Respect humain (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Respect humain (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Respect humain (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Respect humain (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Mer 2 Nov 2011 - 6:19

6 juin 1976
Dans de récents messages, Je me suis étendu sur les contradictions de la pastorale moderne. Ces contradictions sont si évidentes qu'elles n'échappent à personne, pas même aux âmes moins sensibilisées aux problèmes de la vie chrétienne.
Mais aucun Pasteur n'a le courage de briser cette barrière de peur, de respect humain. Peur, respect, craintes vaines, unis ensemble, forment un mur quasi infranchissable.
Pour pouvoir escalader ce mur, il faudrait, en unité d'esprit et en ardeur de foi, méditer l'Evangile, en assimiler le contenu et en désirer efficacement l'application avant tout dans votre vie intérieure personnelle. Par voie de conséquence, il en dériverait la volonté spontanée d'une application extérieure au Corps mystique. Si ne se réalise pas l'assimilation intérieure, l'assimilation extérieure, en conséquence, ne peut se réaliser.
Par analogie se produirait dans l'âme ce qui normalement se produit dans le corps : par le réel et cependant toujours mystérieux processus de la digestion, la nourriture ingérée est d'abord transformée et assimilée, puis ces substances sont distribuées à tous les membres du corps.

Contre la justice

Pèchent contre la Justice tous ceux qui ont laissé contaminer leur troupeau par des erreurs et des hérésies, qui n'ont pas eu le courage de prendre fermement position contre les loups, qui, dans le bercail, ont fait un massacre d'âmes, spécialement dans les séminaires et dans les écoles.
Pèchent contre la Justice, les Pasteurs et les prêtres qui permettent que se répande le matérialisme dans les milieux qui sont faits pour le divertissement de l'esprit dans un climat de joie sereine et qui, par contre, se transforment parfois en lieux de contagion spirituelle.
Pèchent contre la Justice, ces Pasteurs et ces prêtres qui, parce qu'ils ont l'esprit obscurci par la présomption, ne sont presque jamais objectifs dans leurs jugements. En face de tiers, ils prennent des positions erronées : ils n'enquêtent pas directement et à fond, croyant posséder en exclusivité l'assistance de l'Esprit-Saint. Avec une étonnante assurance, ils commettent des erreurs qui ont pour conséquence les larmes et les souffrances de ceux qui en sont victimes.
Un père ne veut pas la souffrance de son fils, il veut qu'il soit bien élevé. C'est pourquoi il sait unir la correction, si elle est nécessaire, à l'amour et ne lie jamais sa conduite au jugement extérieur des autres.

Pastorale contradictoire

A toi, mon fils, il semble dur d'affirmer cette vérité, parce que tu ne vois pas ce que Moi Je vois. Je scrute les coeurs humains dans leurs profondeurs qui sont insondables pour vous, mais non pour Dieu qui les a créés.
Comment expliquer le comportement de certains de mes Pasteurs, supérieurs religieux et ministres, rigides et inflexibles envers des prêtres animés d'un bon esprit pour prendre des initiatives ?
Au contraire, tu les verras sourire à ceux qui osent se rebeller et faire du tapage, même s'ils savent qu'ils font beaucoup de mal au troupeau qui leur est confié.
Une pastorale contradictoire ne pourra jamais être féconde. Ils ne se rendent pas compte qu'ils sont en train de semer sur un désert pierreux, où la semence meurt à peine jetée, en n'ayant même pas le temps de germer.
Le fait de ne pas vouloir approfondir la recherche des maux dont souffre l'Eglise aujourd'hui est aussi une contradiction. On s'excusera en disant que cela n'est pas vrai, car des études il s'en est fait beaucoup. Oui, même trop, mais toujours superficiellement, jamais en profondeur.
La cause première est toujours demeurée au fond d'une mer terriblement agitée, annonçant la tempête. La cause première, le grand mal qui afflige l'Eglise aujourd'hui, est l'ambition et l'orgueil, tant en haut qu'en bas. L'obscurité se vainc par l'humilité. Nous retournons ainsi à la confrontation que certains Pasteurs et prêtres refusent de faire entre leur vie et la mienne, dont le tracé est toujours marqué par l'humilité, la pauvreté et l'obéissance.
Celui qui n'a pas le courage de refaire le chemin de sa vie sacerdotale de Bethléem au Calvaire se rend coresponsable de ce par quoi aujourd'hui l'Eglise souffre et, plus encore, coresponsable de cette tempête effrayante qui s'approche et qui emportera tout ensemble agneaux, brebis et pasteurs, non seulement dans le sang, mais pour beaucoup aussi dans la damnation éternelle.

Moi, Je ne suis pas mort sur la Croix par caprice : Je suis mort sur la Croix pour arracher les âmes à Satan et à ses troupes. Je ne puis pas tolérer que les âmes se perdent par l'incurie de ceux qui, à mon exemple, devraient quotidiennement gravir avec Moi le Calvaire dans l' humilité, la pauvreté et l'obéissance.
Fils, ils ne croient pas, ils ne veulent pas croire. Pour cela, insiste sur l'offrande et la prière.

Je te bénis.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 142 (pages 284/286).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum