Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte

2 participants

Aller en bas

Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte Empty Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte

Message  sylvia Lun 8 Oct 2012 - 17:10

Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte …

…La Basilique de l’Annonciation a été construite à l’endroit même où se trouvait la maison de Jésus, Marie et Joseph, la Sainte Famille. Il ne reste de cette maison que les murs et les fondations…

Nouvelles données par Père Melvin

Chers amis,

En 1990, j’ai passé trois mois en Israël. La plupart du temps je suis resté à Jérusalem pour y suivre un cours d’un mois sur le Nouveau Testament et participer à une retraite de 30 jours. Au cours de ces trois mois, cependant, j’ai réussi à me libérer cinq jours pour me joindre à un groupe qui allait visiter Nazareth. Voici ce que j’ai écrit sur mon séjour dans cette ville sainte.

Cinq jours à Nazareth

Le 2 avril, à 7h30 du matin, notre groupe quitte Jérusalem pour se rendre à Nazareth, en Israël. Pendant que nous entassons nos bagages dans l’autocar avant le départ, la neige se met à tomber en gros flocons, scène plutôt rare dans ce coin du monde. Il continuera à neiger tout au long du trajet.

À 9h15 nous faisons notre premier arrêt : Césarée Maritime, sur le bord de la Méditerranée. J’ai pu y voir, préservée dans l’amphithéâtre, l’antique dalle de pierre de où est gravé le nom de Ponce Pilate, dont le quartier général était dans cette ville.

Nous continuons jusqu'au sommet du mont Carmel, où le prophète Élie a vaincu les 450 prêtres de Baal. Nous visitons la chapelle élevée à cet endroit. C’est là sur le mont Carmel qu’a lieu notre pique-nique, guère agréable à cause du temps froid. Après avoir visité quelques ruines dans la vallée, nous prenons le chemin de Nazareth, en passant par la ville moderne d’Afoula.

Nazareth est une ville de 60 000 habitants, nichée dans les collines de Galilée. À l’époque de Jésus, Nazareth était forcément beaucoup plus petite : à peine 1 000 habitants. Aujourd’hui environ 30 % de la population est chrétienne et la majorité est musulmane. Nous traversons la ville jusqu'au sommet d’une colline, où se trouve notre lieu de résidence pour les cinq prochains jours.

Il s’agit d’un grand édifice appartenant à une communauté française, les Pères de Bétharram. Après avoir défait nos valises, nous descendons la colline jusqu'à la belle église moderne appelée la Basilique de l’Annonciation, qui a rendu la ville si célèbre.

La Basilique de l’Annonciation a été construite à l’endroit même où se trouvait la maison de Jésus, Marie et Joseph, la Sainte Famille. Il ne reste de cette maison que les murs et les fondations. L’église commémore la visite de l’ange Gabriel à Marie afin de lui annoncer qu’elle avait été choisie pour être la Mère de Dieu. La Bible dit qu’elle a consenti à la demande de l’ange : « Je suis la servante du Seigneur; que tout se passe pour moi comme tu l'as dit » (Luc 1:38). À ce moment Marie est devenue enceinte et « le Verbe s’est fait chair » (Jean 1:14).
C’est à Nazareth que Jésus a grandi. En marchant dans les rues anciennes, je me dis que Jésus a marché ici. Je me rends à la source pour boire à l’endroit même où Marie allait chaque jour puiser de l’eau. Jésus lui aussi a surement bu à cette source quand il avait soif.

J’entre dans une petite synagogue magnifiquement restaurée pour ressembler à qu’elle était autrefois. Je regarde les sièges disposés face à face de chaque côté, en me demandant où Jésus s’assoyait quand il venait prier le jour du Sabbat. Ici, dans cette synagogue, nous lisons Luc 4, versets 16 à 30. Quelle impression étrange de savoir que Jésus lui-même a lu cette citation dans ce lieu précis où nous nous trouvons. Jésus y a proclamé qu’il était le Messie, le consacré. Il était venu pour annoncer la délivrance aux prisonniers et le don de la vue aux aveugles, pour libérer les opprimés, pour annoncer l'année où le Seigneur manifestera sa faveur. Mais les gens n’ont pas cru en lui. Ils se sont retournés contre lui et l’ont chassé du village, ils voulaient même le tuer. Toutefois ils ont été incapables de lui toucher.

Je parcours la place du marché, le « souk », et je regarde les fruits et les légumes appétissants qui sont étalés partout. On dit qu’il est resté pratiquement inchangé depuis l’époque de Jésus. En regardant le visage des habitants de Nazareth, j’y vois un reflet de celui de Jésus. Je me dis que ces gens sont de sa parenté, des descendants de sa famille, que Jésus devait leur ressembler. La plupart d’entre eux sont vêtus simplement, comme des gens humbles, ils ont le teint foncé et les cheveux noirs, et sont de taille moyenne. Certains sont assis, d’autres s’affairent à leur travail.

Le souk déborde toujours de gens qui cherchent les aubaines ou encore se contentent d’admirer les étalages.

Dans la Basilique de l’Annonciation, je passe beaucoup de temps à prier et à lire le récit de Luc sur les évènements qui se sont déroulés ici. Je suis frappé de voir à quel point le christianisme possède un aspect géographique et historique. C’est parfaitement compréhensible : Jésus a vécu sur la terre, il a eu une famille, il a parcouru les routes de son pays, tous ses gestes et ses enseignements s’inscrivent dans le temps et l’espace.

J’ai été surpris en prenant conscience, très profondément, que c’est ici à Nazareth que le drame de notre salut a débuté avec l’Incarnation du Fils de Dieu. Dieu s’est abaissé jusqu'à devenir l’un de nous. Il est devenu un être humain parce qu’il nous aime, vous et moi. Je m’agenouille dans cette belle église pour remercier Jésus d’être le Sauveur du monde et mon Sauveur. Je prie pour que tous les gens de la terre en viennent à le connaitre et à croire en lui. Je lui demande la grâce que tous, en particulier les gens de l’Ile-du-Prince-Édouard, puissent s’engager envers lui. Seigneur, tendez-nous la main pour que nous puissions vous suivre toujours.

Un jour, le Père Mathias (du Ghana) et moi allons marcher dans le souk et dans une rue bordée de nombreux garages, où nous rencontrons un musulman qui a fait la dernière guerre contre les Britanniques. Il parle un très bon anglais. Nous lui demandons comment il trouve la vie à Nazareth. Il est heureux de vivre dans cette ville, dit-il, les chrétiens et les musulmans s’y entendent bien. Nous nous rendons ensuite à l’église anglicane de Nazareth. Nous assistons à l’office et saluons le prêtre, un Arabe, et nous lui demandons la permission de visiter son église. Avec beaucoup d’amabilité, il se fait un plaisir de nous montrer les lieux.

Ce séjour à Nazareth m’a laissé une grande joie. J’ai passé cinq jours dans la localité où Jésus a vécu la majeure partie de sa vie sur la terre. Le dernier jour, j’ai composé un poème, que je veux partager avec vous.

Nazareth

Ô cher petit village, niché dans les collines,

Tu as vu de tes yeux la tendresse divine.

Jésus connaît très bien tes joies et tes soucis :

La maison où il vit est voisine du puits.

Chaque jour de sabbat, Il lit les Écritures

Qui annoncent à tes gens un Rédempteur futur.

Le jour venu, Jésus te lit la prophétie :

« Je suis votre Sauveur. » Mais tu n’as pas compris.

Aujourd’hui, Nazareth, tu peux quand même dire :

« Qu’elle est belle l’Église que j’ai vu advenir! »

Marie, je crie vers toi et vers ton Fils Jésus :

Guidez nos pas fragiles sur la voie du salut!

Père Melvin

Du blog : Ainsi que je vous l’ai dit, je suis en Terre Sainte et ce depuis le 03 Octobre, et à Nazareth depuis hier, jusqu’à demain.

Demain matin nous irons sur le Lac de Tibériade, aussi appelé Mer de Galilée…

Je regarde chaque jour le blog, mais faute de temps ou complètement cassé par la fatigue, nos journées étant très fructueuses et fort intenses, je ne puis pour l’instant vous en dire plus.

Je ne vous oublie pas dans mes prières…

Par monSeigneur et monDieu Publié dans : Messages P.DoucetteCommunauté : A Toi la Gloire mon Dieu !
sylvia
sylvia
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 6068
Date d'inscription : 06/02/2011

Revenir en haut Aller en bas

Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte Empty Re: Cinq jours à Nazareth - Père Melvin - Dimanche 7 octobre 2012 ... mon séjour dans cette ville sainte

Message  Admin Lun 8 Oct 2012 - 17:13

@ Tous :

Quel chanceux, ce saint Père Melvin, d'avoir fait ce voyage ! Gros sourire

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66343
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum