Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mar 6 Juin 2017 - 3:57

VI. NOUS NE DEVONS PAS DEMANDER À DIEU D'ÉCARTER TOUTES LES ÉPREUVES QU'IL NOUS ENVOIE

(...) Nous pouvons souffrir de la douleur d'un ami, ou encore craindre ce que lui-même craint le moins, c'est-à-dire de perdre son âme par le péché mortel. Et ceci est la dernière espèce de malheur et le plus cruel de tous. Nous en parlerons en plusieurs occasions, mais j'en traiterai plus à fond à la fin de cet ouvrage.

Comme je vous l'ai dit, les maux sont si variés qu'un homme peut prier Dieu d'écarter de lui certains de ces maux et se réconforter à la pensée que Dieu l'exaucera. Aussi pouvons-nous prier Dieu de nous garder, nous-mêmes et nos amis, de la faim, de la maladie, de la souffrance physique, de la mort du corps ou de l'âme. Dans les oraisons que nous enseigne notre mère la Sainte Église, bien des pensées vont dans ce sens. Dans le Pater Noster, nous demandons notre pain quotidien, et aussi de ne pas succomber à la tentation et d'être délivrés du mal.

Pourtant, nous ne pouvons pas demander à être libérés de toute espèce de tentation. Car quelqu'un qui prierait Dieu de lui rendre la santé chaque fois qu'il est malade ne se montrerait jamais content de mourir et d'aller à Dieu. Or, c'est précisément ce qu'il faut désirer. C'est un souci pour un homme vertueux de sentir en lui le conflit entre l'âme et la chair, la révolte de la sensualité contre les règles imposées par la raison ; ce sont les séquelles du péché originel, dont saint Paul se plaint si amèrement dans l'épître aux Romains (Rom., 7, 14 sqq.). Pourtant, nous ne pouvons, dans cette vie, prier Dieu de nous en délivrer complètement, car il est dans l'ordre de Dieu que nous luttions contre elles et les surmontions en sorte qu'elles deviennent l'instrument de notre mérite.

Nous pouvons prier avec ferveur pour le salut de notre âme, pour obtenir la grâce, la foi, l'espérance et la charité, et pour toutes les vertus qui nous font avancer vers le ciel. Mais, quand nous demandons à Dieu de nous délivrer d'une épreuve, nous devons ajouter que nous nous soumettrons entièrement à sa volonté, car il se peut que cette épreuve soit voulue par lui pour notre bien. S'il en est ainsi, prions-le de bien vouloir nous envoyer une aide spirituelle pour supporter l'épreuve gaiement ou au moins de nous accorder la force de la subir avec patience.(...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mer 7 Juin 2017 - 2:32

VI. NOUS NE DEVONS PAS DEMANDER À DIEU D'ÉCARTER TOUTES LES ÉPREUVES QU'IL NOUS ENVOIE

(...) Car si nous prétendons n'être réconfortés que par la suppression de l'épreuve, nous donnons alors des ordres à Dieu et nous croyons savoir mieux que lui ce qui nous convient. Dans l'épreuve, remettons-nous en donc à lui pour le soutien et le réconfort à nous apporter. Car il connaît mieux que nous nos besoins, et dans sa souveraine bonté, il nous enverra ce qui nous convient le mieux. Car, à moins que Dieu ne nous offre lui-même le choix, comme il offrit à David de choisir son châtiment (2 S., 24, 12) pour abaisser son immense orgueil, nous pourrions verser dans une erreur grossière. Nous risquerions aussi de mécontenter Dieu si fort, qu'il n'en arrive à nous accorder ce que nous demandons, et par la suite, nous aurions à reconnaître combien nous nous sommes trompés.

Combien de gens assurent la santé de leur corps, alors que la maladie serait tellement plus profitable au salut de leur âme ! Combien, une fois sortis de prison, tombent dans ces fautes que la prison leur évita ? Combien ont perdu la vie en luttant pour conserver leurs biens ? Nous sommes si aveugles, si inconscients de l'avenir que la plus grande vengeance de Dieu serait d'exaucer toutes les prières des hommes au fur et à mesure qu'ils les formulent.

Comment pouvons-nous savoir, pauvres fous que nous sommes, où est notre intérêt ? Le bienheureux Apôtre lui-même, dans sa grande détresse, pria Dieu par trois fois de le délivrer. Mais Dieu lui répondit (d'une certaine façon) qu'il était fou de demander une chose pareille car la grâce, que le Seigneur lui enverrait, lui serait bien plus profitable. L'Apôtre reconnut par expérience le bien-fondé de cette leçon, aussi nous recommande-t-il d'être modestes en nos prières et de toujours nous soumettre à la volonté de Dieu. L'Esprit-Saint désire tant notre salut, qu'il l'implore avec des gémissements qui ne se peuvent décrire. « Nous ne pouvons pas savoir ce que nous devons demander à Dieu dans nos prières », dit saint Paul, « mais l'Esprit-Saint le demande pour nous par des gémissements ineffables » (Rom., 8, 26).(...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Jeu 8 Juin 2017 - 4:06

VI. NOUS NE DEVONS PAS DEMANDER À DIEU D'ÉCARTER TOUTES LES ÉPREUVES QU'IL NOUS ENVOIE

(...) Ainsi, ne demandons pas à Dieu de nous délivrer de l'épreuve, mais prions-le de nous aider à la supporter, et dans cette prière même, nous puiserons un premier réconfort, car nous pouvons être sûrs qu'une telle prière est inspirée par Dieu, qu'elle est un début de l'action de Dieu en nous et que si nous n'essayons pas de nous éloigner de lui, Dieu restera près de nous. Si Dieu est à nos côtés, quel mal peut nous atteindre ? « Si Dieu est près de nous, qui osera nous attaquer ? » dit saint Paul (Rom., 8, 32).

VII. TOUTE ÉPREUVE PEUT FAIRE GRAND BIEN À NOTRE ÂME, SI NOUS LE VOULONS


VINCENT : Cher oncle, vous avez bien répondu à ma question : « Dans l'épreuve quel réconfort pouvons-nous demander à Dieu ? » Maintenant poursuivez, et montrez-nous d'autres réconforts spirituels.

ANTOINE : Voici, me semble-t-il, un autre sujet de réconfort : toute épreuve nous est envoyée pour notre bien, et peut nous faire du bien, à moins que nous le refusions.

VINCENT : Voilà certes une pensée très réconfortante !

ANTOINE : Nous pouvons diviser les épreuves en trois catégories, celles que nous subissons comme la conséquence de nos actes, telles que les maladies qui suivent nos excès, l'emprisonnement, ou tout autre châtiment imposé à un homme pour ses crimes, ensuite celles qui nous sont envoyées par Dieu sans que nous discernions bien si c'est en punition de quelque péché commis antérieurement ou pour nous empêcher de tomber dans quelque erreur, ou encore des épreuves qui ne sont pas envoyées à l'homme pour ses péchés mais seulement pour exercer sa patience et accroître son mérite. Dans les premiers cas, l'épreuve est salutaire, dans le dernier, elle est plus que salutaire.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Ven 9 Juin 2017 - 5:16

VIII. CONSIDÉRATIONS SUR CEUX QUI SUBISSENT DES ÉPREUVES PAR LEUR PROPRE FAUTE

VINCENT : Tout cela me paraît juste, mon cher oncle, mais un peu bref et par conséquent obscur.

ANTOINE : Nous allons reprendre en détail chacune de ces considérations.
Nous avons vu que certaines gens tombent dans le malheur par leur propre faute, comme par exemple ceux qui contractent une maladie par suite de leur gourmandise : des épreuves de ce genre mettent un homme mal à l'aise, car il se sait l'auteur de son propre mal. Pourtant, il peut y puiser du réconfort en se disant qu'il peut en faire un instrument de son salut. Car puisque son mal est la conséquence de son péché, mieux vaut l'endurer avec patience, en implorant le secours de Jésus-Christ plutôt que d'encourir un châtiment bien plus cruel dans un autre monde. La bonté du Dieu tout-puissant est telle qu'il ne punit pas deux fois pour la même faute.

Cette punition étant imposée à l'homme, ne paraît pas mériter de remerciements, mais la bonté du Tout-Puissant surpasse tellement la pauvre et imparfaite bonté humaine, que Dieu, dans son amour pour les hommes se plaît à bouleverser leurs plans. Car aussitôt que nous avons confessé nos fautes, dès que nous avons reconnu avoir mérité un châtiment plus sévère, Dieu considère que ce châtiment a été accepté, et en purifiant notre âme il nous évitera les tourments du purgatoire et peut-être même ceux de l'enfer. Nombreux sont ceux qui, sans l'épreuve, se seraient obstinés dans le péché, mais qui, grâce à elle, se rendent compte de leur faiblesse, de la vanité du monde et se tournent alors vers Dieu. C'est ainsi qu'à travers la souffrance, ils comprennent la nécessité de la vertu, qu'en la supportant avec douceur et résignation ils en font un remède à leurs maux et meurent enfin saintement.

Pensez à Achan (1), qui commit un sacrilège dans la grande ville de Jéricho (Jos., 7, 10 sqq.). Dieu s'en vengea sur tous les enfants d'Israël. Puis il leur révéla pourquoi il se vengeait et leur ordonna de rechercher le coupable, tribu par tribu, famille par famille. Quand finalement Achan fut pris, c'était bel et bien contre sa volonté, mais Josué lui parla sagement et lui dit : « Mon fils, glorifie, je te prie, Yahwé, le Dieu d'Israël. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Sam 10 Juin 2017 - 2:59

VIII. CONSIDÉRATIONS SUR CEUX QUI SUBISSENT DES ÉPREUVES PAR LEUR PROPRE FAUTE

ANTOINE : (...)Avoue-moi ce que tu as fait, ne me le cache point » et Achan confessa humblement qu'il avait volé et supporta patiemment d'être mis à mort. Il mourut comme un homme de bien. Pourtant s'il n'avait pas été pris, il aurait couru le danger de ne jamais se repentir, il aurait pu mourir dans le péché et aller pour l'éternité en enfer. Ainsi, cette épreuve méritée fut pour le voleur un remède salutaire.
Pensez au bon larron (Lc., 23, 39-43), qui était à la droite du Christ. Sa louable patience, l'humble aveu de ses fautes, le pardon qu'il demanda à Dieu et l'acceptation de mourir pour ses péchés n'ont-ils pas guéri son âme de tout mal et ne lui ont-ils pas gagné le salut éternel ?
Aussi, je vous le dis, cette forme d'épreuve, quoiqu'elle paraisse la plus humiliante et la moins supportable, peut devenir, si l'homme le veut, un merveilleux tonique. Et on y peut puiser en y réfléchissant un grand réconfort et une grande consolation spirituelle.

IX. MÊME SI NOUS NE COMPRENONS PAS CLAIREMENTPOURQUOI NOUS SUBISSONS UNE ÉPREUVE, CELLE-CI PEUT NOUS ÊTRE SALUTAIRE

VINCENT : En vérité, mon oncle, vous m'avez bien expliqué tout ce qui concerne le premier genre d'épreuves. Je vous en prie, parlez-moi maintenant du second.

ANTOINE : Dans la seconde catégorie, je place les épreuves envoyées par Dieu sans que nous comprenions bien pourquoi nous les avons méritées, comme nous savons que tel excès entraîne telle maladie, comme le voleur sait quelle peine il encourt en commettant tel vol. Nous commettons sans cesse des fautes contre Dieu, fautes qui méritent un lourd châtiment, aussi pouvons-nous penser (et c'est sagesse) que nous avons mérité ce châtiment par un péché, même si nous ignorons lequel. Cette espèce d'épreuve peut être en quelque sorte assimilée à la précédente. Car, voyez-vous [si nous l'acceptons avec patience en reconnaissant qu'elle nous est envoyée pour nos péchés], elle nous préservera de la punition que nous aurions subie dans l'autre monde pour les péchés commis dans celui-ci. Cette pensée aussi peut vous apporter du réconfort. Elle en procurera surtout à ceux qui ont une vie profonde et une conscience droite. Ils ne peuvent s'empêcher de se reconnaître pécheurs, car saint Paul dit : « Ma conscience ne me reproche rien, mais cela ne me justifie pas » (1 Cor., 4, 4) et saint Jean : « Si nous disons qu'il n'y a pas de péché en nous, nous nous mentons à nous-mêmes, et il n'y a pas de vérité en nous » (1 Jn., 1, 6). Cependant une conscience droite nous soutient dans nos tribulations même si la cause de celles-ci nous est mal connue. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Dim 11 Juin 2017 - 6:24

IX. MÊME SI NOUS NE COMPRENONS PAS CLAIREMENT POURQUOI NOUS SUBISSONS UNE ÉPREUVE, CELLE-CI PEUT NOUS ÊTRE SALUTAIRE

(...)Je vous ai déjà expliqué comment ces épreuves guérissent l'âme des péchés passés et lui acquièrent la rémission de la peine qu'elle avait encourue. Nous allons voir qu'elles peuvent être un bienfait, car il arrive qu'elles nous empêchent de tomber dans un péché que sans elles nous aurions commis.

Le remède qui nous rend la santé est un bon remède, mais celui qui nous empêche de la perdre l'est également. Parfois Dieu, voyant un homme vertueux sur le point d'atteindre au bonheur, prévoit quelle quantité de bonheur il pourra supporter et quelle autre quantité entraînera sa chute en lui faisant perdre la grâce. Alors, dans sa bonté, Dieu lui envoie une épreuve ; il se donne ainsi à reconnaître comme le Créateur ; il le détourne du monde et de ses trompeuses flatteries ; il traite ce faible cœur mortel comme une barque dont il a cargué la voile et qu'il a surmontée d'une croix, de peur que la tempête de l'orgueil ne la fasse chavirer.

Voyez cette femme jeune et jolie mais restée vertueuse jusqu'ici. Dieu la sait sur le point de succomber à une passion coupable pour un homme sans scrupules qu'elle connaît à peine. Mais Dieu l'aime trop tendrement pour lui laisser commettre cette faute honteuse et stupide. Il lui envoie, à point nommé, une bonne fièvre, qui fait fondre sa chair. Son joli teint a terni comme du plomb, elle est devenue si vilaine que son amant n'aurait plus nul plaisir à la regarder !

Ne lisons-nous pas chez saint Paul que les sublimes révélations que lui faisait le Seigneur l'auraient peut-être gonflé d'orgueil si Dieu n'y avait pourvu par un certain remède. Et qu'était ce remède sinon une épreuve pénible et si cruelle que, par trois fois l'Apôtre pria Dieu de l'en délivrer 2 Cor., 12, 8 ? Mais Dieu, qui voyait plus clair en saint Paul que saint Paul lui-même, ne voulut exaucer sa demande que lorsque le danger fut écarté. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  stjeanlagneau le Dim 11 Juin 2017 - 23:12



@ ami de la Miséricorde  Merci !

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
avatar
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 20552
Date d'inscription : 05/05/2011
Age : 50
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Lun 12 Juin 2017 - 4:12

IX. MÊME SI NOUS NE COMPRENONS PAS CLAIREMENT POURQUOI NOUS SUBISSONS UNE ÉPREUVE, CELLE-CI PEUT NOUS ÊTRE SALUTAIRE

(...) Vous voyez bien, cher neveu, que nos épreuves sont doublement curatives : elles nous guérissent des fautes passées et nous préservent des fautes futures. Que cette pensée nous apporte un double réconfort. Certes, on réagira différemment à ces épreuves suivant qu'on aura ou non l'âme obscurcie par le péché. Toutefois, je ne conseille à personne de s'imaginer que si le ciel lui envoie quelque peine c'est pour l'empêcher de s'enorgueillir de sa sainteté ! Laissons ce sentiment à saint Paul jusqu'à ce que notre vie se soit haussée au niveau de la sienne !

X. CERTAINES ÉPREUVES NOUS SONT ENVOYÉES EN VUE D'EXERCER NOTRE PATIENCE

VINCENT : Il vous reste à parler, maintenant, cher oncle, de la troisième sorte d'adversités, celles que Dieu envoie à l'homme, non pour l'expiation de ses fautes passées ou futures, mais en vue d'exercer sa patience et d'accroître ses mérites. Cette troisième sorte d'épreuves lui vaudra certainement, dans l'autre monde, une plus grande récompense que les deux premières, mais je ne vois pas comment, dans ce monde-ci, l'homme y pourra trouver un plus grand soulagement, car il ne peut savoir si ces maux passagers lui sont envoyés pour un péché déjà commis, pour l'empêcher d'en commettre un autre ou pour augmenter ses mérites et lui valoir dans l'au-delà de plus grandes récompenses. En fait, chacun d'entre nous a suffisamment de motifs d'estimer que telle épreuve qu'il subit est la juste punition de ses fautes antérieures. Penser autrement serait présomptueux.

ANTOINE : Ce que vous dites, neveu, est vrai pour la plupart des hommes. C'est pourquoi ils ne doivent ressentir ni envie ni dépit si un autre, plus méritant, obtient dans l'adversité plus de soulagement qu'eux : ils peuvent eux-mêmes trouver dans leur épreuve leur part de consolation. Je vous ai dit, neveu, que le meilleur d'entre nous doit se reconnaître pécheur. Pourtant, certains fidèles – à vrai dire peu nombreux en regard de la multitude – peuvent espérer, à cause de la pureté de leur conscience, que Dieu leur envoie telle grande épreuve pour exercer leur patience et accroître leurs mérites. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mar 13 Juin 2017 - 4:13

X. CERTAINES ÉPREUVES NOUS SONT ENVOYÉES EN VUE D'EXERCER NOTRE PATIENCE

ANTOINE : (...) Saint Paul n'en est pas le seul exemple : nous en trouvons un autre en la personne du saint homme Job, qui ne craignait pas de dire à ses amis empressés à lui prodiguer leurs vains conseils : « Ma conscience m'assure que je n'ai pas mérité mon terrible abaissement. » Je vous ai déjà dit que je ne conseille à personne de se conforter par une pensée aussi audacieuse. Pourtant, je connais des hommes à qui j'oserais faire espérer que Dieu leur a envoyé la peine qui les afflige non tant pour les punir que pour exercer leur patience. Il y a même certaines peines, en face desquelles je n'hésiterais pas non plus à donner ce conseil, quelle que soit par ailleurs la valeur morale de celui que je réconforterais ainsi.

VINCENT : De quelles peines parlez-vous, mon cher oncle ?

ANTOINE : Pardi, neveu, de celles dont souffrent les gens qui défendent la justice ou la cause de Dieu. S'il m'arrivait de rencontrer un homme qui, après une longue vie de vertu, serait finalement tombé aux mains des Turcs et qui, malgré des tortures endurées, serait resté fidèle à sa foi et témoignerait toujours en faveur de la vérité, me contenterais-je, s'il m'était possible de lui apporter un réconfort spirituel, de lui dire qu'il doit prendre son mal en patience, que Dieu le lui envoie pour ses péchés, qu'il l'a bien mérité, qu'il aurait mérité pire encore ? Il pourrait me traiter d'intolérable donneur de conseils, et d'insupportable distributeur de consolations, comme Job, ses amis (Job, 16, 2). Non pas ! Je lui dirais hardiment d'envoyer au diable le péché, l'enfer, le purgatoire et le reste. Je lui dirais de ne pas relâcher son effort, car il en perdrait tout le bénéfice, tandis que s'il persévère, sa peine se changera en gloire.

J'irai plus loin. Supposez qu'un chrétien ait commis au milieu de ces infidèles un acte méritant la mort, non pas seulement selon leurs lois, à eux, mais aussi selon la loi du Christ (tel un meurtre ou un adultère), supposez qu'il soit arrêté, et qu'on lui offre la vie à condition qu'il renie la foi du Christ. Si cet homme préfère la mort, vais-je le moraliser comme on moralise un malfaiteur ? Non, certes ! Cet homme qui serait mort pour sa faute meurt maintenant pour le Christ, puisqu'il aurait pu avoir la vie sauve en le reniant. Le seul fait d'avoir choisi la mort le lave de son péché, grâce aux mérites de Jésus-Christ sans l'aide de qui tous nos efforts seraient vains. Puisqu'il a renoncé à la vie pour sauver sa foi, le Christ lui pardonnera entièrement sa faute ; il ne lui infligera aucune peine dans le purgatoire, mais le couvrira de gloire en son paradis. Cet homme qui fut un démon peut être considéré maintenant comme un martyr.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mer 14 Juin 2017 - 3:30

X. CERTAINES ÉPREUVES NOUS SONT ENVOYÉES EN VUE D'EXERCER NOTRE PATIENCE

(...) VINCENT : Ceci est merveilleusement dit, mon oncle, et me réconforte grandement, dans la terreur que m'inspire l'invasion turque.

ANTOINE : Nous parlerons de cette terreur en dernier lieu. Je n'avais pas l'intention d'y faire allusion ici, mais la véhémence de votre ton m'y a obligé. J'aurais voulu vous parler de ceux qui préfèrent souffrir plutôt que d'offenser le droit et la justice. Car si un homme accusé à tort d'un crime quelconque, accablé par de faux témoignages, condamné et montré du doigt, peut trouver grand réconfort dans son innocence, que dire du soutien que trouvera en son cœur celui qui lutte pour la vérité et la justice et qui souffre persécution pour elles ?

VINCENT : Dites-moi, si on veut me déposséder de mon bien, trouverai-je un grand réconfort dans la pensée que Dieu me récompensera au cas où j'aurai bien défendu ce qui m'appartenait ?

ANTOINE : Non, non, cher neveu, ici vous vous égarez, car vous parlez de la défense des biens temporels. Saint Paul nous dit : « Ne vous défendez pas, mes très chers amis » (Rom., 12, 19) ; et Notre-Seigneur : « Si quelqu'un te poursuit en justice et veut s'emparer de ton manteau, laisse-lui aussi ta robe » (Mt., 5, 40). Vous voyez que la défense de nos propres intérêts ne mérite nulle récompense.

Mais si vous agissez selon la parole de saint Paul, « Ne cherche pas ton profit, mais celui des autres » (Phil., 2, 4), si vous défendez la veuve et l'orphelin et préférez souffrir vous-même plutôt que de les voir souffrir ; ou encore si, étant juge, vous préférez encourir la vengeance de quelque puissant de ce monde plutôt que de rendre en sa faveur un jugement inique, les tribulations qui en résulteront pour vous seront en vérité plus et mieux que des remèdes. Quiconque les subit peut, dans sa profonde détresse, se répéter les paroles du Christ : « Bienheureux les Miséricordieux, car ils obtiendront Miséricorde. Bienheureux, ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux » (Mt., 5, 7 et 10).

Oui, ces sentences sont pour eux d'un immense réconfort. Il se peut même qu'il en découle pour eux une joie qui gonfle leur cœur, et qui atténue leurs souffrances temporelles. Toutefois, notre confiance en Dieu doit nous soutenir et nous encourager encore bien davantage. Ce point-là, je l'ai dit, je l'aborderai en dernier lieu. En attendant, nous avons assez longuement traité des épreuves de la troisième sorte.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 4482
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 18 Précédent  1, 2, 3 ... 10 ... 18  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum