« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Aller en bas

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Empty « Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Message  Admin le Sam 8 Aoû 2015 - 21:07

« NOUS SOMMES TOUS ÉGAUX, TOUT LE MONDE ! », - DENZINGER-BERGOGLIO No  


Nous sommes tous égaux - tout le monde ! Lorsque cela ne soit pas reconnu, que la société est injuste !


«Vous serez comme des dieux (Gn 3, 5). Quand Eve est tombé dans la tentation proposé par le serpent dans le Jardin d'Eden, il y avait des conséquences immédiates et désastreuses pour nos premiers parents: expulsion du Paradis, la perte de dons surnaturels et surnaturelles, et une vie de souffrance. La prétention d'être «l'égal de Dieu» était la cause de tous les maux qui existent dans le monde. Cette même tentation est répétée dans l'intérieur de l'homme, même aujourd'hui. L'illusion de ne pas avoir supérieurs incite l'homme à croire que la tranquillité vient d'une égalité totale de la richesse, la position et les responsabilités.

L'Église, comme une mère, n'a jamais été indifférent aux besoins des plus pauvres. Instituts de charité, nés de son inépuisable bonté, ont été consacrés non seulement à nourrir ceux qui en ont besoin, mais plus encore, à leur faire sentir aimés et appréciés. L'Église a toujours demandé au prospère à pratiquer la générosité, à l'aide de leur richesse pour aider leur prochain. Cette préoccupation du supérieur pour l'estime inférieure créé mutuelle et l'harmonie entre les différentes classes sociales - classes qui ont été non fermées sur elles-mêmes, mais plutôt dans les relations continues. Ceux bénéficié étaient reconnaissants pour l'aide reçue de la plus riche, et désirer leur prospérité, tandis que le second, à leur tour, ont été déplacés d'accorder plus de faveurs en raison de l'affection et de gratitude exprimée. En conclusion: où règne l'amour fraternel, la justice existe, pour tout le monde reçoit ce qu'il mérite. Et où la justice existe, paix solide est établi. Cependant, un amour fraternel dans lequel certains se sacrifier pour les autres ne peut venir que de l'amour de Dieu. Au contraire, quand tout le monde veut être égale, règne de l'égoïsme et nous conduit à poser la question: quelle est la véritable cause de l'injustice? Qu'est-ce que l'apprentissage Eglise en ce qui concerne l'égalité sociale? Est égalité radicale vraiment la solution pour obtenir la paix?

François a écrit:

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Vatica11

[ Boy: ] «Mais, selon vous, le pape, un jour nous tous égaux?»

[Francis:] Cette question peut être répondue de deux façons: nous  sommes tous égaux - tout le monde! - Mais cette vérité ne soit pas reconnu, cette égalité ne soit pas reconnu, et donc certains sont - disons le mot, mais entre guillemets - plus heureux que d'autres . Mais ce ne sont pas un droit! Nous avons tous les mêmes droits! Lorsque cela ne soit pas reconnu, que la société est injuste. Elle ne repose pas sur la justice. ( Adresse aux enfants des écoles italiennes participant à la rencontre promue par " La Fabbrica della Pace ", le 11 mai 2015 )


Enseignements du Magistère :

Table des matières

I - L'inégalité est voulue par Dieu Lui-même
II - la charité chrétienne prospère au sein de l'inégalité
III - Les effets de l'égalité contre nature et obligatoire
____________________________________________________________

I - L'inégalité est voulue par Dieu lui-même

Ecriture Sainte
- Dieu a désigné diverses fonctions au sein de l'Église
- «Vous avez toujours les pauvres avec vous»
- Le corps entier se construit dans l'amour

Saint Thomas d'Aquin
- la diversité et l'inégalité dans les choses créées sont dans l'intention de Dieu Lui-même

Benoît XV
- «Il se fait à la fois petits et grands» pour l'avantage des individus et de la communauté

Pie XI
- Il est vrai que tous ont des droits égaux dans la société civile
- ordre social Vrai provient d'un lien fort entre les différents membres

Pie X
- Pour préserver la diversité des classes est un attribut d'un Etat solidement constitué

Léon XIII
- L'inégalité des droits et le pouvoir émane de Dieu, l'auteur de la nature
- socialistes proclament que l'égalité totale de l'homme; l'Église reconnaît les inégalités
- plus répugne à la raison: pour essayer de ramener tous à la même mesure, pour tenter égalité complète
- société ne peut exister ni être conçu sans des différences et des inégalités de l'état

Catéchisme de l'Église catholique
- Les «talents» ne sont pas également répartis - différences appartiennent au plan de Dieu

Sainte Thérèse de Lisieux
- La perfection consiste à faire la volonté de Dieu, pas dans aspirant à l'égalité

II - la charité chrétienne prospère au sein de l'inégalité

Benoît  XVI
- Le reproche marxiste de la charité au nom de la «justice» est erronée

Jean-Paul II
- Seul l'amour apporte l'unité dans la diversité - une société sans classes est une utopie

Jean XXIII
- Celui qui nie les différences entre les classes sociales en contradiction avec les lois mêmes de la nature - celui qui oppose à leur coopération pacifique divise la société humaine
- Toutes les classes doivent régler leurs rapports mutuels en conformité avec le principe de la fraternité chrétienne

Benoît XV
- L'amour fraternel est pas calculé pour se débarrasser des différences de conditions et donc de classes

Pie XII
- Inégalités de la culture, la richesse, la position sociale qui ont origine dans la nature même des choses ne sont pas un obstacle pour un authentique esprit de communauté et de fraternité
- différences entre les hommes sont ordonnés quand il ya la fidélité à Dieu

Pie X
- Pour envisager toutes les inégalités comme une injustice: est pas catholique

Sainte Catherine de Sienne
- Dieu a fait les choses avec des différences afin que les hommes sont capables de montrer de l'amour pour leurs voisins

III - Les effets de l'égalité contre nature et obligatoire

Benoît XVI
- La socialisation des moyens de production a laissé derrière lui une traînée de destruction épouvantable

Jean-Paul II
- Le collectivisme ne fait pas disparaître l'aliénation mais il augmente, en y ajoutant un manque de produits de première nécessité et l'inefficacité économique

Jean XXIII
- idéologies erronées tenter de semer la discorde entre les classes sociales

I - L'inégalité est voulue par Dieu lui-même

Écriture Sainte

•Dieu a désigné diverses fonctions au sein de l'Eglise

Certaines personnes que Dieu a désignés dans l'église d'être, premièrement des apôtres; deuxième, prophètes; Troisièmement, les enseignants; actions puis, puissants; puis, les dons de guérison, l'assistance, l'administration et variétés de langues. Sont tous des apôtres? Sont tous des prophètes? Sont tous les enseignants? Est-ce que tous les travaux miracles? Tous ont-ils le don des guérisons? Ne tous parler en langues? Ne tous les interpréter? ( 1Cor 12: 28-30 )

•«Vous avez toujours les pauvres avec vous '

Vous avez toujours les pauvres avec vous, mais vous ne devez pas toujours moi. ( Jn 12: 8 )

• Le corps entier se construit dans l'amour

Le corps tout entier, a rejoint et maintenus ensemble par tous les ligaments de soutien, avec le bon fonctionnement de chaque partie, provoque la croissance du corps et se construit dans l'amour. ( Eph 4:16 )

Saint Thomas d'Aquin

•La diversité et l'inégalité dans les choses créées sont dans l'intention de Dieu Lui-même

Le plus haut degré de perfection ne doit pas faire défaut dans un travail fait par le suprêmement bon ouvrier. Mais le bien de l'ordre parmi les diverses choses est mieux que tous les membres d'un ordre, prise par lui-même. Pour le bien de l'ordre est formel à l'égard de chaque membre de celui-ci, que la perfection de l'ensemble par rapport aux parties. Il ne convenait pas, par conséquent, que l'œuvre de Dieu devrait manquer le bien de l'ordre. Et pourtant, sans la diversité et l'inégalité des choses créées, ce bon ne pourrait pas exister. Pour résumer: La diversité et l'inégalité dans les choses créées ne sont pas le fruit du hasard, ni d'une diversité de la matière, ni de l'intervention de certaines causes ou les mérites , mais de l'intention de Dieu Lui-même , qui veut donner la créature telle perfection comme il est possible pour elle d'avoir. Par conséquent, dans le livre de la Genèse (Gn 1,31), il est dit: «Dieu vit tout ce qu'il avait fait, et ils étaient très bons," chacun d'entre eux ayant déjà été dit d'être bon. Pour chaque chose à sa nature est bonne, mais toutes les choses ensemble sont très bonnes, en raison de l'ordre de l'univers, qui est la perfection ultime et la plus noble dans les choses. ( Saint Thomas d'Aquin. Somme contre les Gentils, livre II, chap. 45 )

Benoît XV

•«Il se fait à la fois petits et grands» pour l'avantage des individus et de la communauté

Ceux qui sont ont moins, et qui sont d'une position sociale inférieure doit donc bien comprendre cette vérité: que la distinction des classes sociales procède de la nature, et donc de la volonté de Dieu, car « Il se fait à la fois petits et grands '( Sg 6, 7); et cela fonctionne à merveille pour le bien de chaque individu et de la communauté. Ils doivent se persuader ensuite que si elles peuvent améliorer leurs conditions grâce à l'effort et favorisé par la fortune, il y aura toujours exister pour eux - comme pour tous les êtres humains - pas de petites portions de la souffrance. Pourquoi, si elles le souhaitent d'agir avec sagesse, ils ne seront pas aspirer à des utopies au-delà de leur portée, et vont soutenir la paix et la force morale des maux inévitables de la vie, dans l'espoir de les biens immortels. ( Benoît XV. Lettre n ° Soliti , le 11 Mars, 1920 )

Pie XI

•Il est faux de dire que tous ont des droits égaux dans la société civile

Compte tenu de cet effort commun organisé vers une vie paisible, la doctrine catholique revendique à l'Etat la dignité et l'autorité d'un défenseur vigilant et de prévoyance de ces droits divins et humains sur lesquels l'Ecriture Sainte et des Pères de l'Église insistent si souvent. Il est pas vrai que tous ont des droits égaux dans la société civile. Il est pas vrai qu'il n'y existe pas de hiérarchie sociale légale. Qu'il suffise de référer aux encycliques de Léon XIII déjà cités, en particulier à celle sur les pouvoirs de l'Etat, (Encycl. Diuturnum Illud , le 20 Juin, 1881. Acta Leonis XIII, Vol. I, 210-22) et à l'autre sur la Constitution des États Christian (Encycl. Immortale Dei , le 1er novembre 1885. Acta Leonis XIII, vol. II, p. 146-168). ( Pie XI. encyclique Divini Redemptoris , no. 32, le 19 Mars, 1937 )

•Ordre social Vrai provient d'un lien fort entre les différents membres

Parce que l'ordre , comme Saint Thomas explique bien, est l'unité résultant de l'arrangement harmonieux de nombreux objets, un vrai, un véritable ordre social exige que les différents membres d'une société soient unis entre eux par un certain lien fort. Cette force unificatrice est présente non seulement dans la productrice de biens ou la prestation de services - dans lequel les employeurs et les employés d'une industrie ou une profession identique collaborent conjointement - mais aussi dans ce bien commun, pour la réalisation duquel toutes les industries et professions ensemble doit, chacun dans la mesure de ses moyens, de coopérer à l'amiable. Et cette unité sera la plus forte et plus efficace, plus fidèlement les individus et les Industries et Métiers se efforçons de faire leur travail et y exceller. ( Pie XI. encyclique Quadragesimo anno , no. 84, 15 mai 1931 )

Pie X

•Afin de préserver la diversité des classes est un attribut d'un Etat solidement constitué

Mais à cet égard les principes de la doctrine catholique ont été définis, et l'histoire de la civilisation chrétienne témoigne de leur fécondité bienfaisante. Notre Prédécesseur d'heureuse mémoire pour les ré-affirmé dans les documents magistrales, et tous les catholiques qui traitent des questions sociales ont le devoir de les étudier et de les garder à l'esprit. Il a enseigné, entre autres choses, que «la démocratie chrétienne doit préserver la diversité des classes qui est assurément l'attribut d'un Etat solidement constitué , et il doit chercher à donner à la société humaine, la forme et le caractère que Dieu, son auteur, a conféré à elle . « Notre Prédécesseur a dénoncé «une certaine démocratie qui va si loin dans la méchanceté à placer la souveraineté au peuple et vise à la suppression de classes et à leur nivellement par le bas ». Dans le même temps, Léon XIII prévue pour les catholiques un programme d'action, le seul programme capable de mettre la société en arrière sur ses siècles de base chrétienne. [...] En outre, ils rejettent la doctrine rappelée par Léon XIII sur les principes essentiels de la société; ils placent l'autorité dans les gens, ou suppriment progressivement  et nous nous efforçons, que leur idéal, pour effectuer le nivellement par le bas des classes.  En opposition à la doctrine catholique, par conséquent, ils sont en cours vers un idéal condamné . ( Pie X. Encyclique Notre chargent apostolique , no. 9 15 Août 1910 )

Léon XIII

•L'inégalité des droits et le pouvoir émane de Dieu, l'auteur de la nature

D'après les registres des Évangiles l'égalité des hommes consiste en ceci , que tous ont reçu la même nature, et sont appelés à la même plus haute dignité de fils de Dieu; et dans le même temps que, depuis la même extrémité est établi pour tout, chacun doit être jugé individuellement en fonction de la même loi , pour obtenir punitions ou des récompenses selon le mérite . Une inégalité de droit et le pouvoir, toutefois, émane de l'auteur même de la nature, «de qui toute paternité au ciel et la terre est nommé '(Eph 3:15). Mais les âmes des princes et sujets, selon la doctrine et les préceptes catholiques, sont donc liés par les droits et devoirs mutuels que les deux la passion pour la décision est trempé et le chemin de l'obéissance est rendue facile, ferme, et la plus noble. ( Denzinger-Hünermann 3130-3131. Léon XIII, encyclique Quod Apostolici muneris, 28 Décembre, 1878 )

•Socialistes proclament que l'égalité totale de l'homme; l'Église reconnaît les inégalités

Mais aussi, la sagesse catholique fournit plus habilement pour la tranquillité publique et domestique, soutenue par les préceptes de la loi divine, à travers ce qu'il détient et enseigne concernant le droit de propriété et la distribution des biens qui ont été obtenues pour les besoins et les usages de la vie. Car, lorsque les socialistes proclament le droit de la propriété d'être une invention humaine répugne à l'égalité naturelle de l'homme , et, cherchant à établir la communauté des biens, penser que la pauvreté est en aucun cas être enduré avec sérénité; et que les biens et les droits des riches peuvent être violés en toute impunité, l'Eglise, beaucoup plus correctement et pratiquement, reconnaît l'inégalité parmi les hommes, qui sont naturellement différent dans la force du corps et de l'esprit; aussi dans la possession de biens, et il ordonne que le droit de propriété et de la propriété, qui procède de la nature elle-même, pour tout le monde intact et inviolable; car il sait que le vol et le viol ont été interdit par Dieu, l'auteur et vengeur de tout droit, de telle manière que l'on peut même pas regarder attentivement sur ​​(al .: convoiter) la propriété d'un autre, et «que les voleurs et les voleurs , non moins que les adultères et les idolâtres sont exclus du royaume des cieux »(cf. 1Cor 6: 9 f). ( Denzinger-Hünermann 3130-3131. Léon XIII, encyclique Quod Apostolici muneris , 28 Décembre, 1878 )

•La plupart répugne à la raison: de chercher à ramener tous à la même mesure, pour tenter égalité complète

De la même manière, personne ne doute que tous les hommes sont égaux l'un à l'autre , autant en ce qui concerne leur origine commune et de la nature , ou la dernière extrémité que chacun doit atteindre, ou les droits et les devoirs qui sont là, vers dérivées. Mais, comme les capacités de tous ne sont pas égaux, comme l'un diffère de l'autre dans les facultés de l'esprit ou du corps, et comme il ya beaucoup de différences de manière, la disposition et le caractère , il est plus répugnant à la raison pour essayer de confiner tous dans la même mesure, et d'étendre l'égalité complète pour les institutions de la vie civique. Tout comme un parfait état ​​des résultats du corps de la conjonction et la composition de ses différents membres, qui, bien que différentes dans la forme et le but, faire, par leur union et la distribution de chacun à sa place, une combinaison beau à voir, ferme en force, et nécessaire pour l'utilisation; ainsi, dans le Commonwealth, il ya une différence presque infinie des hommes, comme des parties de l'ensemble. Si on veut qu'ils soient tous égaux, et chacun est de suivre sa propre volonté, l'État apparaît plus déformée; mais si, avec une distinction de degrés de dignité, d'activités et d'emplois, tout conspire à juste titre pour le bien commun, ils présenter l'image d'une société bien ordonnée et conforme à la nature. ( Léon XIII. encyclique Humanum genus , no. 26, Avril 29, 1884 )

•La société ne peut exister ou être conçu sans différences et les inégalités de l'état

Mais bien que tous les citoyens, sans exception, peut et doit contribuer à ce bien commun dans lequel les individus partagent donc avantageusement à eux-mêmes, mais il ne faudrait pas croire que tous peuvent contribuer de la manière similaire et dans la même mesure. Peu importe ce que les changements peuvent se produire dans des formes de gouvernement, il y aura toujours des différences et des inégalités de l'état dans l'Etat. La société ne peut exister ou être conçu sans eux. Certains il doit y avoir qui se consacrent à l'œuvre de la république, qui font les lois ou administrer la justice, ou dont les conseils et l'autorité gouverner la nation en temps de paix, et de la défendre dans la guerre. Ces hommes occupent clairement la première place dans la État, et devrait être tenu dans la plus haute estimation, pour leurs préoccupations en matière de travail les plus près et efficacement les intérêts généraux de la communauté. ( Léon XIII. encyclique Rerum novarum , no. 25, 15 mai 1891 )

Catéchisme de l'Église catholique

•Les «talents» ne sont pas répartis de manière égale - différences appartiennent au plan de Dieu

En venant au monde, l'homme ne soit pas équipé de tout ce dont il a besoin pour développer son corps et la vie spirituelle. Il a besoin des autres. différences semblent liées à l'âge, les capacités physiques, les aptitudes intellectuelles ou morales, les avantages découlant de commerce social, et la répartition des richesses (cf. GS 29 n ° 2). Les «talents» ne sont pas également répartie (cf. Mt 25:. 14-30; Lc 19,27) Ces différences appartiennent au plan de Dieu, qui veut que chacun reçoive ce qu'il a besoin des autres, et que ceux qui disposent de la part notamment «talents des bienfaits à ceux qui en ont besoin.  Ces différences encouragent et souvent obligent les personnes à pratiquer la générosité, la bonté, et le partage des biens; ils favorisent l'enrichissement mutuel des cultures. ( Catéchisme de l'Église Catholique, n. 1936, 1937 )

Sainte Thérèse de Lisieux

•La perfection consiste à faire la volonté de Dieu, pas dans aspirant à l'égalité

Je me suis souvent demandé pourquoi Dieu avait préférences, pourquoi toutes les âmes ne reçoivent une égale mesure de grâce . [...] Notre Seigneur a daigné expliquer ce mystère pour moi. Il m'a montré le livre de la nature, et je compris que chaque fleur créée par Lui est belle, que l'éclat de la rose et de la blancheur de la fleur de lys ne diminuent pas le parfum de la violette ou la douce simplicité de la marguerite . Je compris que si toutes les fleurs humbles voulaient être roses, la nature perdrait sa beauté springtide, et les champs ne serait plus émaillé de jolies teintes. Et il est donc dans le monde des âmes, jardin vivant de Notre Seigneur. Il a eu le plaisir de créer de grands saints qui peuvent être comparés à la fleur de lys et la rose, mais il a également créé les moindres , qui doivent se contenter d'être de simples marguerites ou violettes en fleurs à ses pieds, et dont la mission est de réjouir Son Yeux divins quand il daigne regarder vers le bas sur eux. Et plus volontiers qu'ils font Sa volonté plus grande est leur perfection ( Sainte Thérèse de Lisieux. Histoire d'une âme , Manuscrit A, Ch. 1 )

II - la charité chrétienne prospère au sein de l'inégalité

Benoît XVI

•Le reproche marxiste de la charité au nom de la «justice» est erronée

Depuis le XIXe siècle, une objection a été soulevée à l'activité caritative de l'Église , par la suite développé avec insistance, notamment par le marxisme:  . les pauvres, il est prétendu, pas besoin de la charité, mais la justice Les œuvres de charité-aumône-sont en effet un moyen pour les riches de se dérober à leur obligation de travailler pour la justice et un moyen d'apaiser leur conscience, tout en préservant leur propre statut et privant les pauvres de leurs droits. Au lieu de contribuer à travers des œuvres de charité, au maintien du statu quo, nous avons besoin de construire un ordre juste, dans lequel tous recevraient leur part des biens du monde et ne plus avoir à dépendre de la charité. Il ya certes une part de vérité à cet argument, mais aussi beaucoup d'erreurs. Il est vrai que la poursuite de la justice doit être une norme fondamentale de l'Etat et que le but d'un ordre social juste consiste à garantir à chacun, selon le principe de subsidiarité, sa part de la les biens de la communauté. Cela a toujours été soulignée par la doctrine chrétienne sur l'État et par la doctrine sociale de l'Église. ( Benoît XVI. encyclique Deus caritas est , n. 26, le 25 Décembre, 2005 )

Jean-Paul II

•Seul l'amour apporte l'unité dans la diversité - une société sans classes est une utopie

Je appris qu'un jeune chrétien cesse d'être jeune, et a depuis longtemps cessé d'être chrétien quand il se laisse séduire par des doctrines et des idéologies qui prêchent la haine et la violence. Pour une société juste ne peut être construit sur ​​l'injustice . Une société - celui qui mérite le titre de l'homme - ne peut être construit avec un manque de respect et, pire encore, la destruction la liberté humaine, niant les individus les libertés les plus fondamentales. [...] Je appris qu'un jeune commence à vieillir dangereusement quand il se laisse berner par le principe facile et confortable que «la fin justifie les moyens»; quand  il commence à croire que le seul espoir pour améliorer la société est de promouvoir les conflits et la haine entre les groupes sociaux , dans l'utopie d'une société sans classes, qui se révèle dès que le créateur de nouvelles classes. Je suis devenu convaincu que seul l'amour rassemble ce qui est différent et apporte unité dans la diversité . Les paroles du Christ «un commandement nouveau que je vous donne, que vous aimez les uns les autres; comme je vous ai aimés »(Jn 13, 34), puis me semblait, au-delà de leur profondeur théologique incomparable, à la semence et le principe de la seule radical de transformation pour être apprécié par un adolescent. La graine et le principe de la seule révolution qui ne trahit pas l'homme. Seul le véritable amour érige. ( Jean-Paul II. Messe pour la jeunesse brésilienne de Belo Horizonte, Juillet 1, 1980 )

Jean XXIII

•Celui qui nie les différences entre les classes sociales contredit les lois mêmes de la nature - celui qui oppose à leur coopération pacifique divise la société humaine

L'unité harmonieuse qui doit être recherchée entre les peuples et les nations doit également toujours plus grande amélioration entre les différentes catégories de personnes. Sinon antagonisme et de conflit peuvent entraîner, comme nous l'avons déjà vu. Et la prochaine étape apporte mobs émeutes, destruction de la propriété, et parfois même l'effusion de sang. Pendant ce temps les ressources publiques et privées diminuent et sont étirées au point de danger.
Sur ce point, le pape Léon XIII a fait un commentaire apt et appropriée: «Dieu a ordonné qu'il y ait des différences de classes dans la communauté humaine et que ces classes, par la coopération amicale, le travail un ajustement de juste et de mutuelle de leurs intérêts (Lettre n ° Permoti ). Car il est bien clair que «comme la symétrie des résultats du cadre des droits de disposition appropriée des différentes parties du corps, donc dans un corps politique, il est ordonné par la nature que ... les classes devaient habiter en harmonie et l'entente, de manière à maintenir l'équilibre du corps politique . Chacun a besoin de l'autre: le capital ne peut pas faire sans travail, ni de travail sans capital. Leur accord mutuel se traduira par la splendeur de l'ordre juste »(Lettre encyclique Rerum novarum ). Anyone, donc, qui ose nier qu'il existe des différences entre les classes sociales contredit les lois mêmes de la nature. En effet, celui qui oppose une coopération pacifique et nécessaire entre les classes sociales tente, sans aucun doute, de perturber et diviser la société humaine ; il menace et fait des blessures graves à des intérêts privés et le bien-être public. ( Jean XXIII encyclique. Ad Petri cathedram , Juin 29, 1959 )

•Toutes les classes doivent régler leurs rapports mutuels en conformité avec le principe de la fraternité chrétienne

Enfin, les travailleurs et les employeurs doivent régler leurs rapports mutuels en conformité avec le principe de la solidarité humaine et de la fraternité chrétienne.  concurrence sans restriction dans le sens libéral , et le credo marxiste de la lutte des classes; sont clairement contraire à l'enseignement chrétien et de la nature de l'homme. ( Jean XXIII. encyclique Mater et Magistra , non. 23, 15 mai 1961 )

Benoît XV

•L'amour fraternel est pas calculé pour se débarrasser des différences de conditions et donc de classes

Lorsque le double principe de la cohésion de l'ensemble du corps de la société a été affaibli, ce est-à-dire l'union des membres entre eux par la charité mutuelle et leur union avec leur tête par leur reconnaissance consciencieux de l'autorité, est-il étonnant à, Vénérables Frères, que la société humaine doit être vu pour être divisé en quelque sorte en deux armées ennemies âprement et sans cesse en lutte? [...] Une fois qu'ils ont été imprégnés avec les illusions des agitateurs, d'injonctions dont ils sont le plus docile, qui ne sera jamais leur faire voir qu'il ne suit pas que parce que les hommes sont égaux par leur nature, ils doivent tous occupent une place égale dans la communauté ? Et plus loin, qui ne sera jamais leur faire voir que la position de chacun est celle que chacun par l'utilisation de ses dons naturels - à moins empêché par la force des circonstances - est en mesure de faire pour lui-même? Et si les pauvres qui luttent contre les riches comme si elles avaient pris part des biens d'autrui, non seulement agir contraire à la justice et de la charité, mais aussi agir de façon irrationnelle, d'autant plus qu'ils se par une honnête industrie peuvent améliorer leurs fortunes si elles choisissent. Il est pas nécessaire d'énumérer les nombreuses conséquences, pas moins désastreuses pour l'individu que pour la communauté, qui suivent de cette haine de classe. [...] Mais surtout - et nous ne craignons pas de le répéter - à l'aide de tous les arguments , fourni par les Evangiles ou par la nature de l'homme lui-même , ou par la prise en compte des intérêts de l'individu et de la communauté, efforçons-nous d'exhorter tous les hommes, qui en vertu de la loi divine de la charité, ils doivent aimer les uns les autres avec l'amour fraternel . L'amour fraternel est pas calculé pour se débarrasser des différences de conditions et donc de classes - un résultat qui est tout aussi impossible que dans le corps vivant tous les membres devraient avoir les mêmes fonctions et la dignité - mais il sera amener à passer que ceux qui occupent des postes plus élevés seront eux-mêmes mettre en quelque sorte vers le bas pour ceux qui sont en position basse, et de les traiter non seulement justice, car il est juste qu'ils devraient, mais avec bonté et dans un esprit amical et patient, et les pauvres sur leur côté se réjouir de leur prospérité et de remettre en toute confiance sur leur aide - alors même que le fils cadet d'une famille repose sur l'aide et la protection de son frère aîné. ( Benoît XV. encyclique Ad beatissimi , no. 10-11, Novembre 1, 1914 )

Pie XII

•Les inégalités de la culture, la richesse, la position sociale qui ont origine dans la nature même des choses ne sont pas un obstacle pour un authentique esprit de communauté et de fraternité

Dans un peuple digne de ce nom, le citoyen se sent en lui la conscience de sa personnalité, de ses fonctions et de ses droits, de sa propre liberté unie au respect de la liberté et de la dignité des autres. Dans un peuple digne de ce nom , toutes les inégalités, qui ont leur origine pas dans le caprice , mais plutôt de la nature même des choses, les inégalités de la culture, la richesse, la position sociale - sans blessure, naturellement, à la justice et de la charité mutuelle - ne constituent pas, en réalité, tout obstacle à l'existence et la prévalence d'un authentique esprit de communauté et de fraternité. En outre, ces inégalités naturelles, loin de porter atteinte en aucune façon l'égalité civile, confère à son sens légitime, qui est, en ce qui concerne l'État, chaque citoyen a le droit de vivre sa vie personnelle avec dignité dans la position et les conditions dans lesquelles les conceptions et les dispositions de la Providence l'ont placé. ( message de Radio Benignitas et humanitas pour Noël 24 Décembre 1944 )

•Les différences entre les hommes sont ordonnés quand il ya la fidélité à Dieu

Si la vie sociale implique en soi une unité intérieure, il ne veut toutefois pas exclure les différences causées par la réalité et de la nature. Mais, lorsque la fidélité à Dieu, le régulateur suprême de tout ce qui se réfère à l'homme est maintenu, les similitudes, ainsi que les différences des hommes de trouver leur place adéquate dans l'ordre absolu de l'être, des valeurs et, par conséquent, aussi de la morale. Si, au contraire, cette fondation est secoué, entre les différents domaines de la culture une discontinuité dangereuse est ouvert, l'incertitude et l'éphémère apparaîtra dans les contours, limites et des valeurs telles que les facteurs externes que simplement, et souvent aveugles instincts, venu de déterminer plus tard, selon la tendance dominante du moment, à qui va concerner la domination d'une ou d'autres tendances. ( Pie XII. Radio un message Con sempre nuova feschezza pour Noël 24 Décembre 1942 )

Pie X

•Pour envisager toutes les inégalités comme une injustice: est pas catholique

Ainsi, pour le Sillon, chaque inégalité de condition est une injustice, ou tout au moins, une diminution de la justice? Ici nous avons un principe que les conflits fortement avec la nature des choses, un principe favorable à la jalousie, l'injustice, et subversive à tout sociale commande. [...] Par conséquent, quand il a dit que la justice pourrait être trouvée dans l'une des trois formes précitées de gouvernement, il était enseignant à cet égard que la démocratie ne jouit pas d'un privilège spécial. Les sillonnistes qui soutiennent la thèse inverse, soit faire la sourde oreille à l'enseignement de l'Eglise ou forment pour eux-mêmes une idée de justice et d'égalité qui est pas catholique. ( Pie X. Encyclique apostolique de charge Notre, 15 Août, 1910 )

Sainte Catherine de Sienne

•Dieu a fait les choses avec des différences afin que les hommes sont capables de montrer de l'amour pour leurs voisins

Bien que je leur ai donnée de manière différente, à savoir pas tous à un, mais à un, une vertu, et à un autre, un autre, [...] pour que je vais donner de l'amour principalement, à un autre juge, à un autre l'humilité, l'une d'une foi vive, [...] je utiliser le mot temporelle pour les choses nécessaires à la vie physique de l'homme; Tout cela, je ont donné indifféremment, et je ne les ai pas tous placés dans une seule âme, afin que l'homme doit, forcément, avoir du matériel pour l'amour de son prochain. [...] mais je souhaite que l'on devrait avoir besoin de l'autre , et qu'ils devraient être Mes ministres pour administrer les grâces et les dons qu'ils ont reçus de moi. ( Sainte Catherine de Sienne. Dialogue, Ch. 7 )

III - Les effets de l'égalité contre nature et obligatoire

Benoît XVI

•La socialisation des moyens de production a laissé derrière lui une traînée de destruction épouvantable

Il [Marx] supposait simplement que, avec l'expropriation de la classe dominante, avec la chute du pouvoir politique et la socialisation des moyens de production, la nouvelle Jérusalem serait réalisé. Alors, en effet, toutes les contradictions seraient résolus, l'homme et le monde auraient finalement se régler. Alors tout aurait pu procéder de soi sur le droit chemin, parce que tout aurait appartenu à tous et que tous auraient voulu le meilleur pour l'autre. [...] Certes, Marx avait parlé de la phase intermédiaire de la dictature du prolétariat comme d'une nécessité qui dans le temps serait automatiquement devenu redondant. Cette «phase intermédiaire», nous savons tous trop bien, et nous savons aussi comment elle se développe, ne faisant pas naître un monde sain, mais laissant derrière elle une traînée de destruction épouvantable. Marx n'a pas seulement manqué de comprendre comment ce nouveau monde serait organisée -qui devrait, bien sûr, ont été inutiles. [...] Il pensait qu'une fois que l'économie avait été mis à droite, tout serait automatiquement mis à droite. Sa véritable erreur est le matérialisme: l'homme, en effet , est non seulement le produit de conditions économiques , et il est pas possible de le guérir uniquement de l'extérieur par la création d'un environnement économique favorable. ( Benoît XVI encyclique. Spe Salvi , n ° 21. 30 Novembre 2007 )

Jean-Paul II

•Collectivisme ne fait pas disparaître l'aliénation mais il augmente, en y ajoutant un manque de produits de première nécessité et l'inefficacité économique

Le marxisme a critiqué les sociétés capitalistes bourgeoises, leur reprochant la commercialisation et de l'aliénation de l'existence humaine. Ce reproche est bien sûr basée sur une conception erronée et inappropriée de l'aliénation, provient uniquement de la sphère des rapports de production et de propriété, qui est, en leur donnant un fondement matérialiste et, de plus, nie la légitimité et la valeur positive des relations du marché même dans leur propre sphère. marxisme finit donc en affirmant que seule une société collective peut être éliminé aliénation . Cependant, l'expérience historique des pays socialistes a malheureusement démontré que le collectivisme ne fait pas disparaître l'aliénation mais il augmente, en y ajoutant un manque de produits de première nécessité et l'inefficacité économique. ( Jean-Paul II. encyclique Centesimus annus , n. 41, 1 mai 1991 )

Jean XXIII

•Idéologies erronées tentent de semer la discorde entre les classes sociales

Chers fils et filles. Il est ici, dans cette splendeur qui émane du modèle céleste, que nous devons voir ce que devrait être l'attitude et la disposition à exécuter et se consacrer au travail, obligation et l'honneur de la vie de chaque homme. idéologies erronées, exaltant, d'une part une liberté incontrôlée, et de l'autre la suppression de la personnalité , cherchent à dépouiller le travailleur de sa grandeur, le réduire à un instrument de conflit ou de l'abandonner à ses propres dispositifs; ils cherchent à semer la discorde et de conflit, dans la confrontation entre les différentes classes sociales; une tentative est finalement fait pour séparer les masses laborieuses de Dieu - qui est le seul protecteur et le défenseur des humbles, et de qui nous recevons la vie, le mouvement et l'existence - comme si la condition des travailleurs les exonère de le devoir de savoir, d'honorer et de le servir. [...] Chers fils et filles, regarder avec confiance l'avenir, vers le chemin qui ouvre devant vous. L'Eglise compte sur vous pour diffuser, à partir du lieu de travail, la doctrine et la paix du Christ. Peut travailler toujours pour vous une noble mission dont Dieu seul peut être l'inspirateur et récompense. Dans les relations réciproques de la vie sociale, peut vraie charité, le respect mutuel et le désir de règne de la coopération:  une ambiance familiale et fraternelle selon les enseignements lumineux de l'épître de Saint Paul lire à la messe aujourd'hui: «Et quoi que vous fassiez, en parole ou en œuvre, faites tout au nom du Seigneur Jésus, en rendant grâce à Dieu le Père par lui. Quoi que vous fassiez, faites du cœur, comme pour le Seigneur et non pour les autres, sachant que vous recevrez du Seigneur le paiement en raison de l'héritage; être des esclaves de Christ, le Seigneur ». ( Jean XXIII. Message radio aux travailleurs en la fête de Saint Joseph Travailleur, 1 mai 1960 )

SOURCE :

http://denzingerbergoglio-en.com/we-are-all-equal-everyone-when-this-is-not-acknowledged-that-society-is-unjust/comment-page-1/#comment-1181


Dernière édition par Admin le Dim 9 Aoû 2015 - 17:42, édité 4 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50439
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Empty Re: « Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Message  Admin le Dim 9 Aoû 2015 - 11:51

@ Tous :

Encore une déclaration fausse de notre "bon Pape François" !

Mr lol !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50439
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Empty Re: « Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Message  Admin le Dim 9 Aoû 2015 - 11:52

@ Tous :

A-t-on pensé lui procurer une muselière ?

Sucette

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50439
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Empty Re: « Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Message  kriss3738 le Dim 16 Aoû 2020 - 7:52

Le pauvre....prions pour Lui. Les lailles du filet se resserrent .....🐳🐋🐡🐠🐟
kriss3738
kriss3738
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 262
Date d'inscription : 26/03/2020
Localisation : CENTRE

Admin aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

« Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No   Empty Re: « Nous sommes tous égaux, tout le monde ! », - Denzinger-Bergoglio No

Message  Admin le Dim 16 Aoû 2020 - 11:20

@ Kriss :

Bise

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50439
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum