Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

5 participants

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Mer 27 Mai 2015 - 11:42

@ Robert Adelaide :

Merci !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Bobestparti Sam 30 Mai 2015 - 15:49

Seigneur, ils sont devenus complètement fous !!!
cette réunion à huis clos qui s’est déroulée ce lundi 25 mai, à Rome, dans les locaux de l’université jésuite de la Grégorienne. Des évêques français (Mgr Pontier, Mgr Brunin et Mgr Feillet), suisses et allemands, tous connus pour être des « progressistes », se sont réunis en secret pour se concerter en vue du Synode consacré à la Famille et établir leur stratégie pour obtenir la subversion de la doctrine catholique à propos des divorcés remariés et des homosexuels.
Sandro Magister nous donne un compte rendu surréaliste
« Au terme de la réunion, les Allemands ont diffusé un communiqué dans lequel ils indiquent qu’ils ont « réfléchi en particulier à la sexualité comme langage de l’amour et comme don précieux de Dieu, dans le cadre d’un dialogue intense entre la théologie morale traditionnelle et les meilleures contributions de l’anthropologie contemporaine et des sciences humaines« . »
Comment comprendre cet extrait du communiqué ? Sandro Magister poursuit :
Toutefois il y a quelque chose de plus intéressant que le communiqué : c’est ce que les participants à la réunion se sont véritablement dit, d’après le compte-rendu autorisé qui en a été donné, le 26 mai, par « La Repubblica » […] :
« Un prêtre qui est également enseignant parle dès le début de ‘caresses, de baisers, de coït au sens de venir ensemble, coire’, ainsi que de ‘ce qui accompagne les lumières et les ombres non conscientes des pulsions et du désir’. Un de ses collègues affirme pour sa part : ‘L’importance de la stimulation sexuelle constitue la base d’une relation durable’. On cite Freud. On évoque Fromm. ‘La privation de sexualité – ajoute-t-on – peut être comparée à la faim, à la soif. La question qui la caractérise est : Est-ce que tu as envie de faire l’amour ? Mais cela ne signifie pas désirer l’autre, si l’autre ne veut pas. La question devrait être : Est-ce que tu me désires ? Voilà alors comment le désir sexuel de l’autre peut s’associer à l’amour' ».
L’épiscopat allemand représente la pointe la plus avancée et la plus combative de ce front réformiste. La dernière en date de ses déclarations officielles – elle a été diffusée, en plusieurs langues, au commencement de ce mois de mai – a été sa réponse au questionnaire qui avait été distribué par Rome dans la perspective de la prochaine session du synode. En lisant cette déclaration, on constate que l’Allemagne met déjà largement en pratique ce que le magistère de l’Église interdit et que le synode devrait encore discuter. C’est-à-dire l’accès des divorcés remariés à la communion, l’acceptation des remariages de divorcés, l’approbation des unions homosexuelles […]
Quelques jours plus tard, le 9 mai, le Zentralkomitee der Deutschen Katholiken, l’association historique des laïcs catholiques allemands, a publié une déclaration encore plus avancée, dans laquelle il réclame la bénédiction liturgique pour les remariages de divorcés et pour les unions entre personnes du même sexe, en plus de l’abandon en bloc de l’enseignement de l’Église à propos de la contraception […]
Mais attention. Tout cela ne signifie pas que la totalité de l’Église d’Allemagne soit d’accord avec ces opinions. La réalité est tout autre. Que ce soit parmi les évêques ou parmi les laïcs qui font le plus autorité, il ne manque pas de voix pour affirmer leur opposition.Et, ces jours derniers, ces personnes se sont exprimées vigoureusement. L’évêque de Passau, Stefan Oster, salésien, qui a été nommé à ce poste par le pape François au mois d’avril 2014, a contesté la déclaration du Zentralkomitee der Deutschen Katholiken, point par point, dans une intervention tranchante qu’il a mise en ligne sur sa page Facebook […] Et il a rapidement reçu l’adhésion publique de cinq autres évêques : Rudolf Voderholzer de Ratisbonne, Konrad Zdarsa d’Augsbourg, Gregor M. Hanke d’Eichstätt, Wolfgang Ipolt de Görlitz, Friedhelm Hofmann de Wurtzbourg […] On notera avec intérêt que, parmi ces cinq évêques, figure celui de Wurtzbourg, la ville où le Zentralkomitee der Deutschen Katholiken s’est réuni et a émis sa déclaration dans le silence/avec l’accord du guide spirituel du comité, l’évêque Gebhard Fürst de Rottenburg-Stuttgart, diocèse qui a eu Kasper comme titulaire dans les années 90. Et on notera avec encore plus d’intérêt que les évêques cités appartiennent tous, à l’exception de celui de Görlitz, à la région ecclésiastique de Bavière, ce qui a pour résultat de mettre en minorité (5 sur 8) le cardinal Marx, archevêque de Munich, précisément dans cette région qui est la sienne et précisément à propos des questions dans lesquelles il est le plus impliqué. 

Fido
Mais il y a plus. Parmi les laïcs d’Allemagne aussi, il y a de fortes personnalités qui font entendre une mélodie discordante. La sévérité avec laquelle Robert Spaemann – il est considéré comme l’un des plus grands philosophes catholiques vivants et c’est un ami de longue date de Joseph Ratzinger – a critiqué, au début du mois de mai, non seulement l’épiscopat allemand mais également la manière de gouverner du pape François qui, d’après lui, serait à la fois « autocratique » et « chaotique », a frappé les esprits. Spaemann a formulé ses critiques dans le cadre d’un dialogue avec Hans Joas pour la revue « Herder Korrespondenz », qui appartient à la maison d’édition qui assure la publication des œuvres complètes de Benoît XVI […] 
Par ailleurs un livre écrit par un juriste et magistrat allemand a été publié simultanément, ces jours-ci, en Allemagne et en Italie. Il constitue une réfutation radicale, à la fois théorique et pratique, des prises de position du cardinal Kasper à propos de l’accès des divorcés remariés à la communion […] L’auteur de cet ouvrage, Rainer Beckmann, est âgé de 54 ans et il est juge à Wurtzbourg. Entre 2000 et 2005, il a été expert officiel auprès des commissions chargées du droit et de l’éthique de la médecine au sein du parlement fédéral allemand. Il a publié des essais scientifiques consacrés à l’avortement, aux techniques de la reproduction, à la mort cérébrale et à l’euthanasie. Il est vice-président d’une association de juristes pour le droit à la vie et il dirige la revue « Zeitschrift für Lebensrecht ». Il donne des cours à l’université de Heidelberg. Mais, comme l’indique le cardinal allemand Cordes dans la préface qu’il a donnée à ce livre,Beckmann, qui est père de quatre enfants, est également « un croyant ayant vécu personnellement la souffrance d’une relation qui a échoué et, en tout cas, il n’a pas commencé une nouvelle relation après avoir divorcé : il veut continuer à croire à sa promesse de fidélité… jusqu’à ce que la mort les sépare, lui et son épouse ». Et c’est précisément pour cette raison que « son témoignage est désormais incontournable au point de vue pastoral, réaliste au point de vue factuel et soumis à la Sainte Écriture ». À la fin de son ouvrage, Beckmann souligne que le pape François, « dans les déclarations dont nous avons connaissance », ne s’est pas une seule fois dissocié de la doctrine traditionnelle de l’Église. Tandis que, au contraire, « la solution proposée par le cardinal Kasper mine à leur base non seulement le sacrement de mariage, mais également ceux de la pénitence et de l’eucharistie ».
Et de conclure :
« Si nous souhaitons transmettre la foi, il est nécessaire que nos actes correspondent à nos paroles. Celui qui ne vit pas ce qu’il enseigne n’est pas crédible. De même que celui qui ne tient pas ses promesses n’est pas crédible. Lorsque quelqu’un promet d’aimer jusqu’à la mort, il doit demeurer fidèle jusqu’à la mort. C’est le chemin sur lequel Jésus nous a précédés ».
Ce sont là des opinions d’une radicalité qui n’est pas différente de celle qui a été exprimée au même moment par un représentant, qui jouit d’une grande autorité, de la jeune Église d’Afrique : le cardinal guinéen Robert Sarah, qui a été nommé préfet de la congrégation pour le culte divin par le pape François en 2014. Lorsque Sarah a présenté, le 22 mai, une collection de livres qui constituaient une préparation au synode, réalisés sous la direction de l’Institut pontifical Jean Paul II pour les études sur le mariage et la famille et publiés en Italie aux éditions Cantagalli, il a insisté, lui aussi, sur la crédibilité du témoignage :
« C’est seulement dans la clarté que nous pouvons véritablement être des témoins, dans un monde qui ne supporte plus l’Évangile. La foi est vraiment le noyau des difficultés de l’Église ».
Et aussi : « Si l’eucharistie est seulement un repas, on peut aussi donner la communion aux divorcés, qui sont en contradiction avec l’alliance. Mais si un évêque, un cardinal, ne voit pas ce qu’est l’eucharistie, c’est-à-dire le corps du Christ, et s’il envisage cette eucharistie comme un repas dont personne ne doit être exclu, alors nous perdons vraiment le cœur du mystère« . »
On comprend alors tout le poids des mots de l’exorcisme édicté par Léon XIII en 1903 : 
« L’Eglise, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés ; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé. O saint Michel, chef invincible, rendez-vous donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l’esprit d’iniquité, donnez-lui la victoire et faites le triompher. »
http://www.medias-presse.info/a-la-reunion-des-eveques-francais-suisses-et-allemands-on-a-parle-de-caresses-de-baisers-de-coit/32286
Xavier Celtillos
Bobestparti
Bobestparti
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3757
Date d'inscription : 24/04/2010

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Sam 30 Mai 2015 - 19:36

@ Robert Adelaide :

Je me dois d'avoir de vous féliciter pour l'édition de ce texte !

Je vois que vous avez mis le temps qu'il faut pour bien l'éditer et bien respecter nos Règles d'Édition !

Félicitations !

Ensuite, je vous félicite pour la qualité de cette importante information !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  stjeanlagneau Dim 31 Mai 2015 - 10:39

JEREMIE a écrit:

N.B. Les hosties tombées à terre devront être remises à Monsieur Loyal à l’issue de la célébration...


@ jérémie, merci pour cette information.  Applaudir

Par contre, je ne comprends pas le sens de cette phrase. Je réfléchis !


stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27850
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 57
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 11:36

@ Tous :

Suite au post de Robert Adelaide, on peut vraiment voir le Schisme se former de plus en plus sous nos yeux !

Astérix

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 11:47

@ Stjeanlagneau :

C'est peut-être pour pouvoir en disposer correctement après la Messe !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 12:57

UN SCHISME EN PUISSANCE : UN COMMENTAIRE DU PROFESSEUR MANFRED SPIEKER !


Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Manfre10


Le commentaire d'un intellectuel allemand, Manfred Spieke, après la réunion mystérieuse de la Grégorienne: "les tentatives de manipulation qui, déjà lors du synode extraordinaire de 2014, ont atteint un niveau inconnu jusqu'ici dans l'Eglise, suivent leurs cours". Mise à jour ultérieure (Matzuzzi)


Un schisme en puissance

Les tentatives de manipulation qui, déjà lors du synode extraordinaire de 2014, ont atteint un niveau inconnu jusqu’ici dans l’Eglise, suivent leurs cours.

Un commentaire du professeur Manfred Spieker (1).
kath.net/news/50720
Traduction par Isabelle
------

C’est le droit des archevêques de Munich et de Marseille, NN. SS. Marx et Pontier, et de l’évêque de Saint-Gall, Mgr Büchel, de convoquer une conférence sur la manière dont l’Eglise catholique traite les divorcés remariés et les personnes à orientation homosexuelle. C’est leur droit aussi de choisir les thèmes et les conférenciers. Toute cette initiative du lundi de Pentecôte à la Grégorienne est pourtant propre à accentuer les fractures visibles dans l’Eglise depuis le synode extraordinaire de 2014 : cela est dû au fait que NN. SS. Marx, Pontier et Büchel ont lancé les invitations, non pas au titre de pasteurs de leurs diocèses, mais en tant que présidents de leurs conférences épiscopales ; or, ils n’ont même pas informé de cette réunion leurs confrères dans l’épiscopat qui ne partagent pas leurs vues sur ces thèmes et ne les y ont évidemment pas associés. Cela confine à un abus de leur mandat de modérateur de la conférence épiscopale, car le président d’une conférence épiscopale n’est, somme toute, rien de plus qu’un modérateur.

Les trois évêques ont ainsi desservi l’intention du pape François de mener, entre les deux synodes de 2014 et 2015, une discussion ouverte sur le mariage et la famille. Une conférence qui tient plus de la rencontre secrète que de la réunion académique, c'est-à-dire ouverte, contredit à la franchise et à la loyauté requises. Elle divise. Les trois évêques n’ont pas non plus invité les journalistes dont l’expertise sur ces thèmes est reconnue, mais, à nouveau, seulement ceux qui partagent leurs vues et peuvent renforcer la pression publique que toute la conférence cherche à exercer sur le synode d’octobre (2).

Les tentatives de manipulation qui, déjà lors du synode extraordinaire d’octobre, avaient atteint un niveau inconnu jusqu’ici dans l’Eglise, ont, avec cette conférence à la Grégorienne, franchi une nouvelle étape.

Derrière un rideau de fumée comme « Réflexions sur l’herméneutique biblique » ou « Théologie de l’amour », la volonté est claire : faire passer de force l’admission des divorcés remariés à la communion , la reconnaissance ecclésiale des unions homosexuelles et une nouvelle éthique sexuelle qui ignore obstinément la nouveauté de la théologie du corps de saint Jean-Paul II. Le schisme en puissance qui se cache derrière ces intentions ne peut être ignoré des présidents des trois conférences épiscopales.

Au synode ils n’ont rendu aucun service, moins encore à la nouvelle évangélisation. Le synode ordinaire d’octobre 2015 échouerait – a-t-on prétendu à la conférence de Rome – s’il ne faisait que souligner ce que l’Eglise a toujours enseigné sur le mariage et la famille.

Non, il n’échouera pas, s’il consacre enfin à la théologie du corps et à la culture de la vie l’attention qu’elles méritent. Mais il échouera, s’il s’accroche à ce que le courant majoritaire de la théologie morale allemande, sous la conduite d’Eberhard Schockenhoff (3), cherche à suggérer à la conférence épiscopale allemande sur le thème des divorcés remariés, des unions homosexuelles et de l’éthique sexuelle.

S’il veut parvenir à un éveil de la pastorale de la famille, le synode devrait s’orienter sur ce que de nombreuses communautés spirituelles ont rassemblé comme expériences concernant la théologie du corps dans la pastorale de la famille et sur ce que le pape Benoît XVI a déclaré, le 6 juin 2005, à l’ouverture du synode pastoral du diocèse de Rome sur le thème de la famille : « Le mystère de l’amour de Dieu pour l’homme trouve son expression même dans le vocabulaire du mariage et de la famille – en positif comme en négatif. La proximité de Dieu à son peuple… est exprimée dans le langage de l’amour conjugal, alors que l’infidélité et l’idolâtrie d’Israël sont qualifiées d’adultère et de prostitution. »

-------------------

Notes :

(1) Manfred Spieker (né en 1943) est professeur émérite de sociologie chrétienne à l’Institut de théologie catholique de l’Université d’Osnabrück, en Basse-Saxe.

Le 29 Septembre 2012, il a été nommé par Benoît XVI consultant du Conseil Pontifical pour la justice et la paix
Notice en allemand ici : www.kathpedia.com/index.php?title=Manfred_Spieker

(2) Liste des participants ici: www.riposte-catholique.fr/non-classe/qui-a-participe-au-synode-fantome-publication-dune-liste-de-participants .

Comme nous l'avons déjà dit, le seul italien est Marco Ansaldo, le vaticaniste de la Repubblica.
Les deux français sont Frédéric Mounier (La Croix) et Antoine-Marie Izoard (I. Media).

(3) Objet d'un article de Matteo Mazuzzi sur Il Foglio aujourd'hui: www.ilfoglio.it.

Après un bref tour d'horizon sur sur la "rencontre secrète", celui-ci poursuit:

Parmi les orateurs les plus prestigieux figurait le père Eberhard Schockenhoff, professeur de théologie morale à Fribourg, expert en éthique, ancien assistant de Walter Kasper à l'Université de Tübingen.

Le vaticaniste Edward Pentin, sur le National Catholic Register (cf. la synthèse de Jeanne Smits), le décrit comme l'un des têtes pensantes de la hiérarchie ecclésiastique d'Allemagne sur toutes les questions relatives à la morale catholique. Sans surprise, depuis un an et demi, il est une sorte de conseiller de la conférence épiscopale dans le processus de préparation de l'Assemblée synodale. Lundi, au forum dédié à la réflexion sur «vocation et mission de la famille au sein de l'Eglise dans le monde d'aujourd'hui»i, Schockenhoff a pris la parole immédiatement après la pause café, vers 11 heures.

Ses thèses sont bien connues, des critiques des bases d'Humanae Vitae du Pape Paul VI (en particulier en ce qui concerne la régulation des naissances), à l'appui d'une attitude moins rigoureuse et sévère envers ceux qui, dans les rangs du clergé, ont des orientations homosexuelles. Une nécessité dûe à la constatation - écrivait le théologien - que «les fidèles sont de plus en plus éloignés de la morale sexuelle de l'Église, qui semble irréaliste et hostile à leur égard». Positions partagées par le Cardinal Marx, qui, dans l'homélie de Pentecôte de dimanche dernier, avait exhorté l'Église à s'ouvrir aux homosexuels, parce que l'important «n'est pas ce qui nous divise, mais ce qui nous unit».

Ce que propose Schockenhoff est une révolution de ce qui a toujours été enseigné en deux mille ans d'histoire, s'il est vrai que dans le passé il soutenu la nécessité de libérer la théologie morale «de la loi naturelle», affirmant également que la conscience doit être basée sur «l'expérience de vie des fidèles». Une recette utile pour faire face à la crise dans laquelle verse l'Église allemande, récemment décrite dans un long article sur First Things par l'intellectuel catholique George Weigel (cf. www.firstthings.com/article/2015/01/between-two-synods).

Quant à la question la plus controversée du dernier Synode, qui a divisé l'assemblée pléniaire éunie dans l'Aula Nuova, le théologien soutenait dès 2011, dans «L'Eglise et les divorcés remariés. Les questions ouvertes» (réédité en Italie il y a quelques mois), que la question de l'indissolubilité du mariage n'est pas remise en question en admettant les divorcés remariés à la communion. Dans le livre, Schockenhoff écrivait qu'il serait juste de proposer une triple aide aux croyants se heurtant à un double échec: accélérer la procédure de nullité, admettre à des conditions accessibles aux sacrements, tolérer un deuxième mariage civil comme voie de sortie responsable de l'impasse produite par l'échec du premier mariage. «La pratique stricte observée à ce jour tend à condamner et décourager» et «occulte la prétention de l'Evangile d'être un message de miséricorde et de service à la vie».

Dans «La Conscience. Instructions pour l'utilisation», il soulignait que désormais «les exigences morales traditionnelles ont perdu leur ancienne influence sur notre vie» et que ll'unique remède est de mettre au centre l'utilisation de la conscience dans la pratique de sa propre vie.

SOURCE :

http://benoit-et-moi.fr/2015-I/actualite/un-schisme-en-puissance.html


Dernière édition par Admin le Dim 31 Mai 2015 - 16:27, édité 3 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 13:05

RÉUNION SECRÈTE D'ÉVÊQUES : UN ENTERREMENT POUR L'ENSEIGNEMENT DE SAINT JEAN-PAUL II !


Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Conf_c10


(26 mai 2015) - Nous en savons un peu plus sur la réunion secrète d’évêques de France, d’Allemagne et de Suisse, hier lundi 25 mai à Rome (évoquée ici).

La conférence des évêques allemands a publié un communiqué afin de calmer les discussions autour de la révélation de cette très discrète réunion. Voici ce communiqué :

« Le lundi 25 mai dernier, à l’invitation des trois présidents des conférences épiscopales de Suisse, France et Allemagne, des évêques des trois conférences – dont plusieurs pères du synode –, des professeurs de théologie, des collaborateurs de la curie romaine et des journalistes se sont rencontrés pour une journée d’études, à l’université pontificale grégorienne, à Rome. Cette initiative est dans le prolongement de la rencontre annuelle des trois présidences de conférence, qui en 2015, a eu lieu, à Marseille, en janvier.

Les 50 participants ont débattu sur les thèmes du synode d’octobre prochain: «Vocation et mission de la famille en Eglise et dans le monde contemporain». Le souhait des trois présidents était d’enrichir la réflexion sur les fondements bibliques et théologiques de ces thèmes, et de préciser les problématiques au cœur des débats actuels sur le mariage et la famille.

Le premier temps de la journée a été consacré à l’interprétation biblique catholique des paroles de Jésus sur le divorce: comment comprendre les paroles de Jésus en elles-mêmes, et dans le contexte global de l’annonce du Royaume de Dieu et de la Tradition de l’Eglise? Selon la constitution Dei Verbum du Concile Vatican II (n°8), la compréhension chrétienne de la tradition se développe dans l’histoire, sur la base du discernement des réalités spirituelles par les fidèles et à travers l’enseignement du Magistère.

Un second temps a pris en compte les données d’une théologie de l’amour, réfléchissant notamment à la sexualité comme langage de l’amour et don précieux de Dieu. Cette théologie est en attente de propositions nouvelles, qui noue un dialogue intense entre la théologie morale traditionnelle et les meilleurs apports de l’anthropologie contemporaine et des sciences humaines.

Enfin, une troisième séquence de travail était dans une perspective de théologie narrative, éclairant les conditions de la biographie des individus comme histoire de grâce. Dans le contexte social pluraliste et complexe de nos  sociétés, l’individu est confronté à des difficultés sans cesse croissantes dans la construction responsable de sa propre vie. La prise de distance avec les héritages traditionnels rend cette construction encore plus délicate. Les projets personnels et les jugements de conscience jouent un rôle bien plus important. Tout cela impacte fortement la compréhension morale de la vie et constitue autant de défis pour la pastorale conjugale et familiale.

Tous ces exposés et débats ont mis en lumière la diversité des approches actuelles sur la théologie du mariage et de la famille. Cette journée d’études a cependant clarifié que le débat théologique sur l’avenir du mariage et de la famille est nécessaire et riche de promesses. »

Des journalistes ? Quels sont ces journalistes et quels articles ont-ils publiés sur cet évènement complotiste ? 50 participants pour débattre discrètement, cela ressemble en effet à une tentative d’organisation parallèle pour manipuler le prochain synode. Est-ce cela la collégialité dans l’Eglise ? D’autant que parmi les participants, certains sont très clairement hostiles au Magistère de l’Eglise sur la famille et la vie.

Il y avait en effet Monique Baujard, l’hétérodoxe directrice du Service national famille et société de la conférence des évêques de France, qui achève son mandat. Nous connaissons son hostilité à l’encyclique du pape Paul VI, Humanae Vitae, encyclique combattue par de nombreux évêques de France, d’Allemagne et de Suisse… et aussi son adhésion au droit à l’avortement.

Ces évêques font comme si saint Jean-Paul II n’avait jamais existé. Exit sa théologie du corps, qui est une théologie de l’amour conjugal, et qui est sans doute la plus importante et novatrice étude théologique du XXe siècle en continuité avec la tradition. On comprend bien qu’ils ne veulent pas des lumières apportées par Jean-Paul II, mais d’une « théologie » faussée par une « anthropologie contemporaine et des sciences humaines » faisant fi de la loi naturelle et du dogme catholique. Mais croient-ils pouvoir se débarrasser aussi facilement de l’enseignement du pontife polonais ?

En même temps, lundi et mardi, le Conseil ordinaire du Secrétariat général du Synode des évêques s’est tenu sous la présidence du Saint-Père, qui avait reçu vendredi dernier le Cardinal Lorenzo Baldisseri, Secrétaire Général, et Mgr Fabio Fabene, Sous Secrétaire. Le Conseil a examiné le projet d’Instrumentum Laboris, découlant du Rapport final du Synode extraordinaire de l’an dernier, lequel a été intégré avec les questionnaires découlant les Lineamenta précédents. Il s’agit des réponses recueillies par les conférences épiscopales et autres organismes officiels, mais aussi de celles provenant de diverses réalités ecclésiales. Il en ressort des observations et des propositions utiles à améliorer le document qui a ainsi été revu par le Conseil. La rédaction finale a été confiée au Secrétariat Général, qui publiera d’ici peu l’Instrumentum Laboris en plusieurs langues. Après cet examen, les membres du Conseil ont pris en compte des propositions du Secrétariat destinées à améliorer les procédures relatives aux travaux de l’assemblée d’octobre.

SOURCE :

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/relativisme/reunion-secrete-deveques-un-enterrement-pour-lenseignement-de-saint-jean-paul-ii
 


Dernière édition par Admin le Dim 31 Mai 2015 - 16:24, édité 3 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 13:20

SYNODE : UNE AUTRE RÉUNION MOINS SECRÈTE !


Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Synode11


(28 mai 2015) - Une cinquantaine de personnes, triées sur le volet, se réunissaient à Rome en catimini sous la houlette du cardinal Marx, parmi lesquelles 3 évêques français :

◾Mgr Georges Pontier,
◾Mgr Bruno Feillet (auxiliaire de Reims)
◾Mgr Jean-Luc Brunin (Le Havre)

Les prêtres :

◾Alain Thomasset SJ,
◾Philippe Bordeyne, Institut Catholique de Paris

Et

◾Monique Baujard, Service National Famille et Société de la CEF
◾Francine Charoy, Institut Catholique de Paris
◾Anne-Marie Pelletier

Sans oublier certains médias, dont :

◾Frédéric Mounier, La Croix,
◾Antoine-Marie Izoard, I-Media

Vous pourrez vous méfier de tout ce qu’écriront ces deux journalistes sur le synode car, en ne faisant pas de rapport détaillé sur cette réunion, ils préparent l’axe de désinformation qu’ils donneront à leurs prochains articles, avant, pendant et après le synode, de telle façon à ce qu’il y ait un synode des médias, manipulant le synode des évêques, comme s’en sont déjà plaints à plusieurs reprises bon nombre d’évêques, avec la complicité de prélats à l’intérieur de ce synode, de façon à occulter certains thèmes et à en mettre d’autres, très occidentale-centrés, sous les projecteurs.

A la suite des évêques allemands, les évêques suisses ont publié un communiqué sur cette réunion très discrète qui fait un peu de bruit, qui est le même que le communiqué des évêques allemands. Etrangement la CEF n’a pas publié ce communiqué. A croire qu’il y a certains évêques, au sein de la CEF qui ruent déjà dans les brancards contre la confiscation du débat.

Presque dans le même temps, plusieurs évêques européens et africains se réunissent du 28 au 31 mai à Maputo, au Mozambique, pour un séminaire de réflexion sur le thème de « la joie de la famille ». Les participants, réunis par le Conseil des Conférences épiscopales d’Europe (CCEE) et le Symposium des Conférences épiscopales d’Afrique et Madagascar (SCEAM) ont prévu « d’étudier la famille en Afrique et en Europe, comme protagoniste de l’évangélisation mais, en même temps, comme ayant besoin d’être évangélisée », selon le communiqué.

Lors de la première session du Synode, nombre d’évêques africains avaient déploré une réunion aux thèmes trop occidentaux. Le cardinal Walter Kasper avait fait une déclaration très méprisante en déclarant que les évêques africains « ne devraient pas nous dire quoi faire ». Le cardinal Sarah a relevé qu’il existe un désaccord profond entre évêques européens et africains. Le cardinal sud-africain Wilfrid Fox Napier, vice-président du synode, a formulé de vertes critiques à l’encontre du cardinal Kasper.

« Il est vraiment regrettable de voir qualifier le cardinal Kasper de’théologien du pape’».

Les évêques aborderont notamment les « défis anthropologiques, sociaux et ecclésiaux pour la famille », « les défis pastoraux » liés aux « joies et souffrances de la famille » et la « mission de l’évêque dans la proclamation de l’Évangile de la famille ». Les participants devraient aussi réfléchir aux relations entre l’Église et l’État. Parmi les participants figureront :

◾Mgr Samuel Kleda, archevêque de Douala (Cameroun),
◾Mgr Gabriel Mbilingi, archevêque de Lubango (Angola) et président du SCEAM
◾Mgr François Garnier, archevêque de Cambrai, membre de la commission chargée de tisser des liens entre le CCEE et le SCEAM.

D’autres évêques, mozambicains, malgaches, guinéens, suédois, grecs, congolais, sud-africains et néerlandais doivent également prendre la parole lors de ce séminaire, ainsi qu’un couple venu du Kenya.

Addendum samedi 30 mai :

Antoine-Marie Izoard nous adresse ce droit de réponse que nous publions volontiers :

« Parce que je suis nommé dans votre article intitulé “Synode : une autre réunion moins secrète“ en date du 28 mai et que vous y invitez vos lecteurs à se “méfier“ à l’avenir de mes écrits supposés manipuler le prochain synode, je vous remercie de me donner la possibilité de répondre sur quelques points.

La réunion à laquelle j’avais été invité à participer – tout comme une dizaine d’autres journalistes que vous ne nommez pas – n’avait rien d’occulte. Nous avions reçu une invitation avec de nombreuses semaines d’avance sans jamais être invités à taire l’existence de cette rencontre.

Rassurez-vous ! Durant cette rencontre, je n’ai pas été lobotomisé et je garde ainsi toute mon autonomie de journaliste, observateur attentif de l’actualité vaticane depuis bientôt près de deux décennies. Je réponds aux invitations qui me sont adressées par la curie, les épiscopats, les congrégations religieuses et les différents ordres, etc…

Contrairement à ce que vous écrivez, mon agence de presse a bien rendu compte de cette rencontre dans une dépêche envoyée comme d’habitude à ses clients. Chacun d’eux en aura fait l’usage qu’il souhaite.

Je crois pouvoir dire enfin que vous semblez mal cerner notre travail journalistique ni connaître notre agence de presse spécialisée depuis bientôt 25 ans dans l’actualité du Saint-Siège. Loin de ce que vous affirmez, nous n’avons de cesse au contraire de faire en sorte que les médias ne dictent pas à l’Eglise catholique sa conduite. Au cours du dernier synode, nous avons bien sûr veillé à donner la parole à toutes les voies qui s’exprimaient. Nous n’avons pas hésité notamment à relayer les critiques de certains concernant la méthodologie du synode.

Nous nous bornons à faire notre travail, ce qui n’est déjà pas une mince affaire. »

SOURCE :

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/relativisme/synode-une-autre-reunion-moins-secrete

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Empty Re: Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome

Message  Admin Dim 31 Mai 2015 - 16:46

DES ÉVÊQUES SE PRENNENT POUR DES FRANCS-MAÇONS !


Rencontre des eveques d'allemagne , france et suisse à Rome - Page 2 Reunio10


(26 mai 2015) - Selon Jean-Marie Guénois, du Figaro, a eu lieu lundi à Rome, à l’université Grégorienne, une réunion quasi secrète organisée par les conférences épiscopales de France, d’Allemagne et de Suisse, qui ne figure sur aucun agenda, et dont la majorité des évêques n’est pas au courant, alors que les invitations, extrêmement sélectives (limitées à 50 personnes) portent le logo des trois conférences épiscopales, dont Mgr Georges Pontier pour la France. C’est une journée d’études… sur l’accueil des divorcés remariés et des personnes homosexuelles dans l’Église, avec trois théologiens hétérodoxes. Introduite par Mgr Jean-Luc Brunin, évêque du Havre et président du conseil « famille et société » de la conférence épiscopale française, conclue par le cardinal Reinhard Marx.

Seule une petite poignée d’évêques français a été informée de cette initiative. Elle n’apparaît sur aucun agenda officiel : ni sur le site des trois conférences épiscopales, ni sur celui de l’université de la Grégorienne qui a fini, avec embarras, par confirmer au Figaro la tenue de la rencontre. Au Vatican, seules quelques personnalités ont reçu l’invitation.

Trois théologiens progressistes sont les vedettes de cette rencontre secrète : Alain Thomasset, Eva-Maria Faber,et Eberhard Schockenhoff, qui promeut surtout une théologie morale qui ne soit plus prisonnière de « la loi naturelle ». Ce qui permettrait, sur la base du « jugement de conscience » et à partir de « l’expérience de la vie des fidèles », de quitter « le rêve impossible de l’idéal » et « d’accepter un remariage civil » pour les divorcés remariés de façon à « ne plus les exclure de la communion ». Ce professeur de théologie pousse aussi les conférences épiscopales à « jouer un rôle de pionnier » dans cette réforme afin « d’accélérer les choses » pour obtenir de « sérieux changements ».

Le jésuite français Alain Thomasset estime que la « conscience chrétienne » a le droit d’entrer en conflit avec le magistère dans « un dissentiment responsable ».

La théologienne allemande Eva-Maria Faber, critique la notion « d’indissolubilité » du mariage qui lui paraît trop rigide.

Le théologien moraliste allemand Eberhard Schockenhoff milite entre autres pour une nouvelle approche des personnes homosexuelles qui « méritent un soutien et une réponse positive » de l’Église.

Le père Theobald, jésuite du Centre Sèvres, archi-hérétique, a été désigné par l’épiscopat français comme expert au Synode.

SOURCE :

http://www.riposte-catholique.fr/perepiscopus/relativisme/des-eveques-se-prennent-pour-des-franc-macons


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67066
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum