Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour!
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour!

Aller en bas

Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour! Empty Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour!

Message  Admin Sam 24 Nov 2012 - 14:40

LES MEMBRES DU "FEMEN" SONT OUTRÉES DES ACTES DE VIOLENCE CONTRE ELLES : QUAND LA RÉALITÉ FAIT JOUR !

Différences hommes-femmes : le corps incontournable !

Les Femen confirment les différences hommes-femmes : elles sont tombées sur un os masculin. L’os - ou les os - de quelques manifestants hommes dimanche à Paris. Elles ont agressé le cortège puis se sont faites agresser en retour. Et se sont enfuies, abandonnant leur superbe médiatique dans la fumée. Mais pourquoi n’ont-elles rien vu venir ?

Le mythe du retour

Elles qui promènent leur corps symbolique en Ukraine et en France, elles ont rencontré la puissance du corps de chair. Pensaient-elle qu’elles n’étaient qu’images ? Que les photos de leurs seins nus et de leurs petites culottes étalées dans la presse n’étaient que virtuelles ? Qu’elles pouvaient traverser les murs ou les cortèges de manifestants comme de purs esprits indifférenciés ? Combien de fois ont-elles dû jubiler à faire la une des médias.

Dimanche c'était moins glorieux. Elles ont été trop loin pour que leur action ne reste qu’un spectacle de rue. Elles sont entrées dans le réel. Elles ont rencontré le corps réel, vivant, habité de pensées, d’émotions, de chair. Ces corps qu’elles agressaient par des injures et des fumigènes n’ont plus été passifs. Ils ont soudain réagi. Ils se sont mis à exister et à leur rappeler leur propre existence. En répondant à l’agression des Femen ils ont rétabli la dure réalité des corps. Des corps masculins et des corps féminins. En quelques secondes l’hypothèse de l’indifférenciation s’est écroulée sous la force réelle des corps. Toute l’ambiguïté des genres supposés indifférenciés a été réduite à ce qu’elle est : une histoire que l’on se raconte. Un mythe moderne, réécriture d’un androgynat primordial comme au temps du Paradis biblique.

L’indifférenciation est un mythe du retour (...)

Mais le retour n’est pas possible. L’involution vers un sexe unique et des comportements indifférenciés (indifférenciation des genres) n’est pas dans le sens de l’Histoire et de la biologie. L’Histoire ne va que dans un sens, celui de la différenciation. Ce qui a été montré dimanche est que l’on ne traite pas les femmes et les hommes de la même manière. Ainsi une députée PS déclarait : « ... un principe de base des sociétés humaines, qui est qu'un homme ne frappe pas une femme. »

Et hier une manifestante française des Femen racontait dans une interview au quotidien Libération : « On s’attendait à une réaction, mais pas aussi rapide et violente. On pensait que la sécurité allait nous attraper et nous virer, pas que cinq personnes mettraient une fille à terre et lui donneraient des coups de poings et de pieds. »

« ... pas que cinq personnes mettraient une fille à terre. »

Réhabiliter la différence?

En deux déclarations le féminisme se range à la réalité : femmes et hommes sont différents et ne doivent pas être traités de la même manière. Les femmes ont droit à plus d’égard que les hommes, à cause du corps. Elles ne voulaient plus de la différence : elles viennent d’être rattrapées par la réalité.

L'égalité n'est pas la symétrie.

Les idéologues gender à l’école d’Egalia en Suède éduquent les enfants en leur cachant qu’ils sont filles et garçons. Elles peuvent faire leur valise et fermer cette école. Car si l’on ne traite pas les femmes comme les hommes, alors on n’éduque pas les garçons comme les filles. Dès le plus jeune âge on différencie les messages. « On ne frappe pas les filles. On ne frappe pas une femme. »

Pourquoi ? Parce que leur corps est en moyenne moins fort et que l’éducation doit pallier à cette inégalité incontournable des corps. On revient d’un coup au constat que des corps différents imposent des comportements différents, cela sans qu’il y ait pour autant une subordination hiérarchique (c’est la grande confusion féministe : la différenciation impliquerait une subordination).

A l’identique pour le viol, qui est un crime très majoritairement masculin. Les hommes qui violent ne sont qu’une très infime partie de l’ensemble des hommes. Cela signifie déjà que le viol n’est pas une expression d’une supposée violence de genre qui engloberait tous les hommes. Les hommes qui violent ne font pas la différence entre leur corps et le corps qu’ils contraignent. Il y a une carence dans leur esprit. Si un jour des garçons élevés à Egalia violent des filles parce qu’ils n’auront pas appris la différence des corps, la société féministe aura une bonne part de responsabilité.

Le corps est le lieu de la différence. Le respect du corps et du réel suppose le respect des différences. Les comportements sociaux sont liés au corps et à la détermination sexuelle de celui-ci. Les Femen aiment bien provoquer par leurs attributs féminins : « Regarde mais ne touche pas » semblent-elles dire. En se confrontant dimanche aux corps elles viennent de crucifier un peu plus l’hypothèse de l’indifférenciation.

On ne traite pas les femmes - et les mères - comme on traite les hommes. On a plus d’égards pour elles. On les protège davantage. Back to basic.

SOURCE : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/differences-hommes-femmes-le-corps-126255

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 60289
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour! Empty Re: Les membres du "Femen" sont outrées des actes de violence contre elles : Quand la réalité fait jour!

Message  Admin Jeu 29 Nov 2012 - 19:53

VIDÉO-PARODIE : "CATHERINE FOUREST SERAIT-ELLE UNE "PALOF" ?"


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 60289
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum