DOZULE : pourquoi avez vous peur ? pourquoi doutez vous ? je suis là
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

DOZULE : pourquoi avez vous peur ? pourquoi doutez vous ? je suis là

Aller en bas

   DOZULE : pourquoi avez vous peur ? pourquoi doutez vous ? je suis là  Empty DOZULE : pourquoi avez vous peur ? pourquoi doutez vous ? je suis là

Message  robert adelaide le Lun 23 Mar 2020 - 9:24

le seigneur fait tombé Madeleine Aumont dans l'aveuglement pendant un instant afin de l'instruire au travers d'un message adressé au monde entier 
message du 4 janvier 1974 


Mais l'heure avançait sans que je m'en rende compte. Tout à coup, je venais d'entendre sonner 16 h 15 à l'église. J'avais encore une dizaine de chapelet à dire avant de repartir à la maison, car mes enfants allaient bientôt arriver et il fallait que je rentre pour eux, car ils aiment bien que je sois à la maison quand ils reviennent de l'école.


Je commençai donc la dernière dizaine de mon chapelet. Soudain, je tombe complètement dans l'obscurité. Si vous saviez ce que j'avais peur ; je n'ai pu m'empêcher de crier tout haut. J'ai dû appeler Monsieur le Curé pour lui dire : "Je n'y vois plus", car j'étais complètement dans les ténèbres. Je me sentais désemparée, mon coeur battait très fort par la peur.


Puis j'ai entendu Monsieur le Curé se rapprocher de moi et il m'a dit d'une voix très calme : "Ne craignez rien, soyez patiente, attendez quelques instants, ça va passer." Je voyais qu'il n'était pas inquiet (je me disais en moi-même, on voit bien que ce n'est pas lui qui est à ma place), puis il a dit à Soeur Marguerite : "Allez vite chercher Soeur Bruno."


Quand j'ai entendu quelqu'un rentrer, j'ai pensé que c'était Soeur Bruno. Je lui ai demandé si c'était elle, elle m'a répondu : "Oui, c'est moi."
Je lui ai demandé de me conduire à la maison. J'étais inquiète, je me demandais ce que j'allais devenir. J'ai pensé à ma famille, à mes enfants. Ne plus voir. Que j'étais triste mon Dieu !


Jésus m'a bien dit que je souffrirais pour les pécheurs, un jour après une visite, mais Il ne m'avait pas dit que je tomberais aveugle. 
Jésus m'avait dit ce qu'il adviendrait de mon corps, et plus spécialement que je souffrirais beaucoup d'esprit, mais Il ne m'avait pas dit de le dire. Si je l'ai dit, c'est dans la peur, quand je me suis trouvée dans les ténèbres
A cette heure de l'après-midi, je ne pensais pas non plus que cela venait de Jésus ; ce n'était pas l'heure, les autres fois, il était 19 heures.


Après cette terrible angoisse (tout à coup dans les grandes ténèbres des yeux mais aussi de l'esprit), la joie s'empare de moi. D'ailleurs Monsieur le Curé me l'a dit dès qu'il s'en est aperçu.
Mes yeux avaient retrouvé leur éclat ; la peur, la tristesse se transforment en joie immense, en paix indescriptible.


J'imagine qu'il en est de même de quelqu'un qui souffre sur son lit de mort ; quand l'âme quitte son corps, il ne souffre plus ; puis tout à coup, il se trouve dans cette douceur, dans cette lumière spirituelle ; il est transfiguré 
avec Jésus.


Je n'étais pas aveugle, d'ailleurs je crois que je l'ai crié tout haut :
"Non, je ne suis pas aveugle" ; je venais de découvrir la Lumière.

 Oui, la Lumière m'apparaissait au même endroit, à la place du Saint-Sacrement, me paraissant encore plus belle, plus lumineuse, plus limpide que d'habitude.


Je me suis mise à genoux, à l'endroit même où j'étais, dans le bas de la chapelle, à côté de ma chaise. Je crois que je devais être toute souriante tellement j'étais heureuse de retrouver la Lumière... des grandes ténèbres à la Lumière et quelle Lumière, la plus belle des Lumières !
Puis Jésus apparaît.



Jésus est si bon. Il aurait pu me laisser ainsi jusqu'à la fin de mes jours. J'étais entre Ses Mains ; nous sommes tous entre Ses Mains. Il est Le Maître. Il fait de nous ce qu'Il veut. Il faut le remercier pour toutes les grâces qu'Il nous accorde.
Si nous y voyons, si nous entendons, si nous marchons, si nous avons la santé, si nous sommes heureux, c'est grâce à Lui, à Lui seul. Il peut nous ôter tout cela en un seul instant.


Mais si nous souffrons, si nous avons des misères quotidiennes, c'est Lui aussi qui nous le permet, pour gagner notre ciel.
Il faut tout offrir à Jésus : nos joies, nos peines, et par Lui, avec Lui, nous supportons tout.
Cette fois-ci, Jésus avait la main droite sur Son Coeur, et le bras gauche pendant le long du corps. Il me 

souriait, puis Il me dit :


"Pourquoi avez-vous peur ? Pourquoi doutez-vous ? Je suis là."


J'ai dit à Jésus : "Seigneur, j'ai eu peur, j'ai cru que je tombais aveugle" (je crois que je l'ai dit tout haut).
Puis Jésus m'a dit :
"Dites-leur que tout homme sur cette terre est ainsi dans les ténèbres."


J'ai donc répété ceci tout haut, puis Jésus m'a dit :
"Baisez la terre trois fois par pénitence pour le manque de Foi."


J'ai donc fait ce geste, puis Jésus, d'un geste lent, a enlevé la main de Son Coeur et l'a avancée vers moi pour me faire signe d'approcher. En même temps que ce geste, Il m'a dit :
"Approchez jusqu'ici et saluez."


J'ai donc avancé, du bas de la chapelle où j'étais restée, jusqu'à l'autel, jusqu'à Jésus. J'étais tout près de Lui. J'ai salué comme Jésus me l'a appris.
Jésus avait remis Sa Main sur Son Coeur. J'étais à genoux, tout près de Lui et Il me dit :


"Ayez la bonté de répéter ceci :
Ecce Dominus Noster cum virtute veniet et illuminabit oculos servorum Suorum. Laetamini, laetamini in Domino, laetamini cum Magdalena. Paratum cor ejus : 'Speravi in Domino, ut se simplicitas prodit amabilis.' " (Voici que Notre Seigneur viendra avec puissance et illuminera les yeux de Ses serviteurs. 



Réjouissez-vous dans le Seigneur, réjouissez-vous avec Madeleine. 
Son coeur est prêt : "J'ai espéré dans le Seigneur, pour que l'aimable simplicité Le reflète.")


Jésus m'a dit ces phrases très lentement, dans l'ordre que je viens d'écrire. Puis Il m'a dit :
"A chaque fois que vous retournerez à votre place après chaque Eucharistie, posez la main gauche sur votre coeur et la droite croisée dessus."



 Jésus a fait ce geste à mesure qu'Il me l'expliquait ; je l'ai imité.
Jésus m'a souri quelques instants, puis Il a disparu.
J'ai gardé les mains posées ainsi jusqu'à mon retour à ma place.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
robert adelaide
robert adelaide
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 3365
Date d'inscription : 24/04/2010
Age : 60
Localisation : FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum