LE SAINT-ESPRIT ANNONCE : "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET LIEUTENANT DE DIEU"
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

LE SAINT-ESPRIT ANNONCE : "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET LIEUTENANT DE DIEU"

Aller en bas

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" Empty LE SAINT-ESPRIT ANNONCE : "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET LIEUTENANT DE DIEU"

Message  HUBERT Jeannine Dim 26 Mar 2023 - 16:08

à M. L'Admin. et @ TOUS  :    Ange Apocalypse :     Bonne Nouvelle     :       - EXCLUSIF ! :  -

              LE  Paix !  (SAINT-ESPRIT)  :  " ANNONCE :

                                                  - "LE ROI HENRI V DE LA CROIX  ET

                                                  -           LIEUTENANT DE DIEU.  


   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" 7403d13aef37d17e7eaad249db70ef10

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" De56244e646651c8a19bbc352d55f325  

                                           -" QUIS UT DEUS ?"

                                           -" NUL N'EST COMME DIEU " :

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" 276e022e60f89eddebf7f652cd906c66

Sacré-Coeur  Sacré-Coeur  Sacré-Coeur  Sacré-Coeur  Sacré-Coeur  Sacré-Coeur  
     
                              JESUS-CHRIST ROI des rois :

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" 7613969086_a0ba9fe3c9_c  

                               ET DE MARIE PATRONNE PRINCIPALE ET REINE DE FRANCE :

APPARITIONS DE VERSAILLES :

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" Marie_reine_de_france_versailles_1

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" Marie_reine_de_france_versailles_2  






Du livret « Les apparitions de Versailles », pages 5 à 12 :

« Les apparitions de versailles vont-elles tomber dans l’oubli ? Un simple tableau, asez délabré, dans la chapelle de Notre-dame des Armées, à Versailles, en rapelle un peu le souvenir.

Et pourtant jamais, ailleurs, Notre-Dame n’est apparue comme ‘Reine de France’. Notre Seigneur ne s’est jamais manifesté comme ‘Roi de France’. Et cela dasn un temps où le pays était en grand péril, pendant les horreurs de la Grande Guerre de 1914-1918.

Le Christ, Créateur, Rédempteur et Juge du monde, est Roi de tout l’univers, de tous les peuples. Cependant, juridiquement, Jésus et Marie ont des droits très spéciaux sur la France. Des études très sérieuses l’ont prouvé (voir les ouvrages du Père Memius, de Monseigneur Delassus, dePierre Virion, du marquis de la Franquerie…les biographies de la bienheureuse Marie de Jésus Crucifié, de Jeanne Vergne, des écrits de sœur Marie-Angélique Millet, etc.).

La très humble voyante voulut rester ignorée. Ella laissa à sa Supérieure le soin de tout faire conanaître et sœur Marguerite-Marie faisait cette déposition :

Marie aime et protège toujours la France ; Elle en a donné une nouvelle et solennelle preuve le 8 septembre 1914, à l’heure où nos vaillants soldats repoussaient l’ennemi qui s’approchait des murs de la capitale.

Il était 10 heures du matin, une enfant de Marie était en prière dans une chapelle de la ville de Versailles, lorsque cette bonne Mère du Ciel lui apparut, non comme à La Salette pour faire des menaces, ni même à Pontmain en 1871, avec des habits de deuil en Reine toute puissante et toute bonne pour lui faire entendre des paroles d’éspérance et d’amour…

Marie n’a pas oublié le vœu du Roi qui lui a consacré son Royaume, aussi est-ce en Reine de France qu’Elle s’est montrée : Elle avait une robe d’un blanc ivoiré ; un manteau bleu de roi bordé de cygne avec un col médicis ; sur la tête un voile blanc et une couronne d’or ornée de trois fleurs de lis, symbole de la royauté, celle du milieu un peu plus élévée que les autres ; sur la poitrine une petite croix d’or ornée de diamants et de rubis, mais sa ceinture, au lieu d’être bleu de ciel comme celle de Notre-dame de Lourdes, était tricolore : le bleu entourait sa taille et retombait un peu de façon à former avec le blanc et le rouge les couleurs du drapeau français. Elle était montée sur une demi-sphère sur laquelle était écrit, un peu à gauche, le mot France pour signifier que la France est bien son apenage, et Elle écrasait de son pied virginal un hideux serpent, donnant à entendre que le monstre s’épuiserait en efforts inutiles contre cette nation tant qu’elle en serait la Reine ; mais malgré ses magnifiques habits son visage et tout son maintien respiraient la plus grande bonté ; elle était encore ‘plus Mère que Reine’…

La Céleste Apparition se montra d’abord à son Enfant environnée de nuages, puis l’Immaculée Marie étendit les mains et ouvrit son manteau de manière à rappeler la première phase de la médaille miraculeuse, laissant voir à ses yeux émerveillés la ceinture tricolore gage de son amour pour la France, et, joignant la parole au geste, Elle lui dit [dans ce message du 8 septembre 1914] :

"Si, en union avec mon Divin Fils, j’aime toutes les nations qu’Il a rachetées de son Sang, vois comme je chéris tout particulièrement ta chère patrie…

Mon Fils désire que l’on fase des images et des statues me représentant ainsi et que l’on m’invoque sous le vocable de Notre-Dame de France. Si l’on répond à ce nouveau désir de son Divin Cœur, la France reviendra tout particulièrement mienne, je la prendrai à jamais sous ma maternelle protection et mon Fils se plaira à répandre sur elle d’abondantes bénédictions".

Puis cette divine Reine, levant les yeux et les mains vers le ciel, dans l’attitude de Notre-dame de Lourdes, dit encore à son heureux Enfant : ‘Prions pour la France’, et toutes deux prièrent pour la fille aînée de l’Eglise si cruellement éprouvée.

Marie disparue ensuite, la laissant inondée d’une joie que la terre ne saurait comprendre et qui est comme le prélude des joies éternelles.

La Très Sainte Vierge révéla plus tard à cette Enfant de Marie, confidente de l’apparition, quelle fut cette prière ; la voici : ‘Mon Fils, pardonnez-lui, elle vous aime toujours puisqu’elle n’a jamais cessé de m’aimer…’ et lui a demandé de graver des divines paroles sur l’image la représentant dans la deuxième phase de l’apparition ; pour la première phase, elle désire qu’on grave ces autres paroles : ‘Vois comme je chéris mon peuple’. De plus, cette divine Mère lui a révélé une prière à réciter devant la statue de Notre-dame de France lorsqu’elle serait érigée, la voici : O Marie conçue sans péché, notre bonne Mère qui avez voulu que nous vous invoquions sous le vocable, si consolant à nos cœurs, de Reine de France, voyez prosternés à vos pieds vos sujets malheureux. Ayez pitié de nous, soyez notre Avocate auprès de votre Divin Fils, notre Roi bien-aimé. Nous savons que nous l’avons grandement offensé, outragé même, que nous avons méprisé ses commandements, foulé aux pieds les saintes lois de son Eglise ; mais nous savons aussi, ô notre aimable Souveraine, que vous êtes toute puissante sur le Cœur de ce Roi d’amour qui ne demande lui-même qu’à pardonner ; obtenez-nous donc cette paix nationale et individuelle tant désirée de tous pour la plus grande gloire de votre cher fils. Ainsi soit-il !

Marie s’est de nouveau montrée à la première enfant de Marie le 8 octobre 1916, comme pour confirmer la première apparition.

La prière de la Reine de France

C’est après la grande crise religieuse de 1880 à 1914 : la séparation de l’Eglise et de l’Etat, les inventaires, les fondations spoliées, les religieux et religieuses chassées de France, les crucifix arrachés des écoles, des tribunaux…La France officielle devenue une république athée, laïque, reniant son passé de ‘fille aînée de l’Eglise’…et cependant Marie prie : ‘

Mon Fils, pardonnez-lui, elle vous aime toujours puisqu’elle n’a cessé de m’aimer’.

Il y a la France profonde, les petits, les humbles, les ignorés, qui prient, qui souffrent, qui réparent les blasphèmes officiels, qui sont fidèles à Marie. Il y a les ‘âmes victimes’ qui s’offrent volontairement en réparation. Qui dira la puissance des chapelets qui montent des chaumières, des maisons souvent très pauvres où Marie est toujours aimée ? Car Jésus aime sa Mère, il l’aime en Dieu, c'est-à-dire d’un amour infini, et voir Marie toujours aimée par son petit peuple lui cause une joie extrême. La Vierge ne dira-t-elle pas à     Trois-Fontaines, à Rome, le 12 avril 1947 : ‘Les Ave Maria, que vous dites avec foi et amour, sont autant de flèches d’or qui rejoignent le Cœur de Jésus’ et le 18 mai 1944, à Bonate : ‘La prière qui m’est le plus agréable est l’Ave Maria’.

Et maintenant ?

Une crise de civilisation sans précédent menace la France et le monde. La criminimalité ne cesse de s’accroître, la société sombre dans l’anarchie, une immoralité attisée par la presse, le cinéma, s’étale partout…Les divisions dans l’Eglise, les vocations qui se raréfient, la confusion qui s’étend, l’apostasie qui se généralise…Voulons-nous que notre Reine plaide pour nous ? Que ceux qui le peuvent soient fidèles au Rosaire. Que le chapelet quotidien en famille soit de nouveau en honneur. Au cours des journées, participons, par des Ave isolés mais fervents, à la ‘louange perpétuelle’. Que ceux qui souffrent d’insomnies prient la nuit. Organisons des groupes de prières dans les églises, dans les maisons, faisons prier les petits enfants, organisons des chapelets d’enfants…alors…alors la Reine de France pourra encore dire :

‘Mon Fils, pardonnez-lui, elle vous aime toujours puisqu’elle n’a jamais cessé de m’aimer’ ».



   

Apparition du 8 octobre 1916

6.8.12 Notre Seigneur Jésus à Françoise

Du tome 1 de l’œuvre « Messages de conversion des cœurs » :

- extraits du message donné le 3 juin 1996, pages 210 et 211 :

« Sens Ma douleur, peuple choisi de France, et comprends combien tu offenses ton Dieu. Que ce soit vers Moi que tu tournes ton regard, à présent, afin d’implorer Mon pardon pour tant de méfaits que tu as commis. Mon peuple, Je t’ai donné une reine, Marie Ma Sainte Mère, et toi tu l’as écartée et t’es éloignée de Moi. Mais Marie garde ses enfants de France ; elle les sauvera et Me les ramènera. Ouvrez vos yeux, enfants, et voyez comment Marie sillonne déjà la France afin de venir vous chercher et vous ramener tendrement, vers La lumière [par l’intermédiaire des vierges pélerines, comme le précise la suite du message]. Dans peu de jours, Je serai à nouveau parmi vous : Je vous illuminerai de Ma radieuse Présence, et pénétrerai dans vos cœurs préparés par Ma Mère bien-aimée. D’ici peu, vous saurez alors qui Je suis et combien vous M’avez fait mal, vous qui avez repoussé votre Maman Céleste […]. Marie ne laisse jamais ses enfants ; c’est pourquoi elle vient parmi vous aujourd’hui – les vierges pélerines – déversant ses grâces sans nombre et attendrissant vos cœurs. Mais J’ai besoin de votre regard d’amour, de l’éveil de votre cœur, et cela, afin de vous purifier, de vous montrer combien Je vous aime. J’ai besoin que vous compreniez combien vous M’offensez journellement, vous vautrant dans la boue du péché et sombrat à l’état de larves esclaves de Satan […].Revenez à Moi, Me demandant pardon de tant de méchanceté à Mon égard : Je vous pardonnerai, vous serrerai contre Mon Sacré-Cœur, vous délivrearai du mal qui vous tient prisonniers. Je veux que la France connaisse la tendresse de son Dieu ; pour cela, faites-vous tout-petits, pendant qu’il est encore temps…Je vous aime et vous bénis, vous qui accueillez Mon Message ».

Du tome 9 de l’œuvre « Message de conversion des Cœurs » :

- extrait du message « Prière communautaire » donné le 21 novembre 2006, page 19 :

« Offrez votre prière communautaire par l’intercession de Marie, votre Mère, qui est gardienne de la France. Offrez votre amour, durant ce temps passé sous Mon Regard, pour aider votre pays à être relevé ».

De l’ouvrage « Le Cœur de Tendresse de Jésus-Christ » :

- extrait du message du 28 novembre 2006, page 81 :

« Marie, Reine de ton pays, va œuvrer pour le sauver de tant de souffrances…Et pourtant, la purification est nécessaire, voulue par tant d’âmes qui ont amoncelé péché sur péché ».

6.8.13 Notre Seigneur Jésus à Jnsr

De l’ouvrage « Messages de vie » :

- extrait du message « Voici le Temps où Je t'implique, O france » donné le 25 août 1992 (fête de Saint-Louis, Roi de France), pages 189 et 190 :

« Voici le Temps où Je t'implique, ô France, dans Mon Dessein de Me présenter à toutes les nations. Je suis ton Dieu Sauveur, ton Dieu qui t'a façonné pour porter le poids de Ma Sainte Croix. Car tes assises, c'est Moi qui les ai construites : elles sont établies sur Mon Saint Coeur, et tu doutes ?

Que te faut-il encore, ô Peuple inconstant et tant aimé par ton Dieu, Peuple où Ma Sainte Grâce S'est manifestée tant et tant de fois. J'ai marché à côté de toi dans toutes tes batailles pour la Foi et Je t'ai soutenue avec les Prêtres et les Fidèles, avec tous Mes Martyrs morts pour Mon Saint Nom. Je t'ai donné un sol où fleurit l'abondance, et un coeur où fleurissent les Saints.

O France, si tu es debout aujourd'hui encore malgré ton ingratitude, c'est que tu as devant toi un Dieu Fidèle à Sa Parole.

Tu devras plier ton front et tu le feras devant ton Dieu. Je vais te prouver Mon Amour malgré tes turbulences, et tu verras, toi Mon Fleuron, refleurir ta terre avec tes Enfants tous rassemblés derrière la Bannière de Mon Divin Sacré Coeur Uni à Celui de Votre Précieuse Reine, Ma Très Sainte Mère, Patronne Bien-Aimée de ce Pays; à Qui tu dois encore ta vie. Si tu respires et si ton coeur bat encore, tu le dois à la Bonté de Ma Sainte Mère à ton égard : Elle t'a préservée pour que Mon Règne vienne et qu'il arrive sur votre terre choisie. Le Jour des Epousailles vient de sonner ».

De l’ouvrage « Vivez, avec Moi, les Merveilles de la Nouvelle Création du Père » :

- extrait du message « Le Seigneur S'adresse à Son Eglise » donné le 9 avril 1997, pages 251 et 252 :

« La France, que J'ai choisie pour que Mon Règne arrive sur la Terre; la France, qui reçoit l'Honneur d'accueillir son Roi et devenir, par Mon choix, la Souveraine des Nations après avoir reçu le titre de Fille Aînée de l'Eglise;

le Pays qui reçut la Grâce d'avoir pour Patronne principale Ma Très Sainte Mère ;

la France de Marie ne pourra même plus être consolée par la douce Mère de Dieu, car l'offense au Père Eternel va fermer les Cieux et priver les Peuples de Sa Grâce;

et à la France en incombe toute la responsabilité, et c'est pour cela qu'elle va souffrir la première. Malheureusement, tout le Mal se retournera contre celle qui a reçu tant de Grâces de la part de Dieu ».

- extrait du message « Français, aide-Moi à réparer Mon Eglise » donné le 6 octobre 1997, pages 373 et 374 :

« Si toi, France, Pays choisi par Ma Sainte Mère dont tu as fait ta Sainte Protectrice, tu crois être meilleure que le Pays qui tombe à côté de toi sans que tu sois touchée [le 26 septembre 1997, jour véritable de la mort de Saint François une partie de la Basilique d’Assise s’écroulait suite à un tremblement de terre ainsi qu’une deuxième fois le 3 octobre 1997, veille de la fête de Saint François d’Assise, aussi fort que le premier], tu te trompes ; car un Père qui a plusieurs enfants, ne saurait réprimander une partie de sa progéniture lorsque celle-ci commet une faute, et laisser l’autre partie vivre à sa fantaisie sans qu’Il ne se manifeste à celle-ci par une même réprimande. Un vrai père n’a aucune préférence et chacun de ses enfants reçoit la même part de son Amour.

Votre Père des Cieux vous aime, chacun du même Amour. Vous le constaterez le jour où Dieu vous donnera Son Royaume Eernel de Gloire ; sur la Terre comme au Ciel, chaque enfant est roi. Votre Père est le Roi de tout l’Univers […].

France, as-tu oublié la promesse de ton Baptême ? Toi, Fille aînée de l’Eglise, tu es concernée aujourd’hui avec tous tes enfants, les Français, les François [à savoir respectivement la France et l’Italie]. Dans tous les Pays, les âmes ont besoin de vous voir à l’œuvre pour commencer à croire que Dieu veut être le Premier Servi. Ne passez plus à côté de Sa Sainte Croix sans la voir. Si elle vous interroge encore, laissez-vous pénétrer de son Message d’Amour, car vous serez sauvés que par Ma Croix. Français, ne te couche pas, comme Jonas sous le ricin, pour attendre que Je ne te parle plus de Ma Croix, car J’écarterai de toi tout appui qui te soutient encore ; tu te verras tomber et tu entraîneras avec toi une multitude. Par Ma Sainte Croix, Je sauverai le Monde qui s’écroule. François, aidez votre Sauveur, Amen ».

Du cinquième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie » :

- extrait du message « Totus Tus » donné le 1 er janvier 2006, page 52 :

« Le Monde commencera à se réveiller par la France, dont Marie Très Sainte est la Reine et Patronne ».

   LE SAINT-ESPRIT ANNONCE :  "LE ROI HENRI V DE LA CROIX ET  LIEUTENANT DE DIEU" 260px-San_Michele_e_il_demonio%2C_Dosso_Dossi
Jeanne d'Arc servante de DIEU et envoyée de DIEU par la Grace de DIEU.


_________________
JEANNE LA GUERRIERE
HUBERT Jeannine
HUBERT Jeannine
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1680
Date d'inscription : 15/01/2015
Age : 68
Localisation : FRANCE - NORMANDIE

Admin aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum