Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

4 participants

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Héléne Sam 28 Jan 2017 - 12:27

grenouille-de-bénitier a écrit:toujours le même problème pour moi à la Fraternité Saint Pie X, = leur Messe et Eucharistie ne sont pas valide, car pas en accord avec Rome
Il nous faudrait un bon Saint Curé d'Ars ou Padre Pio pour remettre un peu tout ça en ordes, ou mieux, l'intervention du Seigneur lui même,

Un jour toutes les impuretés doctrinales devront disparaître, car n'en déplaise à Bergoglio, Dieu aime la pureté, l'ordre, et le Respect qu'on lui doit, Lui qui a donné sa Vie sur la Croix pour nous,


La messe à la FSSPX est VALIDE ..

La messe extraordinaire est approuvée par le Saint Siège .

Oui ,vous avez raison ,il faudrait un curé d'Ars ou un Padre Pio ,qui se lève VITE .

Héléne
Héléne
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.

Messages : 58
Date d'inscription : 27/01/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty FRANÇOIS DÉCLARE TOUS LES ACTES RÉCENTS DE FESTING « NULS ET NON AVENUS »

Message  ToutPourJésus Sam 28 Jan 2017 - 16:42


FRANÇOIS DÉCLARE TOUS LES ACTES RÉCENTS DE FESTING « NULS ET NON AVENUS »

Source :http://www.ncregister.com/blog/edward-pentin/pope-francis-declares-all-of-fra-festings-recent-acts-null-and-void
Source: https://magazinelavoixdedieu.wordpress.com

Déclaration faite dans une lettre du cardinal Parolin à l’Ordre de Malte, tandis qu’émergent des détails sur ce qui s’est passé au cours de la rencontre du Pape avec le Grand Maître.
Edward Pentin
www.ncregister.com
26 janvier 2017
Ma traduction
* * *
François a déclaré que toutes les mesures prises par le chef de l’Ordre de Malte et de son conseil de gouvernement depuis le licenciement d’Albrecht Freiherr von Boeselager le mois dernier sont «nulles et non avenues», y compris l’élection du remplaçant de Boeselager.

Ecrivant au nom du pape aux membres du conseil de gouvernement de l’Ordre le 25 janvier, le Secrétaire d’Etat du Vatican le cardinal Pietro Parolin a déclaré que «le Saint-Père, sur la base des preuves découlant des informations qu’il a recueillies, a déterminé que toutes les mesures prises par le Grand Maître après le 6 décembre 2016 sont nulles et non avenues».
Il a ajouté: «Il en va de même pour celles du Souverain Conseil, comme l’élection du Grand Chancelier par intérim». Le Conseil avait élu Fra’ John Critien comme remplaçant temporaire de Boeselager.

Le Cardinal Parolin commence sa lettre en soulignant à nouveau que le Grand Commandeur, Ludwig Hoffmann von Rumerstein, est désormais en charge de l’Ordre, ajoutant que «dans le processus de renouveau qui apparaît nécessaire, le Saint-Père nommera un Délégué personnel avec des pouvoirs qu’il définira dans l’acte de nomination».
Le Grand Maître Fra’ Matthew Festing avait présenté sa démission le 24 janvier, selon un communiqué du Vatican du 25 janvier. Dans un communiqué publié le lendemain, le Vatican ajoutait «le Saint-Père a accepté sa démission».

Le pape a convoqué Fra’ Festing au Vatican le 24 janvier avec l’injonction stricte de n’en informer personne – un modus operandi qui a été utilisé fréquemment au cours de ce pontificat, selon les informations du Register. Au cours de la rencontre, François a demandé à Fra ‘Festing de démissionner immédiatement, et le Grand Maître a accepté. Selon des sources bien informées, le pape lui a alors ordonné d’écrire sa lettre de démission sur place.

Le Register a également appris que le Pape avait dit à Fra’ Festing qu’il lui demandait de démissionner, parce qu’il était convaincu qu’il devait mener une nouvelle enquête complète sur l’Ordre, et qu’une telle enquête serait plus facilement effectuée si le grand Maître démissionnait.
Selon les informations du Register, le pape avait alors fait inclure dans la lettre de démission de Fra’ Festing que le Grand Maître avait demandé la démission de Boeselager sous l’influence du cardinal Raymond Burke, le patron de l’Ordre. Mais, en tant que patron, le cardinal n’a pas la gouvernance dans l’ordre et ne peut conseiller le Grand Maître, ce qui signifie que la décision de démettre le Grand Chancelier appartenait uniquement au Grand Maître.
Interrogé pour savoir s’il pouvait confirmer cette version des événements entourant la rencontre de Fra’ Festing avec le pape, le Vatican a répondu le 26 janvier au Register qu’il ne commentait pas les conversations privées.

Si le Grand Maître a été contraint de démissionner, certains au sein de l’Ordre spéculent sur la validité de sa démission, comme elle a été demandée sur le champ, sans lui donner le temps d’examiner la question. Ils s’inquiètent également de ce qu’elle annonce un avenir purge dans l’Ordre.
En outre, certains se posent la question: si tous les actes du Grand Maître depuis le 6 décembre sont nuls et non avenus comme le cardinal Parolin l’ a déclaré dans sa lettre, cela inclut-il également l’acte de de démission de Fra’ Festing au Pape?
Ce Samedi, le Souverain Conseil se réunit pour voter sur l’opportunité d’accepter la démission du Grand Maître.



_________________
Accorde-moi Seigneur la grâce d’être l’apôtre de Ta Divine Miséricorde .
____________________
La Parole ! Dieu Saint, Dieu fort, Dieu éternel, Prend pitié de nous .
ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Admin Sam 28 Jan 2017 - 18:21

@ Hélène :

Je ne suis pas certain que la Messe de la FSSPX soit valide ?

La question ?

Néanmoins, chère Hélène, on voit par vos commentaires que vous êtes bien informée !

On voit également que vous avez un bon jugement, du moins jusqu'à maintenant !

On voit enfin que vous êtes une habituée des Forums de discussion !

Re- Bienvenue-2 sur VSJ !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67553
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Héléne Sam 28 Jan 2017 - 18:40

@ admin
La messe de la FSSPX est valide ,elle est vrai au regard du Seigneur ,je l'affirme ,cependant elle n'est pas licite .
Licite par rapport à Rome .
Cependant le pape Benoît XVI à lever les excommunications des évêques et des négociations sont en cours depuis longtemps pour permettre une parfaite communion avec l'Eglise à Rome .
Depuis la messe dite extraordinaire par rapport à la messe ordinaire de PaulVi ne pose pas de problème : Le Seigneur est là réellement au moment de la consécration .
Le pape François a permis aux prêtres de ladite fraternité de confesser et ces confessions sont valides et licites .
Comment donc un prêtre qui peut remettre les péchés en toute légitimité ,pourrait dire une messe valide et illicite .
Les sacrements de la fraternité sont bien sûr dans la validité : baptême,communion etc .

Merci pour la bienvenue .
Héléne
Héléne
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.

Messages : 58
Date d'inscription : 27/01/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Admin Sam 28 Jan 2017 - 18:55

@ Hélène :

Je me méfie des gestes que peut poser le Pape François !

Même s'il permet, pour un an (soit l'Année de la Miséricorde), aux Prêtres de la FSSPX de confesser et de rendre valide ce Sacrement, je ne suis pas sûr de la légitimité de son geste !

Pensons, ici, à la permission qu'il accorde, suite à "Amoris Laetitia", de permettre la Communion (au cas par cas) aux Divorcés Remariés, permission qui va CONTRE l'Enseignement Dogmatique de l'Église Catholique en regard des personnes qui sont des adultères publics et qui, conséquemment, sont en état de Péché Mortel et qui, conséquemment, ne peuvent pas, SOUS AUCUNE CONSÉDÉRATION, avoir accès aux Sacrements de la Confession et de la Communion à moins d'avoir, bien sûr, renoncé à leur état de pécheur.

Le feu de l\'enfer !

L'œuvre du diable est subtile et se reconnaît surtout dans les détails !

Méfions-nous de François !

Drapeau de la Paix

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67553
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Admin Mer 1 Fév 2017 - 0:02

LE PAPE DÉTRUIT LA SOUVERAINETÉ DE L'ORDRE MILITAIRE SOUVERAIN DE MALTE !


Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Sans-t33


par Christopher A. Ferrara
(SOURCE : Fatima Network Perspectives)

L’Ordre Militaire Souverain de Malte, fondé en 1099 sous le nom de Chevaliers Hospitaliers, est considéré comme une souveraineté politique avec ses propres passeports et ses propres relations diplomatiques avec de nombreux pays, y compris l’État de la Cité du Vatican lui-même. Il a même le statut d’observateur auprès des Nations Unies. La riche histoire de l’Ordre comprend son rôle primordial dans la victoire sur l’Islam à la bataille de Lépante (1571) après quoi le Pape Clément VII lui a accordé le statut territorial (englobant alors toute l’île de Malte mais limité aujourd’hui à son quartier général ainsi que d’autres possessions, y compris une partie du Fort Saint-Ange à Malte).

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Sans-t33

L’auteur de cet éditorial est Monsieur Christopher A. Ferrara. Monsieur Ferrara est avocat de profession. Il agissait aussi comme collaborateur principal de Feu Père Nicholas Gruner, fondateur duCentre de Fatima, Fort Érié, Canada et ayant aussi des installations à Rome. Il est chroniqueur dans plusieurs autres sites catholiques dont Le Remnant Newspaper.


Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Sans-t34
Fort Saint-Ange à Malte, propriété de l’Ordre de Malte

926 janvier 2017) - Le Pape François vient de détruire la souveraineté politique de l’Ordre dans un abus manifeste d’autorité papale, comme on le verra plus loin. La décision prise par le Grand Maître de l’Ordre, Matthew Festing, de retirer Albrecht von Boeselager de son poste de Grand Chancelier est due à l’implication de von Boeselager dans la distribution de contraceptifs par l’intermédiaire de son organisation internationale Malteser International qui a duré des années jusqu’à ce que le leadership de l’Ordre ait découvert le scandale.

Qu’a fait exactement François ici qui constitue un abus d’autorité ?

Premièrement, il a personnellement demandé la démission de Festing sur une question de gouvernance interne de l’Ordre, c’est-à-dire la suppression de Boeslager. Festing s’est conformé à la demande. En effet, François a forcé un Chef d’État à démissionner — ce qui, sans aucune révocation pontificale antérieure du privilège de la souveraineté d’État accordé à l’Ordre depuis des siècles par les Papes.

Peut-être qu’on pourrait interpréter cette action minimalement comme l’obéissance volontaire d’un sujet pontifical à un ordre papal, si injuste soit-il. En effet, le Pape aurait dû demander à Boeselager de démissionner quand il refusa l’ordre de Festing de démissionner (forçant Festing à engager des procédures internes pour le renvoi de Boeslager).

Mais la seconde action que François a prise ne saurait en aucun cas être défendue comme un exercice légitime de l’autorité papale : il a décrété que l’Ordre sera maintenant dirigé par un Délégué Apostolique. Cela revient, littéralement, à un coup d’État pontifical. Apparemment insouciant des implications, François a renversé le gouvernement d’un État souverain menaçant ainsi la souveraineté propre du Vatican à l’avenir.

Est-ce que j’exagère ? Laissons Ed Condon, écrivant dans la revue à grand tirage et normalement très posé, le Catholic Herald, expliquer — dans un article approprié intitulé « Le Vatican a détruit la Souveraineté de l’Ordre de Malte. Qu’en serait-il si l’Italie faisait de même au Vatican ? ». Condon écrit : « Le fait le plus étonnant de l’histoire est l’annonce d’aujourd’hui que le Pape installera un Délégué Apostolique pour diriger l’Ordre. En effet, cela abolit l’Ordre en tant qu’entité souveraine. En vertu du droit international, ce que nous voyons, c’est effectivement l’annexion d’un pays par un autre ».

Condon observe que François évidemment n’a pas réfléchi mais que les ennemis de l’Église le feront certainement :

« L’annonce faite aujourd’hui d’un Délégué Apostolique nommé par le Pape représente essentiellement l’abrogation totale de la souveraineté de l’Ordre. Pourtant, les conséquences pour le Saint-Siège lui-même peuvent, à plus long terme, être également ou plus sévères même. Le mépris de la relation mutuellement souveraine entre le Saint-Siège et l’Ordre crée un précédent en droit international qui se cachera désormais sous les rapports du Secrétariat d’État avec d’autres gouvernements comme une bombe non explosée ».

« Si le Saint-Siège peut s’insérer si insolemment dans la gouvernance interne d’une autre entité souveraine dont la légitimité découle d’un accord mutuel en vertu du droit international, il n’a pas de défense légale si un autre corps souverain, disons le gouvernement de la République Italienne, choisit de voir l’indépendance du Saint-Siège comme une formalité anachronique similaire ».

« Le Cardinal Parolin [ le Secrétaire d’État du Vatican ] devrait se préparer à voir les actions d’aujourd’hui citées comme un précédent légitime lorsque l’IOR [ Institut des Ordres Religieux ], communément appelée la Banque du Vatican, trouvera son indépendance souveraine sous la pression renouvelée d’autres pays ou d’organismes internationaux ».

« Le Pape Benoît XVI a déclaré qu’« une société sans lois est une société sans droits » ; le pur mépris pour la loi montrée ces dernières semaines a semé une moisson amère que le corps diplomatique du Saint-Siège récoltera dans l’avenir ».

Que se passe-t-il ici ? Triste à dire, mais ce n’est qu’une autre indication que la « réforme de la Curie romaine », sans cesse vantée, a simplement remplacé un réseau de cliques curiales par un autre — les cliques qui entourent François et qui influencent ses décisions. Et, comme c’est souvent le cas pour les intrigues de ce genre, il s’agit de « suivre la piste financière ».

Comme le rapporte Life Site News, la piste financière mène directement à la branche Allemande de l’Ordre — Boeselager étant un aristocrate Allemand — et à l’intervention du Cardinal Allemand Reinhard Marx. Le Pape avait nommé une commission pour « enquêter » sur le renvoi de Boeselager — une décision papale que Condon appelle « totalement illégitime » étant donné le statut de l’Ordre comme étant une entité souveraine. Curieux, pour citer Life Site News, quatre membres de la commission de cinq hommes « sont membres de l’Ordre et en allégeance à Boeselager » et « sous sa masse salariale ». Et trois des cinq — Mgr Silvano Tomasi, Marc Odendall et Marwan Sehnaoui — ont participé avec Boeslanger à la gestion d’un legs à l’Ordre de quelque 118 millions de dollars.

Bref, la commission « neutre » n’était qu’un vitrail pour le dépouillement prédéterminé de l’Ordre, à la demande des amis de Boeselager au Vatican, y compris le Cardinal Marx. Life Site News énonce la conclusion malheureuse :

« Le dernier geste par le Pape, dont les indications décrites ci-dessus proviennent des instances du Cardinal Marx, a laissé le Pape sous un mauvais éclairage. Des apparences extérieures, il semble que le Pape François se soucie peu du scandale anti-vie [ note : distribution de préservatifs et d’abortifs ] qui a persisté pendant des années dans l’Ordre. Plutôt, le Pape a tenu compte de la volonté de l’aristocrate argenté et puissant qui a été tenu responsable du scandale ».

Or, bien sûr, les mass media retournent cette débâcle comme une victoire pour François et son groupe de réformateurs contre les « traditionalistes rigides » de l’Ordre. Comme le Times Irlandais l’a chanté dans son titre sur l’affaire : « Le Pape François porte un coup aux « libéraux » de l’Église dans la rangée des préservatifs … » L’article fait remarquer avec complaisance que François « est peu susceptible de sentir une sympathie énorme pour une organisation dont certains membres combinent un immense privilège « européen » historique et diplomatique à la fois avec la haute finance et la théologie traditionnelle intransigeante … » — c’est-à-dire le Catholicisme orthodoxe.

Le journaliste ajoute dans son article que « le Cardinal Burke, Patron de l’Ordre, a critiqué bon nombre des réformes possibles de l’enseignement Catholique concernant la famille, le mariage et le divorce discutées aux deux Synodes du Vatican sur la Famille en 2015 et 2016. Il est l’un des Quatre Cardinaux qui ont signé une lettre ouverte à François l’automne dernier remettant en question de nouvelles directives permettant aux prêtres de décider au cas par cas si les croyants divorcés et remariés devraient être capables de recevoir la communion ». En effet, comme le Cardinal Burke a endossé le retrait de Boeslager, la prise de pouvoir éclair par François du même Ordre dont il avait fait Burke le Patron Spirituel — n’y a-t-il rien de plus pressant dans l’ordre du jour du Pape ? — ne peut être vue que comme un retentissant reproche papal au Cardinal ».

Un ancien Ordre chevaleresque avec le statut de souveraineté politique, conduisant ses propres affaires internes, discipline de façon appropriée un subordonné impliqué dans une violation flagrante continue de l’enseignement infaillible de l’Église sur le mal intrinsèque de la contraception. Mais le Pape, ignorant le scandale, procède immédiatement à la destruction de la souveraineté de l’Ordre, datant de son rôle dans la défaite de l’Islam à Lépante, uniquement parce que le subordonné capricieux avait de puissants amis au Vatican. Le défenseur de l’enseignement de l’Église est puni et son organisation essentiellement saccagée tandis que celui qui a violé l’enseignement de l’Église est récompensé avec une justification totale par un fiat papal.

Un esprit croissant de l’anarchie s’élève dans la communauté de l’Église alors que les prophéties de Fatima approchent de leur achèvement dramatique.

SOURCE : http://dieuetmoilenul.blogspot.ca/2017/01/est-ce-que-cela-ne-finira-jamais-le.html
 

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67553
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Héléne Jeu 2 Fév 2017 - 7:52

Le pape François réintroduit celui qui a distribué des préservatifs.....
Derrière tout cela se cache une atteinte  au Cardinal Burke .
----------
Pour revenir à la FSSPX ,le pape Francois a permis que soit LICITE le Sacrement de confession pour UN an et l'a ensuite RENOUVELÉ indéfiniment.

Tous les sacrements donnés par la FSSPX s'ils pouvaient ne pas être licites au regard de Rome ,ont TOUJOURS été valides.

------
Faire confiance au pape François en cette affaire ou tout autre est bien difficile .
Le document AL se révèle être sujet de divisions ,de confusion .
 
Il fut un temps où l'Eglise enseignait selon l'Ecriture que votre oui soit OUI ,que votre non soit NON .Il apparaît  aujourd'hui que l'on peut biaiser en jouant sur l'objectivité ou la subjectivité .
C'est pourtant me semble t il simple lorsqu'on lit l'Ecriture .
La Parole ne trompe pas ,elle est vivante ,c'est une épée à deux tranchants elle pénètre jusqu'à partager âme et esprit .Hebreux 4,12 .
En ces temps troublés ,accrochons nous à la Parole .
Héléne
Héléne
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.
Deuxième Demeure : Je m'applique à l'oraison.

Messages : 58
Date d'inscription : 27/01/2017
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty À la défense du Cardinal Burke

Message  ToutPourJésus Mar 7 Fév 2017 - 15:45

À la défense du Cardinal Burke
Un journaliste Italien publie des parties de la lettre
du Pape François au Cardinal
en date du 1er décembre 2016

Rédigé par : Maike Hickson

SOURCE : One Peter Five
Source; http://dieuetmoilenul.blogspot.fr/2017/02/a-la-defense-du-cardinal-burke-un.html

Le 6 février 2017

Beaucoup d'observateurs Catholiques en sont venus à voir plus pleinement dans les derniers jours l'injustice disproportionnée faite à Fra Matthew Festing, l'ancien Grand Maître de l'Ordre de Malte, et au Cardinal Raymond L. Burke lui-même, le Cardinal Patron de l'Ordre, les deux ayant maintenant été effectivement punis pour leur tentative de catholiciser plus complètement l'Ordre de Malte.

L'indignation exprimée à propos de cette intrusion papale récente dans l'Ordre a même mené à une campagne d'affiches à Rome critiquant également le Pape François pour ses actions manquant ouvertement de miséricorde. Le professeur Roberto de Mattei, dans un commentaire du 3 février, a prononcé les mots suivants à propos de l'affaire de l'Ordre de Malte :
« L'histoire de l'Ordre de Malte s'est terminée par la reddition inconditionnelle du Grand Maître et le retour au pouvoir d’Albrecht von Boeselager avec le puissant groupe Allemand qu'il représente ».

« L'histoire a été résumée dans ces termes par Riccardo Cascioli de La Nuova Bussola Quotidiana : « Le responsable de la dérive morale de l'Ordre a été réintégré et celui qui a essayé de l'arrêter a été renvoyé chez lui ».

Riccardo Cascioli
Journaliste
La Nuova Bussola Quotidiana
Riccardo Cascioli est le même journaliste Italien qui a récemment mené l'important entretien avec le Cardinal Gerhard Müller pour le journal Italien Il Timone. Cascioli révèle aussi dans l'article auquel le professeur de Mattei se réfère qu'il a lui-même pu lire cette mystérieuse lettre du 1 er décembre 2016 écrite par le Pape François où le Pape s'adressait personnellement au Cardinal Burke et qui contient ses « ordres de marche » au sujet de l’Ordre de Malte.

Il est important d'en savoir plus sur cette lettre car elle montre que le Cardinal Burke et Fra Festing ont essentiellement essayé de mettre en œuvre les directives et les recommandations papales.


Par la suite, nous publions certaines parties de l'article de Cascioli tel qu'il a été publié le 2 février 2017. Bien que le Cardinal Burke soit probablement maintenant humilié davantage et mis de côté par la décision actuelle du Pape de nommer l’Archevêque Giovanni Angelo Becciu son propre délégué à l'Ordre de Malte, puisse cet article traduit et cette révélation de la vérité lui soient une petite consolation. Et puisse encore plus de vérité sur le passé récent soit bientôt publié et publié davantage et disséminé.

Andrew Guernsey a de nouveau aimablement et généreusement fourni la traduction des parties importantes de l'article. M. Guersney a mis en caractères gras toutes les citations de la lettre du 1er décembre du Pape François.


Voici cette lettre du Pape au Cardinal Burke


Riccardo Cascioli

Le 2 février 2017, La Nuova Bussola Quotidiana

[...]

Il s'agit de la lettre [écrite par le Pape François adressée au Cardinal Burke] envoyée après la rencontre personnelle que le Cardinal Burke eut avec le Pape François, le 10 novembre 2016, à qui il avait expliqué la situation délicate de l'Ordre concernant la position d'Albrecht Boeselager, dont nous parlons dans une autre histoire. Cette lettre a également été portée à la connaissance de tous les membres du Souverain Conseil de l'Ordre et elle a été jusqu'ici utilisée comme acte d'accusation (sérieux) contre le même Cardinal Burke.

[...]

Burke, en réalité, a toujours nié être l'instigateur de la révocation ou avoir utilisé les paroles du Pape de manière frauduleuse, mais la lettre a en réalité un ton beaucoup moins conciliant que ce que prétend le Cardinal Pietro Parolin.

Après avoir exhorté le Cardinal Burke à la vigilance « dans l'accomplissement de sa mission de « promotion des intérêts spirituels de l'Ordre et de ses membres ainsi que des relations entre le Saint-Siège et l'Ordre » (Charte constitutionnelle, art.4 paragraphe 4) », le Pape affirme d'abord que « les manifestations d'un esprit mondain qui sont contraires à la Foi Catholique ou qui sont de caractère relativiste doivent être empêchées d'être introduites dans l'Ordre, y compris les affiliations et les associations, les mouvements et les organisations ». La référence est à l’effet de l’infiltration de la Franc-Maçonnerie parmi les Chevaliers de Malte que le Pape, dans des conversations privées, a rappelé à plusieurs reprises. « Si tel est le cas, poursuit le Pape François, les Chevaliers qui seraient éventuellement membres de tels groupes, mouvements et organisations seront invités à retirer leur soutien puisqu'ils sont incompatibles avec la Foi Catholique et l'appartenance à l'Ordre ».

Le deuxième chapitre concerne le problème de la distribution des contraceptifs dans les pays pauvres : « On se souciera particulièrement, dit la lettre papale, que les méthodes et les moyens contraires à la loi morale ne soient pas employés et distribués dans des initiatives caritatives et des efforts d’aide humanitaire. Si, dans le passé, certains problèmes se sont posés dans ce domaine, j'espère qu'ils pourront être complètement résolus. Je serais franchement mécontent si, en fait, certains hauts fonctionnaires — comme vous me l'avez vous-même dit — tout en connaissant l’existence de ces pratiques, en particulier en ce qui concerne la distribution de contraceptifs de toute nature, ne sont pas intervenus jusqu'à présent pour y mettre fin ».

De toute évidence, l'objectif avait été fixé par le Pape. Mais qu'en est-il de la façon de traiter avec les responsables du scandale ? « Mais je ne doute pas, écrit le Pape François, que, selon le principe paulinien de « pratiquer la vérité dans la charité » ( Eph. 4 : 15 ), il sera possible d'entrer en dialogue avec eux et de réaliser les corrections nécessaires ».

Il y a une directive claire ici, mais surtout un souhait. Que se passe-t-il si, au lieu de cela, les responsables n'ont pas l'intention de résoudre le problème ? En effet, comme nous l'avons expliqué dans notre article principal, il ne s'agit pas d'un petit problème isolé, mais plutôt de pratiques qui ont été menées au moins jusqu'à des temps très récents et surtout partagées idéologiquement par des responsables comme Boeselager qui, jusqu’à 2014, était directement responsable de ces projets. De tous les adaptations des récits de cette histoire, il semble clair qu'il y a eu la tentative du Grand Maître de rappeler Boeselager à ses responsabilités, ce qui a été rejeté, incitant le Grand Maître alors à renvoyer Boeselager et le Conseil Souverain d'élire son successeur en tant que Grand Chancelier .

Comment les choses se sont déroulées, c’est de l’histoire récente mais à lire les directives claires du Pape François, on ne peut que se demander si le résultat final est que celui qui est objectivement responsable des projets condamnés par le Pape a été rétabli et s'est avéré être le vainqueur tandis que ceux qui ont essayé de suivre les ordres du Pape ont été congédiés, humiliés et soumis aux attaques des médias.

La lettre confirme également que le Pape et son Secrétaire d'État ont eu des positions différentes sur le cas de l'Ordre de Malte, avec le Cardinal Parolin qui était assez résolu à soutenir Boeselager comme le véritable commissaire à l'Ordre. Un fait qui suscite une certaine curiosité a été complété par un autre détail non encore rapporté. En effet, le Saint-Siège a décidé d'annuler et d'invalider tous les actes du Grand Maître et du Souverain Conseil depuis le 6 décembre dernier. De cette façon, non seulement le renvoi de Boeselager est rendu nul, mais aussi — et c’est ici le détail — la nomination d'un comité d'enquête interne mandaté par le Grand Maître pour enquêter sur le mystérieux héritage de 120 millions déposés en Suisse — dont on a tant parlé ces dernières semaines et dont le Grand Maître a été essentiellement laissé dans l'obscurité. Les parties informées (et intéressées) pensent, au contraire, que c'était Boeselager. Maintenant, cette commission d'enquête ne se tiendra plus.

_________________
Accorde-moi Seigneur la grâce d’être l’apôtre de Ta Divine Miséricorde .
____________________
La Parole ! Dieu Saint, Dieu fort, Dieu éternel, Prend pitié de nous .
ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ? - Page 2 Empty Re: Le pape Bergoglio veut-il détruire l’Ordre de Malte ?

Message  Admin Mer 8 Fév 2017 - 15:29

@ Gaëlle :

Meeerci ! pour cette information complémentaire !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67553
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum