La dernière interview exclusive du Cardinal Burke !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

La dernière interview exclusive du Cardinal Burke !

Aller en bas

La dernière interview exclusive du Cardinal Burke ! Empty Re: La dernière interview exclusive du Cardinal Burke !

Message  Admin Sam 21 Mar 2015 - 15:44

LA DERNIÈRE INTERVIEW EXCLUSIVE DU CARDINAL BURKE !


La dernière interview exclusive du Cardinal Burke ! O-raym10


Des responsables du Vatican menacent des blogueurs de poursuites

Rorate Caeli: Votre Eminence, merci beaucoup d'accepter cette interview. Puisque nous sommes le blog de catholiques traditionnels le plus lu dans le monde, nous croyons que cela donnera beaucoup d'espoir à nos lecteurs, et aux catholiques traditionnels de partout. Notre première question: Le monde traditionnel a été stupéfait récemment par la nouvelle que deux responsables du Vatican ont menacé de poursuites judiciaires des blogueurs et journalistes catholiques. Êtes-vous d'accord avec cette attitude et pensez-vous que cela se produira davantage dans le futur?

Card. Burke: A moins que le blogueur n'ait calomnié la bonne réputation de quelqu'un, certainement je ne pense pas que ce soit la manière dont nous les catholiques devons traiter ces choses. Je pense que le contact devrait être établi. Je suppose que le blogueur était de bonne foi et que si quelqu'un dans la hiérarchie a des problèmes avec lui la manière d'y remédier serait de l'approcher d'abord directement, en personne, et d'essayer de résoudre la question de cette façon. Notre Seigneur dans l'Evangile et Saint Paul dans la Première Lettre aux Corinthiens nous demandent de ne pas soumettre nos différends au tribunal, que nous devrions être capables, comme catholiques, de résoudre ces questions entre nous. (voir Mt. 18:15; 1 Cor. 6-1-6)

Confusion de la part du Pape François

Rorate Caeli: Après huit ans sous le Pape Benoît XVI, le clergé, les laïcs, et même les médias s'étaient habitués à la clarté. Avec une telle confusion dérivant des affirmations quotidiennes du Pape François, confusion du Synode, et cetera, est-il mieux de se concentrer au niveau local et de la paroisse et sur la tradition de l'Eglise, plutôt que de chercher des directives précises de Rome sur les questions du jour?

Card. Burke: Oui, je pense en effet que le Pape François a donné lui-même cette indication. Par exemple, dans son exhortation apostolique, Evangelii Gaudium, il dit qu'il ne la considère pas comme faisant partie de l'enseignement magistériel. (n.16) Avec le Pape Benoît XVI nous avions un maître qui nous donnait une catéchèse étendue sur des sujets variés. Maintenant je dis aux gens que s'ils leur arrive d'être un peu confus par la méthode d'enseigner du Pape François, il est important de se tourner vers le catéchisme et ce que l'Eglise a toujours enseigné, et de l'enseigner, de le promouvoir au niveau de la paroisse, à commencer d'abord par la famille. Nous ne pouvons pas perdre notre énergie en étant frustrés sur ce que nous voudrions mais n'arrivons pas à recevoir. Au lieu de cela, nous savons ce que l'Eglise a toujours enseigné, nous devons nous appuyer sur cela et y concentrer notre attention.

La communion aux adultères et l'attaque à la doctrine

Rorate Caeli: Parlant de cet enseignement et de ce que nous entendons, vous avez récemment fait la une en affirmant que vous résisterez à tout enseignement hétérodoxe au sujet du mariage, et que les Catholiques devraient résister, ce qui nous amène vers une toute autre question de celle que nous venons de poser. Quelle devrait être la réponse des fidèles catholiques s'il devait y avoir des changements dans la discipline au sujet de la Sainte Communion aux adultères divorcés et remariés?

Card. Burke: Je répondais à une question hypothétique. Quelques-uns ont essayé de l'interpréter comme une attaque au Pape François, ce qu'elle n'était pas. C'était une question hypothétique qui m'était posée et j'ai simplement dit: "Aucune autorité ne peut vous commander d'aller contre la vérité et, en même temps, lorsque la vérité est menacée de quelque manière, nous devons nous battre pour elle". C'est ce que j'entendais quand je l'ai dit. Lorsque on m'a posé la question hypothétique: "Et si l'agenda est avancé?" J'ai dit: "Eh bien, je résisterai, c'est mon devoir."

Rorate Caeli: Comment le fidèle peut-il résister? Chez lui? Dans un blog?

Card. Burke: Je pense que vous devez continuer à enseigner, à la maison et dans notre vie personnelle, à vous en tenir à la vérité de la foi comme vous la connaissez et aussi d'en parler ouvertement et de faire connaître au Saint Père votre préoccupation, que vous ne pouvez pas accepter un changement dans la discipline de l'Eglise qui signifierait un changement dans son enseignement sur l'indissolubilité du mariage. Ici je crois qu'il est très important de combattre la fausse dichotomie tracée par quelques-uns qui disent "Oh non, nous ne changeons que la discipline. Nous ne touchons pas la doctrine de l'Eglise." Mais si vous changez la discipline de l'Eglise au sujet de l'accès à la Sainte Communion de la part de ceux qui vivent dans l'adultère, alors vous changez certainement la doctrine de l'Eglise sur l'adultère. Vous affirmez qu'en certaines circonstances l'adultère est permis et même bon, si les gens peuvent vivre dans l'adultère et aussi recevoir les sacrements. C'est une question très grave et les catholiques doivent insister pour que la discipline de l'Eglise ne soit pas changée d'une façon qui signifierait en effet 'affaiblissement de notre enseignement sur une des plus fondamentales vérités, la vérité sur le mariage et la famille.

Evêques dissidents et Summorum Pontificum

Rorate Caeli: Voici quelque chose qui est juste dans le domaine de Votre Eminence, comment accomplir la promesse et le mandat de Summorum Pontificum en ce moment particulier de l'Eglise, et quel est le rôle du Droit Canonique pour rendre la Messe Latine disponible dans toutes les paroisses?

Card. Burke: La législation en vigueur est telle quelle elle a été donnée par le Pape Benoît XVI, et elle n'a pas changé. Le document de son application a été émis par la Commission Pontificale Ecclesia Dei. Tout cela est en vigueur. Et tout cela préconise que lorsqu’il y a un désir pour la Messe traditionnelle dans un groupe de fidèles, elle doit leur être disponible.

Rorate Caeli: Pour nous en tenir à Summorum, pour les familles dont les enfants n'ont jamais été exposées au Novus Ordo, mais dont la paroisse ne satisfait pas au mandat deSummorum leurs offrant un Confirmation traditionnelle, ces familles devraient-elles amener les enfants dans une paroisse proche ou une paroisse personnelle comme la Fraternité sacerdotale de Saint Pierre (FSSP), afin qu'ils soient confirmés dans le rite traditionnel?

Card. Burke: Certainement ils ont le droit de recevoir les sacrements dans le rite traditionnel, dans la forme Extraordinaire. S'ils ne peuvent pas la recevoir dans leur propre paroisse, alors ils peuvent demander à leur curé de leur fournir une déclaration que l'enfant est prêt pour être confirmé, et le faire confirmer dans un autre endroit où cela soit permis.

Démantèlement des Frères Franciscains de l'Immaculée

Rorate Caeli: Vous le savez probablement, nous avons couvert la déchirante et terrible histoire du démantèlement de Frères Franciscains de l'Immaculée au cours de l'année dernière. Votre Eminence pense-t-elle que le commissaire, le Père Volpi, ait été équitable? Et que pense Votre Eminence de la déclaration de médiation concernant la famille du fondateur?

Card. Burke: Je n'ai vraiment pas le genre d'information directe pour pouvoir exprimer un jugement sur la question. D'un point de vue externe, je dois dire que le Père Volpi a pris des mesures très fermes et très vite. Apparemment, j’ai lu l’histoire moi aussi, il a dû admettre que les accusations formulées contre le Père Stefano Manelli, le fondateur des Frères de l'Immaculée, et des membres de sa famille, d'avoir en quelque manière abusé des biens temporels des Frères de l'Immaculée, n'étaient pas vraies. Cela est certainement une affaire très grave. De nombreux frères sont en train de partir, et il semblerait qu'il devrait y avoir une façon de gérer toute la situation afin que l'ordre lui-même ne finisse par s'effondrer, car ils étaient forts, il y avait beaucoup de vocations, et ils ont un grand nombre d'apostolats. C'est le coté qui est préoccupant pour moi.

Rorate Coeli: Il y a des rapports, et sincèrement, nous en recevons de personnels, de prêtres des FFI qui affirment qu'ils sont "en fuite", qu'ils "se cachent", utilisant ces termes des Frères actuellement sous le Frère Volpi . Il y a aussi des rapports d'évêques qui accueillent des FFI qui se réfugient dans leur diocèse. Votre Eminence encourage-t-elle
ces autres évêques à faire de même?

Card. Burke: S'il y a un prêtre qui désire quitter sa communauté religieuse, et qu'il est un bon prêtre, il n'y a rien qui s’oppose à ce que l'évêque l'accepte, je pense qu'un bon évêque accepterait certainement un tel prêtre essayant de l’aider à devenir un prêtre en son diocèse. Il y a un procès, il prend du temps. Le prêtre qui veut quitter sa communauté religieuse doit avoir un évêque accueillant. Si l'évêque peut accueillir ce prêtre, je pense que l'évêque devrait être content de le faire, car il aide un bon prêtre à être en condition de continuer son ministère sacerdotal.

Prêtres traditionnels démis par des évêques dissidents

Rorate Caeli: Que devraient faire, selon Votre Eminence, de bons prêtres qui ont été démis par leurs évêques? Nous en connaissons de nombreux, bien que nous n'allions pas les nommer publiquement. Quelques-uns n'ont plus aucune mission à présent, et vivent de dons et d'aide de leur famille et d'amis. D'autres se réunissent en des groupes indépendants. Quel est le conseil de votre Eminente à ces prêtres qui simplement veulent vivre, prêcher et dire la Messe comme tous les prêtres le faisaient avant le Concile?

Card.Burke: Je les encouragerais simplement à chercher un évêque qui serait réceptif de ces prêtres et essayerait de les aider, s'il le peut, ou s'il ne peut pas les aider directement, de les aider à trouver un autre évêque qui leur permettrait de conduire une bonne vie sacerdotale. C'est tout ce qu'on peut faire. Il y a aussi, évidemment, le recours à la Congrégation du Clergé. Si le prêtre considère qu'il a été traité de façon injuste, il peut demander à la Congrégation pour le Clergé d'intervenir.

Rorate Caeli: On dit que dans l'effort de résoudre le problème dont nous venons de discuter, une Administration Apostolique pour les prêtres traditionnels et les religieux serait en préparation, afin de résoudre tant de ces questions auxquelles ils sont confrontés, en termes de vivre leur vocation strictement selon Summorum Pontificum. Votre Excellence pourrait nous dire où on en serait avec ce processus, sur l’avenir d'une Administration Apostolique? (lien rorate twitter)

Card. Burke: La chose est possible. Je ne suis pas au courant que quelque chose soit en cours à ce sujet. Peut-être que ça l'est, je n'ai juste rien entendu à son propos. C’ est certainement une possibilité et ce serait une façon l'assister ces prêtres et les fidèles qui leurs sont attachés de rester en communion avec l'Eglise.

Davantage de prêtres sous l'autorité du Card. Burke

Rorate Caeli: Or, Votre Eminence a peut-être son opinion sur cette question, mais l'Ordre Souverain Militaire de Malte pourrait-il théoriquement fonctionner comme une Administration Apostolique, donnant des facultés à des prêtres et religieux?

Card. Burke: Eh bien, l'Ordre Souverain Militaire de Malte, les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem, a incardiné des prêtres. Mais il l'a fait en tant qu'ordre souverain militaire, non comme Adiministration Apostolique. L'Ordre a un Prélat, nommé par le Saint Père, qui participe à la gouvernance de l'Ordre. En ce moment nous étudions toute la situation parce que nous avons des demandes d'autres prêtres qui souhaitent être incardinés dans l'Ordre. Mais certainement cela s'est produit dans le passé, et il n'y a pas raison que cela ne continue pas de se produire, pas en vertu de l'établissement d'une Administration Apostolique, mais en vertu de la nature de l'Ordre.

Célibat des prêtres

Rorate Caeli: Nous avions déjà programmé cette question depuis des mois en préparant cette interview, lorsqu’il a été rapporté hier que le Pape a dit que la question des prêtres mariés "est dans son agenda". Le célibat sacerdotal pour les prêtres occidentaux est-il vraiment menacé sous ce pontificat?

Card. Burke: La question serait grave parce qu’elle est liée à l'exemple du Christ, et l'Eglise a toujours conservé précieusement que ses prêtres suivent l'exemple du Christ, même dans le célibat. J'ai entendu parler de ce rapport, mais je n'ai pas pu le vérifier, mais ce serait évidemment une question très sérieuse. La question avait déjà été abordée par un synode mondial des évêques à la fin des années 60, et à ce synode il y avait eu une ferme réaffirmation de l'enseignement de l'Eglise sur le célibat clérical. Je n'en parle pas seulement comme d'une discipline car il est lié à ce que l'Eglise considère depuis les tout premiers siècle comme étant le plus approprié pour ses prêtres. C'est quelque chose de plus qu'une discipline, et je crois donc qu'il serait très difficile de penser qu'il y aura un changement en cela.

Encouragement des catholiques traditionnels

Rorate Caeli: Quelles paroles d'encouragement Votre Eminence dirait-elle aux Catholiques traditionnels qui se battent pour sauver leur âme et les âmes de leurs enfants dans ce monde moderne, sans qu'il y ait, semble-t-il parfois, aucune aide de Rome.

Card. Burke: Je dis souvent à ceux qui m'écrivent et m'expriment ce découragement, ou demandent des indications en ce qui semble une situation très troublée, c’est qu’en des moments comme ceux-ci, où il semble y avoir de la confusion dans la gestion de l'Eglise, alors plus que jamais nous devons nous concentrer sur l'enseignement constant de l'Eglise et le transmettre à nos enfants, renforcer la compréhension de cet enseignement dans nos paroisses locales et nos familles. Notre Seigneur nous a assurés- Il ne nous a pas dit qu'il n'y aurait pa d'attaques contre l'Eglise, même de l'intérieur, mais il nous a assurés que les portes de l'Enfer ne prévaudront jamais contre elle. Nous devons avoir cette grande confiance en nous et poursuivre avec grande joie et grande détermination, enseignant la foi, ou enseignant avec l'apologétique aux âmes qui ne comprennent pas la foi ou qui ne font encore pas partie de l'Eglise. Nous savons que les portes de l'Enfer ne prévaudront pas mais en même temps notre voie est la Voie de la Croix. Et lorsque nous souffrons pour ce que nous croyons, que nous savons être vrai, nous pouvons accepter cette souffrance avec la conscience de l'issue finale: qui est que le Christ est le Vainqueur. Il est celui qui à la fin surmonte toutes les forces du mal dans le monde et nous rétablit nous et notre monde dans le Père. Voici comment j'essaye d'encourager les fidèles catholiques. Je pense qu'il est aussi important que les Catholiques traditionnels et dévoués se connaissent et se soutiennent l'un l'autre, qu'ils portent le poids de l'autre, comme le dit l'Ecriture. Nous devons y être préparés et être sensibles aux familles qui pourraient souffrir de quelques difficultés à cet égard, et être proches l'un de l'autre autant que possible.

Un troisième Concile Vatican?

Rorate Caeli: Merci. Nous n'avons que quelques questions encore. Il y a quelque vague rapport, mais de source crédible, que François pense convoquer un Concile Vatican III. Votre Eminence a-t-elle entendu quelque chose à ce propos?

Card. Burke: Non, pas du tout.

Procédure de nomination des Évêques

Rorate Caeli: Les nominations épiscopales aux Etats-Unis étaient, en moyenne, plutôt conservatrices sous Benoît XVI. Ce n'était pas le cas partout. De cela dérive ce qui est un véritable fossé avec les prêtres et les fidèles pratiquants de la nouvelle génération qui sont largement conservateurs, attachés au vrai catéchisme, à la loi morale catholique, à une respectueuse Liturgie Sacrée. Votre Eminence est-elle en faveur d'une nouvelle orientation dans la nomination des évêques aux Etats-Unis et ailleurs? L'actuelle méthode dans le choix des évêques est-elle bonne, à votre avis?

Card. Burke: Je pense que oui. Elle implique la consultation non seulement d'autres évêques et prêtres du diocèse, mais aussi des fidèles laïques. Et il y a toujours la possibilité pour les membres individuels du laïcat ou les groupes de fidèles laïques de faire connaître leurs préoccupations à la Congrégation des Evêques ou au Nonce. Je pense que le plus important est que le Nonce Apostolique sache, lorsque la nomination d'un évêque est examinée pour un diocèse, qu'il y a de très nombreux fidèles qui ont des nécessités particulières et de les faire connaître.

Role actuel dans l'Eglise

Rorate Caeli: Sur quoi êtes-vous concentré en ce moment, Votre Eminence?

Card. Burke: Je suis concentré sur l'Ordre Souverain Militaire de Malte, à aider le Grand Maître dans la gestion de l'Ordre, surtout la dimension spirituelle. L'Ordre a une double mission: la défense de la foi, et l'aide aux pauvres. Les deux choses sont vraiment très proches. Je l'aide sur des questions concernant la structure de l'Ordre afin de remplir plus efficacement ces deux objectifs, mais aussi à traiter ces questions qui inévitablement surgissent en toute organisation catholique et qui concernent la doctrine et la morale. C'est ma préoccupation principale. Je passe aussi du temps à étudier et écrire sur d'importantes questions dans l'Eglise d'aujourd'hui.

Les traditionalistes qui restaurent l'Eglise

Rorate Caeli: Croyez-vous que les catholiques traditionnels vont prendre un rôle moteur, dans le futur, dans la restauration de l'Eglise?

Card. Burke: Oui. Je vois de plus en plus de familles très catholiques qui sont fidèles à la Messe traditionnelle et je pense que ces familles auront de plus en plus d'influence dans les temps qui viennent. Si ces familles en influencent d'autres, il y aura évidemment un élan grandissant.

Rorate Caeli: Y a-t-il quelque chose dont nous n'avons pas parlé que Votre Eminence voudrait ajouter?

Card. Burke: Seulement je voudrais encourager tout le monde à être fidèle à la Sainte Liturgie, qui est l'expression la plus haute de notre foi catholique, la plus haute expression de notre vie en Dieu, et à être assidu dans l'étude du Catéchisme de l'Eglise Catholique, et dans l'enseignement de la foi dans nos maisons et nos communautés locales. L'Eglise a terriblement souffert de décennies de catéchèse pauvre, si bien que les fidèles, enfants et jeunes, même les adultes, ne connaissent pas leur foi, et nous devons nous atteler à cela car les deux choses vont ensemble. Si nous connaissons bien notre foi, alors nous avons un fort désir de culte qui soit en accord avec notre foi, et au même temps notre culte nous fait désirer de mieux connaître notre foi. Tout cela alors, évidemment, finit par s'exprimer en action par la charité dans nos vies, surtout pour ceux qui en ont le plus besoin.

Rorate Caeli: Cela nous amène à une dernière question. Votre Eminence a mentionné plusieurs fois la famille dans la maison. Jean-Paul II était-il prophétique quand il parlait
d'Eglise Domestique?

Card. Burke: Oh, oui. Il disait que l'Eglise vient à nous par la voie de la famille, et cela est vrai. Le Christ Lui-même vient par la famille. Il a été prophétique dans le sens qu'il a prononcé à nouveau ce que l'Eglise a compris depuis le début. Ce terme, Eglise Domestique, est très ancien, et a été répété lors du Concile Vatican III. C'est une terminologie très ancienne pour la famille. En cela il a été prophétique, dans le sens qu'il a énoncé ce que Dieu Lui-même nous enseigne sur la famille.

Rorate Caeli: C'est tout ce que nous avons pour Votre Eminence. Et merci beaucoup pour votre temps aujourd'hui et votre incroyable service à notre Sainte Mère Eglise.

SOURCE :  

http://rorate-caeli.blogspot.com/2015/03/exclusive-cardinal-burke-interview-with.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66249
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

La dernière interview exclusive du Cardinal Burke ! Empty Re: La dernière interview exclusive du Cardinal Burke !

Message  Admin Lun 23 Mar 2015 - 13:18

@ Tous :

Interview à lire impérativement !  Lunettes

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66249
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum