L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Octo le Lun 9 Aoû 2010 - 13:21

Mari-Loli de Garabandal dit que l'Avertissement arrivera au moment où le communisme aura envahi le monde !



Mari-Loli

Mari-Loli de Garabandal dit que l'Avertissement arrivera au moment où le communisme aura envahi le monde…..


Si nous regardons bien…..

Au temps de la guerre froide, quelques pays d’Afrique, entretenaient avec la Russie ou l’URSS d’étroites relations politiques militaires et économiques. Néanmoins, la Russie reste bien loin de l’Afrique ; au Gabon, elle n’a pas de place dans les préoccupations quotidiennes. Alors il est plus difficile de réciter le Rosaire pour obtenir de la Ste Vierge, la consécration de la Russie à son Coeur Immaculé, par le Pape et les évêques unis à lui.

« La Très Sainte Vierge désire que la Russie soit consacrée à son Coeur Immaculée. Pourquoi ? Pour que son Fils règne en Russie, pour que le règne de Notre Seigneur revienne dans ce pays qui est maintenant le pays livré à Satan pour détruire le règne de Notre Seigneur Jésus Christ dans toute l’humanité, dans le monde entier. Alors la Très Sainte Vierge, elle qui a écrasé la tête du serpent, elle qui lutte contre Satan, sait que c’est la qu’il faut porter la bénédiction de Dieu. Et c’est pourquoi elle a demandé que la Russie soit consacrée à son Coeur Immaculé : elle veut être Reine de la Russie pour y faire régner son Fils. » (Mgr Lefebvre – Sermon – Pâques 1984)

A Fatima au Portugal, le 13 juillet 1917, Lucie entend la Sainte Vierge : « Dieu va punir le monde de ses crimes par le moyen de la guerre, de la famine et de persécutions contre l'Eglise et le St Père. Pour empêcher cette guerre, je viendrais demander la consécration de la Russie à mon Coeur Immaculé et la communion réparatrice des premiers samedis ».

La Russie est la pièce clé de la Paix pour le Monde.

URSS ou Russie ?

En Juillet 1917, la Ste Vierge ne parle pas de l'URSS encore inexistante. En 1922, sous le régime sanglant de Staline, la Russie devient l'URSS : Union des Républiques Socialistes Soviétiques. Par la terreur, Staline applique la politique marxiste et instaure le Communisme. En juin 1929, la Sainte Vierge demande de consacrer non pas l'URSS mais toujours la Russie. Pourquoi ? En 1929, la soviétisation de la société russe par Staline, sorti vainqueur de la guerre civile, s'aggrave par la mise en place de la réforme agraire et du programme de collectivisation, point clé du Communisme. Il s'en suit une immense misère des populations et particulièrement en Ukraine, une effroyable famine avec plusieurs millions de victimes !

Le 19 mars 1937, dans l'encyclique Divini Redemptoris, le pape Pie XI, condamne le Communisme : « Le Communisme est intrinsèquement pervers, et l'on ne peut admettre sur aucun terrain la collaboration avec lui de la part de quiconque veut sauver la Civilisation Chrétienne ». Mais la Russie n'est pas encore consacrée au Coeur Immaculé de Marie. C'est pourtant la condition de la conversion de ce pays, aux limites géographiques bien définies, habitée par un peuple bien précis. Il s'agit de la conversion non seulement des populations mais aussi une régénération des institutions de la Russie qui deviendra, par ce fait, une authentique chrétienté. La Vierge ne demande pas la consécration de l'URSS : fiction du mondialisme marxiste, dans lequel n'importe quel pays pourrait être inclus. En 1989, soixante ans après la demande de la Vierge, la consécration de la Russie par le Pape et tous les Évêques unis à lui n'a pas eu lieu. Pourtant, le 9 Novembre 1986, la chute du Mur de Berlin signe apparemment l'effondrement du Communisme : l'URSS disparaît et la Russie en tant que nation est à nouveau proclamée. Pourtant, le marxisme qui inspirait le Communisme, plus vivant que jamais, donne naissance à une nouvelle forme politique : le mondialisme socialiste. « .Nous conduisons toutes nos réformes en conformité avec la voie socialiste. C'est dans le cadre du socialisme, et non pas à l'extérieur, que nous cherchons les réponses à toutes les questions qui se posent… Ceux qui espèrent que nous allons nous éloigner de la voie socialiste seront profondément déçus. » (Mikhaïl Gorbatchev - Perestroïka - 1987)

La Russie continue de répandre ses erreurs dans le monde

Dieu domine l'univers et gouverne les nations comme les individus. Chaque nation, en leurs chefs et en leur population, est libre d'obéir à la sainte loi de Dieu. Dieu punit l'infidélité des nations, plus particulièrement aimées de Lui en les laissant devenir la proie de nations plus puissantes. Telle est la grande leçon de l'Ancien Testament. La Sainte Vierge a prévenu ; la Russie sera le châtiment pour les nations infidèles à la Loi de Dieu :

« La Russie répandra ses erreurs dans le monde ».

Première erreur : le Schisme religieux

La Russie a été évangélisée à partir de Constantinople. La capitale du christianisme russe fut la ville de Kiev puis celle de Moscou, devenue la capitale politique. En se séparant de l'unité catholique et romaine par le grand Schisme de 1054, le patriarcat de Constantinople entraîne dans la séparation la Patriarcat de Kiev et de Moscou. La Russie sombre dans le schisme et cesse d'être catholique. Depuis cette date, l'Eglise en Russie, dans cette état de séparation d'avec le Saint Siège, s'appelle église orthodoxe. Elle prétend être l'égale de Rome et même la supplanter.C'est la première erreur de la Russie : le refus de la Primauté et de l'Autorité du Pape, Vicaire du Christ sur terre. « Hors de l'Eglise, pas de salut ». « La puissance des Slaves (russes) séparés de l'unité catholique grandit chaque jour. De jeunes nations, émancipées du joug musulman,. ces peuples. victorieux de l'ennemi séculaire, ne peuvent oublier d'où leur est venu le salut : la direction morale et religieuse de ces nations ressuscitées appartient à la Russie. Profitant de ces avantages avec habileté constante et une énergie souveraine, elle développe sans cesse son influence en Orient. Du côté de l'Asie, ses progrès sont plus prodigieux encore. Pour le malheur de la Russie et de l'Eglise, cette force est dirigée présentement par d'aveugles préjugés. » (Rme D. A. Guépin - 1899 - Année Liturgique Dom Guéranger, 14 nov.)

Deuxième erreur : le Communisme, un fruit du marxisme

De 1917 à 1989, soit pendant plus de 70 ans, la Russie a été le noyau des nations asservies sous le joug communiste. Deux idéologues ont été les instruments de ce malheur : Karl Marx et Lénine. Le premier a surtout élaboré l'idéologie qui a reçu son nom : le marxisme, le second l'a surtout mis en application par la révolution communiste de 1917 en Russie.

Ainsi Dieu permettant, la Russie schismatique a été choisie par le démon comme base de départ pour répandre les institutions et les moeurs de l'athéisme, partout dans le monde.

Le Communisme est un système de plusieurs erreurs. Quant à la religion, il prêche l'athéisme : l'homme ne doit pas s'occuper de Dieu qui n'existe pas. Quant à la philosophie, il enseigne le marxisme : la pensée vient de la matière et évolue par dialectique contradictoire (thèse, antithèse, synthèse). En Histoire, le Communisme considère la vie passée des hommes selon la dialectique marxiste. En sociologie et en politique, il prétend à l'abolition de la propriété privée affirmant le totalitarisme où les hommes sont des unités juxtaposées au service de l'Etat lequel prend en charge les besoins des individus pour les gérer et les organiser. En économie, le Communisme préconise le collectivisme d'Etat, où les hommes sont de simples moyens de production asservis au service de l'Etat totalitaire.

Le pape Pie XI a qualifié le Communisme comme intrinsèquement pervers. La perversité du Communisme est son défaut « congénital ». Par cela même qui fait que le Communisme est ce qu'il est, il est pervers par nature. Il n'y a rien de bon en lui ; il est tout entier construit sur le mensonge.

Beaucoup pensent que le Communisme a disparu avec le mur de Berlin en 1989 et la disparition de l'URSS en 1991). Est-ce un heureux effet de la prière publique du Pape au Coeur Immaculée de Marie le 25 mars 1984 ? Le Pape Jean Paul II a personnellement démenti cette vue des choses :

« Il serait simpliste de prétendre que l'effondrement du Communisme a été provoqué par l'intervention de la divine Providence. Le Communisme est tombé tout seul, à cause de sa faiblesse immanente. » (Entrez dans l'Espérance, p.204)

En réalité, le Communisme a changé de visage ; mais il n'a pas disparu : en Chine, au Vietnam, il est toujours virulent dans son athéisme et sa persécution contre l'Eglise.

La Perestroïka, la chute de l'Empire Soviétique, la « disparition » du Communisme « ont été voulues, préparées et étudiées de longue date ; ensuite elles correspondent non à un aveu d'échec des forces révolutionnaires mais bien au contraire à une nouvelle étape, à un approfondissement de la Révolution. » (Pascal Bernardin - Sel de la Terre 53, p.333)

Troisième erreur : le mondialisme, nouveau visage du socialisme marxiste

D'après le marxisme, la vérité n'existe pas. Elle se fabrique, selon le processus d'évolution continuelle qui est la marche de l'homme vers le progrès. C'est pourquoi toute affirmation dogmatique, c'est-à-dire inchangeable, doit être rejetée car elle arrête le progrès. Les seules vraies conditions de la paix sont le dialogue et la tolérance qui laissent possible l'évolution de la vérité.D'un bout à l'autre du monde, on n'entend plus parler que de démocratie, de nouvel ordre mondial, de mondialisme, de globalisation et de village planétaire. L'orchestration et l'amplification de ces thèmes aboutit au fait que « tout le monde » répète ce discours ; le prêt à penser est à la portée de tous et surtout de ceux qui avalent sans réfléchir les images et les slogans de la TV, de la radio et d'Internet.Ainsi, la Russie, schismatique et marxiste, continue inlassablement de répandre ses erreurs par d'innombrables relais disséminés, dans le monde entier. On en vient même à douter que la Russie soit à l'origine des ces idées de mondialisme et de démocratie universelle, tellement le monde entier semble à l'unisson dans ce concert global ! D'ailleurs, malheur au « rétrograde-ennemi du progrès », qui ferait entendre une note si juste soit-elle, mais discordante dans ce concert !

Le mondialisme ne serait-il pas le nouveau visage de l'internationale communiste ?

L'URSS (Union des Républiques Socialistes Soviétiques) était destinée à recevoir tous les pays du monde ainsi dilués dans une entité sans frontières. Le mondialisme et son village planétaire remplacent l'URSS.

Quatrième erreur : l'écologie, ou le mondialisme religieux du marxisme athée

Le Communisme a fait croire qu'il était capable d'installer le paradis sur terre en promettant des lendemains qui chantent ! Partout où il a sévi, il a laissé un champ de ruines et de cadavres même dans les pays qui sont encore sous son joug. On estime que de 1917 à 1989, le Communisme a causé la mort de 100 millions d'être humains !Devant un tel échec, le marxisme se repositionne. Il prône désormais une spiritualité globale, écologique et païenne où toutes les religions trouvent leur place à condition de renoncer aux dogmes religieux et d'épouser les valeurs de tolérance et de dialogue. Il n'y a donc pas de place pour le Christ, sa Croix et son Eglise ! Le collectiviste communiste nie les différences sociales ; le mondialisme supprime les différences nationales. Dans ce sillage, la religion oecuméniste impose un ordre mondial spirituel où se retrouvent toutes les religions délayées dans une spiritualité globale. Diviniser la nature, sacraliser la Terre, retrouver l'âme que les païens donnaient à la terre voilà désormais l'objectif :

« La Terre avait une âme. La retrouver, la ressusciter, telle est l'essence de Rio. » (Boutros-Ghali, Conférence de Rio, 1992)

« Paradoxalement, la présente crise écologique nous offre l'opportunité de créer une théologie oecuménique, fondée sur un sentiment de respect de l'environnement renouvelé, qui pourrait servir de dénominateur commun et de point de ralliement à une coopération entre les principales religions. » (1996 Final report, State of the world Forum, fondé par Gorbatchev, Président de la Russie)

L'écologie est le respect religieux de la nature. L'écologie devient le dénominateur commun que la nouvelle religion mondiale utilisera pour diluer toute les religions. En résumé, l'écologie devient le socle de la nouvelle religion ; la morale se définie comme le respect de la nature. Vraiment, notre bonne Mère avait raison :« La Russie répandra ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Eglise. Les bons seront martyrisés, le Saint Père aura beaucoup à souffrir, plusieurs nations seront anéanties. » (Fatima - 13 juillet 1917)

CONCLUSION :

« La Russie catholique, c'est la fin de l'Islam et le triomphe définitif de la Croix sur le Bosphore, sans péril aucun pour l'Europe ; c'est l'empire chrétien d'Orient relevé avec un éclat et une puissance qu'il n'eut jamais ; c'est l'Asie évangélisée non plus seulement par quelques prêtres pauvres et isolés, mais avec le concours d'une autorité plus forte que celle de Charlemagne. C'est enfin la grande famille slave réconciliée dans l'unité de Foi et d'aspirations sera le plus grand événement du siècle qui la verra s'accomplir et changera la face du monde. » (Rme D. A. Guépin -Année Liturgique, Dom Guéranger, 14 nov.)

Alors pourquoi la Ste Vierge demande- t-elle la consécration de la Russie ?

Parce que ce pays, depuis bientôt un siècle, est l'instrument que le Démon utilise pour ravager la terre, le temps que Dieu lui permet. Ce temps touche à sa fin ; il appartient au Pape et aux Évêques de hâter cette fin. Ils le feront en reconnaissant d'une part la place singulière de la Russie dans l'économie du Gouvernement Divin des nations et d'autre part en confiant au Coeur Immaculé de Marie la conversion de ce pays et l'avènement du Christ Roi des nations.« A la fin, mon Coeur Immaculé triomphera. Le Saint Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. »

Extraits de :
http://www.laportelatine.org/international/communic/presse/afrique/2009/LSP175/175.php

Père Patrick DUVERGER

Extrait du Saint Pie, n° 175 de juin 2009

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 14:59

@ Octo

merci pour ce post

Nous attendons tous que la Russie soit consacrée au Coeur Immaculée et Douloureux de Marie

Violaine
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Invité le Lun 9 Aoû 2010 - 22:33

Le Saint Père me consacrera la Russie qui se convertira, et un certain temps de paix sera accordé au monde. »


Merci Seigneur!
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Géopolitique sacrée

Message  Herman le Mar 10 Aoû 2010 - 3:09

Les analyses présentées ci-dessus me paraissent globalement pertinentes mais les conclusions me laissent profondément perplexe, voire dubitatif. En effet, depuis l'an 2000, avec l'avénement de Poutine, la Russie est redevenue chrétienne. Non pas catholique romaine, certes, mais orthodoxe quand-même (il n'y a pratiquement pas de différences dogmatiques entre les deux, comme le mot "orthodoxe" l'indique). Ainsi, de nombreuses églises, confisquées sous l'ancien régime, ont été rendues au culte ; les églises sont pleines le dimanche, fréquentées en semaine et les jeunes y sont nombreux ; les relations entre le pouvoir politique et le pouvoir religieux sont au beau fixe ; la plupart des responsables politiques sont de fervents croyants, à commencer par Poutine lui-même ; les Cosaques, traditionnels défenseurs de la foi, ont été réhabilités avec leurs prérogatives, etc...
Pendant ce temps, au contraire, l'Occident "catholique" se déchristianise en même temps qu'il se paganise à grands pas (la nouvelle religion universelle écologiste). Au point que notre Pape n'hésite pas à se rapprocher du Patriarcat russe, lequel accepte la démarche.
Alors, qui doit se reconvertir aujourd'hui ? C'est comme si la prophétie mariale s'était réalisée (consécration officielle mise à part) depuis une dizaine d'années et que nous serions dans les toute dernières années de répit.
Quant au rêve d'une nouvelle Constantinople russe et catholique régnant sur l'Orient, c'est une fiction bien tentante mais totalement irréaliste au vu de la géopolitique actuelle. Soyons déjà très heureux si la pauvre Russie, qui a connu 70 ans de communisme et 10 ans de pillage oligarchique, arrive à contenir la pression occidentale qui vise à la détruire. Car c'est la dernière puissance chrétienne qui ait encore les moyens et la volonté de le faire. La Russie actuelle est notre dernier rempart contre la Bête et Benoît XVI le sait fort bien.
C'est vrai que la théorie marxiste du pouvoir étatique absolu est en train d'envahir le monde (NWO/NOM) mais ce n'est pas la Russie qui l'a inventée (ce serait plutôt l'Allemagne de Hégel). Alors, continuer à prétendre que la Russie menace le monde, c'est difficile à digérer comme tel. La Bête à venir bientôt sera Européenne et son pire ennemi sera la Russie.

Herman

_________________
Frères, ne raisonnez pas comme des enfants; soyez des enfants par rapport au mal mais soyez des adultes pour la façon de raisonner. 1Cor.14,20.
avatar
Herman
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 118
Date d'inscription : 23/07/2010
Localisation : Belgique / Wallonie

Revenir en haut Aller en bas

Sources

Message  Herman le Mar 10 Aoû 2010 - 4:11

Et voici deux sources parmi d'autres pour appuyer mes propos ci-dessus :

1° http://fr.rian.ru/society/20100318/186278601.html


2° Extrait de Marianne2.fr du 14 avril 2010 :



Et si la crise papale relevait de la géopolitique ?






Roland Hureaux - Chroniqueur associé | Mercredi 14 Avril 2010 à 11:04 | Lu 6870 fois




Imprimer
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte





Roland Hureaux se demande si au-delà des polémiques sur le pape, nous
ne serions pas en train d'assister à un basculement géopolitique.
Tandis que Moscou se rapproche de Rome, le monde anglosaxon entre en
guerre contre la Vatican.













Mangouste - Wikicommons






Le bruit médiatique considérable qui a touché l’Eglise catholique
au cours des mois passés, a été l’occasion d’un reclassement, passé
relativement inaperçu, dont les conséquences géopolitiques pourraient
être considérables.

On
se souvient que dans La guerre des civilisations (1996),
Samuel Huntington opposait la civilisation dite
« occidentale », Amérique du Nord et Europe de l’Ouest,
tant catholique que protestante, à la civilisation
« orthodoxe », Russie, Grèce, Serbie, etc., alors même que
les différences théologiques entre catholiques et orthodoxes sont
infiniment plus ténues que celles qui séparent Rome des différentes
« dénominations » protestantes.

C’est cette césure qui pourrait aujourd’hui être remise en cause.










Le soutien de la Russie à l'église catholique







Qui n’a remarqué en effet, dans les tourmentes successives qui ont
secoué la papauté : discours de Ratisbonne, levée de
l’excommunication des lefévristes, prévention du SIDA en Afrique,
mémoire de Pie XII, et qui ont culminé, ces dernières semaines, avec la
question des abus sexuels de mineurs ( une expression que nous
préférons à celle de « pédophilie », ce dont il s’agit étant
à l’évidence de l’ordre de l’eros et non de la philia) imputés au
clergé, l’appui sans faille de la Russie à la papauté ? Tant celui
du patriarcat de Moscou que du gouvernement russe.

Qui l’eut cru? La Pravda, elle-même, jadis organe du parti communiste, dénonce les « attaques déloyales » contre Benoît XVI.

Les faveurs dont son prédécesseur polonais n’avait jamais bénéficié, n’ont pas été marchandées au pape allemand.

L’étonnant « pèlerinage » du chef de l’Etat russe à
Notre-Dame de Paris, pour vénérer la couronne d’épines que Saint Louis
y aurait ramenée, s’inscrit dans la même volonté d’ouverture au monde
catholique.

On dira que tout cela est politique. Bien
entendu. Mais les grands événements de l’histoire religieuse, de la
conversion de Constantin et de Clovis, au schisme de 1054 entre Rome et
Constantinople, du ralliement des princes allemands à Luther au
Concordat de 1801, ne furent-ils pas tous politiques?











Le monde anglo-saxon , épicentre des attaques contre le pape













  • Religion: hors l'intégrisme, point de salut?




  • Guillon justicier, idéologue ou frimeur ?




  • Climat: tout ce que cache le Giec (et que vous avez toujours eu envie de savoir)










A l’inverse, qui n’a aperçu que les attaques les plus virulentes contre
le pape sont parties du monde anglo-saxon ? Le New York Times
s’est trouvé à cet égard particulièrement en flèche? Des scientifiques
anglais et américains voudraient même déférer Benoît XVI devant la Cour
pénale internationale ! Au cœur de l’affaire Williamson on trouvait
déjà le Spiegel, reflet d’une Allemagne protestante qui, quoique
sécularisée, demeure anticatholique.

Il faut bien le
dire : la France, dont l’anticléricalisme fut longtemps
proverbial, s’est trouvée dans la plupart de ces affaires, en position
de suivisme, les organes de presse les plus remontés contre le
pape étant ceux dont la ligne pro-atlantique est la plus
affirmée, les mêmes qui, par exemple, criaient le plus fort haro sur
les Serbes il y a dix ans.

Sans doute les Etats-Unis
sont-ils loin d’être unanimes sur la question religieuse. Deux blocs
s’y affrontent avec une rare violence, principalement sur la
question de l’avortement. Mais New York demeure l’épicentre du milieu
WASP (white anglo-saxon protestant), qui domine la sphère
occidentale depuis au moins un siècle et où l’on nourrit depuis le
XVIIe siècle une solide animosité à l’égard de l’Eglise romaine.

Tout au long de la guerre froide, cette hostilité avait été rentrée,
l’Eglise catholique apparaissant à partir de 1945 comme un allié
objectif contre le communisme. Dans les quinze années qui ont suivi la
chute du rideau de fer, Jean Paul II , polonais élu
en 1978 a encore bénéficié de cette bienveillance. C’est peut-être la
raison pour laquelle, il fut si timide dans la condamnation de la
guerre de Yougoslavie.









Vers un nouveau paradigme







Par rapport à ce schéma, il est clair aujourd’hui que les temps ont changé.

De même que les Etats-Unis supportaient de moins en moins la « différence »
française et ont trouvé en Nicolas Sarkozy un agent efficace de
normalisation -, tout se passe comme si une partie du monde anglo-saxon
supportait de moins en moins la « différence »
catholique.

Au sein de l’Eglise catholique elle-même,
certains se demandent si elle a, la menace communiste passée, encore
beaucoup à gagner à demeurer intégrée à une sphère occidentale où
elle se trouve de plus en plus marginalisée. Dès lors que l’Europe
commence à basculer, au XVIIIe siècle d’abord, puis, de manière
définitive, à partir de 1815, vers une prééminence culturelle
anglo-américaine, et que, de manière souvent inconsciente, les
Européens ont intégré que la modernité sous toutes ses
formes vient du Nord-Est , les pays de tradition catholique ne sont-ils
pas devenus les « cousins de province » ?

Une marginalisation non seulement géographique mais historique :
dans le même imaginaire, l’histoire moderne se réduit à une
cascade d’ émancipations, qui commence avec la réforme
protestante, se poursuit avec les Lumières ( françaises mais
déjà très anglophiles) et s’accomplit dans l’univers
libéral-libertaire , la tradition catholique n’apparaissant dans un tel
schéma, que comme une survivance.

A l’évidence les
signaux forts que Moscou a envoyés à Rome ne resteront pas sans effet.
Les réponses du Vatican sont certes moins visibles que les avances du
Kremlin mais qui ignore que le rapprochement si controversé avec
les lefévristes, inséparable du souci de restaurer la liturgie, a
pour arrière-plan la volonté de se rapprocher de l’orthodoxie, attachée
à des rites encore plus anciens ? Si, comme beaucoup le pensent, la
différence entre Rome et Moscou est plus politique que théologique, un
grand pas aura été accompli ces derniers jours dans cette
direction.

Le déchaînement croissant du monde libéral à
l’égard de l’Eglise catholique est-il la cause ou la conséquence de
cette évolution ? La crise actuelle est- elle le prélude à
une remise en cause du schéma huntingtonien qui avait,
jusqu’ici, structuré notre conception du monde , le début d’ une
« dérive des continents » débouchant sur une nouvelle
géographie des civilisations ? Il est à l’évidence trop tôt pour le
dire.












MOT-CLÉS :
eglise, géopolitique, pape

_________________
Frères, ne raisonnez pas comme des enfants; soyez des enfants par rapport au mal mais soyez des adultes pour la façon de raisonner. 1Cor.14,20.
avatar
Herman
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 118
Date d'inscription : 23/07/2010
Localisation : Belgique / Wallonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Invité le Mar 10 Aoû 2010 - 6:50

à Hermann

J'apprécie ces commentaires et je me permet de rajouter humblement, que l'athéisme ambiant de l'Europe Occidentale est aussi son plus grand ennemi !

Oui, les chrétiens catholiques sont marginalisés, critiqués et persécutés.

Qui renie Dieu, ouvre la porte au malin.........C'est pourquoi l'Europe peine à se réaliser entièrement dans les domaines les plus importants et principalement le social !
L'Europe des banques est faite depuis longtemps au détriment de ses populations qui en fin de compte ne s'aiment pas plus que cela !

Je prie pour que les Deux Coeurs unis de Jésus et de Marie sauvent l'Europe et le monde , car seule l'intervention divine pourra guérir les plaies.
L'homme est devenu par son insuffisance, incapable de se sauver !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Synthèse finale

Message  Herman le Mar 10 Aoû 2010 - 13:12

Eh oui, chère compatriote et co-principautaire, le néo-capitalisme (ou néo-libéralisme) a fait et fera encore de terribles ravages dans nos sociétés occidentales. Que voulez-vous : c'est l'occident qu'il faut tuer, puisque le reste du monde est déjà païen ou n'a pas les moyens de se défendre. Mais on aurait tort de se focaliser uniquement sur cet aspect des choses (le capitalisme) que nous désignerons ici sous le nom de thèse. Car si l'antithèse (le communisme) s'est apparemment effondrée en 1989 avec le mur de Berlin, elle ne l'a fait que sous l'aspect économique (disparition des entreprises publiques au profit des privatisations à tout-va). Mais ce qui a été a subtilement camouflé derrière cet arbre (abattu), c'est la forêt des mesures étatiques de plus en plus contraignantes, en pleine société capitaliste : restriction des libertés individuelles en tous genres, fichage et surveillance des individus à la Big Brother (caméras, internet, GSM, empreintes digitales, génétiques et autres, etc.), contraintes environnementales à la faveur des changements climatiques (réels ou supposés), contraintes bancaires, fiscales, financiaires, sociales, commerciales, etc), contraintes féroces en matière de roulage, de santé , de chômage et j'en passe.
Bref, le collectivisme économique a été subtilement remplacé par un collectivisme politique et c'est probablement là ce que Hegel ( père de la dialectique "thèse, antithèse, synthèse) entendait par "synthèse finale".
Ceci nous confirme dans notre conviction que les temps de la fin sont très proches. Il ne manque plus que quelques catastrophes climatiques et/ou économiques majeures et les dernières raisons d'installer un sauveur mondial(iste) seront réunies. Je crains fort que ce ne soit pour bientôt.

Herman

_________________
Frères, ne raisonnez pas comme des enfants; soyez des enfants par rapport au mal mais soyez des adultes pour la façon de raisonner. 1Cor.14,20.
avatar
Herman
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 118
Date d'inscription : 23/07/2010
Localisation : Belgique / Wallonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Invité le Mar 10 Aoû 2010 - 14:59

Plus vite l'antichrit viendra avec toutes les conséquences connues et annoncées dans l'Apocalypse et autres révélations privées faites aux prophètes contemporains, plus vite le règne du Christ se réalisera aussi !

Jésus dit souvent dans les messages privés qu'il ne faut pas demander de hâter son retour, que tout se réalisera en temps voulu !

Je piaffe d'impatience, ce monde méchant est si ennuyeux !

donc.....j'essaye de me calmer....... grrr..........
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Vivement la fin !

Message  Herman le Mar 10 Aoû 2010 - 15:20

Bien en phase avec vous, chère voisine liégeoise, pour souhaiter abréger l'insupportable attente. Puisque, de toutes façons, cela doit arriver un de ces jours, autant qu'on en soit quittes au plus vite. Et qu'importe si l'on en sort morts ou vifs, puisque la suite sera la même. La seule chose qui compte, c'est le triomphe du Christ sur la bête et cela est sûr et certain . Vivement qu'on en soit là et que je puisse vous y saluer dans la joie retrouvée. Viens, Seigneur Jésus. Amen.

Herman.

_________________
Frères, ne raisonnez pas comme des enfants; soyez des enfants par rapport au mal mais soyez des adultes pour la façon de raisonner. 1Cor.14,20.
avatar
Herman
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 118
Date d'inscription : 23/07/2010
Localisation : Belgique / Wallonie

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Avertissement arrivera au moment où le communisme envahira le monde!

Message  Invité le Mar 10 Aoû 2010 - 15:24

@ Coquelicot

moi je ne piaffe pas d'impatience et contrairement à vous , malgré la confiance en Jésus et Marie et de leur protection, il ne faut oublier que nous aurons des moments très douloureux à vivre et seront nous capables de les supporter??

n'allons nous renier notre foi devant les fanatiques qui persécuteront l'église,???
lors de l'avertissement combien de personnes mourront et peut-être notre familles, des personnes que nous aimons etc etc....

je ne vis pas dans la crainte mais je ne piaffe pas de joie, sauf si Dieu me permet d'assister à son rêgne de PAIX, mais le mériterai-je ?

violaine
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum