Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

3 participants

Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Sam 30 Juil 2022 - 20:35

LE CONSENSUS SCIENTIFIQUE EST UN MYTHE DANGEREUX - LE VÉRITABLE PORTRAIT DE LA COVID AU QUÉBEC !


Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! 29569210


Le «consensus scientifique» est un mythe dangereux.

Surtout depuis 2020.

Vous avez probablement déjà lu cette lettre ouverte puisqu’elle est sortie il y a une semaine, mais puisque c’est lundi qu’a débuté la campagne pour les enfants de 6 mois à 4 ans, ça vaut la peine de la refaire circuler.

D'autant plus que les pseudo-intellectuels de la Chaire Unesco en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents font la promotion de ce mythe du «consensus scientifique» et qu’ils en redemandent.

https://chaireunesco-prev.ca/publication-du-rapport-de.../

Complètement à court d’arguments, ils réduisent le mouvement d’opposition aux mesures sanitaires à un vulgaire «mouvement conspirationniste», qui, selon eux, réfléchit dans un «circuit fermé (qui s’ouvre au compte-goutte) où chaque information contradictoire est interprétée comme une preuve du complot qui manipule la réalité elle-même».

Or, ça fait deux ans qu’on demande des DÉBATS PUBLICS et ce sont EUX qui réfléchissent en circuit fermé «où chaque information contradictoire est interprétée comme» une théorie du complot et balayée du revers de la main sans être examinée. Ce sont EUX qui refusent les débats sous prétexte qu'il y a un consensus scientifique. Ce sont EUX qui refusent de voir la réalité en pleine face: OUI, le milieu scientifique est corrompu, instrumentalisé, politisé. C'est indéniable quand on se donne la peine de regarder les FAITS, qui sont extrêmement bien documentés.

Ce mythe est dangereux.

Faites circuler!


SOURCE :

https://libremedia.ca/article/covid-19-le-mythe-du-consensus-scientifique?fbclid=IwAR2gd_o4fDL1D2_yPyZmZHJyH07pJv-ar5IsD9fFFFuvENKIRtDEcRDZYaM


Dernière édition par Admin le Dim 31 Juil 2022 - 12:54, édité 2 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

stjeanlagneau, nadine et AnneLéa aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  nadine Dim 31 Juil 2022 - 12:07

Tous ceux qui tentent de manipuler le monde présentement, pseudo intellectuels, pseudo scientifiques ne possèdent qu'un peu de science.....un peu de science qui les rend orgueilleux et les éloigne de Dieu
Je crois que c'est Pascal qui disait qu'un peu de science éloigne de Dieu tandis que beaucoup de science nous rend humble et nous en rapproche
Soleil radieux Soleil radieux Soleil radieux
nadine
nadine
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 338
Date d'inscription : 20/03/2013

Admin, stjeanlagneau et AnneLéa aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:28

@ Nadine :

Peut-être est-ce Rabelais qui disait ceci :

"Science sans conscience n'est que ruine de l'Âme."

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

stjeanlagneau, nadine et AnneLéa aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:28

COVID-19 : LE MYTHE DU CONSENSUS SCIENTIFIQUE - LETTRE OUVERTE !


Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Scient10


Covid-19: le mythe du consensus scientifique - Lettre ouverte

Par Collectif d'auteurs | Opinions

Mercredi le 20 juillet 2022, à 17:30

Pour ce collectif de scientifiques*, «l'autoritarisme, la censure et l’intolérance» autour des questions liées à la vaccination et à la crise sanitaire en général doivent cesser.

Depuis plus de deux ans, le monde industrialisé vit à l’heure de la Covid-19.

L’émergence d’un nouveau coronavirus a en effet entraîné un déploiement mondial sans précédent de mesures sanitaires plus ou moins efficaces, accompagnées d’investissements publics et privés dont les résultats sont difficiles à évaluer.  

Un bilan doit être fait, à l’échelle de divers niveaux institutionnels et gouvernementaux. Sur le plan individuel aussi, certains vont se questionner sur leurs choix. La réflexion à venir sera, souhaitons-le, exempte de peurs et de jugements intempestifs.

Individuellement comme collectivement, nous avons besoin de plus de sérénité.  

Le milieu scientifique peut contribuer à la réflexion, mais il serait ridicule de penser qu’on y retrouve un quelconque consensus. Des débats vont devoir avoir lieu.  

Nous proposons ici quelques pistes de réflexion qui doivent absolument être ouvertes, en soulignant au passage trois cas de censure exercée par des médias qui ont, de ce fait, nui à l’instauration d’un climat propice aux débats démocratiques et scientifiques.  

Les stratégies visant la santé publique doivent faire l’objet de débats scientifiques et publics.

Des vaccins pour tous, tout le temps?

Gary Kobinger est un chercheur mondialement reconnu et spécialiste des virus et des vaccins.  Parmi ses réalisations importantes, mentionnons la mise au point d'un vaccin contre le virus de l'Ebola - une maladie beaucoup plus mortelle que la Covid-19, soulignons-le.

En décembre 2020, Kobinger s'est entretenu avec Josée Blanchette, chroniqueuse au journal Le Devoir. Il était alors à l'emploi de l'Université Laval, mais il a depuis accepté un poste important aux États-Unis.

Alors que la campagne de vaccination était mise en branle au Canada, Kobinger était préoccupé. Voici trois extraits de ses propos dans l'article précité :

-«dire  […] que ce vaccin est aussi sécuritaire que tous les autres sur le marché, en mettant un haut dirigeant de Pfizer comme source…. Vraiment, ça devient inquiétant, quelqu’un pourrait même argumenter que c’est de la propagande.»

-«Je m’attends à des effets secondaires et je crains que ça mine la confiance du public envers la vaccination en général.»

-«J’aurais donné le vaccin Ebola à mes trois enfants - de 9 à 22 ans -, mais pas celui-ci. Ils ne sont pas à risque ni prioritaires. Mais si j’avais 80 ans, j’irais me faire vacciner.»

En rétrospective, plus de 18 mois plus tard, il est clair que Gary Kobinger avait déjà bien identifié certains des problèmes associés à la campagne de vaccination qui s'est mise en branle en Amérique du Nord en réponse à la pandémie de Covid-19.

Premièrement, il est intellectuellement, scientifiquement et éthiquement frauduleux de prétendre que les vaccins contre la Covid ont été évalués avec autant de rigueur que les autres vaccins mis sur le marché.  

Ces évaluations ont été faites à toute vitesse, sans réelle possibilité d’évaluer les effets indésirables à moyen ou long terme. Pour savoir si une injection comporte un risque d’effet indésirable qui se manifestera après 2 ou 5 années, il faut une étude comparative qui se déroule pendant 2 à 5 ans.  

À lire aussi: Le véritable portrait de la Covid-19 au Québec

Il n’y a pas de recette magique permettant de contourner cette exigence. On a accordé initialement aux vaccins contre la Covid des «autorisations d’urgence».  

Cela était peut-être justifiable pour les personnes plus âgées. Mais pour les enfants, c’est loin d’être évident. La récente décision de la FDA d’autoriser «en urgence» les injections de Pfizer et de Moderna pour les bébés de 6 mois et pour les bambins de 5 ans et moins ne repose pas sur une évaluation comparable à celle des vaccins pédiatriques traditionnellement offerts.  

Prétendre le contraire est un mensonge: en débattre ouvertement est une nécessité.

À ce jour, seuls les États-Unis et le Canada ont approuvé les injections en question pour les 5 ans et moins. En Allemagne et en Suède, par contre, les autorités concernées n’ont pas jugé bon de recommander les injections en question pour les enfants de 6 à 11 ans.  

Ces dernières ont jugé que le risque de la maladie covidienne était faible dans ce groupe d’âge et qu’en contrepartie, le risque des injections était mal connu.

Au Danemark, après les avoir autorisées, on a suspendu en mai ces injections qui ne sont plus recommandées pour les enfants sauf en cas d’avis médical.

L’incapacité de prédire les effets indésirables à long terme, aussi rares fussent-ils, demeure.

Vacciner des enfants en pleine santé contre la Covid a été jugé questionnable par les autorités de santé des pays mentionnés ci-dessus.  

Au Québec toutefois, le quotidien La Presse a retiré de ses pages un texte d’opinion de l’un des signataires de cette lettre, René Lavigueur, qui soulevait un questionnement relatif à la pertinence de vacciner les enfants.

Certains ont fait preuve, face à une telle opinion émanant d’un médecin, d’un mépris qui n’a pas sa place selon nous ni en démocratie, ni en science.

La vaccination des enfants et adolescents aurait pu n’être effectuée que sur recommandation d'un médecin traitant, pour des cas de vulnérabilités spécifiques.

Pour ce qui est des personnes âgées, il est probable que le bilan de la vaccination soit plus positif, mais même à ce niveau, il y a eu un inquiétant manque de transparence et de pharmacovigilance.  

Qui doit autoriser les traitements?

Dans une situation d’urgence, un médecin doit prendre des décisions à partir des outils dont il dispose. Il ou elle prescrira des médicaments en fonction de ses connaissances, qui peuvent fort bien ne pas correspondre parfaitement aux dernières connaissances scientifiques, car celles-ci sont en constante évolution.

Dans l’urgence, on n’a pas le temps de faire une revue de toute la littérature scientifique.

À lire aussi: Des mesures à la rentrée? Pour nos enfants, une réflexion est urgente

Au Canada, les autorités concernées n’ont pas autorisé l’usage d’ivermectine comme traitement précoce de la Covid. L’ivermectine est bien connue comme étant sécuritaire, puisqu’elle a été utilisée par des centaines de millions de personnes en prévention de la filariose (une maladie infectieuse parasitaire).  

Les recherches scientifiques démontrant un effet positif de l’ivermectine contre la Covid sont beaucoup plus concluantes que celles soutenant l’usage du Remdesivir, un produit qui a été autorisé et qui demeure utilisé au Canada malgré son efficacité limitée, voire douteuse.

La journaliste Francine Pelletier s’est fait montrer la porte du quotidien Le Devoir pour avoir mis de l’avant les arguments du psychiatre ontarien Norman Doidge, (traduction ici) qui questionnait l’emphase mis sur les vaccins dans la réponse à la pandémie.  

Doidge soulignait dans son texte le fait que l'Ontario avait approuvé l’usage de la fluvoxamine contre la Covid. La fluvoxamine, un antidépresseur relativement bien connu, s’est avéré posséder des propriétés anti-Covid.

Encore une fois, on a jugé au Québec qu’il n’y avait pas de place pour un débat.

La réalité est pourtant déconcertante, à tout le moins: les nouveaux vaccins ont été autorisés à toute vitesse sans connaissance exhaustive des risques associés, alors qu’on a détourné le regard face à de possibles traitements à partir de médicaments relativement bien connus.  

Il faudra faire la lumière sur les processus administratifs et politiques qui ont définitivement manqué de rigueur en matière de pharmacovigilance et d’évaluation pharmacologique.

Censure, orthodoxie et pensée unique

Un signataire de la lettre que vous lisez, Patrick Provost, a été suspendu sans solde par l’Université Laval où il enseigne à la Faculté de Médecine.  

Nous sommes confiants que cette décision de l’Université sera renversée, mais nous sommes abasourdis qu’une telle décision ait pu être prise.  

Vous pouvez lire sur ce sujet ici et ici. N’étant pas intimidé par cette suspension, Patrick Provost a soumis au Journal de Montréal une analyse détaillée des statistiques de la Covid au Québec, suivie de plusieurs questions devant selon lui faire l’objet de discussions publiques.  

Le texte publié sur les divers sites web de Québecor a été retiré en moins de 48 heures (on peut néanmoins le retrouver ici).

En critiquant l’alarmisme qui a entouré au Québec la gestion de la Covid, ainsi que la campagne de vaccination chez les enfants, on a laissé entendre que Patrick Provost agissait de manière irresponsable.  

Nous sommes plutôt d’avis qu’il a agi en citoyen soucieux de favoriser de sains débats scientifiques et démocratiques.

Il nous apparaît clair qu’on a vu s’instaurer, au Québec, un climat d’intolérance face aux opinions divergentes face à toutes les décisions qui ont été prises par les autorités depuis 2 ans.  

Tous, nous avons soulevé plusieurs questions au cours de cette période.

Nous sommes d’avis que depuis deux ans la propagande entourant toutes les mesures, toutes jugées indispensables et non-critiquables par les médias, ne correspond absolument pas à une approche bienveillante de la médecine préventive.

En somme, il y a eu selon nous plusieurs manquements éthiques qui méritent discussion, or là où le bât blesse, c'est justement que diverses institutions - dont la plupart des grands médias et des gouvernements, ainsi que le Collège des Médecins du Québec - sont intervenues pour empêcher ou décourager la prise de parole publique de leurs membres et tout débat sur la place publique.

Sous prétexte de faire face à l'urgence ou de «suivre la science», on a étouffé le genre de débat qui, justement, fait progresser la science et permet en définitive au public de mieux la comprendre et d'en apprécier les forces et les limites.

Il est temps de faire place à de sains débats, en tout respect des diverses opinions et questionnements légitimes face à la pandémie, à sa gestion et aux moyens pharmacologiques qui ont été déployés.

L’autoritarisme, la censure et l’intolérance doivent cesser.  

*Signataires:

Robert Béliveau, MD, Médecin de famille
Richard Gendron, M.A., Anthropologue
René Lavigueur, MD, Médecin de famille
Bernard Massie, PhD, Microbiologie et immunologie
Patrick Provost, PhD, Biochimie

SOURCE :

https://libremedia.ca/article/covid-19-le-mythe-du-consensus-scientifique

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

stjeanlagneau et AnneLéa aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:34

@ Tous :

Le véritable portrait de la COVID au Québec :


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:37

@ Tous :

Un vaccin contre l'incertitude :


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:42

@ Tous :

Affaire Patrick Provost : le Québec à la merci des intérêts privés ?


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 12:46

LIBERTÉ ACADÉMIQUE : L'UNVERSITÉ LAVAL SUSPEND DEUX PROFESSEURS POUR DES PROPOS SUR LES VACCINS !


Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Univer11


Liberté académique : l'UL suspend deux professeurs pour des propos sur les vaccins


Liberté académique : l'UL suspend deux professeurs pour des propos sur les vaccins

Publié le 29 juin 2022

Retour sur la controverse entourant la suspension de deux profs de l'Université Laval. Rappelons les faits : le 26 juin, on apprenait par Jean-François Cliche du Soleil, que Patrick Provost, chercheur en biochimie et spécialiste de l'ARN, avait été sérieusement sanctionné en raison de propos qu'il aurait tenu contre les vaccins à ARN-messager. Mercredi matin, on apprenait qu'un deuxième professeur Nicolas Derome, a été suspendu.

Ces mesures disciplinaires soulèvent des doutes importants quant à la liberté académique et la nature même des discussions scientifiques, et ce, peu importe les propos tenus par ces deux professeurs..

Entrevue avec Yves Gingras, professeur titulaire au Département d'histoire à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur scientifique de l'Observatoire des sciences et des technologies. Il était également membre de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire.

SOURCE :

https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/c-est-encore-mieux-l-apres-midi/segments/entrevue/406826/universite-laval-liberte-universitaire-academique-suspension-professeurs-vaccins-covid-yves-gingras

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  Admin Dim 31 Juil 2022 - 19:14

@ Tous :

IL FAUT LIRE CE TEXTE :

Patrick Provost
19 h  

"« Les non-vaccinés sont les héros des deux dernières années, car ils nous ont tous permis d’avoir un groupe témoin dans la grande expérience et de mettre en évidence la carence des vaccins covid. Les non-vaccinés portent de nombreuses cicatrices et blessures de combat, car ce sont les personnes que l’on a essayé de briser mentalement. La guerre contre les non-vaccinés a été perdue et nous devrions tous en être très reconnaissants. »".

Cet extrait est tiré de la lettre d'une Australienne vaccinée qui admet qu'elle était gênée par le courage et les principes des non-vaccinés alors qu'ils tenaient bon face à la dictature sanitaire:

"Si Covid était un champ de bataille, il serait encore chaud des corps des non-vaccinés. Heureusement, les contraintes se relâchent et les belligérants des deux côtés reviennent à une nouvelle normalité.

Les non-vaccinés sont les héros des deux dernières années, car ils nous ont tous permis d’avoir un groupe témoin dans la grande expérimentation et de mettre en évidence la carence des vaccins Covid.

Les non-vaccinés portent de nombreuses cicatrices et blessures, car ce sont les personnes que l’on a essayé de briser mentalement, mais personne ne veut parler de ce que nous leur avons fait et de ce qu’ils ont obligé la science à dévoiler.
Nous savions que l’immunité décroissante des personnes entièrement vaccinées avait le même profil de risque que les autres membres de la société, comme la minorité des non-vaccinés, mais nous les avons ciblés pour une persécution spéciale.
Vous voyez, nous avons dit qu’ils n’avaient pas « fait ce qu’il fallait pour le bien de tous » en remettant leur corps et leur autonomie médicale à l’État.

De nombreux soi-disant experts de la santé et dirigeants politiques en Australie ont admis que l’objectif était de rendre la vie presque invivable aux non-vaccinés, ce qui a été multiplié plusieurs fois par la foule collective, avec un combat à mener dans les lieux de travail, les amitiés et les réunions de famille.

Aujourd’hui, la dure vérité est que rien de tout cela n’était justifié, alors que nous sommes passés rapidement de la droiture à la cruauté absolue. Nous pourrions rejeter la faute sur nos dirigeants et nos experts en santé pour cette incitation, mais chaque individu au sein de la société doit être tenu responsable d’être tombé dans le piège bien tendu.

Nous l’avons fait en sachant très bien que l’opposition de principe n’a pas de prix quand il s’agit de ce qui entre dans notre corps et nous nous sommes laissés tromper en croyant qu’entrer dans un autre verrouillage inefficace serait la faute des non-vaccinés et non la faute de la politique toxique de vaccins inefficaces.

Nous avons pris plaisir à faire des boucs émissaires des non-vaccinés parce qu’après des mois de confinements orchestrés par des dirigeants politiques aveuglés par le pouvoir, avoir quelqu’un à blâmer et à brûler sur le bûcher faisait du bien.

Nous pensions que nous avions la logique, l’amour et la vérité de notre côté, il était donc facile de souhaiter la mort aux non-vaccinés.

Ceux d’entre nous qui ont ridiculisé les non-conformistes et s’en sont moqué l’ont fait parce que nous étions gênés par leur courage et leurs principes et que nous ne pensions pas que les non-vaccinés s’en sortiraient indemnes et nous avons transformé les résistants en punching-bags. Bonnie Henry, Teresa Lam, Lori Wanamaker, Anthony Fauci, Trudeau et les autres centaines d’acteurs occupant des rôles de premier plan doivent être tenus responsables d’avoir vilipendé les non-vaccinés en public et d’avoir alimenté la colère des foules sur les réseaux sociaux.

Les foules, les nazis masqués et les disciples du vaccin ont été gênés de « parier contre » les non-vaccinés parce que les contraintes sanitaires n’avaient que le pouvoir que nous leur donnions.

Ce n’est pas le conformisme qui a mis fin à la domination des grandes sociétés pharmaceutiques, de Bill Gates et de ses nombreuses organisations, et du Forum économique mondial… C’est grâce aux personnes que nous avons essayé d’embarrasser, de ridiculiser, de moquer et de démolir.

Nous devrions tous essayer de trouver une certaine gratitude intérieure pour les non-vaccinés, car nous avons mordu à l’appât en les haïssant parce que leur persévérance et leur courage nous ont donné le temps de voir que nous avions tort.

Donc, si jamais les contraintes sanitaires réapparaissent lors du  Covid ou de toute autre maladie ou virus, espérons-le, davantage d’entre nous seront éveillés et verront l’autoritarisme croissant qui ne se soucie pas de notre bien-être et est plus une question de pouvoir et de contrôle.

La guerre contre les non-vaccinés a été perdue et nous devrions tous en être très reconnaissants."

Applaudir  Rose

L'Administrateur

SOURCE :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/t39775p100-les-effets-secondaires-de-la-vaccination-au-quebec#825242

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 58284
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

AnneLéa aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Empty Re: Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec !

Message  stjeanlagneau Lun 1 Aoû 2022 - 17:23

Admin a écrit:
LIBERTÉ ACADÉMIQUE : L'UNVERSITÉ LAVAL SUSPEND DEUX PROFESSEURS POUR DES PROPOS SUR LES VACCINS !


Le Consensus Scientifique est un Mythe dangereux - Le véritable portrait de la COVID au Québec ! Univer11


Liberté académique : l'UL suspend deux professeurs pour des propos sur les vaccins


Liberté académique : l'UL suspend deux professeurs pour des propos sur les vaccins

Publié le 29 juin 2022

Retour sur la controverse entourant la suspension de deux profs de l'Université Laval. Rappelons les faits : le 26 juin, on apprenait par Jean-François Cliche du Soleil, que Patrick Provost, chercheur en biochimie et spécialiste de l'ARN, avait été sérieusement sanctionné en raison de propos qu'il aurait tenu contre les vaccins à ARN-messager. Mercredi matin, on apprenait qu'un deuxième professeur Nicolas Derome, a été suspendu.

Ces mesures disciplinaires soulèvent des doutes importants quant à la liberté académique et la nature même des discussions scientifiques, et ce, peu importe les propos tenus par ces deux professeurs..

Entrevue avec Yves Gingras, professeur titulaire au Département d'histoire à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur scientifique de l'Observatoire des sciences et des technologies. Il était également membre de la Commission scientifique et technique indépendante sur la reconnaissance de la liberté académique dans le milieu universitaire.

SOURCE :

https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/c-est-encore-mieux-l-apres-midi/segments/entrevue/406826/universite-laval-liberte-universitaire-academique-suspension-professeurs-vaccins-covid-yves-gingras

Vive la liberté d'expression.
En Désaccord

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27822
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Admin, nadine et AnneLéa aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum