JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

+6
sylvia
Octo
LaCastafiore
pax et bonum
BENEDICTE
Admin
10 participants

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Mar 6 Aoû 2019 - 10:41

LA DIVINE IMMACULÉE CONCEPTION !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Mariei10


La Divine Immaculée Conception

MESSAGE DONNÉ À JNSR (Je ne suis rien)

4 octobre 2005 - St François d’Assise

JÉSUS : Ma fille, toutes les mises en garde que J’adresse  à Mes enfants, toutes les prophéties que Je te donne pour cette Terre qui se meurt, pour ce peuple qui reste sourd, semblent n’avoir plus d’écho dans les âmes : elles ne veulent plus entendre Mon Appel et réagissent comme si les hommes ne connaissaient pas Mon Amour infini et Ma Sainte Loi, parce qu’ils veulent vivre le débordement de cette vie.

Tu restes à jamais Mon petit Rien. Aspire à la Vie en Dieu.

Libérez l’Église de son cachot ! Pour cela, l’Église doit reconnaître la Sainte Divinité de Celle qui, comme Moi, a été conçue du Saint Esprit. Ma Douce et Adorable Maman est, Elle aussi, trois fois Sainte car Elle est, dans Son Immaculée Conception, Fille de Dieu.

Flèche

En ne M’écoutant pas pour établir ce Dogme en sa plénitude, vous offensez Dieu dans toute Sa Splendeur. Je vous le répète encore : Ma Sainte Mère est divine dans Sa Conception.

MARIE : Je suis la Divine Immaculée Conception. Avec Mon Divin Fils JÉSUS, Nous attendons le Dogme complet qui libèrera du cachot de tous les infidèles l‘Église du Fils de Dieu, MARIE très Sainte étant la Mère de l’Église et la Reine de la Paix.

À l’Église, Je demande de reconnaître la Croix Glorieuse, de la faire élever, car elle est le Signe de l’Amour de JÉSUS Christ qui annonce Son Retour en Gloire pour votre Salut.

Honorez votre Sainte Mère et Mon Doux JÉSUS d’Amour.

JÉSUS et MARIE vous bénissent

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm 


Dernière édition par Admin le Ven 9 Aoû 2019 - 10:29, édité 2 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

lise aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Mer 7 Aoû 2019 - 11:13

L'ÉGLISE A BESOIN DE REVOIR CE DOGME (L'IMMACULÉE CONCEPTION DE MARIE) !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Vm-ic10


L’Église a besoin de revoir ce Dogme (l'Immaculée Conception de Marie) :

Message reçu par JNSR

15 Mars 2004

«JNSR» : «Je sais, Seigneur, qu’il va être de plus en plus dur de faire admettre, par la Sainte Église, que l’Immaculée Conception de MARIE, Ta Maman, est Divine, conçue du Saint Esprit. Toi Seul, mon Dieu, peut les conduire à admettre cette sainte Vérité. Je ne suis rien et mon poids est nul pour me faire écouter. Cette Vérité appartient à l’Église, puisque c’est par elle seule que ce dogme de l’Immaculée Conception de MARIE peut devenir complet. Veux-Tu me parler, Seigneur. »

JÉSUS : Obéis-Moi.

Éloigne-toi de ceux qui veulent te faire parler plus que Je t’en ai dit, car tout a été dit.

A eux de voir ce qu’ils doivent faire à présent. Je leur envoie l’Esprit de Vérité qui les conseillera.

L’Église a besoin de revoir ce dogme

Flèche

La Sainte Mère n’est pas une Personne de la Très Sainte Trinité comme ils osent t’accuser de l’avoir dit. Ma Sainte Mère vit dans la Très Sainte Trinité et jouit du bonheur éternel en communion avec tous les Saints du Ciel et de la Terre*.

Ma Mère vous visite. Ma Mère vous indique où se trouve Mon Chemin et comment le prendre pour Me rejoindre. A présent c’est Elle, Ma Maman, qui va te parler.

MARIE : Mon enfant, ta souffrance sera encore plus grande quand tu parleras partout de Mon doux Secret. Cependant, il le faut.

Le Père te le demande et va t’entraîner à parler avec un langage qui va dépasser tes forces humaines.

Car il le faut : le temps se précipite et Dieu veut sauver Ses enfants du Mal qui s’accentue de partout.

La porte de l’Enfer est ouverte en grand et le Malin a la possibilité de vous précipiter jusqu’à la fin de son règne dans son antre mortel. Il agit de plus en plus vite.

Il est temps que le Père décide du moment de Mon intervention sur la Terre afin d’écraser la tête de Satan, c’est-à-dire de briser son esprit maléfique.

Mais vous ne comprenez pas. Dieu M’ayant choisie, il est évident que le Perfide Me craigne mais, en attendant, il essaie par tous les moyens en sa possession et les pièges diaboliques de tous ceux qui le servent jour et nuit pour détruire la race humaine, il essaie de faire échouer le Plan de Dieu en vidant la Terre des enfants de Dieu pour les remplacer par une humanité ayant son origine hors de l’Esprit Saint.

(*) Ceux qui ont vite fait de peser et de mesurer une expression qui les surprend, sont invités à admettre que tel humain que JÉSUS sanctifie déjà, ici, sur Terre, jouit dès à présent du bonheur éternel promis à tous les Justes. (AF)

Même ceux qui le servent ignorent son plan qui est de remplacer Dieu, ils ne savent qu’une chose, c’est que leur plaisir actuel le plus excitant est de tuer sans regret, sans réfléchir, toute la race humaine.

Le Malin inocule son poison jour et nuit en tous ceux qui ne prient pas votre Père Éternel.

Toute Religion a un centre culturel. Respectez celles qui, comme vous Mes enfants de la Croix, ont le respect de la vie. Car toute vie vient de Dieu, et les Demeures de Dieu au Ciel se réunissent toutes dans le Dieu Unique et Vrai qui est Amour.

Ne jugez pas. Formez une grande Chaîne d’Amour sur la Terre.

Tout ce qui est pour l’Amour est à Dieu car Dieu est Amour.

Jetez au loin tous les artifices, ce sont des prétextes inventés par le démon pour accroître la division sur la Terre.

Sachez qu’au Ciel vous serez tous UN et que Dieu vous aime tels que vous êtes.

Le Saint Esprit Réparateur, tel un maître de cérémonie, conduira tous les enfants du Créateur vers la grande table du Banquet des Noces du Fils Glorieux. Alors vous verrez qu’il n’y a aucun signe provocateur.

Vous comprendrez alors que vous venez tous du Dieu Vivant, Créateur du Ciel et de la Terre.

Vous comprendrez alors que Dieu S’est fait Croix pour accueillir les milliers et les milliers de Croix de la souffrance qui sont Ses enfants de la Terre, pour les unir à Lui, Croix Vivante, qui vient vous ressusciter en un Corps Glorieux comme le Sien.

Vous comprendrez alors pourquoi vous êtes nés sur cette Terre, JÉSUS vous l’a montré : en marchant à sa suite, petit-à-petit vous allez vers Sa Ressemblance et lorsque vous Le verrez face-à-face, vous serez semblables à Lui.

Ce Don vient de Dieu. Il vous est donné sans aucun mérite de votre part, car Dieu veut rétablir ce que le premier homme a brisé par sa désobéissance. Votre Dieu est un Dieu d’Amour, de Paix et de Joie.

Votre demeure au Ciel vous est gagnée par les Mérites de Mon Divin Fils JÉSUS-Christ.

Reconnaissez-Le et vous serez sauvés et rétablis dans la Sainte Gloire du Père

Face au démon, les hommes deviennent ses jouets, de vrais pantins qu’il manipule à sa guise.

Quand viendra l’heure où l’Église reconnaîtra que Notre Père est vraiment Mon Père ?

Je suis née de Son Esprit Saint, Je suis remplie de toute Sa Grâce et, au Ciel, Je jouis de Sa Sainte Gloire. Je suis la Femme qui doit anéantir l’Ennemi de Mon Père et de tous Ses enfants.

A ma vue, Satan devient une ombre qui va s’évaporer. A cause de cela, il lutte pour que l’Église ne Me reconnaisse pas comme la Fille légitime de Dieu.

Flèche

Afin que la Volonté du Tout-Puissant s’accomplisse, l’Heure de Mon Triomphe commencera par la reconnaissance du dogme complet par l’Église de JÉSUS-Christ :

Flèche

Je suis la Divine Immaculée Conception.


Mon enfant, proclame partout la Vérité de Dieu et priez tous, unis, pour que Mon fils, votre Pape, puisse accomplir ce qu’il a en son cœur pour toutes Mes intentions et surtout la principale car, de la prononcer simplement : « La divine Conception Immaculée de Marie »,
ces paroles saintes dans la bouche de Mon fils de prédilection, votre saint Pape Jean Paul II, fera trembler le maître du Mal.

Ensuite J’interviendrai avec la Volonté de l’Éternel. Amen.

JÉSUS et MARIE,

Les Deux Saints Cœurs Unis.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm   

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Jeu 8 Aoû 2019 - 11:21

LA VIERGE MARIE VIT DANS LA TRINITÉ SANS ÊTRE UNE PERSONNE DE LA TRÈS SAINTE TRINITÉ !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 E0b8f510


Elle vit dans la Trinité sans être une Personne de la Très Sainte Trinité

Message reçu par JNSR

18 Mars 2004

JNSR : « Seigneur, je T’en supplie, parle-moi. Où est la vérité ? T’ai-je mal entendu ? Si ce que j’ai écrit est faux et ne vient pas de Toi, j’accepte, Seigneur, de faire pénitence. Pardonne-moi, Seigneur, que dois-je répondre ? Sois Béni, Seigneur, dans Ta Sainte Volonté. »

JÉSUS : Mon enfant, lorsque sur Ma Croix d’Amour J’expirais, J’ai bien dit à Mon Père (St Luc 23, 46) : «Père, entre Tes mains Je remets Mon Esprit », St Luc ajoute : « Ayant dit cela, il expira. » J’ai remis Ma Vie, celle de Mon Corps de chair qui a vécu sur cette Terre. Je suis l’Eau Vive, celle de la Source de Dieu.

Mon Père reçut Mon Esprit et Ma Sainte Mère Mon Corps mort ; Elle M’a tenu en Ses bras. Pour que Je te dise que Ma Très Sainte Mère était froide comme Ma mort, c’est qu’Elle était arrivée à Me ressembler dans cette mort.
L’Esprit Saint provient de Dieu et tire son origine du Père et du Fils. Sachez que la Vie continue à travers le Sacrifice, à travers cette mort visible.

Quoique vous en pensiez en ce temps-ci, la Révélation est restée inachevée afin que vous méritiez la Foi en Me la demandant.
Je suis Immortel, Je n’ai pas été Vivant que depuis le Jour de Ma Conception Divine !
Introduit dans le circuit humain le Jour de Mon Incarnation,
Je suis Dieu Vivant,
Je suis dans la Très Sainte Trinité,
Je suis l’Alpha et l’Oméga. Dieu n’a ni commencement, ni fin.
Tout est possible à Celui qui vous a extrait de la Virginité Primordiale* et qui souhaite, avec votre Foi, vous y réintroduire.

Petit-à-petit, en devenant meilleurs, vous entrerez dans la Pureté reconquise.
Ma Parole est ESPRIT. La Crucifixion affectait Mon Corps de chair.
J’ai dit : «Père, pardonne-leur ce qu’ils font contre eux, car la plus grave Crucifixion, c’est celle que font les hommes avec Ma Parole : ils se taisent, ou alors ils M’accusent.
La Crucifixion devient alors spirituelle. Ainsi, en se murant dans le silence, ils tuent Mon Amour.
Le refus de Mon Témoignage est une offense à Dieu et une souffrance pour le monde entier.

(*) Ce n’est qu’à présent que je comprends que la Virginité Primordiale, ce n’est pas seulement celle d’Adam et d’Ève avant la Faute, c’est d’abord celle de la Très Sainte et Très Pure Trinité Divine. (AF)

Aucun être humain ne peut se passer de Ma Sainte Mère. Moi, JÉSUS-Christ, Je ne M’en passerai jamais. Tu as tout dit sur Elle.

Elle vit dans la Trinité sans être une Personne de la Très Sainte Trinité.

Ce concept est inaccessible à la raison humaine.
Le surnaturel tombe et se brise comme un vase de porcelaine fine devant le raisonnement-matière.
L’esprit de l’homme ne peut encore s’élever.
Aucune communication ne peut s’effectuer aujourd’hui car il y a de suite condamnation sur une Vérité de Foi et non de science.

Ce n’est qu’au Royaume des Cieux que tu seras aimée et reconnue
et que tu vivras dans Ma Joie Éternelle.

L’Évangile leur suffit parce qu’ils peuvent le lire tout haut. Ils ne veulent plus rien d’actif et de vivant.

MARIE reste l’Enveloppe charnelle et mystérieuse du Fils de Dieu ; Elle vous conduira par la Porte étroite de la Sainte Croix dans la Pureté de la Conception Virginale à laquelle vous êtes tous appelés, tous associés dans la Création, pour que l’homme devienne véritablement un Fils de Dieu.

Ils ont perdu la Clé de la Lumière de l’Esprit, incapables de comprendre même que, de Mon Corps de chair mort descendu de la Croix, l’Esprit de Dieu donna Son Baiser de Vie à MARIE.

Toi, ne juge personne ; n’éteins jamais les braises de l’Espérance qu’ils vont te laisser.
Continue à manger Mon Pain de Vie jusqu’à-ce que Mon ennemi vous défende l’accès de Mon Église, si chétive déjà pour lutter contre le Mal qui la guette.

Crie partout Mon Amour dans Ma Foi que Je partage entre tous ceux qui rejettent le doute.
Laissez passer le Souffle qui éteint le feu du Mal.
Préparez-vous à lutter contre vous-mêmes afin que Mon Église ne meure pas. Vous avez déclenché une guerre sans merci à cause de votre manque de Foi.

JÉSUS vous parle.

Écoutez-Moi.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Ven 9 Aoû 2019 - 10:30

LA VIERGE MARIE : SI VOUS DOUTEZ DE SA DIVINE CONCEPTION IMMACULÉE !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Immacu10


Si vous doutez de Sa Divine Conception Immaculée

Message reçu par JNSR

Samedi 27 Mars 2004

JÉSUS : Mon enfant, écris pour tous. Ce dogme complet :
la Divine Conception Immaculée de Marie, n’est peut-être pas nécessaire pour les hommes qui se croient supérieurs à Dieu.

Mais si Je demande à Ma Sainte Église de proclamer ce dogme, c’est qu’il est nécessaire, par ce moyen divin, de vaincre Satan.

Malgré l’horreur de ce qu’il est devenu par son propre choix fait d’orgueil et de volonté de destruction, le maître du Mal sait bien que Dieu peut le vaincre, car il n’est qu’une créature et rien d’autre.
Mais Dieu le laisse libre d’agir jusqu’à la fin des Temps.
Dieu n’a qu’une parole et ne revient jamais sur la Liberté accordée à la nature angélique, même déchue, ainsi qu’à la nature humaine. Liberté, pierre de touche : de l’Amour qui conduit à la sainteté, de la Haine qui pousse vers l’Enfer.

Devant la Femme nimbée du Soleil de Dieu, Satan est aveuglé. Il sait qu’Elle doit enfanter les enfants du Père, ceux que Dieu, Son Fils lors de Sa Sainte Crucifixion, Lui a remis en héritage spirituel :
toute l’Humanité.

Voici Ton fils. Voici ta Mère.

Jean est enfant vierge : au pied de la Croix, il représente cette Génération Nouvelle qui va se reposer sur le Cœur de Dieu dont l’Amour n’a pas de frontière.

Satan a peur de Ma Mère. Mais la Vierge Pure ne peut encore l’empêcher de semer sa haine sur l’Humanité et la nature qui la porte, car il veut tout détruire. Il le pourrait, étant libre d’agir jusqu’à la fin des Temps, car il a la Parole du Dieu Trinitaire.

Flèche

Celle qui doit écraser sa tête (son esprit maléfique) n’est pas la «quatrième Personne» de la Très Sainte Trinité, le Père, le Fils et le Saint Esprit,

Elle est la Fille de Dieu, née du Saint Esprit.


Mon enfant, n’ajoute plus rien pour les convaincre.

Ils comprendront, mais hélas trop tard, lorsqu’ils auront avalé tout le venin de la Bête, que Ma Sainte Mère n’a pas fait de promesse à Satan.

Flèche

Elle peut raccourcir ce temps de disgrâce, car Elle peut entrer en guerre contre Satan ; Ses armes sont dans Son Nom :

Je suis la Divine Immaculée Conception.

Son Nom doit être reconnu par Ma Sainte Église.
Là se trouve l’arme qui abattra l’orgueil insensé du maître du Mal car MARIE ne lui a fait aucune promesse. Il sait qu’Elle doit enfanter tous les enfants de Dieu, ceux qu’Elle porte en Elle, nés de l’Esprit et de l’Eau.

Mais, jusqu’à présent, Satan a ignoré comment ?
Si vous doutez de Sa Divine Conception Immaculée, Satan n’en doute pas et il lutte de toutes ses forces contre l’Église, jetant à Terre les Étoiles*, qui sont Mes Prêtres, en essayant de les éteindre jusqu’au dernier.

Votre saint Pape, Mon doux Vicaire, le sait. Je le soutiens pour qu’il puisse aider Ma Sainte Mère dans sa tâche.
Pour que la Mère de l’Église puisse vaincre Satan, une seule barrière L’en empêche, c’est Ma Sainte Église. . .

Si vous êtes satisfaits de vénérer Ma Sainte Mère dans Son Immaculée Conception, c’est qu’il ne vous a pas été donné, jusqu’à présent, de comprendre comment MARIE, la Toute-Pure, pouvait vaincre Satan à

Elle seule, comme une armée rangée en bataille ;
Elle a Son Armée, ce sont les milliers d’Anges qui La suivent partout ;
Elle est accompagnée des Saints Archanges dont Michel est le Chef. Les armes de cette Armée : la Foi, l’Espérance et la Charité, sont en Dieu.

Mais l’Église, seule, peut annoncer l’Heure de sa propre Délivrance, et l’Heure de la Marche de toutes les Nations vers Dieu ; l’Heure de la Grande Purification qui préludera au Règne de Dieu parmi les hommes délivrés à jamais du joug de Satan.

Lorsque Ma Sainte Église glorifiera sur Terre Ma Sainte Mère, comme Elle est déjà glorifiée au Ciel, la Divine Mère de Dieu sauvera l’Église Militante déjà si attaquée par Satan.

En sauvant l’Église, tous ses membres, enfants de Dieu, et les enfants du monde entier, retrouveront l’Unique Chemin, celui de Dieu, le Chemin du Salut : Je Suis la Voie, la Vérité, la Vie Éternelle.

Au même instant, quand l’Église prononcera ce dogme complet qui glorifiera MARIE dans l’Église de JÉSUS, les enfants du Père passeront par MARIE et ils reviendront au Père guéris et ils ne connaîtront plus le Mal.

Flèche

L’esprit du Mal ne peut être écrasé que par l’Esprit Saint, et si Dieu a choisi une Femme qui porte le Nom de MARIE, c’est qu’à Elle seule, en étant la Fille de Dieu, l’Épouse de Dieu et la Mère de Dieu,

Elle porte la Très Sainte Trinité en Elle, comme Elle est accueillie Elle-même par la Très sainte Trinité.


Satan enrage, rien qu’en entendant le Nom Béni de Ma Sainte Mère car la lutte de l’Humilité contre l’Orgueil a déjà commencé.
Dieu l’a fait savoir au monde entier.

C’est pourquoi la Terre doit craindre le feu sur toute son étendue, la haine par les armes de destruction, la famine, les malédictions et les accidents de tous genres.

(*) Ap 12,

Priez tous unis pour que la Sainte Église de JESUS reconnaisse la Fille de Dieu dans Son Immaculée Conception.
Remplissez les églises de la Terre. Venez prier et adorer le Seigneur.
Venez recevoir les Sacrements du Pardon de Dieu et de Sa Sainte Eucharistie.

Priez pour le saint-Père. Priez pour l’Église.

Recevez la Bénédiction de Dieu.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Sam 10 Aoû 2019 - 12:50

LA VIERGE MARIE : "ET SI SA CONCEPTION FUT IMMACULÉE, C'EST QU'ELLE NE POUVAIT ÊTRE CONÇUE D'UN HOMME" !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 13623210


23 Juin 2003

JNSR : Mon Dieu, ce que Vous voulez et non pas ce que je veux.

JÉSUS :                    

Tu vas écrire ce que Je te donne aujourd'hui, dans le secret de Mon Cour qui bat dans la Très Sainte Trinité d'Amour.
Il fut un temps où Dieu désira ardemment S'unir aux hommes pécheurs.
IL voulut vivre avec ceux de la Terre pour leur apprendre la vraie Vie en Dieu; ils n'en étaient pas dignes, pas plus que vous d'au­jourd'hui. Mais Dieu, qui est Amour et Pardon, voulait leur donner Sa Paix dans Sa Vérité qui est Vie et Voie dans la Vie Éternelle, dans Son Royaume qui n'est pas de ce monde et qui leur était encore inaccessible à cause de la Faute Originelle.

Ma fille, continue à écrire :

Moi, Fils de Dieu et Dieu Moi‑même, Je suis descendu du Ciel pour Me faire Homme parmi les hommes afin que l'homme puisse, un jour, être divinisé et recevoir, dans la Gloire de Dieu, le nom de fils de Dieu, enfant du Père, frère de JÉSUS dans la Sainteté de l'Esprit qui unit tous les êtres humains au Verbe de Dieu qui S'est fait Chair.
Pour Ses desseins Mon Père, dont la Bonté est Infinie, avait choisi une famille de la Terre.

Elle devait abriter une enfant Sainte et Pure, d'une Conception Immaculée pour que Je puisse prendre Chair en elle, devenir homme, le Fils de l'Homme, tout en gardant Ma Divinité de Fils de Dieu.
Cette enfant sainte, qui devait Me recevoir, venait de naître d'une femme jusqu'alors stérile, Anne.

Pour que sa fille naisse d'une Conception immaculée, c'est qu'elle ne pouvait être conçue d'un homme. Saint Joachim fut son père comme Saint Joseph fut le Mien.

Lorsque Je t'envoyais en Bretagne, à Sainte Anne d'Auray, c'est bien vers Sainte Anne que Je t'envoyais. C'est Dieu Lui‑même qui a glorifié Sainte Anne en ce lieu béni ; et c'est la maman de MARIE qui a commencé à t'instruire, délicatement, pour recevoir aujourd'hui ce Message que Je te donne.

Sainte Anne, mariée à Saint Joachim, eut un vrai mariage ; ils s'aimaient comme mari et femme et leur union fut consommée sur cette Terre.

Si Je te dévoile aujourd'hui ce Mystère, gardé précieusement dans le Coeur de Ma très Sainte Mère, c'est pour mettre en lumière, dans l'Église, la véritable place de MARIE dans le Cour de Dieu.
II n'est plus possible de cacher cette Vérité plus longtemps.

Car elle occupe la première place dans le Plan de Dieu. :
Nouvelle Terre, nouveaux Cieux.
Elle est, en Vérité, l'immaculée Conception.
Pour que le sein d'Anne puisse porter cette sainte enfant, Dieu Lui-même le purifia ; et le sein d'Anne fut lavé de la Faute Originelle.

Ainsi, MARIE fut conçue sans péché.
Et si Sa Conception fut immaculée, c'est qu'elle ne pouvait être conçue d'un homme.

Sainte Anne, restée stérile jusque‑là, a été préparée pour recevoir la Toute‑Pure conçue du Saint Esprit qui est Dieu.

A la différence de Ma Conception Divine,
c'est que Je suis né d'une Vierge
et que MARIE naquit d'Anne qui n'était pas vierge.

A Dieu rien n'est impossible. Je suis le Dieu de l'impossible.
Si Je vous révèle aujourd'hui le Secret de MARIE, c'est pour que vos cours s'ouvrent au grand Miracle d'Amour qui va s'opérer en Elle, par Elle et avec Elle.

Elle est votre Co-rédemptrice, votre Avocate. Elle est la Réconciliatrice entre Dieu et votre Humanité malade par son manque d'Amour.

Elle seule, parce qu'Elle est la Fille, l'Épouse et la Mère de Dieu, peut enfanter cette Humanité déchirée avec l'Aide du Saint Esprit.

MARIE est née comme auraient dû naître tous les enfants de la Terre sans la Faute Originelle.
Dans Sa Conception Immaculée et dans Sa Maternité inviolable, Elle est la première‑Née de la Terre.
Je suis le Premier‑Né, Fils de l'Homme et Fils de Dieu, à pénétrer dans les Cieux avec Mon Corps glorifié et Mon Âme divine.

Dans Ma Sainte Résurrection, J'entraîne MARIE, Ma Sainte Mère. L'Immaculée Conception est venue au Ciel à ma suite, avec Son Corps sans tache et Son Âme glorifiée par le Saint Esprit.

Elle sera la deuxième à pénétrer dans le Royaume de Dieu, Son Père, accueillie par la Très Sainte Trinité dans laquelle, depuis toute Éternité, Elle a toujours eu sa place.
Ainsi, Je peux vous le dire et redire : " Voici Ma Mère Très Sainte, faites tout ce qu'Elle vous dira."

Votre Sainte Maman va vous conduire sur le Chemin unique, celui de la Sainteté, pour vivre la Vraie Vie en Dieu, dès ici‑bas. Votre transformation va commencer et c'est votre divinisation à l'image de Son Divin Fils JESUS‑Christ.

(...)

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Dim 11 Aoû 2019 - 11:33

DANS LE LIVRE, "LE SECRET DE MARIE", J'ANNONCE EN TERMES CLAIRS ET PRÉCIS LA SAINTE ET DIVINE CONCEPTION DE MA DOUCE MAMAN !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Md217610


Comment pouvez-vous douter de Ma Parole !
Dans ce dernier livre, Le Secret de Marie, J’annonce en termes clairs et précis la Sainte et Divine Conception de Ma Douce Maman.

29 Avril 2004 - Ste Catherine de Sienne

JÉSUS : Apprenez que Dieu parle avec Son Sacré-Cœur ouvert.
Ma voix est universelle ; tous vous pouvez l’entendre et chacun en sa langue.
Il est plus difficile de vous entendre entre vous que de M’entendre, si vous avez la Foi. Mais qui a la Foi ? Celui qui parle ou celui qui l’écoute ?

Si vous aviez un petit grain de Foi, il serait inutile de chercher dans vos livres les références de ce que je vous révèle en ce temps.

Ne t’ai-Je pas dit qu’ils feront comme si tu avais déformé, ou encore pire, inventé Ma Parole ? Alors que le temps s’écoule, ils en arrivent à dessiner par terre des arabesques, comme s’ils n’entendaient pas. Mais eux, ils ne te diront pas : « Va et ne pèche plus », car tu n’as pas péché en rapportant Ma Parole, tu les as bouleversés.
Alors ils vont te dire : nous ne te croyons pas, mieux que cela, ils vont t’ignorer.

Mais chaque fois, dans leur rêve inconscient Je viendrai leur rappeler leur faute : celle de juger sans rien comprendre.

Obéis-Moi. Laisse-les. Ce qu’ils cherchent, ils vont le trouver.
Malheur à vous, Scribes et Pharisiens des temps modernes, vos racines plongent et se nourrissent de ce ferment dans lequel on Me jugera.
Pourquoi revenir en arrière ? Vous ne savez pas avancer.
Vous ne savez même plus lire dans les Signes du Temps.
Ce Temps qui vous donne la notion du présent où les choses n’ont pas plus évolué vers le Bien qu’autrefois où le Mal régnait.

Aujourd’hui, ne voyez-vous pas qu’il règne en maître et que vous Me défendez de triompher avec ce que vous, vous avez retenu.
Car si vous avez rejeté ce que J’annonçais et que J’annonce par Mes voix d’aujourd’hui, St Jean a écrit et son écrit reste mieux que cela.
J’ai défendu que vous y touchiez, car rien n’est plus facile que de traiter un récit ancien d’apocalyptique rejeté par les églises anciennes.

Lorsque St Jean relate l’entretien avec Nicodème (3, 3-21) ce Pharisien, non ouvert à la vérité mais vivant comme tous les notables juifs de l’époque, ne peut aller plus loin dans l’entretien:
« comment un homme peut-il renaître, étant vieux ?
Peut-il, une seconde fois entrer dans le sein de sa mère et naître ?»

« En vérité, Je te le dis : à moins de naître d’eau et d’Esprit, nul ne peut entrer dans le Royaume de Dieu.

Ce qui est né de la chair, est chair. Ce qui est né de l’Esprit, est Esprit. Ne t’étonne pas si Je t’ai dit : il vous faut naître d’En-Haut. Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix.
Mais tu ne sais pas d’où il vient et où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. »

« Comment cela peut-il se faire ?» Jésus répondit :

« Tu es maître en Israël et ces choses-là, tu ne les sais pas ? En Vérité, en Vérité Je te le dis, Nous parlons de ce que Nous savons et Nous attestons ce que Nous avons vu, mais vous n’accueillez pas notre témoignage.
Si vous ne croyez pas quand Je vous dis les choses de la Terre, comment croirez-vous quand Je vous dirai les choses du Ciel ?»

Aujourd’hui, je viens vous dire les choses du Ciel.

Comment allez-vous croire ceux qui viennent à vous pour vous donner Ma Parole de Vie ? Vous avez évolué comme tous les Nicodème des temps révolus ; Je vous ai dit en effet : « Quiconque commet le mal, hait la Lumière et ne vient pas à la Lumière de peur que ses œuvres ne soient démontrées coupables ; mais celui qui vit dans la Vérité, vient à la Lumière afin que soit manifesté que ses œuvres sont faites en Dieu. »

« Un homme ne peut rien recevoir si cela ne lui a été donné du Ciel. » (Jn 3, 27)
Mon Apôtre Jean vous dit cette dernière phrase que J’approuve encore aujourd’hui.
Si Mon enfant a menti, faites-la passer devant le haut Clergé et qu’on l’interroge, Je parlerai en elle.
Elle ne peut craindre la Lumière qui vit en elle et qui la force à parler de Moi et de Ma Sainte Mère née de l’Esprit.
Si vous croyez à Son Assomption, alors pourquoi doutez-vous qu’Elle ait comme Père Dieu Lui-même qui L’appela à monter au Ciel de Gloire avec Son Corps et Son Âme.

L’Esprit Saint est Lumière, Il est Vie, Il procède du Père et du Fils et c’est Lui qui donna Vie à Adam.

Flèche

Comment pouvez-vous douter de Ma Parole ! Dans ce dernier livre, Le Secret de Marie, J’annonce en termes clairs et précis la Sainte et Divine Conception de Ma Douce Maman.

Flèche

Ne doutez pas : dans le Sein d’Anne purifié de la Faute Originelle, Elle fut conçue du Saint Esprit, Lumière qui se concentra tout autour d’Anne, devant Joachim, sous la Porte Dorée du Temple ; (Note du webmaster : lire les livres de révélation de Sainte A.C. Emmerich (1774-1824), tout y est raconté) cette Nuée Lumineuse, qui les environna et qui les plongea en extase, est bien la Lumière de l’Esprit Saint accompagné d’une troupe d’Anges qui avaient avec eux cette Tour de David, cette Tour d’Ivoire des Litanies à Ma Sainte Mère.

MARIE est la Tour de l’Isolement, choisie pour être le Sommet de l’Humanité dans la Pureté, l’Humilité et l’Obéissance à Dieu ; cette Tour qui fait d’Anne et de Joachim la famille sans tache, sanctifiée par la Grâce Divine.

Quant à ceux qui ont brûlé tes livres, ils en seront quitte de les remplacer, c’est ainsi que l’on avance : de chute en chute, le parcours se dessine et l’être humain se divinise, car Je reviens bientôt avec ma Très Sainte Maman.

Amen.

Jésus-Christ.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Lun 12 Aoû 2019 - 11:33

JÉSUS À JNSR : "TU ES LE DERNIER MAILLON" !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 10576310


Le dernier maillon

29 Avril 2004

JÉSUS : Mon enfant, pour porter un pareil Secret, lui donner son élan afin qu’il surgisse après tant d’obscurité, il fallait que tout te soit déjà préparé.

Comme une chaîne, même si tu es le dernier maillon ; d’autres sans s’en apercevoir, formaient le support du dernier, anneau ignorante que tu étais, comme les autres.

MARIE : On M’appelle Trône de la Sagesse, Arche d’Alliance : comment admettre ces deux titres splendides sans le Verbe de Dieu ? Cela ne se pourrait. Le Verbe M’a choisie, Il M’a dit :

Flèche

Tu es le Trône de la Sagesse, Tu es l’Arche d’Alliance.

JÉSUS : Je suis Celui qui es, qui étais et qui viens. Pouvez-vous en douter maintenant ?
La preuve est au Vatican. Comme Je te l’ai annoncé, elle y est. Et maintenant, est-ce que tu comprends mieux que les maillons s’enlacent depuis l’origine afin de vous ouvrir complètement les Mystères les uns après les autres. Encore faut-il que vous M’en fassiez la demande car :
Cherchez et vous trouverez. Demandez et vous recevrez.

Que votre cœur y participe car ce n’est pas un jeu, c’est le Cadeau du Roi pour votre siècle.
Et Mon Cœur ne s’ouvre que si le vôtre l’accepte et le désire ardemment.

JNSR: « Seigneur, je T’aime, oui je T’aime pour tous mes frères. Tu verras, Seigneur mon Doux JÉSUS, lorsqu’ils comprendront ils s’élanceront tous vers Toi. Laisse-leur encore un peu de temps. »

JÉSUS : Je le veux, mais il se fait tard. Dis-leur que Je suis impatient de les serrer tous sur Mon Saint-Cœur. Ma Mère est avec toi, avec celui qui L’appelle.

Dieu de Miséricorde.

Telle est Ma Sainte Volonté.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  lise Lun 12 Aoû 2019 - 17:41

Merci Admin pour ces Messages donnés ou rappelés qui montrent l’importance de « la Divine Immaculée Conception de Marie », de la nécessité de proclamer ce dogme :

« si Je demande à Ma Sainte Église de proclamer ce dogme, c’est qu’il est nécessaire, par ce moyen divin, de vaincre Satan.


Devant la Femme nimbée du Soleil de Dieu, Satan est aveuglé. Il sait qu’Elle doit enfanter les enfants du Père, ceux que Dieu, Son Fils lors de Sa Sainte Crucifixion, Lui a remis en héritage spirituel :
toute l’Humanité…

Ses armes sont dans Son Nom :


Je suis la Divine Immaculée Conception


Là se trouve l’arme qui abattra l’orgueil insensé du maître du Mal

Si vous doutez de Sa Divine Conception Immaculée, Satan n’en doute pas et il lutte de toutes ses forces contre l’Église

déjà glorifiée au Ciel, la Divine Mère de Dieu sauvera l’Église Militante déjà si attaquée par Satan. ..

Priez tous unis pour que la Sainte Église de JESUS reconnaisse la Fille de Dieu dans Son Immaculée Conception.
Remplissez les églises de la Terre. Venez prier et adorer le Seigneur.
Recevez la Bénédiction de Dieu
».

_________________

" Le moment de l’affrontement final avec les forces négatives, personne ne peut l’éviter, mais le supporter, OUI, avec l’aide de DIEU "  
JESUS à Jnsr 30 07 2009
 
" Si tu crois tu verras la Puissance de Mon Coeur "   Coeur en feu   
   Notre Seigneur à Ste Marguerite-Marie

" Rends-nous la joie d'être sauvés "
lise
lise
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 7227
Date d'inscription : 09/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Mar 13 Aoû 2019 - 11:28

VISION DE ANNE CATHERINE EMMERICH SUR LA RENCONTRE DE JOACHIM ET ANNE SOUS LA PORTE DORÉE !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 M3_20110


Joachim et Anne se rencontrent sous la Porte Dorée :

Joachim avait été conduit dans le sanctuaire par suite l'un avertissement d'En-Haut. Il fut conduit par suite d'une inspiration semblable dans un passage consacré qui conduisait sous le temple et sous la Porte Dorée. Il m'a été communiqué quelque chose sur la signification et l'origine de ce passage, et aussi sur sa destination, mais je ne puis plus le rapporter clairement. Je crois que l'usage de ce passage se rattachait à une cérémonie religieuse qui avait lieu pour la réconciliation et la bénédiction des personnes stériles.

On était conduit par ce chemin, dans certaines circonstances, pour des purifications, des expiations, des absolutions et autres choses de ce genre.

Les prêtres conduisirent Joachim à ce passage par une petite porte voisine de la cour où l'on immolait les victimes ; après quoi ils s'en retournèrent. Joachim continua à suive ce chemin, qui allait en descendant.

Anne était aussi venue au temple avec sa servante, qui portait les colombes du sacrifice dans des corbeilles à jour. Elle avait remis son offrande et fait connaître à un prêtre que l'ange lui avait ordonné d'aller trouver son mari sous la Porte Dorée. Je vis alors que les prêtres, en compagnie de femmes respectables, parmi lesquelles se trouvait, je crois, la prophétesse Anne, la conduisirent a une autre entrée du passage consacré, où ils la laissèrent seule.

Je vis la manière merveilleuse dont était disposé ce passage. Joachim entra par une petite porte après laquelle on allait en descendant. Le passage était d'abord étroit, puis il s'élargissait. Les murs brillaient d'un reflet doré et vert ; une lumière rougeâtre y entrait par en-haut. J'y vis le belles colonnes semblables à des arbres et à des ceps de vigne ornés de guirlandes.

Quand Joachim fut arrivé au tiers à peu près de la longueur du passage, il s'arrêta à un endroit où s'élevait une colonne faite comme un palmier, avec ses branches pendantes et ses fruits ; ce fut là qu'Anne, toute rayonnante de joie, vint à sa rencontre.

Ils s'embrassèrent dans un mouvement de sainte allégresse et se communiquèrent leur bonheur. Ils étaient ravis en extase et entourés d'une nuée brillante. Je vis cette lumière partir d'une troupe d'anges, qui, portant comme une haute tour lumineuse, planaient sur Anne et Joachim.

Cette tour était faite comme la Tour de David, la tour d'ivoire, etc., que je vois à l'occasion des Litanies de la Sainte Vierge. Elle sembla disparaître entre Anne et Joachim, et une gloire lumineuse les entoura.

Je reconnus alors que, par l'effet d'une grâce toute particulière de Dieu, la conception de Marie avait été aussi pure que l'aurait été toute conception sans le péché originel. J'eus en même temps une intuition que je ne puis rendre. Le ciel s'ouvrit au-dessus d'eux ; je vis la joie de la Sainte Trinité et des anges et la part qu'ils prenaient à la bénédiction mystérieuse accordée aux parents de Marie.

Anne et Joachim marchèrent en louant Dieu jusqu'à la sortie sous la porte dorée. Le chemin, à son extrémité, allait en remontant. Ils passèrent sous une grande et belle arcade, et se trouvèrent dans une espèce de chapelle où étaient plusieurs flambeaux allumés. Ils furent reçus là par des prêtres, qui les conduisirent dehors.

La partie du temple où était la salle du Grand Conseil se trouvait au-dessus du passage souterrain, un peu au delà du milieu ; au-dessus de son extrémité étaient, je crois, des logements pour les prêtres chargés du soin des vêtements sacerdotaux.

Joachim et Anne arrivèrent à une espèce d'échancrure au bord extrême de la montagne du temple, vis-à-vis de la vallée de Josaphat. On ne pouvait pas aller plus loin dans cette direction ; le chemin tournait à droite ou à gauche, ils firent encore une visite dans la maison d'un prêtre ; puis je les vis avec leurs gens reprendre le chemin de leur demeure. Arrivé a Nazareth, Joachim fit un festin de réjouissance, donna à manger à beaucoup de pauvres et répandit de grandes aumônes. Je vis la joie, la ferveur des deux époux, leur reconnaissance envers Dieu en pensant à sa miséricorde envers eux ; je les vis souvent prier ensemble les yeux baignés de larmes.

Il me fut expliqué, à cette occasion, que les parents de la Sainte Vierge l'engendrèrent dans une pureté parfaite et par l'effet de la sainte obéissance. Si ce n'avait été pour obéir à Dieu, ils auraient gardé perpétuellement la continence.

Flèche

J'appris en même temps comment la pureté, la chasteté, la retenue des parents et leur lutte contre le vice impur ont une influence incalculable sur la sainteté des enfants qu'ils engendrent. En général, je vis toujours dans l'incontinence et l'excès la racine du
désordre et du péché.

(...)

SOURCE :  

http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 Empty Re: JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" !

Message  Admin Jeu 15 Aoû 2019 - 11:56

VISION DE MARIE D'AGREDA :"DE L'IMMACULÉE CONCEPTION DE MARIE, MÈRE DE DIEU, PAR LA VERTU DU POUVOIR DIVIN" !


JNSR et la "Divine Conception de Marie" - Sur le livre donné par le Ciel : "le Secret de Marie" ! - Page 5 I-gran13


CHAPITRE XV. De l'immaculée conception de Marie, Mère de Dieu, par la vertu du pouvoir divin.

208. La divine Sagesse avait préparé toutes choses pour séparer de la masse corrompue de la nature humaine, la Mère de la grâce. Le nombre destiné des patriarches et des prophètes était déjà complet et dans sa perfection, et les hautes montagnes étaient élevées sur lesquelles cette Cité mystique de Dieu se devait édifier (1). Il lui avait préparé par la puissance de sa droite des trésors incomparables de sa divinité, pour la doter et pour l'enrichir. Il lui tenait mille anges tout prêts pour sa garnison et pour sa garde, et afin qu'ils servissent comme des sujets très-fidèles leur Reine et leur Maîtresse. Il lui prépara une lignée royale et très-noble dont elle descendrait; et il lui choisit des parents très-saints et très-parfaits dont elle devait immédiatement naître, sans qu'il s'en pût trouver de plus saints dans tout ce siècle; car s'il y en eût eu de plus grands et de plus propres pour être parents de celle que le même Dieu choisissait pour Mère, il n'y a point de doute que sa divine Majesté ne les eût choisis.

209. Il les disposa par une abondance de grâces et de bénédictions de sa droite, et les enrichit de toutes sortes de vertus et d'une lumière particulière de la science divine et des dons du Saint Esprit. Après qu'il leur eut annoncé qu'ils auraient une fille admirable et bénie entre toutes les femmes, l'ouvrage de la première conception, qui était celle du très-pur corps de Marie, s'exécuta. L'âge de ses parent» quand ils se marièrent, était, celui de sainte Anne de vingt-quatre ans, et celui de saint Joachim de quarante-six. Vingt années se passèrent après leur mariage sans qu'ils eussent des enfants, et ainsi la mère avait, au temps de la conception de la fille, quarante-quatre ans, et le père soixante-six. Et quoiqu'elle fût selon l'ordre commun des autres conceptions, néanmoins la vertu du Très-Haut lui ôta ce qu'il y avait d'imparfait et de désordonné, ne lui laissant que le nécessaire et le précis de la nature, afin que le corps le plus excellent qui fut et qui sera jamais entre les pures créatures fût formé sans la moindre imperfection.

210. Dieu corrigea les fonctions des pères de notre Reine, et sa grâce les prévint, afin qu'elles fussent dans cette occasion vertueuses, méritoires et saintement réglées; de manière qu'agissant selon l'ordre commun, elles étaient dirigées, corrigées et perfectionnées par la force de cette divine grâce, qui devait opérer son effet sans que la nature y portât aucun obstacle. Cette vertu céleste éclata bien plus en sainte Anne à cause de sa stérilité naturelle ; son concours étant miraculeux en la manière et très-pur en la substance car elle ne pouvait concevoir sans miracle, parce que la conception qui se fait sans ce secours et par la seule vertu et le seul ordre naturels, ne doit dépendre immédiatement d'aucune autre cause surnaturelle.

211. Mais en cette conception, quoique le père ne fût pas naturellement infécond, la nature était déjà néanmoins corrigée et quasi éteinte en lui à cause de son âge; et ainsi elle fut par la vertu divine réparée et prévenue, de sorte qu'elle put opérer et opéra de son côté avec toute perfection et retenue des puissances, et proportionnellement à la stérilité de la mère : la nature et la grâce concourant en l'un et en l'autre en ce qui était seulement précis et nécessaire; et cette grâce fut surabondante et puissante pour engloutir la même nature, ne la confondant pas pourtant, mais la relevant et la perfectionnant d'une manière miraculeuse, afin que l'on reconnût que la grâce s'était chargée de cette conception, ne se servant de la nature que pour en prendre ce qu'il fallait pour donner à cette ineffable fille des parents naturels.

212. La stérilité de la très-sainte mère Anne ne fut pas guérie par la réparation de ce qui manquait à la complexion et à la faculté naturelle, pour être féconde et pour concevoir sans aucune différence des autres femmes; mais le Seigneur concourut avec la puissance stérile par un autre moyen plus miraculeux, afin qu'elle fournit une substance naturelle à la formation de ce corps virginal. Ainsi la puissance qui le conçut (520) et la substance dont il fut formé furent bien naturelles, mais leur emploi fut l'effet du concours miraculeux de la vertu divine. Et le miracle de cette admirable conception cessant, la sainte mère se trouva dans son ancienne stérilité, en laquelle elle ne pouvait plus concevoir, pour n'y avoir ajouté ni diminué aucune nouvelle qualité à la complexion naturelle.

Il me semble que ce miracle se développera mieux par l'exemple de celui que Jésus-Christ fit quand saint Pierre marcha sur les eaux (1) : car, pour le soutenir, il ne fut pas nécessaire de les affermir, ni de les changer en cristal ou en glace, sur quoi il marchât naturellement, et plusieurs autres après lui, sans aucun autre miracle que leur affermissement : mais le Seigneur put faire qu'elles soutinssent le corps de l'apôtre sans les affermir, concourant miraculeusement avec elles, de sorte que le miracle étant passé, les eaux se trouvèrent liquides, comme véritablement elles l'étaient lorsque saint Pierre y marchait, puisqu'il commençait de s'enfoncer; et le miracle continua sans les altérer par une nouvelle qualité.

213. Le miracle en vertu duquel sainte Anne, mère de la très-pure Marie, conçut, quoique incomparablement plus admirable que celui-là, lui fut néanmoins. fort semblable; ainsi les très-saints parents de cette sacrée fille furent gouvernés et dirigés dans cette innocente conception par la grâce, qui en éloigna si fort toute sorte de sensualité, que l'aiguillon du péché originel n'y eut aucune part, et il ne s'y trouva nulle impression de ces effets qui accompagnent la conception des autres personnes. De sorte que ce qui servit à cette très-pure conception n'étant accompagné d'aucune imperfection, l'action en fut beaucoup méritoire. Ainsi par cet endroit il fut très-facile que le péché ne se trouvât point ni n'eût aucun pouvoir dans cette conception, la divine Providence l'ayant par une voie extraordinaire déterminé de la sorte : le Très-Haut réservant ce miracle pour elle, qui seule devait être sa très-digne Mère; parce que, puisqu'il était convenable qu'elle fût engendrée dans le substantiel de sa conception selon le même ordre que les autres enfants d'Adam l'étaient, il fut aussi très-convenable et dû à sa dignité, que, sans détruire la nature, la grâce y concourût avec elle dans toute l'étendue de sa vertu et de son pouvoir, en se signalant et opérant avec plus de distinction en elle qu'en tous les enfants d'Adam, et même qu'en les deux premiers pères, qui furent les premiers à donner l'entrée à la corruption de la nature et à sa concupiscence désordonnée.

214. La sagesse et le pouvoir du Très-Haut prirent un si grand soin, à notre façon de parler, de la formation du corps très-pur de Marie, qu'il le composa avec un grand poids et une juste mesure, tant en la quantité que dans les qualités des quatre humeurs naturelles, la sanguine, la mélancolique, la flegmatique et la bilieuse; afin qu'il aidât sans aucun empêchement ni contradiction, par la proportion de ce (522) mélange très-parfait et de cette composition bien réglée, les opérations d'une âme aussi sainte que celle qui le devait animer. Ce tempérament miraculeux fut ensuite comme le principe et une espèce de cause de la sérénité et de la paix que les puissances de la Reine du ciel conservèrent durant toute sa vie, sans qu'il y eùt entre ces humeurs aucune guerre, ni contradiction, ni rien d'excessif) su contraire, elles s'entr'aidaient et se secouraient réciproquement pour se conserver dans cet ouvrage admirable sans corruption et sans pourriture; car jamais le bienheureux corps de la très-sainte Marie n'en a souffert aucune, et il ne se trouva en lui aucun manquement ni superfluité, ayant toujours toutes les qualités et la quantité dans une juste proportion, sans plus ni moins de sécheresse ou d'humidité que celle qui lui était nécessaire pour sa conservation, ni plus de chaleur que celle qui lui suffisait pour sa défense et pour la digestion, ni plus de froideur que celle qu'il fallait pour rafraîchir et pour tempérer les autres humeurs.

215. Bien que ce corps fait en tout d'une admirable composition , il ne laissa pourtant pas de ressentir et d'endurer les rigueurs du chaud, du froid et les autres incommodités auxquelles nos corps sont naturellement sujets; car plus il était proportionné et parfait, plus il était sensible aux moindres impressions, à cause de la juste égalité qui était dans les humeurs, qui faisait qu'elles n'avaient pas tant de force pour résister à leurs contraires, qui font des efforts plus violents lorsque le tempérament est plus (523) réglé, et que par sa délicatesse il est plus susceptible des altérations qui peuvent s'y produire, ainsi que nous remarquons dans les excès qui arrivent à tous les corps. Celui qui se formait miraculeusement dans le sein de sainte Anne n'était pas capable, avant que d'avoir reçu l'âme, des dons spirituels; mais il l'était de recevoir les dons naturels, et ceux-ci lui furent accordés par un ordre et par une vertu surnaturelle, et avec toutes les qualités requises à la fin de la grâce singulière pour laquelle cette formation, faite au-dessus de tout ordre de la nature et selon le plus élevé de la grâce, était ordonnée. Ainsi il reçut une complexion et des puissances si excellentes, que toute la nature n'en pouvait pas former par elle seule de semblables.

216. Comme la main du Seigneur forma nos premiers pères Adam et Ève avec ces qualités et ces avantages qui convenaient à la justice originelle et à l'état d'innocence, dans lesquels ils excellèrent et furent plus privilégiés que n'auraient été tous leurs descendants, quand mène ils se seraient maintenus dans cet heureux état, parce que les œuvres du Seigneur seul sont plus parfaites; sa toute-puissance opéra de cette façon, bien qu'en un degré plus excellent, en la formation dit corps de la très-pure Marie, avec une providence et une grâce d'autant plus grande et plus abondante, que cette créature surpassait non-seulement nos premiers parents, qui se laissèrent incontinent après tomber dans le péché, mais toutes les autres créatures, tant corporelles que spirituelles. (524) Suivant notre manière de concevoir, Dieu prit plus de soin à composer seulement ce petit corps de sa très-sainte Mère, qu'il n'en prit à former tous les cieux et tout ce qu'ils renferment. Et nous devons commencer de mesurer avec cette règle les dons et les privilèges que reçut cette Cité de Dieu (1), dès les premiers fondements sur lesquels ses grandeurs furent élevées, jusqu'à arriver à cette hauteur qui la fait immédiate et la plus proche de l’infinité du Très-Haut.

217. Le péché et les dangereuses flammes qui en résultent se trouvèrent fort loin de cette conception miraculeuse, puisque non-seulement ce péché ne se trouva point dans l'aurore de la grâce (que nous exprimerons toujours en nous servant de ce terme d'aurore), mais qu'il fut aussi lié dans ses parents quand ils la conçurent, afin qu'il ne s'émancipât ni ne troublât la nature, qui dans. cette production se reconnaissait véritablement inférieure à la grâce, n'y servant que de seul instrument au suprême Architecte, qui est supérieur aux lais de la nature et de la grâce: commençant dès cet instant à détruire le péché et même à abattre le château du fort armé, pour le renverser et le dépouiller de ce qu'il possédait avec tyrannie (2).

218. La première conception du corps de la très-sainte Vierge se fit en un jour de dimanche, répondant à celui de la création des anges, dont elle devait être la reine et la supérieure. Et, bien que, selon l'ordre naturel et commun, les autres corps aient besoin de plusieurs jours pour être entièrement organisés et pour recevoir la dernière disposition, afin que l'âme raisonnable y soit infuse; comme l'on dit qu'aux garçons il en faut quarante, et aux filles quatre-vingts, un peu plus ou moins, selon la chaleur naturelle et la disposition des mères; néanmoins la vertu divine abrégea le temps naturel en la formation du corps de la très-sainte Fille, et ce qui se devait opérer dans les quatre-vingts jours (ou en ceux que naturellement il fallait) se fit avec plus de perfection dans sept, pendant lesquels ce corps miraculeux fut entièrement organisé et tout disposé dans le sein de sainte Anne pour recevoir la très-sainte âme de sa fille et de notre Reine.

219. Lé samedi suivant et le plus proche de cette première conception, se fit la seconde, le Très-Haut créant l'âme de sa Mère et l'infusant dans son corps; de manière que le monde, en recevant cette pure créature au nombre de ses habitants, eut le bonheur de recevoir la plus sainte, la plus parfaite et la plus agréable aux yeux de sa divine Majesté, de toutes celles qu'il a créées et créera jusqu'à la fin du monde. Les intentions du Seigneur furent mystérieuses dans la correspondance des sept jours qu'il mit en cet ouvrage, avec les sept autres qu'il employa, selon la Genèse, à créer tout le reste de l'univers (1), puisqu'il reposa sans doute ici dans l'accomplissement de cette figure, ayant créé la première de toutes les pures créature, et nous donnant avec elle le principe du grand ouvrage de l'incarnation du Verbe divin et de la rédemption du genre humain. Ainsi ce jour-là fut comme un jour de fête pour Dieu aussi bien que pour toutes les créatures.

220. C'est à cause de ce mystère de la conception de la très-glorieuse Marie, que le Saint-Esprit a ordonné que l'Église lui consacrerait le jour du samedi comme celui auquel elle avait reçu le plus grand bienfait, lorsque son aine très-sainte fut créée et unie à son corps, sans que ni le péché originel ni le moindre de ses effets s'y trouvassent. Le jour de sa conception, que l'Église célèbre aujourd'hui, ne fut pas celui de la première du corps, mais le jour de la seconde conception ou infusion de l'âme, avec laquelle il demeura neuf mois complets dans le sein de sainte Amie, qui font le temps qu'il y a depuis la conception jusqu'à la nativité de cette reine.

Durant les sept jours qui précédèrent l'animation, le seul corps fut disposé et organisé par la vertu divine, afin que cette création ou formation répondit à celle que Moïse raconte de toutes les créatures qui composèrent et qui formèrent le monde dans son commencement. Ce fut à l'instant de la création et de l'infusion de l'âme de la très-heureuse Marie, que la très-sainte Trinité dit ces paroles, avec bien plus d'affection et de tendresse que celles qui se lisent dans le premier chapitre de la Genèse ; « Faisons Marie à notre image et à notre ressemblance, (527) rendons-la notre véritable Fille et Épouse, pour en faire la Mère du Fils unique de la substance du Père.

221. Par la force de cette divine parole et par l'amour qui l'accompagnait en sortant de la bouche du Tout-Puissant, l'âme très-heureuse de l'incomparable Marie fut créée et infuse dans son corps, et remplie au même instant de grâce et de dons qui la mirent au-dessus des plus hauts séraphins, sans qu'il y eût aucun moment auquel elle se trouvât dépouillée ni privée de la lumière, de l'amitié et de l'amour de son Créateur, nique la tache et les ténèbres du péché originel la pussent toucher en aucune manière; au contraire, elle fut créée avec une justice plus parfaite et plus relevée que colle qu'Adam et Ève reçurent en leur création. L'usage de la raison la plus parfaite, qui devait être proportionnée aux dons de la grâce qu'elle recevait, lui fut aussi accordé, afin que ces dons ne fussent pas inutiles un seul instant, et qu'ils opérassent des effets si admirables, que son Créateur y pût prendre de souveraines complaisances.

J'avoue d'être ravie et absorbée dans la connaissance et dans la lumière que je reçois de ce grand mystère, et que mon coeur (dans l'insuffisance où je suis d'exprimer ce qu'il ressent) se transforme tout en des affections d'admiration, afin d'imposer le silence à ma langue. Je vois la véritable arche du Testament construite, enrichie et placée dans le temple d'une mère stérile, avec bien plus de gloire que la figurative dans la maison d'Obédédom, de David, et dans le temple de Salomon (528) (1). Je vois l'autel formé dans le sanctuaire où le premier sacrifice, qui doit vaincre la colère de Dieu en apaisant sa justice, se doit offrir; et je vois sortir la nature hors de ses limites dans sa formation, ei établir de nouvelles lois contre le péché sans garder les communes, ni du péché, ni de la nature, ni même de la grâce; et qu'une autre nouvelle terre et d'autres cieux nouveaux commencent à se former (2), dont le premier est le sein d'une très-humble femme auquel la très-sainte Trinité donne ses applications et ordonne, que d'innombrables courtisans de l'ancien ciel assistent, et qu'il y en ait mille d'entre eux pour garder ce trésor, ce petit corps animé, qui n'est pas plus grand qu'une petite abeille.

222. Dans cette nouvelle création la voix du Seigneur retentit bien plus fortement que dans la première, lorsque, se complaisant en l'ouvrage qu'il venait de faire, il dit qu'il était très-bon (3). Que la faiblesse humaine, s'approche de cette merveille avec une pieuse humilité, qu'elle la publie et avoue la grandeur du Créateur, qu'elle reconnaisse le nouveau bienfait que tout le genre humain reçoit en sa réparatrice, que le zèle vaincu par la force de la divine lumière cesse présentement; car si la bonté infinie de Dieu (ainsi qu'il m'a été découvert) regarda le péché originel en la conception de sa très-sainte Mère comme avec des yeux de courroux et irrité contre lui, se glorifiant d'avoir une juste cause et une belle occasion de l'éloigner et d'arrêter son courant, comment la sagesse humaine peut-elle approuver ce que Dieu a eu si fort en horreur ?

223. Au temps de l'infusion de l’âme dans le corps de cette divine dame, le Très-Haut voulut que sa mère, sainte Anne, ressentit et reconnût d'une.façon très relevée la présence de la Divinité, par laquelle elle fut remplie du Saint-Esprit et émue intérieurement de tant de joie, et d'une dévotion si sensible et si au-dessus de ses forces ordinaires, qu'elle fut ravie en une extase très-sublime, où elle reçut de très-hautes connaissances des mystères les plus cachés, et elle loua le Seigneur par de nouveaux cantiques de joie. Ces favorables effets durèrent tout le reste de sa vie; mais ils furent plus grands pendant les neuf mois quelle garda dans son sein le trésor du ciel; car durant ce temps-là ces faveurs lui furent renouvelées et plus souvent réitérées, recevant une connaissance particulière des Écritures saintes et de ses profonds mystères. O très-fortunée fille ! soyez appelée bienheureuse et louée de toutes les nations et générations de l'univers.

SOURCE : http://vincentdetarle.free.fr/catho/JNSRmarie.htm 


Dernière édition par Admin le Lun 19 Aoû 2019 - 10:33, édité 3 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67238
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

lise aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum