Réflexions sur les homélies aux funérailles !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  Octo le Mer 19 Mai 2010 - 20:07

RÉFLEXIONS SUR LES HOMÉLIES AUX FUNÉRAILLES !

Réflexions sur les homélies aux funérailles !
par le père Robert D. Smith

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Homeli10

Un des problèmes que rencontre le prêtre dans la société séculière d’aujourd’hui, c’est l’homélie qu’il doit prononcer à l’occasion des funérailles. L’Église catholique interdit les panégyriques à cette occasion et recommande aux prêtres une homélie sur l’espérance chrétienne. (À la mort du Saint-Père lui-même, aucun Cardinal n’est censé se lever pour faire le panégyrique du Pape pendant la cérémonie religieuse.) Une homélie sur l’espérance n’est pas un panégyrique déguisé au cours duquel le prêtre redit continuellement sa conviction que la personne décédée est à présent obligatoirement au Paradis. C’est plutôt une homélie qui exprime l’idée chrétienne que nous devons tous subir un Jugement après la mort, en espérant qu’il nous sera favorable, et non, conformément à l’idée moderniste, que nous échappons tous au Jugement pour entrer directement au Ciel, ipso facto.

Dans la société séculière et pharisaïque d’aujourd’hui, toute homélie est dangereuse qui ne canonise pas les défunts en répondant aux attentes les plus optimistes, et elle doit être prononcée avec le plus grand soin. Un ami prêtre m’a récemment demandé de lui envoyer l’homélie que j’ai donnée à des funérailles. La voici :

L’Église catholique a pour les funérailles une règle qui peut paraître étrange et peu naturelle : il ne doit pas y avoir de panégyrique. Nous pouvons nous en demander la raison. Faire le panégyrique d’une personne décédée en rappelant toute une série de souvenirs élogieux est une agréable coutume. Cela fait, semble-t-il, beaucoup de bien. Mais l’Église a une raison sérieuse de l’interdire. La coutume de faire un quelconque panégyrique aux funérailles nous conduit en pratique à une seule conclusion : il est certainement absurde de se donner la peine de prier pour l’âme de qui que ce soit. La coutume du panégyrique nous dit que toutes les autres prières pour l’âme des défunts au cours d’une cérémonie funèbre sont en réalité une absurde perte de temps. L’Église interdit les panégyriques parce qu’elle ne veut pas que nous en venions à cette conclusion, et que nous continuions à prier avec une réelle ferveur pour les défunts, le jour de la cérémonie et après.

La question se pose donc de savoir pourquoi nous devrions prier pour une bonne personne. La réponse est que plus la personne est bonne, plus nous devrions prier pour elle. La raison en est que meilleure est la personne, plus sa conscience est vive et sensible, et plus elle ressent le besoin de réparation, d’une véritable expiation même pour ses péchés véniels. Et cela, nous le voyons nous-mêmes, car nous avons tous rencontré (ce fut mon cas) des gens que nous savons être des saints, des personnes infiniment meilleures que nous ne le sommes, et qui nous disent, « Priez pour moi ». On les regarde pour savoir si elles plaisantent ou non. Loin de là. Pourquoi ? Parce qu’elles sont suprêmement conscientes de leur propre besoin d’expiation aux yeux de Dieu.

Prenons deux cas : l’un est un voleur qui commet des hold-up et l’autre est un saint dont les seuls péchés au cours deux dernières semaines ont été de s’exprimer sans avoir été parfait dans le choix de ses mots. D’une manière générale, lequel des deux, selon vous, aura le plus grand désir de se repentir, de s’excuser, de faire réputation de quelque façon ? D’une manière générale, ce sera le saint, et de loin. C’est lui qui ressentira le plus le besoin de pardon de la part de Dieu et de son prochain. Son besoin d’expiation sera plus grand que celui du voleur de banque dont la conscience est souvent totalement morte. C’est pourquoi l’Église et la bonne personne nous demandent toutes deux de ne pas perdre notre temps à concocter des panégyriques, mais de nous activer dans la prière.

L’Église nous demande également à cette occasion de prendre le temps non pas de composer un panégyrique mais de méditer sur l’espérance, une espérance chrétienne. L’espérance, l’espérance chrétienne véritable, est fondée sur la notion exacte d’un trésor, un trésor véritable. Le monde nous présente toutes sortes de fausses idées de trésor : la santé, des polices d’assurance, une position sociale, la puissance ; mais rien de cela n’est un trésor aux yeux de Dieu. Le véritable trésor s’amasse par une existence de repentir et de foi, une vie consacrée à la poursuite de la sainteté de Dieu.

Le monde persécute tous ceux qui s’efforcent de constituer leur trésor en Dieu. Cela est vrai depuis le commencement. Saint Paul enseigne : « Oui, tous ceux qui veulent vivre dans le Christ avec piété seront persécutés » (2 Timothée 3.12). Et le Christ nous dit la même chose : « Le monde ne peut pas vous haïr ; mais moi, il me hait, parce que je témoigne que ses œuvres sont mauvaises » (Jean 7.7).

On a tourné beaucoup de films sur la persécution des premiers chrétiens au temps de l’empereur païen Néron au premier siècle. Les chrétiens étaient enfermés dans des caves avant d’être livrés en pâture aux bêtes sauvages dans une arène. Ce que ces films, sans le savoir, ne montrent pas clairement, c’est pourquoi on persécutait les chrétiens et la raison pour laquelle ils servaient de boucs émissaires. Ce n’était pas simplement à cause du nom qu’ils portaient. Il n’y a rien en soi dans le nom de chrétien ou dans celui de Christ qui soit capable de susciter une telle rage chez les païens. Ce n’était même pas leur croyance en Dieu, en un seul Dieu. D’autres groupes de païens à Rome croyaient aussi en un dieu unique et n’étaient pas persécutés.

Ce qui provoquaient la haine des païens envers les chrétiens était leur soif de sainteté, leur désir de se conformer à la loi morale universelle de Dieu. Les païens savaient que c’était cela être chrétien, et qu’eux-mêmes, les païens, refusaient de devenir chrétiens et de se repentir pour leurs péchés, ou leurs orgies. Mais ils savaient bien qu’ils avaient tort et que ce sont les chrétiens qui avaient raison. À cause de cela, à cause de leur envie, une envie de sainteté, les païens pourchassaient tous les chrétiens qu’ils pouvaient trouver pour les faire mourir. Ils leur faisaient subir la mort la plus avilissante possible. Ils s’épuisaient à chercher de nouvelles manières humiliantes de mettre à mort les chrétiens. Les films ne nous montrent habituellement que des chrétiens jetés en pâture aux lions parce que c’était la façon la plus gentille. Les autres moyens employés pour tuer ces martyrs ne sont pas montrables.

Il en a toujours été ainsi. Ceux qui suivent la sainteté du Christ sont persécutés. Nous avons la chance dans notre pays d’avoir la liberté de religion. On ne met pas à mort un grand nombre de chrétiens. Les fondateurs de notre pays étaient eux-mêmes des hommes honorables et honnêtes et ils ont fondé un pays qui respectait l’honnêteté. Mais la persécution demeure sous d’autres formes. Les médias séculiers poursuivent non pas la tradition des fondateurs mais celle de ceux qui haïssent la sainteté. Ils nous persécutent sans nous mettre à mort.

Un premier exemple : les médias séculiers nous font voir habituellement avec bienveillance, à l’époque de Noël, ceux qui se rendent à l’église, mais quand il s’agit de montrer des gens régulièrement religieux qui vont sans faute à la Messe tous les dimanches, les médias modifient leur présentation. Les gens qui vont à la Messe tous les dimanches, qui observent le Troisième commandement, sont présentés en des termes peu flatteurs. Les médias nous donnent régulièrement l’impression que ces gens ne sont pas terriblement brillants, ou que ce sont des gens à qui il manque quelque chose, des vaincus, des perdants qui vont à l’église demander à Dieu un meilleur travail ou des biens matériels quelconques. C’est absolument faux. Nous allons à l’église chaque dimanche pour remplir notre obligation de vénérer le Seigneur et d’apprendre à connaître Dieu.

Un deuxième moyen employé par les médias pour persécuter ceux qui ont soif de sainteté, c’est la façon habituelle de parler du mariage. L’époux ou l’épouse qui demeurent toute leur vie absolument fidèles l’un à l’autre ne sont généralement pas présentés dans les médias sous un jour noble et honorable, mais comme une sorte de sous-humanité. On donne l’impression qu’il manque quelque chose à cet époux ou à cette épouse.

On pourrait donner bien d’autres exemples. La recherche du trésor, du trésor de Dieu – la sainteté et la foi – est cruciale en ce monde, et le monde s’efforce de rendre cette poursuite aussi difficile que possible. Mais c’est alors, mieux encore peut-être qu’à tout autre moment, qu’apparaît le plus clairement la différence entre le trésor de Dieu et le trésor du monde, et que nous voyons le mieux à quel point est insensée la poursuite d’un trésor terrestre qui demande le sacrifice d’une part quelconque du trésor divin. Renouvelons avec une ardeur toute spéciale notre engagement envers le fondement de l’espérance chrétienne par la continuation de la poursuite, une poursuite active de la sainteté, de l’observance de la loi de Dieu.

SOURCE : http://maranatha.mmic.net/Funerailles.htm

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Quel mensonge!!!

Message  Anonymus le Jeu 20 Mai 2010 - 9:22

S'il y a quelque chose qui m'a toujours chatouillée, c'est bien ces hommages grandiloquents que l'on peut entendre à répétition lors des funérailles des hommes ou des femmes publics. Souvent, ces tristes personnages ne valent pas plus qu'un démon et on les canonise sur la place publique! Ça m'horripile, ça blesse ma sensibilité féminine.

On retrouve même cette tendance dans les funérailles de nos proches. Un tel ou une telle, qui était de son vivant un/e alcolo, un/e adepte des drogues, un/e menteur/se, un/e manipulateur/trice crasse, un/e fornicateur/trice, et voilà, hop !, il/elle meurt et on en fait un saint, une sainte !

Quel mensonge! Ne trouvez-vous pas ?

_________________
"Je répandrai sur vous une eau pure et vous serez purifiés; de toutes vos souillures et de toutes vos ordures je vous purifierai. Et je vous donnerai un COEUR NOUVEAU, je mettrai en vous un esprit nouveau, j'ôterai de votre chair le coeur de pierre et je vous donnerai un coeur de chair," in Ézéchiel 36, 25-26
Anonymus
Anonymus
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.
Quatrième Demeure : C'est la Nuit des sens. Je pratique une ascèse énergique.

Messages : 304
Date d'inscription : 18/12/2009
Localisation : Nulle part et partout à la fois!

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Re: Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 10:58

Je vous partage ma conception de l'hommage funèbre.

Dans chaque personne se trouve une ou des qualités/vertus de Dieu. Le bien coexistant avec le mal pratiquement en permanence (péché originel).

Pour moi, rendre hommage à une personne défunte, c'est d'abord rendre grâce à Dieu de l'avoir créée.

Chanter ses "litanies" seraient purement humain en occultant la Gloire de Dieu. C'est inverser les valeurs.

Il serait plus judicieux de mettre en lumière les évènements du chemin de vie de la personne et de les placer selon un éclairage chrétien afin d'instruire et de recadrer les personnes présentes.

Exemples :

- était-elle charitable ? ....vertu théologale incontournable qui prend sa source en Dieu qui a aimé le premier...etc...
- était-elle magnanime ?...parler du pardon etc...

Partir de l'humanité de la personne pour la placer dans la pédagogie Divine.

C'est ce que l'on appelle l'effet-miroir. Redéfinir la place du baptisé dans le plan du Salut. Chacun écoutant et se replaçant de lui-même sous la tutelle de l'Esprit Saint.

En "un" mot : rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu!

Lily-Anne
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Re: Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  BENEDICTE le Jeu 20 Mai 2010 - 11:57

on a évacué les statuts des saints dans nos églises
on ne fait plus référence au saint du jour
on ne parle plus de la vie des saints , surtout pas aux enfants !!
on ne prie plus la litanie des saints
MAIS , on canonise tous les défunts , les homélies des funérailles ressemblent à des éloges funèbres laiques [nous irons tous au paradis .......] ,
le mot purgatoire n'est plus prononcé depuis longtemps [ certains disent , nous n'avons aucune preuve de son existence !!!]
l' enfer , c'est la vie sur terre , il n'existe pas après la mort [ catéchèse pour enfant ]??

je souffre pour cette multitude d'ames qui ne reçoivent ni MESSE , ni prières , prions beaucoup pour elles , si après notre mort , nous sommes oubliés des vivants , ces ames libérées par nos prières viendront à notre secours
BENEDICTE
BENEDICTE
BENEDICTE
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1037
Date d'inscription : 13/04/2010
Localisation : EST DE LA FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Re: Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 13:18

Bonjour

[quote="Lily-Anne"]
Je vous partage ma conception de l'hommage funèbre.

Dans chaque personne se trouve une ou des qualités/vertus de Dieu. Le bien
coexistant avec le mal pratiquement en permanence (péché originel)

Cette parole que vous dites Lily-Anne me font penser à la parole que notre Seigneur a dit à Vassula "dans chaque âme gangrenée il y a toujours un coin de ciel bleu ou Je Suis".c'est tout de même réconfortant Cordialement dans le Christ Jésus




Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Re: Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 14:29

OUI Lacroix, c'est un grand paradoxe spirituel!

Savez-vous que pour donner une plus grande blancheur dans un bouquet de roses (blanches), il faut ajouter une rose rose en son centre?

Le Seigneur est un bon jardinier...

A bientôt...
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Réflexions sur les homélies aux funérailles ! Empty Re: Réflexions sur les homélies aux funérailles !

Message  Invité le Jeu 20 Mai 2010 - 16:29

BENEDICTE a écrit:on a évacué les statuts des saints dans nos églises
on ne fait plus référence au saint du jour
on ne parle plus de la vie des saints , surtout pas aux enfants !!
on ne prie plus la litanie des saints
MAIS , on canonise tous les défunts , les homélies des funérailles ressemblent à des éloges funèbres laiques [nous irons tous au paradis .......] ,
le mot purgatoire n'est plus prononcé depuis longtemps [ certains disent , nous n'avons aucune preuve de son existence !!!]
l' enfer , c'est la vie sur terre , il n'existe pas après la mort [ catéchèse pour enfant ]??

je souffre pour cette multitude d'ames qui ne reçoivent ni MESSE , ni prières , prions beaucoup pour elles , si après notre mort , nous sommes oubliés des vivants , ces ames libérées par nos prières viendront à notre secours
BENEDICTE

je suis entièrement d accord avec vous,
vous avez vraiment bien résumé ce qui se passe actuellement en france,

et maintenant dans beaucoups d'endroits ce sont des LAICS et non le prêtre qui officie l'enterrement.

on apprend bien aux enfants que l'enfer et le purgatoire se sont des légendes,
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum