MAI, le mois de Marie - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

MAI, le mois de Marie

2 participants

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Jeu 10 Mai 2018 - 1:23

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 10 ème jour :

Union de Marie et de Saint Joseph


Le Très- Haut avait décidé que le Rédempteur naîtrait d'une Vierge sans tache, et il n'en pouvait être autrement; la génération de Jésus-Christ devait être virginale, et dans le sein du Père, et dans celui de sa Mère. Mais Dieu voulait cacher un temps cet ineffable mystère sous les voiles d'un chaste mariage, et à cette fin, il fit choix lui-même d'un époux pour Marie dans la personne de Saint Joseph, issu de la race royale de David comme elle mais comme elle aussi réduit à la modeste condition d'ouvrier.

Le plus chaste, le plus placide et le plus juste des hommes Saint Joseph reçut de Dieu qui fait en particulier tous les coeurs des hommes, un coeur d'époux pour la sainte Vierge, comme plus tard il en recevra un coeur de père pour le Sauveur. Quelle dignité pour ce saint patriarche ! Quel bonheur ! Puisqu'en même temps Dieu donnera pour lui à Jésus un coeur de fils, qu'il partagera avec la Vierge-Mère. Ce Fils bien-aimé et les grâces qui sont attachées à cet amour ! Mais aussi quelle docilité dans la sainte Vierge à se soumettre en tout à la volonté du Seigneur.

Sur la vocation

Il est important de connaître sa vocation. Dieu est l'auteur et le maître des divers états, il n'est donc pas permis à chacun de s'engager selon son caprice dans la condition qu'il préfère, en ne consultant que la prudence humaine. Les états qui sont bons en eux-mêmes ne le sont pas tous par rapport à chaque individu; ils ne le sont qu'autant qu'ils donnent le moyen de répondre à la vocation divine.

Comme Dieu nous parle par ses inspirations nous devons l'écouter d'abord au fond de notre coeur et nous rendre attentifs à cette voix secrète qui se fait entendre à l'âme vertueuse et recueillie. Afin de l'y engager davantage nous n'avons pas de moyen plus assuré et plus efficace que la prière, elle vaut mieux infiniment que tous les calculs de la prudence.

Si on a embrassé un état de vie, après avoir employé tous les moyens pour connaître la volonté de Dieu, il faut qu'on s'y attache sans aucune inquiétude et qu'on se défie d'une illusion qui a été funeste à plusieurs, celle de s'imaginer qu'on est peut-être appelé à un état plus parfait. Ce n'est pas l'état qui sanctifie, mais la perfection, et la pureté du coeur, avec lesquelles ont rempli les obligations. Ne nous proposons jamais, quand nous ferons une chose,, de la faire mieux dans un autre temps, mais donns-lui dès le principe toute l'attention que réclame un devoir quelconque de l'état auquel le divin maître nous a appelés.

Pieuse maxime : Rien au monde ne serait capable de nous troubler si nous avions une vraie connaissance de Dieu.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Ven 11 Mai 2018 - 0:34

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 11 ème jour

Annonciation de la Sainte Vierge


Le temps marqué par les prophètes est arrivé. Le même archange qui apprit à Daniel, homme de désirs, l'époque précise de l'avènement du Saint des Saints qui vient encore d'être envoyé à Zacharie, pour lui annoncer la naissance du saint précurseur, va remplir une mission bien plus auguste. Ce n'est pas dans la ville royale de Jérusalem, ni au temple qui en fait la grandeur, ni dans le sanctuaire qui en est la partie la plus sacrée, que le divin messager descend cette fois; ce n'est pas à un homme illustre par ses vertus et par ses fonctions sacerdotales qu'il est envoyé.

C'est dans une petite ville, à peine connue, de Galilée, dans la demeure du pauvre et à la femme d'un modeste ouvrier, ouvrière elle-même. Mais le discours que le Très-Haut a mis sur les lèvres de l'ange est d'une tout autre élévation que celui qui fut adressé au Père de Saint Jean- Baptiste. Quel éloge magnifique de Marie dans cette salutation : Je vous salue pleine de grâce, le Seigneur est avec vous, et vous êtes bénie entre toutes les femmes ? Marie, humble, retirée, petite à ses yeux, ne pensait pas seulement qu'un ange pût la saluer et surtout par de si hautes paroles : c'est son humilité qui la jeta dans le trouble. Arrêtons-nous ici un moment.

Sur l'humilité

On ne peut se sauver sans humillité. Cette vertu est la vie vhrétienne, ce que les fondements sont à un édifice. Comme l'architecture creuse profondément le sol où il faut placer la première pierre, ainsi le chrétien, qui veut conduire à bonne fin l'oeuvre de son salut, le fait reposer sur l'humilité. Elle est le principe de toutes les vertus et saint Matthieu dit : Si vous ne devenez humbles comme de petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux. L'humilité est une vertu bien rare. Il en est beaucoup, dit saint Jérôme, qui embrassent l'ombre de l'humilité, mais peu qui trouvent l'humilité elle-même.

Le plus sûr moyen de l'acquérir est sans nul doute la considération fréquentes des humiliations et des opprobres de Jésus-Christ; lui-même ayant bien voulu nous l'indiquer dans ces paroles de l'Evangile : Apprenez de moi que je suis doux et humble de coeur.

L'humilité n'étant rien que la vérité, un bon moyen de s'y former, c'est de s'occuper incessament de de la vie de son néant, de ce fond de misère qui est en nous, sans toutefois se laisser aller jamais au moindre découragement; et un autre moyen, tout aussi efficace, c'est de demander instamment à Dieu cette vertu, gardienne de tous les autres.

Pieuse maxime : Notre Seigneur est très bon et très pieux, et jamais il ne délaisse ceux qui se confient en lui.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Sam 12 Mai 2018 - 8:16

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

Annonciation de la Sainte Vierge

Rassurée par l'Archange et sûre de conserver pure et sans tache sa virginité, Marie fut préparée à croire la conception de Jésus-Christ par la conception de saint Jean Baptiste. Elle vit que le miracle souvent répété de rendre fécondes les stériles, Dieu avait voulu préparer le monde au miracle unique et nouveau de l'enfantement d'une vierge; et transportée en esprit d'une sainte joie par la merveille que le Tout-Puissant voulait opérer en elle, elle dit d'une voix soumise : Voici la servante du Seigneur, qu'il me soit fait selon votre parole !

La désobéissance d'Eve, notre mère, était entrée dans l'ouvrage de notre perte, et Dieu a voulu que par une sainte opposition l' humble obéissance de Marie entrât dans l'ouvrage de notre rédemption. Imitons l'obéissance de Marie : c'est par elle que le genre humain est sauvé, et que selon l'ancienne promesse, la tête du serpent est écrasée.

Sur l'obéissance


La vertu d'obéissance est une des plus nécessaires en ce monde. La plaie la plus profonde de l'homme est l'amour de l'indépendance, le désir de n'être qu'à soi, de vivre selon ses inclinations, et de n'avoir ni loi ni joug. C'est là le règne de l'amour-propre. C'est pas lui dit Saint Bernard, que le péché a commencé et que l'enfer existe. Que la volonté propre disparaisse, c'est à dire que l'obéissance s'exerce, et il n'y aura plus d'enfer. Sans l'obéissance à Dieu, et à l'Eglise, plus de religion; tout croule sans l'ordre spirituel. Sans l'obéissance aux princes temporels que la providence a élevés, plus d'état. Sans l'obéissance due au père et à la mère, chefs naturels de la famille, plus de liens dans la société domestique. C'est l'oubli de cette vertu qui est la cause des convulsions qui ruinent l'Europe depuis un siècle.

Pour qu'elle soit méritoire, l'obéissance envers Dieu et envers nos supérieurs doit être : 1° universelle. Il faut obéir en tout temps, en tout lieu et en toute chose. 2° Elle doit être gaie, sans murmure, sans contrainte; 3° Elle doit être prompte; 4° Elle doit être prévenante, toujours prête à dire et à faire ce qu'on recommande; 5° Enfin par-dessus tout l'obéissance doit être pure, accomplissant ce qui est prescrit, non par respect humain, mais en vue de Dieu et par des motifs de foi. Telle fut l'obéissance de Marie.

L'obéissance sera douce et facile si on oublie l'homme qui commande pour ne voir que Dieu, au nom duquel il commande. N'oublions pas que toute autorité vient de Dieu et que c'est pas lui que regnent les rois. L'homme obéissant, dit le Sage, ne parlera que des victoires. Pour lui, en effet, il n'existe ni doute, ni perplexité, ni embarras, l'obéissance prévient toute inquiétude et la grâce qui la suit enlève tout obstacle.

Pieuse maxime :
La persévérance est ce qu'il y a de plus nécessaire; avec elle on ne peut jamais manquer de gagner beaucoup.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Sam 12 Mai 2018 - 20:17

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 13 ème jour :

Annonciation de la Sainte Vierge


La virginité, l'humilité et l'obéissance devaient caractériser la Mère de Dieu, mais une dernière disposition lui était nécessaire: la Foi. Il fallait concevoir le Fils de Dieu dans son esprit avant de le concevoir dans son sein; et cette conception dans l'esprit était l'ouvrage de la seule foi: Qu'il me doit fait selon votre parole !

Par là donc cette parole entra dans la Sainte Vierge comme une semence céleste : et la recevoir en soi, qu'est-ce autre chose que de concevoir le Verbe en esprit?
Ayons une foi ferme, avec elle nous pouvons tout espérer de la bonté et de la promesse divine.

Sur la Foi


La foi fixe l'esprit par son autorité. Dieu aime tous les hommes et veut le salut de tous. Il a donc falu qu'il leur donnât un moyen de le reconnaître, de l'écouter et de lui obéir, et ce moyen devait être commun, utile et proportionné à tous. L'autorité de la foi était le seul moyen qui réunit ces qualités. Quelles actions de grâces ne donnons-nous pas au Seigneur pour le don inestimable de la foi !

La foi est la règle qui dirige le coeur, parce qu'elle modère ses penchants, réprime ses faiblesses et anoblit tous ses sentiments. C'est la foi qui le soutient dans ses combats et le fortifie dans les dangers. Le juste est dans la foi, dit saint Paul, parce qu'il est effectivement la source du salut et l'arbre qui produit seul les fruits de vie.

La foi est la consolidation de l'âme dans ses peines. L'homme a été crée pour être heureux, et par nature même il est ennemi de la douleur; mais quoiqu'il fasse pour la fuir, il rencontre partout des objets qui l'affligent. La foi seule peut sécher ses larmes et rappeler la sérénité dans son âme. Etre sûr dans l'amour de Jésus-Christ ! quel est le baume qui calme et guérit comme une telle certitude ? Marchons donc toujours, si nous ne voulons pas nous égarer, à la lumière de la foi.

Pieuse maxime : Levez les yeux et regardez Jésus-Christ en croix, et vous verrez combien tout ce que vous souffrez est peu de chose.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890

ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Dim 13 Mai 2018 - 23:51

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

Maternité de la Sainte Vierge

Voilà une nouvelle dignité créée sur la terre; c'est la dignité de la Mère de Dieu, qui renferme de si grandes grâces, qu'il ne faut ni tenter ni espérer de les comprendre par la pensée. Celui que le Père a engendré avant l'aurore, est conçu dans les chastes entrailles de Marie; celui qui l'a créée est formé de son sang; la splendeur du Père, l'image de sa gloire, le Saint des Saints habite en elle, et veut naître d'elle.

La Vierge sainte peut dire aussi de ce Roi immortel des siècles, de ce Père du siècle à venir: celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis mes complaisances. Saint Thomas d'Aquin ne craint pas d'avancer que la maternité divine associe en quelque sorte Marie à l'auguste Trinité et forme entre elle et les trois personnes adorables la plus étroite alliance qu'on puisse imaginer entre Dieu et une pure créature. En contemplant ces chastes mystères, nous ne sommes plus dans ce monde, notre conversation est au ciel.

Sur la sainte communion

Jésus-Christ a voulu en un sens réel nous communiquer le bonheur de sa sainte Mère; dans la divine eucharistie, il s'unit intimement à nous, il nous donne son corps et son sang pour nourriture : Qui me mange, dit-il, demeure en moi et je deùere en lui. Comme mon Père est vivant, et que je vis pour mon Père: ainsi celui qui me mange vivra par moi. Purifions donc notre corps et notre esprit, puisque nous devons être unis à Jésus-Christ, selon l'un et selon l'autre. Rendons-nous dignes de recevoir ce corps virginal, ce corps conçu d'une vierge, né d'une vierge.

Que d'effets la Sainte Eucharistie ne produit-elle pas en nous ? Non seulement Jésus-Christ contracte avec celui qui le reçoit dans son divin sacrement une admirable union, mais la sainte Eucharistie prduit beaucoup d'autres effets dans une âme bien préparée : d'abord elle la nourrit, puis elle la fortifie; ensuite elle l'éclaire; et enfin, elle l'échauffe et l'embrase d'un saint amour.

Pour bien la recevoir nous devons y apporter les dispositions nécessaires. Nous avons vu quelles vertus étaient nécessaires à Marie pour qu'elle pût devenir Mère de Dieu : une pureté virginale, une humilité profonde, une obéissance parfaite, la preuve la plus dure de son amour pour Dieu, et une foi à toute épreuve; ajoutez-y les désirs les plus ardents pour la venue du Messie, bien plus vifs en son coeur que dans celui des patriarches et des prophètes: Voilà ce qui doit nous apprendre quelle préparation nous devons apporter à la table sainte. La plus essentielle de ces dispositions est sans doute la pureté de conscience : O homme ! s'écrit saint Jean Chrysostome, considère l'excellence de l'honneur que tu reçois à la sainte table ! A moins que la foi ne manque, qui ne serait, à la vue de ce miracle de charité, tout brûlant d'amour pour Jésus-Christ et plein d'une sainte ardeur de s'unir à son corps adorable ?

Pieuse maxime :
L'oraison est la seule porte par laquelle toutes les grandes grâces et faveurs de Dieu entrent dans l'âme : mais cette porte étant une fois fermée, je ne sais par quelle autre voie il les pourrait donner.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Mar 15 Mai 2018 - 0:27

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 15 ème jour :

Visitation de Marie à Sainte Elisabeth


Aussitôt après que Marie a conçu dans son sein le Verbe éternel, elle part et marche avec promptitude dans le pays des montagnes la Judée pour visiter sa cousine, sainte Elisabeth. Ne sentons-nous point la cause de cette promptitude, de cette élévation, de cette visite ?

Quand on est plein de Jésus-Christ, on l'est en même temps de charité, d'une saite vivacité, de grands sentiments; et l'exécutuon ne souffre rien de languissant. Marie qui porte grâce avec Jésus-Christ dans son sein, est sollicitée par un divin instinct à l'aller répandre dans la maison de Zacharie, où saint Jean-Baptiste vient d'être conçu.

Elle y demeure trois mois : la charité ne doit pas être passagère, et quiconque porte la grâce ne doit point aller en courant, mais lui donner le temps d'achever son oeuvre.

Sur les oeuvres de charité


On connait les maximes décisives des livres saints qui nous ordonnent de secourir nos frères affligés et ces anathèmes terribles, que l'Esprit Saint y prononce contre ceux qui ne font pas dans leur abondance une ressource aux malheureux. Ce n'est pas ce que nous avons à considérer ici, mais les règles à suivre pour que les oeuvres de charité soient animées par l'esprit de la foi et pures devant le Seigneur.

Les oeuvres de charité sont des devoirs que nous acquittons. La foi ne compte pas les oeuvres de charité parmi les pratiques de surérogation, comme l'amour-propre veut le faire croire, elle ne connait pas de devoirs plus sacrés et plus inviolables.

Les oeuvres de charité sont des remèdes contre nos faiblesses. Elles n'ont de mérite devant Dieu, qu'autant qu'elles servent à perfectionner l'homme intérieur. Elles doivent être comme les sacrifices journaliers de l'âme fidèle et l'apôtre ne leur donne pas d'autre nom; c'est par de telles hosties, dit-il, en conseillant les pieux offices de charité, qu'on se rend Dieu favorable.

On doit bien se garder qu'il ne se mêle rien d'humain dans l'intention. On ne saurait croire combien d'oeuvres saintes, sur lesquelles nous comptons ici-bas, seront un jour rejetées; combien de fruit de charité, lorsque nous croirons en paraître les mains pleines, se trouveront gâtées par le ver secret d'une dangereuse complaisance. Le Seigneur n'a pas besoin de vos biens, mais il demande votre coeur; la charité aide à expier les iniquités dont on se repent, mais elle ne justifie pas celle que l'on aime.

Pieuse maxime:
Le seul moyen de ne pas tomber est de n'avoir d'autre soutien que la croix, et d'autre confiance qu'en celui qui, pour nous a voulu y être attaché.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Mar 15 Mai 2018 - 23:23

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 16 ème jour :

Visitation de Marie à Sainte Elisabeth


Marie avait fui toutes les visites mondaines, parce que son coeur aurait trop souffert d'y avoir offensé Dieu; parce que la curiosité, la dissipation, la dissimulation, et la tromperie y règnent d'ordinaire, au lieu de la cordialité et du bon exemple.

Si la Vierge sainte se rend chez Elisabeth, c'est pour l'entretenir des bienfaits dont l'une et l'autre venaient d'être comblées : Elle avait besoin d'une amie pleine de foi et d'amour, dans le sein de laquelle elle pût verser les torrents de flammes dont son coeur était embrasé.

"Si vous sortez, âmes saintes et cachées, dit un grand évêque, que ce soit pour chercher les Saintes, les Elisabeths qui se cachent elles-mêmes; allez vous cacher avec elles; cette sainte société honorera Dieu, et fera paraître ses grâces."

Sur les amitiés trop naturelles

L'exemple de la sainte Vierge et celui de Jésus-Christ lui-même, qui aimait d'une manière particulière l'apôtre Jean, nous prouvent qu'il est des amitiés bonnes et saintes : "Liez-vous de préférence dit l'auteur de l'Imitation, avec les humbles, les simples, les personnes de piété et d'une vie irréprochable.

Mais les amitiés trop sensibles et trop exclusives, sont un fléau réel pour les maisons religieuses, les établissements d'éducation et même pour les familles."

Elles blessent le respect dû aux parents et aux supérieurs et affaiblissent la piété. La véritable piété se nourrit de prières, mais elle ne saurait exister réellement sans l'amour du travail et la pratique de l'obéisance; et ces troiis obligations souffrent également de ces amitiés particulières.

Les amitiés trop sensibles préparent les plus grandes chutes. On n'exagère point en disant que ces attachements vont souvent jusqu'à une sorte d'idolâterie, dont l'innocence doit effrayer.

" La familiarité n'est bonne qu'avec Dieu et ses anges, dit l'auteur de l'Imitation de Jésus-Christ", et Bossuet a eu raison d'écrire : "Pour es amitiés particulières, je veux que vous les évitiez comme les pestes de la religion, et que vous les fuyiez comme des sources de division et de vices. Ayez-les en horreur et qu'il ne s'en trouve jamais parmi vous."

Pieuse maxime :
Loin de vous rendre plus saint, la crainte et les scrupules mettent obstacle au bien que vous auriez pu faire à vous et aux autres avec plus de liberté de coeur et de l'esprit.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Mer 16 Mai 2018 - 23:01

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 17 ème jour :

Cantique de la Sainte Vierge


Dans la Visitation, Jésus-Christ est caché, et c'est lui qui opère tout : il est le moteur de tout, et seul il paraît sans action et sa présence ne se prouve que par le mouvement qu'elle produit dans les autres. Sainte Elisabeth demeure dans l'étonnement des bontés de Dieu pour elle; Saint Jean-Baptiste tressaillit par les efforts qu'il fait pour aller au devant du Sauveur, et la sainte Vierge, dans  l'ineffable paix d'une âme qui possède Dieu, glorifie sa Miséricorde et sa puissance. C'est là le sentiment qui dicte surtout son divin cantique, dont la simplicité et la hauteur passent notre intelligence, mais où nous voyons du moins éclater tour à tour l'humilité , la confiance en Dieu et encore plus la reconnaissance. Suivons le conseil que nous donne saint Ambroise : " Que l'âme de Marie soit en nous, dit-il, pour glorifier le Seigneur : que l'esprit de Marie soit en nous, dit-il, pour glorifier le Seigneur : que l'esprit de Marie soit, en nous pour être ravis de joie en Dieu, notre Sauveur. Comme Marie, soyons pénétrés d'une sainte reconnaissance.  

Sur la reconnaissance que nous devons à Dieu


Trois choses rendent cette reconnaissance parfaite : la vérité par laquelle on regarde Dieu comme l'auteur de tous les biens; la réflexion qui rappelle sans cesse ces bienfaits, et la fidéité qui porte à ne les employer que pour la gloire de leur auteur.
Avouons humblement que tout ce que nous possédons de bien, nous l'avons reçu de Dieu; c'est là un premier devoir que nous enseigne la sainte Vierge, par son exemple. Qu'avons nous, en effet dans l'ordre de la nature où dans celui de la grâce,, qui ne soit un don tout gratuit de la bonté divine ? n'est-il pas souverainement odieux de nier toutes ces faveurs par un esprit d'orgueil et d'indépendance ?
N'oublions en aucun temps les bienfaits de Dieu. Un bienfaiteur généreux doit oublier le service qu'il a rendu, mais celui qui en a été l'objet doit au contraire se faire une loi d'en conserver toujours le souvenir : tout homme d'honneur s'assujettit à ce devoir dans le monde, et rien n'y mérite de plus sanglants reproches que l'oubli des bienfaits reçus. Le moyen le plus sûr d'obtenir des grâces nouvelles, c'est de garder toujours toujours un souvenir reconnaissant de celles qu'on a obtenues.
Usons des bienfaits de Dieu pour sa gloire. Il est indubitable que les biens que Dieu nous accorde, sont autant de moyens qu'il nous offre, pour nous porter à le servir et à nous sanctifier par leur bon usage. Si nous voulons que Dieu répande sur nous ses bénédictions, n'oublions pas les grâces que nous en avons reçues et efforçons-nous d'en user pour le servir. En agissant autrement, nous l'obligeons à nous les retirer dans la suite et à nous juger plus sévèrement.

Pieuse maxime : Faites toutes choses comme si vous voyez réellement. Notre Seigneur présent devant nous; l'âme acquiert ainsi de grands trésors de mérites    

Source :  Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Jeu 17 Mai 2018 - 21:44

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 18 ème jour :

La naissance de Jésus-Christ


Le temps est venu, où le Sauveur devait se montrer au monde; et Jésus; fils de Dieu et fils de Davis naît dans la ville où David avait pris naissance. Son origine est attestée par les registres publics : l'empire romain rend témoignage à la royale descendance de Jésus-Christ, et Auguste, qui n'y pensait pas exécute l'ordre de Dieu.

Il n'y a cependant pour ce roi nouveau-né qu'une étable abandonnée et déserte, avec une crèche pour le coucher. Marie a porté dans son sein le fils du Très-Haut : elle l'en voit sortir comme un rayon de soleil d'une nuée pure et lumineuse.

Miraculeusement; et les saints ont trouvé encore plus étonnant d'être né, que d'être conçu d'une vierge. Que n'a point senti Marie par sa présence ? Et si pour en avoir approché, saint Jean dans le sein de sa mère a ressenti un tressaillement miraculeux, quelle paix, quelle joie divine n'aura pas senti la sainte Vierge à la vue du Verbe devenu enfant pour nous? Le père et la mère de l'enfant étaient dans l'admiration, dit l'Evangile, et ils demeuraient en silence devant Dieu.

Leur admiration était de l'amour, mais un amour ardent, qui sentant qu'on ne peut pas même aimer assez Jésus-Christ, se perd dans ses immenses grandeurs et dans son amour pour nous, plus prodigieux encore, comme dans un abîme sans fond et comme une goutte d'eau dans l'océan.

Sur le désir d'aimer Jésus-Christ

Ce désir doit être ardent et continue. Dieu considéré dans sa gloire est seul grand et infiniment digne de nos louanges; mais Dieu dans une crèche est anéanti pour nous, et dans cet anéantissement il est infiniment digne de notre amour.

Que l'ardeur de connaître et d'aimer Jésus-Christ occupe et presse continuellement notre coeur; jamais nous ne pourrons l'aimer autant qu'il le mérite. Que de richesses, que de trésors perdus pour nous, si nous interrompons un seul instant le désir d'aimer Jésus-Christ, notre Sauveur !

Ce désir doit être insatiable. L'amour le plus insatiable doit être celui de Jésus-Christ, soit qu'on le considère dans son objet, soit qu'on l'envisage par rapport au principe qui le produit. Jamais on aime assez cet adorable Sauveur, car il est infiniment bon, infiniment parfait. En attendans le moment heureux, où nous pourrons pleinement jouir de notre Dieu, demandons-lui cet amour continuel, ardent et insatiable pour Jésus-Christ : lui seul peut nous consoler de notre exil.

Pieuse maxime : Tout le contentement et toute la consolation que Dieu donne en ce monde, n'est qu'une goutte de ce grand fleuve, qui nous prépare au ciel.

Source : Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

MAI, le mois de Marie - Page 2 Empty Re: MAI, le mois de Marie

Message  ami de la Miséricorde Ven 18 Mai 2018 - 20:04

MAI, le mois de Marie - Page 2 7337a810

MAI, le mois de Marie : 18 ème jour :

Adoration des Mages


Le coeur de la Mère du Sauveur avait été rempli d'une sainte joie quand elle vit se prosterner au pied de la crèche ces humbles bergers, ces hommes de bonne volonté, auxquels les anges venaient d'annoncer la paix; mais elle ressentit une allégresse plus vive encore à la vue de l'adoration des Mages présents qu'ils apportaient de l'Orient au roi des Juifs. Marie si éminemment douée de l'esprit apostolique, si digne à tous égards du glorieux titre de Reine des Apôtres, put-elle fixer les yeux sur les Mages, ces prémices des nations qui allaient accourir au bercail du Bon Pasteur, sans répéter avec le prophète : Les rois d'Arabie, de Saba et de Tharsis, les habitants des îles les plus éloignées, viendront à leur tour pour adorer Dieu et faire leurs présents au roi des Juifs; sans s'écrier avec lui : Apportez vos dons, provinces des Gentils; venez rendre au Seigneur honneur et gloire; apportez-lui la glorification de son nom ? Songeons bien que nous sommes obligés, comme chrétiens, de nous animer de l'esprit apostolique et de concourir de tous nos moyens à ramener la vertu et à la foi ceux qui ont le malheur de ne pas les connaître ou de les perdre.

Sur le zèle pour la propagation de la Foi

Qu'elle est grande cette oeuvre de la Propagation de la Foi ! dit un éloquent saint évêque; cette oeuvre qui console l'Eglise, qui la multiplie, qui répare ses pertes, qui accomplit si glorieusement les promesses, qui rend Dieu sensible aux hommes, qui montre Jésus-Christ toujours vivant et régnant dans les cœurs de la foi, selon sa parole, au milieu de ses ennemis ; qui répand en tous lieux son Eglise, afin que tous les peuples puissent l'écouter. Rien de plus réellement catholique et chacun doit, selon ses moyens, y prendre part. Ces nations qui sont encore assises dans les ténèbres de l'infidélité chères à Dieu et à son Christ. Tout chrétien doit aimer l'Eglise, et comme le dit Saint Augustin se réjouir du progrès qu'elle fait et s'affliger de ses pertes; peut-il donc refuser une obole pour aider à conquérir les âmes, quand il voit l'hérésie gaspiller des sommes immenses pour les livrer pieds et poings liés à Satan?

Rien de plus facile que les moyens de l'oeuvre. La rétribution pécuniaire qu'elle demande est bien minime et les personnes qui ont reçu en abondance les biens de la terre ne regarderont pas assurément comme suffisante pour elles. Les pauvres n'y sont pas obligés sans doute, mais les uns et les autres auront une part bien réelle à la propagation de la Foi, s'ils la soutiennent par ces prières efficaces, auxquelles la grâce ne se refuse jamais. N'aimons pas seulement en parole, mais en action et en vérité; souvenons-nous qu'au besoin nous devrions sacrifier pour nos frères, non seulement quelques deniers mais notre vie même.

Pieuse maxime :
Il ne suffit pas, pour assurer son salut, de se dire enfant de Marie; ayons donc toujours la crainte de Dieu.

Source :  Les quatre mois réunis de l'Abbé Guillaume 1890
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10125
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum