Le pourquoi de ma présence : l'Amour (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Le pourquoi de ma présence : l'Amour (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

Le pourquoi de ma présence : l'Amour (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles). Empty Le pourquoi de ma présence : l'Amour (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Sam 12 Nov 2011 - 14:41

18 septembre 1975
Fils, dans mes précédents colloques, les allusions n'ont pas manqué à ma présence au milieu de vous. Aujourd'hui, J'entends rappeler encore à ton attention cette divine Réalité, de laquelle on peut puiser des dons inestimables pour ce qui a trait à la vie soit spirituelle et éternelle, soit matérielle et terrestre.
Moi, Jésus, Verbe éternel de Dieu, depuis toujours engendré par le Père, dans la plénitude des temps fait chair dans le sein virginal de ma Mère Très Sainte et votre Mère miséricordieuse, Je suis glorieusement présent à la droite du Père dans la gloire du paradis.
Je suis réellement présent en Corps, Sang, Ame et Divinité dans toutes les Hosties consacrées du monde; Je suis et Je serai au milieu de vous jusqu'à la consommation des siècles.

Comment donc advient-il que beaucoup ne se posent pas la question du pourquoi de ma Présence au milieu des hommes ?
Pourquoi ai-Je voulu être au milieu de vous, connaissant bien depuis toujours quel traitement me serait réservé par les hommes ? Même si la haine, les offenses, les injures, la froideur, n'ont pas manqué, ne manquent pas non plus et ne manqueront jamais les âmes généreuses qui me dédommagent du mal des impies.


Le pourquoi de ma présence dans le monde a une seule réponse, mon fils : l'Amour.

Ma Parole
Comment est-ce que Je réalise ma Présence dans le Corps mystique ? D'abord avec le don de ma Parole.
J'ai confié à l'Eglise le patrimoine, le dépôt spirituel de ma Parole, qui est vie et vérité. J'ai protégé ce trésor avec l'assistance de l'Esprit-Saint.
Je suis la Vérité, la Vie que mon Eglise peut montrer avec assurance à toutes les âmes, sans risques d'égarement.
Les attaques contre Moi, Parole de Dieu, dans le cours des siècles, ont été continuelles et féroces. Hérétiques, pseudo-maîtres et menteurs, subornés sans cesse par le Malin, ont tout fait pour effacer de la face de la terre, Moi, Vérité et Vie, Moi, Parole de Dieu. Mais inutilement !
Ce siècle matérialiste, ensuite, ne laissa de côté aucun moyen, aucune tentative pour me détruire : sectes, partis athées, courants empoisonnés de philosophies perverses et destructrices de toutes les plus sublimes valeurs spirituelles, valeurs de vraie civilisation.
Est-il possible que les hommes aient la mémoire si courte qu'ils ne puissent plus se rappeler la tragique histoire de ce siècle qui est leur histoire ?
Ce qui est extrêmement pénible, c'est le fait que beaucoup de mes prêtres, au lieu de se fier humblement au Magistère infaillible de mon Eglise, s'érigeant présomptueusement en maîtres, se soient associés avec les ennemis de la Vérité, se soient rendus responsables de la diffusion de plusieurs hérésies, provoquant ainsi un grand dommage dans les âmes.
Pourquoi tant de mes prêtres se font-ils les promoteurs, avec Satan, de tant de dommage pour les âmes ? L'orgueil aveugle, oui, vraiment il est aveugle.

Mon Vicaire

Je suis au milieu de vous, fils, dans la personne de mon Vicaire.
A lui a été donné tout pouvoir pour paître les agneaux et les brebis.
Qui l'aime, lui, m'aime, Moi; qui ne l'écoute pas, lui, ne m'écoute pas, Moi; qui le combat, lui, me combat, Moi; qui le méprise, lui, me méprise, Moi.
Il gravit son calvaire, jour après jour, mais beaucoup ne s'en aperçoivent pas. Il verse des larmes pour ses fils qui deviennent des loups rapaces et font un massacre dans son troupeau. Comme Moi, il est devenu objet de raillerie, de haine et de contradiction.
Il se tient au gouvernail en ces heures sombres où la mer est fortement agitée, et où le sourd bouillonnement des vagues est présage d'une prochaine terrible tempête.
Mon fils, il faut se tenir près de mon Vicaire, du doux Christ de la terre; il faut le soutenir par la prière et l'offrande de sa propre souffrance. Il faut l'aimer et le faire aimer !
Tout ce qui lui est fait en bien ou en mal, est fait à Moi-même.
Il faut le défendre des sataniques intrigues, fréquentes de la part de ses ennemis.
Moi, Je suis en lui, Je suis présent dans l'Eglise en sa personne.

L'Eucharistie
Fils, Je suis encore présent dans mon Eglise par le Mystère de l'Amour et de la Foi. Je veux dire dans le Mystère de l'Eucharistie.
J'y suis vraiment présent : Corps, Sang, Ame et Divinité.

Cette Présence, si elle était crue, ressentie, vécue dans toute la sublime et merveilleuse réalité divine par tous mes prêtres, se transformerait en un tel ferment de purification et de surnaturalisation, qu'à eux seuls mes prêtres pourraient rapidement transformer le visage de l'Eglise et obtenir de mon Coeur miséricordieux des grâces et même des miracles inattendus.

Mais, malheureusement, ils ne sont pas nombreux ceux qui croient fermement. La plupart croient faiblement. Il n'en manque pas qui ne croient pas du tout à ma Présence eucharistique.
C'est avec raison que mon Vicaire sur la terre a parlé à plusieurs reprises d'une crise de la foi, cause et origine d'innombrables maux.
Là où il y a de la souffrance, Je suis
Il existe une quatrième forme de ma Présence sur la terre: dans l'âme de mes saints.
Ils sont saints, ceux qui vivent de ma Vie divine. Je suis réellement présent dans l'âme de mes saints, de ceux qui poursuivent avec le plus de ténacité les conquêtes les plus ardues de toutes les vertus chrétiennes.
Je suis réellement présent dans l'âme de ceux qui souffrent; là où il y a de la souffrance, Je suis.
Je suis ensuite présent dans les âmes-victimes; en elles Je trouve mes complaisances, mes joies; elles me dédommagent abondamment des offenses, des insultes, des blasphèmes et des sacrilèges de ceux qui ne m'aiment pas. Elles constituent les délices de mon Père.
Ce sont les âmes-victimes qui ont mitigé, arrêté la colère de mon Père provoquée par les nombreuses iniquités de cette génération perverse, qui, au lieu de se désaltérer à la source d'eau vive et pure, aspire à se désaltérer dans les eaux putrides et vaseuses des marais saturés de miasmes.
Mon fils, aime-Moi, Moi seul, avec ton amour, avec ta foi, avec ton offrande !
Je te bénis et, avec toi, Je bénis les personnes pour lesquelles quotidiennement tu pries.
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 171 (pages 339/341).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum