent et t’offensent. Voilà : je dis la même chose de la majorité de vos prières.        

Vous haïssez. C’est certain. Vous haïssez. Et votre esprit est si lourd que vous ne vous rendez même pas compte d’être pleins de hargne et d’égoïsme envers tous. Mais que vous ai-je dit ? "Si au moment de prier, tu te souviens d’avoir offensé ton frère ou que lui a quelque chose contre toi dans son cœur, réconcilie-toi d’abord avec lui et puis viens". La condition essentielle pour être écoutés est de ne pas avoir dans le cœur la haine qui tue l’amour. Comment pouvez-vous venir à moi qui suis miséricorde, quand vous n’êtes pas miséricordieux ? Comment pouvez-vous juger et penser que moi, qui suis justice, je ne vous juge pas?

Ne voyez-vous pas que, en condamnant à la haine ceux qui vous nuisent — et peut-être que vous fûtes les premiers [à nuire] et non eux — vous vous condamnez vous-mêmes ?  

Vous êtes luxurieux. Que de luxure, de la chair, de l’esprit, du cœur, déferle sur le monde, jaillissant de vous comme des multiples bouches d’une fontaine qui a sa source dans les profondeurs où règne l’Ennemi ! C’est un déluge, voulu par Satan et non par Dieu, et auquel vous vous êtes prêtés, un déluge qui se répand sur la terre et en chasse la Lumière, la Vérité, la Vie. Et la Lumière-Vérité-Vie, telle une colombe qui n’aime pas la fange putride, se retire dans les Cieux, en descend rapidement pour arrêter son vol sur les rares créatures lesquelles, comme les cimes des monts, émergent au-dessus de la vase qui vous déshonore.

Les hommes eux-mêmes ont empêché mon Fils bien-aimé de demeurer parmi les hommes. Écoutez-le, vous qui savez encore le faire, vous qui résistez à la vague corruptrice par amour pour nous. Le Salut est en lui, car il est l’éternel Rédempteur, et les mérites infinis de son infinie douleur opèrent éternellement. Mais vous les rendez stériles par la corrosion du mal satanique dont vous êtes remplis. Plus encore que son Sang sur les Hébreux, la façon dont vous détruisez en vous les effets de son Sang par le péché— que vous aimez comme votre vie d’une heure — vous condamne et vous rend dignes de mon châtiment.      

Vous êtes des cœurs incirconcis. Vous ne savez, vous ne voulez pas passer l’anneau de triple pénitenceà votre cœur que vous avez enlevé à Dieu et donné à l’Ennemi de Dieu et du genre humain. Voici ce qu’il faut pour que j’intervienne : vous repentir et faire pénitence. Sans ces deux choses, chacune de vos prières, chacun de vos actes religieux est un mensonge et une offense que vous faites à Dieu.


Et si l’Esprit d’Amour ne peut plus opérer en vous les prodiges de l’amour parce que vos actions neutralisent son action, et si le Verbe du Père ne peut plus opérer les miracles de son Sang et de sa Parole parce qu’il y a en vous des forces contraires, le Père, le Seigneur Dieu, peut toujours brandir le fouet de la punition et défendre en lui les trois divines Personnes, trop, beaucoup trop offensées par l’humanité."  

source: http://maria-valtorta.org/Quaderni/indexC.htm#Aout
atanassova
atanassova
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 49
Date d'inscription : 01/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

La nécessité d’une prière pure Empty La nécessité d’une prière pure.

Message  atanassova le Jeu 28 Juin 2018 - 16:40

Catéchèse du mercredi 18 août 1943


Jésus dit :      

"Je continue à t’expliquer les passages qui me semblent opportuns.

Il est dit: "Au vainqueur, je donnerai à manger de l’arbre de la vie... ". Et cette pensée s’est appliquée à moi.          

Oui, je suis l’arbre de vie éternelle et je me donne à vous comme nourriture dans l’Eucharistie, et ma vue sera la nourriture joyeuse des vainqueurs dans l’autre vie[2]. Mais cette phrase a un autre sens que beaucoup ignorent, justement parce que beaucoup de ceux qui me commentent ne sont pas des "vainqueurs".  

Qui est vainqueur ? Que faut-il pour l’être ? Des œuvres retentissantes d’héroïsme ? Non. Les vainqueurs seraient alors trop peu nombreux. Les vainqueurs sont ceux qui vainquent en eux-mêmes la bête qui voudrait avoir raison d’eux. En vérité, entre le martyre atroce mais bref, aidé par des coefficients surnaturels et naturels, et la lutte secrète, obscure et continue, cette dernière a plus de poids sur les balances de Dieu, ou du moins un poids d’un autre genre, mais précieux.          

Il n’y a pas de plus grands tyrans que la chair et le démon. Et ceux qui savent vaincre la chair et le démon, et faire un esprit de la chair, et du démon, un vaincu, sont les "vainqueurs".      

Mais pour l’être il faut s’être donné totalement à l’Amour. Totalement : celui qui aime de toutes ses forces ne garde rien pour soi et, ne gardant rien pour soi, il ne garde rien pour la chair et le démon. Il donne tout à son Dieu et Dieu donne tout à celui qui l’aime.      

Ma Parole descend nourrir les âmes entièrement données à leur Seigneur Dieu. Ma Parole vient pour vous servir de prêtre et de guide, à vous qui cherchez le guide véritable et qui en voyez de si faibles pour les foules qui périssent sans guide véritable. Vous qui avez compris la vérité, vous savez qu’une seule chose est nécessaire : vivre de ma Parole, croire à ma Parole, marcher selon ma Parole.      

Que penses-tu de quelqu’un qui veut vivre de friandises, de liqueurs et de fumée ? Tu dis qu’il en mourra parce ce n’est pas là la nourriture nécessaire à une vie saine. Il en va de même pour celui qui se fatigue à poser mille gestes extérieurs et ne fait pas attention à ce qui constitue le noyau de toute la vie de l’âme : ma Parole.        

Pourquoi la Messe, pourquoi l’Eucharistie, pourquoi la Confession ne vous sanctifient-elles pas comme elles le devraient ? Parce que ce sont pour vous des choses que vous faites pour la forme, vous ne les rendez pas fécondes par l’attention à ma Parole. Pis encore : vous étouffez ma Parole, que je lance du haut du ciel pour vous appeler et vous illuminer, sous la tiédeur, l’hypocrisie, la faute plus ou moins grave.    

Vous ne m’aimez pas, voilà tout. Aimer ne veut pas dire faire de temps en temps une visite mondaine de courtoisie, toute superficielle. Aimer veut dire vivre avec son âme unie, allumée, fondue à un feu unique qu’alimente une autre âme. Dans la fusion, la compréhension survient aussi.          

Je parle, non plus de loin, du haut des cieux, mais j’établis ma demeure[3] — et avec moi le Père et l’Esprit, parce que nous sommes une seule chose — j’établis ma demeure dans le cœur qui m’aime et ma parole n’est plus un murmure, mais pleine voix; elle n’est plus isolée mais continue. Je suis alors le vrai ‘Maître’. Je suis celui qui, il y a vingt siècles, parlait aux foules infatigablement et qui maintenant trouve ses délices à parler à ses enfants préférés qui savent l’écouter et dont je fais les canaux de ma grâce.


Je vous donne tant de vie ! Vraie vie, sainte vie, vie éternelle, vie joyeuse avec ma Parole qui est la Parole du Père et l’Amour de l’Esprit. Oui, en vérité, je donne à manger au "vainqueur" le fruit de l’arbre de vie. Je vous le donne sur cette terre par ma doctrine spirituelle que j’apporte de nouveau parmi les humains afin qu’ils ne périssent pas tous. Je vous le donne dans l’autre vie par ma présence parmi vous pour l’éternité.    

Je suis la vraie Vie. Restez en moi, mes bien-aimés, et vous ne connaîtrez pas la mort.”

source: maria-valtorta.org
atanassova
atanassova
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 49
Date d'inscription : 01/01/2017

Revenir en haut Aller en bas

La nécessité d’une prière pure Empty Re: La nécessité d’une prière pure

Message  Admin le Mar 3 Juil 2018 - 13:37

@ Atanassova :

Baisers !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50528
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum