CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

3 participants

Page 12 sur 17 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 17  Suivant

Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Mar 31 Oct 2023 - 13:17

@ Tous :


Drapeau de la Paix

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Lun 6 Nov 2023 - 12:24

@ Tous :

Ça décoiffe :


J\'ai peur

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Ven 10 Nov 2023 - 19:13

@ Tous :








L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Lun 13 Nov 2023 - 15:35

@ Tous :

Identité Numérique et Crédit Social - Un commentaire de Florian Philippot :


L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Mar 14 Nov 2023 - 14:37

LES FONCTIONNAIRES DE L'UE S'ACCORDENT SUR LE LANCEMENT D'UN PORTEFEUILLE D'IDENTITÉ NUMÉRIQUE !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1224


[i]Les fonctionnaires de l'UE s'accordent sur le lancement d'un "portefeuille d'identité numérique", menaçant la vie privée des citoyens. Les experts en cybersécurité ont prévenu que la proposition "élargit radicalement la capacité des gouvernements à surveiller à la fois leurs propres citoyens et les résidents de l'UE".


9 novembre 2023

(LifeSiteNews) - Les fonctionnaires de l'UE se sont mis d'accord sur un cadre juridique pour introduire un "portefeuille d'identité numérique" qui menace la vie privée des citoyens, selon des experts en cybersécurité.

Le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne ont approuvé le 8 novembre le cadre de l'identité numérique européenne (eID), selon au communiqué de presse du Conseil. Le portefeuille d'identité numérique vise à "garantir l'accès universel des personnes et des entreprises à une identification et une authentification électroniques sûres et fiables". Le Conseil a également confirmé ce que de nombreux critiques avaient mis en garde, à savoir que la carte d'identité numérique ne servira pas seulement de passeport numérique, mais qu'elle sera également liée à "d'autres attributs personnels" tels que "le permis de conduire, les diplômes, [et] le compte bancaire". "Avec l'approbation du règlement sur l'identité numérique européenne, nous franchissons une étape fondamentale pour que les citoyens puissent disposer d'une identité numérique européenne unique et sûre", a déclaré la ministre espagnole de l'économie et de la numérisation, Nadia Calvino. Elle a ajouté que l'UE constituait une "référence mondiale dans le domaine numérique" qui protège "nos droits et nos valeurs démocratiques".

Le portefeuille d'identité numérique fait partie du programme politique de l'UE appelé "Décennie numérique 2030", qui objectifs pour réaliser la "transformation numérique d'ici à 2030". "Selon les objectifs de la Décennie numérique, d'ici 2030, tous les services publics clés devraient être disponibles en ligne, tous les citoyens devraient pouvoir accéder à leur dossier médical en ligne et tout le monde devrait avoir accès à une carte d'identité électronique sécurisée et respectueuse de la vie privée", a déclaré un représentant de l'Union européenne à l'occasion d'une conférence de presse. Communiqué de presse de la Commission européenne. Après un examen juridique et linguistique, le nouveau règlement doit être adopté par une majorité de parlementaires européens et de membres du Conseil avant d'entrer en vigueur.

Eva Vlaadingerbroek, commentatrice politique antimondialiste néerlandaise a écrit sur X, anciennement Twitter : "À moins qu'elle ne soit miraculeusement rejetée en séance plénière (ce qui est hautement improbable), elle entrera bientôt en vigueur et toute personne vivant dans l'UE disposera bientôt d'un porte-monnaie numérique."

M. Vlaadingerbroek a averti que le portefeuille numérique "sera bien plus qu'un simple passeport sous forme numérique".

"Il comprendra TOUT ce que le gouvernement veut savoir sur vous. Il contiendra toutes vos informations personnelles, vos données biométriques, vos dossiers médicaux et, bien sûr, bientôt aussi votre euro numérique (monnaie numérique de la Banque centrale) qui est en cours de développement."

"Comme nous l'avons vu avec covid, le gouvernement aura le pouvoir de suivre vos moindres faits et gestes. Et bien sûr, tout cela est "volontaire" pour l'instant. Jusqu'à ce que ce ne soit plus le cas", a-t-elle déclaré.

Plus de 500 scientifiques, experts en cybersécurité et chercheurs ont signé une déclaration d'intention. lettre ouverte critiquant le projet de carte d'identité numérique de l'UE. La lettre souligne que le cadre juridique permettrait aux gouvernements des États membres de surveiller les activités des citoyens sur le web.

"Après avoir lu le texte quasi définitif, nous sommes profondément préoccupés par le texte proposé pour l'article 45", peut-on lire dans la lettre.

"La proposition actuelle élargit radicalement la capacité des gouvernements à surveiller à la fois leurs propres citoyens et les résidents de l'UE en leur fournissant les moyens techniques d'intercepter le trafic web crypté, ainsi qu'en sapant les mécanismes de contrôle existants sur lesquels les citoyens européens s'appuient. Concrètement, le règlement permet à chaque État membre de l'UE (et aux pays tiers reconnus) de désigner des clés cryptographiques pour lesquelles la confiance est obligatoire ; cette confiance ne peut être retirée qu'avec l'autorisation du gouvernement (article 45 bis, paragraphe 4)".

"Cela signifie que n'importe quel État membre de l'UE ou pays tiers, agissant seul, est en mesure d'intercepter le trafic web de n'importe quel citoyen de l'UE et qu'il n'existe aucun recours efficace", poursuit la lettre.

"Nous vous demandons de reconsidérer d'urgence ce texte et de préciser que l'article 45 n'interférera pas avec les décisions de confiance concernant les clés cryptographiques et les certificats utilisés pour sécuriser le trafic sur le web.

L'eurodéputé néerlandais Rob Roos a réagi à l'accord sur le cadre de l'identité numérique sur X, écrivant que le commissaire européen Thierry Breton a déclaré ce qui suit peu après que l'accord ait été conclu : "Maintenant que nous avons un portefeuille d'identité numérique, nous devons y mettre quelque chose...", suggérant un lien entre la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) et le portefeuille d'identité numérique.

M. Roos et Mme Vlaadingerbroek ont tous deux appelé les citoyens à contacter les députés européens de leur État membre pour leur demander de s'opposer à la législation.

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/fr/news/des-fonctionnaires-de-lue-lancent-un-portefeuille-didentite-numerique-menacant-la-vie-privee-des-citoyens/?utm_source=editions_menu&utm_campaign=usa

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Mar 21 Nov 2023 - 14:44

LE PORTEFEUILLE D'IDENTITÉ NUMÉRIQUE ARRIVE ET AVEC LUI, LA PRISON EUROPÉENNE À CIEL OUVERT !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1235


15/11/2023

Par Hashtable

Ah, l’Union Européenne, c’est une chose subtile qui a bien du mal à gérer des afflux d’immigrants clandestins, mais qui prétend, sans sourciller, réglementer les boîtes de camembert et qui, pour faire bonne mesure, entend construire la prochaine prison numérique à ciel ouvert sur tout le territoire européen.

Une prison numérique à ciel ouvert ? Diable, n’est-ce pas un peu exagéré ?

Il suffit en réalité de constater le niveau de frétillance élevé du Commissaire Breton pour comprendre que non : ce dernier a tout récemment annoncé, un sourire extatique vissé aux lèvres, que le Parlement et le Conseil européens étaient parvenus à un accord sur l’identité numérique européenne, la fameuse « #eID ». Avec elle, bientôt, toute personne vivant dans l’UE disposera bientôt d’un portefeuille numérique.

La joie de ceux qui nous dirigent doit toujours alerter et lorsqu’elle concerne des factotums non élus, elle doit même déclencher une saine répulsion.

Bien sûr, si l’on s’en tient aux petits textes acidulés de présentation du projet par les institutions européennes, tout est pour le mieux : la mise en place de ce portefeuille numérique ouvre les portes à de grandes et belles réalisations, facilitant la vie de tous dans des dizaines d’aspects différents. Exactement comme le « pass vaccinal » qui devait grandement faciliter la vie de ceux qui s’étaient fait injecter un produit mystère, ce nouveau « wallet » autorisera son porteur à réaliser toute une série d’opérations qui, sans lui, seraient un peu plus compliquées ou bureaucratiques.

Ah oui, vraiment, ce « portefeuille numérique », ça va être commode, et ce sera plus sécurisé. Que c’est pratique !

Mais voilà : comme une lecture attentive des textes de loi le laisse comprendre, ce « portefeuille numérique » contiendra effectivement tout ce que le gouvernement veut savoir sur vous, vos informations personnelles, vos données biométriques et médicales et, bien sûr, l’intégralité de votre patrimoine financier sous forme d’euros numériques, c’est-à-dire cette monnaie numérique de Banque Centrale (CBDC) dont les gouvernants ont la volonté qu’elle remplace complètement l’argent liquide à moyen terme.

Or, ceci donnera aux administrations et surtout à ceux qui les dirigent, élus ou non, le pouvoir énorme de suivre vos moindres faits et gestes, de savoir exactement ce que vous faites avec l’argent qu’ils vous autoriseront (ou non) à avoir, voire flécher vos dépenses (ceci, vous y avez doit, cela, non), jusqu’à l’interdiction pure et simple dans les cas les plus graves (qui ne manqueront pas, c’est garanti sur facture).

Avec ce « wallet », chaque gouvernement européen sera en mesure d’espionner à la fois ses propres citoyens et les résidents de l’Union Européenne sur leur sol en leur fournissant même les moyens techniques d’intercepter le trafic web crypté (oui, oui, il y a bien des dispositions en ce sens). Ceci ne signifie rien de moins que la fin de notre vie privée, et, en pratique, le début d’une prison à ciel ouvert pour les Européens.

Il ne faut en effet pas être trop malin ni particulièrement doué pour comprendre les dérives possibles de ce genre de procédés. Après tout, un autre pays a devancé les frétillantes idées européennes, c’est la Chine : par l’utilisation quasi universelle de différents procédés — à commencer par l’application WeChat — la dictature communiste a très concrètement mis en place un contrôle social numérique, complet et efficace pour garantir la bonne soumission du peuple aux desiderata des dirigeants.

Pour une Union européenne qui, ces dernières années, a donné tous les signes de virer vers l’autocratie collectiviste (le passage pandémique ayant largement accéléré ses velléités), la mise en place de ce « portefeuille numérique » est l’étape indispensable pour aboutir exactement au même résultat que la Chine communiste.

Dans un premier temps, il s’agira de récompenser le bon citoyen, bien conforme, voire conformiste, en lui donnant accès à des procédures facilitées, à des aides ou des bonus alléchants. Petit à petit, les citoyens réfractaires ou simplement largués par les technologies afférentes se retrouveront dans la zone grise des demi-mesures, des arrangements bureaucratiques en attendant qu’ils s’adaptent ou qu’ils périssent. Enfin, l’étape ultime sera atteinte lorsqu’à la place de bonus, ce seront des sanctions et des punitions qui apparaîtront lorsqu’on refusera d’utiliser les passerelles technologiques alors officiellement imposées partout, pour tous.

Présentées comme commodes et permettant de vous protéger (« c’est important, la sécurité, voyez m’ame Michu »), ces technologies seront largement incitées puis, rapidement, imposées et enfin sanctionnées en cas de non-utilisation ou de contournement.

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1236

Bien sûr, quelques citoyens, des experts en sécurité informatique et même des parlementaires européens, conscients de l’énorme piège qui se met en place, ont déjà tenté d’alerter l’opinion publique. Les médias de grand chemin, fidèles à leur habitude d’aplatissement supersonique, de veulerie survitaminée et d’inutilité en or massif, se sont empressés de ne pas en parler, ou ont essentiellement classé les dérives potentielles dans la catégorie des « théories du complot », même si on les a pourtant observées avec le pass vaccinal…

À en juger par les mines un peu trop réjouies des dirigeants européens à l’annonce d’un prochain vote favorable du Parlement européen, on comprend que les loups se pourlèchent déjà les babines du dîner de moutons qu’ils vont s’enfiler dans les prochaines années.

Cependant, pour les ovins, l’affaire est certes mal enquillée, mais il n’est pas encore trop tard pour bien faire comprendre son désaccord.

On pourra ainsi contacter son député européen (en retrouvant son e-mail ici) pour lui expliquer que ce genre d’abominations liberticides lui fera perdre son siège. Cela peut être étendu aux représentants locaux au niveau national. Après tout, ça changera les députés, les maires ou les sénateurs des demandes incessantes pour des subventions, des places en crèche ou des logements sociaux…

L’expérience du pass vaccinal, tant national qu’européen, fut douloureuse et doit servir : quoi qu’il arrive, ne vous conformez pas. N’utilisez pas ce passeport numérique, véritable usine de pavés pour l’enfer à l’échelle continentale. Arrêtez le conformisme, ne suivez pas le troupeau, car sa funeste destination ne fait plus aucun doute.

Pour ceux qui le peuvent, contournez-en l’usage : prétendez n’avoir aucun smartphone, refusez d’utiliser Internet pour vos interactions avec les administrations et à plus forte raison les entreprises privées (quitte à boycotter celles qui s’afficheront un peu trop volontaires dans le déploiement et l’usage de cette future prison numérique).

De la même façon, rabattez-vous dès que possible sur l’argent liquide pour retarder l’avènement du système d’« argent numérique » et, si vous le pouvez, familiarisez-vous avec les cryptomonnaies et leur usage. Des collectifs existent pour vous y aider, contactez-les, entraînez-vous.

L’identité numérique européenne arrive et le pire n’est pas à craindre : il est certain. Préparez-vous en conséquence.

SOURCE :

https://nouveau-monde.ca/le-portefeuille-didentite-numerique-arrive-et-avec-lui-la-prison-europeenne-a-ciel-ouvert/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Ven 24 Nov 2023 - 13:45

LE KENYA ÉLARGIT SON SYSTÈME D'IDENTIFICATION NUMÉRIQUE CONTROVERSÉ !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1242


19 novembre 2023

Extension de la biométrie :

Faisant un pas décisif vers l’adoption d’une technologie dystopique, le gouvernement kenyan a officiellement publié une législation redécorant son système d’identification numérique. La nouvelle modalité s’appuie sur l’infrastructure existante d’enregistrement biométrique des citoyens et prévoit la délivrance d’une carte d’identité numérique, d’un registre numérique complet des personnes et d’un identifiant personnel unique.

La proposition inclut l’UPI, ce qui simplifie le processus de production des certificats de naissance en les attribuant directement aux nouveau-nés.

Sans abandonner sa méthode traditionnelle, le gouvernement kenyan a modernisé ses exigences en matière de vérification d’identité. S’appuyant sur la biométrie des empreintes digitales, déjà controversée, il a ajouté à son répertoire de vérification les progrès de la reconnaissance faciale et de la biométrie de l’iris.

Les fonctionnaires ont assuré que les bases du test du nouveau système étaient prêtes, se montrant optimistes quant à la sécurité de la carte Maisha et à sa résistance à la falsification.

Cependant, cette initiative a une dimension plus profonde. Alors que notre monde devient de plus en plus numérisé, la vulnérabilité des données personnelles ne cesse de s’accroître, ce qui soulève des questions sur la tension entre les progrès technologiques et la confidentialité des données. L’évêque Philip Kitoto, président de l’Alliance évangélique du Kenya, a souligné la nécessité pour le programme de répondre à ces craintes, en abordant la question essentielle de la confidentialité et de la sécurité des données. Les fonctionnaires se sont également fait l’écho de ces sentiments, affirmant leur engagement en faveur d’une bonne gouvernance du système d’identification numérique.

Alors que le gouvernement poursuit sa transfiguration numérique, il invite à commenter les implications des données faciales, de l’iris et d’autres données biométriques dans les domaines publics.

Traduction de Reclaim The Net par Aube Digitale.

SOURCE :

https://www.aubedigitale.com/le-kenya-elargit-son-systeme-didentification-numerique-controverse/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Dim 26 Nov 2023 - 12:23

LES NATIONS UNIES ET BILL GATES LANCENT LES PLANS MONDIAUX D'INFRASTRUCTURE NUMÉRIQUE 50in50 !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1244


La semaine dernière, le Programme des Nations unies pour le développement a officiellement lancé sa nouvelle initiative visant à promouvoir les « infrastructures publiques numériques » (IPN) dans le monde entier.

Le programme « 50in5 » – ainsi nommé parce qu’il vise à introduire l’IPN dans cinquante pays au cours des cinq prochaines années – a débuté par un événement retransmis en direct le 8 novembre.

Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est une « infrastructure publique numérique », le site web du programme 50in5 est très clair :

L’infrastructure publique numérique (IPN) – qui fait référence à un réseau sécurisé et interopérable de composants comprenant des paiements numériques, des systèmes d’identification et d’échange de données.

Il n’y a rien de nouveau là-dedans, pour quiconque a été un tant soit peu attentif. L’identité numérique et les systèmes de paiement numérique se passent d’explications (nous en avons déjà parlé). Les « systèmes d’échange de données » signifient essentiellement que les gouvernements nationaux partageront les données d’identité et les données financières des citoyens au-delà des frontières avec d’autres pays, voire avec des agences gouvernementales mondiales. Le mot clé est « interopérable ».Comme nous l’avons déjà écrit, le « gouvernement mondial » ne sera pas constitué d’un seul système de soins de santé, d’une seule base de données d’identité ou d’une seule monnaie numérique, mais de douzaines de systèmes théoriquement distincts, tous soigneusement conçus pour être totalement « interopérables ».En plus d’être un projet du PNUD, de l’UNICEF et de la Banque interaméricaine de développement, le projet 50in5 est financé par diverses ONG mondialistes et organisations à but non lucratif, dont la Fondation Bill & Melinda Gates et (indirectement par l’intermédiaire d’une ONG appelée « Co-Develop« ) la Fondation Rockefeller.

Les onze pays participant au programme à ce jour sont le Bangladesh, le Brésil, l’Estonie, l’Éthiopie, le Guatemala, la Moldavie, la Norvège, le Sénégal, la Sierra Leone, Singapour, le Sri Lanka et le Togo. Il s’agit d’une répartition judicieuse entre tous les continents, y compris les pays du premier, du deuxième et du troisième monde.Cette liste est remarquable car elle inclut des membres de l’OTAN, de l’UE et des BRICS. Les implications sur la « multipolarité » supposée sont intéressantes.Par ailleurs, le jour même du lancement du programme 50in5, le Parlement européen et le Conseil de l’Europe se sont mis d’accord sur un nouveau cadre pour un système d’identité numérique européenne (eID) à l’échelle de la région.Selon le communiqué de presse officiel :

Le règlement révisé constitue un changement de paradigme clair pour l’identité numérique en Europe, visant à garantir l’accès universel des personnes et des entreprises à une identification et une authentification électroniques sûres et fiables. En vertu de la nouvelle loi, les États membres offriront aux citoyens et aux entreprises des portefeuilles numériques qui permettront de relier leur identité numérique nationale à la preuve d’autres attributs personnels (permis de conduire, diplômes, compte bancaire, etc.). Les citoyens pourront prouver leur identité et partager des documents électroniques à partir de leur portefeuille numérique en cliquant sur un bouton de leur téléphone portable.

Cette initiative fait suite à l’annonce par la Banque centrale européenne du passage à la « phase suivante » de son projet d’euro numérique ce mois-ci. L’euro numérique permettra, selon l’ancienne directrice du FMI (et apparemment férue de numérologie) Christine Lagarde, d’exercer un « contrôle limité » sur les dépenses des citoyens.L’Inde, un autre pays des BRICS, est à la pointe du développement de l’IPN depuis des années, et des articles paraissent désormais dans des publications telles que Forbes, affirmant que « l’Inde a une infrastructure

Dans le même temps, la Chine progresse vers la fin de l’anonymat en ligne, tandis que des politiciens occidentaux comme Nikki Haley affirment que nous devrions faire de même.

Alors que le monde se concentre sur le Hamas et Israël, la phase de réorganisation mondiale de la Grande Réinitialisation se poursuit tranquillement. Elle construit un filet et attend de le resserrer.

Traduction d’Off Guardian par Aube Digitale.

SOURCE :

https://www.aubedigitale.com/les-nations-unies-et-bill-gates-lancent-les-plans-mondiaux-dinfrastructure-numerique-50in5/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Mer 29 Nov 2023 - 14:03

TRUDEAU SIGNE UN PARTENARIAT AVEC L'UE POUR PROMOUVOIR LES CARTES D'IDENTITÉ NUMÉRIQUES ET LUTTER CONTRE LA "DÉSINFORMATION" !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unna1256


Trudeau signe un partenariat avec l'UE pour promouvoir les cartes d'identité numériques et lutter contre la "désinformation".
De nombreux experts ont mis en garde contre le fait qu'un système d'identification numérique pourrait conduire au type de tyrannie observé en Chine dans le cadre du système de crédit social du régime communiste.



27 novembre 2023

ST. JOHN'S, Terre-Neuve (LifeSiteNews) - Le Premier ministre Justin Trudeau a annoncé la conclusion d'un accord numérique avec l'Union européenne (UE) pour faire avancer la mise en œuvre d'une stratégie de développement durable. et de lutter contre la "désinformation" en ligne.

Le 24 novembre, Trudeau a libéré les termes officiels du partenariat numérique entre le Canada et l'UE, qui vise à créer des titres numériques pour les Canadiens, à lutter contre la "désinformation" et à coopérer dans le domaine de l'intelligence artificielle (IA).

"Lorsque le Canada et l'Europe travaillent ensemble, nous créons de bons emplois pour la classe moyenne, nous développons des économies fortes et nous progressons dans la lutte contre le changement climatique", a déclaré M. Trudeau. déclarée dans une déclaration de son bureau.

Les détails de l'accord ont été discutés avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil de l'UE, Charles Michel, lors du sommet des chefs d'État et de gouvernement Canada-Union européenne.

En vertu de cet accord, le Canada et l'UE "travailleront conjointement en s'appuyant sur les forums de coopération bilatérale et multilatérale respectifs tels que le G7, le G20, l'OCDE, les Nations unies et l'OMC".

Le Groupe des 20 (G20), les 19 pays les plus influents de la planète plus l'UE, ont approuvé plusieurs propositions visant à explorer le développement d'une "infrastructure publique numérique", y compris des systèmes d'identification numérique et éventuellement une monnaie numérique centralisée.

M. Trudeau a montré à maintes reprises sa loyauté envers les objectifs de l'UE et des Nations unies, les plaçant apparemment au-dessus du bien-être des Canadiens.

Les objectifs environnementaux actuels du gouvernement Trudeau, par exemple, sont en phase avec les objectifs des Nations unies en matière d'environnement. Agenda 2030 pour le développement durable Ces mesures comprennent l'élimination progressive des centrales électriques au charbon, la réduction de l'utilisation des engrais et la diminution de l'utilisation du gaz naturel au cours des prochaines décennies.

La réduction et l'élimination éventuelle de l'utilisation des "combustibles fossiles" et la transition vers des énergies "vertes" peu fiables ont également été des priorités. poussé par le Forum économique mondial (WEF) - le groupe mondialiste à l'origine de l'agenda socialiste de la "Grande Réinitialisation" - dont Trudeau et certains membres de son cabinet sont concernés.

L'accord entre le Canada et l'UE stipule également que "les deux parties pourraient coopérer à l'établissement de normes internationales afin de soutenir le développement de l'identité numérique centrée sur l'être humain et des titres de compétences numériques".

La promotion de l'identification numérique intervient alors que de nombreuses voix se sont élevées pour dire qu'elle pourrait conduire à un système de crédit social tel que celui utilisé dans la Chine communiste.

Les Canadiens ont peut-être déjà perçu les dangers potentiels d'un système d'identification et d'une monnaie numériques lorsque, lors du Convoi pour la liberté de 2022, le gouvernement Trudeau a promulgué la loi sur l'état d'urgence pour mettre un terme au mouvement populaire.

Dans le cadre de l'EA, la vice-première ministre Chrystia Freeland a gelé les comptes bancaires des Canadiens qui ont fait des dons au 2022 Freedom Convoy, qui protestait contre les obligations vaccinales et les règlements du COVID.

Trudeau a révoqué l'EA quelques jours plus tard, après le départ des manifestants. A l'époque, sept des dix provinces du Canada s'est opposée à l'utilisation de l'EE par Trudeau.

Selon David James, correspondant de LifeSiteNews, ce type de répression financière est précisément la raison pour laquelle beaucoup craignent l'évolution vers une société entièrement numérique et sans argent liquide.

"Ce que Freeland a décrit est une incursion sans précédent dans l'activité financière qui vise à exclure totalement du système les personnes que le gouvernement juge indésirables", a écrit M. James dans un article d'opinion.

Elle confirme ce que beaucoup annoncent depuis un certain temps, à savoir que l'un des principaux éléments de ce que l'on appelle la "politique de l'emploi" a été mis en place par la Commission européenne.

La Grande remise à zéro est d'asservir les populations en surveillant et en contrôlant leurs transactions", a-t-il poursuivi. "La Chine a déjà mis en place sa version de la tyrannie numérique avec son système de paiement en ligne. Système de crédit social q u'il combinera avec sa Banque centrale Monnaie numérique[CBDC]. Aujourd'hui, Trudeau et Freeland ont tiré le rideau au Canada pour révéler leur version du despotisme numérique".

SOURCE :

https://www.lifesitenews.com/fr/news/trudeau-signe-un-partenariat-avec-lue-pour-promouvoir-lidentification-numerique-et-lutter-contre-la-desinformation/?utm_source=editions_menu&utm_campaign=usa

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Empty Re: CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ !

Message  Admin Sam 2 Déc 2023 - 16:12

LE PARLEMENT EUROPÉEN ADOPTE L'OBLIGATION D'UN DOSSIER MÉDICAL ÉLECTRONIQUE !


CBDC : Identité Numérique et Argent Numérique - Dans la mire du Forum VSJ ! - Page 12 Unnam799


Hier, les commissions compétentes du Parlement européen ont voté en faveur de la création d’un « espace européen des données de santé » (EHDS), qui permettra de rassembler des informations sur tous les traitements médicaux d’un citoyen. La déconnexion n’est pas prévue.

Récemment, le Parlement européen a adopté une proposition de résolution qui revient à priver les États nationaux de leur pouvoir au profit d’un super-État central. Toutes les compétences importantes, même celles qui se trouvaient jusqu’à présent au niveau des Länder, doivent être confiées à un « exécutif européen ». Parmi elles, tout ce qui concerne la santé publique.

Les dossiers médicaux électroniques existent désormais dans de nombreux pays, comme l’Allemagne et l’Autriche. Mais ils sont conçus de telle sorte que les citoyens peuvent se désinscrire et qu’aucune donnée n’est alors collectée. Les données relatives aux vaccinations sont toutefois exclues, car elles sont obligatoires.

Comme nous l’avons déjà signalé, il existe depuis 2018 une « feuille de route pour la coopération en matière de maladies évitables par la vaccination ». Comme nous le savons désormais, cela n’existe pratiquement pas, du moins pas sans risque majeur pour les personnes vaccinées.

Outre le lobbying en faveur de la vaccination, la « lutte contre la désinformation sur les vaccins sur Internet et le développement d’outils d’information fondés sur des preuves », la création de l' »Espace européen des données de santé (European Health Data Space, ci-après « EHDS ») » est également une priorité. est une préoccupation centrale.

Les raisons et les objectifs de la proposition sont les suivants :

« L’EHDS créera un espace commun dans lequel les personnes physiques pourront facilement contrôler leurs données électroniques de santé. Il permettra également aux acteurs de la recherche et de l’innovation, ainsi qu’aux décideurs politiques, d’utiliser ces données électroniques de santé de manière fiable et sécurisée, tout en respectant la vie privée ».

Encore une fois, le cœur dépouillé des formules toutes faites : « … permet aux décideurs politiques d’utiliser ces données électroniques de santé … ».

Aujourd’hui, la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) et celle de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire (ENVI) ont fait avancer le projet.

Concrètement, la loi européenne devrait obliger les médecins à placer un résumé de chaque traitement d’un patient dans le nouvel espace de données de santé (article 7). Aucune exception ou droit d’opposition n’est prévu, même pour les maladies et les thérapies particulièrement sensibles comme les troubles psychiques, les maladies et troubles sexuels tels que la baisse de la virilité ou l’infertilité, le VIH ou les thérapies de la dépendance. Le patient ne doit pouvoir s’opposer qu’aux accès à son dossier médical électronique par d’autres prestataires de soins de santé, tant qu’il n’y a pas d’urgence (article 3 (9)).

Patrick Breyer, député du Parti pirate au Parlement européen, commente sur son blog :

« Le dossier médical électronique obligatoire prévu par l’UE, avec un accès à l’échelle européenne, entraîne des risques irresponsables de vol, de piratage ou de perte des données de traitement les plus personnelles et menace de priver les patients de tout contrôle sur la collecte de leurs maladies et troubles », critique le Dr Patrick Breyer, député européen du Parti pirate et co-négociateur du groupe Verts/Alliance libre européenne à la commission des affaires intérieures du Parlement européen. « Ce n’est rien d’autre que la fin du secret médical. N’avons-nous rien appris des attaques internationales de pirates informatiques contre les hôpitaux et autres données de santé ? Si chaque maladie psychique, chaque traitement de la dépendance, chaque baisse de la puissance sexuelle et chaque interruption de grossesse sont mis en réseau de manière forcée, les patients inquiets risquent d’être dissuadés de suivre un traitement médical urgent – cela peut rendre les gens malades et peser sur leurs familles ! L’Allemagne doit enfin monter aux barricades contre cette menace de déresponsabilisation des citoyens et d’invalidation du droit d’opposition prévu ! Et au Parlement européen, je me battrai pour que mon groupe fasse voter par amendement en décembre l’ensemble du Parlement sur cette menace de déresponsabilisation numérique ».

Ce qui m’inquiète davantage, c’est ce que les autorités font avec mes données les plus privées, à savoir mes données de santé.

Le commentaire d’Anja Hirschel, tête de liste du Parti pirate pour les élections européennes de 2024, aborde précisément ce point :

« Un stockage centralisé des données suscite des convoitises dans les directions les plus diverses. Nous ne parlons toutefois pas uniquement d’attaques de pirates, mais aussi de ce que l’on appelle l’utilisation secondaire. Celle-ci désigne des accès qui doivent être accordés dans leur intégralité à des fins de recherche. Les données des patients doivent ensuite être transmises à des tiers. Du point de vue de la protection des données, la collecte centralisée est déjà problématique ; en cas de transmission, une procédure opt-in (consentement actif) est au moins correcte. Cela permettrait à chacun d’exercer un certain pouvoir de décision sur ses données personnelles. Si toutefois une procédure d’opt-out (opposition active) n’est même pas établie, cela signifie en fin de compte la suppression de la confidentialité de toute information médicale. Et ce, bien qu’en Allemagne, les médecins soient à juste titre soumis au secret professionnel conformément au § 203 du code pénal, tout comme les avocats, entre autres. Cette protection de nos informations les plus privées et le droit à la confidentialité des soins et des conseils sont désormais en jeu« .

Le projet de loi du gouvernement fédéral allemand souligne que « dans le cadre de leur souveraineté de patient et comme expression de leur droit à l’autodétermination, les assurés sont libres de refuser la mise à disposition du dossier médical électronique ». En Autriche, il est possible de se désinscrire d’ELGA, à l’exception de la partie concernant les vaccinations.

Cependant, il n’y a pour l’instant pas de majorité au Parlement européen pour donner aux patients un droit d’opposition. Le 28 novembre, les commissions compétentes devraient définir la position du Parlement. En décembre, la plénière devrait voter et pourra apporter les dernières modifications. Si l’ePA obligatoire devenait par la suite une loi européenne, tous les Etats membres devraient supprimer le droit d’opposition. Une enquête du Bureau européen des unions de consommateurs (BEUC) a révélé que 44% des citoyens s’inquiètent du vol de leurs données de santé ; 40% craignent un accès non autorisé aux données.

Selon le dernier état des négociations, les gouvernements de l’UE veulent également introduire un ePA obligatoire pour tous sans aucun droit d’opposition. Cette décision pourrait être prise dès le 6 décembre par la commission COREPER. Si le CEPOL obligatoire devient une loi européenne, tous les pays devront l’appliquer. On soupçonne toutefois les gouvernements autrichien et allemand de s’en réjouir.

Avec le « porte-monnaie numérique » de l’UE, l’identité numérique de l’UE et la monnaie numérique de la banque centrale, cette collecte des données de santé de tous les citoyens permet une surveillance et un contrôle total. De toute façon, l’UE est déjà pratiquement gouvernée par les innombrables groupes de pression actifs à Bruxelles, il y a une corruption systémique.

Traduction de TKP par Aube Digitale.

SOURCE :

https://tkp.at/2023/11/29/eu-am-weg-zum-totalitaeren-superstaat-parlament-beschliesst-zwang-zur-elektronischen-patientenakte-fuer-alle/

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 67538
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 17 Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 17  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum