BOULEVERSEMENT COSMIQUE ET CHATIMENT DE L'HUMANITE
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

BOULEVERSEMENT COSMIQUE ET CHATIMENT DE L'HUMANITE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BOULEVERSEMENT COSMIQUE ET CHATIMENT DE L'HUMANITE

Message  Invité le Dim 5 Sep 2010 - 23:36

Bouleversement cosmique et châtiment de l’humanité

1. Fondement biblique

Ps 75,3-5 :

« 3 Au moment que j'aurai décidé, je ferai, moi, droite justice; 4 la terre s'effondre et tous ses habitants; j'ai fixé, moi, ses colonnes ».

Is 13,9-13 :

« 9 Voici que vient le jour de Yahvé, implacable, l'emportement et l'ardente colère, pour réduire le pays en ruines, et en exterminer les pécheurs. 10 Car au ciel, les étoiles et Orion ne diffuseront plus leur lumière. Le soleil s'est obscurci dès son lever, la lune ne fait plus rayonner sa lumière. 11 Je vais châtier l'univers de sa méchanceté et les méchants de leur faute; mettre fin à l'arrogance des superbes, humilier l'orgueil des tyrans. 12 Je rendrai les hommes plus rares que l'or fin, les mortels plus rares que l'or d'Ophir. 13 C'est pourquoi je ferai frémir les cieux, et la terre tremblera sur ses bases, sous l'emportement de Yahvé Sabaot, le jour où s'allumera sa colère ».

Jr 4,20-31 :

« 20 On annonce désastre sur désastre: tout le pays est dévasté, d'un coup mes tentes sont détruites, mes abris, en un clin d'oeil. 21 Jusques à quand verrai-je le signal, entendrai-je l'appel du cor? - 22 C'est que mon peuple est stupide, ils ne me connaissent pas, ce sont des enfants sans réflexion, ils n'ont pas d'intelligence; ils sont sages pour faire le mal, mais ne savent pas faire le bien. 23 J'ai regardé la terre: un chaos; les cieux: leur lumière a disparu. 24 J'ai regardé les montagnes: elles tremblent, toutes les collines sont secouées. 25 J'ai regardé: plus d'hommes; tous les oiseaux du ciel ont fui. 26 J'ai regardé: le verger est un désert, toutes ses villes sont détruites devant Yahvé, devant l'ardeur de sa colère. 27 Oui, ainsi parle Yahvé: Tout le pays sera désolé, mais je ne l'exterminerai pas totalement. 28 A cause de cela, la terre sera en deuil et le ciel, là-haut, s'assombrira! Car j'ai parlé, j'ai décidé, je ne m'en repentirai ni n'en reviendrai. 29 Devant la clameur du cavalier et de l'archer, toute la ville est en fuite: on s'enfonce dans les taillis, on escalade les rochers; toute ville est abandonnée, plus personne n'y habite. 30 Et toi, la dévastée, que vas-tu faire? Même si tu t'habilles de pourpre, te pares de joyaux d'or et t'agrandis les yeux à force de fard, c'est en vain que tu te fais belle! Ceux qui étaient épris de toi te dédaignent, ils en veulent à ta vie. 31 Oui, j'entends les cris comme d'une femme en travail, c'est comme l'angoisse de celle qui accouche; ce sont les cris de la fille de Sion qui s'essouffle et qui tend les mains: "Malheur à moi, je succombe sous les coups des meurtriers!" ».

Am 8,9-10 :

« 9 Il adviendra en ce jour-là - oracle du Seigneur Yahvé - que je ferai coucher le soleil en plein midi et que j'obscurcirai la terre en un jour de lumière. 10 Je changerai vos fêtes en deuil et tous vos chants en lamentations; je mettrai le sac sur tous les reins et la tonsure sur toutes les têtes. J'en ferai comme un deuil de fils unique, sa fin sera comme un jour d'amertume ».

Za 3,7-9 :

« 7 Epée, éveille-toi contre mon pasteur et contre l'homme qui m'est proche, oracle de Yahvé Sabaot. Frappe le pasteur, que soient dispersées les brebis, et je tournerai la main contre les petits. 8 Alors il arrivera, dans tout le pays, oracle de Yahvé - que deux tiers en seront retranchés (périront) et que l'autre tiers y sera laissé. 9 Je ferai entrer ce tiers dans le feu; je les épurerai comme on épure l'argent, je les éprouverai comme on éprouve l'or. Lui, il invoquera mon nom, et moi je lui répondrai; je dirai: "Il est mon peuple" et lui dira "Yahvé est mon Dieu!"».

Mt 24,29 :

« 29 "Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s'obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées ».

Lc 21,25-28 :

« 25 Et il y aura des signes dans le soleil, la lune et les étoiles. Sur la terre, les nations seront dans l'angoisse, inquiètes du fracas de la mer et des flots; 26 des hommes défailliront de frayeur, dans l'attente de ce qui menace le monde habité, car les puissances des cieux seront ébranlées. 27 Et alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec puissance et grande gloire. 28 Quand cela commencera d'arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance est proche ».

2 P 3, 8-10 :

« 8 Mais voici un point, très chers, que vous ne devez pas ignorer: c'est que devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. 9 Le Seigneur ne retarde pas l'accomplissement de ce qu'il a promis, comme certains l'accusent de retard, mais il use de patience envers vous, voulant que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir. 10 Il viendra, le Jour du Seigneur, comme un voleur; en ce jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les oeuvres qu'elle renferme sera consumée ».

2. Catéchisme de l’Eglise Catholique

§ 211 : « Le Nom divin "Je suis" ou "Il est" exprime la fidélité de Dieu qui, malgré l'infidélité du péché des hommes et du châtiment qu'il mérite, "garde sa grâce à des milliers" (Ex 34,7). Dieu révèle qu'il est "riche en miséricorde" (Ep 2,4) en allant jusqu'à donner son propre Fils. En donnant sa vie pour nous libérer du péché, Jésus révèlera qu'Il porte Lui-même le Nom divin: "quand vous aurez élevé le Fils de l'homme, alors vous saurez que 'Je suis'" (Jn 8,28) ».

§ 2090 : « Lorsque Dieu se révèle et appelle l'homme, celui-ci ne peut répondre pleinement à l'amour divin par ses propres forces. Il doit espérer que Dieu lui donnera la capacité de l'aimer en retour et d'agir conformément aux commandements de la charité. L'espérance est l'attente confiante de la bénédiction divine et de la vision bienheureuse de Dieu; elle est aussi la crainte d'offenser l'amour de Dieu et de provoquer le châtiment ».

3. Pie XII

Du tome 1 de la série des ouvrages « Veillez et priez car l’Heure est proche », pages 75 et 76 :

Le 11 février 1949

« Nous sommes accablé de tristesse et d’angoisse en voyant que la méchanceté des hommes pervers est parvenue à un degré incroyable et absolument inconnu en d’autres temps. La haine de Dieu et l’athéisme constituent une faute monstrueuse qui fait justement craindre d’épouvantables châtiments ».

Le 26 mars 1950

« Certains péchés sont tellement inouïs et effarants qu’il a fallu de nouveaux mots pour les désigner. La marée croissante des fautes privées et publiques tente de submerger les âmes dans la boue. Notre époque se distingue dans sa culpabilité par des témoignages tels que les siècles passés n’en virent jamais de pareils réunis ensemble…Mesurez le nombre, la gravité, la fréquence des péchés dans le monde et dites si la Justcice divine peut encore le tolérer…ce monde est voué à l’écroulement ».

4. Jean-Paul II

- extrait de l’audience générale « Le don de l’indulgence » du 29 septembre 1999, selon la lecture de Rm 5,8-10 :

§ 3 : « […] L'Ancien Testament nous démontre qu'il est normal de subir des peines réparatrices après le pardon. En effet, Dieu, après s'être autodéfini "Dieu de tendresse et de pitié [...] qui tolère faute, transgression et péché", ajoute: "mais ne laisse rien impuni" (Ex 34,6-7). Dans le deuxième livre de Samuel, l'humble confession du roi David faite après son grave péché lui obtient le pardon de Dieu (Cf. 2 S 12,13), mais non la suppression du châtiment annoncé (Cf. ibid., 12,11; 16,21). L'amour paternel de Dieu n'exclut pas le châtiment, même si celui-ci doit toujours être compris au sein d'une justice miséricordieuse qui rétablit l'ordre enfreint en fonction du bien même de l'homme (Cf. He 12,4-11).
Dans ce contexte, la peine temporelle exprime la condition de souffrance de celui qui, bien que réconcilié avec Dieu, est encore marqué par ces "résidus" du péché, qui ne le rendent pas totalement ouvert à la grâce. Précisément en vue de la guérison complète, le pécheur est appelé à entreprendre un chemin de purification vers la plénitude de l'amour ».

5. Benoît XVI

- extrait de l’homélie prononcée le 5 octobre 2008 lors de la messe d’ouverture de la 12 ième assemblée générale ordinaire du synode des évêques, en la Basilique Saint-Paul-hors-les-murs :

« […] L'image de la vigne, avec celle des noces, décrit donc le projet divin du salut, et se présente comme une allégorie touchante de l'alliance de Dieu avec son peuple. Dans l'Evangile, Jésus reprend le cantique d'Isaïe, mais l'adapte à ses auditeurs et à la nouvelle heure de l'histoire du salut. L'accent n'est pas tant mis sur la vigne que sur les vignerons, auxquels les "serviteurs" du maître demandent, en son nom, le loyer du terrain. Mais les serviteurs sont maltraités et même tués. Comment ne pas penser aux épreuves du peuple élu et au sort réservé aux prophètes envoyés par Dieu? A la fin, le propriétaire de la vigne fait une dernière tentative: il envoie son propre fils, convaincu que lui, au moins, ils l'écouteront. C'est le contraire qui arrive:les vignerons le tuent justement parce qu'il est le fils, autrement dit l'héritier, convaincus de pouvoir ainsi prendre facilement possession de la vigne. Nous assistons donc à un saut de qualité par rapport à l'accusation de violation de la justice sociale, telle qu'elle émerge du cantique d'Isaïe. Nous voyons clairement ici comment le mépris pour l'ordre donné par le maître se transforme en mépris envers lui: ce n'est pas la simple désobéissance à un précepte divin, c'est le véritable rejet de Dieu: le mystère de la Croix apparaît. Ce que dénonce la page évangélique interpelle notre manière de penser et d'agir. Elle n'évoque pas seulement l'"heure" du Christ, du mystère de la Croix à ce moment-là, mais aussi celui de la présence de la Croix dans tous les temps. Elle interpelle, d'une manière particulière, les peuples qui ont reçu l'annonce de l'Evangile. Si nous regardons l'histoire, nous sommes obligés de noter assez fréquemment la froideur et la rébellion de chrétiens incohérents. Suite à cela, Dieu, même s'il ne manque jamais à sa promesse de salut, a souvent dû recourir au châtiment. On pense spontanément, dans ce contexte, à la première annonce de l'Evangile, de laquelle surgiront des communautés chrétiennes d'abord florissantes, qui ont ensuite disparu et ne sont plus rappelées aujourd'hui que dans les livres d'histoire. Ne pourrait-il pas advenir de même à notre époque? Des nations un temps riches de foi et de vocations perdent désormais leur identité propre, sous l'influence délétère et destructive d'une certaine culture moderne. On y trouve celui qui, ayant décidé que "Dieu est mort", se déclare "dieu" lui-même, et se considère le seul artisan de son propre destin, le propriétaire absolu du monde. En se débarrassant de Dieu et en n'attendant pas de Lui son salut, l'homme croit pouvoir faire ce qui lui plaît et se présenter comme seule mesure de lui-même et de sa propre action. Mais, quand l'homme élimine Dieu de son propre horizon, qu'il déclare Dieu "mort", est-il vraiment plus heureux? Devient-il vraiment plus libre? Quand les hommes se proclament propriétaires absolus d'eux-mêmes et uniques maîtres de la création, peuvent-ils vraiment construire une société où règnent la liberté, la justice et la paix? N'arrive-t-il pas plutôt - comme nous le démontre amplement la chronique quotidienne - que s'étendent l'arbitraire du pouvoir, les intérêts égoïstes, l'injustice et l'exploitation, la violence dans chacune de ses expressions? Le point d'arrivée, à la fin, est que l'homme se retrouve plus seul et la société plus divisée et confuse.
Mais les paroles de Jésus contiennent une promesse: la vigne ne sera pas détruite. Alors qu'il abandonne à leur destin les vignerons infidèles, le maître ne se détache pas de sa vigne et la confie à d'autres serviteurs fidèles. Ceci indique que, si dans certaines régions la foi s'affaiblit jusqu'à s'éteindre, il y aura toujours d'autres peuples prêts à l'accueillir. C'est justement pour cela que Jésus, alors qu'il cite le Psaume 117 [118]: "La pierre qu'ont rejetée les bâtisseurs est devenue la tête de l'angle" (v.22), assure que sa mort ne sera pas la défaite de Dieu. Une fois tué, Il ne restera pas dans la tombe, au contraire, et celle qui semblait justement être une défaite totale, marquera le début d'une nouvelle victoire. A sa passion douloureuse et à sa mort sur la croix succédera la gloire de sa résurrection. La vigne continuera alors à produire du raisin et sera louée par le maître "à d'autres vignerons, qui lui en livreront les fruits en leur temps" (Mt 21,41). L'image de la vigne, avec ses implications morales, doctrinales et spirituelles, reviendra dans le discours de la Dernière Cène, lorsque, prenant congé des Apôtres, le Seigneur dira: "Je suis la vigne véritable et mon Père est le vigneron. Tout sarment en moi qui ne porte pas de fruit, il l'enlève, et tout sarment qui porte du fruit, il l'émonde, pour qu'il porte encore plus de fruit" (Jn 15,1-2). A partir de l'événement pascal, l'histoire du salut connaîtra donc un tournant décisif, et en seront protagonistes ces "autres vignerons" qui, greffés comme bourgeons choisis sur le Christ, véritable vigne, porteront des fruits abondants de vie éternelle (Cf. Prière lors de la Collecte). Nous faisons partie, nous aussi, de ces "vignerons", greffés au Christ qui veut devenir lui-même la "vraie vigne". Prions pour que le Seigneur, qui nous donne son sang et qui se donne Lui-même dans l'Eucharistie, nous aide à "porter du fruit" pour la vie éternelle et pour notre temps. Le message réconfortant que nous recueillons de ces textes bibliques est la certitude que le mal et la mort n'ont pas le dernier mot, mais que c'est le Christ qui gagne à la fin. Toujours! L'Eglise ne se lasse pas de proclamer cette Bonne Nouvelle, comme cela arrive aujourd'hui aussi, dans cette Basilique dédiée à l'Apôtre des Nations qui, le premier, diffusa l'Evangile dans de vastes régions de l'Asie mineure et de l'Europe ».

6. Saint Jean Bosco

De l’ouvrage « Le temps qui vient selon les prophéties », pages 86 et 87 :

De ses songes prophétiques

« Du sud, vient la guerre ; du nord, la paix. Dieu punira la France par trois fois : la première, par la déroute, la mise à sac, la destruction des récoltes, animaux et hommes. La deuxième fois, Paris souffrira de la faim et d’épouvante ; le Panthéon sera réduit en cendres. La troisième fois, cette ville tombera entre des mains étrangères qui l’incendieront : Paris sera converti en champ de ruines. Mais le Pape ira au devant du guerrier du nord, dont l’étendard noir deviendra blanc. Lui et les siens honoreront le Pape. L’Italie sera soumise à la désolation, à la famine, la peste et la guerre. Rome sera punie par quatre fois : la première, dans ses terres et ses habitants ; la seconde, par l’extermination, jusqu’à ses murailles. La troisième, ses défenses et défenseurs seront abattus : ce sera le règne de la terreur et de la désolation. La quatrième fois, par la guerre, la peste et la faim ; elle se remplira de décombres. Le démon sèmera la discorde parmi les conseillers du Pape. [Voici les propos qu’il entendît pendant ses songes :] "Toi, dépêche-toi, si les difficultés ne se résolvent pas, tranche dans le vif. Si tu te sens angoissé, ne attarde pas ; au contraire, vas de l’avant, jusqu’à ce que soit coupée la tête de l’hydre de l’erreur. Ce coup fera trembler la terre et l’enfer, mais le monde retrouvera la sécurité et tous les bons se réjouiront. Conserve près de toi seulement deux conseillers et partout où tu iras [ce sera le Pape qui sortira de Rome, à savoir notre Saint-Père Benoît XVI], continue et termine l’œuvre qui t’a été confiée". Pendant ces 200 jours, le Pape sera hors de Rome ; auparavant, il y a une lutte entre la lumière et les ténèbres, des morts et des blessés. Ceux qui accompagnent le Pape diminuent beaucoup. Ensuite les anges lui disent : "tes ennemis ont disparu". Le Pape revient, de nombreux habitants ont péri, la terre est dévastée : 400 jours ont passé depuis le début. L’obscurité cesse et luit un soleil splendide. "Ordonne la réforme des mœurs dans le monde entier ».

7. Sainte Gemma Galgani

De l’ouvrage « Le temps qui vient selon les prophéties », page 88 :

« Jésus lui dit : "Combien mon Père Céleste est indigné par le monde ! Plus rien n’est capable de contenir son courroux. Un châtiment épouvantable est prêt pour le genre humain ».

8. La Très Sainte Vierge Marie aux bergers de La Salette

Du message secret de La Salette, extrait de l’ouvrage « La Vrai Mélanie de la Salette », pages 279 et 281, écrit et daté par Mélanie Calvat à Castellamare, le 21 novembre 1878 :

« Les saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits, les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera qu'une faible lumière rougeâtre ; l'eau et le feu donneront au globe de la terre des mouvements convulsifs et d'horribles tremblements de terre qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc... […]. Il est temps ; le soleil s'obscurcit ; la foi seule vivra. Voici le temps ; l'abîme s'ouvre. Voici le roi des rois des ténèbres. Voici la bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde.
Il s'élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu'au Ciel ; il sera étouffé par le souffle de Saint Michel Archange. Il tombera, et la terre qui, depuis trois jours, sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu ; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l'enfer. Alors, l'eau et le feu purifieront la terre et consumeront toutes les œuvres de l'orgueil de l'homme, et tout sera renouvelé : Dieu sera servi et glorifié ».

9. Notre Seigneur Jésus et la Vierge des Douleurs à l’Escorial

De l’ouvrage « Premier récit authentique des apparitions de l’Escorial » :

- intégralité du message donné le 25 septembre 1981 (premier message dans lequel Jésus et Marie parlent conjointement), pages 243 à 246 :

Le Seigneur : « Annonce, ma fille, que Je suis comme le père du fils prodigue: quiconque vient à Moi sera sauvé car J'attends les bras ouverts. Je suis très triste. Dis-leur que les trompettes sont sur le point de sonner. Malheur à celui qui ne sera pas prêt lorsqu'il entendra ces sons! En 1983 les châtiments augmenteront: il y aura de grands tremblements de terre, de grandes sécheresses, des maladies qui causeront la mort. Priez, mes enfants, placez-vous dans la grâce de Dieu (littéralement : "Mettez-vous bien avec Dieu"). Par l'oraison on peut calmer la juste et divine colère de Dieu le Père. Toi, ma fille, tu vas beaucoup souffrir mais J'ai souffert Moi aussi pour vous tous; il est important de souffrir et par la souffrance on parvient au Royaume de Dieu. Dis ce que Je disais: "Père, ta volonté et non la mienne". La volonté de mon Père était que Je verse jusqu'à la dernière goutte de mon sang - et Je l'ai versé pour vous tous. La troisième Demeure s'appellera Bethléem. Pour parvenir à cette Demeure, il faut prendre sa croix, même si elle pèse; Je vous aiderai à la porter. Ne nous déçois pas, ma fille. Je viendrai chercher les choisis. Je te le répète: ne nous déçois pas, lutte contre l'ennemi. Je suis l'Alpha et l'Oméga: quiconque croit en Moi, possédera le royaume des cieux. Je porte la croix (sur le dos) afin que Dieu le Père répande sa divine Miséricorde sur toute l'humanité. (Ici le Seigneur donne à Amparo une date...). Je te le répète: dis à tous qu'ils viennent à Moi car Je suis le père du fils prodigue... Souffre, ma fille... Au revoir (et) accomplis la mission que Je t'ai confiée ». La Très Sainte Vierge Marie : « Ne fais pas attention aux avis/conseils terrestres (litt. "terriens"), ma fille, ils peuvent t'induire en confusion; fais attention à (ce que te dit) ton directeur spirituel. Continue avec le troupeau de mon Fils, ma fille. Lutte contre l'ennemi; mon Fils est très content (car) tu as ramené beaucoup de brebis à son troupeau. Souffre, ma fille, étends les bras comme mon Fils les a étendus sur la croix pour sauver l'humanité. Continue de lutter - ton chemin est celui de la souffrance. Ceux qui seront choisis, ma fille, retourneront à l'Éden du Paradis. Je viendrai avec mon Fils chercher les choisis. Prends cette croix, ma fille, mets-là sur ton dos et suis mon Fils comme Je l'ai suivi sur la croix - le Coeur transpercé de douleur alors que mon Fils souffrait pour sauver l'humanité: pendant ce temps, la majeure partie de l'humanité fait la fête. Quels ingrats! Dans l'abîme de l'enfer, mon Fils n'aura pas compassion d'eux. Ceux qui seront choisis se retrouveront au Paradis d'amour et de félicité. Mes anges lutteront contre l'ennemi, ce sera une grande guerre dans les airs. La lutte est proche. Mon Coeur est bouleversé de voir comme on emporte beaucoup de mes enfants au fond de l'abîme. Mais je ne peux pas retenir plus longtemps le bras de mon Fils. Beaucoup mourront sous la main de l'ennemi; le règne de l'ennemi ne durera pas longtemps. Les enfants lutteront contre les parents, les belles-filles contre les belles-mères et les frères contre les frères. Beaucoup d'innocents mourront: Je les attendrai dans ma Demeure. Les Demeures de ceux qui seront choisis, sont prêtes; les cachots de l'enfer aussi (sont prêts). La lutte vous paraîtra très longue; alors l'ennemi sera vainqueur. Il y aura trois jours d'obscurité; le soleil s'obscurcira et la lune donnera une très pâle clarté. Les véritables enfants de Dieu demeureront en oraison sans oublier Dieu; ce seront des jours terribles. En ces moments-là, on verra qui est vraiment imitateur de Christ. Ne dégainez pas votre épée. Souvenez-vous que Dieu dit "qui tue par l'épée périra par l'épée". Je demande l'oraison: par l'oraison vous vous sauverez. La quatrième Demeure est prête pour la lutte. À ces moments-là Élie et Enoch manifesteront leur présence et feront de grands prodiges afin que les ennemis de mon Fils se repentent et reviennent à Dieu. II faut semer pour récolter, ma fille. Lorsque tu te présenteras devant mon Fils, ne viens pas les mains vides; tends les bras et Moi Je serai là pour t'emmener. Les âmes ont de grands besoins; ne vous laissez pas vaincre par l'ennemi - qui est si proche de vous. On reconnaîtra mon Fils à la croix que portent les nefs célestes. Lorsque ceci arrivera, les jeunes auront des visions et les anciens auront des songes. Je vous lance un appel, mes enfants, prenez la croix et suivez mon Fils car mon Fils est très fatigué: soulagez-Le en l'aidant à porter la croix. Soyez constants en oraison et faites des sacrifices. Élie et Enoch, témoins de Jésus, seront très efficaces pour la conversion de l'humanité. On les donnera pour morts et après cette mort, il y aura un grand Miracle, ma fille: ceci est écrit - que celui qui a des yeux voie et que celui qui a des oreilles entende. Que celui qui a soif vienne à mon Fils car Il est la fonte (fontaine) de Vie. Que celui qui ploie sous le fardeau vienne à mon Fils car Lui le soulagera (litt. déchargera). Venez à mon Fils car Lui vous conduira à la Demeure de Vie. Dans cette Demeure, il est écrit: "qui mange ma chair et boit mon sang sera sauvé". Cette vie-là sera éternelle. Nombre de prêtres offensent constamment mon Fils. Prends cette croix, ma fille et suis mon Fils. Par (litt. Avec) la croix, vous parviendrez au Ciel, mes enfants. Toi, ma fille, tu es en train de semer de roses le chemin de mon Fils. Tu as ramené à son troupeau beaucoup de brebis qui étaient perdues. Le Châtiment aura lieu le... (date non divulguée par Amparo tant qu'elle n'a pas du Ciel la permission et l'injonction de le faire). Les Demeures de mon fils sont presque vides; celles de l'ennemi sont combles. Avertis-les tous: mon Fils a faim d'âmes qui viennent à Lui: il les attend là comme il attendit au puits de Jacob pour les convertir tous. Efforcez-vous de vous trouver tous à la droite du Père; ceux qui se trouveront à sa gauche iront au fond de l'abîme. Ne prête aucune attention aux avis/conseils terrestres, qu'ils ne t'induisent pas en confusion; fais attention aux avis/avertissements du Ciel. Quelle tristesse éprouve le Père en voyant que tant d'âmes se (con) damnent! Mais toi, ma fille, tu es en train d'accomplir une mission très importante. Combien de brebis égarées ont fait retour au troupeau de Jésus! Continue de semer de roses le chemin de mon Fils. Mon Fils est très content car tu lui enlèves beaucoup d'épines: tu es en train de rassembler son troupeau dispersé ».

De l’ouvrage « Apparitions et messages à l’Escorial (1980-1983) » :

- extraits du message donné le 23 octobre 1981, page 39 :

Notre Seigneur Jésus : « Que les hommes se repentent, avant que n'arrive l'heure du châtiment, car la lutte sera horrible […]. Dis-leur, Ma fille, que le Châtiment sera pire que quarante tremblements de terre consécutifs détruisant la Terre. Le châtiment sera horrible et personne n'y échappera, personne […]. Observez Mes messages. Prêtez-y attention. Répandez-les dans le monde entier, Ma fille. Qu'on les prenne au sérieux, car le châtiment est très proche. Je ne veux pas que les hommes se condamnent, avertis-les tous, car la douleur que J'éprouve est terrible, Ma fille ».

- extraits du message donné le 20 novembre 1981, pages 48 et 49 :

Notre Seigneur Jésus : « Ecoute bien ce que Je te dis, Ma fille, et communique-le à tout le monde: si les hommes ne changent pas et s'ils continuent à abuser de Ma miséricorde, le monde se verra entraîné dans une grande guerre; plusieurs nations seront détruites, il y aura beaucoup de morts, des nuages de feu tomberont et embraseront la Terre; ce sera la chose la plus horrible que l'Humanité ait jamais connue. Dis-leur à tous, qu'ils ne tiennent pas compte des messages de Ma Mère, ni de ses exhortations; mais qu'ils sachent tous que le Châtiment est très proche; qu'ils sachent tous aussi que c'est Ma Mère qui retient ce Châtiment par Ses larmes et Ses douleurs; toutes les souffrances qu'Elle endure pour tous Ses enfants, les avertissements qu'Elle donne, parce qu'Elle ne veut pas qu'ils se condamnent, mais les hommes ne font pas cas d'Elle […]. Ah Ma fille ! Pauvres habitants de la Terre et pauvres ministres de l'Eglise ! Dieu va envoyer son châtiment et personne ne pourra se soustraire à tant de maux réunis. Oui, Ma fille, certains prêtres offensent beaucoup Mon Fils. Beaucoup d'entre eux ne sont pas dignes de célébrer les mystères sacrés de l'Eucharistie à cause de leur manque de foi et de leurs mains souillées d'impuretés. Un grand châtiment va s'abattre sur eux, car ils ont encore plus de responsabilité que quiconque et parce qu'ils condamnent beau- coup d'âmes. Oui, Ma fille, certains chefs et guides du peuple de Dieu ont délaissé la prière et la pénitence et le démon a obscurci leur intelligence. Les mauvais livres abonderont sur la Terre; les esprits des ténèbres répandront de tous côtés le relâchement universel dans tout ce que le service de Dieu requiert, Ma fille. Le Vicaire de Mon Fils aura beaucoup à souffrir, parce que, pendant un temps l'Eglise sera livrée à de grandes persécutions; ce sera le temps des ténèbres, l'Eglise passera par une crise affreuse. Oui, Ma fille, on abolira le pouvoir civil et ecclésiastique. Chaque individu devra se guider par lui-même et s'imposer à ses semblables. Toute justice sera foulée et bientôt, de toutes parts, on ne verra rien d'autre qu'homicides, haines, discordes, on ne verra pas d'amour dans l'Humanité ni dans les familles ».

- extraits du message donné le 18 décembre 1981, pages 57 à 59 :

Notre Seigneur Jésus : « Le monde va de mal en pis. Je ne sais ce qu'il manque pour que les hommes se sauvent. Ils commettent des crimes, des péchés d'impureté, des sacrilèges... le monde est submergé par le péché. , Pense qu'il n'y a rien d'autre que perversité, il n'y a pas d'amour envers le prochain, ils ne font pas cas des avertissements; Je les préviens constamment mais ils font la sourde oreille. Le châtiment est très proche. Je ne sais comment le monde et Mon Eglise vont se purifier. Je donne beaucoup d'occasions et Je vais arracher toute l'ivraie et préparer une renaissance miraculeuse pour le triomphe de Ma miséricorde. Rendez-vous compte que Dieu le Père va envoyer deux châtiments très grands: l'un sous forme de guerre, de révolution et dangers révolutionnaires. Et l'autre sera envoyé par le ciel. II viendra sur la terre une obscurité intense qui durera trois jours et trois nuits. Rien ne sera visible; l'air deviendra pestilentiel et nocif et causera du mal et pas seulement aux ennemis de la religion. Pendant les trois jours de ténèbres, il n'y aura pas de lumière artificielle; seuls les cierges bénis brûleront durant ces jours de ténèbres; les fidèles devront rester dans leurs maisons, priant le Saint Rosaire et implorant la miséricorde divine. Tous les ennemis de l'Eglise, visibles et inconnus, périront sur toute la Terre pendant cette obscurité universelle, à l'exception de quelques-uns qui se convertiront. Saint Pierre et Saint Paul interviendront pour l'élection d'un nouveau Pape. Regarde: la Terre sera enveloppée de flammes, beaucoup d'édifices de la Terre s'effondreront et il semblera que le ciel est à l'agonie. Des millions d'hommes mourront par le fer, les uns à la guerre, les autres au combat, des millions d'autres mourront de mort imprévue. Cela surviendra lorsqu'il semblera que l'Eglise a perdu tous les moyens humains pour faire face à la persécution. Pense, Ma fille, que la colère de Dieu le Père va bientôt éclater, car le Père Eternel est très fâché. Les hommes ne font pas cas des avertissements et la coupe déborde; elle est pleine; elle déborde. Les évêques, les prêtres, les ministres du Christ négligent la prière dans l'Eglise. il n'y a pas la foi dans l'Eglise. C'est pourquoi Je viendrai, envoyé par Mon Père Céleste, Je ferai un acte de justice et de miséricorde envers les justes. J'ordonnerai à Mes Anges de faire périr tous Mes ennemis. Soudain les persécuteurs de l'Eglise du Christ et tous les hommes adonnés au péché mourront; la Terre deviendra comme le désert ».

- extrait du message donné le 15 janvier 1982, page 77 :

La Vierge des Douleurs : « Dis-leur à tous de ne penser à rien d'autre qu'à prier; de réciter le Saint Rosaire car le châtiment est très proche, il tombera bientôt, très bientôt, sur toute l'humanité; qu'ils ne soient pas si malheureux et si ingrats; qu'ils prient car ils sont en grand danger ».

- extrait du message donné le 11 février 1982, pages 84 et 85 :

La Vierge des Douleurs : « Mes enfants, priez le Saint Rosaire. Le Rosaire a beaucoup de pouvoir. Je veux que vous priiez pour tous les évêques, cardinaux, archevêques; beaucoup d'entre eux sont des politiciens de destruction. Ma fille, pense que J'intercède constamment pour la conversion de la Russie. La Russie s'est infiltrée dans Mon Eglise en certains de Mes évêques, de Mes cardinaux, de Mes archevêques et en beaucoup de Mes prêtres. Ils sont en train de détruire les choses de Dieu, Ma fille. Ils ne savent pas le châtiment qui leur arrive. Le châtiment est proche. Il consistera, Ma fille, dans le fait que les astres heurteront la Terre; ils sont sur le point de détruire la plus grande partie de l'Humanité. L'astre Eros illuminera toute l'Humanité; ce sera horrible, Ma fille. Il semblera que le monde est en flammes, cela ne durera que quelques secondes. A ce moment-là beaucoup d'hommes voudront être morts. Même les justes le verront, mais cela ne les affectera en rien. Beaucoup d'hommes mourront sous le choc, ce sera comme une pluie de feu; toute la Terre tremblera, Ma fille, ce sera horrible. L'humilité, voilà ce que : Je vous demande, soyez humbles. Vois comme Mon Fils fut humble jusqu'à la Croix. L'humilité est le bon chemin pour parvenir au Ciel. Mon Fils a toujours dit : " Apprenez de Moi car Je suis doux et humble de cœur ", et celui qui est doux et humble atteindra les biens de Dieu. Mes enfants, prenez toujours votre croix avec humilité. Pensez au Bon Jésus, comme Il s'est tu pour vous tous, alors qu'Il était innocent et pur. Et vous qui n'êtes que vile poussière, pensez qu'avec l'aide de Mon Fils, vous vous corrigerez et vous suivrez Son chemin, Mes enfants ».

- extrait du message donné le 26 février 1982, pages 90 et 91 :

Notre Seigneur Jésus : « Tous ceux qui marchent sur la voie de la lumière, doivent porter la croix et suivre le chemin de la souffrance. Mais les hommes ne pensent à rien d'autre qu'à se divertir et à pécher. Dis- leur à tous que, s'ils ne changent pas et s'ils ne demandent pas pardon pour leurs fautes et ne se repentent pas, le châtiment est très proche. Le son des trompettes va bientôt retentir et alors la Terre tremblera et le Soleil tournera sur lui-même avec de grandes explosions ; la Lune s'obscurcira et l'on verra beaucoup de phénomènes sur toute la planète Terre. Un astre illuminera la Terre. Elle semblera enveloppée de flammes et cela durera une vingtaine de minutes ; la panique s'étendra partout. Tous ceux qui croient en Dieu et en la Très Sainte Vierge demeureront comme en extase pendant ces vingt minutes. Ces évènements sont très proches, Ma fille ».

- extrait du message donné le 19 mars 1982, page 97 :

En faisant son apparition, la Très Sainte Vierge des Douleurs arrive accompagnée de l’Archange Saint Michel au milieu d'un flamboiement de couleurs diverses, et qui fut perçu par certains de ceux qui étaient présents. L’Archange communiqua le message suivant :

L'Archange Saint Michel : « Je suis l'Archange Saint Michel. Si les hommes ne changent pas et ne cessent d'offenser Dieu, il y aura des manifestations qui causeront la terreur aux habitants de la Terre. On entendra de grands bruits dans les airs. Il y aura toutes
sortes de tremblements. Les maisons seront emportées dans les airs. Beaucoup de corps voleront et la peau se détachera du corps. Tous les yeux le verront et il y en a beaucoup qui ne croiront pas encore. Les cœurs des hommes sont tellement endurcis! Faites pénitence et priez. Approchez-vous de l'Eucharistie; confessez vos fautes. Priez le Père Eternel.
Hâtez-vous d'écouter Mes paroles car le temps approche. Priez pour ceux qui ne prient pas et faites pénitence pour ceux qui ne le font pas ».

- extrait du message donné le 25 mars 1982, pages 98 et 99 :

La Vierge des Douleurs : « Ma fille, les hommes ne cessent d'offenser Dieu. Priez le Père Eternel de retenir Sa colère. Le monde est rempli de péchés et la colère divine est sur le point de tomber sur toute l'Humanité. Priez pour qu'elle soit retenue. Il y aura de grandes sécheresses, des tremblements de terre, des ouragans et des éruptions sur tous les habitants de la Terre […]. Mes avertissements sont très urgents, Mes enfants, observez Mes messages et confessez vos fautes. Tenez-vous prêts pour le jour du Jugement des nations […]. Dis-leur à tous de se repentir, de demander pardon, de s'efforcer d'être en grâce avec Dieu le jour du grand châtiment. Ce sera horrible ! On entendra des bruits si terribles que cela ressemblera à la fin du monde [Ce qui confirme à nouveau la distinction fondamentale entre la fin des temps et la fin du monde]; mais les cœurs des hommes demeureront endurcis. Ils ne voudront ni voir ni entendre. Que vous êtes ingrats ! Quelle peine vous Me faites! Adieu, Ma fille. L'humilité est la base primordiale pour parvenir au ciel ».

- extraits du message donné le 29 janvier 1983, pages 145 et 146 :

La Vierge des Douleurs : « Ma fille, le message sera très bref. Elève la voix afin que tous t'entendent, Ma fille, et que Mes âmes consacrées prêtent attention. Il va y avoir un châtiment sur toute l'Humanité; ces âmes [les consacrées] ne veulent pas écouter Mes messages. Ma fille, Je t'ai dit d'être rusée; Je te l'ai dit. Tu l'as été. Ne te soumets, Ma fille, à aucune autre épreuve […]. Un très grand Châtiment approche, comme jamais n'en a vu l'humanité. De grandes nuées de fumée et de feu détruiront ce que les hommes ont construit. II y aura aussi de grands tremblements de terre, de forts ouragans, de grandes sécheresses. Ce sera horrible !... Qu'au moins le tiers de l'humanité se sauve ».

- extraits du message donné le 24 février 1983, pages 151 à 153 :

La Vierge des Douleurs : « Regarde, Ma fille, explique ce que tu vois ».

Amparo : « Je vois l'Ange avec une mesure et Elie avec un petit livre. Ce que porte l'Ange n'est ni une balance romaine ni une bascule; il a comme deux globes, un de chaque côté avec beaucoup d'ouvertures [fenêtres]. D'un côté, il y a une croix, comme en or et des croix aux ouvertures; de l'autre côté, il y a trois chiffres 666, une tête de serpent écrasée avec quatre yeux... Dans la partie supérieure, entre les yeux, il y a un S et un Z. A côté de l'Ange, se trouve Elie qui, avec un boisseau, jette du blé d'un sac. Le blé qui tombe sur le côté du globe où se trouve la croix, devient comme des grains d'or, il tombe sur les côtés et au fur et à mesure qu'il tombe, il se transforme en rayons de lumière. De l'autre côté, le blé qu'il jette, devient noir et en tombant, il se transforme en sang et ténèbres et au milieu de ces ténèbres je vois tout s'effondrer. En ce moment je vois des montagnes s'effondrer et tomber sur les personnes; beaucoup sont ensevelis et meurent. Non, non! Ah, non, cela non, non, non pas cela! Combien de couvents! Il y a beaucoup de couvents; l'Ange et Elie entrent; ils mettent les uns d'un côté et les autres de l'autre; parmi eux, l'on compte très peu d'élus. Où les emmènes-tu? Où les emmènes-tu ? Non, non... (Amparo gémi!). Non, non, cela non, cela non... Je vois que les couvents élus sont laissés près des arbres; quant aux autres, [en plus grand nombre], ils sont laissés à l'endroit où s'effondrent les montagnes […].

La Vierge des Douleurs : « Regarde ce que tu vois maintenant ».

Amparo : « Je vois les montagnes s'effondrer. A Rome, il y aura de grands tremblements de terre et la ville sera quasi détruite. Je vois le Vatican s'effondrer. Tout cela est proche.

La Vierge des Douleurs : « Prenez garde, Mes enfants, car l'ennemi est aux aguets pour s'emparer des âmes. Priez et faites des sacrifices pour les pauvres pécheurs. Les Anges sont prêts pour le moment où Dieu enverra le Châtiment […]. Les couvents: les uns sont choisis et les anges les laissent; d'autres, beaucoup plus nombreux, sont emmenés: là, ils s'effondrent.... […]."Rome connaîtra de grands tremblements de terre et sera presque entièrement détruite...Jésus règnera comme Roi des rois sur la Terre promise des élus... Les nefs célestes se trouvent prêtes pour transférer les élus à la Terre Promise...Mon Coeur Immaculé triomphera sur toute l'humanité"

- extrait du message donné le 27 mars 1983, page 158 :

La Vierge des Douleurs : « Soyez rusés, car l'ennemi est aux aguets. Faites votre devoir, Mes enfants, car le Châtiment est très proche... (Elle parle une langue inconnue). Ma fille, ces dates sont celles du grand Châtiment de toute l'humanité. Plusieurs nations seront détruites et celles qui demeureront, seront purifiées. Ce grand châtiment est très proche; il semblera que le monde est en feu. Pour le seul avertissement, beaucoup ne pourront le supporter et mourront ».

- extrait du message donné le 2 avril 1983, pages 160 et 161 :

La Vierge des Douleurs : « Voici Ma fille, comme les péchés des hommes ont rendu Mon Fils (Amparo pleure amèrement pendant quelques instants). Ma fille, d'un moment à l'autre, Dieu le Père va faire se déchirer le firmament; des multitudes d'armées d'Anges apparaîtront sur des nuées et feront rougir la Terre par le sang et le feu. Oui, Ma fille, Je serai là au milieu d'eux pour prendre les Elus ; de plus, Je serai là en tant que Mère de miséricorde, mais le Cœur déchiré de douleur en voyant que beaucoup de Mes enfants sont marqués du sceau de l'ennemi, le 666. Mes enfants, il vous reste encore du temps pour vous convertir […]. Combien vivent dans le péché, sans vouloir tenir compte de Mes avertissements ! Il ne manque que quelques secondes, Ma fille, pour que la colère de Dieu le Père tombe sur toute l'Humanité. Continuez à prier, Mes enfants, à prier le Saint Rosaire ».



Dernière édition par Joannes Maria le Mar 7 Sep 2010 - 9:32, édité 2 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: BOULEVERSEMENT COSMIQUE ET CHATIMENT DE L'HUMANITE

Message  Invité le Dim 5 Sep 2010 - 23:36

- extrait du message donné le 25 juin 1983 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

La Vierge des Douleurs : « […] Oui, Ma fille, mais tu verras aussi des nations entières s'effondrer et être ensevelies sans qu'il n'en reste trace. Regarde, plusieurs nations resteront comme ce lieu, Ma fille ».

Amparo: « Elle explique ensuite qu'elle a vu comme un champ sans végétation, sans vie, de même elle a vu comme! Entrée d'un tunnel très obscur, et beaucoup de personnes à l’aspect horrible, avec des yeux haineux, traînant ceux qui sont au dehors. Elle gémit et pleure face à cette vision). Ah, ah, ah, ...! Où les emportes-tu tous ceux-là? Où les emportes-tu? Ah ! Ah...! »

La Vierge des Douleurs : « Une partie de cette nation, Ma fille... ce sera une partie de l'Europe...Des nations entières seront englouties, Ma fille, il ne restera d'elles ni une ombre. Voilà pourquoi Je vous demande, Mes enfants, des sacrifices, prière et sacrifice pour ces pauvres nations, afin que beaucoup d'âmes se sauvent, Mes enfants. Rome, Ma fille, sera détruite ».

- extrait du message donné le 3 septembre 1983 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

La Vierge des Douleurs : « Oui, Mes enfants, le châtiment sera plus grand dans les lieux où l'on pèche davantage. Paris, Ma fille, sera encerclé de flammes et de grandes nations seront englouties sous terre, Ma fille. C'est pourquoi Je vous demande, Mes enfants, de demander pardon à Dieu le Père, car vous avez encore le temps de vous repentir, Mes enfants ».

- extrait du message donné le 1 octobre 1983 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

La Vierge des Douleurs : « Mes enfants, ne faites pas la sourde oreille; la fin des temps approche. Le globe terrestre, Mes enfants, est en train de changer de saisons, les astres, Mes enfants, perdront leurs mouvements; la Lune donnera une faible lumière rouge. Lorsque cela surviendra, soyez prêts, parce que la fin des temps est proche. Oui, Mes enfants, recevez votre... (Elle parle une langue inconnue). Communique-le leur, Ma fil1e: Recevez les grâces, Mes enfants, que Mon Cœur Immaculé répand parce que la fin des temps approche. La Terre, la Terre produira de mauvaises récoltes, de mauvais fruits, Mes enfants. L'eau et la lumière donneront à la Terre de grandes convulsions, Mes enfants; ce sera épouvantable, ce sera horrible, Mes enfants; de grandes villes s'effondreront. Mes enfants: corrigez vos vies, n'offensez pas Dieu davantage, car Il est déjà très offensé. Priez le Père Eternel. Toutes ces turbulences, Ma fille, sont sur le point d'arriver ».

- extrait du message donné le 2 novembre 1985 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

La Vierge des Douleurs : « Dans ce lieu, ma fille, on est en train de mentir aux humains. Pauvres âmes! Elles sont trompées et elles aiment aller à ces lieux pour se croire plus. Regardez comment l'enfer existe parce que Luzbel (Belle Lumière) [Lucifer?] voulut en savoir plus que Dieu. Bienheureux ceux qui croient sans voir, ils auront une grande récompense, vous dit le Christ dans son Evangile. Ma fille, vois comme les humains ne changent pas (Amparo s'exclame: Ah! Seigneur, le feu, le feu... trois, quatre) De grandes colonnes de feu détruiront la plus grande partie de l'humanité (Amparo donne des signes d'angoisse à cause de ce qu'elle voit). Regarde cette colonne: elle vient de l'Est et va détruire une grande partie de l'Europe. (Amparo redonne des signes d'angoisses). Cette autre colonne, ma fille, va en direction de Rome. (Amparo dit en pleurant:"Aie! Aie! Le Vatican) Une grande partie de Rome sera détruite, ma fille Regarde cette autre : Russie, Chine (Aie, Aie!). Et quand aura lieu tout cela ? Cette autre ira vers l'Allemagne. Le monde sera détruit par le feu en plusieurs endroits ».

- extrait du message donné le 4 janvier 1986 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

Notre Seigneur Jésus : « Je viens aujourd'hui rempli de majesté mais aussi de tristesse car les hommes n'écoutent pas les avertissements de ma Mère. Ma fille, le monde est plein d'ingratitude et de malice. Mon Père est indigné par tous ceux qui n'obéissent pas aux lois disposées pour la Terre. Mon Père est indigné et rien ni personne ne pourra arrêter sa colère. Ma fille, un châtiment épouvantable va tomber sur le monde. C'est à peine si l'on parle de Dieu dans les foyers et dans les écoles : la jeunesse est malade, d'une maladie mortelle que Moi seul Je peux guérir ».

- extrait du message donné le 6 septembre 1986 (sources : http://jesusmarie.free.fr) :

La Vierge des Douleurs : « La colère de Dieu est proche. L'homme ne respecte pas la vie humaine. La nature de la planète n'est pas respectée. La seule idée de l'homme est de détruire, ma fille. Une partie du monde sera comme un désert: lorsque arrivera ce moment, jusqu'aux bêtes sauvages qui sortiront de leurs tanières en lançant de terribles hurlements! Seule une partie de la nature ne sera pas touchée car Dieu ne permettra pas que les arbres et les plantes de ce lieu soient rasés. Mais la plus grande partie du monde restera déserte à cause de grandes catastrophes, de grands tremblements de terre qui engloutiront tout ce que les hommes ont fait […]. Quand arrivera ce moment terrible, les mauvais entreront dans les foyers et tueront tous les êtres innocents. Ce sera terrible, ma fille ».

De l’ouvrage « L’Escorial, Messages 1992-1998 » :

- extrait du message donné le 6 mai 1995, page 172 :

La Vierge des Douleurs : « Ma fille, les hommes ont oublié la pénitence, la prière et le sacrifice, et le monde empire de jour en jour. Un grand châtiment menace le monde, et Je ne vais pas l’écarter, mes enfants ».

- extrait du message donné le 1 juillet 2000 (sources : http://jesusmarie.free.fr):

La Vierge des Douleurs : « Oui, mes enfants, prêtres bien-aimés de mon Coeur, vous qui vous conservez encore fermes dans la foi, ayez du courage. Ne voyez-vous pas comme les fils des ténèbres sont courageux ? Vous qui êtes les fils de la lumière, vous devez être plus forts et plus courageux que les fils des ténèbres. Priez, mes enfants, priez beaucoup, car le monde est dans une situation grave, mes enfants. Seuls la prière, le sacrifice et la pénitence peuvent arrêter le bras de Dieu, mes enfants. Priez, faites pénitence, visitez le Prisonnier et priez pour les pécheurs, mes enfants. Priez pour que Dieu arrête son bras; en effet, ma fille, de grands châtiments, des cataclysmes, surviendront dans le monde; des cataclysmes, ma fille. Je ne dis pas que ce sera au début de (l'an) 2000, mais Je dis aussi qu'ils ne surviendront pas à la fin de (l'an) 2000. Des astres de plus de douze kilomètres de long tomberont sur la Terre et en finiront avec la plus grande partie de la planète. C'est pourquoi, mes enfants, Je vous demande de prier, de faire pénitence, de faire des sacrifices, afin que Dieu fasse miséricorde aux âmes. Soyez prêts, mes enfants; les hommes, en effet, ne se préoccupent pas de leur âme; ils ne s'occupent que de divertissements, de plaisirs, des affaires du monde, et ils oublient Dieu. Dieu est oublié de ses créatures ».

10. Notre Seigneur Jésus à Marie-Julie Jahenny

Aux pages 187 et 188 de l’ouvrage « Les prophéties de La Fraudais », nous lisons le message suivant donné le 5 octobre 1882 :

« Mon peuple, mon peuple, mon peuple, tes yeux vont voir le commencement de l’heure épouvantable, quand le froment en herbe ne sera pas au troisième nœud de sa croissance. Au moment où mon peuple n’aura plus qu’à s’armer de foi et d’espérance, encore en la saison dure, pendant quatre heures – de midi à quatre heures en France – en des jours durs encore, le soleil aura comme un voilement de deuil. Il sera obscurci, sans lumière. Jamais personne sur la terre ne pourrait croire aux noirceurs de ces ténèbres. La terre n’aura plus rien. L’œil sera voilé, sans qu’il puisse apercevoir le moindre objet. Mon peuple, ce sera le commencement des châtiments de ma Justice. C’est le soleil qui annoncera ces douleurs ; le ciel qui pleurera, sans pouvoir se consoler, parce que ce sera l’entrée du temps où les âmes se perdront, l’entrée, en un mot, de l’épouvantable malheur. Mon peuple, cette obscurité couvrira la Bretagne l’espace de quatre heures, mais il n’y aura pas de mal…une petite frayeur simplement ».

Du tome 1 de la série des ouvrages « Veillez et priez car l’Heure est proche », pages 238 et 239 :

« La désolation sera si grande et les châtiments si terribles que plusieurs sécheront de frayeur et se croiront à la fin du monde. Il y aura des ténèbres physiques pendant trois jours, et de jour, il y aura une nuit continuelle. Des cierges en cire bénits pourront seuls donner de la lumière pendant cette terrible obscurité. Un seul cierge suffira pour les trois jours, mais dans les maisons des impies ils ne donneront aucune lumière ; pendant ces trois jours de ténèbres, les démons apparaîtrons sous les formes les plus hideuses et les plus épouvantables. Vous entendrez dans l’air les blasphèmes les plus horribles. Les éclairs pénétreront dans vos demeures mais ils n’éteindront pas la lumière des cierges bénits ; ni le vent, ni la tempête, ni les tremblements de terre ne pourront les éteindre. Des nuages rouges comme du sang parcourront le ciel, les fracas du tonnerre ébranleront la terre, des éclairs sinistres sillonneront les nues dans une saison où ils ne se produisent jamais. La terre sera remuée jusque dans ses fondements. La mer soulèvera les vagues mugissantes qui se répandront sur tout le continent. Le sang coulera avec tant d’abondance que les hommes en auront jusqu’à la ceinture. La terre deviendra comme un vaste cimetière. Les cadavres des impies et des justes joncheront le sol. La famine sera grande ; enfin tout sera bouleversé. Les trois quarts des hommes périront. La crise éclatera presque subitement. Les châtiments seront communs à tout le monde et se succéderont sans interruption. Quelques-uns peut être riront de notre crédulité. C’est qu’ils n’ont vu ni la guerre ni la Commune en 1870-1871 avec ses horreurs, et qu’ils croient que la guerre actuelle (1914), depuis si longtemps prévue et annoncée, n’est qu’une conflagration résultant de conflits entre nations et non un avertissement du ciel. Plaignons-les et prions pour eux. Les hommes ont voulu faire leurs affaires eux-mêmes ; aujourd’hui le ciel est fermé. Rouvrons-le par la prière et la pénitence et tenons-nous prêts ».

11. Notre Seigneur Jésus à Sœur Marie-Angélique Millet

Du tome 1 de la série des ouvrages « Veillez et priez car l’Heure est proche », pages 92 et 93 :

Le 5 janvier 1907

« La France est appelée à connaître quelque peu l’épouvante qui saisira le monde à la fin des temps…Sachez que le ciel et l’enfer sont au sein de la France. Il faut que la France soit couverte de plaies pour être délivrée de ses maux ; ainsi seulement, elle peut perdre le sang corrompu qui l’empoisonne ».

12. Marie Mesmin

De l’ouvrage « La Vierge en pleurs de Bordeaux », pages 129 et 130 :

Apparition de Pie X à Marie Mesmin, au Bouscat le 30 avril 1915

« Le vendredi 30 avril 1915, Marie Mesmin dit à son directeur que, dans la nuit, elle avait eu une vision qu’elle raconta ainsi :
"Poussée par une force extraordinaire, j’ouvre la croisée et, devant la fenêtre de la chapelle du Bouscat, je vois une personne majestueuse agenouillée, les mains jointes et comme en extase devant la Vierge des Pleurs. Elle avait sur la tête une petite calotte blanche et, sur la poitrine, une croix considérablement grande. Une douce lumière l’entourait de toutes parts ; j’en étais éblouie, mon cœur battait bien fort, je priais avec ferveur.
L’âme me regarda alors, et saisissant sa grande croix, l’éleva pour le la montrer en face. A ce moment, je reconnus parfaitement le Saint Père Pie X avec ses beaux yeux marrons et son regard si doux. Je fus saisie, m’écriant à moi-même : "Mon Dieu ! C’est Pie X".
Alors la personne me dit :
"Oui, mon enfant, je suis Pie X…Oh ! Comme j’aime la Sainte Vierge, et comme je l’ai toujours aimée ! Prie-la beaucoup pour mes chers séminaires et pour mes prêtres qui sont si éprouvés. Prie et offre-toi en victime pour eux et pour la France qui sera châtiée et qui, si elle ne se convertit pas, n’est qu’au commencement de ses malheurs".
Après ces paroles, l’âme s’évanouit aussitôt, dans une douce lumière qui remplissait toute la place. La lumière à son tour disparut comme une lampe qui devient de plus en plus faible et qui s’éteint complètement ».

13. Marthe Robin

De l’ouvrage « Marthe Robin…une ou deux choses que je sais d’elle… » :

- extrait de la page 46, citation du frère Ephraïm qui rencontra Marthe Robin :

« Elle a confié à un de mes amis prêtre que la prophétie de l’Apocalypse concernant la mort des deux-tiers de l’humanité n’était pas liée à une guerre atomique ou une autre catastrophe mais à une mort spirituelle ».

14. Notre Seigneur Jésus à Mgr Ottavio Michelini

De l’ouvrage « Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles » :

- extrait du message donné le 8 octobre 1975, § 60 « Rigueur de la divine Justice », page 119 :

« Beaucoup ne parviennent pas à se convaincre de l’éventualité d’un grand châtiment futur ; beaucoup en doutent ; beaucoup d’autres le nient carrément et affirment qu’un grand châtiment doit être considéré comme contraire à la divine Miséricorde. Même les Apôtres ne voulurent jamais accepter l’idée de ma Passion et de ma Mort ; ils ne voulurent pas croire à mes paroles ».

- extrait du message donné le 21 juin 1978, § 128 « Qu’en ont-ils faits », page 261 :

« […] Ce n’est pas la première fois dans l’histoire de l’humanité qu’à lieu ce triste phénomène qui fit que, par la volonté permissive de Dieu, l’humanité fut détruite dans sa quasi-totalité par le Déluge, hormis Noé, ses fils et les fils de ses fils. De même aujourd’hui, étant donné que les conditions sont identiques à celles précédant le Déluge, l’humanité sera détruite, exception faite de ceux que le Seigneur a décidé de sauver, l’humanité dans sa grande majorité étant restée sourde à moult reprises aux appels au repentir et à la conversion qui lui étaient adressées ».

- extrait du message donné le 28 octobre 1976, § 137 « C’est l’aurore », page 278 :

« Le cataclysme qui s’abattra sur l’humanité sera tel qu’il changera la topographie de la terre ; l’humanité sera restructurée et la trouble tyrannie de Satan cessera. Je le renfermerai dans son maudit enfer, vaincu par ma Très Sainte Mère et ses troupes ».

- extrait du message donné le 10 septembre 1978, § 166 « Purification, tournant décisif », page 329 :

« Cette purification en cours, qui aura prochainement son terrible épilogue, verra l’engagement des puissances célestes pour combattre toutes les obscures puissances du Mal. A la fin seulement, aura l’intervention du Fils de Dieu et de sa Mère Très Sainte, laquelle déterminera l’issue de la victoire finale. L’Eglise de Satan sera anéantie et l’étendard de la victoire, la Croix, flottera glorieusement sur l’Eglise nouvelle, dont la régénération est en cours ».

- extrait du message donné le 5 octobre 1978, § 169 « Gravité du péché », page 336 :

« Comme il t’a déjà été dit à plusieurs reprises, Dieu permettra que se soit Satan qui provoque sa propre défaite. C’est pourquoi ce sera Satan qui déchaînera cette terrible tempête dans laquelle, par l’intervetion directe de notre Mère Très Sainte, il sera vasincu ».

15. La Très Sainte Vierge Marie à Don Stefano Gobbi

Du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge » :

- extrait du message n ° 145 « Aidez-Moi, mes fils » donné le 21 janvier 1978, page 169 :

« f) Désormais Je n’arrive plus à retenir ce pauvre monde dans sa chute au fond du gouffre. Tel est son plus grand châtiment car, lorsqu’il aura touché le fond, le monde se détruira de lui-même.
g) Il sera, en effet, détruit et consommé par le feu de l’égoïsme effréné, de la haine qui dressera les hommes les uns contre les autres. Le frère tuera le frère ; un peuple détruira un autre peuple en une guerre d’une violence inouïe, une guerre qui fera d’innombrables victimes. Le sang coulera de partout ».

- extrait du message n ° 332 « Mon Cœur Saigne » donné le 6 septembre 1986, page 455 :

« […] f) Parce que l’humanité n’a pas accueilli mon invitation répétée à la conversion, au repentir, au retour à Dieu, est sur le point de s’abattre sur elle le plus grand châtiment que l’histoire humaine ait jamais connu. C’est un châtiment beaucoup plus grand que celui du déluge. Le feu du ciel descendra et une grande partie de l’humanité sera détruite ».

- extrait du message n ° 485 « La fin des temps » donné le 31 décembre 1992, page 725 :

« […] h) Le cinquième signe est constitué par des phénomènes extraordinaires, qui surviendront dans le firmament. " Le soleil s’obscurcira, la lune perdra son éclat, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées " (Mt 24,29). Le miracle du soleil, survenu à Fatima pendant ma dernière apparition, veut vous indiquer que vous êtes désormais entrés dans les temps où s’accompliront ces événements, qui vous prépareront au retour de Jésus dans la gloire ».

- extrait du message n ° 489 « Je t’ai voulu ici » donné le 15 mars 1993, page 735 :

« […] g) L’humanité connaîtra l’heure sanglante de son châtiment : elle sera frappée par le fléau des épidémies, de la faim et du feu ; beaucoup de sang sera répandu sur vos routes ; la guerre s’étendra partout, entraînant une incommensurable dévastation sur le monde ».

- extrait du message n° 539 « Mon secret » donné le 11 mars 1995, page 824 :

« […] c) Mon secret concerne l’humanité.
L’humanité parviendra au sommet de la corruption et de l’impiété, de la rebéllion à Dieu et de l’opposition ouverte à sa loi d’amour. Elle connaîtra l’heure de son plus grand châtiment, qui vous a déjà été prédit par le prophète Zacharie (Zc 13,7-9) [un tiers de l’humanité sera sauvé et deux tiers périront, ce qui ne signifie pas que ces deux tiers se perdront].
d) Alors ce lieu [Fatima, au Portugal] apparaîtra à tous comme le signe lumineux de ma présence maternelle, dans l’heure suprême de votre grande tribulation.
D’ici ma lumière se déversera dans toutes les parties du monde et de cette source jaillira l’eau de ma divine miséricorde qui descendra pour irriguer l’aridité du monde, devenu désormais un immense désert.
Et cette œuvre extraordinaire d’amour et de salut qui est la mienne, apparaîtra à tous le triomphe du Cœur Immaculé, de Celle qui est invoquée comme Mère de la Miséricorde ».

- extrait du message n° 575 « Mon dessein maternel » donné le 27 juin 1996, pages 891 et 892 :

« […] f) Mon dessein maternel est de protéger toute l’humanité au temps douloureux de son salut. L’heure est proche où la Justice épousera la divine Miséricorde pour la purification de la terre. Préparez-vous tous à supporter la souffrance de la grande épreuve purificatrice. Vous êtes les rayons d’amour qui descendent de mon Cœur Immaculé pour illuminer les heures douloureuses du châtiment miséricordieux ».

- extrait du message n° 577 « Le mal de votre siècle » donné le 2 septembre 1996, pages 896 et 897 :

« c) […] C’est l’athéisme pratique, le mal de votre siècle […].
i) C’est pourquoi, seule la souffrance du miséricordieux châtiment pourra libérer cette pauvre humanité du grand mal de l’athéisme pratique partout ».

16. Notre Seigneur Jésus et Saint Michel Archange à Vassula Ryden

- extrait du message donné le 20 février 1989, cahier 31, page 36 du tome 3 :

Jésus : « Je suis le Seigneur votre Dieu. Je suis Souverain et au-dessus de tout. Je suis Celui qui vous a créés. Je suis Dieu sans rival. Je suis le Saint des Saints. D'innombrables anges de chaque ordre tombent prosternés en Ma Présence, M'adorant sans cesse. A qui pouvez-vous Me comparer ? Tout le Ciel loue Ma splendeur tout au long du jour. Je trône sur les Chérubins ; Je suis revêtu de Majesté et de Puissance. Je suis le Verbe, la Vraie Lumière. Pourtant, dans toute Ma Souveraineté, dans toute Ma Majesté, Moi, par grande pitié, Je descends et Me penche pour vous atteindre. Je viens à vous, une nation si hautement favorisée. A vous, bien-aimés, Je viens. Devant vous Je Me tiens, pieds nus et comme un mendiant, Je tiens Ma Main tendue vers vous. Je mendie de vous l'Amour, la Paix et l'Unité. Allez-vous entendre Mon Cri ? Je suis Blessé au point d'être devenu méconnaissable. Mes Plaies sont constamment multipliées par les parjures, l'iniquité et un grand attrait pour le péché. Combien de temps encore Ma création continuera-t-elle à être impie et mauvaise ? Je demande à ceux qui défient Mes Commandements : " Que ferez-vous le jour du Châtiment ? Vers qui courrez-vous chercher secours ? Où laisserez-vous vos richesses ? " ».

- extrait du message donné le 8 mars 1989, cahier 32, pages 49 et 50 du tome 3 :

Jésus : « Je suis. Je t'ai amenée à lire Jonas parce que Je veux que toi et Mes enfants compreniez que Je peux toujours renoncer au Châtiment que J'ai en réserve pour votre génération mauvaise. Je ne veux pas que Ma Coupe de Justice déborde comme elle le fait maintenant, aussi Je vous dis : repentez-vous, jeûnez et soyez saints ! ».

Saint Michel Archange : « Enfant de Dieu, rien n'est impossible à Dieu. D'énormes réparations doivent être faites. Si votre génération se convertit, le Saint des saints renoncera à Son Châtiment. Que ceux qui ont des oreilles entendent, car Sa Miséricorde s'étend d'âge en âge sur ceux qui Le craignent. Sois vigilante, ne cesse jamais de réparer. Ceux qui se moquent de toi maintenant, grinceront des dents plus tard. Moi Saint Michel Je prie sans cesse pour cette génération mauvaise. Prie, enfant, et obéis au Seigneur. Loue le Seigneur pour l'effusion de Son Esprit sur vous tous ».

- extrait du message donné le 24 décembre 1991, cahier 56, pages 48 et 49 du supplément 2 :

Jésus : « Satan est entré dans les coeurs de Mes enfants, les trouvant affaiblis et endormis. J'ai averti le monde. Le message de Fatima parle : qu'en Mon Jour, Je ferai coucher le soleil à midi et J'obscurcirai la terre en plein jour. Je permettrai au Dragon de mordre cette génération pécheresse et de précipiter sur elle un Feu que le monde n'a jamais vu auparavant ni ne verra jamais plus, afin de brûler ses innombrables crimes ».

17. La Très Sainte Vierge Marie et Notre Seigneur Jésus à Françoise

Du tome 1 de l’œuvre « Jésus revient dans Sa Gloire » :

- extrait du message donné le 3 septembre 1994, page 40 :

La Très Sainte Vierge Marie : « […] La catastrophe permise par Dieu pour sauver l’humanité va tomber sur le monde très bientôt, à présent, si le monde ne revient pas rapidement à Dieu. Mon Fils bien-aimé pardonnera encore ces engeances de Satan s’ils se repentent. Oui, mes paroles sont fermes, car je désire vous sauver tous, mes enfants : comprenez-vous enfin combien je vous aime ? ».

- extrait du message donné le 16 septembre 1994, page 49 :

Notre Seigneur Jésus : « Lorsque viendra l’heure de Mon règne sur la terre, tu seras encore de ce monde, comme beaucoup d’âmes de ta génération […]. Mon retour parmi les hommes a été prédit par de nombreux prophètes, et beaucoup ont cru que Mon deuxième Avènement était proche, et d’autres, très lointain. Moi Jésus, Je te dis : Mon Avènement est proche : proche pour vous, humains du 20 ième siècle, et beaucoup d’entre vous le connaîtront de leur vivant sur terre. Il ne t’appartient pas de savoir cependant quand Je reviendrai ni sous quelle ‘manière’ : sache seulement que les hommes de ce siècle auront à souffrir grandement s’ils ne se repentent pas rapidement. Je désire te dire ceci : lorsque le ciel s’assombrira pour ne plus donner de lumière, alors Je ferai Justice. Tu me dis : oui : le ciel que le Créateur a empli d’étoiles et de soleil, et de ténèbres : ce ciel ne donneras plus de lumière pendant quelques jours, et alors…tu devras prier avec tous Mes bien-aimés pour que Je pardonne et soulage les pécheurs. Ne crains rien, Mon enfant : aucun des tiens ne saurait avoir peur, ni Mes bien-aimés de bonne volonté qui M’aiment et Me consolent ».

- extrait du message donné le 10 septembre 1995, pages 314 et 315 :

Notre Seigneur Jésus : « Quand le Dieu de tout ce qui est, Mon Père éternel, ouvrira le ciel afin que Sa Justice tombe sur la terre, Je sauverai encore, et ferai Miséricorde à ceux qui auront un geste de repentir. Mais ensuite, lorsque les éléments s’enflammeront, il sera trop tard…Pour purifier la terre, Je dois laisser le feu de la colère divine s’abattre sur elle, non par désir, car Dieu hait la souffrance, mais parce que ce sont les hommes eux-mêmes, qui par leur haine prononcée, appellent les épreuves terribles qui s’en viennent. De cette purification sortira un monde nouveau ; Je rebâtirai Mon Eglise avec des hommes saints et fidèles ; le monde entier Me connaîtra Moi, le Christ, et l’Eglise de Pierre, Mon église catholique et sainte, sera universellement reconnue ».

Du tome 1 de l’œuvre « Messages de conversion des cœurs » :

- extrait du message donné le 11 septembre 1995, pages 101 et 102 :

Notre Seigneur Jésus : « […] Quand les cieux s’ouvriront pour que le feu de la colère divine, appelé par la haine des hommes, s’abatte sur la terre, J’aurai sauvés beaucoup d’âmes, Mon enfant, et seules celles auront refusé ouvertement la divine Miséricorde, seront condamnées à souffrir de la colère de Dieu face à leur cruauté envers Moi, le Christ.
J’enflammerai les éléments, et de ce feu sortira la haine des hommes, pour ne plus jamais revenir. Cela sera purification de la terre, car Dieu ne laisse jamais le mal s’abattre sur les hommes sans en tirer du bien. Et par ces souffrances qui s’en viennent, Mon Eglise une, sainte, catholique et apostolique, connaîtra une grande gloire comme il n’en a jamais été ».

- extrait du message donné le 6 mars 1996, page 184 :

Notre Seigneur Jésus : « […] Lorsque vous serez anéantis dans la douleur de vous regarder si tristes et mauvais, alors vous Me demanderez pardon et Je vous ferai Miséricorde. Cela sera le temps du repentir, et le ciel se réjouira de la moisson abondante…Mais ensuite déferlera le tonnerre, et ceux qui, dépourvus d’amour et du désir de Dieu, auront préféré l’orgueil et la perfidie de Satan, ceux-là ne trouveront pas de paix tant la douleur les submergera. Il faudra alors la Miséricorde de Dieu à travers Ses bien-aimés, pour tenter de chasser la douleur de ces âmes-là, car Je Me montrerai absent en ces jours de ténèbres. Seule la lumière que J’aurai donnée au monde, à travers ces instruments que sont Mes âmes choisies, aura le don de réconforter et d’apaiser…Où serai-Je en ce temps si court et cependant si long pour ces âmes de péché ? Je serai dans le ciel et n’écouterai pas vos lamentations ; Je serai loin et pourtant présent dans les âmes qui M’ont tout donné. Et après, Je reviendrai, dans Ma gloire, et vous serrerai contre Mon divin Cœur, débordant de la joie de ne plus vous quitter ».

18. Notre Seigneur Jésus à Lucie

Du livret « Abba, Père » :

- extrait du message page 31 :

« Voici l’heure de l’agonie. Voici l’heure de l’abandon, du reniement…Voici l’heure des trois jours de ténèbres, des trois jours de la mise au tombeau. Vis ce temps de détresse dans l’attente de la résurrection ».

19. La Vierge de l’Eucharistie à Débora

De l’ouvrage « Manduria » :

- extrait du message donné le 25 mars 1993, page 115 :

« […] Chère fille, écoute ce que je m’apprête à te dire et que je te demande de faire savoir au monde, qu’il te croie ou non. L’aigle aux cinq plumes solaires est en train d’agir en sélectionnant les cœurs pour préparer la voie à la Colombe glorieuse. Le souffle viendra de l’Orient, mais avant que la Colombe glorieuse ne vienne sur la terre, pendant trois jours le soleil ne donnera plus sa lumière. Les astres seront engloutis dans les ténèbres de l’espace. Les eaux submergeront la terre et de nouvelles terres émergeront. Les montagnes se déplaceront en changeant d’ordonnancement et alors l’homme recherchera la mort, comme aujourd’hui il recherche l’or. Quand la colombe glorieuse viendra, le feu de la Justice s’abattra sur l’homme, comme un rapace affamé se lance en piqué sur la chair d’un cadavre en décomposition, prêt à la dévorer totalement. Mes enfants, le temps du choix est arrivé. Moi, la Mère du souverain Bien, avant que tout cela n’arrive, je vous invite encore une fois à conjurer le châtiment de Dieu. Je vous demande, le cœur submergé de douleur, agonisant pour cette terre si malade, peuplée d’hommes qui tuent d’autres hommes, de retenir ces mains sanguinaires ; sinon qui pourra être sauvé ? Je suis l’Ancre de votre salut ; quiconque croit et espère en mon Fils sera sauvé. Celui qui s’obstinera à persévérer dans l’erreur sera jeté pour toujours dans l’abîme de l’enfer avec Satan. Regardez-Moi avec des yeux que la foi rend bienveillants, et Dieu vous accordera la paix et le salut ».

- extrait du message donné le 20 mai 1995, page 152 :

« Je suis au milieu de vous pour reconstruire mon palais. Je désire que ma Sainte Mère, la Médiatrice, soit consolée, parce qu’elle est en train d’éloigner le grand châtiment. Mes enfants, collaborez par vos œuvres et par une prière vivante. Vous avez attiré sur vous d’innombrables châtiments. Méditez mon Amour dans la Mère de tous les hommes ».

avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum