Éléments d'information concernant la 1ère mise en examen d'Agnès Mignoni de juillet 2009
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Éléments d'information concernant la 1ère mise en examen d'Agnès Mignoni de juillet 2009

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Éléments d'information concernant la 1ère mise en examen d'Agnès Mignoni de juillet 2009

Message  Octo le Ven 13 Jan 2012 - 14:15

ÉLÉMENTS D'INFORMATION CONCERNANT LA PREMIÈRE MISE EN EXAMEN D'AGNÈS MIGNONI DE JUILLET 2009 !

Chers amis de VSJ,
Chers membres de VSJ,
Chers invités,

J'aimerais vous partager ces infos découvertes sur un autre blogue se rapportant à la première mise en examen d'Agnès Mignoni de juillet 2009 !

Octo !

--------------------------------------------

Les informatioons suivantes ont été rassemblées et publiées sur le blogue de petitremy par Anonyme le 16/12/2009 :

Agnès Mignoni, interpellée, incarcérée, innocentée et remise en liberté :

Nous reprenons point par point l’article d’Anne Sophie Luccioni du journal Corsica :

« Juillet 2009. Un homme originaire de Clermont Ferrand porte plainte contre une association religieuse de Vescovato pour « abus de faiblesse ». L’organisation serait soupçonnée d’escroquerie et de dérive sectaire.

Enquête :

• Elle se fait appeler « la messagère ».

Réponse : Lors d’une interview que l’on trouve actuellement sur « YOU TUBE », Agnès Mignoni explique au spécialiste qui la questionne pourquoi il faut employer le terme de messagère plutôt que celui de voyante. Voyante s’apparente à ésotérisme et vient forcément du subconscient de l’individu. Les voyants peuvent manipuler leurs clients afin de leur soutirer de l’argent.

Messagère est le terme qui désigne celle qui a pour charge de transmettre un message pour l’humanité toute entière. L’Auteur du message est forcément notre Dieu Trinitaire Lui-même, à travers Sa mère la Très Sainte, Pure et Immaculée Vierge Marie. La messagère n’est donc qu’un petit transmetteur de Dieu. L’importance de la messagère, sa personnalité, ses défauts et ses qualités s’effacent donc totalement devant la Puissance Divine du Message de Dieu. Par cette réponse nous vous demandons pardon si nos personnalités ont faussé vos jugements.

• Agnès Mignoni, 46 ans, prétend avoir des apparitions de la Vierge.

Réponse : Jamais on ne peut prétendre avoir des apparitions. Soit on les a, soit on ne les a pas. Lorsque le Ciel se manifeste à un de Ses enfants de la terre, dont nous faisons tous partit, Il choisit toujours selon Ses dessins sur Ses enfants les hommes.

• Elle lui aurait confié « la mission de préparer le monde au retour glorieux du fils de Dieu sur la terre ».

Réponse : En effet, en diffusant le Divin Décret d’Amour du Christ Roi, Prince de la Paix et Maitre des nations, la petite messagère de la Vierge Marie Reine de l’univers, permet à tous ceux qui le liront de se préparer au retour imminent de Jésus sur la terre. Ceci sans angoisse, sans peur et sans fausse honte, la petite messagère le fait comme en leur temps, l’ont fait Bernadette Soubirous, Jeanne d’Arc ou Mélanie Calvat de la Salette. Elle n’est donc pas chargée de faire croire ce message à quiconque mais bien de le diffuser, laissant le libre arbitre à chacun. Nous vous demandons pardon, si nos attitudes vous ont fait penser le contraire.

• Cette ancienne aide-soignante est la présidente d’une association cultuelle catholique créée à Vescovato en 2002(…)

Réponse : Ceci n’est pas exact. L’association n’a pas été créée en 2002, mais en 2004 avec la création du site internet : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pour diffuser le Divin Décret d’Amour et organiser des pèlerinages autour d’un prêtre catholique.

• (…) faisant l’objet depuis plusieurs semaines d’une enquête préliminaire du parquet de Bastia pour « abus de faiblesse sur une personne vulnérable en liaison avec une entreprise sectaire, abus de confiance et escroquerie ». A l’origine de cette enquête, un signalement reçu par l’Association de défense des familles et de l’individu victimes de secte (ADFI) d’Auvergne qui aboutit en juillet dernier à un dépôt de plainte d’un homme de Clermont Ferrant. Son épouse, fascinée par « la messagère », aurait fait don à l’Association « la famille Ave Maria de l’Enfant Jésus » des 12 000 €uros du compte familial.

Réponse : Ici nous demandons pardon à Jean-Luc Christian, le chanteur de notre petite famille qui sous la terrible calomnie de son cousin Stéphane s’est vu interpellé et perquisitionné à son domicile et à son cabinet professionnel à 6 heures du matin à Dunkerque par 4 hommes armés de la PJ de Bastia et de Nanterre, assistés par la PJ de Lille, le jour même de la fête de l’Immaculée Conception, le 8 décembre 2009. Après avoir subit la terrible injustice d’être fouillé, c'est-à-dire être totalement déshabillé, notre très cher Christian a été interrogé jusqu’à 22 heures et a été relâché totalement innocenté de cette calomnie. En effet, Christian, Chevalier servant et chanteur bien aimé de la très Sainte Vierge Marie a toujours aidé ses amis en difficulté. Ainsi, lui-même a donné à l’association plus de 2000 €uros. La PJ ne s’y est pas trompée.

• L’évêché d’Ajaccio dément toute reconnaissance officielle de cette organisation par l’Eglise Catholique et condamne fermement les agissements de ses dirigeants se prévalant notamment de prêtres suspendus de leur fonctions(…)

Réponse : Ici, nous sommes obligé de répondre avec beaucoup d’Amour a Jean Luc Brunin, présumé Evêque de Corse. Il n’a jamais pu ou voulu nous recevoir, alors même qu’ Agnès Mignoni est paroissienne de Vescovato qui dépend de son Evêché. Ainsi, lui-même n’a jamais fait le travail qu’ont accepté de faire des diacres, des prêtres, des religieux, des évêques, des cardinaux, le Pape Jean Paul ll et Benoit XVI.

Ainsi, comme il est demandé par la Vierge Marie Elle-même, dés le départ le livre du Divin Décret d’Amour du Christ Roi, Prince de la Paix et Maitre des nations, a été soumis au discernement de l’Eglise. Chacun, en lisant le Divin Décret d’Amour peut et pourra constater cette vérité constamment rappelée par le Ciel au fil des pages de tout remettre à Son Eglise Catholique, Sa Seule et Véritable Epouse.

Quelques dates : Dés le début des apparitions en 1986, tout est transmis au fur et à mesure au père Jean Luc Voillot, Bénédictin puis au père Gauthier à Paris.

En Corse au père Salvator du Couvent Saint Antoine puis au diacre de la paroisse de Vescovato, qui a même participé à l’élaboration du Divin Décret d’Amour
(Volume I), intitulé dans le texte : “Notes du diacre de la paroisse en latin à propos de la Croix Glorieuse, avec l’inscription JESUS CHRISTUS DOMINUS “.

Le père René Laurentin, éminent spécialiste des apparitions, qui s’est même servi du discernement dictée par la Vierge Marie Elle-même, en ce qui concerne les fausses apparitions des vraies. Ce discernement lui sert encore aujourd’hui pour étudier les nombreuses manifestations de la Mère de Dieu dans le monde. Voila ce qu’il écrivait lui même dans son ouvrage intitulé : Multiplication des apparitions de la Vierge Marie,(page 177) « sans note de non crédibilité ».

Ceci :

« Corse : Depuis 1986, à Paris et 1989 en Corse, apparitions présumées de la Vierge, puis à partir du 5 mars 1990 de la Croix Glorieuse.

La voyante, A.M., née le 23 mai 1963, mariée depuis le 5 aout 1989, a deux enfants dans un foyer uni. Mais les informations m’ont été communiquées, sous le sceau de la discrétion, commandée par l’Evêque, à la suite d’un article du Rosaire de la Corse, Juin 1990. La voyante « accueille la volonté de l’Evêque comme celle de Dieu et le remercie pour sa décision de prudence, car il met ainsi la messagère à l’abri de toute publicité personnelle, pour que Dieu Seul soit exalté. »

Dans Chrétien Magasine, le père René Laurentin, pour donner les dernières nouvelles des apparitions dignes de Foi dans le monde, parle d’Agnès Mignoni ainsi : « Agnès Mignoni, jeune et sympathique mère de famille de Vescovato et discrètement voyante elle-même, nous communique ces informations sur ce sanctuaire peu connu,… de Pancheraccia en Corse. » (Revue numéro 131).

Puis, dans Nouvelles de Corse, (revue numéro 152), il est dit : « Agnès Mignoni, qui a discrètement des communications avec la Vierge avait dû quitter l’Île de Beauté, il y a deux ans car l’administration Corse n’acceptait pas son fils à l’école(…). C’est donc une bonne nouvelle qu’Agnès Mignoni a pu retrouver son mari et son village, après la longue patience bénéfique pour l’avenir de son fils. (…) En juillet 2002. »

En Corse, le 11/10/2002, l’abbé Frédéric Compaoré écrivait en conclusion de sa lettre adressée à Agnès Mignoni, ceci :

« Courage, puisse le Divin Décret d’Amour être le triomphe de l’Amour sur nos surdités de haine et de séparations. Union de prières. Très fraternellement : Père Compaoré »
En Afrique, Monseigneur Constantin Guirma a donné son Imprimatur au Divin Décret d’Amour et ses lettres en réponse à la messagère montre, encore une fois que rien ne se fait sans l’Eglise. Ainsi la lettre de réponse de Mgr Constantin Guirma évêque émérite de Kaya disait le 13 septembre 2002 :


« Chère Agnès Mignoni

Petite offrande du Seigneur ;

Je vous remercie pour votre lettre du 23 juillet qui a mis beaucoup de retard avant de me parvenir m’apportant de vos nouvelles.

Vous êtes comme moi crucifié, plongé dans l’angoisse. On vous oblige à renoncer définitivement au Divin Décret d’Amour, à l’œuvre du Sacré Cœur et à Paray le Monial, disant que vous êtes possédée par le Diable. Là où la Vierge se manifeste, le Diable aussi fait son œuvre. Je ne trouve pas que l’enseignement que tu donnes soit contraire à la Sainte Ecriture et à la doctrine de la foi, ni au Magistère de l’Eglise.

Obéir à votre mari est tout à fait normal, car c’est lui qui te soutient. Garde beaucoup le courage et prie.

Je te porte dans ma prière et prie aussi pour moi.

Je te demeure profondément uni dans les Saints Cœurs de Jésus et Marie.

+Constantin Guirma
Evêque Emérite de KAYA »


Depuis le début, nous pouvons nommer le soutien de l’Abbé Louis Golvan et sa participation active pour les premiers pèlerinages.

En 2002 et le 28 aout 2003 réception du Divin Décret d’Amour, en main propre, par le Pape Jean Paul II au Vatican.

A partir de 2007, le père Patrick de Vergeron de la Fraternité Saint Jean devient le prêtre accompagnateur des pèlerinages de la famille spirituelle de l’Arche d’Ave Maria de l’Enfant Jésus.

Le 3 et le 30 mars 2009 visite au Vatican, avec remise des documents au père Stéphano et au cardinal Rode. Ceux-ci, nous donnent à chaque fois l’autorisation de circuler dans Rome et de recevoir la bénédiction du Pape Place Saint Pierre, en habit de prière.

Le 8 décembre 2009, en la fête de l’Immaculée Conception, nous remettons au père Stéphano et au cardinal Rode, un dvd filmé des apparitions et extases, intitulé à la demande de la Vierge Marie Elle-même :

« Inauguration du règne de Dieu sur la terre pour tous les prêtres de France et du monde entier : Remis au Vatican le 08 Décembre 2009 » .

En même temps est remis la photocopie intégrale de l’original du Divin Décret d’Amour, avec toutes les preuves de notre soumission à l’Eglise de Rome.

En tout début d’après midi, nous remettions aux gendarmes du Vatican les documents précités.

L’après midi même, tout était dans l’appartement de Benoit XVI.

• (…) « Cela fait plusieurs années que nous leur demandons d’arrêter de profiter de la faiblesse des gens en diffusant des informations concernant ces soi-disant apparitions. Nous avons également réclamé la fermeture du site internet suite aux nombreux appels téléphoniques reçus de prêtres et paroissiens du continent suspicieux à l’égard de cette organisation », souligne Stéphane Sclavo, secrétaire personnel de Mgr Brunin, évêque de Corse.

Réponse : Texte du Cardinal Ratzinger du 13 mai 2000

« N'éteignez pas l'Esprit, ne méprisez pas les prophéties, mais discernez la valeur de toute chose, ce qui est bien, gardez-le » (5, 19-21).

À toutes les époques est donné à l'Église le charisme de prophétie, qui doit être examiné, mais qui ne peut être déprécié. À ce sujet, il convient de tenir compte du fait que la prophétie, au sens biblique, ne signifie pas prédire l'avenir, mais expliquer la volonté de Dieu pour le présent, et donc montrer la voie droite vers l'avenir.

Celui qui prédit l'avenir satisfait à la curiosité de la raison, qui désire ouvrir le voile de l'avenir; le prophète, quant à lui, satisfait à l'aveuglement de la volonté et de la pensée, et éclaire la volonté de Dieu comme exigence et indication pour le présent. Dans ce cas, l'importance de la prédiction de l'avenir est secondaire.

Ce qui est essentiel, c'est l'actualisation de l'unique révélation, qui me concerne en profondeur: la parole prophétique est un avertissement ou encore une consolation, ou même les deux à la fois. En ce sens, on peut associer le charisme de la prophétie à la catégorie des « signes des temps », qui a été remise en lumière par le Concile Vatican II:

« L'aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger? » (Lc 12, 56).

Par « signes des temps » dans ces paroles de Jésus, il faut entendre son propre chemin, lui-même. Interpréter les signes des temps à la lumière de la foi signifie reconnaître la présence du Christ en tout temps. »

Ainsi, à aucun moment, ni par courrier, ni par appel téléphonique, l’évêché de Corse ne nous a signifié que nous devions cesser les diffusions de messages venant du Seigneur. La raison en est simple, il n’en n’a pas l’autorité. Cependant, en mai 2009, l’évêché nous écrit demandant d’arrêter nos activités.

Nous éditons sa lettre sur le site.

Agnès Mignoni lui répond que le pèlerinage prévu à Jérusalem avec Etoile Notre Dame ne peut être différé.

Les ares ont été versés et chacun aurait trop perdu financièrement.

Dés juillet votre article apparait au mépris de toute prudence et de toute vérification.

• En effet, suite à la démission d’Agnès Mignoni en avril 2009, des membres de l’organisation aurait évoqué sur leur site un « besoin d’espèces sonnantes et trébuchantes »

Réponse : Ceci était une proposition, de la part de Jean Luc Christian, notre chanteur qui trouvait un peu lourd d’être parmi les seuls à soutenir financièrement l’organisation des pèlerinages et la diffusion par l’impression des livres, sans compter les avances financières qui étaient faites aux uns et aux autres avec parfois la désagréable surprise de ne pas être remboursé.

• Un message entendu par les croyants comme en témoignent les nombreux dons reçus au profit de « la famille Ave Maria de l’Enfant Jésus ». Des sommes allant de 10 à 2000 €uros sous forme de chèques et de virements accompagnées de demandes de prières.

Réponse : Comme nous l’avons déjà dit et comme le prouve la mise en examen de Jean Luc Christian, d’Agnès Mignoni, d’ Arlette Mouriaux, d’ Henri de Rancourt par la PJ de Nanterre, ces accusations ne tiennent pas vue les entrées et sorties des comptes de l’association et de ceux des personnes précitées. En dehors des sommes données pour les pèlerinages, tout autre somme a été offerte sans appel d’aucune sorte. Se référer à l’enquête qui sera clôturée par le parquet de Paris et celui de Bastia. Toutes autres supputations seraient diffamatoires.

• Certains témoignages feraient également état d’un projet de vie communautaire. Les cinquante membres de l’association avaient pour intention de faire l’acquisition d’un couvent situé dans le Cap Corse et de le baptiser « la cité de l’Immaculée ». Certaines personnes auraient été prêtes à tout quitter pour venir s’y installer.

Réponse : Ceci n’est pas exact. Selon les écrits du Divin Décret d’Amour, Notre Seigneur parle de la création d’un nouvel Ordre monastique dirigé et organisé par Lui-même lors de Son retour Glorieux. En aucun cas il est question que les membres de l’Association achètent un lieu communautaire. Tout ceci est précisé dans le Divin Décret d’Amour. Il nous dit que cela sera en Corse, que le lieu sera un don de personnes que nous ne connaissons pas. Il dit aussi que personne ne pourra empêcher la réalisation de Son Projet qui doit sauver le monde de la destruction. Ceci est donc bien un projet divin qui dépasse totalement les personnes que nous sommes.

• « Le culte fondé autour de la personne d’Agnès Mignoni, les dons d’argent récurrents, le projet de vie en communauté, les témoignages inquiets de dérapage…Tous les éléments de cette affaire sont pour le moins troublants. La prise en compte de ces données peut amener à penser que l’on se trouve face à un cas de dérive sectaire. Il faut cependant rester prudent et attendre que les autorités judiciaires se prononcent sur le sujet », nous indique-t-on de source religieuse.

Réponse : Autour d’Agnès Mignoni, des amis décidés à la protéger dans ce calvaire qu’elle vit depuis plus de vingt ans avec les persécutions, les calomnies et les faux témoignages qui accompagnent toujours et systématiquement les messagers de la Vierge Marie. S’ils ont un culte, ces amis, c’est celui de notre Seigneur Jésus Christ à travers les cinq blancheurs du règne de Dieu sur la terre. Entre eux ils cultivent cet Amour dont Jésus dit : « On reconnaitra que vous être mes disciples à l’amour qu’il y aura entre vous ». Ils sont fidèles à l’Eglise Catholique Romaine représentée par sa Sainteté le Pape Benoit XVI. Pas de risque de dérive sectaire en suivant le Pape, ce qui n’est pas le cas de ceux qui suivent la Franc Maçonnerie en désacralisant l’Eglise de France et en désobéissant de façon aveugle au Pape Benoit XVI. Nous sommes allés à Rome afin de témoigner de notre attachement à Benoit XVI et afin de demander pardon au nom de l’Eglise de France pour sa désobéissance.

• Témoignage. Au nom du père Jules Mignoni, le mari de « la messagère »

Que pensez-vous de cette plainte portée contre l’association de votre épouse ?

« Je soutiens totalement le plaignant, car certains membres en font partie pour soutirer de l’argent aux plus faibles. Je me bats depuis le début contre ma femme pour qu’elle arrête de parler de ses soi-disant visions. J’ai même essayé de la convaincre de quitter cette organisation, en vain. »

Réponse : Je ne sais pas qui Jules Pierre Mignoni doit soutenir, sa femme qu’il suivait avec assiduité dés le début ou un calomniateur ? Pourquoi, Jean-Luc Christian a-t-il été arrêté d’une manière aussi brutale, lui qui serait la seule victime à qui a été « soutiré » de l’argent ? Pourquoi Jules Pierre Mignoni dit-il qu’il se bat depuis le début contre les visions de son épouse ? Comment peut-il ignorer ce que vivait sa femme alors qu’il s’est marié avec elle le 5 aout 1989 et que celle-ci eut sa première apparition le 23 juin 1986 ? Pourquoi dit-il qu’il essayait en vain de la convaincre de quitter l’organisation, alors que lui-même était présent durant les différents pèlerinages de Paray le Monial ; Notre Dame du Laus ; la Salette ; Garabandal ; Medjugorje ; Rome ; Pancheraccia où il était le parrain pour le baptême catholique par un prêtre Catholique d’Anne-Lyse et en habit de prière, tous frais payés par l’association ?

• Vous affirmez que votre femme est manipulée…

« Exact. Avant cette histoire nous avions une vie de famille normale. Mon épouse ne s’était jamais présentée comme « la messagère » et n’avait jamais envisagé de créer d’association religieuse. Tout a dérapé en 2002, suite à la rencontre d’un homme en Charente qui fait aujourd’hui partie de cette communauté. Ils ont même essayé de la pousser au divorce en répandant des rumeurs à mon sujet. Elle, en attendant, consacrait tout son temps et son salaire à cette association.

Réponse : Ceci n’est pas exact, Jules Pierre Mignoni participait à la vie de l’association. Il était un mari aimant et attentionné. Il récitait le chapelet en famille, chaque jour avec ferveur depuis le pèlerinage à Medjugorje en1997. Il aimait Dieu. Depuis la mort de ses parents en 2002 et 2004, peu à peu, il change, se révolte contre Dieu, accuse sa femme injustement et cherche à la blesser en reniant toutes les apparitions qu’elle reçoit. Devenu colérique et violent vis-à-vis de sa femme, celle-ci est obligée de se réfugier chez une amie près de chez elle. De par ses convictions, jamais Agnès Mignoni n’aurait tenté de divorcer réellement, par contre sous la menace du divorce, avec le partage des biens en vue, Jules Pierre a fini par se calmer. Quant au temps passé pour l’association, il était réduit par le temps de travail d’aide soignante, le temps à s’occuper des enfants et de la maison.

• Cette association pourrait-elle être dangereuse ?

« Oui. Ils sont venus jusqu'à mon domicile pour me menacer parce que je refusais de soutenir ma femme dans sa démarche. Sans parler de ma fille qu’ils ont abandonnée en juin sur une autoroute à Mayenne lorsqu’elle a refusé de les suivre lors d’un retour de pèlerinage à Jérusalem… »

Anne Sophie Luccioni

Réponse : Jules Pierre Mignoni qui accuse les amis de sa femme de manipulation est passé maitre dans l’art de manipuler les situations à son avantage. Nous étions tellement heureux lorsqu’il nous a invités à passer du temps chez lui, dans sa maison de Vescovato. Nous ne pensions pas qu’il transformerait la vérité au point de dire que nous étions venus le menacer chez lui. Il venait avec nous et nous faisait visiter les lieux si beau de la corse. Il nous faisait rire avec ses bonnes blagues corses et son humour débordant.

Nous savions qu’il ne suivait plus sa femme et nous respections cela.

Pour ce qui s’est passé en Mayenne, nous avons été entendus par la Gendarmerie de Laval. La seule personne qui devrait être incriminé aujourd’hui serait le docteur Sanchez de Bastia qui n’avait pas expliqué à la mère de l’enfant qu’elle était la nature de sa maladie et pourquoi il était important qu’elle n’arrête pas ses médicaments. Il a fallu attendre ce moment tellement grave et dangereux ou la jeune fille est tombé dans une crise très dangereuse où elle à frappé le conducteur de la voiture, frappé les autres passagers du véhicule et à fini par se jeter hors de la voiture alors qu’elle roulait encore. Ensuite ce sont les gendarmes qui la prennent en charge et l’hospitalise à Laval. C’est à ce moment la que nous découvrons la vraie nature de la maladie de la jeune fille. Faut-il que soit incriminé ce docteur Sanchez pour son incompétence ou pour sa manipulation dangereuse ? L’enquête le mettra-t-il en cause ou la mère de la jeune fille devra-t-elle subir seule cette terrible injustice ?

Quoi qu’il en soit que Dieu nous bénisse et que vienne vite Son retour sur la terre.

• Henri de Rancourt

Pere Patrick de V. le 12/01/2010

"A partir de 2007, le père Patrick de Vergeron de la Fraternité Saint Jean devient le prêtre accompagnateur des pèlerinages de la famille spirituelle de l’Arche d’Ave Maria de l’Enfant Jésus."

Ceci n'est pas exact: je suis ce prêtre, et je n'ai jamais cautionné, ni par oral ni par écrit ni en privé ni en groupe, les manières scabreuses et contradictoires de cette jeune femme et de ses suivants. Trop compulsifs et désobéissants, ils ont produit de très nombreux désastres. Certes je les connais pour les avoir vus intégrés dans deux pélerinages en 2008, qui avaient pour objet de faire une démarche de Repentir Mondial à Dieu le Père Abominé par décision unanime des Peuples (ONU 2005, voir site [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Père Patrick

SOURCE : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum