Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Mer 2 Jan 2013 - 5:48

Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine
- Aveux de l'Enfer-



SOURCE : http://paulvipapemartyr.over-blog.com/article-avertissements-de-l-au-dela-introduction-58971430.htm
Cet article est le premier d'une longue série à venir sur les Exorcismes qui ont eu lieu en Suisse entre le 14 août 1975 et le 5 avril 1978.

Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine
- Aveux de l'Enfer-
... est un recueil d'exorcismes lors desquels des démons,
sous la contrainte de la Sainte Trinité, par l'intercession de la Sainte Vierge,
font des révélations sur la situation actuelle de l'Eglise
et sur le Pape Paul VI, « Homme des douleurs »,
... un homme pour qui tout catholique doit avoir de la compassion
– car il règne un mystère autour de ce Pontificat apparemment désastreux.
Mais, si vous lisez...
vous comprendrez que
ce Vicaire de Jésus-Christ n'a pas encore fini de faire parler de lui !
Un livre à méditer, à faire lire, un livre inoubliable.

L'Enfer crache la vérité. C'est un miracle de Dieu.
Déclaration

Je, soussigné, Docteur Michel Mouret, médecin chef de secteur de l'hôpital psychiatrique de Limoux (Aude), après avoir examiné Mme R.B. En Suisse, et avoir assisté ce jour, 26 avril 1978, à un exorcisme la concernant, en présence de quatre prêtres, d'une durée de trois heures et demie,
déclare que dans le genre de manifestations présentées par le sujet, il ne s'agit ni d'une psychose délirante, ni d'une personnalité hystérique -deux diagnostics à éliminer dans ce cas. Mais qu'il s'agit de phénomènes médiumniques que l'Eglise a l'habitude de qualifier de possession, tout au moins transitoire.
Dr Michel Gabriel MOURET

La possédée:
Elle est née en Suisse alémanique en 1937, le dimanche du Saint Scapulaire. Baptisée le mardi suivant.
En 1946, elle fait sa première communion.
Elle allait à la messe presque tous les jours et communiait chaque fois.
« J'aime beaucoup me rendre à l'église, et quand, à la grand-messe, la chorale exécutait les chants, que les autels étaient ornés de fleurs et que la fumée d'encens embaumait l'atmosphère, j'avais l'impression que nous tous qui étions là dans l'église, nous étions très proches du ciel ».
En 1951, après la mort de sa grand-mère, arrive une période de dures épreuves : angoisses et scrupules s'emparèrent de son âme.
« La souffrance se prolongea de façon terriblement inquiétante. Je n'étais plus moi-même ; je veux dire que mes idées foncières et mon attitude vis à vis de Dieu restaient les mêmes, mais tout mon univers mental se mit à chanceler, et je fus plongée dans un profond désarroi...(...) »
« Mais indépendamment de cela, j'avais le sentiment que Dieu voulait que j'accepte ces souffrances pour le salut des âmes (…) Puis vint l'insomnie totale....
Elle se marie en 1962 et donne le jour à quatre enfants. Durant ses grossesses et ses accouchements, elle n'éprouva aucun soulagement à ses inexplicables souffrances. Au contraire, encore plus affaiblie, elle connu cliniques et maisons de repos, mais les spécialistes la renvoyèrent comme mentalement saine, mais étant un cas inexplicable.
Vers l'année 1972 (à trente-cinq ans), il y eut une légère amélioration. « On découvrit par hasard que souffrais d'une absence presque totale de phosphore. (« Phosphorus » est l'un des noms de Satan pour les « initiés »). On me donna des cachets et il y eut effectivement une amélioration de mon état général. Les états d'angoisse devenaient de plus en plus rares, j'avais à nouveau envie de rire et je pouvais de nouveau, quoique pas de façon brillante, vaquer aux soins du ménage. »
« Mon mari était aux anges, mais personne sans doute n'était aussi soulagé que moi-même ».
« Je louai et bénis Dieu de ce que j'étais enfin délivrée. Néanmoins je compris ou crus comprendre, que la souffrance était une grâce, si dure et si oppressante qu'elle fût.

En 1974, survint une grave rechute.
Diagnostic d'un exorciste.... « Je crois que vous êtes possédée ! »
Exorcismes répétés... des démons angéliques et humains durent par intervalles se dévoiler ; on arriva même à une libération temporaire, mais tous les démons revinrent.
Le 8 décembre 1975, cinq exorcistes reçurent l'autorisation épiscopale demandée de faire le grand exorcisme. Il eut lieu à Montichiari, en Italie. Les démons sont au nombre de dix-neuf (exorcisme du 7 nov. 1977). Leurs noms ont été donnés.

D'autres exorcismes ont suivi depuis ces années....
Remerciements au passage à Monsieur Bonaventur Meyer qui n'a eu de cesse d'informer tous ceux qui attendent le retour du Pape.
La possédée suisse vit toujours en 2011.

Les prêtres dont les nom suivent témoignent que, se fondant sur leur connaissance personnelle du cas de possession, ils ont l'intime conviction de l'authenticité des révélations faites par les démons, sur l'ordre de la Sainte Vierge :
Abbé Albert d'Arx, Niederbuchsiten
Abbé Arnold Egli, Ramiswil,
Abbé Ernest Fischer, missionaire, Gossau
R.P. Pius Gervasi, o.s.b., Disentis,
Abbé Karl Holdener, en retraite, Ried,
R.P. Grégoire Meyer, Trimbach,
R.P. Robert Rinderer, c.p.p.s., Aux,
Abbé Louis Veillard, en retraite, Cerneux Péquignot.

Les huit prêtres ou religieux ci-dessus cités sont tous de nationalité suisse, sauf le Père Fischer, qui est allemand ; ils ont tous participé aux exorcismes, sauf le Père Grégoire Meyer, qui fut un temps le directeur spirituel de la possédée, et la connaît donc bien.
Deux autres prêtres, de nationalité française, ont aussi participé aux exorcismes.
Remarques et éclaircissements

Les démons sont forcés par le Ciel de parler, contre leur volonté, sur l'Eglise et sa situation actuelle, et cela de telle sorte que leurs dires contrarient leur règne et favorisent le règne du Christ.
Dans leur colère, les Esprits infernaux évitent de nommer Marie, la Bienheureuse Vierge et Mère de Dieu ; ils l'appellent : « Celle là-haut ». Ils ne disent pas : « Marie le veut », mais « Elle le veut », « Elle nous force », « Elle fait dire ».

De la même façon ils tournent de diverses manières autour du nom de Jésus et de Dieu. La plupart du temps, ils soulignent leurs paroles d'un geste du doigt de la possédée vers le haut.
Quand les démons réclament des prières, par exemple quand ils disent qu'il faudra d'abord dire telle ou telle prière avant qu'ils ne parlent, il est clair que cette demande ne résulte pas d'un désir de l'Enfer, mais du Ciel, qui l'exprime par le moyen des démons.

On songera que durant les révélations faites par sa bouche, la possédée fut souvent violemment tourmentée par la difficulté de respirer, des crampes, des troubles cardiaques et des crises d'étouffement. De là, le caractère souvent irrégulier des phrases.

Comme cette publication contrarie l'Enfer, les démons refusèrent souvent de continuer à parler. En outre, ils faisaient souvent des objections diverses, grommelaient, criaient ou ricanaient. La moitié de ces intermèdes, surtout dans la seconde partie, ont été omis pour des raisons de brièveté et de simplification. Mais dans l'ensemble, la lutte fut beaucoup plus dure et plus durable que le lecteur ne peut se l'imaginer. Il faut avoir cela à l'esprit pour ne pas se laisser aller à l'impression que ces révélations graves pour l'Eglise ont été obtenues aisément.

Au nom de la Très Sainte Trinité, de Marie Immaculée, des Anges et des Saints, il fut ordonné aux démons, en vertu des pouvoirs sacerdotaux, de dire la vérité et rien que la vérité, qu'ils étaient obligés de proclamer de la part de Dieu, de la part de la Reine des Anges et Mère de l'Eglise, pour notre bien spirituel.



ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  Admin le Mer 2 Jan 2013 - 11:55

@ Gaëlle :

Meeerci ! pour cette précieuse information.

S'il y avait des suites à ce post, pourriez-vous les mettre sur le même fil svp ?

Merci de votre collaboration !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49473
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Jeu 3 Jan 2013 - 15:53

14 août 1975 (Judas Iscariote)

E = Exorciste
J = Judas Iscariote, démon humain[1]
Existence de l'enfer
J : Si je L'avais donc écoutée ! (il montre en haut). Elle était près de moi (il soupire d'une voix effrayante).
E : Qui était près de toi? Parle, au nom… !
J : Elle là-haut (il montre en haut) ; mais je l'ai repoussée.
E : Continue, Judas, dis ce que tu dois dire, au nom de la Sainte Vierge ! Dis la vérité et rien que la vérité !
J : Je suis le plus désespéré de tous (il gémit).
Descente de Jésus aux enfers
E : Judas, maintenant, il faut que tu t'en ailles !
J : Non, r (il gémit).
E : Au nom de cette Reine que tu as repoussée, en son nom - de Notre-Dame du Mont Carmel - il faut t'en aller maintenant en enfer!
J : Il faut que vous disiez le Rosaire des Douleurs en entier, et le Credo.
(Pendant que nous disons : «Est descendu aux enfers», Judas parle) :
J : Il est venu… en bas, il est venu !
E : Le Christ est-il venu aux Limbes ? Dis la vérité, au nom… !
J : Il est venu en enfer, pas seulement aux Limbes, où les âmes attendaient.
E : Pourquoi est-il venu en enfer ? Dis la vérité, au nom… !
J : Pour montrer qu'il est mort aussi pour nous[2] ; ce fut terrible pour nous. Il est bien venu au Royaume de la mort, mais il est venu aussi en enfer, réellement, réellement en enfer. Il a fallu que Michel et les Anges nous enchaînent, pour nous empêcher de nous précipiter sur Lui (il montre en haut et grogne). Parce que moi, Je n'aime pas dire cela, je n'aime pas du tout entendre cela ; j'ai été coupable de la trahison de Jésus-Christ.
Il faut que vous chantiez : «Je te vois, Jésus, silencieux…» et : «Je veux bien regretter mes péchés» ; ces deux strophes, et ensuite une strophe du Stabat Mater : «Debout au pied de la Croix».
(Les personnes présentes chantent les deux cantiques).
J : (pendant le chant, il pousse des cris de désespoir effrayants). Si je m'étais repenti ! Si je m'étais repenti !
E : Judas Iscariote, nous prêtres, nous t'ordonnons, au nom de la Très Sainte Trinité… de t'en aller en enfer !
J : Non… mais je ne veux pas m'en aller (il grogne). J'étais bien dans cette femme. J'étais bien dans cette femme. Elle était obligée de partager mon désespoir, pour une grande part ![3]
E : Judas, au nom…, il faut que tu t'en ailles maintenant hors d'elle, en enfer, dans l'éternelle damnation, où est ta place, au nom…!
J : Mais je ne veux pas.
E : Sors de là, Judas Iscariote, au nom de la Mère de Dieu !
J : Elle (il montre en haut) aurait, même maintenant, pitié de moi, si elle pouvait ; encore maintenant ! Elle m'a aimé. Elle m'a aimé, elle m'a aimé ! Savez-vous ce que c'est ? (il soupire d'une voix effrayante).
E : Crie ton nom, Judas Iscariote, et sors, au nom… !
J : Je sais qu'elle m'a aimé (il murmure pitoyablement).
E : Tu n'as pas voulu ; tu ne lui as pas obéi. Elle voulait te sauver pour l'éternité, pour le Ciel. Elle était si bien disposée pour toi ! Va-t'en maintenant, au nom de Notre Dame de Fatima !
J : Non ! (cri de désespoir terrible).
E : Judas Iscariote, crie ton nom et va-t'en ! Va-t'en maintenant en enfer, au nom du Sauveur crucifié que tu as trahi, au nom de ses souffrances, au nom de ses heures au Jardin des Oliviers !
J : Il faut que vous disiez trois fois : «Saint, saint, saint…»
(Les personnes présentes le récitent, et chantent : «Segne du, Maria» - Bénis, ô Marie ! Pendant ce temps, Judas crie d'une voix terrible : «Non ! non !»).
E : Nous t'ordonnons, au nom de la Très Sainte Trinité… ! (Judas déchire l'étole d'un prêtre). - Au nom de Jésus, laisse ça, Judas Iscariote ! Au nom de tous les Chœurs des Esprits bienheureux, au nom de l'Ange gardien de cette femme, il faut que tu t'en ailles maintenant, nous te l'ordonnons !
J : Non! (d'une voix terrible).
E : Au nom de la sainte Patronne de cette femme, il faut que tu t'en ailles maintenant, Judas Iscariote !
J : Il faut que vous ameniez toutes les reliques sur «la planche». On ne m'oblige pas si facilement à m'en aller. Je suis le… (il pousse un cri terrible).
E : Au nom des cruelles souffrances de Notre Seigneur Jésus-Christ…!
J : Je ne veux pas m'en aller !
E : Il faut que tu t'en ailles, au nom… !
J : Je ne veux pas m'en aller, je ne veux pas m'en aller. Laissez-moi, laissez-moi ! (affreux hurlement).
E : Notre Dame de la Grande Victoire te l'ordonne !
J : Si je l'avais écoutée !
E : Nous t'ordonnons, au nom de la Sainte Vierge, de l'Église catholique… !
J : Ça ne sert à rien (grognement puissant d'une voix caverneuse).
E : Au nom de la Très Sainte Trinité… !


ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Jeu 3 Jan 2013 - 15:56

Quand un exorciste soutire des aveux de l'enfer: la suite!


Il y a un enfer

J : Si j'avais donc espéré ! C'est effroyable en enfer ! Si j'avais donc espéré (hurlement de désespoir à faire frémir) !
E : La Sainte Vierge t'ordonne de t'en aller, au nom du Crucifié, au nom du Précieux Sang !
J : Laissez-moi encore un petit moment dans cette femme !
E : Non, sors, au nom de tous les saints Apôtres, au nom… !
J : Je ne veux pas. Non, non ! (il hurle d'une voix haineuse)… mais ils vont bientôt venir (les Esprits infernaux) - (il crie à fendre l'âme).
E : Il faut que tu sortes maintenant, Judas Iscariote, au nom de Notre Dame du Mont Carmel ! Elle te commande de t'en aller en enfer, dans l'éternelle damnation.
J : (Cri prolongé, à fendre l'âme) Non, non… ! (il soupire d'une voix terrible et émet des sons désespérés).
E : Au nom des Sept Douleurs de Marie, au nom de la Très Sainte Trinité… va-t'en en enfer !
J : Mais je ne veux pas, ne veux pas ! (hurlement terrible).
E : Au nom de la Très Sainte Trinité, de l'Immaculée Conception de la Mère de Dieu, nous t'ordonnons de retourner chez Lucifer !
J : (d'une voix prolongée, gémissante) : Non ! (Avec un terrible hurlement de désespoir) : Non, non ! Ils ne veulent pas du tout de moi, en enfer.
(Soudain, Judas s'écrie avec désespoir : «Lucifer, au secours !»)
(Les prêtres disent un nouvel exorcisme et deux Litanies).
E : Au nom de la Très Sainte Trinité, nous t'ordonnons de t'en aller en enfer pour l'éternité !
J : 0 vous, Esprits infernaux, aidez-moi ! Aidez-moi pour que je ne sois pas obligé de m'en aller ! Dépêche-toi donc, Akabor ! Aidez-moi… Oh, oh, dépêchez-vous, dépêchez-vous ! (il gémit lamentablement).
E : Judas Iscariote, va-t'en, au nom… !
J : Lucifer, tu m'as envoyé, tu dois m'aider !
E : Nous prêtres, nous t'ordonnons, au nom de la Très Sainte Trinité, du Père…
J : (il crie avec désespoir) : Ils viennent… ils vont bientôt venir (Lucifer et ses aides). Savez-vous comme je les crains ? Le savez-vous?
E : Nous, prêtres de l'Église catholique, nous t'ordonnons, au nom de la Très Sainte Trinité, de la Sainte Croix, de l'Immaculée Vierge et Mère de Dieu Marie de Lourdes, de Notre Dame du Saint Rosaire de Fatima… va-t'en. Judas Iscariote !
(Là-dessus, les prêtres récitent trois fois : «Saint, saint, saint…» et le Gloria Patri. A ce moment, Judas, dans la bouche de la possédée, prend une voix masculine).
J : Non ! Oh (il gémit)… Si seulement nous pouvions la tuer sur-le-champ (la possédée). Nous voudrions la tuer. Il y a longtemps que nous avons décidé qu'il fallait la tuer.
E : Nous t'ordonnons de ne pas la tuer, au nom de la Très Sainte Trinité… Cède la place maintenant, cède la place, au nom de la Sainte Vierge, de tous les saints Anges et Archanges et spécialement de Saint Michel.
J : Non, Michel, tu ne dois pas… (il hurle comme une bête et pousse un terrible gémissement). Ils viennent…Ils viennent… Ils viennent… !
E : Au nom de la Très Sainte Trinité, crie ton nom, Judas Iscariote, et va-t'en !
J : Je… ils viennent ! Je… Judas Iscariote… Je… Judas Iscariote… Je… dois m'en aller, je dois m'en aller ! M'en aller, je dois… je dois, je dois, je dois ! Ils viennent… Ils sont là ! (il hurle et crie d'une voix terrible). Ils sont là, les Esprits mauvais ! (il pleure)… Lucifer, Lucifer !… Va-t'en, Lucifer, va-t'en, Lucifer !… J'ai peur de toi, va-t'en ! (il crie d'une voix effrayante).
E : Il faut maintenant que tu t'en ailles, Judas Iscariote, en ce moment, au nom… !
J : Il vient… Il vient !
E : Au nom de la Sainte Vierge, fuis pour toujours en enfer et ne reviens plus jamais !
J : Ils viennent… Ils sont là. Ils sont là… (Cri et gémissement terrible). Il faut que je m'en aille… Ils m'accueillent !
E : Va-t'en maintenant, au nom de la Très Sainte Trinité… et crie ton nom… !
J : Je l'ai déjà crié… Je, moi, Judas Iscariote, je dois… je… je dois m'en aller.
E : Au nom de Notre Dame du Saint Rosaire de Fatima, au nom de l'Immaculée de Lourdes, va-t'en ! Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, il faut maintenant que tu partes!
J : «Judas Iscariote !» (On entend quinze cris prolongés, effrayants, à fendre l'âme)… Non, non, non… Non, je ne voudrais pas m'en aller !
E : Nous te l'ordonnons, au nom de l'Église catholique, au nom de la Très Sainte Trinité… !


ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  Admin le Ven 4 Jan 2013 - 9:47

@ Gaëlle :

Félicitations !

10 sur 10 !

Mon ti\'Minou

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49473
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Ven 4 Jan 2013 - 12:46


L'enfer est plus terrible qu'on ne le croit, la suite

J : Oh, ce désespoir ! Cet affreux désespoir ! [4] C'est affreux ! Vous ne savez pas du tout comme l'enfer est cruel ! Vous ne savez pas du tout comme c'est horrible, là en bas ! Vous ne savez pas ce que c'est !
E : C'est de ta faute. Va-t'en, Judas Iscariote, au nom…!
J : (il hurle et soupire). J'ai un coin affreux ! Un coin affreux que j'ai, là en bas. Oh… oh ! Dites-le à tous, que j'ai un coin affreux!… Vivez honnêtement ! Vivez honnêtement !… C'est affreux !… Pour l'amour du Ciel, faites tout pour arriver au Ciel, même si vous deviez être torturés mille ans sur les instruments de supplice (il hurle).
Écoutez-moi, il faut que je dise encore ceci : Même si vous deviez rester mille ans sur les instruments de supplice, tenez bon, tenez bon!… L'enfer est horrible, il est horrible ! Personne ne sait comme l'enfer est horrible ! Il est beaucoup plus atroce que vous ne croyez… Il est épouvantable… C'est épouvantable ! (Toutes ces paroles, Judas les prononce d'une voix à faire frémir, saccadée, heurtée, d'un inexprimable désespoir)[5].
E : As-tu maintenant tout dit, au nom de Jésus ?
J : Je dois encore dire, j'aimerais mieux ne pas dire : Il y a tant de gens… qui ne croient plus à l'enfer… mais… mais… (menaçant)… il est là ! Il y a un enfer, il est affreux !
E : Oui, il y a un enfer. Dis seulement la vérité, au nom… !
J : Oh… il est là, l'enfer… ! Il est effroyable… ! Il faudra bientôt que je m'en aille, mais il faut que je dise encore ceci (il hurle et gémit comme une bête).
E : Mais maintenant, il faut que tu t'en ailles, au nom… ! Sors de cette femme !
J : L'enfer est beaucoup plus effroyable qu'on ne croit… ! L'enfer est beaucoup plus effroyable qu'on ne croit… ! (il crie à nous crever le tympan).
E : Parle, au nom… !
J : (il hurle et gémit) Oh !… si je pouvais retourner… si je pouvais retourner !… Oh… Oh ! (Cri inexprimable).
E : Sors d'elle, sors d'elle, au nom… !
J : Oh ! Je ne voudrais pas aller là en bas. Ayez pitié… Laissez-moi encore dans cette femme !
E : Non! Au nom.., nous te l'ordonnons, sors de cette femme !
J : Laissez-moi encore dans cette femme. Laissez-moi encore dans cette femme !
E : Non, non! Au nom.., va-t'en !
J : (il soupire). J'étais mieux en elle. Elle était obligée d'endurer mon désespoir, en grande partie. Laissez-moi encore dans cette femme… C'est affreux pour moi. C'est affreux pour moi en enfer (il soupire d'une voix haletante). Oh, laissez-moi donc encore dans cette femme !
E : Non, au nom… !
J. : Pourtant, elle peut encore m'endurer (avec un immense désespoir). Elle va bien pouvoir encore m'avoir.
E : Sors d'elle, au nom… !
J : Qu'est-ce que vous croyez !… En bas, c'est beaucoup plus affreux ! En bas, c'est beaucoup plus affreux !… Oh ! Oh ! (il hurle). Mais dites cela ; dites cela à toute la jeunesse, à tous les hérétiques, absolument à tous : Il y a un enfer ! (d'une voix perçante, à faire frémir). Oh ! (il crie). Il est «foutrement» terrible. Il est «foutrement» terrible ! (Si j'avais écouté la Sainte Vierge et si je ne m'étais pas passé la corde autour du cou ! Si j'avais espéré ! Si j'avais espéré ! (d'une voix désespérée)… Mais ils disent tous cela, ces hommes damnés, ils disent tous cela, quand ils viennent chez nous. Mais alors, il est trop tard. Ils n'y croient pas, jusqu'à ce qu'il soit trop tard.
E : Il faut que tu t'en ailles, au nom de la Très Sainte Trinité, au nom de tous les saints Anges et Archanges et de l'Archange Saint Michel !
J : Et Michel, il est terrible pour nous. Michel est terrible ! (il hurle d'une voix haineuse).
E : Va-t'en, au nom du Saint Curé d'Ars, au nom de tous les saints exorcistes et au nom de l'Église catholique !
J : (il crie) Ju-das Is-ca-ri-o-te ! Il faut que je parte ! (dans un rugissement terrible).
E : Maintenant, il faut que tu t'en ailles, Judas Iscariote, au nom de la Très Sainte Trinité, il faut que tu t'en ailles en enfer pour l'éternité, que tu retournes dans la damnation !
J : Ils viennent, ils viennent (il gémit et pleure désespérément). Ils sont là… Adieu, adieu, heureux hommes… heureux ! Je m'en vais… Parce que je suis obligé… parce que je suis obligé (il pleure et rugit à fendre l'âme).
E : Nous' t'ordonnons au nom de la Très Sainte Trinité, du Père, du Fils et du Saint Esprit, Amen. Au nom de l'Archange Saint Michel, va-t'en maintenant ! Crie ton nom et va-t'en en enfer !
J : (il rugit de désespoir comme un lion): Je… je pars… ! Ju-das Is-ca-ri-o-te !
E : Sors maintenant et va en enfer, au nom de l'Archange Saint Michel et au nom de la Sainte Vierge, au nom… !
(Il pousse toujours des cris perçants, bouleversants de désespoir). (Soudain, il montre du doigt vers le haut et dit : «Elle m'accorde encore un court délai. Sa mission (de la possédée) n'est pas encore accomplie».
ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Sam 5 Jan 2013 - 8:38

Quand un exorciste soutire des aveux de l'enfer:la suite!
17 août 1975 (Judas Iscariote)
E = Exorciste
J = Judas Iscariote, démon humain
État de l’Église aujourd’hui
E : Quand dois-tu t'en aller ? Parle, Judas Iscariote! Parle maintenant, au nom de la Très Sainte Trinité, du Père, du Fils et du Saint-Esprit !
J : J'étais Apôtre (d'une voix sombre, rauque, comme une voix d'homme).
E : Continue, au nom de Jésus !
J : J'ai été un traître.
E : Continue… nous le savons cela… au nom de Jésus !
J : Aujourd'hui, il y a aussi des traîtres parmi les évêques, avec cette seule différence que moi, j'ai trahi ouvertement, et eux peuvent se camoufler.
E : Est-ce la vérité, au nom… !
J : Oui !
E : Tu ne mens pas ? Au nom… !
J : Non. Crois-tu que je dise ceci de bon gré ?
E : As-tu été obligé de dire cela, au nom… ? Dis la vérité!
J : Oui.
E : Au nom de qui ?
J : Au nom maudit, celui de la… (il montre en haut). Hélas !
E : Quand vas-tu t'en aller ? Au nom de la Très Sainte Trinité, dis la vérité !
J : J'ai encore des choses à dire.
E : Alors, dis maintenant ce que tu dois dire, tout ce que tu dois dire, au nom de Jésus !
J : Parmi les évêques d'aujourd'hui, il y en a qui ne sont pas moins traîtres que moi[6], s'ils ne le sont pas…
E : Pas tous. Dis la vérité, au nom… !
J : Pas tous, mais beaucoup. On tombe plus facilement dans leurs filets que dans le mien.
E : Continue, Judas Iscariote, de dire ce que tu dois dire, au nom du Ciel, au nom de la Très Sainte Trinité… !
Tous les évêques ne suivent pas la voie droite. A ceux-là, il ne faut pas obéir.
J : Je dois dire qu'aujourd'hui beaucoup d'évêques ne sont plus sur le bon chemin, et à ceux-là il ne faut plus obéir. L'obéissance a une grande importance. Même au Ciel, l'obéissance est écrite en grosses lettres. Mais maintenant, c'est le temps des loups hurlants.
E : Continue, Judas Iscariote, au nom de l'Immaculée Conception, au nom… ! Tu n'as pas le droit de mentir, au nom… !
J : Aucun agneau ne se jette dans la gueule du loup. On ne peut pas obéir aux loups.
E : Au nom de Jésus, continue, continue, au nom.., au nom des Saints dont les reliques sont posées sur ton front, qui n'ont pas été des traîtres, continue !
J : Tout homme s'enfuit quand le loup arrive. Maintenant, c'est le temps des loups, hélas ! Beaucoup d'évêques sont devenus des loups ravisseurs[7] qui ne savent plus ce qu'ils disent ; et ceux-là, il ne faut pas leur obéir[8]. Là, même au Ciel, on ne réclame plus l'obéissance.
E : Continue, Judas Iscariote, au nom de la Sainte Vierge !
J : On ne peut se référer qu'au Pape.
E : Continue maintenant, au nom de Jésus !
J : Celui-ci (le Pape) ne peut pas produire ses documents, car ils sont démentis et falsifiés.
E : Continue, au nom… !
J : Il faut prier tous les jours le Saint-Esprit, sinon on tombe dans la fosse, autrement dit dans la gueule du loup.
E : Continue, Judas Iscariote, au nom de Jésus ! Qu'as-tu encore à dire en ce qui concerne le Pape ? Dis ce que tu as à dire de la part du Ciel ! Nous ne voulons pas en savoir davantage, rien que ce que veut dire le Ciel !
J : Crois-tu que je dise autre chose ? Crois-tu que je voulais dire cela ?
.

ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Sam 5 Jan 2013 - 8:41

Quand un exorciste soutire des aveux de l'enfer:la suite!

La Passion du Christ

B : Nous n'avons pas beaucoup regardé, nous ne voulions pas du tout voir cela. Nous voltigions autour comme des flèches et nous nous sommes blessés mutuellement de colère et de rage (il crie). Naturellement, nous savions ce qui se passait. Nous en savons naturellement encore davantage. Mais à celle-là, à cette Emmerich, cela a été montré d'une manière positive. Elle a vu, par exemple, que Notre Seigneur Jésus-Christ au Jardin des Oliviers a souffert beaucoup plus terriblement qu'on ne peut seulement se l'imaginer.
Déjà pendant sa vie, il a souvent sué du sang d'angoisse. Nous, démons, l'avons terriblement persécuté au Jardin des Oliviers. Il a vu notre foule affreuse arriver sur lui. Nous avions la forme des péchés que les hommes devaient commettre plus tard. Par la vue de cette horreur, nous voulions ôter au Fils de Dieu le courage de supporter cette Passion.
Il vit une horreur immonde, qui lui fit sortir des pores la sueur de sang. Il pensait, devant cette obscurité et cette horreur monstrueuses, que sa Passion, qui n'était jamais que celle d'un homme - il était aussi Dieu, bien entendu, mais à ce moment-là, il ne se sentait plus qu'homme[16] ne suffirait plus à effacer et expier un péché si énorme.
Il voulait se retirer, il frissonnait sous la violence de la souffrance. Mais alors vint l'Ange avec le calice qui devait le fortifier. Mais en réalité, ce calice, ce n'était que l'acceptation de cette souffrance. En buvant ce calice, il confirmait qu'il acceptait la Passion (il soupire) et qu'il boirait tout le calice jusqu'au fond (il gémit). Grâce à cela, vous autres, damnées ordures, vous verrez un jour le Ciel qui nous est fermé (furieux).
Plus tard, le Christ fut encore haché. A la flagellation, il fut lacéré et déchiré jusqu'à l'os. Quand il fut crucifié, il n'avait même plus la moitié de ses cheveux. Ils lui furent presque tous arrachés, mais c'était bien fait pour lui.
Il avait le type très fin, et des pieds de voyageur. A force de marcher à pied, il avait la peau dure et des callosités. Les mains étaient très fines, bien trop fines pour porter cette horrible croix (il crie).
Si nous avions goûté de son Sang répandu, si nous pouvions seulement encore en goûter un millième, alors, nous aussi, nous L'adorerions jusque dans toute l'éternité (il pleure). Mais il ne nous le permet plus. Pour nous, il est trop tard (il soupire).
Alors, sur la croix, quand il était suspendu à la croix, il a fait cela pour vous. Qu'il ait fait cela pour les hommes, cela déchaîne la fureur de l'enfer. Quand il était suspendu à la croix, il était comme un ver, comme l'a déjà dit Akabor ; il n'était plus un homme… pour vous. Pourquoi a-t-il fait cela pour vous ? Pour nous, il n'aurait plus fait cela (il gémit à fendre l'âme). Un ver, et non plus un homme, qu'il était, écrasé par tous (il pleure) !
C'était comme s'il s'était chargé du péché de toute l'humanité ; il lui semblait qu'il était le plus grand des criminels. Il lui semblait qu'il était abandonné et repoussé par Dieu le Père ; ses bourreaux l'avaient lardé de coups, haché, flagellé et laissé étendu dans son sang (il grogne). Qu'il ait fait cela pour vous ! Pourquoi n'avons-nous pas pu empêcher cela ? (il pleure).
Si le Seigneur lui-même a tant fait pour vous, combien ne devriez-vous pas réparer les uns pour les autres, pour empêcher d'autres hommes de venir en enfer ? Lui, qui était Dieu et n'avait aucun péché, s'il a accompli quelque chose de si démesuré, quelque chose que jamais aucun homme n'accomplira, s'il a pris sur lui de si atroces tortures, alors vous devriez passer toute votre vie comme sous la hache du martyre. Ce ne serait pas trop pour vous, vous ne l'auriez que mérité. Mais les hommes ne comprennent pas cela. Ils se figurent qu'ils doivent avoir la vie belle, même si leur Maître a marché devant eux avec la croix et le bon exemple, et a enduré une si affreuse torture d'enfer.
C'était une torture d'enfer, ce qu'il a enduré, mais pas longtemps. Nous-mêmes, nous l'admirons, nous l'admirons dans notre rage d'avoir fait cela pour vous. Nous n'aurions jamais pensé qu’Il subirait quelque chose de si grave pour de telles ordures. Nous l'avons bien deviné, mais qu'il le ferait dans une telle mesure, nous ne l'aurions jamais imaginé.
Avec tout cela, je dois dire qu'il faut proclamer en chaire qu'on doit, spécialement pendant le Carême, faire pénitence avec le Christ, le Seigneur Jésus. Il a jeûné quarante jours, comme jamais aucun homme n'a jeûné… lui aussi a été tenaillé par la faim…
E : Au nom de la Très Sainte Trinité, sur l'ordre de la Bienheureuse Vierge Immaculée et Mère de Dieu, Marie, continue de dire la vérité, dis ce que la Sainte Vierge veut nous dire, au nom des saints Archanges Michel, Raphaël et Gabriel, de tous les Chœurs des Anges et de tous les Saints du Ciel !


ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  Admin le Sam 5 Jan 2013 - 12:37

@ Gaëlle :

Merci pour ce Récit de la Passion de Jésus, Notre Seigneur et Sauveur !

L'Administrateur

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com/
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 49473
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 119
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine Empty Re: Aveux de l'Enfer,Avertissements de l'Au-delà à l'Eglise contemporaine

Message  ToutPourJésus le Dim 6 Jan 2013 - 6:48


Quand un exorciste soutire des aveux de l'enfer:la suite!

La Croix et le Saint Sacrifice de la Messe ouvrent le Ciel
B :… Il s'est préparé pendant quarante jours à sa vie publique, et aussi à son grand Sacrifice. Il savait que ce serait un sacrifice vaste comme le monde, d'une efficacité universelle, que lui, Dieu, devrait offrir au Tout-Puissant pour la réparation de la coulpe du péché, afin que vous puissiez parvenir à la vision éternelle de Dieu.
Sans cela, vous auriez au mieux vu le paradis, rien d'autre, à supposer encore que vous l'eussiez vu. Il serait aussi arrivé beaucoup plus d'hommes en enfer, parce qu'ils n'auraient pas eu part aux grâces qu'apportait le Saint Sacrifice de la Messe. Des grâces incalculables découlent du Sacrifice non sanglant de la croix, à l'offrande duquel le Sang du Christ coule à nouveau.
Nous, là en bas (il montre en bas), nous haïssons ce Sacrifice de la Messe, qui est célébré tous les jours dans beaucoup d'églises. Il est vrai qu'il n'est plus célébré convenablement dans beaucoup de maisons de Dieu. Jadis, c'était fou pour nous, quand on célébrait le véritable, l'ancien sacrifice de la Messe. Effectivement, c'est de nouveau le sacrifice du Christ sur la croix, qui efface les péchés et procure des grâces merveilleuses pour le salut des âmes, lesquelles, sans cela, se perdraient par milliers et viendraient chez nous.
Je dois encore dire ceci: c'est que vous me forcez (il soupire). Je ne dis rien, je ne veux plus parler.
E : Au nom de la Très Sainte Trinité, de la Très Sainte Vierge et Mère de Dieu, Marie, de l'Immaculée Conception, au nom de l'Archange Saint Michel et de tous les Saints Archanges, au nom de Saint Joseph, Patron de l'Église, et au nom de Catherine Emmerich, dis la vérité, dis ce que la Sainte Vierge te charge de dire !
B : Je ne veux pas le dire. Je n'ai plus le droit de parler. Si je dois parler, alors il faut que vous disiez encore un petit exorcisme[17]. Lucifer est en fureur. Il voudrait m'étrangler; je ne devrais pas dire cela. Si je parle encore, il va me prendre au collet quand j'arriverai en bas.
E : (Après la récitation de l'exorcisme) : Sur l'ordre de la Sainte Vierge, Lucifer n'a pas le droit de faire cela, parce que tu as parlé pour l'Église. Il n'a pas le droit de te faire encore du mal !
B : J'étais un grand ange, j'étais le deuxième en grandeur. C'est pourquoi Lucifer se met en fureur et il dit : «Puisque tu es si grand, tu devrais savoir que tu ne dois pas dire des âneries comme ça. Tu devrais avoir plus de plomb dans la tête !» Voilà ce qu'il va dire (il claque violemment des dents).
Elle (il montre en haut) m'a ordonné de parler parce que j'étais déjà présent à la chute des Anges. J'étais le deuxième en dignité, c'est pourquoi c'est moi qu'elle force à parler de cette «saloperie». Elle a toujours le pouvoir de nous régenter là en bas (il grogne avec véhémence)...
ToutPourJésus
ToutPourJésus
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 12665
Date d'inscription : 13/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum