I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou

2 participants

Aller en bas

I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou Empty I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou

Message  HUBERT Jeannine Ven 10 Avr 2020 - 12:33

@ M. L'Admin. et @ TOUS, entre autre @ MICA QUI TROUVERA SA REPONSE à LA QUESTION SUR TRUMP.
Conseil à suivre : lire ce dossier et elle comprendra enfin qui sont
ces "elites" qui nous gouvernent... :

LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALS TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE -

LES POUVOIRS EXECUTIFS ONT ETE REMIS.... A LA F E M A ....


LE DOSSIER EST ASSEZ LONG A LIRE MAIS IL VAUT LE COUP D'ETRE LU....

NOMBREUX SECRETS REVELES...

CAR LA SUITE EN (II) EST TERRIBLE...

"TOUS DES VENDUS".... IL N'Y EN A PAS UN POUR RACHETER L'AUTRE....

SOURCE : https://guyboulianne.com/2020/03/21/le-president-des-etats-unis-donald-trump-nes...LA GUERRE IMMINENTE: Trump active un million de réservistes militaires alors que le pays se prépare à des pertes massives de combats

Un article écrit par Mike Adams [traduit par Guy Boulianne] — Nous détestons vous le dire, mais la libération du système d’armes biologiques du coronavirus de Wuhan n’était que la salve d’ouverture d’une guerre mondiale qui pourrait voir les États-Unis envahis par des troupes étrangères, menées par les communistes et dirigées par les Nations Unies qui ont longtemps cherché à éliminer la souveraineté nationale de la scène mondiale.

Le 27 mars 2020, avec peu de fanfare, le président Trump a signé un nouvel ordre exécutif qui active un million de réservistes militaires, les ramenant ainsi en service actif. Ce décret exécutif « Sécurité et Défense Nationale » est intitulé « Ordre exécutif pour ordonner la mise en service actif de la Réserve sélectionnée et de certains membres de la Réserve individuelle des Forces armées » (EO to Order the Selected Reserve and Certain Members of the Individual Ready Reserve of the Armed Forces to Active Duty). Il commence par citer la pandémie de coronavirus et l’état d’urgence qui a déjà été déclaré :

« Par l’autorité qui m’est confiée en tant que président par la Constitution et les lois des États-Unis d’Amérique, y compris la loi sur les urgences nationales (50 USC 1601 et suiv.), Et en application de la proclamation 9994 du 13 mars 2020 (Déclarant un national Urgence concernant la nouvelle éclosion de la maladie du coronavirus (COVID-19), qui a déclaré une urgence nationale en raison de la menace que le nouveau coronavirus connu sous le nom de SRAS-CoV-2 fait peser sur les systèmes de santé de notre pays, j’ordonne : » Il décrit ensuite comment « les secrétaires de l’armée, de la marine et de l’armée de l’air, sous la direction du secrétaire à la défense et du secrétaire à la sécurité intérieure en ce qui concerne la garde côtière » sont autorisées à activer un million de réservistes, en les rappelant en service actif.


Le Pentagone envoie des équipes dans des bunkers souterrains alors que la préparation à une pandémie bat son plein.
Réfléchissez un instant aux événements qui nécessiteraient que le président des États-Unis active un million de réservistes militaires. Pour commencer, cet ordre exécutif efface la moindre trace du récit selon lequel « ce n’est que la grippe ». Aucune grippe n’a entraîné la mise en service d’un million de soldats.
La vraie raison de cette commande est que Trump et le Pentagone savent que le coronavirus n’est que la salve d’ouverture d’une nouvelle guerre mondiale qui a été lancée par la Chine pour écraser l’Amérique et atteindre la domination mondiale. Le million de réservistes est activé parce que le Pentagone s’attend à des pertes sur le champ de bataille à grande échelle. Parce que c’est ce qui arrive quand votre nation est envahie par une puissance étrangère.

Emblème du Cheyenne Mountain Operations CenterEt au cas où vous ne pensiez pas que les choses étaient déjà suffisamment sérieuses, le Pentagone a simplement ordonné à des membres du personnel de haut niveau dans un bunker militaire souterrain profond dans le Colorado, quelque chose qui ne se produit jamais de « juste la grippe ». En effet, le 24 mars dernier, le Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) et le Northern Command des États-Unis (NORTHCOM) ont tenu une séance de discussion ouverte sur Facebook Live informant le public de l’isolement de leurs principales équipes en charge de la sécurité intérieure au bunker de Cheyenne Mountain à Colorado au milieu de la pandémie COVID-19.

Le général Terrence O’Shaughnessy de l’Air Force, qui commande le NORAD et le NORTHCOM, a déclaré aux journalistes que le personnel essentiel était transféré de la Peterson Air Force Base dans le Colorado vers le complexe souterrain de bunker qui se trouve à 38 km à Cheyenne Mountain. L’installation est à plus de 2000 pieds sous terre et peut survivre à une explosion nucléaire de 30 mégatonnes.

« Pour nous assurer que nous pouvons défendre la patrie malgré cette pandémie, nos équipes de surveillance et de commandement ici au siège se sont divisées en plusieurs équipes et des parties de notre équipe de surveillance ont commencé à travailler à partir de la station de Cheyenne Mountain Air Force, créant une troisième équipe à un autre emplacement. également », a déclaré O’Shaughnessy.

« Nos professionnels dévoués de la montre de commandement et de contrôle NORAD et NORTHCOM ont quitté leurs maisons, ont dit au revoir à leurs familles et sont isolés de tout le monde pour s’assurer qu’ils peuvent tenir la montre chaque jour pour défendre notre patrie. Ce n’est certainement pas optimal, mais c’est absolument nécessaire et approprié compte tenu de la situation. »

Selon The Drive, NORAD et NORTHCOM ont déjà utilisé environ 30% des installations souterraines. O’Shaughnessy a déclaré qu’avec l’augmentation du personnel, « sa principale préoccupation était … allons-nous avoir l’espace à l’intérieur de la montagne pour tous ceux qui veulent y emménager, et je ne suis pas libre de discuter qui emménage là-bas. » (ZeroHedge)

Vous devez écouter Jeff R Nyquist, auteur du livre “Origins of the Fourth World War” (Origines de la quatrième guerre mondiale) car il sait ce qui va se passer. Si la Chine communiste met en œuvre les plans mêmes dont ses chefs militaires se sont ouvertement vantés depuis des décennies, l’Amérique pourrait bientôt être envahie par les troupes communistes chinoises, probablement aidées par les troupes de l’ONU qui cherchent à renverser Trump et à occuper l’Amérique (Note de Guy Boulianne: la menace provient peut-être de l’Iran). Écoutez Jeff R Nyquist expliquer pourquoi :


Le personnel militaire est transféré au bunker de Cheyenne Mountain
Joint Task Force North[Russia Today] — Le US Northern Command a envoyé des équipes de personnel essentiel profondément sous terre pour attendre la pandémie de Covid-19. En surface, plus d’un million de « grognements » ne seront pas aussi cocoonés [un million de réservistes et de retraités de l’armée].

Le général Terrence O’Shaughnessy de l’Air Force dirige le Northern Command des États-Unis ainsi que le North American Aerospace Defence Command, une opération conjointe canado-américaine qui surveille le ciel au-dessus de l’Amérique du Nord pour détecter les menaces de missiles et aéroportées.

O’Shaughnessy a déclaré aux journalistes via Facebook que certaines de ses équipes de surveillance seraient déplacées de leur centre de commandement habituel de la Peterson Air Force Base dans le Colorado vers un certain nombre de bunkers souterrains renforcés.

L’une de ces installations est le complexe de bunker de Cheyenne Mountain, un dédale de tunnels enfouis sous 2 000 pieds (610 m) de granit et scellés derrière des portes anti-souffle conçues pour résister à une explosion nucléaire de 30 mégatonnes. Une autre équipe a été envoyée dans un lieu non divulgué, a ajouté O’Shaughnessy.

Des installations comme Cheyenne Mountain font partie intégrante du plan du gouvernement américain pour survivre à un scénario apocalyptique. En cas de menace existentielle pour les États-Unis, une attaque nucléaire, par exemple, le président et ses fonctionnaires, ainsi qu’un contingent de dirigeants politiques, militaires et civils seraient immédiatement évacués vers quatre installations sécurisées pour diriger le pays depuis les profondeurs souterraines. Ces installations sont Cheyenne Mountain, le Centre opérationnel d’urgence présidentiel sous la Maison Blanche, Raven Rock Mountain Complex en Pennsylvanie et Mount Weather Emergency Operations Center en Pennsylvanie.

Cheyenne MountainCheyenne MountainCheyenne Mountain
Bien que la crise actuelle de Covid-19 n’ait pas déclenché un exode massif de Washington, elle a incité les chefs militaires à prendre des mesures pour s’assurer qu’ils restent prêts au combat. Après avoir admis que la préparation de l’armée américaine pourrait être affectée par la pandémie, le Secrétaire à la Défense Mark Esper a déclaré que le Pentagone cesserait de publier des détails précis sur les cas de Covid-19 dans ses rangs, citant la crainte que ces informations soient utilisées par des adversaires à mesure que le virus se propage. (Reuters)

Alors que certaines des forces d’O’Shaughnessy se dirigent vers les collines pour attendre la pandémie dans un isolement hermétique, des millions d’autres en surface n’auront pas le même luxe. Des ingénieurs de l’armée ont déjà été déployés à New York pour rechercher des emplacements pour des hôpitaux de campagne, car l’Empire State représente plus d’un tiers des 112 000 cas de maladie du pays.

Avec l’aggravation de la crise, l’armée américaine semble adopter une approche « tous sur le pont », sur et sous le terrain. Bien qu’il soit interdit à l’armée américaine d’exercer des fonctions d’application de la loi sur le sol américain, le président Trump a signé le 27 mars un décret autorisant l’appel d’un million de réservistes et de retraités de l’armée, de la marine, de l’armée de l’air et des garde-côtes.

Ces réservistes pourraient être appelés à aider les autorités civiles à répondre à la pandémie, comme l’ont fait les quelque 10 000 soldats de la Garde nationale déjà déployés (source: Département de la Défense des États-Unis). Le 27 mars, Esper a annoncé une loi modifiée qui fournirait un financement fédéral aux États souhaitant déployer davantage de ces troupes (source: DoD). En plus de cela, deux navires-hôpitaux ont été envoyés pour aider au traitement des patients à New York et Los Angeles.

La Vierge 1 Sacré-Coeur
Jeanne La Guerrière servante deDIEU et envoyée deDIEU par la Grace de DIEU.



_________________
JEANNE LA GUERRIERE
HUBERT Jeannine
HUBERT Jeannine
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 67
Localisation : FRANCE - NORMANDIE

Revenir en haut Aller en bas

I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou Empty LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE - POUVOIRS

Message  HUBERT Jeannine Ven 10 Avr 2020 - 13:05

@ M. L'Admin.et @ TOUS et @ MICA : DONC, je vous mets l'autre sujet  soit :

LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE -  

POUVOIRS EXECUTIFS ONT ETE REMIS A LA FEMA :

SOURCE : https://guiboulianne.com/2020/03/21/le-president-des-etats-unis-donals-trump-nes...plus le président en exercice — Les pouvoirs exécutifs ont été remis à la FEMA

CRISE MONDIALE MAJEURE — Le président des États-Unis, Donald Trump, n’est désormais plus le président en exercice et tous les pouvoirs exécutifs ont été remis à l’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA).

Le sceau du président des États-Unis

En effet, la mise en œuvre du plan de « continuité du gouvernement » (COG) a été enclenchée. Ce plan prévoit que le gouvernement continue d’exercer des fonctions essentielles en toutes circonstances, même si c’est avec la deuxième chaîne décentralisée ou sous commandement militaire temporaire.

Une des “fonctions essentielles nationales”, selon la directive fédérale sur la continuité, est que le gouvernement « assure un leadership visible à la nation et au monde… tout en maintenant la confiance du peuple américain ».

Pour la première fois dans l’histoire moderne des États-Unis, le Pentagone a reçu des ordres secrets de se préparer à assumer la « continuité du gouvernement », si la crise du coronavirus engendre des situations qui empêchent les autorités civiles d’exercer leurs responsabilités et d’assurer la sécurité intérieure. Selon Newsweek, le secrétaire à la Défense, Mark Esper, a signé, le 1er février, des directives secrètes ordonnant au US Northern Command (NORTHCOM) de « se préparer à se déployer » à l’appui de « missions extraordinaires potentielles » que pourrait provoquer la pandémie. Elles incluent « la possibilité d’une certaine forme de loi martiale », où des commandants militaires se verraient confier des pouvoirs exécutifs à travers les États-Unis. {1}

À la suite d’une urgence nationale catastrophique, le président ou son successeur peut autoriser la création d’un « GOUVERNEMENT FANTÔME » temporaire pour maintenir le contrôle des fonctions essentielles du gouvernement fédéral. Le président Bush a activé le gouvernement fantôme le 11 septembre 2001 peu après la deuxième attaque contre le World Trade Center. Chaque agence fédérale a désigné des personnes clés pour faire partie d’un « groupe de relocalisation d’urgence ». Ces GRU sont affectés à un autre emplacement sécurisé sur une base rotative et sont prêts à prendre en charge le soutien des fonctions essentielles nationales de cette nation en cas d’urgence. (White House Info)
Le Pentagone a déjà mis en place 11 camps FEMA de quarantaine sur des bases militaires près des principaux aéroports des États-Unis en prévision d’un afflux de citoyens américains revenant de Chine qui ont besoin de surveiller le coronavirus mortel qui s’appelle maintenant COVID-19. En effet, le ministère de la Défense a approuvé une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux au début du mois de février pour l’utilisation possible des installations militaires pour accueillir 1 000 personnes qui pourraient devoir être mises en quarantaine à leur arrivée de l’étranger. {2}

Au Canada, le chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance, a maintenant activé la phase 3 de l’opération LASER 20-01, la réponse des Forces armées canadiennes à une situation de pandémie mondiale. L’opération LASER 20-01 est l’activation du plan d’urgence (CONPLAN) LASER en réponse à une maladie pandémique de type grippal et pour être prêt à soutenir les autres ministères et la population. {3}

L'armée américaine approuve 11 camps FEMA de quarantaine de coronavirus à côté des principaux aéroports américains. (Daily Mail)
L’armée américaine a approuvé 11 camps FEMA de quarantaine à côté des principaux aéroports américains. (Daily Mail)
Il existe déjà des plans d’urgence au-dessus du secret pour ce que l’armée est censée faire si tous les successeurs constitutionnels sont frappés d’incapacité. Il y a plus de trois semaines, des ordonnances de mise en attente ont été émises pour préparer ces plans, non seulement pour protéger Washington, mais aussi pour préparer l’éventualité d’une forme de loi martiale.

Selon de nouveaux documents et des entretiens avec des experts militaires, les différents plans – Octogone, Freejack et Zodiac – sont les lois souterraines pour assurer la continuité du gouvernement. Ils sont si secrets que dans le cadre de ces plans extraordinaires, la « dévolution » pourrait contourner les dispositions constitutionnelles normales pour la succession du gouvernement, et les commandants militaires pourraient être placés sous contrôle dans toute l’Amérique. {4}

En reconnaissance de la vulnérabilité égale des forces militaires, le Pentagone a institué des restrictions sans précédent sur les déplacements hors base. Mercredi dernier, il a limité la plupart des voyages à l’étranger pendant 60 jours, puis vendredi a publié des directives nationales supplémentaires qui gardent essentiellement tout le personnel en uniforme sur ou près des bases militaires. Il y a des exceptions, y compris les voyages qui sont « essentiels à la mission », selon le Pentagone.

La mission essentielle à cet égard s’applique au labyrinthe de plus d’une douzaine de missions secrètes différentes, la plupart d’entre elles relevant de trois plans d’urgence plus vastes :

CONPLAN 3400, ou le plan militaire de « défense de la patrie », si l’Amérique elle-même est un champ de bataille.
CONPLAN 3500, « le soutien de la défense des autorités civiles », où les militaires apportent leur aide lors d’une urgence à court d’une attaque armée contre la nation.
CONPLAN 3600, opérations militaires dans la région de la capitale nationale et maintien du gouvernement, dans le cadre duquel les plans les plus secrets pour soutenir la continuité sont imbriqués.
Tous ces plans relèvent de la responsabilité du US Northern Command (ou NORTHCOM), l’autorité militaire de défense du territoire créée après le 11 septembre 2001. Le général O’Shaughnessy de l’Air Force est le commandant de NORTHCOM basé à Colorado Springs.

Le 1er février, le secrétaire à la Défense, Mark T. Esper, a signé des ordres ordonnant au NORTHCOM d’exécuter des plans nationaux de lutte contre la pandémie. En secret, il a signé des ordres d’avertissement (le WARNORD comme on l’appelle) alertant le NORTHCOM et une foule d’unités de la côte est de « se préparer à se déployer » à l’appui de missions extraordinaires potentielles. La plupart de ces plans ont été discrètement activés lors des inaugurations présidentielles et des discours sur l’état de l’Union, la centralité du scénario des armes de destruction massive vu dans l’exercice annuel Capital Shield à Washington. {5}

Donald Trump a annoncé l’état d’urgence nationale
FEMALe 13 mars dernier, le président des États-Unis, Donald Trump, a annoncé l’état d’urgence nationale pour tenter d’enrayer la progression de la COVID-19 aux États-Unis. Le secrétaire à la Santé et aux Services sociaux disposera de pouvoirs étendus « pour offrir davantage de flexibilité et de moyens pour lutter contre le virus », a dit le président. La déclaration de l’état d’urgence permet aussi de débloquer des fonds d’environ 50 milliards de dollars américains pour faciliter la lutte contre la maladie.

Trump a déclaré l’urgence à la fois en vertu de la loi Stafford et de la loi nationale sur les urgences nationales, encore plus grande, pour débloquer un pouvoir exécutif radical en réponse à une crise nationale. Il avait indiqué aux journalistes du bureau ovale qu’il envisageait d’adopter la loi Stafford, une loi qui permet à un président de débloquer les pouvoirs de l’Agence fédérale des situations d’urgence ou FEMA pour aider les États et les municipalités en temps de crise. {6}

Promulguée en 1976, la loi sur les urgences nationales autorise le président à déclarer une « urgence nationale » chaque fois qu’il le juge approprié. Il n’offre aucune définition spécifique de « urgence », donc c’est entièrement à la discrétion du président. Une fois déclaré, le président se prévaut de dizaines de lois spécialisées – dont certaines ont accès à des fonds que le président n’aurait pas pu utiliser autrement. Essentiellement, le président est autorisé à contourner le Congrès et à reprogrammer le financement déjà alloué par les législateurs vers les domaines que le chef de l’exécutif juge appropriés.

En vertu de la loi actuelle, les pouvoirs d’urgence expirent dans un délai d’un an à moins que le président ne les renouvelle. Une urgence nationale peut être à nouveau déclarée indéfiniment et cela a été fait fréquemment dans la pratique.

Promulguée en 1988, la Robert T. Stafford Disaster Relief and Emergency Assistance Act ou Stafford Act autorise la FEMA à aider directement les gouvernements des États et les collectivités locales lors de « catastrophes naturelles » et à coordonner la réponse unifiée du pays. La loi Stafford déclenche essentiellement l’aide financière et physique de la FEMA afin que plus de 50 milliards de dollars de fonds fédéraux mis de côté par le Congrès puissent être utilisés pour répondre à une crise, telle qu’une catastrophe naturelle ou une pandémie comme COVID-19. Le financement peut être utilisé sur tout, du paiement des heures supplémentaires des premiers intervenants à la construction de nouvelles installations médicales, entre autres mesures, afin que les États et les municipalités puissent se mobiliser plus rapidement. {7}


Le Lieutenant-colonel Oliver North est questionné le projet de suspension de la Constitution américaine.
Projet Rex 84 — La FEMA et la continuité du gouvernement
Projet REX-84, les projets de camps de concentration en Amérique du NordRex 84, diminutif de Readiness Exercise 1984 est un plan du gouvernement des États-Unis visant à suspendre la Constitution, les libertés et emprisonner les citoyens américains sans réelles raisons apparentes sous ordre arbitraire de la part du Président américain.

Selon l’universitaire Diana Reynolds : « Le plan Rex-84 Alpha Explan (Readiness Exercise 1984, Exercise Plan ; aussi connu comme une continuité du plan gouvernemental), indique que la FEMA en association avec 34 départements et agences fédérales, ainsi que d’autres nations de l’OTAN, ont mené un exercice civil de préparation entre le 5 et le 13 avril 1984. Celui-ci a été conduit en coordination et simultanément à un exercice entre état-majors (Joint Chiefs exercise), Night Train 84, un exercice militaire mondial de commandement (incluant les forces continentales des États-Unis ou « CONUS ») basé sur des scénarios d’urgences multiples en opérant tant sur le territoire qu’à l’étranger. Dans cet exercice combiné, le projet Rex-84 Bravo, la FEMA et la DOD ont dirigé les autres agences fédérales et les départements incluant la Central Intelligence Agency, le Secret Service, le département du Trésor, le Federal Bureau of Investigation, et le département des Anciens combattants des États-Unis à travers des simulations conçues pour tester l’assistance militaire de la défense civile. » {8}

Le Lieutenant-colonel Oliver North, un personnage clé dans l’affaire qui nous intéresse puisqu’il était l’architecte du plan militaire de défense civile, le plan Rex 84, commandé par nul autre que le directeur de la FEMA, Louis Giuffrida. Le projet Rex 84 a été mentionné dans les audiences de l’affaire Iran-Contra en 1987. Alfonzo Chardy du Miami Herald, écrit à cette occasion, le 5 juillet 1987 : « Le lieutenant-colonel Oliver North et l’Agence fédérale des situations d’urgence (FEMA) […] ont élaboré un plan d’urgence prévoyant la suspension de la Constitution, imposant la loi martiale et autorisant les commandements militaires à prendre la tête de l’État et des gouvernements locaux et à détenir les dissidents et les réfugiés centre-américains lors d’une crise nationale. »

Dans les derniers mois de la présidence de Reagan, l’objectif de la planification du COG (continuité du gouvernement) avait officiellement changé : ce n’était plus pour des arrangements « après une guerre nucléaire », mais pour une « urgence de sécurité nationale ». Cela a été défini dans le décret exécutif 12656 du 18 novembre 1988 comme suit : « tout événement, y compris une catastrophe naturelle, une attaque militaire, une urgence technologique ou toute autre urgence, qui dégrade ou menace gravement la sécurité nationale des États-Unis ». De cette façon, un programme totalement légitime remontant à Eisenhower, consistant à planifier des mesures d’urgence extraordinaires pour une Amérique dévastée par une attaque nucléaire, a maintenant été converti pour conférer des pouvoirs secrets équivalents à la Maison Blanche, pour tout ce qu’elle considérait comme une urgence.

Cette application élargie du COG était apparemment envisagée dès 1984, lorsque, selon le journaliste du Boston Globe Ross Gelbspan {9} :

« Le lieutenant-colonel Oliver North travaillait avec des fonctionnaires de l’Agence fédérale de gestion des urgences. . . élaborer un plan d’urgence secret pour surveiller les dissidents politiques et organiser la détention de centaines de milliers d’étrangers sans papiers en cas d’urgence nationale non précisée. Le plan, dont une partie portait le nom de code Rex 84, prévoyait la suspension de la Constitution dans un certain nombre de scénarios, y compris une invasion américaine du Nicaragua. »

Rex 84 était une initiative conjointe de la FEMA et du Département de la défense qui mettait en scène une agitation civile conduisant à une situation d’urgence nationale. Ces lois fournissent tous les ingrédients à la mise en place d’une dictature : suspension de la Constitution, augmentation de la surveillance des citoyens et limitation de leur liberté de mouvement, enregistrement de tout homme, femme et enfant, saisie des propriétés individuelles, organisation et contrôle des moyens de production et des flux financiers, rappel des forces militaires détachées, saisie et contrôle de tous les moyens de transport, régulation des entreprises privées et limitation des voyages. A ces éléments s’ajoute une autre loi stipulant cette fois qu’en cas d’urgence nationale, le Congrès ne peut intervenir sur les affaires d’Etat durant les 6 premiers mois.

La consolidation des pouvoirs de la FEMA culmina en 2003, lorsqu’elle se joignit à 22 autres agences fédérales, programmes et bureaux pour former le Département de Sécurité Intérieure (Department of Homeland Security), un nouveau département créé à la suite des attentats du 11 septembre par l’administration Bush. L’approche gouvernementale en matière d’urgence est dorénavant parfaitement intégrée, centralisée et concentrée.

En 2003, le Président Bush présentait un projet de vaccination de masse : le Model State Emergency Health Powers Act, ou Model Act en abrégé, actuellement adopté par 34 états. Ce dernier rappelle étrangement le Plan Rex 84. En effet, il octroie aux gouverneurs, d’une part, les pouvoirs nécessaires à la détection de virus pandémiques et, d’autre part, les outils nécessaires à la protection des civils contre la contamination.

« Trump n’est pas aux commandes, alors qui diable est-il? En l’absence d’une réponse fédérale sérieuse, il appartient aux 50 gouverneurs des États et à de nombreuses localités de le découvrir par eux-mêmes. »  

La Vierge 1 Sacré-Coeur  
 Jeanne La Guerrière servante de DIEU et envoyée de DIEU par la Grace de DIEU.

_________________
JEANNE LA GUERRIERE
HUBERT Jeannine
HUBERT Jeannine
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 67
Localisation : FRANCE - NORMANDIE

Revenir en haut Aller en bas

I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou Empty Re: I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou

Message  stjeanlagneau Ven 10 Avr 2020 - 14:55



@ Hubert Jeannine

Vous êtes sur de cette information?  Je réfléchis !

En plus le lien ne marche pas.  Je m\'interroge

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27851
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

I) LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS, DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE- les pou Empty LE PRESIDENT DES ETATS-UNIS , DONALD TRUMP, N'EST DESORMAIS PLUS LE PRESIDENT EN EXERCICE - LES POU

Message  HUBERT Jeannine Ven 10 Avr 2020 - 15:17

@ stjeanlagneau en particulier et @ M. L'Admin. et @ TOUS :

COMME JE L'AI SIGNALE, ILS ONT MELANGE MES 2 TITRE D'INFO EXCLUSIF ET LA, VOUS M'APPRENEZ QUE LE LIEN NE FONCTIONNE PAS.

IL A ETE TOUT SIMPLEMENT "CENSURE".

J'AI ESSAYE LE LIEN ET JE TOMBE SUR : PAGE N'EXISTANT PAS..

HEUREUSEMENT, VOUS AVEZ LE TEXTE, MOI AUSSI, FAITES-EN UNE COPIE AFIN QUE CELA NE SOIT POINT PERDU.
CELA EST DE LA PLUS HAUTE IMPORTANCE QUANT AL LECTURE DES SECRETS REVELES.

DIEU A SON PLAN POUR ENTRAVER LEURS PLANS DIABOLIQUES POUR QU'IM M'AIT REVELE UNE TELLE
INFORMATION RELEVANT CERTAINEMENT DU "SECRET DEFENSE.

RESSAYEZ PLUS TARD, JE PENSE QUE DIEU PERMETTRA, EN PRIANT SAINT JOSEPH, SAINT MICHEL ARCHANGE

EN SON EXORCISME ET JE PENSE QUE CELA FONCTIONNERA.

JE PEUX VOUS DIRE QUE CE MATIN, JE N'AVAIS PLUS MES PARAMETRES SUR MON ORDI... ILS N'ONT PAS

PASSER MA DERNIERE VIDEO QUE JE VOUS AI MIS EN LIGNE ET LA, ILS ONT MELANGE LES 2 TITRES...

CE SONT DES ATTAQUES EN REGLE... A CAUSE DES GRANDES MANOEUVRES GUERRIERE DE LA 3EME

GUERRE MONDIALE QUI SONT EN ACTION ... A MOINS QUE DIEU....

A L'INSTANT, IL VIENT DE ME TOMBER UNE NOUVELLE, JE PENSE A CE PROPOS.

J'EN PRENDS CONNAISSANCE ET JE VOUS L'ENVOIE...

La Vierge 1 Sacré-Coeur
Jeanne La Guerrière servante de DIEU et envoyée de DIEU par la Grace de DIEU.




_________________
JEANNE LA GUERRIERE
HUBERT Jeannine
HUBERT Jeannine
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1580
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 67
Localisation : FRANCE - NORMANDIE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum