PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires !

Aller en bas

PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires ! Empty PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires !

Message  Admin Sam 18 Mar 2023 - 14:17

PORTO RICO : UN ÉVÊQUE DESTITUÉ PAR LE PAPE FRANÇOIS POUR S'ÊTRE OPPOSÉ AUX VACCINS OBLIGATOIRES !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Un évêque destitué par le pape François après s'être opposé aux vaccins obligatoires demande aux catholiques scandalisés de "prier et de faire confiance". Je ressens toujours la même perplexité que lorsque l'on m'a soudainement demandé de démissionner et que l'on a procédé à la révocation de manière précipitée", a déclaré Mgr Daniel Fernández Torres, qui a été révoqué de son diocèse après avoir défendu des objections de conscience à l'égard des vaccins obligatoires.


ARECIBO, Porto Rico (LifeSiteNews) - Un évêque retiré de son diocèse par le Pape François l'année dernière après s'être opposé aux mandats de vaccination COVID s'exprime sur son renvoi largement critiqué.

L'évêque Daniel Fernández Torres a rompu des mois de silence avec une déclaration jeudi marquant un an depuis "avoir été 'retiré' de mon service pastoral en tant qu'évêque de mon diocèse bien-aimé d'Arecibo, Porto Rico".
"Je ressens toujours la même perplexité que lorsque l'on m'a soudainement demandé de démissionner et que l'on a procédé de manière hâtive à ma destitution", écrit-il dans une lettre adressée à "tous ceux qui m'ont accompagné spirituellement".

"Un an après, je réaffirme exactement les mêmes mots de la déclaration publique que j'ai faite le 9 mars 2022", ajoute-t-il. "Pendant ce temps, j'ai découvert le sens de témoigner des béatitudes plutôt que de les prêcher".

Dans sa déclaration de mars 2022, l'évêque d'Arecibo avait dénoncé la destitution du pape François comme "une action totalement injuste".

"Aucune procédure n'a été engagée contre moi, a-t-il déclaré à l'époque, je n'ai pas été formellement accusé de quoi que ce soit, et simplement un jour, le délégué apostolique m'a communiqué verbalement que Rome me demandait de démissionner."

"On m'a informé que je n'avais commis aucun crime, mais que je n'avais soi-disant pas obéi au pape et que je n'avais pas été suffisamment en communion avec mes frères évêques de Porto Rico", a expliqué le prélat. "On m'a suggéré que si je démissionnais du diocèse, je resterais au service de l'Église au cas où l'on aurait besoin de moi à un autre poste ; une offre qui prouve en fait mon innocence".

"Un successeur des Apôtres est maintenant remplacé sans même entreprendre ce qui serait une procédure canonique régulière pour révoquer un prêtre de paroisse.

La nouvelle lettre de l'évêque souligne son chagrin d'avoir été destitué de son siège, mais exhorte les catholiques indignés par les scandales dans l'Église à "prier et à faire confiance".

"Lorsque je suis entré au séminaire en 1990, j'étais plein d'espoir et convaincu que Dieu m'appelait à servir l'Église pour le reste de ma vie. Mais soudain… 'la parcelle est coupée' et je suis 'enlevé'", écrit-il, citant le Cantique du roi Ézéchias. "Je peux donc faire miennes les paroles du Cantique, que saint Jean-Paul II a brillamment commentées dans l'une de ses catéchèses.

Il a cité l'audience générale de février 2002 de saint Jean-Paul II sur le Cantique du roi Ézéchias, dans laquelle le Saint-Père soulignait que Dieu répond aux prières des souffrants "même si ce n'est pas toujours d'une manière qui coïncide avec ce que nous attendons" :

Le Seigneur n'est pas indifférent aux larmes de celui qui souffre, et il répond, console et sauve, même si cela ne coïncide pas toujours avec ce que nous attendons. C'est ce que confesse Ézéchias à la fin, en encourageant tout le monde à espérer, à prier, à avoir confiance, avec la certitude que Dieu n'abandonnera pas ses créatures : "Le Seigneur est notre sauveur, nous chanterons avec des instruments à cordes dans la maison du Seigneur tous les jours de notre vie" (v. 20).

"C'est l'invitation que je lance à tous ceux qui m'ont accompagné dans la douleur pour l'Église, scandalisée par certains événements actuels, y compris l'outrage personnel à partir duquel j'essaie de continuer à la servir : attendez, priez et faites confiance", a écrit Mgr Fernández Torres.

"Par cette simple réflexion, je veux exprimer ma gratitude à Dieu et à tous ceux qui ont prié pour moi et qui m'ont exprimé leur soutien et leur proximité pendant cette période, et qui ont été si nombreux à le faire", a-t-il conclu. "J'ai reçu tout cela avec la conviction qu'il s'agit de consolations divines imméritées.

Le pape ignore les réactions massives

Le pape François a brusquement "relevé" Mgr Fernández Torres de la charge pastorale de son diocèse en mars 2022, sans porter d'accusations formelles contre lui ni même donner d'explication.

Cette décision a suscité de nombreuses critiques et une série de manifestations et de veillées de prière en soutien à l'évêque, qui était vénéré par les catholiques portoricains et les non-catholiques. Une pétition lancée par LifeSiteNews demandant sa réintégration a atteint près de 15 000 signatures, et une autre pétition en ligne a dépassé les 11 000 signatures.

Mgr Fernández Torres a été pendant des années le seul prélat catholique de l'île à défendre régulièrement la vie, la famille et la liberté religieuse, comme le rapporte LifeSite, et a servi de "référence morale pour tout le pays", selon les termes d'un sénateur portoricain.

"Grâce à lui, une unité d'objectif a été atteinte pour la protection de la vie humaine à Porto Rico, pour la protection de la famille naturelle dans le pays, pour la protection des droits fondamentaux de l'être humain", a déclaré la sénatrice Joanne Rodríguez Veve.

Dans une déclaration cinglante dénonçant la destitution de l'évêque, Mgr Hector Aguer, archevêque émérite de Plata, en Argentine, l'a décrit comme "un homme de Dieu, fidèle à la grande tradition ecclésiale".

"Il y a quelques années, j'ai été invité par Mgr Daniel à prêcher les Exercices spirituels au clergé du diocèse. J'ai alors pu voir comment une Église particulière s'épanouit lorsque son évêque est un homme de Dieu, fidèle à la grande Tradition ecclésiale", se souvient-il. "Mais cela n'intéresse pas Rome.

Amigos de Monseñor Daniel, un groupe de laïcs qui défend les intérêts de Mgr Fernández Torres, a déclaré dans un communiqué de presse la semaine dernière qu'il avait recueilli plus de 30 000 lettres et signatures en sa faveur, mais que le Vatican n'y avait "jamais répondu".

Le groupe a déploré que "malgré l'appel du pape à écouter la voix des laïcs et à leur donner une participation dans l'Église, leurs lettres n'ont jamais reçu de réponse, et aucun intérêt n'a été manifesté pour les écouter ou les recevoir à Rome".

Le traitement brutal de l'évêque portoricain "n'est pas compatible avec l'appel du pape François à une Église synodale et miséricordieuse, et ne reflète pas non plus une conduite chrétienne authentique", a ajouté le groupe de laïcs.

Destitué pour avoir défendu sa conscience

Bien que le Vatican ait refusé de donner la raison pour laquelle le pape François a renvoyé Mgr Fernández Torres, il semblerait que sa décision soit due en grande partie au fait que l'évêque a défendu les objections de conscience concernant les vaccins.

Le délégué apostolique de Porto Rico a demandé la démission de Mgr Fernández Torres après qu'il a refusé de signer une lettre publiée par la conférence épiscopale de l'île annonçant une obligation stricte de vaccination pour les prêtres et les employés, selon ACI Prensa. La lettre, qui imposait également la ségrégation à la messe en fonction du statut du vaccin, faisait écho à l'affirmation de François selon laquelle se faire vacciner est un "devoir moral".

Quelques jours auparavant, l'évêque Fernández Torres avait publié une déclaration distincte défendant le droit de refuser la vaccination pour des raisons de conscience, insistant sur le fait qu'"il est possible pour un catholique fidèle d'avoir une objection de conscience au caractère prétendument obligatoire du vaccin Covid-19". Sa lettre reflétait les positions de nombreux autres prélats et la propre note doctrinale du Vatican sur les vaccins COVID, qui stipule que "la vaccination n'est pas, en règle générale, une obligation morale et que, par conséquent, elle doit être volontaire".

Mais son soutien aux droits de la conscience a néanmoins conduit à sa révocation, selon ACI Prensa.

Toutes les injections de COVID dont l'utilisation a été approuvée aux États-Unis ont été mises au point ou testées à l'aide de lignées cellulaires dérivées de bébés avortés, qui ont probablement été avortés vivants avant que leurs organes ne soient prélevés. Les injections ont été associées à de graves effets secondaires, notamment des inflammations cardiaques et des problèmes de fertilité, ainsi qu'à des milliers de décès, et elles n'empêchent pas la transmission du COVID.

L'archevêque de San Juan, Mgr Roberto González Nieves, a déclaré que Mgr Fernández Torres avait été démis de ses fonctions "uniquement" en raison d'une prétendue "insubordination à l'égard du pape", sans citer d'incidents particuliers.

Dans un mémoire canonique adressé au Vatican, Mgr Fernández Torres a affirmé que plusieurs évêques portoricains ont agité sa destitution en raison de sa lettre sur la vaccination, en plus de son hésitation initiale à envoyer des séminaristes dans un séminaire interdiocésain à Porto Rico et de la controverse sur un procès concernant les obligations de retraite de l'archidiocèse de San Juan, a rapporté The Pillar.

"Les faits démontrent qu'un évêque ou certains évêques n'ont pas apprécié la position légitime de Mgr Fernández sur les vaccins, le séminaire interdiocésain et le procès civil contre l'archidiocèse de San Juan, et dans un effort pour l'éliminer, ils ont cherché à le démettre de ses fonctions, mais comme il n'y a pas de raisons légitimes, rien n'a été mis par écrit, seulement verbalement", a déclaré le mémoire.

"L'évêque Fernández a toujours obéi au pontife romain. Il n'y a aucune trace de désobéissance. Il n'y a aucune trace de Mgr Fernández remettant en cause l'autorité du Souverain Pontife ou l'exercice de celle-ci", affirme le document.

Le document accuse spécifiquement l'archevêque Nieves, un libéral dissident et pro-LGBT, d'avoir orchestré sa destitution.

Dans une autre lettre adressée en 2021 au cardinal Marc Ouellet, alors préfet du dicastère des évêques, Mgr Fernández Torres a décrit sa défense des droits de la conscience comme "la pierre de touche qui déclenche toute cette controverse".

Des prêtres du diocèse d'Arecibo ont également déclaré que le cardinal Blase Cupich, l'archevêque hétérodoxe et d'extrême gauche de Chicago, avait visité le diocèse en 2021 et pourrait avoir été impliqué dans la destitution de Mgr Fernández Torres.

Le pape François a nommé Alberto Arturo Figueroa Morales, évêque auxiliaire de l'archidiocèse de San Juan, nouvel évêque d'Arecibo en septembre 2022. Il a été installé le mois suivant.

Le pape n'a pas encore pris de mesures contre les évêques allemands qui ont voté en faveur de documents hérétiques approuvant les "bénédictions" homosexuelles et l'idéologie transgenre au début du mois, dans le cadre de la "Voie synodale" allemande.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66256
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires ! Empty Re: PORTO RICO : Un Évêque destitué par le Pape François pour s'être opposé aux Vaccins Obligatoires !

Message  Admin Lun 10 Avr 2023 - 12:06

LE PAPE FRANÇOIS A PEUR D'UNE DISCUSSION FRANCHE AU SUJET DES INJECTIONS D'ARNm !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


10 avril 2023

Ernest Williams, un ingénieur de formation qui vit à Zurich, en Suisse, a commencé à faire part de ses préoccupations concernant les dangers des injections d'ARNm contre le Covid-19 au Dicastère du Vatican pour le développement humain intégral au début de l'année 2021 (LifeSiteNews.com, 4 avril).

Le cardinal Peter Turkson, alors préfet, avait connaissance de religieux ayant souffert des injections de Pfizer. Il a accepté d'organiser un atelier de deux jours pour répondre à ces préoccupations. L'atelier a été programmé à trois reprises, la dernière fois en janvier 2022.

Fin 2021, Czerny a remplacé Turkson et le processus a recommencé. En avril 2022, Williams a été invité à soumettre une nouvelle proposition qu'il a préparée avec des spécialistes médicaux et d'éminents généticiens et immunologistes et qu'il a soumise en juin 2022.

Résultat : l'atelier a été bloqué avec l'excuse boiteuse que le dicastère "n'avait pas les ressources" pour organiser l'événement, bien que Williams ait proposé de faire toute l'organisation pour eux, y compris les coûts.

Ce refus n'était pas surprenant, étant donné le fanatisme covidien de François. Néanmoins, Williams poursuit ses efforts.

Fin 2022, il a été informé que l'Académie des sciences du Vatican, désormais dirigée par Turkson, prévoyait de répondre aux préoccupations concernant les injections d'ARNm en septembre 2023. On peut se demander si cette réunion aura lieu.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66256
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum