Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Admin le Jeu 9 Avr 2015 - 16:14

ANTONIO SOCCI : « L'ÉLECTION DU PAPE FRANÇOIS SERAIT CANONIQUEMENT NULLE » !


Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Media-10


Le livre du vaticaniste italien Antonio Socci est un best-seller en Italie, un ouvrage qui caracole en tête des ventes, malgré une omerta médiatique des plus sournoises. Les raisons en sont évidentes : non seulement il tranche avec le culte de la personnalité de type nord-coréen qui entoure le pape François, mais en plus il dénonce, avec force arguments, l’action du Souverain Pontife comme dangereuse pour l’Eglise catholique et la foi !

Quatre points majeurs sont à retenir de cette étude documentée et référencée : Socci émet de sérieux doutes sur la validité de la renonciation de Benoît XVI, sans s’exprimer clairement sur les raisons de ce geste inouï (il évoque néanmoins des menaces de schisme de la part des clans anti-ratzingériens, rejoignant ici la thèse de Nicolas Diat dans son livre L’homme qui ne voulait pas être pape, Albin Michel, 2014). Il se livre à des analyses très intéressantes sur le titre de « pape émérite » et sur cette situation ubuesque de deux papes au Vatican. Car pour lui, il n’y en a qu’un seul légitime.

Socci n’a en effet aucun doute sur l’invalidité de l’élection du pape François. En effet, selon lui, le quatrième scrutin du 13 mars 2013, annulé au bénéfice d’un cinquième d’où surgira le vainqueur, était valide malgré la présence d’un bulletin blanc en trop, inséré dans un autre par un cardinal distrait. Ce cas de figure prévu par le règlement n’aurait donc pas dû entraîner l’annulation suivie d’un cinquième vote. D’ailleurs, celui-ci aurait dû être organisé le lendemain pour respecter le nombre prévu de quatre tours de scrutin par jour. Pour Socci, la messe est dite : l’élection de Bergoglio est canoniquement nulle!!!

Ensuite, l’auteur se lance dans une charge, non seulement contre le style de François qui refuse de « faire le pape », mais surtout contre ses propos complaisamment relayés par les médias. Un pape peut-il affirmer que « Dieu n’est pas catholique » ? parler de « la parabole de la multiplication des pains » ? dire tout et son contraire en fonction de ses interlocuteurs ? faire donner la communion à qui veut bien la recevoir ? Socci y voit un grave danger pour la foi. Rappelons toutefois que pour le moment aucune décision dogmatique de rupture n’a été prise et que le cardinal Bergoglio s’est montré un défenseur intraitable de la Vie quand il était en Argentine.

Enfin, quatrième et capital point, le livre de Socci s’inquiète de la filiation spirituelle qu’il pense voir entre François et les courants les plus progressistes qui ont menacé l’Eglise dans les années 1970 et que Jean-Paul II puis Benoît XVI réussirent à contenir, voire à faire taire. Bergoglio apparaît comme l’héritier du théologien Karl Rahner et de l’ultra-progressiste cardinal Martini. Ce pontificat nous ferait-il revenir aux pires années de celui de Paul VI, pape tourmenté mais qui sut résister à la tempête? Les cardinaux-électeurs en avaient-ils conscience ? Connaissaient-ils vraiment le cardinal Bergoglio ?

Malheureusement, le synode sur la famille d’octobre 2014 est venu confirmer les craintes que Socci exprime dans son livre sur cet événement dont il a parfaitement saisi les enjeux et qui pourrait laisser des traces profondes. Il existe un fait indéniable : François plaît aux ennemis de l’Eglise, aux non-catholiques et aux catholiques à la marge qui rêvent depuis quarante ans de devenir protestants. Faut-il vraiment s’en féliciter ? Le succès éditorial de ce livre prouve en tout cas qu’une analyse critique du pape François ne tombe ni dans le vide ni dans l’indifférence.

L’étude de Socci est en fait un cri – avec tout ce que cela implique de sincérité et d’exagération – d’un catholique effrayé par ce pontificat qui donne l’impression de rompre avec ceux de ses illustres prédécesseurs. Elle éclaire les divisions au sein du monde des vaticanistes quant à la personne et à l’action de François et tranche avec les analyses globalement enthousiastes de Jean-Marie Guénois (Jusqu’où ira François ?, J.C Lattès, 2014). Plus que jamais le pape argentin semble mystérieux, incompréhensible, contradictoire. Le temps de la clarté serait-il arrivé avec le discours devant le Parlement européen? Peut-être…

Ultime et brûlante question : ce livre sera-t-il traduit en français ?

frederic le moal

SOURCE : http://gloria.tv/media/NT6GAJm9AxF 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  stjeanlagneau le Jeu 9 Avr 2015 - 16:51



Merci Admin pour cette info très intéressante.

Il est important qu'un nombre important de catholiques se lèvent pour dénoncer certaines dérives qui ne sont pas acceptables.
Il est toujours de notre devoir de dénoncer tout ce qui est contraire à la Sainte Doctrine Catholique, même si la personne concernée est pape!  Sur le choc
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 21472
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 52
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Ginou Saliba le Jeu 9 Avr 2015 - 20:19



Contradictoire, a l'image de ces messagers qui ont change leurs fusils d' epaule. L'Esprit Saint ne se contredit jamais. Hier, qui suis-je pour les juger?

Comme l'a mentionne Socci: il dit tout et son contraire suivant son interlocuteur.

Tout vela ce sont des signed que le Ciel nous Donne. Comprenne qui pourra!




VATICAN : LA NOMINATION D'UN AMBASSADEUR FRANÇAIS REFUSÉE...PARCE QU'IL EST GAY

Jeudi 9 Avril 2015
LU 29 FOIS

Vatican : La nomination d'un ambassadeur français refusée...parce qu'il est gay
Pas si gay friendly que ça le pape François. Comme rapporté par Le Canard enchaîné, l’ambassadeur choisi le 5 janvier dernier par François Hollande pour le Vatican, Laurent Stefanini, ne sera pas agréé par le pape François. Motif ? Il serait homosexuel...

Âgé de 55 ans, Laurent Stefanini est l'actuel chef du protocole de l'Élysée et avait déjà été le numéro deux de l'ambassade entre 2001 et 2005. Célibataire et sans enfant, Laurent Stéfanini est également décrit comme un catholique fervent et un fin connaisseur des arcanes de la Curie romaine.

Mais pas de quoi convaincre le Saint-Siège, qui lui préfère trois autres challengers : Bertrand Besancenot (ambassadeur en Arabie Saoudite), Emmanuelle Dachon (secrétaire générale du Quai d'Orsay) et René Roudaut (ambassadeur en Suisse).

Pourtant, le pape s'était montré jusque là bienveillant à l'égard des homosexuels et avait même déclaré en 2013 qu'il n'avait pas "à juger une personne qui est gay et qui cherche le Seigneur avec bonne volonté".

François Hollande, qui compte sur le soutien du pape pour son sommet du climat en fin d'année à Paris, devrait aller dans la direction du souverain pontife afin de préserver les bonnes relations entre la France et le Vatican.




http://news.sfr.re/Vatican-La-nomination-d-un-ambassadeur-francais-refusee-parce-qu-il-est-gay_a4730.html


_________________
La Parole ! Est une lampe à mes pieds, et une lumière sur mon sentier.Paix ! 
Ginou Saliba
Ginou Saliba
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 5974
Date d'inscription : 13/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Admin le Ven 10 Avr 2015 - 0:13

@ Stjeanlagneau :

Bien dit... !

10 sur 10 !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Admin le Sam 11 Avr 2015 - 5:35

@ Ginou Saliba :

Applaudir

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Admin le Ven 17 Avr 2015 - 15:20

COMMENT SERA LE JUBILÉ (ALORS QU'ON DÉCOUVRE DEUX NOUVELLES IRRÉGULARITÉS DU CONCLAVE) !


Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Socci_10


Comment sera le jubilé
(alors qu'on découvre deux nouvelles irrégularités du Conclave)


www.antoniosocci.com
(ma traduction)
------

Le Conclave de 2013 a vraiment été un désastre. Chaque jour qui passe voit émerger de nouveaux vices, plus graves l'un que l'autre. Et les profils d'invalidité se font de plus en plus consistants.

Les initiés le savent bien, mais aujourd'hui ils sont extrêmement «couverts» en raison d'une certaine atmosphère de répression qui ces derniers mois domine de l'autre côté du Tibre.

MOTS ET FAITS
------
Atmosphère en totale contradiction pratique avec la répétition constante du mot «miséricorde» de la part du pape argentin.

Il en parle beaucoup, évidemment, dans la bulle «Misericordiae Vultus» proclamant le Jubilé, signée hier. Il y a des passages très beaux qui rappellent la compassion de Jésus envers tous, et l'amour maternel viscéral de Dieu pour chacun.
Mais on remarque aussi l'habituel alignement sur l'ordre du jour politiquement correct. Il y a en effet un certain accent mis sur les «péchés sociaux».

Il semble que les mafieux, les corrompus et les racistes soient les seuls qu'on puisse juger et condamner. L'évidence des peuples (?) qui nous permet à tous de nous sentir bons. C'est bien commode.

Quelqu'un (it.wikipedia.org/wiki/Domenico_Cacopardo ) a noté que, dans le discours de Pâques, au lendemain du massacre de 147 étudiants chrétiens au Kenya, Bergoglio a tonné contre les «traffiquants d'armes», catégorie qui toutefois «est un ennemi obscur et insaisissable» grâce auquel le pape ne nomme pas «l'ennemi évident et visible» qui accomplit ces massacres.

Plus généralement, Bergoglio attaque frontalement les infractions au Code pénal, mais il ne dit presque rien pour les péchés ordinaires de confessionnal, qui sont plutôt déclassifiés: au contraire, le pape s'en prend à ceux qui évoquent la justice de la loi morale (dans l'enseignement du pape Argentin la notion de «péché originel» est floue...).

DÉSASTRE LATINO-AMÉRICAIN
-------
Des contenus encore plus «gauchisants» (contre le profit, les inégalités, la finance) seront exposées dans l'encyclique sociale à venir, déjà anticipée dans le discours que Bergoglio a prononcé devant les centres sociaux, parmi lesquels Leoncavallo (le 28 octobre 2014; cf. benoit-et-moi.fr/2014-II) .

Le pape argentin nous ramène donc au climat idéologique que nous avons connu en Italie dans les années soixante-dix, le gauchisme de l'Eglise latino-américaine, imprégné des différentes théologies de la libération.

Ce n'est pas par hasard que cette Église, depuis des décennies, coule à pic, à la fois par la défection massive des fidèles, et le gouffre des vocations.

A l'opposé, là où l'enseignement de Jean-Paul II et de Benoît XVI a été entendu et où s'est formé un épiscopat - pour ainsi dire - fermement catholique, les fruits sont extraordinaires (cf. L'héritage de Ratzinger).

Aux États-Unis - ce sont des donnés de ces jours-ci - en 2015 il y aura près de 600 ordinations sacerdotales. L'année précédente, il y en avait eu 477: plus 25% en une seule année.

«C'est l'un des plus robustes signes de reprise après une crise pluridécennales des vocations, commencée peu de temps après la fin du Concile, en concomitance avec l'explosion de 68», écrit la revue , qui ajoute qu'il s'agit de vocations qui ont fleuri dans les années de Benoît XVI, qui ont la spiritualité typique de Wojtyla et Ratzinger («70% d'entre eux, avant d'entrer au séminaire, avaient l'habitude de prier le chapelet ou de participer à l'adoration eucharistique.»).
L'Eglise américaine, qui porte la marque de Wojtyla et de Ratzinger, est très impliquée dans le zèle missionnaire et les batailles de frontière sur les «principes non négociables».

C'est ce que les médias laïques appellent une «Église conservatrice», comme l'Eglise africaine, vivante et en expansion, dont les évêques, lors du dernier Synode, ont été décisifs pour arrêter la «révolution» Kasper.
Il est clair que Bergoglio est sur une autre route. Avec lui se profile un pontificat de rupture. Y compris dans les gestes et les habitudes.

AUTRE IMBROGLIO (*)
-----
A dire vrai, le conclave qui l'a élu allait déjà dans cette direction. Et plus tôt on en discutera publiquement, mieux ce sera pour tous. Même pour le Pape Bergoglio qui aurait tout intérêt à faire la clarté.

J'ai identifié dans mon livre «Non è Francesco» trois infractions aux règles, qui en soi peuvent rentrer parmi celles qui impliquent la nullité de l'élection.

A présent s'en ajoutent deux autres, tellement évidentes qu'elles m'ont été signalées par plusieurs lecteurs.

>> La première. Entre l'annonce de la renonciation, le 11 Février 2013, et le début de la vacance, le 28 Février, Benoît XVI a signé le Motu proprio «Normas nonnullas» pour intégrer et changer de petites parties de la constitution qui régit l'élection du pape, «Universi Dominici Gregis» (JP II, 1996).

L'article 37 a été formulé par Ratzinger en ces termes:

« J'établis aussi que, à partir du moment où le Siège apostolique est légitimement vacant, on attendra les absents pendant quinze jours pleins avant d'entrer en conclave ; je laisse toutefois au Collège des Cardinaux la faculté d'anticiper l'entrée en conclave si tous les Cardinaux électeurs sont présents ou, s'il y a des motifs graves, de renvoyer de quelques jours le commencement de l'élection. Toutefois, passés vingt jours au plus depuis le début de la vacance du siège, tous les Cardinaux électeurs présents sont tenus de procéder à l'élection »

Selon cet article, donc, le Conclave devait commencer après le 15 Mars, puisque le siège vacant avait commencé le 28 Février.

Le Collège des Cardinaux pouvait anticiper le Conclave seulement avec la «présence de tous les cardinaux électeurs» (norme dûe à des accidents graves dans le passé).

En fait, le Conclave de 2013 a été anticipé, par décision de la huitième congrégation générale du Collège des Cardinaux tenue l'après-midi du 8 Mars 2013.

«Le directeur de la Salle de presse a rappelé que, depuis hier, les 115 électeurs sont tous présents» lit-on dans l'article de «L'Avvenire», le 9 Mars, signé Mimmo Muolo.

Mais si les cardinaux présents étaient 115 et les électeurs étaient 117, il en manquait deux: Julius Darmaatmadja et, pour des raisons différentes, Keith O'Brien, qui, bien qu'ayant envoyé leurs motivations, acceptées par les cardinaux, étaient toutefois restés à tous effets «cardinaux électeurs», de sorte qu'à tout moment ils pouvaient venir à Rome et entrer en conclave, même après qu'il ait commencé (art. 39 de Universi Dominici Gregis : «Cependant, si des Cardinaux électeurs arrivent re integra, c'est-à-dire avant que l'on ait procédé à l'élection du Pasteur de l'Église, ils seront admis au processus de l'élection, au point où il se trouve»).

Le même «Avvenire» relevait leur absence. Avec cette absence, cependant, le Collège des Cardinaux n'était pas complet tel que prévu par le Motu Proprio et ne pouvait pas décider d'avancer le conclave qui a élu le cardinal Bergoglio le 13 Mars, un jour où le conclave n'aurait même pas dû avoir commencé.

Comment a-t-il alors été possible de prendre cette décision?

FUMÉE
------

>> Mais il y a une autre violation. On sait que lors du quatrième tour de scrutin du 13 Mars, on a trouvé un bulletin qui en contenait un autre, en excès, qui était resté collé.

En application de l'article 68 d'Universi Dominici Gregis, il a été décidé d'annuler le vote et d'en faire immédiatement un autre.

Dans mon livre, j'ai considéré qu'il y avait dans cette décision deux violations des règles, parce qu'on devait appliquer l'article 69 (ne pas annuler le tour de scrutin, mais seulement ce bulletin) [Au cas où, au cours du dépouillement du scrutin, les scrutateurs trouveraient deux bulletins pliés de telle sorte qu'ils apparaissent remplis par un seul électeur, ces bulletins seront tenus pour un seul suffrage s'ils portent l'un et l'autre le même nom. Si, au contraire, ils portent deux noms différents, aucun des deux suffrages ne sera valide ; cependant, dans aucun des deux cas le scrutin ne sera annulé] et on ne pouvait pas voter à nouveau parce que les règles pontificales imposent qu'il n'y ait pas plus de quatre tours de scrutin par jour (art. 63).

Toutefois, si on voulait vraiment appliquer l'article 68, on devait l'appliquer intégralement.

En fait, celui-ci impose, une fois annulé le scrutin, de brûler les bulletins avant de procéder à un nouveau vote (Si le nombre des bulletins ne correspond pas au nombre des électeurs, il faut les brûler tous et procéder aussitôt à un deuxième vote - «Quodsi schedularum numerus non respondet numero electorum, omnes comburendae sunt, et iterum, id est altera vice, ad suffragia ferenda procedatur»).

Il y a une raison importante pour laquelle Jean-Paul II, Dans Universi Dominici Gregis, prescrit cela: pour éliminer de la Chapelle Sixtine tout bulletin déjà voté, de sorte que le prochain vote ne puisse même pas hypothétiquement être pollué par des bulletins déjà votés ou suspects. Donc, il fallait les brûler immédiatement.

Mais l'après-midi du 13 Mars, il n'y eut pas cette deuxième fumée noire pour le quatrième scrutin annulé.

Il y eut seulement, à 19h06, la fumée blanche du cinquième tour de scrutin. Pourquoi?

Il est nécessaire de déterminer s'il y a eu (aussi) ces deux violations, parce que - le cas échéant - il est très probable qu'elles puissent représenter une cause de nullité de l'élection.

L'article 76 d'Universi Dominici Gregis affirme en effet: «Si l'élection était faite d'une manière différente de ce qui est prescrit dans la présente Constitution ou que les conditions fixées ici n'aient pas été observées, l'élection est par le fait même nulle et non avenue, sans qu'il y ait besoin d'aucune déclaration à ce sujet, et, donc, elle ne donne aucun droit à la personne élue.»

Dans ce domaine, la miséricorde n'a rien à voir. Au moins ici, la loi devrait régner, souveraine.

------------------------------

Note de traduction
(*) Anna observe toutefois à ce sujet:

Un point me laisse perplexe, le fait de citer les deux cardinaux absents comme une irrégularité.
Je me souviens qu'un des deux était malade, l'indonésien, et l'autre, le "corrompu" Keith O'Brien n'aurait pas participé à cause d'investigations déjà en cours. Et cela le père Lombardi l'avait dit dans une conférence de presse avec les journalistes. Il y avait même un deuxième cardinal O'Brien et un journaliste, le confondant avec le "méchant", demandait au père Lombardi comment il était possible qu'il participe au Conclave, recevant la réponse de Lombardi que les O'Brien étaient deux...

Il n'était donc pas possible que ces deux cardinaux arrivent à la dernière minute. L'argument de Socci n'est pas assez fort.

SOURCE : http://benoit-et-moi.fr/2015-I/actualite/antonio-socci-12-avril.html

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » ! Empty Re: Antonio Socci : « L'Élection du Pape François serait canoniquement nulle » !

Message  Admin le Dim 19 Avr 2015 - 11:02

@ Tous  :

Très intéressant cette histoire d'irrégularités dans le dernier Conclave, ce qui expliquerait pourquoi le Faux-Prophète aurait finalement été élu !

Diabolo

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 46309
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 118
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum