Le Grand Monarque - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le Grand Monarque

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Invité le Lun 2 Aoû 2010 - 10:50

@ Ephémère

je rejoins les propos de Lacroix et de Tarcissium,

Si vous voulez faire votre propre opinion sur le Roi qui doit venir sauver la France, lisez le livre de Marie-Julie Jahénny de la Fraudais à qui Jésus et Marie ont confiés tous les évènenements concernant la venue du Roi.

Violaine
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Invité le Lun 2 Aoû 2010 - 11:17

Bonjour Ephémère

Bien sur Violaine Marie-Julie est vraiment l'incontournable en ce qui concerne le Grand Monarque.Le Seigneur lui a dit c'est ton roi.De plus c'est à la Fraudais qu'il y a eu le plus extases sur le grand Monarque.Je vous recommanderai

1/Henri V de la Croix par le Père Bourcier(petit livre rouge édition Résiac)

2/ Les Saintes Plaies de Notre- Seigneur Jésus- Christ et Henri de la Croix(petit livre vert édition Résiac)

3/ Marie-Julie Jahenny une vie mystique éditeur Pierre Téqui


4/ Les Prophéties de la Fraudais du Père Roberdel édition Résiac.

Il y en a d'autres mais les deux petits livres sont consacrés au Grand Monarque.

Voilà Ephémère

Cordialement dans le Christ
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Octo le Lun 2 Aoû 2010 - 11:33

Joannes Maria a écrit:@ Tarcisius et à tous,

Il me semble important de souligner que j'ai répondu à éphémère, car notre administrateur Octo, ma dit qu'il y avait une question pour moi en mp en ces termes :

"Joannès,

Allez dans le sous-Forum "Le Salon des Invités" car un invité a une question pour vous !

Octo !"

Donc l'initiative de la réponse ne vient pas de moi personnellement.

Cela m'a été demandé, j'ai répondu tout simplement.

Bien cordialement à tous en Jésus et Marie.

Joannes Maria.

@ Joannès Maria :

Quand j'ai dit qu'il y avait une question pour vous, je voulais dire que cette question s'adressait à tous ceux qui s'intéressaient à ce sujet, DONC vous, Marlène, lacroix, Territoire, etc.

J'ai envoyé le même MP aux autres sus-mentionnés !

Par ailleurs, même si l'initiative ne vient pas de vous, cela n'est pas interdit d'en prendre !

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Invité le Lun 2 Aoû 2010 - 15:03

@ Lacroix

merci d'avoir complèter mon message pour Ephémère

Violaine
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  éphémère le Ven 6 Aoû 2010 - 12:40

Merci.
 
J'ai lu tous les livres de La Fraudais.
 
Cela ne pas convaincu.
 
Je dirais même, que Marie-Julie fut un personnage assez spécial.
 
 
Je manque de temps, mais je reviendrai dès que possible.
 
Une autre question, ce forum acceuille-t-il ce que l'on nomme des "sédévacs" ? Le Grand Monarque - Page 2 225905 
 
Dans le but de discuter charitablement de ce point de vue?
Anonymous
éphémère
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 12:54

éphèmère a écrit
Je dirais même, que Marie-Julie fut un personnage assez spécial.



pouvez-vous être précis à ce sujet?

Merci



Cordialement dans le Christ
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  éphémère le Ven 6 Aoû 2010 - 15:35

Bonjour lacroix
 
Si vous me le permettez je reviendrai demain, avec des précisions, aujourd'hui je manque de temps.
 
A demain
 
Si Dieu le veut!
Anonymous
éphémère
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Invité le Ven 6 Aoû 2010 - 16:14

Oui bien sûr.


Que la très Sainte Trinité vous bénisse.


Cordialement dans le Christ
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  éphémère le Sam 7 Aoû 2010 - 9:13

Mais qui est donc cette Marie-Julie Jahenny ?

 

En voici un tout petit échantillon puisé dans l'oeuvre de Pierre Roberdel :

 

Marie Julie avec la Sainte Vierge :
Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain. Resiac, p. 181-182 a écrit:MARIE-JULIE EN FAMILIARITE AVEC LA VIERGE

Marie, l'Immaculée, se présente.

«Je vous salue, ô Marie, toute pleine de grâces, le Seigneur est avec vous.

—           Viens, mon enfant. C'est moi qui suis ici, avec tout l'amour de mon coeur.

—           Quel bonheur, ma Mère, de vous retrouver !

—           Je guéris les plaies de l'âme souffrante. Je les embaume... Viens, je vais te faire passer à mon Fils.

—           Ah ! ma Mère, je m'ébahis bien encore d'aller vers lui.

—           Mon Fils aime mieux recevoir une âme dans la peine que dans la joie car il la console.

—           Bonne Mère, conduisez-moi, je vous en prie.

—           Mais, que me donneras-tu pour ma peine ?

—           Mon coeur, ma Bonne Mère.

—           Et encore ?

—           Bonne Mère, je n'ai rien. Voudriez-vous une petite fleur que j'ai là ?

—           Je voudrais ton crucifix.

—           Je ne peux pas vous le donner, ma Mère, c'est mon soutien et ma force sur la terre.

—           Veux-tu me le donner ? Moi, je resterai toujours avec toi.

—           Ma bonne Mère, je préfère mon crucifix.

—           Je t'en donnerai un autre.

—           J'aime mieux le mien parce que j'ai vécu quatre ans avec lui.

—           Eh bien ! garde-le. Mais pour ce refus tu me feras une prière.

—           Laquelle, bonne Mère ?

—           A la fin de tes oraisons du matin, tu feras sept à dix minutes d'oraison sur mes douleurs. Ce sera pour moi un bonheur immense. Je voudrais que cette dévotion se ranimât.

—           Je le ferai, je vous le promets, ma bonne Mère».

 

Un autre jour la Vierge dit :

 

«Il faut bien, aussi toi, mon enfant que tu fasses pénitence.

—           Oh ! je le fais bien, ma Mère.

—           Pas encore beaucoup.

—           Ah ! si vous étiez là, vous verriez bien.

—           Je suis là, mon enfant.

—           Oui, mais il ne faut pas que vous, ma bonne Mère. II me faudrait aussi un prêtre pour le salut de mon âme.

—           Laisse-moi te dire un mot...

—           Bonne Mère, vous dites toujours que je ne souffre guère. Eh bien ! venez donc un peu à ma place et le lendemain, vous diriez que c'est trop.

—           Mon enfant, je voulais savoir ce que ton cœur aurait dit.

—           Dame, ma bonne Mère, je dis tout comme je pense.

—           Et, je t'en remercie.

—           Oh ! il n'y a pas de quoi» !

 

 


 

Les "grâces" qui lui sont accordées :
Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain. Resiac, p. 195 a écrit:

 

Il arrive fréquemment que l'extatique contemple les événements dans un soleil, à la manière de sainte Anne-Marie Taïgi. Nous savons que celle-ci voyait tous les événements passés, présents ou futurs, dans un soleil mystérieux, de la taille du soleil naturel, qui se tenait constamment devant elle, à environ un mètre cinquante, un peu au-dessus de ses yeux. Celui de la voyante de la Fraudais ne se manifeste que dans certaines extases.

 

Le soleil de Marie-Julie fut obtenu d'une façon curieuse. Le 4 mars 1880, saint Thomas d'Aquin, «qui a son soleil», lui apparaît.

 

«Saint Thomas, dit-elle, si vous vouliez me le donner, ce soleil ? Non pas pour moi ni pour mes amis, mais pour le cher entrelaceur de tous les mérites. Il verrait dedans ce que l'amour infini ne laisse pas tant voir aujourd'hui».

 

L'entrelaceur, c'est l'abbé Rabine qui ne comprend rien aux voies de sa pénitente. Le saint réplique :

 

«Jamais, pour cet œil, cette demande ne sera exaucée. — A cause, saint Thomas ?

 

— Parce que jamais la lumière ne viendra le ramener dans le chemin véritable de l'Oeuvre du Bon Dieu».

 

Or, le 16 mars suivant, la Vierge elle-même propose ce soleil à Marie-Julie :

 

«Ma chère enfant, le don que mon Fils va te faire, c'est celui du soleil divin...Du matin au soir, tu pourras t'instruire de toutes les connaissances, de tout ce qui se produira dans le ciel, dans l'enfer, dans le lieu d'expiation, sur terre et dans tout l'Univers. Voilà la merveilleuse connaissance dans laquelle tu vas entrer. Tu verras dans la divinité toutes les choses du ciel et de la terre. Ce sera un grand moyen de protection pour mon peuple, s'il veut s'incliner sous la bonté de ton Bien-Aimé. Tu verras tout cela, non pas humainement mais divinement.

— O bonne Mère, quelle mission vous me donnez ! J'aimerais mieux — mais je n'ai point de volonté — j'aimerais mieux rester dans la simple mission où je suis encore...»

 

 


 

 

Mais il faut reconnaître que la "Sainte Vierge" reconnaît ses hauts mérites, "Elle" qui lui confesse le 1° janvier 1878 ceci :
Pierre Roberdel - ]Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain. Resiac, p. 216 a écrit:

 

Ma chère enfant, tous les saints du ciel ont souffert de différentes manières mais je t'assure que tu surpasses en é­preuves et en souffrances tous ceux qui sont dans la gloire.



 


Au vu de ce document : Pierre Roberdel - Les prophéties de La Fraudais. Resiac, p. 62... Je ne peux placer l'imgage, le mode invité ne permettant pas les liens.

 

Mais dans le voluime indiqué ci-haut à la pge mentionnée vous trouverez un croquis de Marie-Julie par Adolphe Charbonnier. La stigmatisée est recroquevillée dans une position incompréhensible.

 

Permettez-moi de préciser la chronologie des faits de la Fraudais durant l'Episcopat de Mgr Fournier :

 

1° - ) Marie-Julie Jahenny : Le 20 mars 1873, elle prévient sa famille que le lendemain, vendredi, elle recevrait les cinq plaies.

 

Il faut cependant dire que la première impression ne laisse, semble t'il, rien présager de bon :

Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain, pp 41-42 a écrit:

 

Le curé de Blain s'empresse d'aller à Nantes prévenir Monseigneur Fournier et le prier d'envoyer, dès le vendredi suivant, une commission d'enquête. Le curé de la cathédra­le l'abbé Audrain, lui aussi parle de l'évènement à ses confrères. L'émotion est grande. Le grand-vicaire Rousteau et deux professeurs de l'école de médecine, M.M. Vignard et Joüon, sont délégués par l'évêque pour l'examen du cas.

 

La mère Jahenny, le mercredi précédent, arrive à la cure de Blain et déclare de la part de sa fille :

« Si, vendredi, les médecins viennent de Nantes à la Fraudais et que le docteur Sortais les accompagne, Marie dit que sa présence empêchera le sang de couler ».

Elle aurait ajouté : « et qu'aucun médecin ne touche à ma fille, le sang ne coulerait pas ».

 

La commission commence, dès le jeudi soir, son en­quête à la Fraudais. Le clergé de Blain n'a pas transmis la défense signifiée par la mère Jahenny.

 

Le vendredi 28 mars, une grande foule s'amasse peu à peu au village, de cinq à dix mille personnes, plus près de dix mille. Aucun reporter n'a décrit le spectacle que cela dut offrir dans ce hameau de treize feux, dont les rues et les chemins sont fort boueux, en cette saison, surtout que le village est situé en lieu bas et humide.

 

Dès huit heures du matin, les commissaires arrivent à la Fraudais, flanqués d'un certain nombre de médecins des environs... dont ceux de Blain. Dès qu'on les aperçoit, on va les avertir que le sang coule depuis une demi-heure à la main gauche.

 

Quand ils se présentent sur le seuil, Marie-Julie s'écrie : « Le sang ne coulera pas ! On a désobéi à Dieu ». L'écho s'en répercute dans la foule : il y a des remous, des murmu­res et quelques blasphèmes...

 

L'enquête se prolonge. Au dehors les gens s'impatien­tent et l'on doit les admettre. Le défilé dure plusieurs heu­res. Chacun peut voir la stigmatisée étendue sur son lit, les plaies visibles aux mains mais le sang ne coule pas... L'opi­nion qu'ils répandront ne sera guère favorable.

 

 


Le rapport des médecins sera encore moins positif :
Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain, pp 42-43 a écrit:

 

Rapport de la commission d'enquête médicale :« A notre première visite. nous avons constaté, sur la paume des mains et la plante des pieds, des taches noirâ­tres, de 15 mm de diamètre, ayant au centre un point plus saillant et plus noir, constitué par du sang coagulé dans une petite plaie ».

 

Le rapport est long. Bref, il en résulte :


    a° - que rien d'anormal n'existe dans le dos des pieds et des mains.

    b° - La quantité de sang répandu est en rapport avec ce que peuvent naturellement produire des écorchures de cet or­dre.

    c° - L'apparition du sang à la main gauche avant l'heure an­noncée, la suspension absolue de l'écoulement à notre arrivée, le motif bizarre allégué par la jeune fille pour expli­quer la non-exécution des promesses divines... tout paraît de nature à infirmer singulièrement sa véracité.


 

Nous concluons que les plaies n'ont aucun caractère surnaturel, que l'écoulement du sang a été en rapport natu­rel avec l'importance de ces plaies, qu'il y a eu simulation pendant la crise nerveuse et que les phénomènes de la Frau­dais ne sont pas miraculeux.

 

Nantes le 29 mars 1873

Docteur Joüon — Docteur Vignard.

 

 


Pour savoir qui était Mgr Fournier,évêques de Nantes , ll faut aller sur catholic - hiérarchy . org . / bisohops / bfourf  . html

Il se rend à La Fraudais le 17 juillet 1874, puis à Rome en 1877 pour les noces d'or de Pie IX; il en profite pour se rendre au Saint-Office :
Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain, p. 88 a écrit:

 

Dès le lendemain de son arrivée à Rome, Monseigneur Fournier et son secrétaire se rendent au Saint Office pour obtenir une audience. Celle-ci est fixée au jour suivant, à dix heures. Pendant l'heure de l'audience, l'abbé Pothier est invité à se promener dans le vaste corridor du premier étage. Le commissaire général reconduit sa Grandeur jusqu'à la portière de sa voiture et lui dit : « Monseigneur, il est entendu que vous rentrez à Nantes, le front haut et le coeur léger ».

 

Cependant l'évêque a compris qu'il a été dénoncé à propos de l'affaire de Blain. Ulcéré, il veut envoyer, sur le champ, la démission de sa charge. Son secrétaire essaie de l'en dissuader.

 

Il est difficile de se prononcer d'une façon décisive sur la réalité de ce prétendu blâme infligé à Monseigneur Fournier. Le commissaire du St Office, Monseigneur Sallua, lui rendra publiquement hommage, trois ans plus tard.

 

« Ayant eu à traiter avec lui de certaines affaires des plus graves, j'avais pu admirer les rares vertus et les qualités de cet homme si éminent ».

 

Cela ne résoud rien.

 

 


Il meurt peu de jours après, à Rome même, le 9 juin 1877.

 

Voici le décor posé, les dates fixées ...

  

Introduisons alors le troisième personnage : le Cardinal Rampolla

 

Ordonné prêtre en 1866, à 23 ans,..Voici sa biographie succincte durant la période qui nous intéresse :

 

1873-1875 - Membre de la Congrégation pour les affaires religieuses extraordinaires, et chanoine de Sainte Marie Majeure (1874).

1875 - il est envoyé en Espagne comme auditeur de la Nonciature. Il n'en reviendra qu'en

1877 - lorsqu'il fut nommé secrétaire de la Propagande pour les affaires orientales.

 

Roberdel dans son livre intitulé Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain, aux pages 223-224 :
Pierre Roberdel - Marie-Julie Jahenny, la stigmatisée de Blain, pp 223-224 a écrit:

 L'INTERVENTION DU SAINT OFFICE.

 

Deux points sont acquis : les sacrements furent supprimés, sauf en cas de danger de mort, au début de juillet 1877, par le vicaire capitulaire, Monseigneur de l'Espinay, vingt-deux jours après la mort de Monseigneur Fournier ; ils furent rendus officiellement le 28 décembre 1888.

 

Les voisines de Marie-Julie savent qu'elle fut longtemps sans faire ses pâques : l'une affirme « pendant huit ans », deux autres disent « pendant neuf ans ». L'ancien curé de Blain, successeur de monsieur Baschelier, l'abbé Lequeux signalait huit ans. Madame Schoofs note qu'au 27 mars 1887 elle est encore dans le plus profond abandon spirituel. Cela ne cadre pas. Son curé lui avait-il, quand même, concédé, deux ou trois fois, l'unique communion pascale avant la décision de décembre 1888 qui lui rend pleinement l'usage des sacrements ? Nous voudrions l'espérer, pour l'honneur du chanoine Baschelier.

 

Madame Grégoire signale que des interventions du Pè­re Vanutelli et de l'abbé Daurelle provoquèrent l'envoi à la Fraudais de deux représentants du Saint-Office. Ce fut d'a­bord la venue du R.P. Cormier, supérieur général des dominicains. Puis, au début de septembre 1886, vint le R.P. Semenenko, consulteur du Saint-Office. Le rapport de ce der­nier, pourtant pleinement favorable — trop sans doute et vexant pour le clergé de Blain — ne suffit pas, puisqu'il fallut attendre encore plus de deux ans.

 

L'abbé Baschelier riposta-t-il en allégeant un cas grave de possession diabolique ? On semble l'insinuer. A la demande du curé de Blain, déclara Marie-Julie à son ancienne secrétaire, toujours bien vivante et qui nous a demandé de ne pas manquer de le dire, le pape Léon XIII envoya le cardinal Rampolla pour l'exorciser. Marie-Julie a montré le coin du lit où il déposa son crucifix. Le cardinal aurait déclaré : «Le travail n'a pas été pénible et pour cause, il n'y avait point de possession». Le chanoine Jarnoux nous écrit : «J'ai entendu, jadis, monsieur le chanoine Boisselier me parler de la visite du cardinal Rampolla, venu en mission à Blain, avec des docteurs, pour étudier son cas». Mademoiselle Imbert semble ignorer cette visite, elle ne retient que celle du père Semenenko.

 

 



[/list]Le Cardinal Rampolla s'en fut exorciser Marie-Julie Jahenny ! Rien de moins !


 

Une chose semble sûre ...  il paraît difficile de croire à une opposition avérée du Cardinal Rampolla envers Marie Julie Jahenny !

 

Voilà, pourquoi Marie-Julie me pose de sérieux doutes.
 
Anonymous
éphémère
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Le Grand Monarque - Page 2 Empty Re: Le Grand Monarque

Message  Octo le Sam 7 Aoû 2010 - 10:55

éphémère a écrit:Merci.
 
J'ai lu tous les livres de La Fraudais.
 
Cela ne pas convaincu.
 
Je dirais même, que Marie-Julie fut un personnage assez spécial.
 
 
Je manque de temps, mais je reviendrai dès que possible.
 
Une autre question, ce forum acceuille-t-il ce que l'on nomme des "sédévacs" ? Le Grand Monarque - Page 2 225905 
 
Dans le but de discuter charitablement de ce point de vue?

@ éphémère :

Ça dépend...!!???

Si le débat est civilisé et ouvert sur la Vérité, oui ! Sinon, on vous envoie le despote de service, et j'ai nommé, Octo Despo ! Octo Despo-2

Essayez-vous et vous verrez !

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Octo
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum