Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Octo le Jeu 7 Oct 2010 - 17:04

BIENTÔT LA PROCLAMATION DU CINQUIÈME DOGME MARIAL ?

Il y a des signes qui ne trompent pas; cette conférence de Rome, qui nous informe, dans le clip ci-dessous, des discussions qui se font maintenant dans l'Église, concernant de l'éventuelle Proclamation d'un nouveau dogme marial, celui de "Marie Co-Rédemptrice, Médiatrice et Avocate" , ne vous semble-t-il pas être un indice sérieux de ce que ce dernier Dogme marial sera un jour proclamé par l'Église catholique?

La question de ce nouveau dogme marial ayant été posée dans le paragraphe ci-dessus, ne vous semble-t-il pas bon de tenir compte aussi, à ce sujet, des "Messages (prophétiques) de la Dame de tous les Peuples", des messages dont l'origine surnaturelle a été reconnue officiellement en 2002, par Mgr Bonders
(l'évêque du lieu de ces apparitions mariales) ?



Voici quelques unes des paroles (prophétiques) pleines d'espérance, qui ont été prononcées par la Vierge Marie apparue à Amsterdam, entre 1945 et 1959, sous le vocable de "Le Dame de tous les Peuples", des paroles qui concernent le 5ème et dernier dogme marial :

- «Le nouveau et ultime dogme de l'histoire mariale sera le dogme de Co-Rédemptrice et Médiatrice. Comme Avocate, je me tiens à présent dans ce temps d'angoisse.(...) La Sainte Trinité régnera de nouveau sur le monde» (Extraits du Message du 31 décembre 1951)

- «Mon corps a été assomptionné comme le Fils. Maintenant je me tiens sacrifiant devant la croix, Car j'ai, avec mon Fils, souffert spirituellement et aussi, surtout, corporellement. Ceci deviendra un dogme largement combattu. (je dis que je suis apeurée au sujet de ce message). La Dame, alors dit: "Enfant, transmets ceci et tu dis: "avec cela les dogmes mariaux seront clos". (Extrait du Message du 1 avril 1951)

- «Cette image (l'image de la Dame de tous les Peuples) parle un langage clair et sera portée dans le monde maintenant déjà, parce que le monde a de nouveau besoin de la Croix. La Dame cependant se tient devant la croix comme Co-Rédemptrice et Médiatrice. À ce sujet il y aura beaucoup de luttes. Mais l'Église de Rome ne craindra pas de mener la lutte. Cela ne peut que rendre l'Église plus puissante et plus forte. Je dis cela aux théologiens.» (Extrait du message du 15 avril 1951)

- «Le nouveau dogme sera le dogme de la Co-Rédemptrice; Co-j'insiste là-dessus spécialement. J'ai dit, il viendra beaucoup de luttes à cause de cela. Je te répète, l'Église, Rome, le réalisera et le combattra. L'Église, Rome, aura de l'opposition et résistera. L'Église, Rome, sera plus puissante et plus forte dans la mesure où elle résistera dans cette lutte. Mon intention et ma commission pour toi ne sont autre, que d'inciter les théologiens à cette lutte. (...) «J'ai dit: "Ce Temps est Notre Temps" . Par là je veux dire ce qui suit: "Ce monde est en train de se corrompre (ou défaire, dégénérer -N.d.T) et de s'aplatir. Ne sait de quel côté se tourner. Voilà pourquoi le Père m'envoit pour être: Avocate - afin que l'Esprit Saint puisse venir. Car le monde ne sera pas sauvé par la force brute, le monde sera sauvé par l'Esprit Saint.» (Extrait du message du 29 avril 1951)


Ceci étant dit, comment ne pas reconnaitre ici, en ces paroles prophétiques de la Dame de tous les Peuples, cette grande Espérance en laquelle la Vierge Marie nous invite à vivre (malgré les épreuves), alors que bien des chrétiens se découragent devant notre monde déboussolé et notre Église en crise ?

SOURCE : Puisé sur un site concurrent.

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Thi-Sianne le Jeu 7 Oct 2010 - 21:16

Bonsoir Octo,une lecture passionnante.
Je crois,j'attends,j'espère,j'aime.
L'Espérance me porte et m'emporte
et là,Notre Dame est cette Espérance pour les
chrétiens qui avancent résolument confiants.

"Que Dieu vous bénisse tous du forum."
avatar
Thi-Sianne
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 41
Date d'inscription : 27/06/2010
Localisation : sud France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Octo le Jeu 7 Oct 2010 - 21:25

@ Thi-Sianne :

Je suis content de voir que cette lecture renforce vos espoirs !

Et à nous tous, aussi, ces espoirs sont renforcés.

Bon courage !

Octo !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Marlène le Jeu 7 Oct 2010 - 21:44

En vérité, toutes les balises se mettent en place. Assurance pour les évènements attendus, douleur, particlièrement en ce qui concerne ce Dernier Dogme qui signifie que le Schisme Prophétisé pointe à l'horizon, et que l'Avertissement est réellement proche. Avec tout cela aussi l'arrivée de l'Antichrist.
Union de prière.
avatar
Marlène
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2587
Date d'inscription : 01/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

Pétition sur la reconnaissance du 5è Dogme Marial : Signez-la svp !

Message  Octo le Jeu 7 Oct 2010 - 23:13

PÉTITION EN LIGNE ADRESSÉE AU SAINT PÈRE POUR RECONNAÎTRE LE DERNIER DOGME MARIAL !




Je voudrais vous signaler la possibilité de signer en ligne une pétition adressée au St Père pour que le dernier Dogme Marial soit officiellement reconnu :

Cinq Cardinaux ont envoyé une lettre aux cardinaux du monde entier en les invitant à s'unir pour demander à Benoît XVI de déclarer le cinquième Dogme Marial qui proclamerait la dernière vérité chrétienne sur Marie.


Ida Peederman, la Voyante de la Dame de Tous les Peuples

En 1951 la Vierge, en parlant à Ida Peerdeman, la Voyante des Apparitions d'Amsterdam (approuvées par l'Évêque de Haarlem/Amsterdam le 31 mai 2002), a demandé que l'Église proclame le cinquième et dernier Dogme Marial qui la reconnaisse comme CORÉDEMPTRICE, MÉDIATRICE ET AVOCATE. Quand ce dernier Dogme sera proclamé, la Dame de Tous les Peuples donnera au monde entier la paix, la vraie paix.

Pour signer cette pétition en ligne, cliquez sur ce lien :

http://jesigne.fr/petitioncoredemptrice

******************************************

SOURCE : http://jesigne.fr/petitioncoredemptrice

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Octo le Ven 8 Oct 2010 - 19:48

@ Tous :

J'aimerais faire une petite précision concernant ce cinquième Dogme Marial à proclamer.

La Co-Rédemption de la Vierge Marie n'est qu'une participation à la Rédemption du Christ et non la Rédemption elle-même accomplie par elle. Seul Jésus sauve, ne l'oublions pas, et non la Très Sainte Vierge Marie.

Co-rédemptrice ne veut pas dire Rédemptrice. La Vierge Marie a participé à la Rédemption du Christ par la volonté de Dieu.

De la même façon, chacun d'entre nous, quand nous sommes en état de grâce, sommes des co-rédempteurs avec le Christ Sauveur quand nous offrons nos souffrances au Père, par exemple !

Pourquoi pensez-vous que le Seigneur se choisit des Âmes-victimes à qui Il demande d'offrir leurs souffrances d'amour au Père ? Pour faire rigolo ? Pour faire original ? Non ! Parce qu'Il a besoin de notre collaboration pour accomplir le Salut. Sans le "oui" de l'Homme, le Christ-Jésus ne peut sauver personne ! Ce serait contraire à l'Amour !

C'est pourquoi Il nous demande de collaborer au Salut de l'Humanité en donnant notre "oui" et en offrant toutes nos souffrances au Père en union avec les Siennes. Ainsi, nous devenous TOUS, quand on fait ce qu'Il nous demande, des co-rédempteurs ! Et non des Rédempteurs ! En donnant notre "oui" au Père, nous participons d'abord à notre propre Salut individuel. Sans notre "oui" nous sommes condamné à l'enfer éternel. Ensuite, en offrant nos souffrances, nous devenons, avec le Christ, co-rédempteur pour notre propre Salut et pour le Salut des autres.

Si nous, "pauvres pécheurs", sommes co-rédempteurs, cela est d'autant plus vrai pour la Très Sainte Vierge Marie qui demeure la Co-Rédemptrice par excellence !

Octo !


Dernière édition par Octo le Ven 8 Oct 2010 - 20:14, édité 1 fois

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Bientôt la Proclamation du cinquième dogme marial ?

Message  Marlène le Ven 8 Oct 2010 - 20:00

Octo, merci pour ce partage. Je suis tout à fait d'accord avec vous.
avatar
Marlène
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2587
Date d'inscription : 01/05/2010

Revenir en haut Aller en bas

C'est quoi le Dogme de la Co-Rédemption !

Message  Octo le Ven 8 Oct 2010 - 20:29

EXPLICATION HISTORIQUE ET THÉOLOGIQUE DU DOGME DE LA CO-RÉDEMPTION ASSOCIÉ À LA VIERGE MARIE !

Fondation "La Dame de tous les Peuples", 2002.
Traduction en français du texte allemand.

La dévotion à la Dame de tous les Peuples ne se limite pas à la diffusion d’un nouveau titre marial, ni d’une nouvelle prière, mais elle vise aussi la construction d’une église internationale à Amsterdam et la proclamation d’un dogme qui définisse le rôle de la Vierge Marie dans le Plan du Salut, sa position de Corédemptice, Médiatrice et Avocate.

Le terme de Corédemptrice ne fait nullement ombrage à la médiation unique et universelle du Christ. Bien au contraire, il la désigne et la renforce. Il a son origine dans les temps les plus anciens de l’Eglise. Déjà, les Pères de l’Eglise en définissent le contenu dans leurs écrits. Il apparaît sous la plume de nombreux Papes et saints. De nos jours, Edith Stein, Maximilien Kolbe, Père Pio, Mère Teresa et Soeur Lucie de Fatima l’ont soutenu avec force. Jean-Paul II lui-même l’a employé en plusieurs occasions.

C’est en 1943 qu’on a mis pour la première fois le titre de Corédemptrice au centre de la pensée mariale et qu’on en a approfondi le sens. Or, les promoteurs en furent, ce qui ne manque pas d’intérêt, les évêques de Hollande, lorsque pendant la guerre, ils placèrent le peuple des Pays-Bas sous la protection de la Vierge Marie. Ils insistèrent en cette occasion, sur le fait que seul, le Christ est Médiateur entre Dieu et l’homme (cf. 1 Tm 2,5). Tout ce que donne Marie, vient de Lui. Elle est Médiatrice et trésorière des grâces de son Fils. Elle est Avocate auprès de son Fils. Mais elle est aussi Corédemptrice par le fait qu’elle a rendu possible l’œuvre de la Rédemption et en a partagé la charge (cf. Lc 1,3Cool.

« La mission de Marie, d’après Jean-Paul II, vient du Dieu trinitaire Lui-même qui a voulu commencer et accomplir les grands mystères de l’Histoire du Salut avec la collaboration consciente et pleine de foi de son humble servante de Nazareth » (Extrait de l’allocution que le pape Jean-Paul II a tenue à Rome le 13 octobre 2000, lors du Colloque international de Mariologie). C’est ainsi que Marie est Icône de l’Eglise.

Un aspect particulier et actuel de la Rédemption est ainsi mis en lumière ; c’est la participation de l’homme à la Rédemption, la réponse que nous lui donnons. Mgr J. M. Punt, évêque de Haarlem, l’exprime en ces termes : « En fait, tout homme est appelé à coopérer à la Rédemption opérée par le Christ et, comme saint Paul l’écrit, à compléter ce qui manque aux souffrances du Christ dans sa chair. L’ensemble des prières, des souffrances et des actions de l’homme peuvent avoir une valeur salvifique dans la mesure où on les unit au Christ par la foi et l’exemple de sa vie (cf. Le pape Jean-Paul II, Salvifici Doloris, No 25).

La Vierge Marie occupe en ce sens, une position unique : De par sa Maternité Divine, elle est de façon suréminente, unie à Lui, de Sa naissance à Sa mort. De par son Immaculée Conception, elle est en possession des perfections et de la liberté originelles, telles que de toute éternité, Dieu a voulu en revêtir l’homme. C’est pourquoi, elle a pu au nom de toute l’humanité, donner une réponse libre et totale à l’Amour et à la Rédemption de Dieu. Etant de même "l’associée du Sauveur ", elle fut destinée à parcourir avec le Christ, tout le chemin qu’Il suivait, jusqu’à la Croix (cf. Jn 19, 26-27). Leurs Cœurs s’épanchaient l’un dans l’autre dans une même douleur. Le sacrifice de l’un était inséparable du sacrifice de l’autre, de leur temps comme du nôtre (cf. Jn Lumen Gentium) C’est pourquoi, le magistère de l’Eglise nous dit qu’elle fut élevée au ciel avec son corps et son âme, qu’elle aussi a été glorifiée. Cette union intime et cette souffrance corédemptrice est à la base de sa mission universelle de Médiatrice et de Mère. »

Les quatre premiers dogmes marials étaient orientés sur la vie et la montée au ciel de la Vierge Marie. Le cinquième dogme à présent, prévoit de définir sa mission universelle dans le Plan de Dieu. « En effet, élevée au ciel, - comme le précisent les textes conciliaires - elle n’a pas déposé cette fonction salvifique, mais elle continue, par son instante intercession, à nous obtenir des grâces en vue de notre Salut éternel » (cf. Lumen Gentium 62).

La corédemption et la médiation de Marie n’est pas le produit de la pensée humaine. C’est le Dessein de Dieu, le désir profond du Père, du Fils et de l’Esprit Saint. En en proclamant solennellement le dogme, l’Eglise exprime sa libre adhésion à la Rédemption et glorifie Dieu par l’acceptation de Son Plan de Salut. Si cette proclamation se fait, nous donnerons à la Vierge Marie la possibilité de déployer pleinement la force inhérente à son titre et à sa maternité universelle en donnant aux hommes et au monde "la Grâce, la Rédemption et la Paix". Telle est la voie qui conduit à un nouveau "miracle de Cana" (cf. Jn 2,5), où la Vierge Marie touche le coeur de Son Fils et obtient en notre époque tragique, une venue toute particulière de l’Esprit-Saint. Telle est la porte qui s’ouvre sur une nouvelle évangélisation et un véritable oecuménisme en ce troisième millénaire.

SOURCE :

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Sur la juste place du Culte à rendre à la Vierge Marie !

Message  Octo le Ven 8 Oct 2010 - 20:43

SUR LA JUSTE PLACE DU CULTE À RENDRE À LA VIERGE MARIE !




Le Concile Vatican II affirme que le culte de la Bienheureuse Vierge " tel qu'il a toujours existé dans l'Église présente un caractère absolument unique ; il n'en est pas
moins essentiellement différent du culte d'adoration qui est rendu au Verbe incarné ainsi qu'au Père et à l'Esprit Saint ; il est éminemment apte à le servir " (Lumen gentium, n. 66). Par ces paroles, la constitution Lumen Gentium rappelle les caractéristiques du culte marial.

Caractéristiques du culte marial

La vénération des fidèles à l'égard de Marie, bien qu'elle soit supérieure au culte adressé aux autres saints, est toutefois inférieure au culte d'adoration réservé à Dieu, dont elle diffère essentiellement. Le terme d' « adoration » est utilisé pour indiquer la forme de culte que l'homme rend à Dieu, en le reconnaissant comme le Créateur et le Seigneur de l'univers. Illuminé par la Révélation divine, le chrétien adore le Père « en esprit et en vérité » (Jn 4, 23). Avec le Père il adore le Christ, Verbe incarné, s'exclamant avec l'apôtre Thomas : «Mon Seigneur et mon Dieu ! » (Jn 20, 2Laughing. Enfin, dans le même acte d'adoration, il inclut l'Esprit Saint, qui « en même temps que le Père et le Fils, est adoré et glorifié» (DS, 150), comme le rappelle le Symbole de Nicée-Constantinople.

Les fidèles, lorsqu'ils invoquent Marie comme « Mère de Dieu » et contemplent en elle la plus haute dignité conférée à une créature, ne lui attribuent cependant pas un culte semblable à celui des Personnes divines. Il existe une distance infinie entre le culte marial et celui qui s'adresse à la Trinité et au Verbe incarné. Il s'ensuit que le langage même avec lequel la communauté chrétienne s'adresse à la Vierge, bien qu'utilisant parfois les termes du culte rendu à Dieu, prend une signification et une valeur totalement différentes. Ainsi, l'amour que les croyants nourrissent pour Marie est différent de celui qu'ils doivent à Dieu : alors que le Seigneur doit être aimé au-dessus de toute chose, de tout son cœur, de toute son âme et de tout son esprit (cf. Mt 22, 37), le sentiment qui unit les chrétiens à la Vierge reporte sur le plan spirituel l'affection des enfants pour leur mère.

Continuité entre le culte marial et celui rendu à Dieu

Mais il existe cependant une continuité entre le culte marial et celui qui est rendu à Dieu. En effet, l'honneur rendu à Marie recherche et conduit à l'adoration de la Très Sainte Trinité. Le Concile rappelle que la vénération des chrétiens pour la Vierge « est éminemment apte à servir » le culte rendu au Verbe incarné, au Père et à l'Esprit Saint. Il ajoute ensuite que dans une perspective christologique, « les formes diverses de piété envers la Sainte Vierge, que l'Eglise a approuvées, en les maintenant dans les limites d'une saine doctrine orthodoxe et en respectant les conditions de temps et de lieu, le tempérament et le génie des fidèles font que, à travers l'honneur rendu à sa Mère, le Fils pour qui tout existe (cf. Col 1, 15-16) et en qui il a plu au Père éternel "de faire habiter toute la plénitude" (Col 1, 19), peut être comme il se doit connu, aimé, glorifié et obéi dans ses commandements » (LG, n. 66).

Dès les débuts de l'Église, le culte marial est destiné à promouvoir l'adhésion fidèle au Christ. Vénérer la Mère de Dieu signifie affermir la divinité du Christ. En effet, les
Pères du Concile d'Ephèse, en proclamant Marie θεοτοκος, « Mère de Dieu », voulurent confirmer la foi dans le Christ, Dieu véritable. La conclusion même du récit du premier miracle de Jésus, obtenu à Cana par l'intercession de Marie, souligne la façon dont son action tend à la glorification de son Fils. En effet, l'évangéliste dit : «Tel fut le premier des signes de Jésus, il l'accomplit à Cana de Galilée et il manifesta sa gloire et ses disciples crurent en lui » (Jn 2, 11).

Le culte marial favorise également, chez celui qui le pratique selon l'esprit de l'Église, l'adoration du Père et de l'Esprit Saint. En effet, en reconnaissant la valeur de la maternité de Marie, les croyants découvrent en elle une manifestation spéciale de la tendresse de Dieu le Père. Le mystère de la Vierge Marie souligne l'action de
l'Esprit Saint, qui a opéré en son sein la conception de l'enfant et qui a sans cesse guidé sa vie. Les titres de Consolatrice, d'Avocate, d'Auxiliatrice, attribués à Marie par la piété du peuple chrétien, n'occultent pas, mais exaltent l'action du Paraclet et disposent les croyants à bénéficier de ses dons.

Le Concile rappelle que le culte marial est "tout à fait particulier"

Le Concile rappelle enfin que le culte marial est « tout à fait particulier» et il en souligne la différence par rapport à l'adoration de Dieu et à la vénération des saints. Le culte de Marie possède une particularité unique car il se réfère à une personne unique, en raison de sa perfection personnelle et de sa mission. En effet, les dons
conférés à Marie par l'amour divin sont tout à fait exceptionnels, comme la sainteté immaculée, la maternité divine, l'association à l'œuvre de la Rédemption et surtout au sacrifice de la Croix.

Le culte marial exprime la louange et la reconnaissance de l'Église pour ces dons extraordinaires. C'est à Elle, qui est devenue Mère de l'Église et Mère de l'humanité, qu'a recours le peuple chrétien, animé par une confiance filiale, pour solliciter son intercession maternelle et obtenir les biens nécessaires à la vie terrestre en vue de labéatitude éternelle.

SOURCE : Catéchèse sur le Credo de Jean-Paul II, 22 octobre 1997

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Le point de vue de Mgr Calkins !

Message  Octo le Ven 8 Oct 2010 - 22:27

VERS UN CINQUIEME DOGME MARIAL ? : POINT DE VUE DE MGR ARTHUR B. CALKINS !



Mgr Arthur B. Calkins


Mgr Calkins est titulaire d’une licence en théologie avec spécialisation en mariologie de l’International Marian Research Institute de Dayton et d’un doctorat dans le même domaine de la Faculté Pontificale de Théologie « Saint Bonaventure » de Rome (le « Seraphicum »). Auteur de diverses publications en mariologie et spiritualité, il est membre de l’Académie Mariale Pontificale Internationale et de l’Académie Théologique Pontificale Romaine. Il est également représentant de la Commission Pontificale « Eccelsia Dei ». Interview réalisée en 2002 par l’agence catholique de presse « KATH.NET ».

***

KATH.NET : Le principal argument de ceux qui se prononcent contre l'opportunité d'une définition dogmatique de Marie comme Corédemptrice est que nos frères séparés devraient être consultés au sujet d'une telle définition et qu'un certain type de consensus devrait être atteint avec eux avant qu'une définition ne devienne possible. Qu'en pensez-vous ?

Mgr Calkins : Mon premier commentaire est qu'un œcuménisme catholique authentique ne devrait jamais être considéré comme une simple affaire de consensus ou compromis même si c'est parfois l'impression que cela donne aujourd'hui. Si nous, catholiques, devons avoir un authentique amour chrétien envers nos frères séparés et respecter leurs points de vue, nous ne devons pas avoir moins d'amour et de respect pour La " foi catholique qui nous vient des apôtres ". C'est pourquoi je ne crois pas que nous devions permettre à nos frères séparés ou au "politiquement correct" de dicter la doctrine catholique ou de décider quand il est opportun de la proclamer.

KATH.NET : Mais est-ce qu'il ne paraît pas inutile, voire contre productif de promouvoir une définition de Marie comme Corédemptrice alors que la question soulève des objections à l'intérieur et à l'extérieur de l'Église et que tant d'autres sujets semblent beaucoup plus importants ?

Mgr Calkins : Si le rôle corédempteur de Marie soulève des objections à l'intérieur de l'Église, je crois que c'est parce qu'il y a souvent eu une tendance inconsciente de la part des catholiques ces derniers temps à accepter le dogme luthérien fondamental du " Christ seul " sans reconnaître que la doctrine catholique a toujours maintenu la centralité et primauté absolues du Christ tout en ne niant pas la nécessité de la collaboration de l'homme dans l'œuvre du salut. De plus, l'enseignement catholique à partir des Pères apostoliques a clairement soutenu que personne n'a autant pleinement collaboré à l'œuvre de salut que Marie, la " Nouvelle Ève ". C'est là une " vérité salvatrice " qui en dit long du rôle de Marie dans l'économie du salut et dans nos vies. C'est une vérité qui explicite, à notre sujet, la valeur salvifique de la souffrance. Si d'autres sujets paraissent plus importants que ceux-ci, je crains que ce soit en réalité parce que nous avons perdu nos fondements philosophiques et théologiques et nous ne gardons pour seul repère que le pragmatisme "politique".

KATH.NET : Certains disent que le titre de Corédemptrice n'a plus été employé depuis Pie XII, et que les papes ne le mentionnent plus afin précisément de ne pas créer des malentendus avec les protestants. Que répondez-vous à cela ?

Mgr Calkins : La première mouture du document qui allait finalement devenir le chapitre 8 de Lumen Gentium reconnaissait explicitement la légitimité du terme de Corédemptrice appliqué à Notre Dame, mais la formulation ne fut pas retenu pour ne pas causer des problèmes excessifs avec nos frères et sœurs protestants. Je crois que nous sommes libres de discuter la sagesse d'une telle approche. Le fait est que le chapitre 8 de Lumen Gentium accorde plus d'attention à la collaboration tout à fait unique de Marie dans l'œuvre de notre salut que tous les autres conciles œcuméniques réunis, même si le mot " Corédemptrice " n'a pas été employé !

Mais une clarification ultérieure s'impose aussi : le pape Jean-Paul II a parlé de Notre Dame en tant que Corédemptrice ou de son rôle corédempteur au moins six fois. Notamment lors de son l'homélie à Guayaquil, en Équateur, le 31 janvier 1985. Bien que certains mariologues qualifient tous ces emplois de " marginaux et dépourvus de poids doctrinal ", je me permets de ne pas partager leur point de vue et je trouve leur jugement étrangement en désaccord avec la déclaration de Lumen Gentium 25 sur le magistère ordinaire du pape.

KATH.NET : Pourquoi appuyez-vous une définition de Marie en tant que Corédemptrice ?

Mgr Calkins : J'appuie une telle définition parce qu'il s'agit, je le redis, d'une " vérité salvatrice" que l'Église de notre temps a particulièrement besoin d'entendre et d'assimiler. Ce n'est pas une vérité " nouvelle ", mais une vérité que l'Esprit Saint a mise en lumière avec toujours plus de précision au cours du dernier millénaire jusqu'aux allocutions du pape Jean Paul II (Cf. les audiences générales du 25 octobre 1995 et du 9 avril 1997). De toute évidence, ce fut un objet d'attention pour le Concile Vatican II et, comme c'est le cas pour tant d'autres thèmes conciliaires, nous commençons à peine à saisir la richesse de ce qui a été dit, en particulier grâce à l'enseignement du pape Jean-Paul II. Bien sûr, le terrain doit être préparé pour une telle définition et, au cours des dernières années, d'excellentes études ont été consacrées à ce sujet, notamment en anglais et en italien. Le professeur Mark Miravalle a déjà publié quatre volumes d'études, les Frères Franciscains de l'Immaculée à Frigento, de nombreuses monographies et les Frères Américains de l'Immaculée, deux volumes d'études spécialisées. Des études sur la collaboration de Marie à l'œuvre de la rédemption ont aussi commencé à paraître en d'autres lieux comme la faculté de théologie de Lugano en Suisse.

KATH.NET : Quels seraient, selon vous, les avantages d'une telle définition?

Mgr Calkins : S'il est vrai que Dieu a attribué à Marie un rôle unique dans l'œuvre de notre rédemption, il nous faut le reconnaître, le célébrer et en recueillir les bienfaits. Les quatre premiers dogmes marials (maternité divine, virginité perpétuelle, Immaculée Conception, Assomption) ont à faire avec la personne de Marie et se sont déployés d'une manière providentielle. Maintenant, je crois qu'il est temps de mettre en lumière son rôle de principal collaborateur humain à l'œuvre de notre rédemption, son rôle de Médiatrice dont la médiation unique découle totalement de celle du Christ (cf. Lumen Gentium 60), son rôle d'Avocate (après le Christ et l'Esprit Saint) qui ne cesse jamais d'intercéder pour ses enfants jusqu'à ce que le dernier d'entre eux soit conduit dans la patrie céleste (cf. Lumen Gentium 62). Plus nous prenons conscience de son rôle, plus nous pouvons en être enrichis. Je crois que les avantages, ne serait-ce que par rapport à la clarification de la doctrine catholique, seraient incalculables.

SOURCE : Message puisé sur un Forum complémentaire !

_________________
"N'éteignez pas l'Esprit, ne dépréciez pas les dons de prophétie; mais vérifiez tout : ce qui est bon, retenez-le; gardez-vous de toute espèce de mal." 1 Thess 5, 19-22

*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Octo
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 16998
Date d'inscription : 15/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, QUÉBEC

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum