Le Secrétaire de Benoît : "Celui qui travaille à inventer une nouvelle Église abuse de son autorité"
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Secrétaire de Benoît : "Celui qui travaille à inventer une nouvelle Église abuse de son autorité"

Aller en bas

Le Secrétaire de Benoît : "Celui qui travaille à inventer une nouvelle Église abuse de son autorité" Empty Re: Le Secrétaire de Benoît : "Celui qui travaille à inventer une nouvelle Église abuse de son autorité"

Message  Admin Jeu 9 Mai 2019 - 10:51

LE SECRÉTAIRE DE BENOÎT XVI, MGR GEORG GÄNSWEIN, DÉCLARE QUE CELUI QUI TRAVAILLE À INVENTER UNE NOUVELLE ÉGLISE ABUSE DE SON AUTORITÉ SPIRITUELLE" !


Le Secrétaire de Benoît : "Celui qui travaille à inventer une nouvelle Église abuse de son autorité" Knsojf10


LE SECRÉTAIRE DU PAPE BENOÎT DÉCLARE


LE SECRÉTAIRE DU PAPE BENOÎT DÉCLARE :

« CELUI QUI TRAVAILLE A INVENTER UNE NOUVELLE ÉGLISE ABUSE DE SON AUTORITÉ SPIRITUELLE !

L'Archevêque Gänswein: " QUAND LES PRÊTRES ET LES ÉVÊQUES N’ONT PLUS LE COURAGE DE PROCLAMER LES ÉVANGILES AVEC FORCES , DANS LEUR INTÉGRALITÉ, ALORS LE DÉSASTRE SURVIENT »
-------------


1er mai 2019 ( LifeSiteNews ) - Mgr Georg Gänswein, secrétaire personnel du pape émérite Benoît XVI et préfet de la Maison papale, a ordonné quatre nouveaux prêtres au monastère de Stift Heiligenkreuz en Autriche. Dans son homélie, il a parlé du devoir du prêtre de rester fidèle à la «vérité des évangiles» et a réprimandé ceux qui, au sein de l'Église, souhaitaient «inventer une nouvelle Église».

Au cours de son homélie lors de l'ordination du 27 avril, le prélat allemand a d'abord raconté la légende du capitaine d'un navire de guerre qui indique ce qu'il pense être un autre navire mais qui est en réalité un «gardien de phare de rang inférieur» pour changer de cap afin d'éviter une collision.

Tandis que le capitaine, avec un air de supériorité, ordonne continuellement à l'autre de changer de cap, le gardien de phare répète calmement que c'est le capitaine qui doit changer de cap. Le fier capitaine se vante alors de la puissance de son navire et menace de prendre des mesures pour assurer la sécurité de son navire et de son équipage. A cela, le gardien répond qu'il dirige un phare et qu'il lui est impossible de changer de cap.

Se servant de cette image de gardien de phare, l'archevêque Gänswein a déclaré aux quatre candidats sacerdotaux qu'ils devaient eux aussi ressembler au phare et à son gardien, «car les prêtres traitent également de la question de garder le cap et de changer de cap». at-il expliqué, "influencent le cours de la vie des hommes, ils orientent, ils changent". "Oui", a-t-il ajouté, "votre position est semblable à celle du gardien de phare de deuxième classe."

À la différence de certains des navires puissants dans la mer, le phare lui-même "n'a pas de navires de guerre", a expliqué le prélat. Il en va de même pour le prêtre, dont «la force ne provient pas de moyens extérieurs de pouvoir». Ils dirigent et guident les gens, «en proclamant simplement la vérité devenue incarnée en Jésus-Christ», a-t-il ajouté.

Comme l'a déclaré Gänswein, un prêtre «n'est pas fort en son propre pouvoir», il n'a de force que dans la mesure où il «témoigne de la vérité». Les gens devraient changer leur comportement parce qu'ils ont été en contact avec la «vérité des évangiles» , Tout comme un navire doit changer de cap lorsqu’il entre en contact avec un phare. Puisque Dieu a confié cette vérité à son Église, celle-ci ne peut «proclamer autre chose que cette vérité, que ce soit à un moment ou à un autre».

Un prêtre pourrait entendre des voix semblables à celles du capitaine du navire de guerre ordonnant au phare de changer de cap, a ajouté l'archevêque allemand, mais il doit donner une "réponse simple", celle de "la beauté et la vérité de la Foi", emprunter le bon chemin vers «le salut éternel».

L'Archevêque Gänswein recommande aux nouveaux prêtres de ne pas enseigner leurs «bonnes idées, mais plutôt celles que Dieu nous a données». Il ne s'agit pas de «nos propres idées chéries, mais du salut», a-t-il expliqué. Et la «force provient des sacrements». Ainsi, un prêtre n'a pas besoin d'avoir une «personnalité frappante» et il ne «fera pas la une des journaux», tout comme le phare. Le gardien de phare, a déclaré Gänswein, "ne ferait la « une" des journaux que s'il quittait son poste pour faire autre chose".

"Ce n'est que lorsque les gardiens de phare quittent leurs postes, qu'il y a un désastre et que viennent ensuite les gros titres."

«Et quand les prêtres et les évêques n’ont plus le courage, proclame le prélat, de proclamer les Évangiles avec force et dans son intégralité, mais de présenter simplement leurs propres paroles de sagesse, alors le désastre survient, puis il y a des titres . "

"N'avons-nous pas assez de cela ces derniers temps?", Demanda Gänswein, évoquant probablement les révélations actuelles des scandales d'abus sexuels commis par des religieux qui ont ébranlé l'Église catholique et faisant peut-être aussi allusion à la lettre du pape émérite Benoît XVI sur les racines morales et doctrinales de la crise actuelle des abus.

C'est du moins ce que pensait Kathpress, le site d'informations des évêques autrichiens. Dans un compte rendu de ces propos daté du 28 avril, Kathpress a déclaré : «Ces déclarations pourraient très bien s’être déroulées autour d’un texte controversé de Benoît XVI, dans lequel le pape à la retraite a finalement présenté une analyse et une comptabilité personnelles. du scandale des abus et de ses conséquences pour l’Eglise. "

Kathpress indique également que Heiligenkreuz, en tant que séminaire sacerdotal, compte actuellement 314 étudiants et constitue donc «l'un des plus grands lieux de formation sacerdotale en Europe».

Faisant une autre référence indirecte à une récente discussion lancée par Mgr Heiner Wilmer qui affirmait qu '"un abus de pouvoir est dans l'ADN de l'Église", l'archevêque Gänswein a en outre déclaré dans son homélie du 27 avril: "Et celui qui souhaite inventer une nouvelle Église et qui veut bricoler le soi-disant ADN, fait fausse route et abuse de son autorité spirituelle. "

La "tâche sainte" ne consiste pas à "attirer l'attention sur soi", a-t-il expliqué, "à ne rien inventer de nouveau pour sauver l'Église", mais à s'appuyer sur Jésus-Christ lui-même, ce qui "appelle à l'humilité, mais moins de courage. "

Les prêtres, a déclaré Gänswein aux candidats sacerdotaux, devraient être conscients qu’ils sont «envoyés», et ici, ils peuvent parler «beaucoup plus audacieux que quand ils parlent en leur propre nom». ajoutée.

Dans le même temps - tout en restant dans l'humilité - les nouveaux prêtres doivent également être conscients «que vous avez une dignité qui vous distingue de tous ceux qui ne sont pas prêtres. Mais vous n'avez pas acquis cette dignité par vous-mêmes. »Le prélat allemand a ensuite encouragé les nouveaux prêtres en disant qu '« il se peut que vous ayez la conscience de faire quelque chose de grand, quelque chose qui ne passera pas ».

Il est important, a-t-il ajouté, de faire preuve de courage et d'humilité et de "ne faire que ce qui doit être fait et dit au nom de Jésus-Christ". Ce courage et cette humilité "découlent de la fidélité à la Parole donnée et de la foi. vous avez quelque chose à donner ", a déclaré l'orateur," et cela dépasse tout ce qui est humain et qui contient le Divin ".

Mgr Gänswein, archevêque, a rappelé à la congrégation qu'un prêtre n'était pas un «titulaire de charge», qui remplissait certaines «fonctions dans la société». Au contraire, le prêtre «fait quelque chose que personne ne peut faire par lui-même».

Le prêtre «donne l'absolution de nos péchés au nom de Jésus-Christ et parle des paroles de la transsubstantiation sur les dons du pain et du vin», ouvrant ainsi le cœur de l'humanité à la Grâce et à Dieu.

«La prêtrise n'est pas simplement un bureau», a ajouté le prélat, «mais un sacrement.» Malgré nos faiblesses humaines, il est important de se souvenir de la «grandeur de la prêtrise».

S'exprimant devant les ordinations lors d'une petite interview avec le monastère de Heiligenkreuz, l'archevêque Gäanswein a expliqué que de telles ordinations «constituent l'une des plus belles expériences», en ce sens qu'il peut «administrer aux jeunes hommes le sacrement de l'ordination sacerdotale». , A-t-il dit, quelque chose de très théologique, de très personnel et de très catholique.
Mer. 1er mai 2019 - 18h01 HNE

SOURCE :  LifeSiteNews.

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66994
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum