1996 : il faut réécouter Le Pen, suite au meurtre de Nicolas par Khtab
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

1996 : il faut réécouter Le Pen, suite au meurtre de Nicolas par Khtab

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

1996 : il faut réécouter Le Pen, suite au meurtre de Nicolas par Khtab

Message  Solstice le Jeu 9 Nov 2017 - 13:30



Le 9 septembre 1996, à l’âge de 14 ans, Nicolas Bourgat était lâchement poignardé par une racaille (même si le mot n’existait pas à l’époque) de son âge, Khtab El Hailoufi. Un assassinat gratuit, une agression pour le plaisir d’humilier un petit Blanc qui osait ne pas se laisser faire, et ne pas baisser les yeux.

http://www.laprovence.com/article/faits-divers-justice/4107217/nicolas-bourgat-une-vie-volee-a-lage-de-15-ans.html

Son père, Michel Bourgat, médecin, sera le précurseur, même s’il ne le dira pas ainsi, du fameux « Vous n’aurez pas ma haine ». Il ne parut avoir qu’une seule priorité : empêcher le FN de dire la vérité, ce que les médias appelleront « récupérer l’événement ».

Bien évidemment, on eut droit à tous les discours de l’excuse, la misère, le père parti, abandonnant l’épouse et les cinq enfants à la France, l’échec scolaire, le manque de moyens et autres crétineries dont on nous bassinait déjà à l’époque.

Toute sa vie, le malheureux père,  homme foncièrement bon, militera « contre l’exclusion », deviendra adjoint au maire de Gaudin, et tiendra des discours pathétiques de candeur et de niaiserie, qui désarmeront les Français, confrontés aux agressions quotidiennes des coreligionnaires de l’assassin de son fils. Khtab El Hailoufi ne sera condamné qu’à 10 ans de prison et n’en effectuera que six. Il replongera dans la délinquance à sa sortie. Six ans, c’est bien peu pour la vie d’un petit Nicolas, mais cela ne scandalisera pas son père, ni les médias, ni les politiques de l’époque, sauf le FN.

Le parti de Jean-Marie Le Pen se fera lyncher par les médias pour avoir osé dire qu’un Marocain avait tué un Français et que si l’immigration continuait, il y aurait bien d’autres petits Nicolas en France.

Il est intéressant de se replonger dans le climat de haine de l’époque, en écoutant l’ahurissante interview de Christine Ockrent, tentant d’instruire un véritable  procès contre Jean-Marie Le Pen, qui, il faut bien l’admettre, avait un sacré tempérament et une énergie à revendre, à l’époque, où il approchait la soixantaine.




Il a littéralement pulvérisé Christine Ockrent qui, d’entrée, lui a fait le coup de l’égalité des races, en citant Jules Ferry et Léon Blum. Il a démasqué les combines de la journaliste pour multiplier les commentaires désagréables, lui expliquant que son mari était ministre socialiste et qu’elle était davantage militante que journaliste.

Jean-Marie Le Pen, agressé en permanence, ne s’est jamais laissé démonter. Il a expliqué, devant les persiflages d’Ockrent, la manipulation de Carpentras. Ayant tenu un discours, la veille, à Marseille, où il avait pointé du doigt la responsabilité du pouvoir et des politiques migratoires dans ce crime, il avait refusé de se laisser culpabiliser parce que le mère refusait toute récupération politicienne, alors qu’en niant le côté ethnico-religieux du crime, il faisait lui-même de l’intoxication politicienne.

La conclusion de Jean-Marie Le Pen est terrible : si on continue cette politique, il y aura d’autres Nicolas. En quelques semaines, en France, il y a eu Laura et Mauranne, toujours à Marseille, Joachim à Montpellier, et Marilyn à Claviers. Et combien d’autres avant, et combien à venir ?

Oui, en 1996, Nicolas est mort à cause des immigrationnistes, complices des assassins. Il est mort à cause des journalistes, qui ont multiplié les campagnes de presse haineuses contre le FN et son président. 21 ans plus tard, quatre autres jeunes victimes se feront tuer, dans des conditions semblables à celles de Nicolas, avec la complicité des politicards actuels et de juges racistes, qui relâchent systématiquement la racaille quand elle est issue de la diversité et répriment férocement toute résistance quand elle vient de patriotes.

Oui, 21 ans plus tard, la conclusion de Jean-Marie Le Pen était terriblement lucide, comme l’était cette phrase pour laquelle il a été scandaleusement condamné : « Le jour où nous aurons en France, non plus 5 millions mais 25 millions de musulmans, ce sont eux qui commanderont. » ; « Et les Français raseront les murs, descendront des trottoirs en baissant les yeux. Quand ils ne le font pas, on leur dit ‘Qu’est-ce que tu as à me regarder comme ça, tu cherches la bagarre ?’. Et vous n’avez plus qu’à filer, sinon vous prenez une trempe. »

C’est pourtant tellement ce qui se passe aujourd’hui, et ce que les journaleux et les politicards veulent nous cacher.

Le verdict avait été le suivant : « Jean-Marie Le Pen, qui oppose les ‘musulmans’ aux ‘Français’ , indique de manière explicite qu’une forte croissance de la communauté musulmane constitue une menace pour les Français qui seront dominés, humiliés et victimes de violences. »

« En dénonçant une telle menace, Jean-Marie Le Pen tend à susciter chez le lecteur un sentiment d’hostilité et de rejet à l’égard des musulmans, présentés comme dominateurs et agressifs, et provoque ainsi à la discrimination, la haine et la violence envers cette communauté », a souligné la cour.

Arguments scandaleux, qui seront ressortis plus tard à tous ceux qui refusent l’islamisation de leur pays, alors que les faits ont tranché et ont donné raison au fondateur du FN, et à ses amis.

En première instance, le tribunal correctionnel de Paris l’avait condamné, en avril 2004, à 10 000 euros d’amende. Il sera encore plus lourdement condamné en appel.

Juges collabos, journaleux propagandistes et associations dites antiracistes, vous avez sur les mains le sang de toutes les victimes des coreligionnaires de l’assassin du petit Nicolas, depuis 21 ans. Et il y en a beaucoup, beaucoup trop…


Martin Moisan
avatar
Solstice
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.
Cinquième Demeure : C'est l'Union de volonté. Je suis fidèle à la Foi et à l'Obéissance.

Messages : 961
Date d'inscription : 06/04/2013
Age : 50
Localisation : FRANCE, Pays de la Loire

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1996 : il faut réécouter Le Pen, suite au meurtre de Nicolas par Khtab

Message  Admin le Ven 10 Nov 2017 - 20:51

@ Tous :

Encore aujourd'hui, on retrouve encore plus de gens qui pensent comme Jean-Marie Le Pen, mais il ne faut pas le dire trop fort car ce n'est pas "politiquement correct" !

Bientôt ce sera la guerre civile en France car une majorité de Français vont se révolter et vont prendre les armes pour liquider l'ennemi !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 38161
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum