Un autre journaliste Allemand fait une critique du Pape François
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Un autre journaliste Allemand fait une critique du Pape François

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un autre journaliste Allemand fait une critique du Pape François

Message  AnneLéa le Mer 19 Avr 2017 - 0:29

http://dieuetmoilenul.blogspot.ca/2017/04/un-autre-journaliste-allemand-fait-une.html

Un autre journaliste Allemand fait
une critique du Pape François  


La série d'éloquents journalistes Allemands qui ont progressivement perdu patience avec le Pape François ne semble pas s'arrêter. Maintenant, nous avons un autre journaliste bien connu et honorablement indépendant, Matthias Matussek, qui a ajouté son propre nom à la liste des critiques papaux réfléchis. Matussek, qui est un éloquent critique conservateur Catholique et auteur de livre, écrit actuellement pour le magazine hebdomadaire suisse bien établi Die Weltwoche et pour le magazine Allemand FOCUS.

Dans le numéro du 12 avril (14/2017) de Die Weltwoche — qui présente sur sa couverture une image du Pape François lui-même assis sur une boule de démolition — Matussek caractérise François comme « gratuit, séduisant et d’allure bon copain » et dit que ce Pape nous rappelle de moins en moins un Pontifex Maximus. En référence à une critique récente et pointue du Pape par le magazine hebdomadaire Britannique, Spectator, Matussek demande : « Le Pape est-il devenu fou ? » Et il propose ensuite de se répondre à lui-même à la question :
« Cette [recherche] n'est pas aussi à côté de la plaque que l'on pourrait penser : en fait, ce Pontifex Maximus Argentin a prononcé tant de choses confuses, contradictoires et politiquement provocantes que les membres de son corps de presse ont du mal à suivre pour les corrections et ensuite pour recommander certaines interprétations. Sans juger maintenant ici de la véracité de la question — mais, franchement, comment quelqu’un, par exemple, peut modérer cette formulation : « Les lecteurs de journaux sont enclins à la coprophagie » — c'est-à-dire la consommation lubrique d’excréments ? »

Pour soutenir son point de vue, Matussek avec attention — et avec un style vif et alerte — énumère sur les sept pages suivantes de son article beaucoup des scandales contradictoires que nous avons publiés ici à One Peter Five — et malheureusement — rapportés avec beaucoup de détails ; ainsi donc, une liste des sujets de Matussek devrait maintenant suffire :

le scandale à l’effet que le Pape François a réinstallé le prêtre perverti, le Père Mauro Inzoli (« Don Mercedes ») après avoir été suspendu ;


les accès de colère du Pape dans des cercles plus petits, ainsi que ses malédictions, ses expressions grossières et ses « grossièretés qui ne devraient pas du tout être publiées » ; le fait que le Pape François humilie ses collaborateurs les plus proches — et ceci de manière croissante ;


la décision coûteuse du Pape de vivre à la maison d'hôtes Santa Marta qui est une « méthode de contrôle », afin de se renseigner au déjeuner sur les événements dans les divers camps au Vatican ;


son traitement sévère de ses adversaires ; par exemple, le Cardinal Raymond Leo Burke ;


sa décision de ne pas répondre aux Dubia justifiés des Quatre Cardinaux;


le fait que le Pape François fait souvent de nouvelles lois pour l'Église Catholique à partir de sa propre table de déjeuner plutôt que de parcourir les canaux de la Curie romaine (Matussek cite ici un leader de haut rang dans la Curie) ;


le commentaire problématique de François que beaucoup de gens préfèrent être athées plutôt que « Catholiques hypocrites » ;


la réaction des Romains, même au point de mettre en place des affiches satiriques sur le Pape François (« La base se mobilise contre François, personne ne le comprend plus ») ;


Le Pape François comme l’« icône de la manière de penser politiquement correcte » ;


sa photo nous a été présentée deux fois sur la couverture du journal Rolling Stone ;


le Cardinal Robert Sarah qu’il a arrêté dans sa tentative de promouvoir les formes liturgiques traditionnelles, comme la prière de la Sainte Messe ad orientem ;


le Wall Street Journal qui a déclaré (en décembre 2016) que François était le « leader de la gauche mondiale » ;


sa manière prétentieuse de présenter son humilité en se faisant conduire dans une petite voiture d'occasion devant la Maison Blanche lors de sa visite aux États-Unis ;


le fait de ramener à Rome des familles de réfugiés Musulmans, après sa visite à Lesbos, mais pas des familles de réfugiés Chrétiens ;


que le Pape François ne semble pas trop s'occuper de sa propre religion (dans les yeux de Matussek, la phrase de Notre-Seigneur : « Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie, personne ne viendra à Mon Père que par Moi » (John 14 : 6) ne semble pas signifier beaucoup pour le Pape.)


l'invitation de Paul Ehrlich, le promoteur de l'avortement et du contrôle de la population, à une conférence du Vatican ;


son penchant pour donner de l’ampleur à des idées progressives libéralisatrices telles que les femmes prêtres et l'abandon du célibat sacerdotal ;


son « Qui suis-je pour juger ? » en ce qui concerne les homosexuels (« Qui d'autre ? » répond Matussek.)


en période d'instabilité politique et de manque de confiance dans les dirigeants politiques, « maintenant aussi que les cautions [semblent s'affaiblir] avec lesquelles la plus ancienne institution de l'Occident a déjà traversé les temps de l'histoire. Elle l'a fait, surtout en raison de la fidélité reconnue aux rites, aux formes et aux Dogmes ».


son « ordre du jour qui pourrait conduire à la dissolution de la Una, Sancta, Catholica » qui nous a été donnée « par Dieu » et dont « l'enfer ne prévaudra pas » contre ces mêmes portes


Le Pape François et ses « questionnaires fondamentalement démocratiques » sur le mariage envoyés au monde au lieu de se référer avant tout à la Bible ;


sa demande colérique — faite à tous les pays européens — d’« ouvrir toutes leurs frontières pour les immigrants » ;


La négligence du Pape François pour les Dogmes — en dépit du fait qu'un monde illimité dégrade l'homme et l'abaisse au niveau des animaux ou même des plantes (ici la référence de GK Chesterton sur les betteraves magnanimes est citée — « les arbres n'ont pas de Dogmes, les betteraves sont extrêmement magnanimes » !) ;
À la fin de sa revue vive et à couper le souffle — mais un peu décourageante — sur les récents scandales et méfaits papaux, le journaliste Allemand revient aux vérités de notre Foi. Matussek défend la Foi Catholique et ses vérités contre son propre Pape et nous rappelle que cette Foi a existé visiblement depuis l'Incarnation de Jésus-Christ et sa Nativité. Il explique également à ses lecteurs non Catholiques que, depuis le Concile Vatican II, la Messe Traditionnelle telle qu'elle avait été développée au cours des siècles a été « détruite ». Les « autels ont été coupés en morceaux » et « des blocs de sacrifice brutaux ont été placés dans les espaces de l'autel. « L'art de l'Église s'est détérioré en « délices sémiotiques » ; le prêtre s'adresse à l’assemblée « comme un modérateur de la télévision » et il célèbre prétendument la Messe « afin que les gens puissent regarder ses doigts, tout comme avec un magicien dans un spectacle de variété de troisième classe ».

À la lumière de toute cette destruction de la beauté spirituelle et visuelle, Matussek conclut avec des mots perçants comme suit : « Les premières gommes des barricades (Barrikadenstürmer) — toutes maintenant dans les 80 ans et au-delà — continuent de tenir leurs absurdités juvéniles concernant la modernisation et l'adaptation au Zeitgeist. « Avec gratitude, Matussek se souvient ici de l'Acte du Pape Benoît XVI de libérer la Messe Latine Tridentine qui, depuis lors, a attiré surtout les jeunes ». Le secret revient dans les églises modernes vides, et avec elles l'adoration et le mysterium ».

Ainsi, Matthias Matussek termine son Rundumschlag (tour de force) avec une note positive, proposant au Pape François qu'il commence à travailler dans la direction de la restauration de la Tradition, plutôt que de spéculer sur la question de savoir si « [le Pape François] pourrait maintenant faire partie de l'histoire comme le Pape qui a divisé l'Église » — tel que rapporté par Der Spiegel en décembre 2016. Le journaliste Allemand ajoute aussi un passage de la seconde lettre de saint Paul à Timothée, où saint Paul instruit son disciple à « enseigner la Foi en saison et hors saison ».

Osons espérer que des articles aussi sincères et inspirés par la Foi puissent aussi aider le Pape François à se convertir, après un examen approfondi et sincère de conscience.

_________________
avatar
AnneLéa
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 24238
Date d'inscription : 03/07/2014
Localisation : Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un autre journaliste Allemand fait une critique du Pape François

Message  Admin le Mer 19 Avr 2017 - 14:23

@ AnneLéa :

Intéressant dossier qui ne fait que redire ce qu'on savait déjà !

C'est quand même bon de se faire rappeler la réalité car plusieurs personnes sont sourdes et aveugles !

aveugle

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 37790
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum