« Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

« Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

« Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Message  Admin le Mar 17 Fév 2015 - 15:04

« NOUS ÉTIONS EN SYRIE, MAINTENANT NOUS SOMMES AU SUD DE ROME », L'ÉTAT ISLAMIQUE !




Par Olivier Tosseri (à Rome)

(17 février 2015) - L'Italie a fermé temporairement son ambassade en Libye et rapatrié son personnel. Rome a appelé de nouveau à la mise sur pied d'une mission des Nations Unies pour stabiliser la situation. Vendredi, le ministre italien des Affaires étrangères Paolo Gentiloni avait déclaré que l'Italie serait prête à participer à une force de l'ONU pour lutter contre une « menace terroriste active » en Libye après les récentes avancées d'un groupe qui a fait allégeance à l'organisation djihadiste Etat islamique (EI).

« Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome » . Menace claire de l'Etat islamiste à l'encontre de l'Italie dans sa dernière vidéo de propagande s'ajoutant aux photos montages de la Basilique Saint-Pierre ornée du drapeau du Califat. Ses forces sont donc au sud de Rome, à 350 km de la péninsule pour être précis, la distance qui la sépare des côtes libyennes. Des embarcations de fortune chargées de migrants continuent à en partir presque quotidiennement pour rallier la Sicile ou la Calabre. La semaine dernière, après le énième drame en Méditerranée et la mort de 300 personnes, Matteo Renzi tweetait à ceux qui réclamaient un retour de l'opération Mare Nostrum : « Le point politique est de résoudre le problème en Libye où la situation est hors de contrôle » .

Pour sa ministre de la Défense, l'opération à mener n'est pas uniquement humanitaire et le point moins politique que militaire. Après avoir fait fermer ce week-end l'ambassade italienne à Tripoli et organisé le rapatriement des ressortissants italiens en Libye, Roberta Pinotti et son homologue des Affaires étrangères Paolo Gentiloni se déclarent prêts à « combattre l'Etat islamiste » . La ministre de la Défense est disposée à prendre la tête d'une coalition internationale rassemblant des pays européens et nord-africains. Cinq mille hommes seraient prêts à partir.

« 5000 hommes, c'est le contingent italien envoyé en Afghanistan à plusieurs milliers de kilomètres, la menace est désormais à quelques centaines de kilomètres de nos côtes et nous ne pouvons pas rester passifs » , explique Roberta Pinotti.

Une intervention, mais avec qui, quand, comment et pour quoi faire ? Autant de questions pour l'instant sans réponses précises.Face aux réticences des partenaires européens et nord-africains (France et Egypte mis à part), les déclarations guerrières du week-end ont laissé la place à un ton plus diplomatique. « Nous parlons d'une lutte au terrorisme, pas d'une guerre sur le terrain » a tenu à préciser le ministre des Affaires étrangères qui insiste sur le fait « que personne n'imagine une intervention hors du cadre d'un projet politique et sans mandat de l'ONU » . Une intervention de l'ONU, c'est ce que réclame à cor et à cri le ministre italien de l'Intérieur qui a tiré une nouvelle fois la sonnette d'alarme lundi dans un grand quotidien : « Il n'y a plus une minute à perdre, la Libye est cruciale pour le futur de l'Occident et doit être la priorité des Nations Unies. Elles doivent mettre en place une mission, sans quoi je redoute un exode massif sur nos côtes et des infiltrations terroristes parmi les migrants » .

Un train de mesure a déjà été adopté pour prévenir et lutter contre la menace terroriste. Mais le gouvernement a conscience que cela est encore insuffisant. Matteo Renzi se dit prêt à assumer toutes ses responsabilités et à prendre la direction d'une opération de maintien de la paix. Le déploiement d'une force d'interposition entre les différentes factions en présence en Libye pourrait se faire sur le modèle de la Finul au Liban promue par Romano Prodi en 2006.

Mais rien n'est possible sans un accord préliminaire entre les combattants sur place et un gouvernement d'unité nationale, insiste Palazzo Chigi. Le gouvernement italien est donc déjà à pied d'oeuvre pour renouer et amplifier les contacts sur place. Le « plan italien » à l'étude implique une collaboration étroite avec les Libyens et le plus de factions possibles sur le terrain. Des discussions lentes et difficiles qui contrastent avec le sentiment d'urgence qui étreint l'Italie. « Ce n'est pas le moment de la guerre, évitons les réactions hystériques, a temporisé Matteo Renzi après un entretien téléphonique avec le président égyptien al-Sissi, les Nations Unies sont plus fortes que les miliciens de l'Etat islamiste » . Ils sont plus rapides que l'ONU, s'inquiète son ministre de l'Intérieur.

SOURCE : © 2015 L'Opinion. Tous droits réservés.

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36773
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Message  Admin le Jeu 19 Fév 2015 - 14:22

SÉCURITÉ RENFORCÉE EN ITALIE ET AU VATICAN FACE AUX MENACES ISLAMISTES !





(18 février 2015) - Les autorités ont annoncé un renforcement des mesures de sécurité au Vatican et à travers toute l'Italie,
où la crainte d'attaques terroristes augmente après des menaces de jihadistes.

Au lendemain de l'approbation par le gouvernement italien de mesures de sécurité supplémentaires,
le nouveau chef des Gardes suisses au Vatican a confirmé que les forces du micro-Etat étaient elles aussi sur le qui-vive.

"Ce qui s'est produit à Paris avec Charlie Hebdo peut se produire aussi au Vatican, et nous sommes prêts
à intervenir pour défendre François", a affirmé au quotidien "Il Giornale" le commandant de ce corps d'armée
de 110 hommes, chargés avec les 150 membres de la Gendarmerie vaticane la plus moderne de protéger le pape François.

"Nous demandons à tous les gardes suisses d'être plus attentifs, d'observer soigneusement les mouvements des personnes", a-t-il ajouté, reconnaissant que cela ne remplaçait pas le travail en amont d'un service de renseignement.

Le goût du souverain pontife argentin pour les contacts directs ne facilite pas leur tâche, mais François
"n'aime pas quand les gens, et aussi le personnel de sécurité, sont trop près de lui. Nous respectons cette demande
et restons un peu à distance", a expliqué le commandant.

Parallèlement, le comité de sécurité du gouvernement italien a encore élevé mardi soir le niveau d'alerte dans le pays
et a confirmé une décision annoncée la semaine dernière de faire passer de 3.000 à 4.800 le nombre de soldats déployés
dans les lieux publics pour tenter de prévenir d'éventuels attentats.

Selon les médias italiens mercredi, le site de l'Exposition universelle, qui attend des millions de visiteurs
à partir du 1er mai, le ministère des Affaires étrangères, le Vatican et les synagogues à travers le pays figurent
parmi les cibles privilégiées par les jihadistes.

"Le risque d'une attaque menée par un loup solitaire ou un déséquilibré est concret",
a assuré le sénateur Felice Casson, secrétaire de la commission parlementaire qui supervise les services secrets italiens.

"Plus il y a d'attaques réussies dans d'autres pays, plus il y a de risques que l'émulation pousse quelqu'un à faire
de même en Italie", a-t-il expliqué au quotidien La Repubblica.

Protection rapprochée

Selon ce journal, des journalistes influents et des Juifs connus bénéficient désormais d'une protection rapprochée,
et les ministres peuvent plus facilement utiliser les avions de l'Etat pour leurs voyages privés.

Depuis les attaques de janvier en France, et surtout depuis l'assassinat de 21 chrétiens égyptiens
par des jihadistes se réclamant de l'organisation Etat islamique (EI) il y a quelques jours
dans l'ancienne colonie libyenne, les rumeurs alarmistes se multiplient en Italie.

Sur la vidéo de l'assassinat des coptes, l'EI fait d'ailleurs valoir que ses combattants sont "au sud de Rome".

Des responsables de l'opposition, au premier rang desquels le chef de la Ligue du Nord, Matteo Salvini,
proche de Marine Le Pen (présidente du Front National, France), ont réclamé que l'Italie cesse de secourir
les milliers de migrants partant de Libye, assurant que des terroristes pouvaient se cacher parmi eux.

Le gouvernement a répliqué qu'aucun élément ne laissait penser à une telle tactique de la part de l'EI,
et que des mesures de détection étaient en place dans les procédures d'accueil des migrants.

Et alors que ces arrivées ont encore fortement augmenté en janvier et février par rapport à la même période
en 2014, déjà une année record, une rumeur affirme que 200.000 Africains sont actuellement prêts
à embarquer en Libye.

Bien qu'aucun élément précis ne vienne l'étayer, cette affirmation est largement relayée, en particulier
par M. Salvini, omniprésent dans les médias.

Le ministre italien des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, a expliqué mercredi qu'il y avait en Libye
des risques "évidents" de fusion entre l'EI et des milices locales, et que le temps était compté
pour une solution politique.

L'Italie ne veut pas partir à "l'aventure" en Libye, mais le gouvernement est prêt à s'investir fortement
dans le désarmement des milices et la reconstruction d'un appareil d'Etat susceptible de rétablir l'ordre,
a-t-il assuré.

SOURCE :

http://www-prod.lepoint.sdv.fr/monde/securite-renforcee-en-italie-et-au-vatican-face-aux-menaces-islamistes-18-02-2015-1906095_24.php

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36773
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Message  Admin le Ven 20 Fév 2015 - 13:47

@ Tous :

En déclarant la guerre aux démocraties, l'État Islamique nous fait rentrer dans le prélude de la Troisième Guerre Mondiale !

Satan

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36773
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Message  Edou le Sam 21 Fév 2015 - 4:39

@Tous
En effet le temps de l’accomplissement des prophéties est proche. Les signes du Ciel et des temps que nous vivons nous le démontre chaque jour. Soyons prudent et vigilants. Demeurons dans la prière, la piété et la foi. et Persévérons dans le combat pour la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. Amen ! Gloire à Toi Ma confiance en Jésu
avatar
Edou
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 175
Date d'inscription : 22/04/2014
Age : 25
Localisation : Yaoundé/Cameroun

Revenir en haut Aller en bas

Re: « Nous étions en Syrie, maintenant nous sommes au sud de Rome », l'État Islamique !

Message  Admin le Sam 21 Fév 2015 - 13:07

@ Édou :

Edou a écrit:@Tous
En effet le temps de l’accomplissement des prophéties est proche. Les signes du Ciel et des temps que nous vivons nous le démontre chaque jour. Soyons prudent et vigilants. Demeurons dans la prière, la piété et la foi. et Persévérons dans le combat pour la gloire de notre Seigneur Jésus Christ. Amen ! Gloire à Toi Ma confiance en Jésu

Yeeeees !

Baisers !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
avatar
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 36773
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 116
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum