L'Ascension de Notre Seigneur et le message de Fatima- 9 mai 2024
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

L'Ascension de Notre Seigneur et le message de Fatima- 9 mai 2024

Aller en bas

L'Ascension de Notre Seigneur et le message de Fatima- 9 mai 2024 Empty L'Ascension de Notre Seigneur et le message de Fatima- 9 mai 2024

Message  Célestine Jeu 9 Mai 2024 - 14:04

L'Ascension de Notre Seigneur et le message de Fatima
Andrew Cesanek
PAR
ANDREW CESANEK
9 MAI 2024
8 MINUTES DE LECTURE
4 COMMENTAIRES
Le Centre Fatima vous souhaite une solennité de l'Ascension bénie et pleine de grâce !
Alors que nous contemplons le grand mystère de l'Ascension de Notre-Seigneur, il nous incombe de reconnaître ses parallèles et son harmonie interne avec les apparitions de Notre-Dame à Fatima. Dans cette réflexion, nous considérerons trois de ces connexions. Nous vous invitons à ajouter les connexions supplémentaires que vous avez envisagées dans notre section commentaires ci-dessous.

(1) La grande mission : enseigner et baptiser toutes les nations
« Allez donc, enseignez à toutes les nations ; les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Apprenez-leur à observer tout ce que je vous ai commandé » (Matthieu 28 : 19-20).

« Et il leur dit : Allez dans le monde entier et prêchez la bonne nouvelle à toute la création. Celui qui croit et est baptisé sera sauvé ; mais celui qui ne croit pas sera condamné » (Marc 16 : 15-16).

Comme son dernier acte sur terre, Notre Seigneur a confié cette « grande mission » aux onze apôtres. Il leur a ordonné d'enseigner à toutes les nations tout ce qu'il leur avait enseigné et de les baptiser afin qu'elles puissent bénéficier de son sacrifice parfait sur la croix.

Notre Seigneur a été clair : sa sainte doctrine (enseignements) et sa grâce sanctifiante (sacrements) sont nécessaires à la vie éternelle. De même à Fatima, Notre-Dame accorde une grande importance aux dogmes de la foi et des sacrements. Si nous négligeons ces moyens, de nombreuses âmes tomberont en enfer.

Malheureusement, l’Église catholique a aujourd’hui largement abandonné cette mission divine. Des hommes d’Église dans la hiérarchie – même le Pape lui-même ! – sont opposés au prosélytisme et au baptême des personnes extérieures à l’Église. Par exemple, dans une interview accordée en 2013 au quotidien italien La Repubblica , le pape François a déclaré : « Le prosélytisme est une absurdité solennelle , cela n’a aucun sens. Nous devons apprendre à nous connaître, à nous écouter et à améliorer notre connaissance du monde qui nous entoure. N’est-ce pas le signe de la grande désorientation diabolique qui s’est abattue sur nous ?

De nombreux prélats n’enseignent plus les dogmes fondamentaux de la Foi. L'enfer et le purgatoire sont volontiers niés. On prétend que chaque religion est suffisamment bonne pour le salut. Le vice contre nature est considéré comme ayant ses propres « bénédictions ». Le sacrifice de la messe n'est plus considéré comme « essentiel » pour notre vie spirituelle. Certains évêques et prêtres autorisent même l’horrible sacrilège consistant à administrer la sainte communion à ceux qui sont en état de péché mortel public.

A Fatima, la Sainte Vierge a mis en garde contre cette crise de la foi. Le Troisième Secret de Fatima commence par ces paroles de Notre-Dame : « Au Portugal, le dogme de la Foi sera toujours préservé, etc. » Le « etc. » était l'espace réservé de Sœur Lucie pour le reste des paroles de Notre-Dame, qui étaient censées être publiées en 1960, mais que le Vatican a retenues jusqu'à ce jour.

Puisque les premiers mots du Troisième Secret déclarent que le dogme de la Foi sera préservé au Portugal, il est logique que le reste du Secret ait quelque chose à voir avec le fait que la Foi ne soit pas préservée ailleurs. Cette interprétation est étayée par les paroles du cardinal Ratzinger (en tant que préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi), qui a lu le Troisième Secret. Dans une interview de 1984, il a déclaré que cela faisait référence aux « dangers qui menacent la foi et la vie du chrétien et donc [la vie] du monde ».

En 1970, Sœur Lucie expliquait la désorientation de beaucoup de ceux qui occupent des postes de responsabilité dans l'Église :

« C'est que le diable a su infiltrer le mal sous couvert du bien, et qu'ils agissent comme des aveugles conduisant des aveugles, comme nous le dit Notre-Seigneur dans son Évangile ; et les âmes continuent à se laisser tromper .

Nous avons aussi le diagnostic de la crise par deux cardinaux très crédibles. En 1990, le cardinal Silvio Oddi, ancien préfet de la Congrégation du Clergé, déclarait à propos du Troisième Secret de Fatima : « La Sainte Vierge nous alertait contre l'apostasie dans l'Église ». Et en 1995, le cardinal Mario Luigi Ciappi, théologien personnel de cinq papes successifs, dont Jean-Paul II, écrivait : « Dans le Troisième Secret, il est prédit, entre autres choses, que la grande apostasie dans l'Église commencera au sommet . »

Aujourd’hui, après 30 années supplémentaires d’ignorance des demandes de Notre-Dame de Fatima, la crise de la foi dans l’Église est indescriptiblement pire.

(2) Notre Seigneur a promis d'être avec son Église jusqu'à la fin des temps.
« … voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la consommation du monde » (Matt. 28 : 19-20).

L’une des manières par lesquelles Notre Seigneur accomplit cette promesse est d’envoyer sa propre Mère comme notre dernière chance de salut. En cette heure sombre, Dieu souhaite toujours sauver l’humanité, mais il ne le fera qu’en établissant une dévotion mondiale à son Cœur Immaculé.

Le 26 décembre 1957, Sœur Lucie fut interviewée par le Père Augustin Fuentes, postulateur des causes de béatification de Francisco et Jacinta Marto. Lors de l'entretien, elle a déclaré :

« Père, la Très Sainte Vierge ne m'a pas dit que nous sommes dans les derniers temps du monde mais Elle m'a fait comprendre cela pour trois raisons. … La deuxième raison est qu'elle a dit à mes cousins ​​ainsi qu'à moi-même que Dieu donne au monde deux derniers remèdes. Ce sont le Saint Rosaire et la Dévotion au Cœur Immaculé de Marie. Ce sont les deux derniers remèdes qui signifient qu’il n’y en aura pas d’autres. [1]

Notre Seigneur accomplit également cette promesse en restant avec nous dans le saint sacrifice de la messe et dans la sainte communion. Pourtant, en ces temps terribles, les prélats catholiques l'ont abandonné, tout comme les apôtres lors de la Passion du Christ. En 2020, pendant la « pandémie » de COVID, ils ont fermé les églises [2] , limité l’accès aux sacrements, empêché les fidèles de recevoir ses grâces à travers la messe et leur ont refusé l’union la plus intime avec le Christ qui vient de la Sainte Communion. Même le sanctuaire de Notre-Dame de Fatima a été fermé aux pèlerins !

Ces hommes d’Église manquent-ils de foi en Notre Seigneur, tout comme les Apôtres l’ont fait à propos de la Résurrection ?

«Et ceux qui apprirent qu'il était vivant et qu'elle l'avait vu, ne crurent pas . Et après cela, il apparut sous une autre forme à deux d'entre eux qui marchaient, alors qu'ils allaient à la campagne. Et ils allèrent le raconter aux autres : ils ne les crurent pas non plus . Enfin, il apparut aux onze alors qu'ils étaient à table ; et il leur reprocha leur incrédulité et leur dureté de cœur, parce qu'ils ne croyaient pas ceux qui l'avaient vu après sa résurrection » (Marc 16 : 11-14). italiques ajoutés].

Même si saint Marc raconte l'Ascension (cf. 16, 11-20), il nous rappelle que certains apôtres doutaient. Notre Seigneur a dû réprimander leur manque de foi. Combien méritons-nous une telle réprimande divine en cette « ère de Fatima » !

(3) Notre Seigneur est monté au ciel alors que les apôtres regardaient vers le haut et que les anges apparaissaient.
« Et après avoir dit ces choses, pendant qu'ils le regardaient, il se leva ; et une nuée le déroba à leurs yeux. Et pendant qu'ils le voyaient monter au ciel, voici, deux hommes se tenaient à côté d'eux, vêtus de vêtements blancs. Qui a dit aussi : Hommes Galiléens, pourquoi regardez-vous vers le ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé d'au milieu de vous au ciel, viendra comme vous l'avez vu monter au ciel » (Actes 1 :9-11).

Ces détails rappellent également puissamment des détails similaires des apparitions de Fatima.

Caché par un nuage
À Fatima, Notre-Dame arrivait de l'est puis se tenait au-dessus ou sur un chêne vert lors de chaque apparition. Puis, alors que Notre-Dame les quittait, pendant que les enfants la regardaient, la foule remarquait un petit nuage qui s'élevait au-dessus de l'arbre et, se déplaçant vers l'est, disparaissait progressivement - un rappel de Notre-Seigneur montant dans les nuages. .

Conseils des anges
Tout comme les deux anges mentionnés ci-dessus (dans le passage biblique) conseillaient les apôtres sur la manière de se préparer à la seconde venue du Christ, de même l'ange de Fatima est venu vers les enfants à l'automne 1916 et leur a donné des instructions sur la façon de recevoir Notre Seigneur. au Saint-Sacrement et se préparent à leur rencontre privilégiée avec Notre-Dame l'année suivante.

Lorsque l'Ange de Fatima apparut, il avait dans la main gauche un calice sur lequel était suspendue une hostie, de laquelle tombaient quelques gouttes de sang dans le calice. Laissant le calice et l'hostie suspendus en l'air, il se prosterna jusqu'à terre près des enfants et répéta trois fois cette prière :

« Très Sainte Trinité, Père, Fils et Saint-Esprit, je vous adore profondément et je vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles du monde, en réparation de tous les maux. outrages, sacrilèges et indifférences par lesquels il est lui-même offensé. Et je puise dans les mérites infinis du Très Sacré-Cœur de Jésus et du Cœur Immaculé de Marie, pour que Vous puissiez convertir les pauvres pécheurs.»

Puis, se levant, l'Ange prit le calice et l'hostie. Il donna à Lucie l'hostie sacrée sur la langue. Puis, en donnant le Précieux Sang du calice à François et Jacinthe, il dit :

« Mangez et buvez le Corps et le Sang de Jésus-Christ, horriblement outrés par des hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu.

Puis, se prosternant à terre, il répéta trois fois avec les enfants la même prière : « Très Sainte Trinité… », et disparut.

Nous devrions tous mémoriser ces prières célestes de réparation et les prier souvent. Priez-les à la messe pendant la consécration et à la sainte communion. Priez-les fréquemment pendant la journée. Ces prières nous prépareront à recevoir Notre-Seigneur et Notre-Dame dans nos cœurs, favoriseront la dévotion aux Cœurs Sacrés et Immaculés, augmenteront l'efficacité de notre Communion de Réparation les premiers samedis et aideront à ouvrir la voie à la Consécration de la Russie.

Les anges guident les âmes vers le ciel
Et enfin, nous avons les Anges dans la Vision du Troisième Secret qui aident à guider les âmes vers le Ciel et à recueillir le sang des martyrs. Les Apôtres deviendraient tous des martyrs et leur sang aide toutes les âmes prédestinées à atteindre le Ciel. Qui peut douter qu’une époque de grand martyre approche à nouveau à grands pas ?

Voici l’extrait pertinent de la vision du Troisième Secret de Fatima :

« ,,, nous avons vu un Ange avec une épée flamboyante dans la main gauche ; clignotant, il émettait des flammes qui semblaient vouloir enflammer le monde ; mais ils s'éteignirent au contact de la splendeur que Notre-Dame rayonnait vers lui de sa main droite : désignant la terre de sa main droite, l'Ange cria d'une voix forte : « Pénitence, Pénitence, Pénitence ! .

… le Saint-Père traversait une grande ville à moitié en ruines et à moitié tremblant d'un pas hésitant, affligé de douleur et de chagrin, il priait pour les âmes des cadavres qu'il rencontrait sur son chemin ; arrivé au sommet de la montagne, à genoux au pied de la grande Croix, il fut tué par un groupe de soldats qui lui tirèrent des balles et des flèches, et de la même manière moururent l'un après l'autre les autres évêques, prêtres, des religieux et des religieuses, ainsi que divers laïcs de différents rangs et positions. Sous les deux bras de la Croix, il y avait deux anges, chacun avec un aspersorium de cristal à la main, dans lequel ils recueillaient le sang des martyrs et en aspergeaient les âmes qui se dirigeaient vers Dieu » [3] [ souligné ajoutée ].



Conclusion
Le Message de Fatima est le message le plus important de notre époque. Plus nous y réfléchirons, plus nous verrons ses liens profonds avec tous les mystères de notre foi catholique, comme l'Ascension. Que cet exercice spirituel serve à éclairer notre foi, à fortifier notre espérance, à enflammer notre charité et à approfondir notre union à Jésus par Marie.

[1] Mark Fellows, Sœur Lucia : Apôtre du Cœur Immaculé de Marie (Immaculate Heart Publications, Buffalo, 2007), p. 266 ; disponible en ligne sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[2] Pour des exemples, voir la section « Les évêques refusent les sacrements aux fidèles » dans l'article sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] aux-cœurs-sacrés-et-immaculés/

[3] La bataille finale du diable (The Missionary Association, Terryville, 2010), p. 86 ; disponible en ligne sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Célestine
Célestine
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 161637
Date d'inscription : 18/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum