Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More - Page 3
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mer 14 Juin 2017 - 17:23

XI. DU BON USAGE DES ÉPREUVES

VINCENT : En vérité, mon cher oncle, cette catégorie d'épreuves comporte en soi plus de réconfort que les deux autres.

ANTOINE : Indubitablement. Pourtant, je ne vous ai pas encore parlé du plus grand sujet de consolation et celui-là vous pouvez le trouver dans n'importe quel malheur, car je n'ai cité, à propos des épreuves qui nous sont envoyées pour nos péchés, que deux sujets de soulagement : j'ai dit qu'elles nous empêchent de commettre certains péchés, et que par les mérites de Jésus-Christ, elles nous gardent de l'enfer et nous épargnent certaines peines du purgatoire.

Mais voici maintenant une autre source de joie. Si, quand nous subissons une épreuve pour nous laver d'un péché, même véniel, même peu apparent aux yeux du monde, nous prions pour avoir la grâce de la supporter avec patience, si, reconnaissant devant Dieu que cette épreuve est peu de chose comparée à nos fautes, nous le supplions non seulement d'être assez miséricordieux pour accepter ce mal en rémission de nos péchés, mais aussi de prendre en considération notre patience à la supporter et de nous en récompenser dans le ciel, alors, je ne doute pas que Dieu, dans sa grande bonté, nous accordera cette faveur.

En enfer, toute souffrance est un châtiment et rien de plus, car le moment de la purification est passé. Au purgatoire, la douleur ne peut servir qu'à la purification, car il est trop tard pour acquérir des mérites, mais pendant que nous sommes en ce monde, l'épreuve qui nous est envoyée pour nos péchés n'est pas seulement un châtiment et une purification, elle nous obtient aussi, si nous le voulons, une récompense. J'ai confiance en la bonté de Dieu et je crois qu'il en va ainsi de toute bonne action spontanée, de toute pénitence imposée par un confesseur et accomplie de bon gré.

Nous ne pouvons, par nos seuls mérites, obtenir cette faveur, mais les mérites de Jésus-Christ sont aux nôtres ce que le chargement d'un bateau est au contenu d'une cuillère, la bonté et la sagesse de Dieu sont si grandes que notre aveugle nature humaine ne peut en concevoir l'immensité et Dieu, si nous supportons patiemment nos épreuves, si nous le lui demandons avec confiance, nous accordera non seulement de nous laver de nos péchés mais aussi de nous attribuer telle compensation qu'il jugera la meilleure pour nous.

Ainsi, vous le voyez, les moindres épreuves comportent de bien plus grandes causes de consolation que je ne l'avais dit d'abord.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Jeu 15 Juin 2017 - 18:02

XII. OBJECTION

VINCENT : Certes, mon oncle, votre discours me satisfait. Pourtant, certains de vos arguments sont discutés. Vous dites, par exemple, que si nous supportons patiemment l'épreuve envoyée pour nos péchés, notre peine en purgatoire sera allégée. Mais, vous le savez, certains auteurs le nient. Ils affirment que le purgatoire n'existe pas. S'ils disaient vrai, cela supprimerait une cause de réconfort. Ils disent que l'homme ne mérite rien, que Dieu ne récompense que la foi, qu'il serait sacrilège d'espérer une récompense au ciel parce que nous avons accepté de souffrir pour la cause de Dieu, ou parce que, d'une façon ou d'une autre, nous avons bien agi. Ainsi s'évanouirait l'autre raison de nous consoler.

ANTOINE : En vérité, neveu, je ne puis nier que de telles opinions ne se soient répandues ces derniers temps. Il est pénible de voir de telles divisions s'élever parmi les croyants. Cela encourage nos ennemis communs. Ils se moquent de notre foi et conçoivent l'espoir de nous vaincre tous l'un après l'autre. Pourtant, trois choses apportent quelque douceur à mon esprit. La première c'est que, d'après certaines rumeurs, il y aurait une possibilité de réconciliation prochaine entre les chrétiens des diverses confessions. La seconde c'est qu'en attendant, les querelles, les disputes et les attitudes peu charitables sont interdites de part et d'autre. La troisième c'est que, dans toute la Germanie, on s'est mis d'accord, malgré les divisions, pour s'unir contre l'ennemi commun, le Turc. J'ai confiance que ceci nous aidera dans cette guerre et surtout que Dieu qui a inspiré aux chrétiens de s'allier entre eux pour défendre son nom, les unira tous dans la vérité. C'est pourquoi je ne veux pas discuter. Je préfère laisser Dieu agir. Je ne dirai rien qui puisse mécontenter ceux qui sur tel ou tel point de détail ne sont pas de mon avis.

Voyons d'abord ce qui concerne le purgatoire. D'aucuns, en effet, pensent qu'il n'y en a pas. Pourtant, ils ne nient pas que toute la Chrétienté y ait toujours cru, notamment tous les interprètes de l'Écriture Sainte depuis le temps des apôtres jusqu'à nos jours. Qu'ils m'excusent donc, si je n'ose les suivre ! Je prie Dieu de tout mon cœur, pour que, quand ils quitteront ce monde, ils ne trouvent pas de purgatoire ouvert devant eux, mais alors, Dieu les garde de l'enfer !

En ce qui concerne les mérites des hommes pour leurs actes, ceux qui les nient ne sont pas d'accord entre eux. Et, depuis qu'ils ont commencé à écrire, il y en a eu bien peu parmi eux qui n'aient quelque peu varié, si bien que la plupart d'entre eux se trouvent d'accord avec nous. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Sam 17 Juin 2017 - 2:56

XII. OBJECTION

ANTOINE : (...) Nous leur concédons qu'aucun acte vertueux n'est méritoire sans la foi ; qu'aucune œuvre humaine ne peut trouver par elle-même sa récompense au ciel – cette récompense, si nous l'obtenons, c'est grâce à la grande bonté de Dieu, à qui il a plu de mettre un prix si élevé à une si pauvre chose –, que Dieu nous accorde cette récompense à cause des mérites de Jésus-Christ ; que tout ce que nous faisons de bien nous le faisons avec l'aide de Dieu, que nous ne pouvons nous targuer de nos pauvres œuvres imparfaites car nous ne pouvons jamais faire de bien à Dieu, mais serons toujours de piètres serviteurs.

Oui, nous leur concédons tout cela, mais ils peuvent, de leur côté, nous faire les concessions suivantes : que les hommes ont le devoir d'accomplir des actes vertueux quand ils en ont le temps et le moyen, et que plus on aura œuvré dans la vraie foi, plus on sera récompensé.

S'ils soutiennent en outre que toute récompense est donnée pour la seule foi et rien pour les œuvres, parce que c'est la foi qui force à bien agir, je ne discuterai pas ce sujet maintenant.

Mais j'ai trop grande confiance en la bonté de Dieu pour croire qu'il reprocherait à nos faibles intelligences une mauvaise interprétation de cette subtilité et permettrait que nos âmes fussent damnées alors que le Christ a souvent répété, les saints ont clairement expliqué et les chrétiens ont cru jusqu'aujourd'hui que les hommes seraient récompensés au ciel pour les actions bonnes et vertueuses qu'ils auraient accomplies sur terre.

J'ajoute que des hommes intelligents et instruits ne peuvent comprendre les raisons de ceux qui veulent ôter tout mérite à la charité et en attribuer uniquement à la foi. Ceux-ci accordent que la foi ne sert à rien si elle n'est accompagnée par sa sœur la charité.

Et la Sainte Écriture dit : « De ces trois vertus, la foi, l'espérance et la charité, la plus grande est la charité » (1 Cor., 13). Cette dernière semble bien être aussi digne de récompense que la foi. Mais, comme je l'ai déjà dit, je ne discuterai pas ce sujet, du reste cela ne me servirait à rien, car, de toutes façons, cette troisième sorte d'épreuve trouve sa récompense, et cette pensée doit nous soutenir.

VINCENT : Certainement, mon cher oncle, vous avez raison, et maintenant, poursuivez, je vous prie.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Sam 17 Juin 2017 - 17:13

XIII. L'ADVERSITÉ PEUT NOUS ÊTRE PLUS SALUTAIRE QU'UN BONHEUR CONSTANT

ANTOINE : Il serait trop long, neveu, d'examiner tous les sujets de consolation qu'on peut trouver dans l'épreuve, mais nous pouvons voir quelles sont les raisons d'inquiétude de ceux qui en sont préservés.

Nous ne sommes pas venus ici-bas pour y demeurer, l'Écriture l'affirme, les saints l'ont toujours répété et notre propre expérience nous le dit. « Notre demeure, dit saint Paul, n'est pas ici-bas, nous sommes ici pour chercher notre demeure future » (Héb. 13, 14). En somme, saint Paul veut nous persuader de chercher cette autre demeure, car celui qui ne la cherche pas ne risque guère de la trouver. « Courez », dit saint Paul (1 Cor., 9, 24). Qu'arrivera-t-il à celui qui ne fait pas un pas ?

Puisque nous ne sommes pas ici-bas pour y rester, Dieu désire que nous nous conduisions en voyageurs désireux de quitter ce monde. Il veut que, dans cette vallée de larmes, nous ne recherchions pas le repos, le plaisir, le bonheur. Ceux qui le font ressemblent à cet idiot, qui au lieu de rentrer dans sa belle demeure, s'arrête à l'auberge et meurt dans une étable.

Ceux qui se perdent en cherchant les richesses de ce monde ne sont-ils pas plus fous encore ? Leur folie dépasse celle de l'idiot dont je vous parlais de toute la distance qui sépare le ciel de l'enfer. Car Notre-Seigneur a dit : « Malheur à vous qui êtes dans la joie maintenant, car vous serez dans les larmes » (Lc., 6, 25). Et l'Écriture dit : « Il y a un temps pour les pleurs et un temps pour la joie » (Eccl., 3, 4). Vous voyez qu'elle met le temps des pleurs en premier, c'est celui que nous passons sur terre, la joie viendra après, au paradis.

Il y a d'abord les semailles, ensuite viennent les moissons : nous semons en ce monde ce que nous récolterons dans l'autre. Nous devons, pendant ce bref temps des semailles, arroser de nos larmes ce que plus tard, dans l'autre monde, nous récolterons dans la joie éternelle. « Ils semaient tout en pleurant » dit le prophète.

Mais il poursuit : « Ils reviendront, débordant de joie, les bras chargés d'épis » (Ps., 126). En route vers le ciel, ceux qui sèment en pleurant ressusciteront en joie au jour du jugement. Voici une preuve que ce monde n'est pas un lieu de réjouissance : Notre-Seigneur a pleuré à deux ou trois reprises, mais il n'est dit nulle part qu'il a ri. Je ne jurerai pas qu'il ne l'a jamais fait, mais ce n'est mentionné nulle part, alors qu'à plusieurs reprises, on nous rapporte qu'il a pleuré. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Dim 18 Juin 2017 - 18:42

XIII. L'ADVERSITÉ PEUT NOUS ÊTRE PLUS SALUTAIRE QU'UN BONHEUR CONSTANT

(...) Nos péchés et ceux des autres nous fournissent bien des occasions de nous attrister, c'est du moins ce que nous devrions faire, déplorer leurs péchés et non nous amuser à en médire ou à les envier. Hélas !

Pauvres âmes, pourquoi les envier, même s'ils sont riches et sans soucis ? C'est d'eux que Job a dit : « Ils vivent dans la richesse et l'abondance, mais au moment de leur mort, ils seront précipités en enfer » (Job, 21, 13).

Saint Paul dit aux Hébreux que Dieu châtie ceux qu'il aime et qu'il veut recevoir dans son paradis (Héb., 12, 6). Saint Paul dit encore : « C'est en passant par beaucoup de tribulations que nous atteindrons le Royaume des Cieux ». Notre Sauveur a dit lui-même aux disciples d'Emmaüs : « Ne savez-vous pas que le Christ doit souffrir avant d'entrer dans son royaume ? » (Lc., 24, 26). Et nous, ses serviteurs, pouvons-nous revendiquer des privilèges qu'il n'a pas eus lui-même ? Voudrions-nous parvenir au paradis sans mal, alors que lui a dû souffrir ?

Il a créé son royaume pour ses disciples et nous a dit à tous : « Si quelqu'un veut être mon disciple, qu'il prenne sa croix et me suive » (Mt., 16, 24 ; Lc., 9, 23 ; Mc., 2, 24). Il ne dit pas : « Qu'il prenne du bon temps ! »

Ainsi, nous voyons dans la Sainte Écriture combien sont vraies les paroles des saints qui tous disent que nous ne pouvons espérer être comblés de bienfaits à la fois dans ce monde et dans l'autre. Ceux qui vivent dans une continuelle prospérité doivent craindre d'être abandonnés de Dieu et d'encourir sa colère, mais ceux qui souffrent doivent trouver dans leur épreuve même un soutien spirituel.

XIV. OBJECTION ET RÉPONSE

VINCENT : Mon oncle, vous avez certainement raison ; pourtant vous avez parlé bien sévèrement de ceux qui vivent dans une continuelle prospérité. Ils sont relativement nombreux et détiennent le pouvoir. Or, quand ils posent à des sages la question suivante : « Pouvons-nous espérer le ciel, nous qui menons joyeuse vie sur terre ? », ces sages qui ont, je pense, assez d'autorité pour parler franchement, répondent : « Mais certainement, vous pouvez espérer le ciel. » Je les ai entendus moi-même.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Lun 19 Juin 2017 - 18:37

XIV. OBJECTION ET RÉPONSE

ANTOINE : Je suppose, mon neveu, qu'aucun sage ne parlera vraiment en ces termes, surtout s'il a du cœur, mais ceux qui le font agissent par peur ou par esprit de lucre. Nous pouvons peut-être leur prêter le raisonnement suivant : « Cet homme puissant a pour moi de la considération, il me donne de l'argent pour que je veille sur lui.

Si j'allais maintenant lui dire que tout ce que je fais est inutile, à moins qu'il ne se surveille lui-même, à moins qu'il ne prie lui-même, je crains fort qu'il ne me retire sa considération et ses libéralités, et si jamais j'ajoutais que je prie Dieu de lui donner la grâce de s'amender, de jeûner, de lui envoyer des souffrances corporelles pour que son âme en soit purifiée, il se mettrait dans une violente colère. Il ne veut pas d'une grâce qui le priverait de son bonheur présent ; il ne veut pas regretter ses péchés. »

Voilà le raisonnement de ces gens cultivés et pleins d'esprit qui flattent et trompent les grands de ce monde. Il arrive aussi que, voyant un homme si attaché à son plaisir qu'ils désespèrent de pouvoir l'amender, ils lui racontent un boniment de ce genre, en attendant. Ils voient que l'homme n'est pas méchant et que même il fait quelque bien. Ils le laissent croupir dans ses péchés et s'en remettent à Dieu du soin de l'éclairer.

Il y avait, à côté du temple de Jérusalem, un bassin où on lavait les brebis du sacrifice (Jn., 5, 1). Nous pourrions dire que nos sages laissent leur ouaille tremper en attendant que l'ange du Seigneur vienne opérer en elle l'œuvre purificatrice et la transformer en une bonne petite brebis douce et humble.
À ce moment, ils interviennent et lui parlent de la pénitence. Mais en attendant, de peur de faire de cet homme amène et agréable un être colérique et un emporté capricieux, ils l'abreuvent de mots aimables et ne s'occupent pas du reste.

Ils en usent avec lui comme une mère avec son petit enfant quand il traîne au lit, puis se met à pleurer parce qu'il sera battu en arrivant en retard à l'école. Elle le console. « Pars, mon petit. J'ai envoyé prévenir le maître pour que tu ne sois pas battu. Prends ta tartine et va-t-en vite. » L'important pour elle est qu'il passe tranquillement la porte, qu'il ne pleure pas en sa présence ; elle ne se soucie guère qu'il soit puni ou non en arrivant à l'école.

C'est ainsi qu'agissent bien des chapelains ; ils encouragent les puissants quand ils craignent de leur déplaire. Je ne les approuve pas, mais j'ai bien peur que telle ne soit leur conduite.

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mar 20 Juin 2017 - 19:37

XV. AUTRES OBJECTIONS

VINCENT : Mon oncle, vous ne répondez pas entièrement à ma question, car l'Église nous fait prier Dieu ensemble qu'il envoie aux princes, aux prélats, à tout le monde en même temps qu'à nous-mêmes, la santé et la prospérité. Jamais un homme de bien ne priera Dieu d'envoyer des tourments à son prochain. De telles prières ne figurent pas, à ma connaissance, dans les bréviaires.

Or, si une vie de prospérité était un tel péril pour l'âme, et les épreuves un tel profit, il me semble que nous nous ferions un devoir de demander à Dieu d'envoyer de rudes traverses à tous nos contemporains et nous nous emploierions nous-mêmes à leur en procurer !

À un ami malade, nous dirions : « Je suis ravi de vous voir dans cet état ! Dieu vous y maintienne longtemps ! » Jamais on ne devrait administrer de médicament, car en diminuant la douleur physique on enlève à l'âme le profit qu'elle en pourrait retirer, et ce profit n'est pas comparable au soulagement apporté au corps.

Souvenez-vous en, mon oncle, l'Écriture Sainte nous offre maints exemples d'hommes qui, pour être comblés de biens n'en étaient pas moins bons !

Salomon était le roi le plus riche de son temps, pourtant il était aimé de Dieu (1 Rois, 3). Job non plus n'était pas un mendiant et s'il a perdu ses biens, ce n'est pas parce que Dieu refusait la richesse à son ami, mais parce qu'il voulait éprouver sa patience, accroître son mérite et confondre le Malin.

La preuve que la faveur divine s'accommode de la prospérité, c'est que Dieu rendit à Job le double de ce qu'il avait perdu, et lui accorda finalement longue vie pour en jouir (Job, 42).

Abraham vécut couvert d'honneurs et de richesses. Après sa mort il fut tellement honoré que la place réservée dans le paradis au pauvre Lazare était le sein même de ce bon riche.

Nous voyons du reste tous les jours des gens fortunés et vertueux et des gens pauvres pervertis. Il me paraît hasardeux d'établir un rapport entre d'une part les tribulations et l'amour de Dieu et d'autre part la prospérité et la damnation éternelle. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Mer 21 Juin 2017 - 15:21

XV. AUTRES OBJECTIONS

(...) ANTOINE : Cher neveu, je n'ai jamais parlé de règle absolue, je ne prétends pas que l'épreuve soit toujours salutaire ni la prospérité toujours funeste. Je sais parfaitement que Dieu donne à chacun un sort différent. « Il fait briller le soleil aussi bien pour le méchant que pour le bon et fait tomber sa pluie sur tous également » (Mt., 5, 45). Je sais aussi qu'il « éprouve ceux qu'il veut recevoir en son paradis », pourtant il n'éprouve pas seulement les bons qu'il aime mais il y a bien des épreuves pour les pécheurs. Quand il invite les méchants avec douceur et en les entourant de prévenances et qu'ils ne viennent pas à lui, cela montre à quel point ils sont mauvais. Parfois alors, il leur envoie des épreuves et il arrive que ces mêmes gens qui, dans la prospérité, ne pouvaient pas faire un pas vers Dieu, accourent à lui dès qu'ils sont malheureux. « Leurs misères s'accrurent » dit le prophète « en suite de quoi ils firent diligence » (Ps., 32). Dieu comble de ses bontés un certain nombre de justes : ils le remercient de ses bienfaits, et lui les récompense encore en retour de ces remerciements.

À d'autres justes, il envoie des tourments, et eux aussi le remercient. Si Dieu ne dispensait les biens de ce monde qu'aux méchants, les hommes croiraient qu'il n'en est pas le maître. S'il ne les accordait qu'aux justes, les hommes serviraient Dieu dans le seul espoir d'obtenir ces avantages.

XVI. RÉPONSE AUX OBJECTIONS LA FORTUNE PEUT NOUS FAIRE SOMBRER DANS LA FOLIE


« Il vivait entouré d'honneurs, sa raison l'abandonna et il devint pareil aux animaux. » La tribulation peut engendrer le péché. C'est pourquoi le prophète dit : « Le sceptre de l'impiété ne restera pas sur la part échue aux justes, afin que les justes n'étendent pas leurs mains vers l'iniquité » (Ps., 125, 3).

Je ne nie donc pas que la fortune et le malheur puissent être tous deux sources de vices ou de vertus.

Mais le problème qui nous intéresse actuellement n'est pas de savoir si la fortune en général est un danger pour notre âme, mais bien plutôt si une fortune continuelle et sans aucune épreuve n'est pas le signe de la colère divine. Nous devons serrer ce problème de près et étudier nos coups, comme les archers examinent à quelle distance de la cible leurs traits sont tombés. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Jeu 22 Juin 2017 - 18:54

XV. AUTRES OBJECTIONS

(...) ANTOINE : Cher neveu, je n'ai jamais parlé de règle absolue, je ne prétends pas que l'épreuve soit toujours salutaire ni la prospérité toujours funeste. Je sais parfaitement que Dieu donne à chacun un sort différent. « Il fait briller le soleil aussi bien pour le méchant que pour le bon et fait tomber sa pluie sur tous également » (Mt., 5, 45). Je sais aussi qu'il « éprouve ceux qu'il veut recevoir en son paradis », pourtant il n'éprouve pas seulement les bons qu'il aime mais il y a bien des épreuves pour les pécheurs. Quand il invite les méchants avec douceur et en les entourant de prévenances et qu'ils ne viennent pas à lui, cela montre à quel point ils sont mauvais. Parfois alors, il leur envoie des épreuves et il arrive que ces mêmes gens qui, dans la prospérité, ne pouvaient pas faire un pas vers Dieu, accourent à lui dès qu'ils sont malheureux. « Leurs misères s'accrurent » dit le prophète « en suite de quoi ils firent diligence » (Ps., 32). Dieu comble de ses bontés un certain nombre de justes : ils le remercient de ses bienfaits, et lui les récompense encore en retour de ces remerciements.

À d'autres justes, il envoie des tourments, et eux aussi le remercient. Si Dieu ne dispensait les biens de ce monde qu'aux méchants, les hommes croiraient qu'il n'en est pas le maître. S'il ne les accordait qu'aux justes, les hommes serviraient Dieu dans le seul espoir d'obtenir ces avantages.

XVI. RÉPONSE AUX OBJECTIONS LA FORTUNE PEUT NOUS FAIRE SOMBRER DANS LA FOLIE


« Il vivait entouré d'honneurs, sa raison l'abandonna et il devint pareil aux animaux. » La tribulation peut engendrer le péché. C'est pourquoi le prophète dit : « Le sceptre de l'impiété ne restera pas sur la part échue aux justes, afin que les justes n'étendent pas leurs mains vers l'iniquité » (Ps., 125, 3).

Je ne nie donc pas que la fortune et le malheur puissent être tous deux sources de vices ou de vertus.

Mais le problème qui nous intéresse actuellement n'est pas de savoir si la fortune en général est un danger pour notre âme, mais bien plutôt si une fortune continuelle et sans aucune épreuve n'est pas le signe de la colère divine. Nous devons serrer ce problème de près et étudier nos coups, comme les archers examinent à quelle distance de la cible leurs traits sont tombés. (...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Dialogue du réconfort dans les tribulations de Saint Thomas More

Message  ami de la Miséricorde le Sam 24 Juin 2017 - 2:26

XVI. RÉPONSE AUX OBJECTIONS LA FORTUNE PEUT NOUS FAIRE SOMBRER DANS LA FOLIE

(...) Si vous acceptez cette définition, vous conviendrez qu'il y a bien plus de sortes de tribulations que vous ne l'aviez d'abord pensé. La moindre tribulation est une atteinte au bonheur (qui est une sorte de prospérité). Dites-vous bien que beaucoup de gens souffrent sans que personne en sache rien. Pensez-vous que les tentations du démon, les sollicitations du monde et celles de la chair, qui attirent l'esprit du juste vers le péché, ne sont pas une épreuve, une douleur ?

Pour les misérables qui ne se soucient pas de leur conscience et se laissent aller à leurs mauvais penchants comme de vulgaires bêtes, ces tentations ne sont rien d'autre qu'une cause de plaisir charnel. Mais pour celui qui se tient dans la crainte de Dieu, l'épreuve de la tentation est si douloureuse que, pour en être débarrassé ou pour être sûr de la victoire, il donnerait la moitié de sa vie. Si celui qui ne croit pas en Dieu pense que la résistance aux mauvais penchants n'est point pénible et qu'une telle épreuve ne porte nulle atteinte au bonheur, il verra lui-même ce qu'il en est quand il ne pourra obtenir une chose qu'il désire passionnément, comme par exemple une femme qu'il ne peut posséder. Il verra alors que rien ne pourra le distraire de son désir. J'ose lui affirmer que la lutte que doit livrer un homme juste à ses mauvais instincts et sa grande peur d'y céder causent une souffrance au moins aussi douloureuse que celle d'un désir inassouvi.

Personne, mon cher neveu, personne ne pense à prier pour éviter aux autres ou à soi-même toute espèce d'épreuve, ce serait puéril. Cela équivaudrait à demander à Dieu de supprimer toute tentation ou alors de nous permettre d'y succomber impunément. Qui oserait faire une prière pareille ?

De plus, l'Église recommande le jeûne et la prière, à la fois pour dominer les désirs de la chair et pour aider au repentir, comme le fit le prophète David, et comme le firent les habitants de Ninive. Mais jeûner, se repentir, n'est-ce pas aussi souffrir ? Il n'y a pas que les souffrances qu'on subit contre son gré. La souffrance est toujours la souffrance, même si elle est acceptée de bonne volonté, même si nous nous l'infligeons personnellement. Puisque l'Église nous conseille d'endurer nos épreuves pour nos péchés, soyez sûr que les prières ne demandent jamais à Dieu de supprimer complètement toute espèce d'épreuve.
(...)

Source : livres-mystiques.com

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
avatar
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3928
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 59

http://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum