Micropuces - LA MICROPUCE de la DARPA pour vous "SAUVER" du COVID peut commander l'ADN humain
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Micropuces - LA MICROPUCE de la DARPA pour vous "SAUVER" du COVID peut commander l'ADN humain

Aller en bas

Micropuces - LA MICROPUCE de la DARPA  pour vous "SAUVER"  du COVID peut commander l'ADN humain Empty Micropuces - LA MICROPUCE de la DARPA pour vous "SAUVER" du COVID peut commander l'ADN humain

Message  HUBERT Jeannine le Ven 9 Oct 2020 - 11:52

@ M. L'Admin. et @ TOUS : MICROPUCES - LA MICROPUCE DE LA DARPA POUR VOUS

" S A U V E R "

DU COVID

PEUT COMMANDER L' A D N HUMAIN.


La Voix de Dieu Magazine LA VOIX DE DIEU MAGAZINE


Micropucés ? La micropuce de la DARPA pour nous « sauver » du COVID peut commander l’ADN humain
08/10/2020par les coeurs unis magazine
Micropucés ? La micropuce de la DARPA pour nous « sauver » du COVID peut commander l’ADN humain

Alors que la moitié des électeurs américains attendent sans doute avec impatience l’annonce de la mise sur le marché du vaccin contre le COVID et que les États et gouvernements totalitaires du monde entier tentent d’exiger la preuve de tests négatifs avant de voyager, un nouvel outil dans le giron de la surveillance et du contrôle gouvernementaux se révèle.


LA MICROPUCE EST LÀ.
Alors que beaucoup continuent d’attaquer quiconque avertit de la « venue de la micropuce » comme un théoricien du complot, un luddite ou un fanatique religieux, cette micropuce est arrivée.

Mais les gouvernements n’ont pas à commercialiser la puce comme une méthode pour suivre, tracer et contrôler leurs populations. Au contraire, ils commercialisent la puce comme un moyen de suivre et de détecter le COVID et d’autres coronavirus. Il est clair que c’est beaucoup plus facile à vendre à un public littéralement terrorisé par leurs gouvernements et les grands médias depuis six mois.

Raul Diego détaille la création et le lancement prochain de la nouvelle biopuce dans son article « Une micropuce implantable financée par la DARPA pour détecter COVID-19 pourrait être commercialisée d’ici 2021 », où il écrit,

La découverte scientifique la plus importante depuis la gravité se cache au grand jour depuis près d’une décennie et son potentiel destructeur pour l’humanité est si énorme que la plus grande machine de guerre de la planète a immédiatement déployé ses vastes ressources pour la posséder et la contrôler, en finançant sa recherche et son développement par le biais d’agences comme les National Institutes of Health (NIH), la Defense Advanced Research Projects Agency (DARPA) et la BARDA du Département de la Santé et des Services sociaux des États-Unis (HHS).

La percée révolutionnaire est arrivée à un scientifique canadien nommé Derek Rossi en 2010 par pur hasard. Ce professeur de Harvard, aujourd’hui à la retraite, a affirmé dans une interview au National Post qu’il avait trouvé un moyen de « reprogrammer » les molécules qui portent les instructions génétiques pour le développement des cellules dans le corps humain, sans parler de toutes les formes de vie biologiques.

Ces molécules sont appelées « acide ribonucléique messager » ou ARNm et la nouvelle capacité à réécrire ces instructions pour produire n’importe quel type de cellule dans un organisme biologique a radicalement changé le cours de la médecine et de la science occidentales, même si personne ne l’a encore vraiment remarqué. Comme Rossi le dit lui-même : « La découverte la plus importante était que vous pouviez maintenant utiliser l’ARNm, et si vous l’introduisiez dans les cellules, alors vous pouviez faire en sorte que l’ARNm exprime n’importe quelle protéine dans les cellules, et c’était ça le plus important ». (Source)

VOICI CE QUE LA TECHNOLOGIE PEUT FAIRE
Cette nouvelle technologie équivaut au contrôle à distance des processus biologiques.

Diego poursuit :

Dès 2006, la DARPA cherchait déjà à identifier les agents pathogènes viraux des voies respiratoires supérieures dans le cadre de son programme Predicting Health and Disease (PHD), qui a conduit à la création du Bureau des technologies biologiques (BTO) de l’agence, comme l’a rapporté Whitney Webb dans un article de mai pour The Last American Vagabond. En 2014, le BTO du DARPA a lancé son programme « In Vivo Nanoplatforms » (IVN), qui recherche les nanotechnologies implantables, conduisant au développement de l’ »hydrogel ».

L’hydrogel est une nanotechnologie dont l’inventeur s’est très tôt vanté que « si cela fonctionne, avec l’approbation de la FDA, les consommateurs pourraient alors se faire implanter des capteurs dans leur cœur pour mesurer leurs niveaux de glucose, d’oxygène et de lactate ». Ce matériau semblable à une lentille de contact nécessite l’introduction d’un injecteur spécial sous la peau où il peut transmettre des signaux numériques lumineux par un réseau sans fil comme le 5G.

Une fois fermement implantée dans l’organisme, les cellules humaines sont à la merci de tout programme d’ARNm délivré par ce substrat, ce qui ouvre un cauchemar de possibilités. C’est peut-être la première véritable étape vers une transhumanisation totale. (Source)

Patrick Tucker, de Defense One, explique plus en détail le fonctionnement de la biopuce. Il la décrit comme suit :

Le capteur est composé de deux parties. L’une est un cordon d’hydrogel de 3 mm, un matériau dont le réseau de chaînes de polymères est utilisé dans certaines lentilles de contact et autres implants. Insérée sous la peau à l’aide d’une seringue, la ficelle comprend une molécule spécialement conçue qui envoie un signal fluorescent à l’extérieur du corps lorsque celui-ci commence à combattre une infection. L’autre partie est un composant électronique fixé à la peau. Il envoie de la lumière à travers la peau, détecte le signal fluorescent et génère un autre signal que le porteur peut envoyer à un médecin, un site web, etc. C’est comme un laboratoire de test sanguin sur la peau qui peut capter la réaction du corps à la maladie avant la présence d’autres symptômes, comme la toux.

VOUS NE SEREZ PAS SURPRIS DE SAVOIR QUI SOUTIENT CETTE IDÉE.
Il est clair que ce projet est soutenu dans les couloirs du monde des entreprises et du gouvernement américain.

La société privée créée pour commercialiser cette technologie, qui permet de contrôler à distance les processus biologiques et ouvre la porte à la manipulation potentielle de nos réponses biologiques et, en fin de compte, de toute notre existence, s’appelle Profusa Inc et ses activités sont financées à hauteur de millions par les NIH et la DARPA. En mars, la société s’est discrètement insérée dans le bazar bondé du COVID-19 en mars 2020, lorsqu’elle a annoncé une micropuce injectable pour la détection des maladies respiratoires virales, dont le COVID-19. (Source)

Diego a écrit,

Le seul obstacle est un système d’administration, qui, bien que Moderna affirme le développer séparément, n’obtiendra probablement pas l’approbation de la FDA avant que la technologie d’hydrogel développée par le gouvernement fédéral lui-même, en tandem avec la technologie de capteurs de lumière de Profusa financée par la DARPA, ne reçoive une autorisation rapide de la Food and Drug Administration d’ici le début de 2021 et, plus que probablement, ne soit utilisée pour déployer un vaccin contre le coronavirus ayant la capacité de changer littéralement notre ADN.

En outre, le Département de la santé et des services sociaux (HHS), enquête actuellement sur les dépôts de brevet de Moderna, affirmant qu’il a omis de divulguer le « soutien du gouvernement fédéral » dans ses demandes de brevet pour le candidat vaccin contre le COVID, comme l’exige la loi. Cette technicalité pourrait faire en sorte que le gouvernement fédéral détienne une participation de 100 % dans l’ARNm-1273. (Source)

PRENEZ UNE MICROPUCE OU FAITES FACE AUX CONSÉQUENCES.
Les militants et les citoyens concernés doivent cesser de parler de la « future micropuce » et de la façon dont ils refuseront d’être pucés le moment venu. Ce moment est arrivé. Bientôt, les gens du monde entier auront une décision très difficile à prendre : prendre une micropuce ou faire face aux conséquences. À en juger par le nombre de personnes qui se promènent avec un masque lors de mes sorties au supermarché, je dirais que les chances ne sont pas en faveur d’une humanité libre. La plupart des gens feront la queue de leur plein gré.

Micropucés ? La micropuce de la DARPA pour nous « sauver » du COVID peut commander l’ADN humain


Source : https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com/2020/10/08/micropuces-la-micropuce...


La Vierge 1 Sacré-Coeur
Jeanne La Guerrière servante de DIEU et envoyée de DIEU par la Grace de DIEU.




_________________
JEANNE LA GUERRIERE
HUBERT Jeannine
HUBERT Jeannine
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 834
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 65
Localisation : FRANCE - NORMANDIE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum