Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !

2 participants

Aller en bas

Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape ! Empty Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !

Message  Admin Mar 3 Mai 2022 - 14:19

MARC OUELLET, LE CARDINAL QUI RÊVE DE DEVENIR LE PROCHAIN PAPE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


MARC OUELLET

LE CARDINAL QUI REVE

DE DEVENIR LE PROCHAIN PAPE ?


La revue Golias vient de publier, sous la signature de Gino Hoel, un portrait au vitriol du cardinal Marc Ouellet (Golias-Hebdo n° 718-Semaine du 28 avril au 4 mai 2022, pp. 16-17). Cet article, tout à fait dans la manière et les préoccupations de cette revue catholique d’extrême gauche, nous a cependant incités à en savoir plus sur ce prélat canadien. C’est pourquoi nous avons demandé à notre ami Paul Grondin, correspondant de Paix Liturgique au Québec de nous donner son avis sur les éléments donnés par l’article, tout entier à charge, publié par Golias-Hebdo, un article que vous pouvez découvrir avec l’autorisation de son directeur, en cliquant sur la fenêtre ci-dessous.


Qui est Marc Ouellet ?

Ce Cardinal qui rêve de devenir Pape.

Du 17 au 19 février s’est tenu à Rome un « symposium sur les vocations » présidé du
cardinal sulpicien Marc Ouellet, préfet de la Congrégation pour les Evêques, service de la
Curie romain qui gère les nominations et les renonciations des évêques à travers le monde.
Bien connu des vaticanistes, il rêve de succéder au Pape François. Si ce dernier lui fait
confiance, le préfet de la congrégation pour les évêques n’est pourtant pas proche de lui sur
le plan théologique. Un point qui pourrait lui permettre d’obtenir les votes des cardinaux anti
François lors du prochain conclave.

Marc Ouellet est né en 1944 au Québec dans une famille nombreuse : Ils sont huit enfants.
Le Jeune Marc souhaite devenir prêtre et fréquente le Grand Séminaire et l’Université de
Montréal. Il est ordonné prêtre en 1968 pour le diocèse d’Amos, part enseigner au séminaire
de Bogota ou officient les Sulpiciens. L’ecclésiastique rejoint cette congrégation puis étudie
à Rome à l’Université pontificale Saint-Thomas d’Aquin. Il retourne enseigner au séminaire
de Manizales (Colombie), puis reprend des études à l’Université pontificale grégorienne où il
obtient un doctorat en théologie dogmatique en 1983. Marc Ouellet devient vite un
apparatchik, formateur de prêtres tant en Colombie qu’au Canada, sans réelle expérience
pastorale, exceptées deux années comme vicaire après son ordination presbytérale.

A cheval sur le dogme

L’homme est réputé à cheval sur le dogme, et fiable doctrinalement, même si en public il
peut sembler chaleureux et simple d’abord. C’est la raison pour laquelle Jean-Paul II
(1978-2005) le nomme à la chaire de théologie dogmatique de l’Institut pontifical Jean-Paul
II, Institut réactionnaire fondé en 1981 et rattaché à l’Université pontificale du Latran, dont la
spécialité est le mariage et la famille. A cette fonction, Marc Ouellet forme l’élite des
séminaristes, dont de nombreux français qui devinrent évêques. Cet institut Jean-Paul II
prônait la « théologie du corps », doctrine théologique qui prône de manière nouvelle
l’enseignement classique sur la sexualité et la famille traditionnelle. En 2019, le pape
François réforme en profondeur cet institut et en confie les clefs à Philippe Bordeyne, ancien
recteur de la Catho de Paris, réputé pour son ouverture d’esprit et sa proximité avec le pape
argentin. En 2001, Marc Ouellet est nommé secrétaire du Conseil pontifical pour la
promotion de l’unité des chrétiens et élevé au rang d’évêque. Un an plus tard il est nommé
archevêque de Québec, en 2003 il est créé cardinal, il a alors 59 ans.

Au Canada, Marc Ouellet devient proche du nonce à Ottawa, Luigi Ventura, plus tard nonce
apostolique en France, condamné en 2020 pour agression sexuelle. Il est aussi un intime de
Josef Ratzinger, pape en 2005, qu’il « consult[a] pour l’orientation de [sa] vie ». A Québec ?
le prélat n’est guère apprécié. Beaucoup le trouvent « Intransigeant ». De fait durant son
épiscopat québécois, Marc Ouellet se voit reprocher « ses nombreuses sorties, voir son
acharnement, contre le mariage Gay, l’avortement, l’euthanasie et le cours d’éthique et de
culture religieuse ». Pour Marc Ouellet, en 2010 « rien, pas même le viol, ne justifie
l’avortement qui doit être considéré comme un crime « moralement » ». Ses propos créent
de vives polémiques et il est exfiltré à Rome. Sa position est en effet intenable, les chrétiens
québécois veulent le voir partir. C’est alors qu’il devint préfet de la Congrégation pour les
évêques, un poste qu’il occupe toujours aujourd’hui, pour quelques semaines encore.

A cette place, Marc Ouellet a configuré l’épiscopat mondial pendant douze ans, promouvant
des profils conservateurs, selon les vues de Benoit XVI. Papabile au conclave de 2013, il
garde néanmoins ses fonctions sous François, lequel souhaite pourtant des évêques plus
proches des gens et moins rigides. C’est Marc Ouellet qui façonne l’épiscopat français tel
que nous le connaissons aujourd’hui, avec l’aide précieuse de Luigi Ventura. Il faudra
attendre l’arrivée du nouveau nonce à Paris, Celestino Migliore, en 2020, pour voir accéder
à l’épiscopat des profils plus ouverts pastoralement.

Une « partenaire théologique » et de « drôles d’académiciens »

Mais demeure attaché à ce cardinal une fâcheuse réputation d’intrigant. Du reste, certaines
de ses fréquentations laissent songeur. En 2014, il a préfacé un ouvrage du prêtre et «
psychanalyste » Tony Anatrella, suspendu a divinis par l’archevêque de Paris en 2018 après
des accusations d’attouchements sexuels. Ces accusations remontaient à 2006. Le même
Tony Anatrella a participé, sans y être invité semble-t-il, au Symposium sur le sacerdoce
organisé par Marc Ouellet, selon sur Facebook du dominicain Philippe Lefebvre, lequel
accompagne depuis toujours des victimes de ce prêtre qu’il n’a eu de cesse de dénoncer.
Marc Ouellet a par ailleurs été cité dernièrement dans une obscure affaire révélée par Le
Monde concernant les dominicaines du Saint-Esprit à Pontcallec (Morbihan) où se
pratiqueraient des exorcismes sauvages. L’une des religieuses a été renvoyé pour « faute
grave » de cette congrégation traditionnaliste où le préfet de la congrégation pour les
évêques a ses habitudes. Cette religieuse serait en guerre avec une autre religieuse, amie
de Marc Ouellet avec lequel elle entretiendrait « des relations privilégiées ». Ainsi aurait-il
préfacé la thèse de doctorat sur Saint-Thomas d’Aquin soutenue à la Sorbonne, par cette «
partenaire théologique [qui] lui sert aussi d’assistante et de chauffeur à Rome comme en
France ».

Cette religieuse est, de surcroît, membre du comité scientifique du Symposium sur les
vocations, aux côtés de deux membres de l’Académie catholique qui ont signé le
contre-rapport Sauvé, auquel la Ciase a sèchement répondu. Ces académiciens, connus
pour leurs positions ultra conservatrices, ont ni plus ni moins « flingué auprès du pape » le
travail de la Ciase.

Dans les coulisses du prochain conclave …

C’est donc ce type de prélat, au lourd passif, qui souhaite ardemment succéder à François.
Evidement pour qu’il y ait un conclave, il faut que le pape meure ou renonce à sa charge. En
outre, pour qu’un cardinal soit élu, il doit obligatoirement avoir moins de 80 ans. En juin
prochain, le cardinal Ouellet fêtera ses 78 ans, âge auquel Josef Ratzinguer est devenu
pape. Mais François est toujours en poste, malgré ses problèmes de santé et ses 86 ans. Et
il continue à se projeter puisqu’il vient d’annoncer une année sainte pour 2025.
Mais qu’il soit électeur ou non électeur, Marc Ouellet, assurément, jouera un rôle lors du
prochain conclave, comme acteur, ou en coulisse, promouvant la doctrine traditionnelle,
notement sur le célibat des prêtres ainsi que sur la famille. Personnage trouble, son élection
ne serait guère une bonne nouvelle pour l’Eglise, déjà ébranlée par les scandales en tout
genre et les difficultées dues à son absence de réformes profondes. Plus que d’un
manœuvrier, l’Eglise après François aura besoin de consolider le peu de réformes
entreprises depuis 2013 pour la faire entrer de plain-pied dans le XXIème siècle.
La tache est ardue et bien trop lourde pour le cardinal Ouellet, homme du passé qui n’a
jamais été reconnu pour ses élans novateurs.

Gino Hoel

Golias-Hebdo 718

Semaine du 28 avril au 4 mai 2022


Paix Liturgique – Cher Paul, vous connaissez Mgr Marc Ouellet…

Paul Grondin – Comme la plupart des Québécois qui l’ont eu un temps, de 2003 à 2010, comme archevêque…

Paix Liturgique – Si donc vous l’avez connu comme archevêque que répondriez-vous aux accusations portés par Golias à son endroit au sujet de son bref épiscopat au Québec ?

Paul Grondin – Les propos de l’article sont évidemment caricaturaux. C’est tout à l’honneur de l’archevêque d’avoir défendu la morale catholique, participé à des marches pour la vie, soutenu l’éducation religieuse dans les écoles. Mais contrairement à l’appréciation de Golias, Mgr Marc Ouellet n’était pas, la suite l’a bien montré, un conservateur très strict, ce qui aurait plutôt l’heur de me plaire… En réalité, il est devenu aujourd’hui un des adversaires farouches du droit de la liturgie traditionnelle. En revanche, l’article dit justement que Marc Ouellet a été un conservateur à la manière d’un apparatchik. Disons qu’il est très carriériste... pour le plus grand service de l’Église, bien entendu ! Il n’est pas en cela ni le premier ni le seul dans l’Église, surtout aujourd’hui. Mais son histoire montre que, comme tel, il a toujours manifesté une sérieuse dose d’opportunisme.

Paix Liturgique – Peut-être êtes-vous un peu sévère…

Paul Grondin – Je ne pense pas. Il fut le soutien indéfectible du pontife et de sa politique en faveur de la famille, sous Jean-Paul II, ce qui l’a tout de même propulsé à de hautes charges. Il devient homme de Curie, finalement très modéré, sous Benoit XVI. Et ensuite, quand vient François sur le trône de Pierre, le voilà, à sa manière, plus bergolien que les bergoliens, mais pas tout à fait bergoglien, en se démarquant de ceux qui sont, eux, restés fidèles à une défense intransigeante de la morale familiale, et en devenant un opposant violent de la Commission Ecclesia Dei, héritage ratzinguérien par excellence. Le personnage de Marc Ouellet ne se comprend bien qu’en mettant en perspective ce caractère de girouette, non pas grossière, mais talentueuse, si j’ose dire, qui le caractérise. Avec aussi une très grande capacité de culture des ressentiments : il a des aversions (s’il n’était pas prêtre, on dirait de haines) irréductibles.

Paix Liturgique – Pourriez-vous me donner un exemple de ces « variations » ?

Paul Grondin – Retenez celle-ci à laquelle je viens de faire allusion : contre les cardinaux les plus traditionnels, Burke, feu Caffarra, son ennemi, il prit le parti de défendre l’encyclique Amoris lætitia en des termes bien éloignés des convictions que lui attribut Golias quand il explique que juger Amoris lætitia « sur la seule base d’une note de bas de page qui signifierait une rupture de la tradition ecclésiale » apparaît « franchement simpliste, voire outrancier ».

Paix Liturgique – Est-ce parce-ce que comme le dit Golias il désirerait devenir pape ?

Paul Grondin – Et d’abord parce qu’il veut rester le plus longtemps possible préfet de Congrégation. Et de là se poser, comme il le fait depuis le pontificat de Benoît XVI comme un papabile. Sur ce point Gino Hoel voit très juste, selon moi.

Paix Liturgique – Et vous pensez qu’il agit dans ce sens ?

Paul Grondin – C’est certain, mais pour son malheur il n’est pas le seul… Il faut que cela se fasse vite, cependant, parce qu’il a 78 ans et qu’au-delà de 80 ans, quoique cardinal et en principe éligible, de fait, il ne pourrait plus être élu. Comme beaucoup, il est très conscient de l’échec profond du pontificat de François, ce qui est une opportunité supplémentaire pour un bergoglien pas tout à fait bergoglien. Mais il doit en même temps conserver sa proximité avec le pape, notamment pour disposer de suffisamment d’influence pour des nominations épiscopales et pour faire agir le pape comme il l’a fait dans l’affaire des religieuses dominicaines du Saint-Esprit.

Paix Liturgique – Que pensez-vous de cette affaire avec ces religieuses françaises ?

Paul Grondin – L’article de Golias insiste-t-il trop sur les « relations privilégies » entre le cardinal et la religieuse (Mère Marie de l’Assomption), une "intellectuelle" qui fait désormais la pluie et le beau temps dans la congrégation fondée par l’abbé Berto à Pontcallec ? Ceux qui connaissent bien la question disent que ces disciples de Hans Urs von Balthasar que sont le Cardinal et la Religieuse reproduisent la relation intellectuelle et spirituelle intense qui liait le théologien von Balthasar et son amie mystique et inspiratrice théologique Adrienne von Speyr. Préface de sa thèse par le cardinal, religieuse chauffeur et assistante, promue comme "Experte"au symposium sur romains sur les vocations, ouvert par le pape lui-même, n’a rien de peccamineux, mais est désordonné du point de vue intellectuel, je dirais, opportunément désordonné dans le climat actuel de « reconnaissance du rôle de la femme dans l’Église ».

Paix Liturgique – Qu’en est-il de cette thèse préfacée par le cardinal ?

Paul Grondin – Le but du travail de la Mère d’Arvieu était, pour faire bref, de réhabiliter le thomisme du P. de Lubac contre le thomisme déviant, qui est celui, au dire de la religieuse, des tradis de tout poil. Le résultat n’est pas à la mesure de l’ambition intellectuelle, si on en juste par la recension de la these par Jean-Christophe de Nadaï publiée il y a peu dans le bulletin d’histoire des doctrines médiévales de la très savante Revue des Sciences philosophiques et religieuses (année 2021- tome 105 pages 142 à 150), dont je recommande la lecture à tous ceux qui s’intéressent à cette histoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Paix Liturgique – Pourquoi recommandes-vous cette lecture ?

Paul Grondin – Parce que la recension dégonfle sérieusement les compétences théologiques de la religieuse inspiratrice du cardinal, de son symposium et pourquoi pas… du prochain pontificat.

Paix Liturgique – Mais pourtant, dans ce dossier de Pontcallec, Marc Ouellet a eu le soutien explicite du Pape ?

Paul Grondin – Plus que cela. : il est clair que le cardinal est le rédacteur de cette étonnante « demande de pardon » du pape vis-à-vis des religieuses de Pontcallec, où il critique durement le travail de la Commission Ecclesia Dei qui avait précédemment réglé la crise de la communauté en un sens qui déplaisait profondément à la Mère Marie de l’Assomption. Au total, c’est elle qui fait dire au pape qu’il y a eu de « défaillances de certaines instances de la curie pontificale », à savoir la Commission de Mgr Pozzo, arguant « que l’accompagnement dont l’Institut a été l’objet depuis le début de son pontificat n’a pas toujours été adéquat » et qu’il serait aujourd’hui, lui le pape, « soucieux d’en assumer la responsabilité ».

Il faut bien avoir à l’esprit qu’une part de cette affaire est liturgique. Les religieuses désavouées (et pour certaines renvoyées) par les manœuvres du cardinal sont les plus fidèles à la liturgie traditionnelle.

Paix Liturgique – Que voulez-vous dire par là ?

Paul Grondin – Je veux rappeler que le cardinal Ouellet a eu une part importante dans la préparation de Traditionis custodes, avec le cardinal Secrétaire d’État, avec les cardinaux Versaldi et Stella. Et sur un point spécialement. Vous savez comme nous tous que le pape a justifié Traditionis custodes sur les résultats de l’enquête sur le bilan de l’application de Summorum Pontificum qu’il avait fait entreprendre auprès des évêques du monde entier par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Mais vous savez aussi sans doute que les résultats de cette enquête ont été tordus, manipulés, trahis et que l’on s’est servi d’un dossier dont la Congrégation pour la Doctrine de la Foi avait finalement constaté qu’il était largement favorable à Summorum Pontificum, pour faire croire au contraire que son application était considérée par l’épiscopat du monde comme un échec, exactement comme voulaient le faire croire le document publié par la Conférence des Evêques de France auquel vous avez donné de la publicité (Lettre de Paix Liturgique  780).  

Paix Liturgique – Et vous pensez que Marc Ouellet est à l’origine de cette manipulation ?

Paul Grondin – À l’origine je ne sais pas, d’autant que le pape a eu accès aux résultats de l’enquête traitée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, mais à coup sûr critique virulent de la synthèse opérée par la CDF, et donc complice au plus haut niveau de tous les adversaires haineux de la liturgie traditionnelle que compte l’entourage du pape, notamment à la Secrétairerie d’État, cela ne fait pas de doute. Je pense que les cardinaux dans l’expectative et très perplexes devraient demander la transparence et exiger la publication des résultats de l’enquête…

Paix Liturgique – Mais cette transparence serait néfaste au projet « pontifical » de Marc Ouellet ?

Paul Grondin – Si tant est qu’il soit sérieux, car il n’est pas le seul sur la ligne de départ. Le vrai danger est que les ressentiments du cardinal Ouellet ne le poussent à mettre tout son poids pour empêcher, lors du prochain conclave, une solution d’apaisement ecclésial, et spécialement d’apaisement liturgique.

SOURCE :

La Lettre d'Oremus 861 - Paix Liturgique.


Dernière édition par Admin le Mar 3 Mai 2022 - 18:50, édité 1 fois

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 56698
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape ! Empty Re: Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !

Message  stjeanlagneau Mar 3 Mai 2022 - 17:21



L'Eglise se politise. Sonné

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 26903
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Admin aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape ! Empty Re: Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !

Message  Admin Mar 3 Mai 2022 - 19:01

@ Stjeanlagneau :

On ne sait plus vers qui se tourner ???

La question ?

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 56698
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 121
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

stjeanlagneau aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape ! Empty Re: Marc Ouellet, le Cardinal qui rêve de devenir le prochain Pape !

Message  stjeanlagneau Mer 4 Mai 2022 - 17:08



@ Admin

C'est pour cela que le Seigneur parle de petit reste, et c'est valable aussi pour le clergé.
Boubye !

_________________

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 26903
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Admin et Célestine aiment ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum