Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions

2 participants

Aller en bas

Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions  Empty Re: Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions

Message  Admin Lun 25 Sep 2023 - 12:00

LE PAPE FRANÇOIS EXHORTE LES BOUDDHISTES, LES  MUSULMANS ET LES CHAMANS À PROMOVOIR LEURS RELIGIONS LORS D'UN ÉVÉNEMENT EN MONGOLIE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le pape François exhorte les bouddhistes, les musulmans et les chamans à promouvoir leurs religions lors d’un événement en Mongolie. S’adressant aux chefs religieux bouddhistes, shintoïstes, chamanes, juifs, musulmans et chrétiens, le pape François a loué les religions rassemblées pour être la continuation des « anciennes écoles de sagesse ».


4 septembre 2023

ULAANBAATAR, Mongolie (LifeSiteNews) – S’exprimant dans le cadre d’une réunion œcuménique lors de son voyage en Mongolie, le pape François a cité des textes bouddhistes tout en affirmant que « toute institution religieuse » a « le droit d’exprimer librement ce qu’elle est et ce qu’elle croit ».

Il a exhorté les chefs religieux non catholiques rassemblés à promouvoir leurs propres religions, en disant:

Puisse-t-il en être ainsi pour nous, en tant que disciples engagés de nos maîtres spirituels respectifs et intendants fidèles de leurs enseignements, toujours prêts à offrir la beauté de ces enseignements à ceux que nous rencontrons quotidiennement comme amis et compagnons sur notre chemin. Qu’il en soit ainsi, car dans une société pluraliste attachée aux valeurs démocratiques, comme la Mongolie, toute institution religieuse, dûment reconnue par l’autorité civile, a le devoir, et surtout le droit, d’exprimer librement ce qu’elle est et ce qu’elle croit, d’une manière respectueuse de la conscience d’autrui et en vue du plus grand bien de tous.

Rencontre papale avec les religions mongoles

Les commentaires du pape ont été faits dans le cadre de son discours dimanche matin, prononcé devant des chefs religieux bouddhistes, shintoïstes, chamanes, juifs, musulmans et chrétiens. La rencontre œcuménique a eu lieu pendant le court voyage du souverain pontife en Mongolie, un pays à forte majorité bouddhiste et comptant moins de 1 500 catholiques.

Assis dans le théâtre Hun de la capitale, le pape s’est joint à douze autres dirigeants lors de l’événement, au cours duquel des discours ont été partagés pour promouvoir le dialogue religieux et la coexistence.

Le pape François s’est présenté comme « un frère dans la foi pour ceux qui croient au Christ, et comme un frère pour vous tous au nom de notre quête religieuse commune et de notre appartenance à l’unique famille humaine ».

Il a décrit sa perception des croyances des chefs religieux assemblés, affirmant que « la signification sociale de nos traditions religieuses peut être mesurée par la mesure dans laquelle nous sommes capables de vivre en harmonie avec les autres pèlerins sur cette terre et pouvons favoriser cette harmonie dans les lieux où nous vivons ».

François a cité la collection bouddhiste de paroles de Bouddha, Le Dhammapada, ainsi que l’écrivain danois et critique du catholicisme Søren Kierkegaard et Gandhi.

Rencontre œcuménique et interreligieuse au « Théâtre Hun »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

« Les religions sont appelées à offrir au monde cette harmonie », a déclaré François, ajoutant que lors de l’événement œcuménique, les dirigeants réunis « se réunissent en tant qu’humbles héritiers des anciennes écoles de sagesse ».

Dans notre rencontre les uns avec les autres, nous voulons partager le grand trésor que nous avons reçu, dans le but d’enrichir une humanité si souvent égarée sur son chemin par la recherche myope du profit et du confort matériel.

Il a lancé un appel à « tous » pour « explorer et apprécier » le « grand patrimoine de sagesse » trouvé dans les « diverses religions » d’Asie. Parmi les dix aspects de la culture mongole qu’il a loués comme faisant partie du « grand patrimoine », François a inclus « une relation saine à la tradition, malgré les tentations du consumérisme », ce qui faisait écho à ses éloges et à son approbation des nombreux costumes traditionnels exposés pour honorer sa visite.

Le souverain pontife a également dénoncé le mélange « des croyances religieuses et de la violence, de la sainteté et de l’oppression, des traditions religieuses et du sectarisme ».

Par conséquent, François a exprimé un appel à la pluralité des religions à travailler dans la société, déclarant que c’était à la fois un « devoir » et un « droit ».

Qu’il en soit ainsi, car dans une société pluraliste attachée aux valeurs démocratiques, comme la Mongolie, toute institution religieuse, dûment reconnue par l’autorité civile, a le devoir, et surtout le droit, d’exprimer librement ce qu’elle est et ce qu’elle croit, d’une manière respectueuse de la conscience d’autrui et en vue du plus grand bien de tous.

Bien qu’il n’ait pas cité la primauté de l’Église catholique ou ses enseignements, François a déclaré « que l’Église catholique désire suivre cette voie, fermement convaincue de l’importance du dialogue œcuménique, interreligieux et culturel ».

L’Eglise, a-t-il ajouté, « offre le trésor qu’elle a reçu à chaque personne et à chaque culture, dans un esprit d’ouverture et dans une considération respectueuse de ce que les autres traditions religieuses ont à offrir ».

Le pape François a prononcé plusieurs condamnations du « prosélytisme » au cours de ses différents discours lors du voyage papal, mais en s’adressant aux chefs religieux assemblés, il a fait valoir que « le dialogue, en effet, n’est pas antithétique à la proclamation : il ne passe pas sous silence les différences, mais nous aide à les comprendre, à les préserver dans leur spécificité et à en discuter ouvertement dans un souci d’enrichissement mutuel ».

Il a exprimé le désir que « les prières que nous élevons au ciel et la fraternité que nous vivons ici sur terre répandent des semences d’espérance ».

Tradition catholique sur la promotion des autres religions

Alors que le pape François a préconisé le « droit » des autres croyances à « exprimer librement » ce que chacun croit, ses prédécesseurs sur le trône papal ont condamné de tels arguments.

Le Syllabus des erreurs du pape Pie IX condamne comme erronée et hérétique l’idée que « tout homme est libre d’embrasser et de professer cette religion que, guidé par la lumière de la raison, il considérera comme vraie ».

Dans son encyclique Libertas de 1888, le pape Léon XIII a écrit sur les relations de l’Église catholique avec les autres religions, déclarant que l’Église catholique tolère :

certaines libertés modernes, non pas parce qu’elle les préfère en elles-mêmes, mais parce qu’elle juge opportun de les permettre, elle exercerait sa propre liberté dans des temps plus heureux; et, par la persuasion, l’exhortation et la supplication, elle s’efforcerait, comme elle est liée, d’accomplir le devoir que Dieu lui a assigné de pourvoir au salut éternel de l’humanité.

Le Pape Léon XIII a cependant clairement noté qu'« une chose, cependant, reste toujours vraie : la liberté qui est revendiquée pour tous de faire toutes choses n’est pas, comme Nous l’avons souvent dit, en soi souhaitable, dans la mesure où il est contraire à la raison que l’erreur et la vérité aient des droits égaux ».

Léon a répété cela lorsqu’il a écrit dans son encyclique Satis cognitum de 1896 que chacun devrait devenir enfant de Dieu en prenant « le Christ Jésus comme son frère, et en même temps l’Église comme sa mère ».

Cela a été enseigné de la même manière par le pape Pie XI dans son encyclique Mortalium animos de 1928. Expliquant pourquoi il était interdit aux catholiques de participer à des « assemblées » non catholiques, Pie XI écrivait :

L’union des chrétiens ne peut être promue qu’en promouvant le retour à l’unique véritable Église du Christ de ceux qui en sont séparés, car dans le passé, ils l’ont malheureusement quittée. À la seule véritable Église du Christ, disons-nous, qui est visible par tous, et qui doit rester, selon la volonté de son Auteur, exactement la même qu’il l’a instituée.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67287
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions  Empty Re: Le Pape François exhorte les Bouddhistes. les Musulmans et les Chamans à promouvoir leurs Religions

Message  Nox434 Mer 27 Sep 2023 - 8:04

Il est évident qu'en allant devant les responsables des autres religions, il ne pouvait pas tenir un autre langage ! Cette grande réunion œcuménique ne peut pas déboucher sur grand chose. Tout au plus cela donne à ses participants une réputation de tolérance et d'ouverture et gomme l'image de sectarisme qui est attachée aux grande religions révélées comme le christianisme ou l'islam.

Cela aura-t-il des conséquences en matière de conversion ? Peut-être... L'Esprit souffle où Il veut !

En tout cas, s'il avait voulu tenir le discours de Pie XI et de Léon XIII, il l'aurait fait depuis le Vatican, et il ne serait jamais allé en Mongolie.

_________________
Qui cherche la vérité
Nox434
Nox434
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 178
Date d'inscription : 30/09/2020
Age : 66
Localisation : Montpellier - France

Admin aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum