Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial !

3 participants

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial !

Message  Admin Lun 15 Mar 2010 - 0:08

GRIPPE AVIAIRE ET NOUVEL ORDRE MONDIAL

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial (PDF)
Par : Léonard G. Horowitz

En avril 2003, nous avons déjà connu le SARS (Severe Acute Respiratory Disease, SRAS en Français), ou pneumonie atypique. Cette maladie nous venait également d’Asie, et frappa lourdement la région de Toronto. J’étais sur place pendant presque toute la durée de cette épidémie, qui annonçait la grippe aviaire actuelle. On a dit à l’époque que le SRAS était la dernière venue de toute une série de maladies nouvelles, provoquées par une série de mystérieux « super germes » mutants qui devaient frapper l’humanité.

Une étude scientifique attentive des caractéristiques médico-sociologiques et des antécédents de cette épidémie a révélé quelque chose de bien plus insidieux que le SRAS proprement dit. J’ai considéré la réaction des médias comme doit la considérer tout diplômé de Harvard, expert en problèmes de santé publique et en techniques psychologiques de persuasion mentale. Car cette épidémie possédait toutes les caractéristiques d’une nouvelle expérimentation sociale conduite par des « bioterroristes » en blouse blanche.

Il me parut clair que cette manipulation humaine sans précédent était destinée à endoctriner les masses populaires et à les manipuler subtilement, pour qu’elles soutiennent une politique de santé publique parfaitement inadaptée à la venue d’une pandémie massive, malgré toute la législation existante. Tout au long de l’épidémie de « pneumonie atypique, » les médias n’ont cessé de faire référence à des « agents bactériologiques » nouveaux, qui pouvaient provoquer la disparition du tiers à la moitié de la population mondiale. Ayant étudié à fond tout ce qui a été publié récemment en matière de contrôle de la population, ainsi que les objectifs actuels des principales sociétés industrielles multinationales, j’ai remarqué que ces « prédictions » correspondaient étroitement à certains objectifs officiels en matière de réduction de la population mondiale.

En 2003, la lutte menée au Canada contre le SRAS, pour la première fois de l’histoire de ce pays, fut dirigée directement par les Nations Unies et par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Pour avoir découvert les liens étroits qui existaient, sur les plans financier et administratif, entre les organisations suivantes, j’ai constaté que la famille Rockefeller, la Fondation Carnegie, et les principaux dirigeants de l’industrie pharmaceutique mondiale, ont contrôlé la recherche canadienne et la lutte menée au Canada contre cette épidémie.

Aucune grande pandémie, ou épidémie à l’échelle mondiale, n’a jamais pu être séparée de son contexte économique et politique. L’épidémie de pneumonie atypique a fait avancer le programme politique du Nouvel Ordre Mondial beaucoup plus vite que tout autre problème de santé publique. Si les responsables politiques de la santé publique voulaient réellement prévenir ces épidémies nouvelles qui se produisent régulièrement, ou s’ils voulaient vraiment les traiter à la source, ils ne pourraient manquer de remarquer que ces agents bactériologiques dévastateurs sont toujours mystérieusement apparus au sein de structures secrètes associant certains milieux militaires, médicaux et de la biotechnologie. Il suffit simplement d’étudier la sociologie médicale pour s’en rendre compte.

Cela fait des décennies que certains « experts » nous prédisent l’arrivée prochaine d’une super épidémie dévastatrice. Ce qui a aussitôt éveillé mes soupçons, en ce qui concerne la pneumonie atypique, fut le moment où elle est survenue. Elle survint au moment même où était lancée la guerre totale contre le terrorisme, et la guerre Anglo-Américaine contre l’Irak. Il m’a semblé qu’il s’agissait là d’une occasion rêvée de « distraire » l’opinion publique du fait que l’administration Bush avait accusé Saddam Hussein d’accumuler un arsenal impressionnant d’armes bactériologiques, dont l’anthrax et le virus du Nil. L’épidémie de pneumonie atypique était donc caractéristique de ce que j’avais déjà annoncé dans l’un de mes livres au titre prophétique, publié avant les attaques du 11 septembre. Plusieurs mois avant ces attaques, je les avais annoncées dans ce livre, en présentant l’analyse conceptuelle qui nous permet de comprendre les liens qui existent entre ces épidémies et le Nouvel Ordre Mondial (Death in the Air : Globalism, Terrorism and Toxic Warfare, Tetrahedron Publishing Group, 2001 – « Mort dans l’air : Globalisme, Terrorisme et Guerre chimique »).

Pour résumer l’essentiel de ce livre, j’y expliquais comment une certaine forme de « bioterrorisme » d’Etat était parfaitement compatible avec une guerre bactériologique officiellement menée par un Etat. Saddam Hussein avait lui-même fait subir à certaines des populations de l’Irak et des Etats voisins les effets destructeurs des armes chimiques et bactériologiques. Pour moi, il est clair que la pneumonie atypique, tout comme la grippe aviaire actuelle, se sont produites avec le consentement et l’appui de certains milieux des industries médicale, pharmaceutique, pétrochimique et militaire, opérant de manière illégale. C’est ce que j’ai pu prouver maintes fois.

Ayant eu l’occasion de témoigner devant le Congrès Américain, j’ai pu me rendre compte directement de quelle manière l’industrie pharmaceutique influence et contrôle nos représentants économiques et politiques au niveau du gouvernement. Les épidémies émergentes complètent les effets de la guerre politique contre le terrorisme, et correspondent à notre culture actuelle influencée par le bioterrorisme. Un tel programme secret répond à deux objectifs essentiels : la recherche du profit, et la réduction de la population mondiale.

Réalité politique contre mythes véhiculés par les médias

La folie croissante du monde qui nous entoure correspond étrangement aux recommandations des penseurs du Nouvel Ordre Mondial, qui favorisent les « désastres sans guerre. » De quoi s’agit-il exactement ?

Dès la fin des années 60, dans les principaux milieux industriels, on a commencé à réfléchir à des « substituts économiques à la guerre classique. » Comparés aux effets des première et seconde guerres mondiales, les dégâts qui pouvaient être provoqués par les désastres naturels, les super ouragans, les épidémies, ou la guerre bactériologique et génétique, ont commencé à apparaître comme politiquement et économiquement « rentables. » Ces « désastres sans guerre » étaient manifestement beaucoup plus « gérables » politiquement, et plus « rentables » économiquement. Pour ces raisons, et tout particulièrement pour leur rentabilité économique, les dirigeants politiques Anglo-Américains du Nouvel Ordre Mondial ont considéré ces « désastres sans guerre » comme des options de tout premier choix. Par exemple, le protégé de Nelson Rockefeller, Henry Kissinger, en tant que Conseiller pour la Sécurité Nationale sous Richard Nixon, a dirigé en fait la politique extérieure des Etats-Unis, tout en considérant la réduction de la population mondiale comme une « nécessité » pour les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et leurs alliés. C’est ce même Kissinger qui a été nommé par George W. Bush pour présider le comité d’enquête sur les événements du 11 septembre. Kissinger est pourtant un criminel de guerre avéré, qui avait ordonné au CIA de développer des armes bactériologiques, selon les archives du Congrès Américain de 1975. Parmi ces armes bactériologiques fabriquées par l’homme, il existe des germes bien plus mortels que celui de la grippe aviaire !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Henry Kissinger]

Par exemple, avant 1968, Kissinger ordonna une enquête concernant les agents bactériologiques synthétiques existants, qui pourraient être utilisés en matière de guerre bactériologique et de contrôle de la population mondiale. Or une équipe de chercheurs (O’Conner, Stewart, Kinard, Rauscher et d’autres), venait juste de fabriquer en laboratoire de nouveaux virus mutants de la grippe, capables de propager certains cancers. A l’occasion de ce programme, certains virus grippaux furent combinés artificiellement avec d’autres virus de la leucémie aiguë, pour fabriquer littéralement de nouveaux germes capables de répandre ce cancer à la vitesse d’une épidémie de grippe, par simple contact direct avec des personnes infectées. Ces mêmes chercheurs ont aussi manipulé des virus du cancer du poulet, un sarcome, pour les inoculer à des hommes et à des singes, afin de tester leur capacité à produire un cancer chez ces derniers. Raucher, et d’autres, ont aussi employé les radiations pour augmenter la puissance du virus du cancer du poulet. Ces faits scientifiques incroyables ont été officiellement reconnus, mais largement négligés par les principaux médias.

De même, l’Institut Londonien IOSS (Institute of Science in Society), a officiellement évoqué la possibilité que le virus de la pneumonie atypique ait été fabriqué en laboratoire. Il a posé la question suivante : « Est-il possible que des expériences de génie génétique aient pu créer le virus de la pneumonie atypique, même par inadvertance ? » Cette hypothèse n’a même pas été examinée par les experts virologues appelés pour aider à résoudre la crise, experts qui furent par la suite encensés par les sociétés pharmaceutiques soucieuses de produire les vaccins. Ceux qui habitent des maisons de verre n’ont pas l’habitude de jeter des pierres ! J’ajoute que l’IOSS aurait pu aussi examiner l’hypothèse d’une création intentionnelle du virus de la pneumonie atypique, dans leur étude censée être scientifique et objective.

Les « conflits sans guerre, » tels que la « guerre contre le SIDA, » la guerre contre la drogue, » la guerre contre le terrorisme, » la guerre contre le cancer, » et, à présent, la « guerre contre la grippe aviaire, » exigent des programmes très sophistiqués de propagande, ayant recours à des campagnes visant à stimuler la crainte au sein de l’opinion publique, afin qu’elle accepte et soutienne les lois supprimant les libertés publiques. Ces opérations psychologiques sont nécessaires pour contrôler ces conflits sans guerre, et constituent la caractéristique essentielle de la nouvelle « révolution militaire » en cours. Cette « révolution militaire » cherche à instaurer une nouvelle forme d’esclavage humain, par lequel les populations humaines ne se rendent même plus compte qu’elles sont soumises à un esclavage !

Cette nouvelle « révolution militaire » fait appel, sans aucun doute, à des armes bactériologiques et chimiques très puissantes. Ces armes sont mises en œuvre par les fabricants de vaccins et de médicaments, pour leur plus grand profit. Il existe un exemple classique, celui des pesticides très toxiques et cancérigènes largement utilisés dans des zones habitées, sous prétexte d’éradiquer les moustiques responsables de la « fièvre du Nil. » Ces produits, selon les termes militaires, ne sont pas directement mortels. Mais ils agissent à long terme, en provoquant une mort lente par empoisonnement chronique, ce qui génère encore plus de profits pour les sociétés pharmaceutiques chargées d’inventer de nouveaux médicaments pour lutter contre ces maladies. Les victimes de ces campagnes d’éradication des moustiques meurent lentement de maladies chroniques débilitantes. Les centres de soins et les hôpitaux construits pour traiter ces malades ne sont que des camps de concentration virtuels.

Parmi toutes ces maladies nouvelles provoquées artificiellement figurent un grand nombre de maladies touchant le système immunitaire, ainsi que de nombreux cancers pratiquement inconnus il y a cinquante ans. Ce simple fait, à lui seul, suffit à suggérer l’existence d’un véritable génocide socio-économique programmé par certaines autorités politiques.

Une grippe aviaire qui rapporte !

Face à l’épidémie de pneumonie atypique, Michael Fumento, chercheur à l’Institut Hudson de Washington, a publié à Toronto une thèse économique, qui ressemble à celle que je développe dans cet article. Cette thèse a été publiée dans le Canadian National Post. On a demandé aux Canadiens de se mettre eux-mêmes en quarantaine, de porter des masques et, dans certains cas, de rester chez eux. Le Ministre de la santé de l’Ontario a décrété un « état d’urgence sanitaire, » alors que les médias parlaient de la « super pneumonie, cette tueuse mystérieuse. »

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Refusant de se laisser gagner par cette hystérie, Fumento posait un certain nombre de vraies questions. Cette épidémie était-elle réellement aussi mortelle et aussi contagieuse qu’on le disait ? Il concluait en ces termes : « Les réponses à ces questions ne laissent aucune place à l’excitation, encore moins à la panique. » On pourrait en dire tout autant pour cette nouvelle épidémie de grippe aviaire .

Mortelle ?

A l’heure actuelle, la grippe aviaire serait responsable d’environ 65 décès dans toute l’Asie du Sud-Est, au cours des deux dernières années ! Encore connaît-on peu de faits précis sur les victimes, qui présentaient en général des troubles de leur système immunitaire. En outre, tous ces décès se sont produits dans des pays de l’Asie du Sud-Est dont les services sanitaires laissent beaucoup à désirer.

A titre de comparaison, les formes ordinaires de grippe tuent plus de 40.000 Américains chaque année, en général des personnes âgées au système immunitaire affaibli.

Contagieuse ?

Selon le magazine USA Today du 9 octobre 2005, « les services de santé européens travaillent à contenir le virus de la grippe aviaire qui, jusqu’à présent, n’a touché personne dans cette région du monde. » Cependant, plus de 140 millions de volatiles seraient déjà décédés ou auraient été supprimés. Les pertes financières, pour le secteur de la volaille, représentent déjà plus de dix milliards de dollars. Selon les termes de cette propagande, « le virus actuel, baptisé H5N1, n’a pas encore muté au point de pouvoir se transmettre facilement d’homme à homme. » En fait, il est probable que ce virus ne s’est jamais transmis d’homme à homme, si ce n’est au cours de manipulations de laboratoire !

Difficile à soigner ?

Selon un rapport du Business Week , « Le Sénat Américain a déjà voté un budget de 3,9 milliards de dollars pour acheter des vaccins et des médicaments antiviraux. Le gouvernement prépare aussi une nouvelle demande de crédits de 6 à 10 milliards de dollars. »

Y a-t-il réellement une vie intelligente sur notre planète ? La réponse à cette question permettrait d’expliquer pourquoi le public accepte aussi facilement de tels mensonges ! Même USA Today affirme « qu’il n’existe pas actuellement de vaccin pour l’homme. » Comment se fait-il donc que le Sénat Américain puisse voter dans la précipitation la dépense d’autant de milliards pour acheter un vaccin contre la grippe aviaire ?

Je suppose que nous devons négliger le fait que le virus H5N1 actuel ne s’est jamais transmis d’homme à homme, et qu’il ne s’est même pas non plus transmis très fréquemment des oiseaux aux hommes. Ainsi, un vaccin vraiment efficace ne pourrait être préparé qu’en faisant muter ce virus, et en provoquant justement ce que le monde craint le plus. Permettez-moi de m’expliquer.

Afin de fabriquer un vaccin spécifique contre un virus mutant H5N1 transmissible à l’homme, il faudrait tout d’abord que ce virus de la grippe aviaire transmissible à l’homme existe. Or, actuellement, ce virus n’existe pas, excepté peut-être dans quelques laboratoires du complexe militaro-médico-pharmaceutique. En fait, d’après les informations dont je dispose, c’est exactement ce qui est en train d’être préparé en secret. Afin de produire un virus transmissible à l’homme, il faut cultiver le virus de la grippe aviaire pendant assez longtemps, en le mélangeant à des cultures de cellules humaines. Il faut ensuite l’injecter à des singes, puis à des êtres humains, pour vérifier si ces sujets attrapent ce nouveau virus fabriqué en laboratoire.

Ainsi, ce nouveau virus que le monde craint tant est soit en train d’être fabriqué dans des laboratoires financés par des industriels puissamment motivés à laisser « accidentellement » se répandre ce virus, soit a déjà été fabriqué dans ces laboratoires, pour profiter de la panique mondiale actuelle, en prévision des énormes profits qui seront dégagés par la lutte contre ce virus.

Il faut savoir qu’un vaccin, pour être réellement efficace contre un virus, a besoin d’être spécifique. Si les autorités voulaient réellement répandre le virus humain de la grippe aviaire H5N1 à une certaine échéance future précise, elles n’auraient aucune garantie sérieuse que le vaccin produit en parallèle soit efficace à cette même échéance, compte tenu des mutations virales possibles. En effet, la rapidité des mutations virales dépend de la nouveauté du virus. Les nouveaux virus fabriqués par l’homme et créés en laboratoire, comme ceux qui sont actuellement fabriqués pour préparer un vaccin, sont beaucoup moins stables que ceux qui ont naturellement évolué au cours des millénaires.

C’est pour cette raison que tous les efforts actuels pour préparer un vaccin ne sont que de la poudre jetée aux yeux, et que les véritables motivations restent cachées.

Il faut aussi savoir que l’efficacité d’un vaccin exige des années, ou du moins des mois de contrôles et de vérifications au sein de la population visée. Pendant cette période, on doit soigneusement réunir toutes les informations sur les effets secondaires ou les accidents thérapeutiques provoqués par ce vaccin, afin de s’assurer qu’il ne tue pas, ou ne rende pas malades, plus de personnes que celles qu’il prétend sauver ! Pouvez-vous sérieusement croire que le gouvernement, ou l’industrie pharmaceutique, pourront réunir toutes ces garanties, au milieu de l’hystérie provoquée par cette « pandémie » ? La réaction désastreuse des autorités face à l’ouragan Katrina sera avantageusement comparée au désastre sanitaire et humanitaire certain provoqué par un vaccin mal testé et des mesures de santé publique inadaptées !

Je parle de désastre certain, parce que nous disposons de précédents. La liste est longue de vaccins préparés à la hâte, qui ont entraîné, une fois mis sur le marché, des conséquences humaines horribles. On peut citer le premier vaccin contre la peste porcine, les vaccins contre la polio, le vaccin contre la variole, le vaccin contre l’anthrax, le vaccin contre l’hépatite B et, plus récemment, le vaccin contre la maladie de Lyme, qui a handicapé près de 750.000 personnes en quelques mois, avant d’être retiré du marché par les autorités !

La plupart des gens ignorent que tous les vaccins comportent toute une série d’ingrédients qui sont potentiellement nuisibles pour la santé, et même mortels. On peut citer, parmi ces ingrédients, des produits chimiques toxiques comme le mercure, l’aluminium, le formaldéhyde et le formol (employés pour conserver les cadavres), des produits génétiques étrangers à l’homme, des protéines à haut risque issues de certaines espèces de bactéries, de virus ou d’animaux, et qui ont été scientifiquement associés au déclenchement de certaines maladies du système immunitaire ou de certains cancers. Nous disposons de plus en plus de faits scientifiques qui tendent à démontrer que les vaccins sont en grande partie responsables de nombreuses maladies, comme l’autisme, la fatigue chronique, la fibromyalgie, le lupus, la sclérose en plaques, l’arthrite rhumatoïde, l’asthme, le rhume des foins, les infections chroniques de l’oreille, le diabète de type 1, et bien d’autres maladies encore. Ces maladies chroniques et débilitantes nécessitent des traitements à long terme, qui eux-mêmes entraînent de nombreux effets secondaires. En réalité, la principale cause de mortalité en Amérique est représentée par les maladies iatrogéniques, c’est-à-dire les maladies produites par le système médical, ou contractées en son sein. Cela signifie que les vaccins, comme bien d’autres inventions de l’industrie pharmaceutique, handicapent et tuent littéralement des millions de personnes, sans que ni le gouvernement ni l’industrie n’interviennent pour arrêter ce fléau.

D’après tout ce que nous savons, ce sont les gouvernements qui sont en train de fabriquer un vaccin contre la grippe aviaire, dont l’effet sera précisément de répandre cette pandémie dans le monde entier, afin de réduire la population mondiale. Cette hypothèse vous semble-t-elle absurde ? Lisez donc la suite.

Business Week pense que l’accumulation de vaccins par les gouvernements ne peut que profiter aux sociétés pharmaceutiques, comme Sanofi-Pasteur, Sanofi-Aventis ou Chiron. On considère que le Tamiflu, un antivirus fabriqué par Roche, serait efficace contre la grippe aviaire. Les Etats-Unis possèdent déjà 4,3 millions de doses de Tamiflu, et d’autres commandes dont en cours. Voici toutefois ce que Business Week n’a pas révélé :

L’efficacité et l’innocuité du Tamiflu n’ont pas été prouvées pour ce qui concerne les populations souffrant de maladies chroniques, ce qui est le cas d’une bonne partie de la population américaine. Il faut aussi noter que ce médicament provoque de nombreux effets secondaires : nausées, vomissements, diarrhées, bronchite, douleurs gastriques, étourdissements, mots de tête, etc, etc…

En 1999, les Laboratoires Roche (Hoffman-LaRoche) ont été reconnus coupables de malversations en ce qui concerne la fourniture de vitamines sur le marché mondial. Roche appartient à un cartel pétrochimique et pharmaceutique issu de l’I.G. Farben, l’un des piliers industriels de l’Allemagne Nazie.

L’un des partenaires industriels de Sanofi-Aventis est la Société Merck. Cette entreprise avait reçu la part du lion, lors de la distribution des dépouilles de l’économie nazie, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Le chiffre d’affaires de la Société Merck a fortement chuté l’an dernier, quand elle a dû retirer du marché l’un de ses médicaments de lutte contre l’arthrite, le Vioxx, aux effets dévastateurs. Selon des rapports récents, Merck et Sanofi-Aventis travaillent actuellement à produire le premier vaccin contre un cancer sexuellement transmissible, vaccin destiné aux adolescents. Merck est aussi tristement célèbre pour avoir produit le premier vaccin contre l’hépatite B, responsable du déclenchement l’épidémie de SIDA, selon des rapports scientifiques que j’ai publiés dans l’un de mes livres, qui est actuellement un best-seller.

Au cours des semaines et des mois qui ont suivi les attaques du 11 septembre aux Etats-Unis, j’ai réussi à démontrer que les courriers contenant de l’anthrax provenaient d’entreprises qui produisent des armes bactériologiques, qui avaient conclu des contrats avec la CIA, et qui avaient aussi des liens avec les services secrets anglais, ainsi qu’avec ce même cartel pharmaceutique Anglo-Américain déjà cité. Ces courriers chargés d’anthrax avaient provoqué dans toute l’Amérique une vive crainte du terrorisme bactériologique, qui a profité largement aux fabricants de vaccins et de produits pharmaceutiques, les mêmes qui sont aujourd’hui associés à tous ceux qui profitent de la grippe aviaire.

Confrontés à de telles craintes, la plupart des gens n’hésitent pas à renoncer à leurs droits civiques et à leurs libertés individuelles. En Amérique, le vote de la loi scandaleuse sur la Sécurité Nationale (Home Security Act), ainsi que d’une loi similaire au Canada, sont des exemples classiques de cette dérive sociale, et de cette manipulation à grande échelle aboutissant à une législation forcée.

Pourquoi l’Asie ?

Au moment où les relations entre la Chine, d’une part, et la Grande-Bretagne et les Etats-Unis, d’autre part, sont assez tendues, pour ne pas dire plus, il est assez opportun que cette grippe aviaire provienne d’Asie, tout comme la récente pneumonie atypique. Juste avant les premiers cas de pneumonie atypique, les Américains ont dû faire face à une escalade d’agressions dans la péninsule de Corée. La Chine communiste, pourtant déclarée « partenaire commercial privilégié » de l’Amérique, est politiquement alliée avec plusieurs ennemis de l’Amérique, y compris ceux qui, à l’époque, étaient censés posséder des armes de destruction massive, comme l’Irak. Etait-ce une coïncidence ? Vraisemblablement pas, quand on considère l’oligarchie Anglo-Américaine, ses entreprises multinationales, et ses « conflits sans guerre » artificiellement provoqués.

Considérez aussi le fait que les principaux médias étaient fortement influencés, si ce n’est complètement contrôlés, par leurs commanditaires multinationaux, qui défendaient les intérêts d’un nombre relativement restreint d’entreprises et d’organismes multinationaux. N’oubliez pas non plus que les fournisseurs d’informations suivent les directives des services de renseignements, si l’on en croit le témoignage respectable de très nombreux fonctionnaires et agents de renseignements à la retraite. Il serait donc bon que vous vous posiez les questions intelligentes suivantes, et que vous y apportiez une réponse :

Pourquoi les hauts responsables de la Défense Américaine, à commencer par William Cohen, Secrétaire à la Défense sous Bill Clinton, ont-ils fait autant de publicité à la prétendue vulnérabilité des Etats-Unis en matière de terrorisme bactériologique ? N’est-ce pas une forme de haute trahison à l’égard des Etats-Unis, que de dévoiler dans la presse des « secrets défense » aussi importants, qui pouvaient être exploités par les ennemis potentiels de notre pays ?

Pourquoi les principaux médias continuent-ils à prédire l’arrivée d’une pandémie mondiale causée par un virus grippal humain, qui provoquera des millions de morts, comme la « grippe espagnole » en 1918-1919 ? Pourquoi ces mêmes médias ne parlent-ils pas des faits indubitables concernant les individus, les organisations ou les laboratoires qui travaillent à produire ces agents de destruction massive ? On a même tout fait pour « déterrer » le virus de la grippe espagnole, soi-disant pour l’étudier et, éventuellement, le répandre à nouveau !

Pourquoi dit-on que le virus de la grippe espagnole est-il apparu au Tibet en 1917, d’après les données historiques officielles ? On a raconté que les journaux espagnols avaient été les seuls à publier des articles concernant cette grande épidémie, en raison de leur neutralité au cours de la première guerre mondiale. Toutefois, les relations entre l’Espagne et les Etats-Unis, à l’époque, n’étaient pas meilleures que les relations entre la Chine communiste et les Etats-Unis aujourd’hui. On avait décidé de baptiser cette épidémie « grippe espagnole », suite à deux décennies de disputes entre l’Amérique et l’Espagne, à propos de la colonisation des Caraïbes, de Hawaii et des Philippines, après la guerre hispano-américaine, qui s’était terminée en 1902 aux Philippines. En fait, la grippe espagnole avait commencé dans des camps militaires. L’Histoire n’est-elle pas en train de se répéter ?

N’est-il pas clair que l’Amérique est en train d’être manipulée, et qu’elle est sans doute la victime des planificateurs du Nouvel Ordre Mondial ? N’oubliez pas que l’une des priorités de ces planificateurs est la réduction de la population mondiale !

La grande pandémie annoncée

J’affirme à nouveau qu’au cours des années 60 et 70, des laboratoires militaires étroitement associés à l’industrie pharmaceutique ont fabriqué des virus mutants de la grippe, et les ont combinés avec des virus de la leucémie aiguë. En d’autres termes, ils ont amassé des quantités considérables de virus de la leucémie, aussi contagieux que celui de la grippe.

Par ailleurs, de nombreux experts des maladies infectieuses ou hauts responsables de la santé publique, apparemment oublieux de cette réalité scientifique, affirment que la grippe aviaire actuelle pourrait être la « grande pandémie » prédite. Il y a quelques jours, les Nations Unies ont publié un rapport déclarant que 150 millions de personnes dans le monde pourraient mourir de cette grippe aviaire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Emma Ross, journaliste à l’Associated Press, avait publié des articles sur la manière dont l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) avait lancé son « plan de crise pour éradiquer l’épidémie de pneumonie atypique ». Vous savez sans doute que l’OMS est l’une des organisations qui dépendent de l’ONU, et qu’elle a été accusée de répandre le SIDA en Afrique, sous couvert de campagnes de vaccination contre l’hépatite B et la poliomyélite. Il existe un certain nombre de faits précis qui étayent cette accusation.

Il est troublant de savoir que les Nations Unies sont très fortement influencées par certains membres de la famille Rockefeller, qui possèdent des intérêts dans les industries pétrochimique et pharmaceutique. On sait que le siège des Nations Unies à New York a été construit grâce à la fortune des Rockefeller. Au cours de la seconde guerre mondiale, ce sont encore les Rockefeller, ainsi que leur « Standard Oil Company », qui ont soutenu Hitler, bien plus que les Alliés. Cela a été reconnu devant les tribunaux. Un juge fédéral a décidé que Rockefeller avait commis une « trahison » envers les Etats-Unis.

Après la seconde guerre mondiale, selon l’avocat John Loftus, enquêteur officiel sur les crimes nazis, Nelson Rockefeller a persuadé les nations Sud-Américaines de voter en faveur de la création de l’Etat d’Israël, dans le seul but de détourner l’attention du fait qu’il avait soutenu les Nazis.

John D. Rockefeller s’est joint à Prescott Bush (le grand-père de George W. Bush), ainsi qu’à la famille royale anglaise, pour financer les initiatives « d’amélioration de la race » qui ont donné naissance aux programmes « eugéniques » d’Adolf Hitler. Au cours de cette même période, la famille Rockefeller a pratiquement monopolisé l’industrie pharmaceutique américaine, ainsi que les laboratoires de lutte contre le cancer et de recherche génétique. Aujourd’hui, la famille Rockefeller, la Fondation Rockefeller, les Nations Unies et l’OMS sont responsables de « programmes démographiques » visant à réduire la population mondiale à un niveau jugé plus « acceptable ». Comme l’a écrit Foreign Affairs, un périodique politique prestigieux publié par le CFR (Council on Foreign Relations), dirigé par David Rockefeller, l’objectif serait de réduire la population des Etats-Unis de 50 %.

Davis Heymann, de l’OMS, avait déclaré, à propos de la pneumonie atypique : « Nous n’avons jamais rencontré une épidémie aussi généralisée, à une aussi grande échelle. » Le Docteur Klaus Stohr, virologue de l’OMS en charge de la coordination internationale des laboratoires, avait ajouté : « C’est la première fois qu’un réseau mondial de laboratoires échange ainsi des informations, des échantillons, des prélèvements sanguins et des images. Il n’y a plus de secrets, plus de jalousie, ni de compétition, face à une telle urgence sanitaire mondiale. C’est un réseau phénoménal ! ».

Ces réseaux de surveillance des maladies infectieuses sont encore contrôlés par les Rockefeller !

Léonard G. Horowitz

À propos de l’auteur :

Le Docteur Leonard Horowitz est un expert international en matière de santé publique, de sciences du comportement, de maladies nouvelles et de terrorisme bactériologique. Diplômé de Harvard, il est membre de l’équipe de chercheurs de cette université. Il est connu pour plusieurs livres à succès, dont un best-seller : Emerging Viruses : AIDS & Ebola – Nature, Accident or Intentional ? » (Les virus émergents, SIDA et Ebola – Naturels, accidentels ou intentionnels?) Ce livre a permis l’ouverture d’une enquête officielle aux Etats-Unis pour vérifier les hypothèses avancées par le Dr Horowitz.

Les travaux du Dr Horowitz concernant les risques associés aux vaccinations ont poussé au moins trois pays du Tiers-Monde de modifier leurs politiques en matière de vaccination. Le Dr Horowitz a eu l’occasion de donner un témoignage retentissant devant le Sénat des Etats-Unis.

Une semaine avant les attentats à l’anthrax, le Dr Horowitz avait officiellement averti le FBI de cette menace précise, mais il n’avait pas été écouté.

Trois mois avant les attaques du 11 septembre, le Dr Horowitz avait publié son treizième livre, intitulé, d’une manière plutôt prophétique : Death in the Air : Globalism, Terrorism and Toxic Warfare (Mort dans l’air : Mondialisation, Terrorisme et Guerre bactériologique). Dans ce livre, le Dr Horowitz s’en prend au « cartel pétrolier et pharmaceutique, » qu’il accuse de préparer un nouveau génocide programmé.

Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67225
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Re: Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial !

Message  Invité Ven 23 Avr 2010 - 21:36

Dans ce livre, le Dr Horowitz s’en prend au « cartel pétrolier et pharmaceutique, » qu’il accuse de préparer un nouveau génocide programmé.


Ils se prépare surement quel que Chose !!!
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Dernières nouvelles concernant la Grippe aviaire !

Message  Admin Ven 23 Avr 2010 - 22:13

DERNIÈRES NOUVELLES DE LA GRIPPE AVIAIRE !

Voici un texte qui nous parvient à l'instant. Il est encore chaud ! Merci à Céline pour nous l'avoir partagé !

Madame, Monsieur,Chers amis,

Ce 25 avril 2010, nous célébrons le premier triste anniversaire du début de l’alerte à la pandémie de grippe porcine, rebaptisée grippe mexicaine, puis grippe A H1N1. Les « experts » corrompus de l’Organisation Mondiale de la Santé nous promettaient une hécatombe pire que celle de 1918 ! Et les pantins de Santé-Canada ont cherché tout l’automne à nous terroriser, nous annonçant que 25 à 35 % de la population québécoise serait touchée par le redoutable virus.

Un an plus tard, vous n’avez certainement plus envie d’en entendre parler. Et je vous comprends. Moi aussi, j’aurais envie qu’on me foute la paix avec cette mascarade qui a coûté au Canada (c’est-à-dire à nous, les contribuables) plus d’un milliard de dollars. J’aurais envie de retourner à ce qui m’a toujours passionné, à savoir la santé, l’équilibre et la fluidité.

Pourtant, que vous le vouliez ou non, l'OMS continue de nous prendre pour de sinistres crétins en niant l'évidence de sa situation de corruption (voir référence), mais en plus, on nous annonce que les autorités sanitaires et les laboratoires états-uniens accélèrent le développement de nouvelles techniques de production de vaccins, à base de cultures cellulaires cancérisées (bonjour l'explosion des cancers dans les prochaines années) et à base de technique de recombinaison génétique (bonjour les humains OGM dégénérés !) (voir référence).

Quand vous aurez lu ces deux petits articles, vous comprendrez que nous ne pouvons pas prendre ces informations à la légère. Car si nous ne faisons rien, cette vaccination obligatoire à laquelle nous avons échappé de justesse nous retombera sur la figure beaucoup plus rapidement que nous ne l'imaginons, et sans laisser, cette fois, aux lanceurs d'alertes la possibilité d'alerter la population…
Je ne vous cache pas que je suis extrêmement préoccupé et inquiet de ce qui se prépare. Dans ce contexte, il m’est difficile de ne pas me poser certaines questions…

-pourquoi depuis fin février, plusieurs experts nous annoncent que la prochaine pandémie (prévue l’automne prochain) verra l’arrivée d’un nouveau virus, résultant de l’hybridation du virus de la grippe aviaire (H5N1 - très virulent) et celui de la grippe porcine (H1N1 - très contagieux). Et comment le savent-ils ? (référence)

-pourquoi le ministère de la santé français a-t-il demandé au professeur Bruno Lina (chef d’un laboratoire de biologie à Lyon - France, conseiller de Roselyne Bachelot et de l’OMS) d’arrêter tous ses travaux en cours pour se concentrer surl’hybridation du H5N1 et du H1N1 ? (référence)

-pourquoi en Pologne, où la courageuse ministre de la santé a refusé de commandé le moindre vaccin, le nombre de victimes officielles du H1N1 est de 2,6 décès par million d’habitants, alors qu’au Canada, ce nombre est de 12 décès par million d’habitants ;

-pourquoi en Europe, le vaccin fabriqué par Glaxo-Smith-Kline fait-il l’objet de beaucoup plus d’effets secondaires déclarés par millions de personnes (référence) qu’au Canada, alors qu’il s’agissait du même vaccin, de la même composition et du même dosage ? Nous cacherait-on des choses ici au Canada ? (référence)

-comment se fait-il que personne ne se soit interrogé sur la véritable raison de l’explosion du nombre de patients et de morts aux urgences en février dernier, alors que le Canada détient le record du monde du taux de vaccination ?

-pourquoi aucun Québécois n’est descendu dans la rue quand on nous a annoncé qu’il faudra payer pour se présenter aux urgences et qu’il faudra payer, de plus, une taxe de 200 $ par personne (référence) pour soutenir les efforts de la santé publique, alors que Santé Canada a dilapidé notre argent pour des vaccins inutiles, dangereux et mortels et que les gouvernements provincial et fédéral ont fait, cet automne, un cadeau de 60 millions de dollars à Glaxo-Smith-Kline pour les soutenir dans leurs efforts de modernisation ? (référence)

-pourquoi le docteur Wakefield (célèbre gastro-entérologue anglais interviewé dans le documentaire « Silence, on vaccine ») vient d’être condamné et rayé de l’ordre des médecins, alors qu’il avait non seulement établi un lien entre la vaccination ROR et l’autisme, mais aussi qu’il avait soulagé et guéri des centaines d’enfants de l’autisme dont ils étaient atteints ? (référence)

-pourquoi les articles de ce même docteur ont-ils été retirés des archives du journal dans lequel il les avait publiés (Le Lancet), douze ans plus tard, alors que ses travaux avaient été validés par des comités d’experts indépendants avant publication ?

-pourquoi aucun médecin n’avertit les parents du danger mortel que représente le vaccin contre la coqueluche ? Pourquoi nous cache-t-on que 70 % des morts subites du nourrisson (cause du tiers des décès des enfants entre 0 et 1 an) surviennent dans les trois semaines qui suivent la vaccination contre la coqueluche ? Pourquoi ?

-pourquoi ne nous dit-on pas que le mercure présent dans les vaccins occasionnent des dégâts neurologiques irréversibles, rendant l’acquisition des compétences cognitives et intellectuelles beaucoup plus difficile ? Pourquoi personne ne fait-il le lien entre la dégénérescence progressive des enfants et l’allourdissement du calendrier vaccinal ? (référence)

-pourquoi persiste-t-on à nous présenter le vaccin contre le papillomavirus comme le miracle anti-cancer du col de l’utérus, alors qu’aucune étude au monde n’a démontré sa capacité à réduire ce cancer qui ne représente qu’un pourcent de la mortalité par cancer chez les femmes ? Pourquoi nous cache-t-on les centaines de morts et les nombreux effets secondaires de ce vaccin coûteux et totalement inutile, tandis qu’on l’impose systématiquement dans les écoles de nos enfants à partir de l’âge de 10 ans ?

Si vous voulez des réponses à ces questions (avec toutes les références scientifiques), et à beaucoup d’autres, je vous invite à participer à deux activités que nous avons préparées, ma femme et moi. JE PRÉCISE TOUT DE SUITE QUE LES INFORMATIONS QUE NOUS DONNERONS AU COURS DE CETTE CONFÉRENCE ET DE CETTE JOURNÉE DE FORMATION SONT NOUVELLES, par rapport à ce que nous avons transmis l’automne dernier lors de notre tournée de conférences, en pleine bataille contre la vaccination H1N1. Nous avons organisé ces deux activités, parce que, plus que jamais, l’information complète et indépendante est notre seule arme pour contrer la propagande et la désinformation dont se rendent coupables les responsables de Santé-Canada.

Plus que jamais, les Québécois auront besoin de gens comme vous pour relayer des informations qui pourront les protéger de ces poisons hautement toxiques, lorsque la nouvelle campagne de peur s’abattra sur nous. Prenez connaissance de ces informations et inscrivez-vous rapidement. Nous ne donnerons ces conférences et ces journées qu’une seule fois, à Montréal et à Québec.

Restons debout et conscient, plus que jamais !

Cordialement

Jean-Jacques Crèvecœur

Conférence : Vaccination : histoire et perspectives d’avenir :

-À Montréal, le jeudi 13 mai 2010 à 19 heures précises - Auberge Royal Versailles - 7200, Rue Sherbrooke Est (en face du métro Radisson) - 20 $ - 13 $ (étudiants et sans emploi) - réservation et inscriptions

-À Québec, le lundi 17 mai 2010 à 19 heures précises - Centre Victor Lelièvre - 475, Boulevard Père Lelièvre - 20 $ - 13 $ (étudiants et sans emploi) - réservation et inscriptions

Journée de formation pluridisciplinaire : vaccination et immunisation :

-À Montréal, le samedi 15 mai 2010, de 9 heures à 18 heures - Auberge Royal Versailles - 7200, Rue Sherbrooke Est (en face du métro Radisson) - 145 $ - inscrivez-vous ici

-À Québec, le samedi 22 mai 2010, de 9 heures à 18 heures - Centre Victor Lelièvre - 475, Boulevard Père Lelièvre - 145 $ - inscrivez-vous ici

Pour plus de renseignements : voir rubrique calendrier de mon site Internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ou voir les documents ci-dessous.

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67225
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Re: Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial !

Message  Invité Ven 23 Avr 2010 - 22:29

Merci à Admin

Plus que jamais, les Québécois auront besoin de gens comme vous pour relayer des informations qui pourront les protéger de ces poisons hautement toxiques, lorsque la nouvelle campagne de peur s’abattra sur nous.

L'information nous est nécessaire Libre à chacun de croire ou non
L'important c'est d'être avertie.

Gardons la foi que Dieu est le tout puissant, il nous protège, il nous renseigne alor N'AYONS PAS PEUR s'il y a une autre PENDÉMIE.

Que Dieu nous protègent et nous bénissent.
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty La désinformation médiatique au sujet de la grippe H1N1 !

Message  Admin Lun 26 Avr 2010 - 20:15

LA DÉSINFORMATION MÉDIATIQUE AU SUJET DE LA GRIPPE H1N1 !

La désinformation médiatique au sujet de la grippe H1N1
par Julie Lévesque,
pour Mondialisation.ca,
Le 13 novembre 2009


L'article ci-dessous aborde la question de la désinformation médiatique au Québec et au Canada relative à la grippe porcine A H1N1 et à la campagne de vaccination.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les médias canadiens font-ils preuve de neutralité et de jugement dans leurs reportages concernant la grippe H1N1? Le mépris qu’ils expriment envers maintes remises en question et la désinformation qu’ils véhiculent permet d’en douter.

Au Canada, la mort d’un adolescent de 13 ans qui aurait souffert de méningite a été attribuée au virus H1N1 sans autopsie. Cet événement a soulevé de nombreuses questions sur la propagande gouvernementale et médiatique. Mais ce décès remet également en cause cette chasse au virus, qui risque d’ouvrir la porte à des erreurs de diagnostics. Au Royaume-Uni, de nombreux cas de méningite ont été diagnostiqués comme étant des cas de grippe A H1N1, des erreurs qui se sont avérées fatales pour certains. La plupart des médias traditionnels se rallient aveuglément à l’alarmisme de l’OMS, sans questionner ses données approximatives ni son exagération de ce qu’elle prétend être une pandémie justifiant une vaccination à l’échelle mondiale, laquelle engrange des coûts astronomiques:

Le CDCP et l’OMS reclassent couramment un nombre élevé de cas commun d’influenza dans la catégorie de la grippe porcine H1N1.

« En raison du nombre croissant de cas dans de nombreux pays, où l’on assiste à une transmission communautaire durable du virus, il est extrêmement difficile, voire impossible, pour les pays d’essayer de confirmer les cas en laboratoire. En outre, dans ces pays, le recensement des cas n’est désormais plus essentiel pour contrôler le niveau ou la nature du risque que représente le virus pandémique, ou pour orienter l’application des mesures les plus appropriées pour y faire face. » (Note d’information de l’OMS, 2009) (C’est l’auteur qui souligne)

L’OMS admet l’absence fréquente de tests en laboratoire au niveau national, tout en soulignant que des confirmations en laboratoire ne sont pas nécessaires à la collecte de données afin de déterminer la propagation de la maladie. (Michel Chossudovsky, Loi martiale et militarisation de la santé publique : le programme mondial de vaccination contre la grippe H1N1, Mondialisation.ca, 10août 2009)

Par ailleurs, la presse rejette trop souvent toute remise en cause de la présumée pandémie et de la vaccination de masse, à l’instar des autorités. Le débat est pratiquement exclu de l’arène médiatique, où les autorités règnent en roi et maître, immunisés contre toute confrontation des journalistes quant à la soi-disant gravité de la grippe A H1N1, à l’efficacité de la vaccination et aux risques qu’elle comporte. Pourtant, nombreux sont ceux qui se questionnent à ce sujet. Et, comme tout débat a été éclipsé des médias, ils trouvent des réponses ailleurs que dans les médias traditionnels, notamment sur des sites Internet indépendants, car les «chiens de garde de la démocratie» semblent avoir oublié que leur travail ne consiste pas à se faire le porte-voix des autorités, mais bien à les questionner.

À maintes reprises, les médias dominants québécois ont affirmé, sans aucune nuance que ce que les informations que l’on trouve sur Internet, sans distinction, ne sont rien d’autre que des «délires paranoïdes », des preuves d’une misérable ignorance. Pour la plupart des médias, mais plus particulièrement pour la société d’État Radio-Canada, le réseau d’information publique canadien, les questionnements à l’égard de la grippe A H1N1 et de la vaccination n’ont aucun fondement. Pour prouver cette affirmation exempte de neutralité, le réseau francophone se prête au jeu qu’il prétend dénoncer: la désinformation. Le décès du jeune Evan Frustaglio constitue un exemple parmi tant d’autres du «virus de la peur» qui a infecté les médias.

Pour appuyer leur thèse voulant que les remises en question de la «pandémie» et de la vaccination ne sont que du délire, les médias prennent soin de choisir des exemples du genre «complot génocidaire» ou «arme bactériologique», sans citer les nombreuses données et statistiques fiables justifiant ces interrogations. Au contraire, ils font état de tout ce qui s’apparente à des «théories du complot», pour discréditer en bloc tous ceux qui questionnent les autorités scientifiques, gouvernementales et supranationales, à savoir l’OMS. Les médias utilisent ce que l’on appelle la technique rhétorique de l’«homme de paille», qui «consiste à présenter la position de son adversaire de façon volontairement erronée. Créer un argument homme de paille consiste à formuler un argument facilement réfutable puis à l'attribuer à son opposant.» [1]

En novembre, à l’émission Enquête à Radio-Canada, on présentait un reportage intitulé «Le virus de la peur », d’une éthique et d’une neutralité journalistique douteuse, sur ce qu’ils appellent le «mouvement anti-vaccination» au Québec. Les journalistes ont soigneusement choisi des extraits d’une conférence truffés d’effets visuels et sonores apocalyptiques pour discréditer toute remise en question du véritable «virus de la peur» qu’ils alimentent depuis le début : «la pandémie H1N1». Cette conférence était vraisemblablement organisée par des adeptes de la biologie totale, une médecine controversée à laquelle on a associé, avec un léger bémol en fin de reportage, tous ceux qui expriment des doutes envers cette présumée pandémie et les moyens employés pour y faire face. Dans ce contexte, il est tout à fait pertinent de rappeler aux journalistes les valeurs fondamentales de leur code de déontologie:

2. Valeurs fondamentales du journalisme Les journalistes basent leur travail sur des valeurs fondamentales telles que l'esprit critique qui leur impose de douter méthodiquement de tout, l'impartialité qui leur fait rechercher et exposer les divers aspects d'une situation [...] (FPJQ, Code de déontologie)

Le réseau public mérite des critiques en ce qui a trait à ce reportage tendancieux. Le Dr Poirier, directeur de la santé publique du Québec, pour lequel tout doute sur la vaccination n’est que «théorie du complot», était la seule personne interviewée par les journalistes en studio. Devant les extraits sélectionnés, le directeur de la santé publique, a observé, à juste titre : «Où sont leurs preuves à ces gens là?». Justement, où sont leurs preuves? Si on avait pris la peine de les interviewer au même titre que le Dr Poirier, comme le veut le principe de neutralité journalistique, ils auraient pu au moins avoir la chance de les donner leurs preuves.

Mais surtout, pourquoi avoir choisi un groupe marginal, soutenant une idéologie particulièrement controversée pour représenter toutes les personnes qui se questionnent à ce sujet? Pourquoi ne pas avoir cité les études pertinentes examinant les effets néfastes des vaccins? Puisque contrairement à ce que l’on tente de nous faire croire, de telles études existent, et sont citées en abondance dans le livre de Sylvie Simon Vaccins, mensonges et propagande. Pourquoi ne pas avoir montré des extraits du documentaire Silence on vaccine de Lina B. Moreco, dans lequel on nous informe que des troubles neurologiques sont liés à la présence de thimérosal dans les vaccins infantiles et que la seule expérimentation chez l’humain de cet agent de conservation à base de mercure, présent dans le vaccin Arepanrix utilisé au Canada pour contrer le H1N1, a été faite en 1929? Pourquoi ne pas avoir donné l’heure juste sur les conséquences de ce virus, qui s’avère moins fatal que celui de la grippe saisonnière, comme le mentionne le Dr Eisman du centre hospitalier universitaire Sainte-Justine de Montréal?

Le Dr Eisman rappelle aux parents que la grippe H1N1 est une forme relativement bénigne de la grippe et que du point de vue de la gravité elle est très similaire à la grippe saisonnière. La seule différence, c’est que la saison de la grippe a commencé plus tôt et que plus de gens en sont atteints.(CHU Sainte-Justine, « Les urgences du CHU Sainte-Justine et de L’Hôpital de Montréal pour enfants observent une forte augmentation du nombre d’enfants en demande de soins », 29 octobre 2009. (C’est l’auteur qui souligne) Il ne fait aucun doute que ce reportage a, encore une fois, utilisé l’homme de paille pour justifier la propagande H1N1. Ce reportage est une bien triste preuve que les médias dominants se projettent sur les médias alternatifs qui questionnent la situation, preuves et statistiques à l’appui : «le virus de la peur», ce sont les médias dominants qui l’ont mis au monde depuis le début de cette présumée pandémie.

Devant le scepticisme rationnel de la population, la plupart des médias traditionnels se lancent à corps perdu dans le discrédit sans nuances ou presque, de toute critique ou questionnement justifié à l’égard de la grippe H1N1 et de la vaccination. Les complots génocidaires et autres raisonnements boiteux et sans fondement ne sont pas la règle, mais bien l’exception. Et la désinformation existe aussi dans les médias traditionnels.

Illogisme et incohérence

Le 5 novembre, au Radiojournal de la société d’État, on estimait que le haut taux d’absentéisme des écoles de la Commission scolaire Marie-Victorin dans la région de Montréal – au-delà des 10 % -- constituait un « exemple de l’arrivée précoce de la grippe H1N1 ». Visiblement, les raisonnements boiteux, ne sont pas l’apanage des blogueurs et conférenciers obscurs. Logiquement, si cette situation prouve quoi que ce soit, c’est que la population fait ce que le gouvernement lui demande : on reste à la maison si l’on présente des symptômes grippaux. Mais en quoi un taux d’absentéisme dans les écoles représente une « preuve » quelconque liée à la propagation de la grippe H1N1? Savons-nous pour quelle raison les enfants sont absents? Non. Ces conclusions hâtives et sans preuves encouragent le scepticisme des citoyens à l’égard des médias traditionnels.

Autre conclusion hâtive, due en grande partie aux statistiques approximatives des autorités, de l’OMS aux gouvernements fédéral et provinciaux, le décès du jeune Ontarien de 13 ans infecté par le virus H1N1. Voici un extrait d’un article sur le décès du jeune Evan Frustaglio :

Un adolescent succombe à la H1N1

Les autorités de la santé publique de Toronto confirment que le décès d'un garçon de 13 ans est lié à la grippe A (H1N1). Evan Frustaglio est mort lundi à l'hôpital. Il s'est rendu dans une clinique sans rendez-vous dimanche se plaignant de douleurs au cou et de maux de gorge, selon ce que son père a déclaré au Toronto Sun. L'adolescent a été retourné à la maison, alors que sa fièvre semblait diminuer, mais il a été pris de vomissements, rapporte le père. Il s'est effondré après avoir pris un bain lundi et a été transporté à l'hôpital où il est mort.

[...] Le médecin hygiéniste en chef de l'Ontario, Arlene King, recommande aux Ontariens de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1). Elle a fait cette recommandation au lendemain de la mort d'Evan Frustaglio [...] (C’est l’auteur qui souligne) [2] Quatre jours plus tard on annonçait la mort d’une jeune Ontarienne :
Plusieurs mois avant de contracter la grippe A (H1N1), Sarah Hergott a dû combattre à de nombreuses reprises la pneumonie, qui l'a laissée dans un état fragile.
Cette mort est survenue trois jours après celle du jeune hockeyeur torontois de 13 ans, Evan Frustaglio. Ce dernier est mort de la grippe A (H1N1) lundi dernier, au lendemain d'une visite dans une clinique sans rendez-vous où il s'était rendu pour se plaindre de douleurs au cou et de maux de gorge. L'adolescent a été retourné à la maison, alors que sa fièvre semblait diminuer. Par la suite, il a tout de même été pris de vomissements et s'est effondré après avoir pris un bain. Il a été transporté à l'hôpital, où il est mort. La cause du décès d'Evan Frustaglio a été confirmée mardi par le Bureau de santé publique de Toronto.

Vendredi, à l'émission 24 heures en 60 minutes, le Dr Alain Poirier, directeur de la santé publique du Québec, a affirmé que le jeune Evan Frustaglio avait la méningite au moment de son décès. Le Dr Poirier a rectifié ces propos au cours d'une conférence de presse, samedi, en précisant qu'on ne saura pas si Evan Frustagio a eu la méningite, puisque la famille a demandé qu'il n'y ait pas d'autopsie. Par ailleurs, Toronto Public Health a de nouveau confirmé samedi que le jeune Frustaglio était bel et bien infecté par le virus A (H1N1). (C’est l’auteur qui souligne) [3]

L’incohérence saute aux yeux. On dit du même souffle qu’il est «mort de la grippe A (H1N1)» et «qu'on ne saura pas si Evan Frustaglio a eu la méningite, puisque la famille a demandé qu'il n'y ait pas d'autopsie ». Comment peut-on dire, avec certitude, qu’il est mort de la grippe H1N1 s’il n’y pas eu d’autopsie? Et si l’on a confirmé «que le jeune Frustaglio était bel et bien infecté par le virus A (H1N1)», cela ne signifie aucunement qu’il s’agit de la raison de son décès.

Certains médias on a fait preuve de plus de rigueur à ce sujet:

«Comme il y avait bien de l'ambiguïté, le directeur national de la santé publique est revenu sur ce cas. Il nous a informés que les parents ne souhaitaient pas demander une autopsie. Nous n'aurons donc pas de confirmation à savoir si [c’est] la grippe A (H1N1) qui est à l'origine de son décès.» [4] Par ailleurs, ces affirmations du Dr Poirier soulèvent des questions importantes quant aux statistiques et diagnostics de la grippe H1N1. Le 28 octobre 2009, le Dr Poirier a affirmé que depuis mai 2009, il n’y avait plus de tests effectués en laboratoire pour confirmer la présence du virus H1N1.

On peut lire ce qui suit sur le site de l’Institut national de la santé publique du Québec:

Jusqu’au 15 mai 2009, la surveillance se faisait donc au cas par cas et le dépistage s’adressait à tout patient présentant un syndrome d’allure grippale



À partir du 15 mai et jusqu’au 20 juin 2009, les enquêtes ont été dirigées vers les cas confirmés dont l’inscription à l’urgence (séjour à l’urgence de 24 h ou plus) ou l’admission en CH (hospitalisation) pouvait être liée à l’influenza ET syndrome respiratoire aigu avec fièvre > 38 °C (buccale) et toux ou difficulté à respirer (dyspnée); [...] Ainsi, les données d’enquêtes à partir de ce moment couvrent essentiellement les cas modérés ou plus sévères. À partir du 20 juin, seuls les cas faisant l’objet d’une hospitalisation étaient enquêtés et depuis le 20 juillet 2009, seuls les cas ayant séjourné aux soins intensifs et les décès font l’objet d’une enquête. [5] (C’est l’auteur qui souligne) 

Confusion entre la méningite et le virus H1N1

Le décès du jeune Evan Frustaglio, un jeune selon toute vraisemblance en parfaite santé, «foudroyé par la grippe H1N1», a déclenché la panique dans la population et a visiblement favorisé l’affluence massive dans les centres de vaccination au pays. Pourtant, les parents de l’adolescent ont refusé qu’il y ait une autopsie, donc on ne saura jamais ce qui causé la mort du jeune hockeyeur. Est-il mort de la méningite? Nous ne le saurons jamais, mais il importe de se poser les questions suivantes : la chasse au virus H1N1 éclipse-t-elle le dépistage des autres maladies? Les antiviraux comme le Tamiflu et autres précautions pharmaceutiques ont-ils des effets secondaires dommageables, voire funestes?

Au Royaume-Uni, plusieurs cas de méningite ont été diagnostiqués comme des cas de H1N1, ce qui a malheureusement entraîné des décès. Pourquoi ne se questionne-t-on pas à ce sujet à dans les médias?

Selon Santé Canada, les symptômes de la méningite sont :

[L]a fièvre, l'irritabilité, la léthargie et la perte d'appétit. Chez les enfants plus âgés et les adultes, ils peuvent également inclure des maux de tête, une raideur de la nuque, une photophobie, des nausées et vomissements, ainsi qu'une confusion ou une altération de l'état de conscience. [6] (C’est l’auteur qui souligne)

Si au Canada on ne semble pas se préoccuper outre mesure de possibles diagnostics erronés, ce n’est pas le cas au Royaume Uni, où l’on dénonce l’obsession de la grippe H1N1 et où plusieurs cas rappellent celui du jeune Frustaglio. Un article paru dans le Guardian le 12 août 2009 rapporte le décès de Jasvir Kaur Gill, 48 ans, des suites de la méningite. La dame avait reçu un diagnostic positif à la grippe A H1N1 : elle souffrait de vomissements et de maux de gorge. Comme Evan Frustaglio. On lui a recommandé de prendre du Tamiflu. Douze heures plus tard, elle avait une attaque cardiaque et elle est morte quatre jours après. [7] (C’est l’auteur qui souligne) Il convient de noter qu’au Royaume-Uni, les diagnostics se font par téléphone, par de simples réponses à un questionnaire. Les personnes qui posent ces diagnostics ne sont ni médecins, ni infirmières. Certains d’entre eux n’ont pas plus de 16 ans. [8]

Le 20 septembre 2009, le Telegraph révélait que selon un sondage du magazine de santé Pulse, « 1/3 des opérations par les médecins praticiens ont été pratiquées chez des patients ayant souffert de complications après avoir reçu un diagnostic erroné de la grippe porcine ». En réalité, les patients souffraient « d’effets secondaires légers dus au Tamiflu, d’amygdalite sévère, de méningite et de pneumonie ». Un des médecins a affirmé sous couvert de l’anonymat, qu’un patient était décédé de la méningite après avoir reçu un mauvais diagnostic par téléphone. [9] (C’est l’auteur qui souligne)

Le 22 juillet 2009, le même quotidien rapportait le décès de Gemma Drury, 17 ans, de Derbyshire, des suites de la méningite. Elle avait été diagnostiquée porteuse du virus H1N1 par téléphone ainsi que par un médecin qui s’était rendu à son domicile. [10] Georgia Keeling, une fillette de deux ans est elle aussi décédée de la méningite. À deux reprises, ses parents ont été informés qu’elle était infectée par le H1N1 et on leur a recommandé de lui donner du Tamiflu et du paracetamol. [11] (C’est l’auteur qui souligne)

En août, le Irish Times publiait un article révélant que « [l]es parents et les médecins praticiens étaient vivement conseillés de ne pas confondre les symptômes de la méningite avec ceux de la grippe A H1N1. Il est facile de confondre les deux maladies car elles ont des symptômes similaires [...] ». Steve Dayman, de l’organisme Meningitis UK, a affirmé qu’il est «difficile pour les médecins d’identifier la méningite dès les premiers stades de la maladie car elle ressemble à la grippe [...] » [12]
Par ailleurs, toujours selon le sondage du magazine Pulse, « 91% des médecins sondés croient que l’on ne devrait pas donner de Tamiflu à tous ceux qui présentent des symptômes grippaux de peur que le virus développe une résistance à celui-ci ». [13]

À la lumière de ce qui précède, si les cas de patients atteints de méningite ayant reçu un diagnostic erroné de H1N1 sont nombreux au Royaume-Uni, il en est peut-être de même au Canada et ailleurs dans le monde. S’il est vrai que le système britannique de diagnostic par téléphone y est pour beaucoup dans les erreurs fatales, il serait tout de même responsable de la part des autorités et des médias, complètement obnubilés par cette « pandémie H1N1», d’informer les citoyens sur les autres maladies qui risquent de passer sous silence, ainsi que sur les effets adverses des médicaments utilisés pour contrer le virus.

Peut-on se fier aveuglément aux compagnies pharmaceutiques ?

En ce qui concerne les inquiétudes face à la vaccination, malgré l’attitude souvent méprisante qu’elle suscite chez les autorités et dans les médias, elles sont tout à fait justifiées, entre autres lorsque l’on connaît les techniques de marketing des compagnies pharmaceutiques. Une pratique courante consiste à payer des auteurs pour qu’ils écrivent des textes sur leurs produits. Sachant cela, on peut raisonnablement douter de l’objectivité de ces textes. Ces articles sont par la suite signés par des chercheurs réputés. C’est ce que l’on appelle du «ghostwriting». Récemment, un professeur de Montréal a fait l’objet d’un scandale à ce sujet.


En août dernier, la Dre Barbara Sherwin a été impliquée dans une histoire de « ghostwriting ». La professeure de l’Université McGill a été citée comme l’unique auteure d’articles parus dans des journaux réputés. Or, un article publié en 2000 dans le Journal of the American Geriatrics Society avait été rédigé en partie par un auteur engagé par DesignWrite, une firme payée par Wyeth Pharmaceuticals pour produire des articles. La supercherie a été dévoilée au grand jour par des « avocats travaillant pour 8400 femmes ayant intenté des poursuites contre Wyeth, prétendant que les médicaments leur ont occasionné des problèmes de santé ». [14]

Les autorités canadiennes sont catégoriques en affirmant qu’il n’y a « aucun risque » avec les vaccins, et que si risque il y a, c’est comme gagner à la loto, les (mal)chances sont infinitésimales. Pourtant, la Suisse « ne vaccinera pas les personnes les plus vulnérables, soit les femmes enceintes, les enfants et les personnes âgées de plus de 60 ans, avec le vaccin Pandemrix de GlaxoSmithKline en raison de la présence de l'adjuvant AS03, que la Suisse juge trop récent. Les autorités canadiennes ont autorisé l'utilisation du vaccin Arepanrix de GlaxoSmithKline, un vaccin auquel on ajoute aussi l'adjuvant dont la Suisse a restreint l'usage ». [15]

Le vaccin Arepanrix contient du thimérosal, cet agent de conservation à base de mercure. Or, des études démontrent que le mercure est lié à des troubles neurologiques. Le documentaire Silence on vaccine présente des extraits d’une enquête du Congrès des États-Unis en 2004 révélant qu’une seule expérimentation avec le thimérosal a été effectuée chez les humains, et ce en 1929, chez 27 personnes atteintes de méningite. Elles sont décédées de la méningite. La conclusion de cette étude: il n’y a aucun lien entre la présence de mercure dans le vaccin et leur décès. C’est vraisemblablement pourquoi les autorités affirment, au Québec comme ailleurs, que « […] l’évidence scientifique ne démontre aucun lien causal entre tout vaccin contenant du thimérosal et l’autisme ou tout autre trouble envahissant du développement ». [17]

Par ailleurs, la Pologne a récemment refusé les vaccins H1N1 :

Le premier ministre polonais Donald Tusk a accusé aujourd'hui les sociétés pharmaceutiques de chercher à rejeter sur les gouvernements la responsabilité pour d'éventuels effets secondaires des vaccins contre la grippe H1N1, justifiant ainsi le refus de la Pologne de les acquérir. « Nous savons que les sociétés qui offrent les vaccins contre la grippe H1N1 ne veulent pas prendre la responsabilité des effets secondaires de ce vaccin », a déclaré Tusk à la presse. « Elles refusent de les mettre sur le marché, parce que leur responsabilité juridique serait alors plus grande. Elles demandent des clauses qui ne sont probablement pas conformes à la législation polonaise, et qui rejettent toute la responsabilité sur le gouvernement d'un pays en ce qui concerne les effets secondaires et des indemnisations éventuelles, » a-t-il ajouté. La Pologne refuse pour l'instant d'acheter des vaccins contre la grippe H1N1, estimant qu'ils n'ont pas encore été suffisamment testés par les autorités médicales. [16]

Si la Suisse, réputée pour son système de santé, et la Pologne ont des doutes sur un produit pharmaceutique, les citoyens peuvent-ils en avoir eux aussi sans être la cible tantôt de condescendance, tantôt de railleries dans les médias? Chose certaine, un sérieux examen de conscience s’impose dans le milieu journalistique, ici et ailleurs, où il est devenu pratiquement impossible de remettre des choses en question sans se faire accuser d’être une adepte de la « théorie du complot ».

Notes :

1. Wikipedia. «Homme de paille». In wikipedia.com [En ligne].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009).

2. Radio-Canada. «Un adolescent succombe à la H1N1». In radio-canada.ca, [En ligne].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

3. Radio-Canada. « Une jeune fille succombe à la grippe A ». In radio-canada.ca, [En ligne].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

4. LCN. « De quoi est mort le jeune Evan? ». In lcn.canoe.ca [En ligne].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

5. Institut national de santé publique du Québec. « Bilan de la première vague de circulation de la grippe A(H1N1) au Québec ». Site de l’Institut national de santé publique du Québec, [En ligne].
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] target="_blank" rel="nofollow">http://74.125.93.132/search?q=cache:Th90LFbYRJoJ:www.inspq.qc.ca/pdf/publications/971_BilanPremVagueAH1N1_Final.pdf+Institut+national+de+santé+publique+du+Québec+test+H1N1+depuis+mai&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=ca (Page consultée le 5 novembre 2009)

6. Santé Canada. «Les porteurs d'implant cochléaire pourraient courir un risque accru de méningite - Le point». Site de Santé Canada, [En ligne] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

7. McVeigh, Karen. «Woman dies of meningitis after swine flu diagnosis». In guardian.co.uk [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

8. Martin, Daniel. «Swine flu hotline staff are 'making deadly errors'». In dailymail.co.uk [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

9. Stokes, Paul, «Patients suffer complications after swine flu misdiagnosed». In telegraph.co.uk [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

10 Jamieson, Alastair. «Swine flu: symptoms could mask meningitis». In telegraph.co.uk [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

11. Ballinger, Lucy. «Our two-year-old girl died of meningitis after we were told TWICE she had swine flu». In dailymail.co.uk [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

12. Irish Times. « Parents warned over meningitis » In irishtimes.com [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

13. Swine flu hotline staff are 'making deadly errors, Op. cit.

14. Magder, Jason. « McGill professor caught in ghostwriting scandal » In montrealgazette.com [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

15. Radio-Canada. « L'OMS rassure les femmes enceintes » In radio-canada.ca [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 5 novembre 2009)

16. Le Figaro. « La Pologne refuse les vaccins H1N1 » In lefigaro.fr [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 9 novembre 2009)

17. Agence de la santé et des services sociaux de Montréal. «Vaccination, thimérosal et autisme», [En ligne]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] (Page consultée le 9 novembre 2009)

Julie Lévesque est chercheure au Centre de recherche sur la mondialisation (CRM) à Montréal.

SOURCE :

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67225
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Méfions-nous des médias.

Message  AeLux Lun 26 Avr 2010 - 23:14

Merci Admin de nous rappeler cet état de fait car, bientôt, leur "campagne de séduction" va reprendre de plus belle afin de nous mettre dans les veines leur saloperie de vaccins.

On voit comment les médias sont objectifs dans cette histoire !!!

C'est pourquoi quand les médias parlent, il ne faut pas les écouter !!

Préparons-nous car ça va reprendre dans quelques mois !!

_________________
"Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu." Jean 1,1
AeLux
AeLux
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 254
Date d'inscription : 15/12/2009
Localisation : Là où brille la Lumière de Dieu!

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty COMPLOT POUR DÉPOPULATION !

Message  Invité Mer 12 Mai 2010 - 10:37

Complot pour une dépopulation rentable



Complot reliant JP Morgan-Chase et Goldman Sachs aux vaccins contaminés et à la corruption des grandes pharmaceutiques.

Le 29 avril 2010
Une enquête médicale sur les éclosions suspectes et la propagande utilisée pour vendre des médicaments et des vaccins a révélé l’implication des banquiers JP Morgan-Chase (JPMC) et Goldman Sachs (GS) dans le complot pour choquer, stresser, apeurer, empoisonner et tuer des milliards de personnes beaucoup plus profitablement, pharmaceutiquement, selon le rédacteur en chef du journal Medical Veritas.
En recherchant un puissant Partenariat pour la Ville de New York (PFNYC), réunissant les plus riches industriels de Wall Street, les experts en santé publique formés à Harvard, le Dr Leonard Horowitz et le journaliste d’investigation Sherri Kane ont découvert la preuve choquante d’une conspiration pour commettre un génocide mondial en générant des maladies et la mort pour faire avancer une dépopulation rentable pharmaceutique.
Les planificateurs de la population aux plus hauts niveaux du gouvernement et de l’industrie ont comploté pour mettre en circulation des maladies, des vaccins, des médicaments et la mort d’une manière plus rentable, selon une étude publiée dans le dernier numéro de Medical Veritas.
Dans un rapport spécial publié sur YouTube, le Dr Horowitz a exhorté les organisations humanitaires et les groupes d’activistes dans le monde entier à émettre des enquêtes, des alertes, des plaintes de nature civile et des accusations criminelles pour arrêter le complot de la dépopulation pharmaceutique, parce que les risques sont des transmissions génétiques, de nouvelles pandémies et l’extinction possible de la race humaine.
« La corruption dans l’industrie pharmaceutique est omniprésente et transparente », explique le Dr Horowitz. « Les banquiers JP Morgan-Chase (JPMC) et Goldman Sachs (GS), qui ont acquis des participations majoritaires dans les plus importantes pharmaceutiques par des fusions et des acquisitions, ont placé le « dépeuplement » près du sommet de leur liste des priorités géopolitiques. Leurs agents de dépopulation sont maintenant dans les plus hauts postes du gouvernement, des finances et de l’industrie.
Le projet de dépeuplement est soutenu par les personnes les plus riches du monde. Les principaux planificateurs de la population et développeurs économiques avancent des plans identiques pour couper la population mondiale à 1 milliard d’individus.
« Tuer 6 personnes sur 7 dans le monde, de la manière la plus profitable, exige une planification et un complot pour commettre un tel génocide sans précédent par l’application des progrès dans les biotechnologies génétiques exclusivement disponibles et abordables pour les compagnies pharmaceutiques contrôlées par les banquiers », ajoute le Dr Horowitz.
Le médecin fait remarquer le fait que les officiels du Département du Trésor des États-Unis opéraient auparavant JPMC et GS pour le compte des détenteurs majoritaires des actions et de leurs partenaires dans des compagnies pharmaceutiques fortement représentées dans le Partenariat pour la Ville de New-York (PFNYC) et les organisations commerciales qui négocient l’achat de plusieurs milliards de dollars du gouvernement pour les médicaments et les vaccins.
Les chercheurs, y compris l’expert en contamination des vaccins, le Dr Viera Scheibner, déclare dans le numéro actuel de Medical Veritas que les vaccins contre le virus de la polio sont fabriqués dans des cultures de cellules rénales de singe vert africains systématiquement contaminées par des virus transmissibles du cancer.
En révisant les brevets des compagnies pharmaceutiques, le Dr Horowitz a appris que les fabricants des vaccins contre la grippe porcine H1N1 et le rota virus utilisent les mêmes cultures risquant ainsi des recombinaisons, des mutations génétiques et des transmissions imparables d’agents mortels pouvant provoquer de nouvelles pandémies.
« Cela explique pourquoi les officiels de la santé publique se préparent pour le H1N1 transmis par les vaccins clonés dans des cellules des singes pour une recombinaison avec la grippe aviaire H5N1 qui circule actuellement. Cette menace et cette recombinaison mortelle des virus de la grippe devrait se produire dès cet automne », a averti le Dr Horowitz.
Outre les insuffisances des vérifications de sécurité des nouveaux vaccins sans utiliser les contrôles des placebos, c’est cette question concernant la fiabilité de l’information qui concerne plus de la moitié des médecins interrogés depuis qu’ils ont pris conscience que l’ensemble de l’industrie médicale a été détournée par les profiteurs pharmaceutiques de Wall Street. Maintenant, ils apprennent de gens célèbres, telle Gates, que les plus riches habitants de la planète font l’administration des vaccinations pour la dépopulation.
« J’aime les vaccins », a déclaré Gates lors d’une conférence en février 2010, tout en discourant sur les moyens de réduire la population de la planète afin d’endiguer la pollution de l’environnement.
Les liens entre les directeurs des grandes sociétés pharmaceutiques, les géants des médias traditionnels et les banquiers de JPMC et GS sont si évidents et si incriminants, et la dispersion des vaccins dangereux si fréquente et inquiétante, qu’uniquement un dépeuplement rentable comme un résultat prévu des investissements pharmaceutiques peut expliquer la situation actuelle.
« Une censure complète a été la seule option officielle afin d’éviter un effondrement total dans l’opinion publique sur la médecine et l’industrie pharmaceutique », a déclaré Ingri Cassel, un activiste de premier plan pour la sensibilisation aux risques des vaccins. « C’est ce qui explique pourquoi les nouvelles de ce plan de dépopulation par la vaccination ont été négligées par les médias influencés par les intérêts spéciaux. »
En enquêtant les intérêts pharmaceutiques conflictuels qui influencent la couverture des nouvelles, Sherri Kane, un ancien écrivain pour FOX News de Los Angeles, a appris que la majorité des détenteurs d’actions de FOX, de TimeWarner, de News Corp et du Wall Street Journal sont fortement investis dans GlaxoSmithKlein et dans les Laboratoires Merck CSL, les deux fabricants des médicaments et des vaccins à hauts risques.
Lloyd Blankfein, le PDG de Goldman Sachs, est devenu un des principaux actionnaires d’AstraZeneca à la suite de sa directive de l’acquisition du fabricant de FluMist contre le H1N1, MedImmune. Blankfein a également avalé ABC-Disney à la suite de leur fusion avec de l’argent levé par les investisseurs de GS. Cela s’est traduit par une très forte promotion du Dr Oz des vaccins contre le H1N1 sur ABC, l’année dernière, lorsque des officiels ont appris que la grande majorité des Américains ne voulaient pas prendre les risques à la vaccination.
Le Partenariat pour la Ville de New-York s’est engagé à jouer un rôle central dans la reconstruction de Ground Zero à la suite des attaques du 11 septembre, selon Kathryn Wylde, présidente et chef de la direction du partenariat et actuel directeur de la Réserve Fédérale de la Banque de New York. L’organisation a rédigé le rapport économique sur les dommages causés, a avancé des plans financiers pour la reconstruction du World Trade Center et a conseillé des financiers de premier plan en matière d’investissements de reconstruction.
Selon les dirigeants du Mouvement Vérité pour le 9/11, Wylde et autres membres du Partenariat pour la Ville de New-York sont impliqués dans des attaques sournoises contre les preuves scientifiques qui disent que des explosifs thermiques ont été utilisés dans les démolitions contrôlées.
Le Partenariat pour la Ville de New-York est codirigé par Jeffrey B. Kindler, le dirigeant et PDG de Pfizer, la plus grande compagnie pharmaceutique du monde. Kindler dirige Pfizer par le biais d’acquisitions de plusieurs milliards de dollars qui impliquent également le financement de JPMC et de GS.
La Recherche Pharmaceutique et les Manufacturiers d’Amérique (PhRMA), la principale organisation commerciale de l’industrie pharmaceutique, est également dirigée par Kindler. Les officiels de PhRMA s’engagent dans les négociations privées avec la Maison Blanche et les officiels du Pentagone pour déterminer les prix des stocks des médicaments et des vaccins.
Le Dr Horowitz considère cette gérance secrète de contrats pharmaceutiques de plusieurs milliards de dollars comme symptomatique de la corruption de l’industrie. Le jeu de « cache-cache » de l’entreprise se joue avec des fusions et des acquisitions toujours dirigées par les mêmes personnes. Leur création de l’organisation commerciale PhRMA donne l’illusion de leur légitimité et d’une concurrence loyale. La fixation des prix se produit derrière des portes closes, ce qui explique la très grande variation des prix au niveau international.
Un autre bon exemple des prostituées pharmaceutiques du gouvernement corrompu qui sucent la boue de Wall Street est la trahison du membre du Congrès Henry Waxman (D-CA) contre le peuple américain en faufilant le règlement linguistique sur les suppléments alimentaires dans « l’Acte de la Réforme de Wall Street et de la Protection du Consommateur de 2009 », (HR 4173).
Pendant des années, Waxman a tenté de faire adopter une loi limitant l’accès des consommateurs à des suppléments nutritionnels pour le compte des grosses compagnies pharmaceutiques. La Food and Drug Administration (FDA), en grande partie contrôlée par les grosses pharmaceutiques, soutient la règlementation des vitamines, des minéraux, des plantes, de l’homéopathie, des huiles, en plus d’un grand nombre de produits naturels qui protègent les consommateurs.
Au cours des négociations sur la réforme des soins de santé avec PhRMA, Waxman a feint son inquiétude que les fabricants de médicaments tentaient trop fortement de conclure un «marché » sur les prix des produits pharmaceutiques, mais il a tout de même voté en faveur de la liberté du cartel pour fixer leurs propres limites.
Encore plus ironique, le négociateur officiel de PhRMA à qui Waxman s’est plaint, « PhRMA devrait contribuer plus que PhRMA veut contribuer », a dit Billy Tauzin, l’ancien membre du Congrès qui détenait le poste de Waxman comme président de la Commission de l’Énergie et du Commerce.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Traduit par Oscar Blais

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Cinq sites importants sur la Grippe aviaire !

Message  Octo Mer 4 Aoû 2010 - 23:34

@ Tous :

Chers amis du Forum Viens Seigneur Jésus !

Je sais qu'en ce moment le sujet de la Grippe aviaire n'est pas tellement d'actualité ! Néanmoins, je me permets de poster ce message que j'avais au préalable posté sur un autre Forum pour la raison suivante : je tiens à ce que ce message soit dans nos archives à cause des liens importants qu'il contient. Quand le sujet de la Grippe aviaire reviendra sur le tapis, nous pourrons ainsi le consulter !

Alors voici ce message :

Bonjour à tous!

J'aimerais vous donner "5" liens de sites très importants sur la Grippe A (H1N1). Les voici :

1. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ;

2. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ;

3. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ;

4. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ;

5. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ;

et un dernier site pour rire un peu :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Merci !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16990
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Message du Seigneur donné à JNSR concernant la Grippe A H1N1

Message  Octo Mer 15 Sep 2010 - 17:56

MESSAGE DU SEIGNEUR DONNÉ À JNSR CONCERNANT LA GRIPPE A H1N1 !

N’ATTENDEZ PLUS RIEN DES HOMMES DU POUVOIR


**********

22 Août 2009

JNSR : Seigneur, Viens à Mon secours. Bénis sois-tu, Seigneur. Je T’écoute Seigneur, viens à notre secours.

Sois bénie par tous les tiens, Vierge Très Sainte, Sainte Mère de DIEU et des hommes.

JÉSUS : Le Seigneur est à l’écoute de tous ceux qui l’appellent pour les rassurer face à leur inquiétude sur la situation générale de leur Terre et du Monde entier. Méfiez-vous de tout ce qui peut arriver par surprise. Il est vrai que l’homme devrait s’en inquiéter. Soyez vigilants et parfois rusés.

Sachez que DIEU est déjà au courant de chaque chose qui est en préparation et Il vous met en garde.

Ne vous égarez pas. Ce monde est plein de pièges. Ne vous laissez pas surprendre comme l’aveugle devant l’obstacle.

Votre liberté M’empêche d’aller plus loin que votre propre choix. Mais Je peux encore vous prévenir.

Réfléchissez toujours sur les deux propositions qui vous sont présentées. Ne répondez pas de suite. Soyez clairvoyants.

Il est difficile de croire qu’en cette époque, l’homme cherche encore à tuer son prochain, en employant toutes sortes de moyens. Et pourtant, c’est ce qui se passe.

Prenez garde ! Lorsque les armes ne répondent plus, à l’extermination des populations rendues trop nombreuses, les Maîtres du Monde se mettent à chercher un procédé plus efficace et qui pourrait paraître "innocent"… Et lorsqu’ils l’ont trouvé et mis au point, il ne manque plus que l’information pour que tous se lancent, tête première, dans leur piège. Ils vont alors lancer leurs filets sur la Mer mouvante de tous les peuples.

Leurs filets, c’est la Voix, l’information, la peur catastrophique d’une pandémie mortelle, la frayeur d’une grippe infectieuse qui sévit déjà partout, faisant des morts par centaines, dans tous les Pays.

Le petits, les plus fragiles, ne vivent même plus de leur travail; tout leur a été retiré. Bientôt le pain, l’eau, et maintenant la vie. Pourquoi Seigneur tant de misères. Mais le Seigneur vient les avertir.

JÉSUS : Réfléchissez à qui profite cette soi-disant pandémie qui réclame un vaccin pour chaque personne, dans chaque pays. Déjà, on peut s’apercevoir qu’il y a un commerce et une obligation de se faire vacciner.

Cette pandémie n’est qu’un leurre.

JNSR : Il est vrai que quelques virus ont été semés intentionnellement dans certains Pays, dans certains endroits, et que même cette maladie contagieuse s’est développée par le contact des malades, lors des voyages en groupes, ou par la proximité, dans les écoles. Mais là n’est pas le vrai motif, car il n’est pas mortel.

La vraie pandémie à craindre se trouve dans cette vaccination obligatoire décidée par la Toute Puissance de ceux qui ont l’Autorité sur toutes les petites autorités de ce Monde.

Ces vaccins contiennent, pour certains d’entre eux qui vont passer parmi les plus inoffensifs, un produit non approprié pour la grippe et qui ne peut, en aucun cas, ni prévenir, et encore moins guérir. Cette vaccination est comme le jeu mortel de la roulette russe. Elle fera disparaître, au hasard, un grand nombre d’individus qui mourront des suites d’une mauvaise grippe. Et c’est là que se comptera un grand nombre d’individus qui décéderont de par la volonté des Tout Puissants qui se croient immortels et futurs propriétaires de toute la Terre.

Tous ne seront pas appelés "criminels", puisque tous ne seront pas au courant de ce qui se trame. Par contre, tous ceux qui seront appelés à vacciner les populations en sachant ce qui va se produire, seront des criminels pour y avoir participé.

Aussi, ce Message, comme tant d’autres qui vont circuler de par le Monde, deviendra "Message de DIEU " car l’Humanité entière est divine, puisque "Création de DIEU" et personne n’a le droit d’exterminer l’homme, comme l’animal.

L’homme se doit au respect de toute la nature, y compris l’eau, l’air et tous les animaux, comme il se doit au respect de lui-même. C’est DIEU qui donne la VIE.

Ce que je présente ici, dans ce Message du 22 août 2009, en la fête de Marie Reine Immaculée, a été approuvé par le Ciel tout entier.

Personne n’a le droit d’amener son prochain vers une mort certaine.

Tous les vaccins n’ont pu être vérifiés. C’est une vaccination systématique qui s’organise.

Priez pour que les belligérants soient réduits au silence.

Jésus, Marie, Joseph

vos Guides de la terre

SOURCE : Texte puisé sur un autre site.

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16990
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Grippe aviaire et Nouvel Ordre Mondial ! Empty Message du Seigneur donné à Agnès-Marie concernant la Grippe A H1N1 !

Message  Octo Mer 15 Sep 2010 - 18:06

@ Tous :

Message reçu par Agnès-Marie 07 Mai 2009

Ce soir, petit âme, écoute et écris pour ton Dieu :

Mes enfants, vos actualités sont saturées de fausses informations et de désinformations volontaires. Ce que vous appelez grippe A n’est pas une grippe mais un ensemble de facteurs liés à la diminution de l’auto-immunité. Le virus de la grippe A n’existe pas plus que celui du SIDA : ce sont des syndromes immunodépressifs acquis et les personnes meurent de surinfections bactériologiques. Alors oui, cette « grippe A » va s’étendre partout puisque toute l’humanité est arrosée volontairement d’un cocktail de chimie apte à créer les conditions de l’immunodépression. Vous avez abaissé vos défenses : le mal s’engouffre. Tournez-vous vers Moi qui Seul peut vous protéger, ce qu’aucun vaccin ne pourra faire car parfaitement inutile. Renforcez votre immunité naturellement ( Vitamine C et chlorure de magnésium (A-M) ) et surtout priez pour comprendre l’enjeu de cette crise sanitaire : il s’agit, ni plus ni moins, que de vous assujettir encore plus, par la contrainte raisonnable, à la domination des maîtres du Nouvel Ordre Mondial. La grippe A est un « inside job » voulu, préparé et savamment orchestré, précisément, par la confusion entretenue dans les médias et la désinformation volontaire. La crise sanitaire n’est là que pour finir d’accroître la crise économique dont étaient encore préservés quantité de gens notamment dans les pays développés et les mégapoles du monde entier. Lorsque l’OMS relèvera le niveau d’alerte, vos économies, seront paralysées pour un temps. De plus, faisant d’une pierre deux coups, cette « grippe » et ses suites sont un bon argument, s’appuyant sur le levier de la peur et de l’angoisse, pour imposer la nécessité d’une « instance décisionnelle mondiale capable de faire face à des menaces globales ». La seule réelle menace globale est la volonté des mondialistes d’imposer leur domination sur toute Nation et tout individu. Et ils ne reculent devant aucun moyen. Mes enfants, sachez que la peur est un excellent moyen de d’abaisser l’immunité. Au contraire, la confiance en Dieu la renforce. La peur et l’angoisse, le manque d’amour et de pardon, les pensées mesquines et les comportements contraires à Ma Loi sont à l’origine de la plupart des infections. Ne vous laissez pas affaiblir par la propagande et soyez conscients des enjeux de cette nouvelle crise. N’ayez crainte car Je veille sur Mon troupeau en Bob Berger. Crise économique, crise sanitaire, la prochaine crise sera encore plus grave si l’effet escompté n’est pas au rendez-vous : crise sociale, guerre, catastrophes d’une ampleur sans précédent : il s’agit d’éliminer les résistances et d’imposer un Nouvel Ordre qui n’est pas de Moi, mais bien contre Moi.

Jésus-Christ, Maître des Nations


Dernière édition par Octo le Mer 15 Sep 2010 - 18:23, édité 1 fois

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16990
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum