L'Antichrist dans les écrits de Maria Valtorta
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

L'Antichrist dans les écrits de Maria Valtorta

Aller en bas

L'Antichrist dans les écrits de Maria Valtorta Empty L'Antichrist dans les écrits de Maria Valtorta

Message  Invité Ven 2 Juil 2010 - 4:13

Notre Seigneur Jésus à Maria Valtorta



Notre Seigneur s’est longuement entretenu avec la grande mystique italienne Maria Valtorta (1897-1961), en lui confiant d’importantes prophéties sur la fin des temps et sur l’Antichrist.



Dans sa dictée du 20 août, pages 241 et 242 des « Cahiers de 1943 », nous lisons que l’Antichrist « sera une personne très haut placé, comme un astre. Non un astre humain qui brille dans un ciel humain, mais un astre d’une sphère surnaturelle, lequel, cédant à la flatterie de l’Ennemi, connaîtra l’orgueil après l’humilité, l’athéisme après la foi, la luxure après la chasteté, la faim de l’or après la pauvreté évangélique, la soif d’honneurs après une vie cachée. Il est moins effrayant de voir tomber une étoile du firmament que de voir tomber dans les anneaux de Satan cette créature déjà élue, laquelle copiera le péché de son père d’élection. A cause de son orgueil, Lucifer devient le Maudit et l’Obscur. Pour l’orgueil d’une heure ; l’Antéchrist deviendra le maudit et l’obscur après avoir été un astre de mon armée. En récompense de son abjuration, qui secouera les cieux d’un frémissement d’horreur et fera trembler les colonnes de mon Eglise dans l’épouvante que suscitera sa chute, il obtiendra l’aide totale de Satan ; celui-ci lui donnera les clés du puits de l’abîme pour qu’il l’ouvre […] ». Comme le Père m’a donné tous les pouvoirs, ainsi Satan lui donnera tous les pouvoirs, et surtout tous les pouvoirs de séduction, pour entraîner à sa suite les faibles et ceux qui sont rongés par les fièvres de l’ambition, comme l’est l’Antéchrist, leur chef. Mais dans son ambition effrénée, il trouvera insuffisante l’aide surnaturelle de Satan et cherchera d’autres appuis parmi les ennemis du Christ ; armés d’armes toujours plus meurtrières, telles que leur avidité de mal pouvait les pousser à créer pour semer le désespoir dans les masses, ceux-ci l’aideront jusqu’à ce que Dieu lance son « Assez » et les réduise en cendres par la splendeur de son apparence (Sur une copie dactylographiée, l’auteur note au crayon : défaite de l’Antéchrist, mais pas le Jugement universel ».



- extrait de la dictée du 23 juillet, page 180 des « Cahiers de 1943 » :



« […] L’Eglise ne mourra pas parce que je serai avec elle. Mais elle connaîtra des heures de ténèbres et d’horreurs semblables à celles de ma Passion, multipliées dans le temps parce qu’il doit en être ainsi. Il faut que l’Eglise souffre autant que son Créateur souffrit avant de mourir pour ressusciter dans sa forme éternelle. Il faut que l’Eglise souffre beaucoup plus longtemps parce que l’Eglise, dans ses membres, n’est pas parfaite comme son Créateur, et si moi, j’ai souffert pendants des heures, elle doit souffrir pendant des semaines et des semaines d’heures. Tout comme elle surgit au milieu des persécutions et elle fut alimentée par un pouvoir surnaturel dans les premiers temps et les meilleurs de ses enfants, il en ira de même pour elle quand viendront les derniers temps où elle existera, subsistera, résistera à la marée satanique et aux combats de l’Antéchrist avec les meilleurs de ses enfants. Sélection douloureuse mais juste. Il est logique que, dans un monde où tant de lumières spirituelles seront mortes, s’instaure manifestement le règne, bref mais terrible, de l’Antéchrist, engendré par Satan comme le Christ fut engendré par le Père. Le Christ, fils du Père, engendré par l’Amour avec la Pureté. L’Antéchrist, fils de Satan, engendré par la Haine avec la triple Impureté. Comme des olives entre les meules du pressoir, les enfants du Christ seront persécutés, pressés, broyés par la Bête vorace. Mais pas avalés, parce que le Sang ne permettra pas qu’ils soient corrompus dans l’esprit. Comme les premiers, les derniers seront fauchés telles des brassées d’épis dans la persécution extrême, et la terre boira leur sang. Mais bienheureux pour l’éternité par leur persévérance ceux qui mouront fidèles au Seigneur ».



- extrait de la dictée du 9 novembre, page 451 des « Cahiers de 1943 », dans lesquel une précision majeure nous est donnée concernant la date de la naissance de l’Antéchrist, en complément de ce que la Très Sainte Vierge Marie confiait à « La Salette » par l’intermédiaire de Maximin Giraud :



« Votre croissance en Satan est impressionnante. Bientôt, vous aurez atteint la force de l’âge où il n’y aura plus rien à enseigner, et alors l’Enfer pourra donner naissance à son enfant, l’Antéchrist, car les temps seront mûrs et les humains auront mérité de connaître l’horreur qui précède la fin ».



NB : De ces précisions nous pouvons déduire, sans risque d’erreur que l’Antéchrist n’est pas encore né à la fin de l’année 1943, mais que sa naissance est proche.



- extraits de la dictée du 25 janvier, pages 89 à 92 des « Cahiers de 1944 », dans lesquels nous est confirmé la description de la conception de l’Antichrist donné à « La Salette », comme déjà également mentionné dans la dictée précédente :



« […] Comme un poisson dans un bassin limpide, tu es heureuse lorsque tu te trouves dans l’atmosphère de ton Christ, qui connaîtra son triomphe suprême à l’heure où Satan, son fils [l’Antichrist, comme vu ci-dessus] et ses courtisans seront rendus impuissats pour toujours. Or tu te trouves dans cette atmosphère chez Daniel. Si Isaïe est le pré-évangéliste qui traite de mon avènement dans le monde pour le salut du monde, Daniel est le pré-apôtre, le pré-Jean qui annonce les gloires de mon triomphe éternel en tant que roi de la Jérusalem qui ne passera pas […] ».



Ensuite Jésus fera référence à la troisième bête de Dn 7,6 en ces termes :



« La puisance voulue, stimulée, imposée jusqu’au délit, voilà la troisième bête. Etant donné qu’il s’agit de puissance humaine, autrement dit qui s’est vendue à Satan pour s’accroître sans cesse, contre toute loi divine et morale, elle engendre ce monstre qui porte le nom de Révolution. Conformément à sa nature, ce dernier porte dans les protubérances de sa monstruosité les plus violentes horreurs des révolutions, le naufrage social du bein et de la foi. L’honnêteté, le respect, lamoralité, la religion, la liberté, la bonté disparaissent quand ce monstre exhale sur une nation son souffle infernal. Comme une émanation pestilentielle, il se répand au-delà des frontières et infecte de nombreux peuples, jusqu’à ce qu’il contamine le monde entier ; ce faisant, il prépare, sur les civières des victimes qu’il tue et met en pièces tout comme sur les ruines des nations réduites en décombres, le berceau du monstre final : l’Antéchrist.



NB : A la lecture de ce passage, nous pensons bien évidemment à la grande responsabilité de la France devant Dieu, qui par la Révolution de 1789 a effectivement répandu « une émanation pestilentielle, au-delà de ses frontières et infectée de nombreux peuples, jusqu’à la contamination du monde entier ».



Je vous ai déjà dit [voir la dictée précédente] que celui-ci sera le fils de la luxure de l’homme né de son union avec la Bête. Je vous l’ai dit, et je ne change rien à mes paroles. Ce que je dis est vrai. Je le connais sans avoir nul besoin de le lire, je m’en souviens sans avoir nul besoin de le relire. C’est écrit dans la pensée de Dieu, devant qui tous les évènements de l’homme dans le temps ne cessent de défiler, l’un sur l’autre, sans que l’un empêche de voir l’autre.Cet Antéchrist, perfection de l’Horreur comme je fus la perfection de la Perfection, tourmentera au-delà de toute mesure ceux qui formeront mon petit troupeau fidèle et resteront mes disciples. Il le fera en se servant de ses armées innombrables, symbolisées par les dix cornes, de ses mâchoires aux dents de fer, de ses pieds féroces et enfin de sa petite corne, symbole de la hargne extraordinaire dont Satan dotera son fils pour corrompre l’humanité tandis qu’il la séduira par sa bouche menteuse pour se faire adorer comme dieu. Peu à peu, la petite corne grandira pour nuire ; l’intelligence sataniqe grandira pour faire dire à la bouche les mensonges les plus perturbateurs, elle grandira en puissance comme, moi, j’ai grandi en sagesse et en grâce, armée d’yeux pour lire la pensée des hommes saints et les tuer par cette pensée. Oh ! Mes saints des derniers temps ! Si la vie des premiers, au milieu des persécutions du paganisme, fut héroïque, celle de mes derniers saints le sera trois fois, sept fois sept fois plus. Seuls ceux qui se seront nourris de la mie de la foi pourront avoir un cœur de lion pour affronter ces tourments, ainsi que des yeux et des plumes d’aigle pour me fixer, moi qui suis le Soleil, et voler vers moi, qui suis la Vérité, alors que les ténèbres les recouvriront de toutes parts et qu le mensonge tentera de les convaincre de l’adorer et de croire en lui. Après les précurseurs de l’Antéchrist viendra l’Antéchrist en personne. La période antichrétienne est symbolisée par la bête armée de dix cornes - les dix serviteurs de Satan qui se croient rois, dont trois (remarque-le bien) seront arrachés et jetés dans le néant, en d’autres termes dans l’abîme où Dieu n’est pas mais où se trouve donc le Néant, le contraire de Dieu, qui est Tout -. Cette période antichrétienne culminera dans la naissance et la croissance, jusqu’à sa puissance maximale, de la onzième corne. Cette dernière est la raison de la chute des trois précurseurs et le siège du véritable Antéchrist, qui blasphèmera contre Dieu comme aucun fils d’homme ne l’a jamais fait, foulera aux pieds les saints de Dieu et torturera l’Eglise du Christ. Comme il est fils de l’union entre l’orgueil démoniaque et la luxure humaine, il croira « pouvoir faire de grandes choses, changer les temps et les lois », et durant trois ans et demi il sera l’Horreur régnant sur le monde […] ».
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum