Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

+3
Admin
stjeanlagneau
antoine
7 participants

Page 19 sur 36 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 27 ... 36  Suivant

Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Sam 15 Mai 2021 - 1:47

Chine : deux tornades font au moins 10 morts et plus de 300 blessés
Des vents violents à plus de 100 km/h ont balayé la métropole de Wuhan, située dans le centre du pays et berceau de la pandémie de coronavirus.
Outre des vehicules abimes par des chutes d'objets, des arbres ont ete arraches, des hangars en tole en partie detruits et des poteaux electriques mis a terre.
Outre des véhicules abîmés par des chutes d'objets, des arbres ont été arrachés, des hangars en tôle en partie détruits et des poteaux électriques mis à terre.
© STR / AFP
Source AFP
Publié le 15/05/2021 à 07h31
Deux tornades ont fait au moins 10 morts et plus de 300 blessés après leur passage dans le centre et l'est de la Chine, ont indiqué samedi les autorités locales. Des vents violents à plus de 100 km/h ont balayé vendredi soir la métropole de Wuhan, située dans le centre du pays et berceau de la pandémie de coronavirus. Six personnes ont trouvé la mort et plus de 200 autres ont été blessées, ont indiqué les autorités de la province du Hubei, dont Wuhan est la capitale.

26 000 foyers privés de courant
Les bourrasques étaient telles que deux grues de construction ont été endommagées, l'une d'elle s'effondrant sur un chantier, faisant d'importants dégâts matériels. Outre des véhicules abîmés par des chutes d'objets, des arbres ont été arrachés, des hangars en tôle en partie détruits et des poteaux électriques mis à terre, privant de courant plus de 26 000 foyers. Près d'une trentaine d'habitations se sont effondrées, d'après les autorités du Hubei.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Sam 22 Mai 2021 - 16:00

RDC: intense et soudaine activité volcanique près de Goma d'où la population fuit

© AFP/ALEXIS HUGUET
Source AFP
Publié le 22/05/2021 à 21h48
Le célèbre volcan Nyiragongo, près de la ville de Goma, dans l'Est de la République démocratique du Congo (RDC), est entré samedi soir en soudaine activité, provoquant un mouvement de panique dans la ville et un flux de population vers le Rwanda voisin.

De fortes émanations de lumière rougeoyante sortant du cratère étaient visibles depuis Goma, alors qu'une odeur de souffre était perceptible dans la ville, située sur le flanc Sud du volcan, sur les rives du lac Kivu, a constaté un correspondant de l'AFP.

Aucune coulée de lave n'était cependant visible depuis la ville, ni tremblement de terre ressenti. Mais des mouvements de panique pouvaient être observés dans Goma même, où les habitants ont commencé à rentrer chez eux précipitamment, observant avec inquiétude le cratère et les lumières rouges venant du Nord de la ville.

"Le ciel est devenu rouge. Il y a une odeur de souffre. Au loin, on observe des flammes géantes sortir de la montagne. Mais il n'y a pas de tremblement de terre. Puis les sirènes n'ont pas hurlé jusque-là", a déclaré à l'AFP une habitante de Goma au téléphone, Carine Mbala.

L'électricité a été coupée dans une grande partie de la ville et des centaines d'habitants, souvent en famille, se dirigeaient à pied, à moto ou en voiture vers la frontière rwandaise toute proche.

"Les gens partent ou se préparent à partir", a déclaré un autre habitant, tandis que ne cessait de grossir le flot des habitants en fuite, matelas sur la tête, colis et enfants dans les bras, voitures klaxonnant. La population prenait la direction du poste-frontière avec le Rwanda, dans la partie Sud de la ville, ou la route de l'ouest vers Sake, vers la région congolaise du Masisi.

"Je prends les enfants et on monte dans la voiture, il y a un risque que la coulée vienne sur Goma, on ne sait jamais", a expliqué un autre habitant.

Dans un communiqué, le gouvernement congolais "a dit suivre de près la situation à Goma, particulièrement l'activité du volcan Nyiragongo". "La population est invitée au calme" et "les autorités locales évaluent la situation présentement avec l'Observatoire volcanologique de Goma, une communication suivra", a-t-il ajouté.

La dernière éruption de Nyiragongo, haut de plus de 3.000 mètres, remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus d'une centaine de personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie Est de Goma, y compris la moitié de la piste de l'aéroport de la ville.

L'éruption la plus meurtrière a eu lieu en 1977 avec plus de 600 morts.

Située dans la province du Nord-Kivu, voisine du Rwanda et de l'Ouganda, la région de Goma est une zone d'intenses activités volcaniques, avec six volcans, dont le Nyiragongo et le Nyamuragira qui culminent respectivement à des altitudes de 3.470 mètres et 3.058 mètres.

L'une des caractéristiques de ces deux volcans sont les "éruptions douces", relativement fréquentes, des flux de lave s'écoulant par les flancs, et non par une explosion dans le cratère. Ce fut le cas lors de l'éruption de janvier 2002, quand une coulée de lave se déversa jusque dans la ville de Goma.

Des informations contradictoires circulaient sur le volcan exact à l'origine de cet activité soudaine. Nyiragongo et Nyamuragira sont voisins de quelques kilomètres, en plein dans le parc national des Virungas.

Selon une source au sein des autorités de ce parc, où sont situés les deux volcans, il s'agirait "d'une éruption douce dans une des failles sur le flanc Nord-Est". De la lave s'écoulerait en direction de la localité de Kibumba, à quelques kilomètres au nord de Goma, en direction de la frontière du Rwanda, tandis que la ligne électrique de la centrale de Matebe a été coupée.

Selon un récent rapport de l'Observatoire volcanologique de Goma, datant du 10 mai, "l'activité séismo-volcanique au niveau du Nyiragongo a augmenté". "Les deux volcans sont très actifs, et particulièrement le Nyiragongo, une activité qui mérite une attention particulière de surveillance".

22/05/2021 21:47:30 - Goma (RD Congo) (AFP) - © 2021 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Sam 22 Mai 2021 - 22:20

Est de la RDC : éruption du volcan Nyiragongo, la lave atteint Goma

© AFP/Justin KITUMWA
Source AFP
Publié le 22/05/2021 à 21h48 - Modifié le 23/05/2021 à 03h36
Une coulée de lave a atteint la lisière de la ville de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), après l'éruption soudaine samedi soir du volcan Nyiragongo surplombant la ville, provoquant la fuite en masse et dans la panique des habitants.

"Outre la coulée de lave vers le Nord-Est (Kibumba/Rwanda), une autre coulée descend aussi sur la ville", a constaté dans la nuit un responsable du parc national des Virunga, où est situé le volcan. Cette seconde coulée "a maintenant atteint l'aéroport et, en toute logique, elle va descendre vers le lac" Kivu, selon lui.

L'aéroport est situé en périphérie nord-est de la ville, qui s'étend entre la frontière rwandaise et les rives du lac. L'information n'a pas été confirmée de source officielle, alors que la situation restait confuse en pleine nuit, et que des habitants sur place affirmaient que la coulée s'est arrêtée en lisière de l'aéroport.

La précédente éruption majeure du Nyiragongo remonte au 17 janvier 2002. Elle avait causé la mort de plus de cent personnes, couvrant de lave quasiment toute la partie est de Goma, y compris la moitié de la piste de l'aéroport.

La lave s'était alors lentement écoulée vers la ville, qu'elle avait coupée en deux pour se déverser dans le lac Kivu.

Dans la nuit de samedi à dimanche, d'impressionnantes images diffusées sur les réseaux sociaux, mais non vérifiées de source indépendante, montraient des habitations en feu, lentement avalées puis englouties par la lave rougeoyante en fusion, dans la périphérie nord-est de Goma, notamment dans le quartier de Buhene.

"Cette coulée passe sur le tracé de la coulée de 2002", a également estimé devant la presse un responsable de l'Observatoire de volcanologie de Goma, Mahinda Kasereka. La poursuite de son avancée dans la ville pourrait dépendre des niveaux de lave et de pression dans le cratère du volcan.

"Le ciel est devenu rouge"
L'éruption a débuté sans prévenir en début de soirée. Des lueurs rougeoyantes ont commencé à s'échapper du cratère et une odeur de soufre s'est répandue dans Goma, située sur le flanc Sud du volcan, sur les rives du lac Kivu.

Cette soudaine activité volcanique a aussitôt provoqué l'inquiétude des populations, familières des colères du volcan, même si aucune coulée de lave n'était immédiatement visible de la ville, ni tremblement de terre ressenti.

"Le ciel est devenu rouge", a raconté à l'AFP une habitante, témoignant "des flammes géantes sortant de la montagne".

Dans un message aux populations, le gouverneur militaire de la province du Nord-Kivu, le général constant Ndima, a alors "confirmé l'éruption du volcan". Suivi rapidement par le gouvernement qui, après une réunion de crise à Kinshasa, a ordonné "l'évacuation" de la ville.

Le président congolais Félix Tshisekedi a par ailleurs annoncé avoir "décidé d'interrompre son séjour en Europe pour rentrer dès ce dimanche au pays afin de superviser la coordination des secours aux populations des zones menacées" par l'éruption.

L'électricité a été coupée dans une grande partie de la ville et des milliers d'habitants, souvent en famille, ont pris la direction, dans le désordre et à pied, à moto ou en voiture, de la frontière rwandaise toute proche.

Au fil des heures, et de la confirmation de la gravité de la situation, le flot des gens en fuite n'a cessé de grossir, matelas sur la tête, colis et enfants dans les bras, voitures klaxonnant.

La population prenait la direction du poste-frontière avec le Rwanda, dans la partie sud de la ville, ou la route de l'ouest vers Sake, vers la région congolaise du Masisi. Goma jouxte la frontière et la "grande barrière", le principal poste-frontière entre les deux pays, est situé dans le sud de la ville.

"Il y a beaucoup de monde sur la route, beaucoup de voitures, c'est la fuite", a raconté à l'AFP un habitant ayant embarqué sa famille dans sa voiture pour emprunter cette route du Masisi, vers Sake.

"Ca avance à pas de tortue, sur trois ou quatre voies. Les voitures sont remplies d'effets personnels, des matelas dans les coffres ou sur les toits.", a-t-il témoigné: "Il y a des enfants, des femmes, des vieux qui sont à pied et la pluie s'invite, c'est compliqué".

Calme côté rwandais
Dans la nuit, des milliers de personnes avaient trouvé refuge au Rwanda, dans la ville frontière de Rubavu (anciennement Gisenyi), a constaté un vidéaste de l'AFP côté rwandais.

Les opérations étaient bien organisées, avec un accueil au stade et dans les écoles. Beaucoup de gens dormaient à même le sol aux abords de la ville. "Les frontières rwandaises sont ouvertes et l'accueil de nos voisins se déroule paisiblement", a commenté sur Twitter l'ambassadeur rwandais en RDC, Vincent Karega.

Capitale régionale du Nord-Kivu, Goma compte près de 600.000 habitants, dans une province troublée où sévissent de nombreux groupes armés.

Lors de l'éruption de 2002, les victimes étaient pour la plupart des malades, des personnes âgées ou impotentes abandonnées à leur sort dans les quartiers nord de la ville. Des pillages avaient également eu lieu.

Goma abrite un important contingent de Casques bleus et de nombreux membres du personnel de la Monusco, la mission onusienne dans le pays. Elle est la base de nombreuses ONG et organisations internationales. Leurs personnels ont pour beaucoup reçu l'ordre de se rassembler dans leurs locaux et les "guest-house", selon une source humanitaire.

Plusieurs avions basés à l'aéroport, appartenant à la Monusco et à des compagnies privées, ont décollé dans la soirée pour évacuer, selon une source aéroportuaire.

Située dans la province du Nord-Kivu, voisine de l'Ouganda, la région de Goma est une zone d'intense activité volcanique, avec six volcans, dont le Nyiragongo et le Nyamuragira qui culminent respectivement à 3.470 et 3.058 mètres.

L'éruption la plus meurtrière du Nyiragongo, en 1977, avait fait plus de 600 morts.

Une des caractéristiques de ces deux volcans sont les "éruptions douces", relativement fréquentes, des flux de lave s'écoulant par les flancs. Ce fut le cas au moment de l'éruption de janvier 2002.

Dans un rapport daté du 10 mai, l'Observatoire volcanologique de Goma appelait à la "vigilance", alors que "l'activité séismo-volcanique au niveau du Nyiragongo" avait "augmenté", méritant "une attention particulière de surveillance".

23/05/2021 03:35:07 - Goma (RD Congo) (AFP) - © 2021 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Jeu 27 Mai 2021 - 11:52

Volcan Nyiragongo: risque de catastrophe majeure, exode pour fuir Goma

© AFP/Guerchom Ndebo
Source AFP
Publié le 27/05/2021 à 08h16 - Modifié le 27/05/2021 à 17h41
Dans un soudain exode, des dizaines de milliers de personnes ont fui Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), après un ordre d'évacuation de la ville lancé jeudi à l'aube par les autorités face aux risques d'une nouvelle éruption, de coulées de lave en ville, voire dans les profondeurs du lac Kivu.

Des embouteillages sur des kilomètres bloquaient jeudi à la mi-journée la route quittant Goma par l'ouest, principal axe de sortie de la ville.

Dans la cohue, l'énervement et la poussière, des files de voitures, camions, mini-bus surchargés tentaient d'avancer péniblement sur cette route reliant sur plus de 25 km Goma à la localité de Sake, dans la région montagneuse du Masisi.

Des milliers de piétons, des familles, des enfants, des vieillards, portant valises et balluchons, marchaient sur le bas-côté, tandis que quelques militaires et policiers tentaient, souvent impuissants, de fluidifier ce flot ininterrompu de véhicules.

"Il y a beaucoup de tremblements, il y a beaucoup de gens qui vont mourir, c'est pourquoi on dit aux gens de quitter la ville de Goma", s'expliquait Chadrack Bahati, presque incrédule, tandis que des grappes d'hommes à pied tentaient de s'accrocher au petit bonheur la chance aux 4X4 et autres gros véhicules ralentis.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  stjeanlagneau Jeu 27 Mai 2021 - 16:41



Merci Antoine

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27851
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Dim 6 Juin 2021 - 11:51

Mousson au Sri Lanka: 16 morts dans des inondations et glissements de terrain

© AFP/ISHARA S. KODIKARA
Source AFP
Publié le 06/06/2021 à 17h41 - Modifié le 06/06/2021 à 17h43
Des inondations et coulées de boue provoquées par les pluies de mousson au Sri Lanka ont fait au moins seize morts et obligé 270.000 personnes à quitter leur domicile submergé, a annoncé dimanche le Centre de gestion des catastrophes (DMC).

La plupart des victimes des glissements de terrain provoqués par les averses torrentielles qui se sont abattues sur 10 des 25 districts du pays depuis vendredi ont été ensevelies vivantes, a précisé cet organisme.

Dans le district de Kegalle, un chien a orienté les secouristes vers un endroit où ont été ensevelis vivants quatre membres de la même famille. Ces quatre personnes étaient décédées lorsqu'elles ont été récupérées avec l'aide de militaires, ont indiqué des responsables.

Les forces de sécurité ont été déployées dans plusieurs districts pour aider à évacuer les villageois sinistrés.

Selon le Centre de gestion des catastrophes, 270.000 personnes ont été évacuées de leurs habitations inondées et ont trouvé refuge chez des amis, des proches, ou dans des centres gérés par les pouvoirs publics.

La mousson touche le Sri Lanka deux fois par an, apportant des précipitations vitales pour l'irrigation des terres agricoles et l'énergie hydro-électrique, mais causant également des ravages et des décès.

06/06/2021 17:40:51 - Colombo (AFP) - © 2021 AFP
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  kriss3738 Dim 6 Juin 2021 - 14:24

Triste ! Paix à leurs âmes.
kriss3738
kriss3738
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit. Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.
Sixième Demeure : C'est la Nuit de l'esprit.  Je pratique l'abandon, la patience, la pauvreté.

Messages : 1112
Date d'inscription : 26/03/2020
Localisation : CENTRE

stjeanlagneau aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Jeu 1 Juil 2021 - 14:21


Record de chaleur sur l'Antarctique de 18,3 degrés Celsius le 6 février 2020

Publié il y a 37 minutes
Le record de chaleur sur le continent Antarctique atteint les 18,3 degrés Celsius.
Le record de chaleur sur le continent Antarctique atteint les 18,3 degrés Celsius. photlook / stock.adobe.com
Le record de chaleur sur le continent Antarctique a été battu le 6 février 2020 avec une température de 18,3 degrés Celsius, a confirmé jeudi l'Organisation météorologique mondiale.

À LIRE AUSSI :Antarctique: les Chinois étendent leur influence sur la banquise

Le record désormais homologué a été enregistré à la station scientifique argentine d'Esperanza et il dépasse celui enregistré au même endroit de la péninsule antarctique le 24 mars 2015, lorsque le thermomètre avait indiqué 17,5 degrés, a précisé l'OMM. La péninsule fait partie du continent antarctique, qui comprend aussi des îles alentour.

L'OMM n'a pas homologué un relevé de température encore plus élevé fait le 9 février de l'année dernière à une station automatique brésilienne non loin de l'île Seymour avec 20,75 degrés Celsius. Pour la région Antarctique, qui comprend tout ce qui se trouve au sud de 60 degrés de latitude, la température la plus élevée jamais enregistrée a été relevée sur l'île Signy à 19,8 degrés le 30 janvier 1982. «La vérification de ces mesures de températures maximales est importante parce que cela nous aide à tracer une image de la météo et du climat sur l'une des dernières frontières ultimes sur Terre», a expliqué Petteri Taalas, le secrétaire-général de l'OMM. «La péninsule antarctique est l'une des régions de la planète qui se réchauffe le plus rapidement -quasiment 3 degrés durant ces cinquante dernières années», a-t-il souligné, ajoutant: «ce nouveau record de température est donc cohérent avec le changement climatique que nous observons».

Vérification
Le comité en charge de l'homologation de ce record a étudié la météo au-dessus du continent au moment de la mesure et a observé un phénomène de hautes pressions qui a contribué au réchauffement de la surface à cet endroit et qui est connu pour produire des températures records. Les experts ont aussi examiné les installations où les mesures ont été faites pour s'assurer que tout était en ordre.

À LIRE AUSSI :Antarctique: la recherche polaire française obtient des promesses de financement

Si c'était le cas à Esperanza, il n'en allait pas de même à la station automatique brésilienne où un bouclier anti-radiation improvisé a biaisé les mesures, qui ne pouvaient donc pas être validées par l'OMM. La nouvelle mesure record va être versée aux archives officielles de l'OMM qui conservent les mesures extrêmes en termes de météo et de climat comme les températures les plus élevées et les plus basses, les chutes de pluie ou de grêle mais aussi la plus longue période de sècheresse, la rafale de vent la plus rapide ou encore l'éclair le plus long. La température la plus basse jamais enregistrée sur terre (-89,2 C) l'a été le 21 juillet 1983 à la station Vostok dans l'Antarctique.

Réchauffement climatique
«Bien plus encore que l'Arctique, l'Antarctique est mal couvert en termes d'observations et de prévisions météo et climatologiques, bien que les deux jouent un rôle important dans l'évolution du climat, des océans et de la hausse du niveau de la mer», a encore souligné le patron de l'OMM.

Des études récentes ont montré qu'une hausse de 2 degrés de la température pourrait pousser la fonte des glaces qui couvrent le Groenland et l'ouest de l'Antarctique -assez d'eau gelée pour faire monter le niveau de la mer de 13 mètres- à un point de non retour. «Ce nouveau record montre encore une fois que le changement climatique nécessite des mesures urgentes», a souligné Celeste Saulo, première vice-présidente de l'OMM et responsable du service météorologique argentin. «Il est indispensable de continuer à renforcer l'observation, les prévisions et les systèmes d'alerte pour répondre aux phénomènes extrêmes qui se produisent de plus en plus souvent à cause du réchauffement climatique», a-t-elle mis en garde.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  stjeanlagneau Jeu 1 Juil 2021 - 17:04



Les signes se multiplient.  

Merci Antoine.

_________________

Bonne Nouvelle "CHERCHEZ D'ABORD LE ROYAUME DE DIEU ET SA JUSTICE,
ET LE RESTE VOUS SERA DONNE PAR SURCROIT"  (Matthieu 6,33)

La Parole !
stjeanlagneau
stjeanlagneau
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 27851
Date d'inscription : 04/05/2011
Age : 55
Localisation : BRETAGNE

Revenir en haut Aller en bas

Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile. - Page 19 Empty Re: Les mers s'élèveront, les eaux se déverseront, la Terre sera secouée et le sol deviendra stérile.

Message  antoine Sam 3 Juil 2021 - 0:42

Voilà ce que ça donne quand on brûle des église, Trudeau et sa clique satanique reçoivent ce qu'il leur mérite.

Canicule: une centaine d'incendies font rage dans l'Ouest du Canada et en Californie
Canicule: une centaine d'incendies font rage dans l'Ouest du Canada et en Californie
Canicule: une centaine d'incendies font rage dans l'Ouest du Canada et en Californie
© AFP/JOSH EDELSON
Source AFP
Publié le 03/07/2021 à 04h15 - Modifié le 03/07/2021 à 06h04
Une centaine d'incendies continuaient de faire rage dans l'Ouest du Canada et en Californie vendredi, venus s'ajouter à une vague de chaleur inédite qui a fait des centaines de morts.

Vendredi dans la soirée, le nombre d'incendies continuait d'augmenter en Colombie-Britannique, s'établissant à 152, dont 89 au cours des deux derniers jours.

Ces incendies étaient notamment recensés au nord de la ville de Kamloops, située à 350 km au nord-est de Vancouver.

Un millier de personnes ont été évacuées jeudi dans la province, où un incendie de forêt a brûlé près de 90 % du village de Lytton.

Les experts estiment que cette vague de chaleur, qui a déclenché des alertes à la canicule dans des zones où habitent des millions de personnes et a fait près de 700 morts au Canada et au moins 16 aux Etats-Unis, a été provoquée par le réchauffement climatique.

"Les conditions météorologiques extrêmes que la Colombie-Britannique a connues au cours de la dernière semaine sont un facteur important qui contribue à l'augmentation du nombre de décès", a commenté Lisa Lapointe, la médecin-légiste en chef de la Colombie-Britannique, dans un communiqué.

"Nous serons là pour venir en aide à la Colombie-Britannique et à travers le pays", a promis le Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Ottawa a annoncé vendredi soir la mise en place d'un centre d'opération dans la province voisine, l'Alberta, également frappée par la vague de chaleur, où des forces armées pourront apporter un soutien logistique. Des ressources aériennes seront aussi déployées.

"Les conditions sèches et la chaleur extrême en Colombie-Britannique sont sans précédent", a souligné le ministre de la Sécurité publique Bill Blair, lors d'un point presse, anticipant un "été long et difficile".

Le village de Lytton, à quelque 250 km au nord-est de Vancouver, désormais célèbre pour avoir enregistré cette semaine un record national de chaleur à 49,6° Celsius, a été presque entièrement détruit. Les 250 habitants avaient été évacués mercredi soir en raison d'un feu qui s'est propagé très rapidement.

L'ordre d'évacuation avait ensuite été étendu, dans la nuit de mercredi à jeudi, aux résidents d'une centaine de propriétés au nord de Lytton.

"90 % du village est brûlé, y compris le centre-ville", a indiqué jeudi Brad Vis, député de la circonscription, sur Facebook.

Un habitant de Lytton, Jeff Chapman, a expliqué à la chaîne anglophone CBC, avoir vu, impuissant, ses parents mourir dans l'incendie de la ville après qu'un poteau électrique fut tombé sur l'abri dans lequel ils se trouvaient.

"Je ne peux qu'insister sur le fait que le risque d'incendie est actuellement extrême dans presque toutes les régions de la Colombie-Britannique et j'exhorte les Britanno-Colombiens à écouter attentivement les autorités et à suivre les directives", a prié le Premier ministre de la province John Horgan.

Durée inquiétante
Vendredi, la vague de chaleur se maintenait dans les prairies du centre du Canada. Outre la Colombie-Britannique, des avertissements de canicule ont été lancés pour les provinces de l'Alberta, la Saskatchewan, le Manitoba, ainsi qu'une partie des territoires du Nord-Ouest, et désormais au nord de l'Ontario.

"La canicule dangereuse de longue durée persistera" et continuera d'occasionner du temps "très chaud" pour les "deux prochains jours", prévoyait Environnement Canada, vendredi en fin de journée, dans plusieurs bulletins concernant des régions de Colombie-Britannique.

"La durée de cette canicule est inquiétante, car il y a peu de répit de la chaleur la nuit en raison des températures nocturnes élevées", selon cette même source.

Les Etats américains du Washington et de l'Oregon, de l'autre côté de la frontière, ont également étouffé cette semaine sous des températures record.

Des centaines de pompiers s'efforçaient vendredi d'endiguer trois feux de forêt qui ont dévoré plus de 15.000 hectares dans le nord de la Californie, y compris dans une zone touristique qui s'apprêtait à accueillir de nombreux visiteurs pour le long week-end de la fête nationale du 4 juillet.

Les autorités ont ordonné des évacuations le long du lac Shasta, région appréciée des campeurs se trouvant au sud de la frontière avec l'Oregon et une quarantaine de structures ont été détruites, dont au moins une demi-douzaine de maisons près de Lakehead.

Plus de 500 éclairs ont été enregistrés en Californie au cours des dernières 24 heures, menaçant de causer davantage de départs de feu.
antoine
antoine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3560
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 19 sur 36 Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20 ... 27 ... 36  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum