le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater.

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

 le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2 Empty Re: le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater.

Message  Sainte Croix le Sam 9 Avr 2016 - 12:17

Je recommande aussi la lecture des Prophéties faites par Notre Seigneur Jésus et la Vierge Marie à Marie-Julie JAHENNY, la stigmatisée de Blain. Ces prophéties se réalisent actuellement et j'ai rédigé un article sur l'une de ces prophéties intitulée "L'atroce plainte du Sauveur". Page 151 du livre "LES PROPHETIES DE LA FRAUDAIS".

René 1

Pouvez-vous nous faire parvenir également toutes ces choses ou, au moins votre article à vous?

Merci Applaudir
Sainte Croix
Sainte Croix
Première Demeure : J'évite le péché mortel.
Première Demeure :  J'évite le péché mortel.

Messages : 43
Date d'inscription : 14/01/2014

Revenir en haut Aller en bas

 le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2 Empty Le grand schisme dans l'Eglise Catholique va maintenant éclater

Message  René-1 le Sam 9 Avr 2016 - 15:12

En réponse à votre demande, voici un extrait du livre sur les prophéties de Marie-Julie Jahenny écrites par Pierre ROBERDEL dans son livre "Les prophéties de La Fraudais" - Editions Résiac - France :

L'ATROCE PLAINTE DU SAUVEUR
Extraits du livre « Les Prophéties de La Fraudrais » données à Marie-Julie JAHENNY stigmatisée !
«Avant de sauver la fille aînée de l'Eglise, s'écrie le Seigneur, d'une voix douce mais plaintive, avant de la sauver par la puissance et la miséricorde de mon divin Cœur, elle sera cruellement éprouvée, terriblement frappée, ignominieusement souillée. Avant de la sauver, il y aura bien du mal...

Le poison infect va sortir à flots, comme d'une mer écumante et bouillonnante : cette mer, c'est le cœur des hommes barbares et cruels. Cette mer furibonde s'est déjà soulevée plusieurs fois. Dedans, j'ai jeté une goutte de miséricorde et je l'ai calmée un peu, parce que n'était pas encore venue l'heure marquée définitivement dans mes desseins divins. Je l'ai prolongée à cause des prières de mon peuple. J'ai souffert avec patience : ce n'est pas que je me lasse, mais mon bon peuple se lasse et je l'aime.

Avant que l'on puisse dire : celui que nous avons attendu (le futur Roi Henri V ?)est venu signer la paix, avant que cette parole retentisse, toutes les régions qui bordent ce malheureux royaume éprouveront aussi de grands malheurs et les luttes y seront aussi horribles que celle qui est proche ici, dans ce royaume qui m'est si cher, et dans lequel je suis venu découvrir mon divin Cœur (à Sainte Marguerite-Marie à Paray le Monial).

J'ai choisi ce royaume de France pour y jeter les fondements indissolubles de cette dévotion. Les impies et les sectes refusent de croire aux promesses de mon divin Cœur. En refusant de croire, ils le méconnaissent ; ils l'outragent ; ils l'offensent d'une manière irréparable.
Ma douleur la plus profonde — et je ne puis me consoler — c'est de voir cette sorte de joie au fond d'une multitude de cœurs chrétiens — qui l'ont été chrétiens, mais qui ont perdu la grâce (n’est-ce pas ce que nous voyons actuellement ?)— c'est de voir cette joie quand la puissance des hommes mortels, hommes souillés, corrompus, menacés de mort terrible, quand cette puissance va ordonner, dans tout ce royaume, une religion affreuse, (celle du Nouvel Ordre Mondial inspiré par l’œcuménisme de Vatican II ) opposée à celle qui existe aujourd'hui (en 1881 !) et qui fait le bonheur de mon peuple.
Je suis inconsolable. J'y vois courir, pour se soustraire à la mort et s'arracher aux supplices imposés (ce qui va se produire prochainement), j'y vois courir des multitudes de chrétiens. Je les vois embrasser cette religion d'un coeur joyeux, sans réflexion sur moi, sur l'Eglise, sur leur baptême, et sur tout ce qui fait du bien à l'âme chrétienne.

Ma douleur va jusqu'aux dernières profondeurs qui se puissent concevoir dans les puissances de l'Homme-Dieu, car je ne vois pas que le petit nombre entrer dans cette religion qui va faire trembler toute la terre (ce nombre est très grand et largement majoritaire !). Elle va faire obscurcir les étoiles au firmament et couvrir le soleil d'un voile sans clarté.
Je reprendrai par-là mon peuple, avant de le punir, car je l'aime. Il m'a tant coûté, tant coûté... Il m'a tant coûté que je ne peux me résoudre à le faire périr. Oh ! cela me coûte plus que s'il fallait revenir sur la terre et y souffrir, comme au temps de ma première Passion.

En manifestant ces signes (qui sont annoncés par différents messagers et qui viendront donc bientôt !) sous le firmament, oh ! je veux par-là montrer à mon peuple que ma douleur est inguérissable. Par ces signes j'en gagnerai si peu que ma bouche sacrée n'en profère pas le nombre...
J'ai créé tous les cœurs pour m'aimer. J'ai donné sur terre de grands pouvoirs ; j'y ai envoyé des représentants de ma dignité ; j'ai confié le sacerdoce à tous mes prêtres, mes plus intimes amis. Aujourd'hui, écoute ma plainte, ô mon peuple. Si je me plains de la sorte, c'est que je connais, des âmes qui compatiront à ma douleur (Le Petit Reste).
***
Du haut de ma gloire, je vois entrer avec empressement dans cette religion coupable, sacrilège, infâme, en un mot semblable à celle de Mahomet (l’Islam)... j'y vois entrer des évêques.
Je les y vois marcher, la tête levée, le coeur sans aucune réflexion pour moi et pour les autres âmes qui pleurent dans la désolation. En voyant ces évêques, beaucoup, beaucoup... ah ! mon coeur est blessé à mort ! — et à leur suite tout le troupeau, le troupeau tout entier, et sans hésitation se précipiter dans la damnation et l'enfer, mon Coeur est blessé à mort comme au temps de ma Passion.

Ma douleur est plus grande car, alors, je mourais pour le salut de tous et, aujourd'hui, je vois plus, plus de la moitié se perdre. Il en reste si peu (le Petit Reste) que, si je vous en disais le chiffre, vos coeurs resteraient inconsolables.
— Ils le sont tout de même, divin Coeur.
— D'autres marcheront à la suite de ces évêques de France. O France ! toi qui es devenue l'héritière de cette dévotion à mon divin Coeur, toi qui as été prédestinée à cette faveur, aujourd'hui tu me trahis ; tu me chasses de ton coeur. Tu bannis mon Ciel à jamais ; tu acclames l'emprise d'un règne qu'il sera difficile de flétrir, car ses racines, avant de ressortir, auront poussé profondément.
Oh ! mes prêtres ! Beaucoup ne seront pas les derniers à suivre les traces de leurs évêques de France. Les prêtres jeunes entreront dans cet affreux établissement en majeure partie et sans douleur. Vous êtes à la veille, ô mon peuple ! Cette religion (l’Islam) s'étendra partout [/b](c’est ce que veulent les Francs-maçons).

Je vais devenir un objet d'horreur pour la plus grande partie de mon peuple. Aucun jeune enfant n'aura plus le bonheur de savourer les délices de la foi de l'Eglise. Toute la jeunesse sera gâtée et, bientôt, tombera dans une putréfaction dont l'odeur sera insupportable. (N’est-ce pas ce que veut le Gouvernement en enseignant des sujets sexuels horribles ?)
Je perdrai, pour la terre, beaucoup de mes prêtres : les plus fidèles mourront dans la foi, plutôt que d'entrer dans cette infâme religion. (Prions pour qu’ils soient protégés)
Voilà ma dernière plainte, mes enfants. C'est moi qui connais tous les cœurs ; c'est moi qui les sonde jusqu'à leur dernière profondeur.
Si je vous disais que pour fonder cette infâme et maudite religion (du Nouvel Ordre Mondial qui se groupe avec l'Islam), j'ai des évêques, j'ai des prêtres qui ne partiront pas au second appel, mais dès le premier ! (Appel de l’Unique Religion déjà fait par François !)
Savez-vous bien, mes enfants, que les évêques et mes prêtres ne seront pas pour celui que je destine à ressusciter votre patrie (le Roi Henri V de la Croix) : il y en aura très peu, très peu pour lui. Ceux qui, pour l'avenir, donnaient de l'espoir, je les aurai introduits ici, près de moi, pour leur éviter de terribles tourments...
Oh ! si on leur disait cette parole :
«Voulez-vous rester unis et suivre nos appels ? Nous ne diminuerons rien de ce qui vous revient ; nous vous laisserons la vie ; nous aurons égard à vous. Mais, si vous préférez l'autre parti, soyez sûrs que le dénuement, soyez sûrs que la mort pleuvra sur vos têtes de prêtres».
Oh ! si on leur disait cette parole, la première voie serait comble, l'autre comme celle du Calvaire : il n'y aurait que quelques chrétiens fidèles et patients à marcher sur mes traces !

Voilà pourtant, mon peuple, ce qu'il en est ! N'ai-je pas lieu de me plaindre ? N'ai-je pas lieu de vous faire partager ma douleur ? Je souffre. L'heure approche. Les châtiments sont sous le rempart des cieux. Les clochettes du ciel retentissent une dernière fois, pour dire à mon peuple :
Foi et courage à travers les tribulations et le règne de l'enfer !
Assez, mes enfants, compatissez à mes douleurs.
***
Après mes plaintes, dit le Sacré-Coeur de Jésus, je me console en pensant à toutes mes victimes et aux vrais amis de la Croix. Ils me seront des sujets de consolation, au milieu des plus infâmes trahisons...
Il y aura, sur la terre, un grand déchirement. Ce coup violent ne sera que la préparation aux plus beaux mérites et aux divines récompenses ; puisqu'il n'y aura que mes amis à souffrir. Les autres seront dans une jubilation.., qui aura une triste fin.
Vous tous, mes victimes, serviteurs et servantes, consacrez-vous à mon Coeur d'une manière solennelle.

Les choses accumulées les unes sur les autres se suivront de près : éclairs, signes de terreur, terre ouverte et firmament sous des phénomènes incompréhensibles à l'esprit mortel. Je prendrai pitié de mon bon peuple. Je laisserai marcher au malheur ceux qui devaient l'assister et lui dire : mourez plutôt que de trahir !
Mes enfants, persévérance ! Je vous bénis maintenant».
(9 juin 1881)
Paroles de Marie :
Avant que le châtiment de mon Fils adorable ne tombe sur la terre de France, qui aura la première son châtiment terrible, très peu de temps avant, il y aura beaucoup d'âmes qui perdront la foi... Cette terre sera comme couverte de masses d'hommes coupables qui, du fond des loges (de Francs-maçons), vont travailler à glorifier Satan, à lui élever des lieux de culte dans la plus grande partie de la France.
(22 août 1882)
Notre-Seigneur dit :
«Un violent combat se lèvera contre la Religion, et la combattra jusqu'au dernier point.(c’est l’actualité !)
Je vous dis à haute voix que les cœurs qui, par leur caractère sacré, sont les plus près de mon amour et de ma présence divine, plusieurs de ceux-là seront mal disposés, quand la voix des hommes coupables, en cette terre de France, jettera la boue sur la Religion Catholique.
En plusieurs villes de France se tiendront des réunions de pasteurs très nombreux, au sujet d'un appel fait par une loi impie et coupable. Mes enfants, parmi ces nombreux apôtres de France (les Evêques), je n'en compte que trois qui seront absolument dignes et qui se déclareront hautement, en public et avec volonté formelle, pour le côté que je préfère, pour le côté que je veux, malgré la grande opposition des hommes».
(12 octobre 1882)

Quelques rappels du Secret de La Salette dicté par la Vierge Marie à  Mélanie à Castellamare, le 21 novembre 1878 Ce Secret est donc antérieur de 3 ans à la prophétie dictée par Notre Seigneur Jésus à Marie-Julie Jahenny :
« Dieu va frapper le monde d’une manière sans exemple. Malheur aux habitants de la terre ! Dieu va épuiser sa colère et personne ne pourra se soustraire à tant de maux réunis. »
« Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence et le démon a obscurci leur intelligence ; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr. Dieu permettra au vieux serpent de mettre des divisions parmi les régnants, dans toutes les sociétés et dans toutes les familles. On souffrira des peines physiques et morales. Dieu abandonnera les hommes à eux-mêmes et enverra des châtiments qui se succéderont pendant plus de trente-cinq ans. (la date de départ n’est pas donnée !) La société est à la veille des fléaux les plus terribles et des plus grands évènements. On doit s’attendre à être gouverné par une verge de fer et à boire le calice de la colère de Dieu. »
« L’Italie sera punie de son ambition en voulant secouer le joug du Seigneur des seigneurs ; aussi elle sera livrée à la guerre le sang coulera de tous côtés. Les Eglises seront fermées ou profanées.  Les prêtres et religieux seront chassés, on les fera mourir et mourir d’une mort cruelle. Beaucoup abandonneront la foi et le nombre de prêtres et religieux qui se sépareront de la vraie religion, sera grand ; parmi ces personnes il se trouve même des évêques. »
Je vous invite à beaucoup prier et méditer ces Messages donnés à deux personnes saintes, en qui on peut avoir toute confiance ! Les prophéties reçues par Marie-Julie JAHENNY ont été reconnues par l’Evêque du lieu et communiquées au Saint Père. Le Secret de La Salette a reçu l’Imprimatur le 15 novembre 1879 !
D’autres prophéties récentes faites par la Vierge Marie à Luz de Maria disent que le Petit Reste sera protégé. Prions aussi pour que lors des débuts des persécutions et châtiments qui vont arriver, Dieu dans Sa Bonté, Sa Miséricorde, et Son Amour des hommes justes, envoie Ses Anges pour nous emmener sur une nouvelle Terre hors de tout danger !

René-1
René-1
René-1
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.
Troisième Demeure : J'évite tous les péchés.

Messages : 147
Date d'inscription : 28/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

 le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2 Empty Re: le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater.

Message  Admin le Sam 9 Avr 2016 - 15:40

@ René-1 :

Un grand Merci-3 de nous avoir partagé cette Prophétie !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50576
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

 le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2 Empty LE GRAND SCHISME DANS L'EGLISE CATHOLIQUE VA MAINTENANT ÉCLATER

Message  lauret fernand le Mar 12 Avr 2016 - 12:57

merci pour l'avertissement, tout ce qui se passe en ce moment est ecrit dans l'apocalypse et merci a notre Seigneur Jesus de proteger cuex qui croit en lui
lauret fernand
lauret fernand

Messages : 9
Date d'inscription : 01/11/2012
Age : 76
Localisation : 40170 BIAS dans les Landes (FRANCE)

Revenir en haut Aller en bas

 le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater. - Page 2 Empty Re: le grand schisme dans l’Église Catholique va maintenant éclater.

Message  Admin le Mar 12 Avr 2016 - 15:33

@ lauret fernand :

D\'Accord

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 50576
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum