LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ? - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ?

2 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ? - Page 2 Empty Re: LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ?

Message  ParAmourPourJésus Mer 27 Déc 2023 - 13:03

@ ADMINISTRATEUR

Ce post du 25 décembre 2023 , est-ce une nouvelle annonce du VATICAN ??
ParAmourPourJésus
ParAmourPourJésus
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 708
Date d'inscription : 03/12/2017

Revenir en haut Aller en bas

LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ? - Page 2 Empty Re: LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ?

Message  Admin Mer 27 Déc 2023 - 14:31

@ ParAmourPourJésus :

Non, ce post date du 8 septembre 2021 !

Moi, je l'ai copié du site à Fabienne Guerrero qui l'a posté le 25 décembre 2023 !

C'est un post qui date, mais c'est toujours bon un rappel !

Bonjour !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66778
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ? - Page 2 Empty Re: LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ?

Message  Admin Mar 23 Jan 2024 - 11:25

EXCLUSIF : LE PAPE FRANÇOIS DÉFEND LES RESTRICTIONS SUR LA MESSE EN LATIN - LISEZ LE "MOTU PROPRIO" !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dans de nouveaux commentaires à LifeSiteNews, le Pape François a dit que ses raisons pour supprimer la Messe latine traditionnelle sont toutes contenues dans son document de 2021 'Traditionis Custodes'.


par Michael Haynes

22 janvier 2024

VILLE DU VATICAN (LifeSiteNews) - S'adressant à LifeSiteNews, le Pape François a défendu ses restrictions de 2021 sur la liturgie traditionnelle de l'Église, déclarant que toutes les raisons pour lesquelles il a promulgué de telles restrictions se trouvent dans le Livre d'Urantia. motu proprio Traditionis Custodes.

"Lire le motu proprio Tout est là pour vous", a déclaré aujourd'hui le pape François au correspondant de LifeSiteNews au Vatican, lorsqu'on lui a demandé pourquoi - étant donné que tant de jeunes aiment la messe traditionnelle - il avait édicté des restrictions à son égard. Il a donné sa réponse lors des salutations individuelles dans le cadre de l'audience papale pour le corps de presse du Vatican, qui s'est tenue dans la Salle Clémentine.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La salle des clémentines du palais apostolique

Les motu proprio Il s'agit du texte de juillet 2021 Traditionis CustodesPar cette décision, François a introduit des restrictions radicales à la liturgie traditionnelle - également connue sous le nom de messe en latin ou de forme extraordinaire - qui ont eu des conséquences dévastatrices pour les communautés et les églises traditionnelles dans le monde entier.

A travers Traditionis Custodes Les célébrations de la messe traditionnelle étaient interdites dans les églises paroissiales, et seuls les prêtres qui en avaient reçu l'autorisation expresse pouvaient offrir la messe. Les évêques devaient assurer un contrôle strict de l'offre et de la diffusion de la messe traditionnelle, et les évêques devaient s'assurer que la messe était célébrée dans les églises. Novus ordo La messe a été déclarée "expression unique" du rite romain.

L'année 2007 du pape Benoît XVI Summorum Pontificum sur la messe traditionnelle a été officiellement "abrogée".

Francis a accompagné le motu proprio avec une lettre présentant les raisons officielles de ces restrictions dévastatrices et à l'impact considérable. Il a écrit que ses nouvelles mesures étaient prises par "sollicitude pour l'Église tout entière, qui contribue suprêmement au bien de l'Église universelle".

Le souverain pontife a également dénoncé "l'utilisation instrumentale des Missale Romanum de 1962", qui, selon lui, "se caractérise souvent par un rejet non seulement de la réforme liturgique, mais aussi du Concile Vatican II lui-même, affirmant, avec des affirmations infondées et insoutenables, qu'il a trahi la Tradition et la 'vraie Église'".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Participants au pèlerinage de la messe
.latine 2022 à Rome "Ad Petri Sedem".

ENQUÊTE CONTESTÉE

Le pape a déclaré dans sa lettre que son attaque contre la liturgie traditionnelle n'était motivée que par le souci de l'unité de l'Église : "En défense de l'unité du Corps du Christ, je suis contraint de révoquer la faculté accordée par mes prédécesseurs". Il a affirmé qu'il y avait un "usage déformé" de la liturgie traditionnelle, ce qui est "contraire aux intentions" qui sous-tendent la "liberté" d'offrir la messe en latin.

En outre, François a soutenu que ses restrictions étaient le résultat d'une enquête qu'il avait demandée aux évêques du monde entier et qui avait été menée par la Congrégation pour la Doctrine de la Foi (CDF) au sujet de la messe traditionnelle. François a attesté que sa décision d'appliquer des restrictions a été prise à la lumière des "demandes" des évêques du monde entier :

En réponse à vos demandes, je prends la ferme décision d'abroger toutes les normes, instructions, permissions et coutumes qui précèdent le présent. Motu proprioet déclarent que les livres liturgiques promulgués par les saints Pontifes Paul VI et Jean-Paul II, en conformité avec les décrets du Concile Vatican II, constituent l'expression unique de l'Église catholique. lex orandi du rite romain.

Pendant que l'enquête du CDF se déroulait, le Vatican a constamment minimisé La crainte d'une restriction de la messe en latin. Mais l'affirmation du pape François, selon laquelle l'enquête a révélé une inquiétude généralisée à l'égard de la messe traditionnelle, a été systématiquement rejetée. contesté comme ne correspondant pas aux faits, ou même d'inverser le véritable résultat de l'enquête.

Cette enquête n'a jamais été publiée par la CDF, et LifeSiteNews comprend de source vaticane qu'il y a quelques mois encore, les résultats de l'enquête secrète n'avaient toujours pas été diffusés aux organes curiaux concernés. Une telle décision a même été mis en évidence Le secrétaire du pape Benoît, l'archevêque Georg Gänswein, a déclaré que le pape défunt trouvait "mystérieuse" la raison pour laquelle les résultats de l'enquête n'ont jamais été publiés, et le cardinal Raymond Burke a également exprimé publiquement sa confusion sur la question.

POURSUITE DES RETOMBÉES

La tâche quotidienne consistant à faire respecter les restrictions imposées à la messe traditionnelle incombe au Dicastère pour le culte divin, sous la direction de farouchement anti-traditionnel préfet, le cardinal Arthur Roche. Quelques mois après Traditionis CustodesRoche a publié un Responsa ad dubia qui a introduit de nouvelles restrictions sur l'ancienne liturgie.

Le texte de décembre 2021 de M. Roche énonçait de nouvelles interdictions d'offrir la messe et les sacrements selon les livres liturgiques utilisés dans la liturgie traditionnelle, ainsi que des avertissements selon lesquels les prêtres qui ne coopèrent pas suffisamment à l'organisation de la messe et des sacrements ne devraient pas être obligés de se conformer à la loi. Novus Ordo La permission d'offrir la liturgie traditionnelle serait supprimée.

D'autres initiatives visant à censurer la croissance et la diffusion de la liturgie traditionnelle sont apparues depuis lors au Vatican : il s'agit notamment de l'argumentation de Roche sur le fait que la liturgie traditionnelle n'est pas un droit. efforts canoniquement illégaux pour empêcher les évêques d'exempter les prêtres de l'obligation de se conformer à la loi sur les droits de l'homme. Traditionis Custodes - dans lequel il a ensuite été soutenu par le Pape directement - ainsi que l'interdiction des évêques de créer de manière indépendante de nouveaux groupes de fidèles dans leurs diocèses, ce qui avait été largement utilisé pour favoriser l'émergence de nouvelles communautés consacrées à la liturgie traditionnelle.

Pourtant, les restrictions imposées par le pape à la liturgie traditionnelle ont été largement décriées par le clergé et les laïcs dès le début et se poursuivent sans relâche. Des prélats tels que les cardinaux Raymond Burke et Gerhard Müller, l'archevêque Carlo Maria Viganó, les évêques Joseph Strickland et Athanasius Schneider, ont été parmi les plus virulents à s'opposer à ces mesures.

Müller a écrit que "l'intention manifeste est de condamner la forme extraordinaire à l'extinction", tandis que Burke appelé Il s'agit d'une "action sévère et révolutionnaire" signalant une tentative "d'élimination définitive" de la liturgie traditionnelle.

Les fidèles de l'ancienne liturgie sont restés fidèles à leurs positions face à la persécution croissante de la messe et, plus récemment, l'évêque émérite de Tyler, Mgr Strickland, a déclaré : "Nous sommes très heureux d'apprendre que la messe a été célébrée dans le monde entier. attesté que son éloignement forcé était en partie à son refus de mettre en œuvre Traditionis Custodes.

Le nombre de participants à la messe en latin et le nombre d'admissions dans les séminaires et les ordres religieux qui s'y consacrent sont de plus en plus importants, malgré les diverses tentatives du Vatican de limiter la liturgie. En effet, dans de nombreuses églises et communautés religieuses Traditionis Custodes a été un catalyseur de cette croissance, un certain nombre de communautés traditionnelles ayant enregistré un nombre record de demandes d'inscription au séminaire dans les années qui ont suivi Traditionis Custodes.

Les commentaires du Pape à LifeSiteNews aujourd'hui, cependant, semblent souligner et confirmer la direction que prend actuellement le Vatican concernant son opposition continue et inébranlable à la liturgie traditionnelle de l'Église.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Messe traditionnelle au Vatican, 2022 :
la dernière fois que le pèlerinage annuel
de la messe latine "Ad Petri Sedem" a été
autorisé à célébrer la messe dans la basilique.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66778
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ? - Page 2 Empty Re: LA MESSE EN LATIN BIENTÔT INTERDITE ?

Message  Admin Mer 21 Fév 2024 - 12:56

UN PRÊTRE ALLEMAND : LE COMBAT DU PAPE FRANÇOIS CONTRE LE MESSE EN LATIN EST UN COMBAT CONTRE L'ÉGLISE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un prêtre allemand : Le combat du pape François contre la messe en latin est un combat contre l’Église. François est concerné par le rejet de la tradition de l'Église dans son ensemble" avec son rejet de la messe en latin et son approche de la liturgie, a déclaré le père Joachim Heimerl.


par Fr. Joachim Heimerl

20 février 2024

Cet essai du père Joachim Heimerl a été rédigé en anglais. publié à l'origine en allemand sur le blog du journaliste italien Marco Tosatti. Il a été traduit et reproduit par LifeSiteNews avec l'autorisation de Marco Tosatti.

(LifeSiteNews) - Tous ceux qui se demandaient pourquoi François non seulement rejetait la messe traditionnelle, mais la persécutait, ont récemment reçu une réponse de sa propre bouche : le pape ne se préoccupe pas des beaux rites ou du latin ; au lieu de cela, François pense que le concile Vatican II a fait dépendre la réforme de l'Église de la réforme de la messe. Toute personne un tant soit peu informée sait que c'est faux. De plus, la réforme liturgique de Paul VI est allée bien au-delà des propositions du Concile et a conduit à une chute dramatique de l'Église.

Mais qu'est-ce que la persécution de l'ancienne messe dit de François ?

La réponse est simple : comme la plupart des jésuites, il n'a aucun sens de la liturgie. Pire encore : pour lui, la messe n'est qu'un véhicule de réforme de l'Église, ce qui signifie qu'elle est en fin de compte un instrument politique. Les liturgies papales sans amour, voire brouillonnes, que nous vivons actuellement en témoignent éloquemment.

Une réponse plus nuancée apparaît lorsqu'on étudie les "notes Ottaviani". Mais de quoi s'agit-il ?

Aider le séminaire du Nebraska à former des prêtres et des séminaristes traditionnels

Le cardinal Alfredo Ottaviani s'est adressé à Paul VI en 1969 et a exprimé par écrit ses réserves sur la "nouvelle messe". Après tout, Ottaviani avait été préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi et sa voix était respectée. Son verdict est cinglant et souligne l'importance de la messe traditionnelle en tant que "monument complet" de la foi catholique, telle qu'elle a été enseignée par tous les conciles. La nouvelle messe, en revanche, était déficiente et dangereuse ; elle représentait en fin de compte une nouvelle Église.

Si nous appliquons cette idée à notre question, une image claire apparaît : La lutte contre la messe traditionnelle est une lutte contre les vérités de l'Église. Mais cela signifie aussi que l'ancienne et la nouvelle messe sont incompatibles.

Jean-Paul II et Benoît XVI ont essayé de trouver un équilibre pragmatique : Les deux formes de messe coexistent. En fin de compte, ils ont simulé une continuité qui n'a jamais vraiment existé et ont espéré préserver l'unité de l'Église. Les problèmes reconnus par Ottaviani n'ont cependant pas été résolus.

Sous François, les choses en sont arrivées à leur point culminant. Pour lui, l'unité de l'Église n'est plus la priorité absolue. Il se préoccupe avant tout de mettre en œuvre ses "réformes", et c'est seulement de ce point de vue que l'on peut comprendre son attitude à l'égard de la messe traditionnelle : François est préoccupé par le rejet de la tradition de l'Église dans son ensemble. En effet, un pape qui permet de "bénir" l'adultère et les relations homosexuelles ne peut plus se référer à l'Église du Christ et à l'enseignement des apôtres, y compris lorsqu'il veut nommer des "diaconesses" dans un avenir proche. Son pontificat marque une rupture historique, qui est aussi une rupture avec l'"ancienne messe".

Selon Ottaviani, la désacralisation et la protestantisation de la nouvelle messe ont déjà jeté les bases de ce désastre : Le caractère sacrificiel et la présence réelle n'y sont plus guère exprimés et sont même totalement absents de la problématique deuxième prière eucharistique.

Dans l'ensemble, la messe reste limitée à la définition d'un "repas", il n'y a plus aucune mention de la représentation du sacrifice sur la Croix, et il n'y a aucune trace du sacrifice de louange à la Très Sainte Trinité ou du sacrifice expiatoire. Ottaviani écrit : "On n'y trouve aucune des valeurs dogmatiques essentielles de la messe, qui constituent sa véritable définition".

En outre : "Le rôle du prêtre est minimisé, déformé, falsifié (...) et ne diffère plus en rien d'un ministre du culte protestant". Au contraire, le peuple semble être "revêtu de pouvoirs sacerdotaux autonomes", comme, par exemple, dans la troisième prière eucharistique, l'impression est donnée que le peuple et non le prêtre est "l'élément indispensable à la célébration".

Ce qu'Ottaviani dénonce comme une hérésie de la nouvelle messe doit maintenant prendre une forme définitive dans la foi de l'Église sous François. En tant que "monument" de la vraie foi, la messe traditionnelle y fait obstacle et doit donc être éliminée selon la volonté du pape. Son combat contre l'"ancienne messe" est, en vérité, un combat contre l'Église, et c'est la seule raison pour laquelle il est si important et si difficile à mener.

Ottaviani considérait la nouvelle messe comme une "erreur" fatale de Paul VI, qui aurait des conséquences "imprévisibles". Il avait raison, et Paul VI l'a également reconnu à la fin. Choqué, il déclara en 1972 que la "fumée de Satan" était entrée dans l'Église par "une fissure". Rien d'étonnant à cela : Paul lui-même avait ouvert cette fissure avec la nouvelle messe.

On dit qu'il regretta dès lors sa "bévue", mais qu'il ne la révisa jamais. Il ne fut certainement pas insensible au fait qu'Ottaviani rappelait à la fin de sa lettre que le pape Pie V avait condamné quiconque osait porter la main sur la messe traditionnelle. Et même si cette mise en garde contre la "colère de Dieu tout-puissant" s'adressait à l'époque à Paul VI, elle est tout aussi valable pour François aujourd'hui. En fin de compte, chaque pape n'est qu'un intendant à qui le Seigneur demandera des comptes clairs (cf. Lc 16, 1-9). Cependant, je ne peux imaginer que le fait de se détourner des vérités de l'Écriture Sainte dans la doctrine et la liturgie puisse correspondre à SA volonté. Le verdict de ce pontificat pourrait donc être aussi sévère que le combat de ce pape contre l'Église.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66778
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

HUBERT Jeannine aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum