Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde. - Page 46
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Page 46 sur 47 Précédent  1 ... 24 ... 45, 46, 47  Suivant

Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Jeu 5 Juil 2018 - 13:11

Somalie: 17 morts dans des affrontements
Par Le Figaro.fr avec Reuters Mis à jour le 05/07/2018 à 15:31 Publié le 05/07/2018 à 15:29
Des combats entre islamistes du mouvement Al Chabaab et des miliciens tribaux ont fait au moins 17 morts depuis hier dans le secteur de Harardhere, dans le centre de la Somalie, rapportent aujourd'hui des habitants.

» LIRE AUSSI - Somalie : au moins 358 morts après un attentat d'une ampleur sans précédent

Al Chabaab contrôle le secteur de Harardhere mais des affrontements opposent régulièrement le groupe islamiste à des milices locales. Selon la radio somalienne, les derniers combats ont été provoqués par la volonté d'Al Chabaab d'enrôler dans ses rangs des jeunes de la région.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mer 11 Juil 2018 - 12:13

Pakistan: 20 morts dans un attentat-suicide
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 11/07/2018 à 08:15 Publié le 11/07/2018 à 08:12
Au moins 20 personnes, dont un influent homme politique local, ont été tuées dans cette nuit lors d'un attentat contre une réunion électorale revendiqué par les talibans, selon un nouveau bilan aujourd'hui. L'attentat, qui s'est produit dans la ville de Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, est le plus meurtrier dans le pays depuis le début de la campagne électorale pour les législatives prévues le 25 juillet.

Il a été perpétré lors d'une réunion du Awami National Party (ANP), formation qui a déjà été la cible d'insurgés islamistes pour avoir manifesté son opposition à des groupes comme les talibans. "Le bilan est passé à 20 morts et 63 blessés, dont 35 se trouvent toujours dans deux hôpitaux de Peshawar", a déclaré mercredi à l'AFP le chef de la police de la ville, Qazi Jameel. Ce nouveau bilan a été confirmé par un responsable de l'hôpital de Peshawar, Zulfiqar Babakhel. Selon le chef de l'équipe de déminage, Shafqat Malik, le kamikaze, âgé d'environ 16 ans, portait sur lui 8 kg d'explosifs et 3 kg de plombs et billes. "D'après les premiers éléments de l'enquête, c'était une attaque-suicide dont Haroon Bilour était la cible", a indiqué à l'AFP Shafqat Malik, un responsable de la police en faisant référence à un des candidats de l'ANP aux élections.

Un autre haut responsable de la police, Kaukab Farooqi, a confirmé que Haroon Bilour avait été tué dans cette attaque. Selon la police l'explosion est survenue au moment où l'homme politique s'apprêtait à s'adresser à quelque 200 partisans. Mohammad Khorasani, un porte-parole du groupe Tehreek-e-Taliban Pakistan (TTP), les talibans pakistanais, a revendiqué l'attaque, précisant que les insurgés avaient "déjà déclaré la guerre" à l'ANP et appelant le public à s'en tenir éloigné sous peine d'être "responsable de sa propre perte".

Haroon Bilour, avocat de profession, appartenait à une influente famille politique de la province de Khyber-Pakhtunkhwa dont Peshawar est la capitale. Son père, Bashir Bilour, également un homme politique connu, avait été tué dans un attentat-suicide en 2012. Des avocats de Peshawar ont annoncé une grève pour protester et faire le deuil de leur collègue. Des commerçants locaux ont également annoncé une grève. La veille, un porte-parole de l'armée pakistanaise avait indiqué que des menaces planaient sur la campagne pour les législatives du 25 juillet et que plus de 370.000 hommes seraient déployés le jour du vote.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Ven 13 Juil 2018 - 11:21

Une frappe aérienne dans l'est de la Syrie fait au moins 54 morts
Par Le Figaro.fr avec Reuters Mis à jour le 13/07/2018 à 13:42 Publié le 13/07/2018 à 08:22
Une frappe aérienne visant une zone de l'est de la Syrie, à quelques kilomètres de la frontière avec l'Irak, a fait 54 victimes, dont 28 civils et des militants du groupe Etat islamique (EI), a déclaré aujourd'hui l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). La plupart des civils morts étaient irakiens, a dit par téléphone Rami Abdulrahman, directeur de l'OSDH, ajoutant que la frappe avait vraisemblablement été menée par la coalition internationale sous commandement des Etats-Unis combattant l'Etat islamique ou par des forces irakiennes agissant de concert avec elle.

Plus tôt dans la matinée, l'agence de presse publique syrienne SANA et le journal al-Watan, en faveur du régime du président Bachar al Assad, avaient rapporté que la coalition était responsable de la frappe. Personne de la coalition n'était joignable dans l'immédiat.
La coalition lutte pour venir à bout des derniers vestiges de l'Etat islamique en soutien aux Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance arabo-kurde.

Nicaragua: quatre policiers et un manifestant tués
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 13/07/2018 à 06:55 Publié le 13/07/2018 à 06:52
Quatre policiers et un manifestant ont été tués jeudi lors de heurts à Morrito, dans le sud-est du Nicaragua, pays où les violences ont fait plus de 260 morts en trois mois de manifestations contre le président Daniel Ortega, a-t-on appris de source humanitaire.

"Cinq personnes ont été tuées dans des affrontements à Morrito, dont quatre policiers et un manifestant", a dit à l'AFP sans fournir davantage de détails, Vilma Nunez, la présidente du Centre nicaraguayen des droits de l'homme (Cenidh).

Selon des informations préliminaires, les incidents se sont produits lorsque des manifestants ont marché à proximité d'un commissariat de police.

La dirigeante d'un mouvement de la société civile, Francisca Ramirez, a affirmé que les manifestants ont été "attaqués par des paramilitaires" et que certains d'entre eux, qui étaient armés, ont riposté par des tirs.

La police n'a pas pour l'instant commenté ces incidents, mais auparavant, à plusieurs reprises, elle a accusé les manifestants anti-Ortega d'appartenir à des "gangs criminels" auteurs de meurtres, de vols et d'enlèvements.

Morrito, une localité de 6.000 habitants, se trouve dans une région agricole où généralement les paysans sont armés pour protéger leurs terres.

LIRE AUSSI - Le Nicaragua s'enfonce dans la violence

Les manifestations au Nicaragua ont éclaté le 18 avril contre une réforme du système des retraites, abandonnée par le pouvoir, mais elles se sont poursuivies pour réclamer le départ du président Ortega, au pouvoir depuis 2007 et pour la troisième période consécutive. Ce dernier est accusé d'avoir instauré une dictature avec son épouse et vice-présidente, Rosario Murillo.

Daniel Ortega a accusé les manifestants de fomenter un "coup d'Etat".
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 15 Juil 2018 - 3:38

Nicaragua: nuit de terreur pour les étudiants assiégés dans une Eglise
AFP
Modifié le 15/07/2018 à 09:33 - Publié le 15/07/2018 à 07:33 | AFP
ABONNEZ-VOUS
Nicaragua: nuit de terreur pour les étudiants assiégés dans une EgliseNicaragua: nuit de terreur pour les étudiants assiégés dans une Eglise ©️ AFP / INTI OCON
"Les balles sifflaient au-dessus de nos têtes", raconte, visage couvert, un des 200 étudiants rescapés d'une attaque des forces progouvernementales contre une église de Managua, qui a fait deux morts samedi, dans un nouvel épisode des violences qui secouent le Nicaragua depuis trois mois.

Après le début de l'attaque menée par des paramilitaires vendredi vers midi, les étudiants, d'abord retranchés au sein de l'Université nationale autonome du Nicaragua (UNAN), la principale du pays, ont vécu près de 20 heures de terreur dans l'église de la Divine Miséricorde, où ils avaient trouvé refuge, à l'est de la capitale.

Les paramilitaires, visages masqués, "nous ont attaqués sans pitié, et ont essayé par deux fois de brûler l'église alors que nous étions à l'intérieur", détaille à l'AFP le jeune homme, qui par précaution préfère être appelé "el Negro" ("le Noir").

L'opération, menée avec des armes de guerre, a fait deux morts et 14 blessés, selon le cardinal de Managua, Mgr Leopoldo Brenes, qui a mené la mission d'évacuation des étudiants assiégés.

"Ils n'ont pas respecté l'église, ni l'image de la Vierge ni celle du Christ, ils ont tout détruit, les murs sont criblés" de balles, a ajouté l'étudiant.

Les étudiants ont finalement bravé les tirs à l'aube, samedi: "Nous sommes sortis pour éteindre le feu qui embrasait l'église, avec tout le monde à l'intérieur", a déclaré le jeune homme, attendant avec impatience de retrouver sa mère, qu'il n'a plus vue depuis deux mois.

"Beaucoup d'impuissance"
Auparavant, à l'université, il a ressenti avec ses camarades le souffle de l'explosion d'une grenade qui a démoli la porte d'entrée, ouvrant le passage aux paramilitaires qui les ont délogés.

Malgré les moments d'extrême tension, "je n'ai pas eu peur, mais j'ai ressenti beaucoup d'impuissance parce qu'ils nous attaquaient avec des fusils d'assaut AK47, des (fusils de sniper) Dragunov et des grenades; nous n'avions que des mortiers artisanaux et des barricades", raconte un autre étudiant.

"Ils ont tué Gerald Velázquez d'un tir à la tête, nous ne pouvions rien faire et nous l'avons perdu", a déclaré, atterré, ce jeune homme de 22 ans, préférant rester anonyme, et déterminé à continuer la lutte pour que le président Daniel Ortega quitte le pouvoir.

Les étudiants sont le fer de lance d'un mouvement massif de protestation déclenché le 18 avril contre le président Ortega, 72 ans, arrivé à la tête du Nicaragua en 2007, après l'avoir déjà dirigé de 1979 à 1990.

Il est accusé d'avoir mis en place avec son épouse Rosario Murillo, vice-présidente, une "dictature" marquée par la corruption et le népotisme, et d'avoir violemment réprimé les manifestations des opposants réclamant son départ, ou des élections anticipées.

"Ils nous ont coupé l'électricité, et ils ont commencé à nous tirer dans la tête (...) J'ai vu tomber un de mes camarades de classe (Velázquez). Comme il faisait nuit, nous avons appris seulement au matin qu'un autre camarade avait trouvé la mort", raconte un autre étudiant, titubant, jambe bandée.

Avant le siège mené par la police et les groupes pro-gouvernementaux, l'UNAN constituait le dernier bastion de la révolte estudiantine, les jeunes manifestants ayant décidé de quitter les locaux de l'Université Polytechnique (UPOLI).

"J'étais à l'UPOLI, mais après avoir quitté les lieux, je ne savais pas où aller. J'ai vu mourir de nombreux camarades à mes côtés, je ne peux pas rester les bras croisés", déclare un étudiant ingénieur, disant s'appeler Geyko et être âgé de 24 ans.

Applaudis à la sortie
Grâce à l'intervention du clergé, les étudiants ont finalement réussi à sortir de l'église assiégée samedi matin. Devant l'édifice, se trouvaient le cardinal Brenes et des membres de la Commission interaméricaine des Droits de l'Homme (CIDH) et du Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme.

Deux bus plein d'étudiants, accompagnés d'ambulances de la Croix-Rouge transportant les blessés, ont fait leur entrée dans les jardins de la cathédrale de Managua, accueillis par la clameur de centaines de familles et amis, applaudissant en larmes.

Au milieu des cris de soutien de la foule, le père de Gerald Velázquez, l'un des étudiants abattus, est arrivé à la cathédrale pour récupérer le cadavre de son fils.

Au total, plus de 270 personnes ont trouvé la mort et quelque 2.000 ont été blessées dans les violences qui secouent le Nicaragua depuis trois mois, selon la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH).

15/07/2018 09:32:17 - Managua (AFP) - ©️ 2018 AFP
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 29 Juil 2018 - 9:34

Nicaragua : 100 jours de répression et près de 500 morts
REPORTAGE. Malgré la peur, les étudiants nicaraguayens sont décidés à continuer de se battre pour que le président Daniel Ortega s'en aille, « mort ou vif ». De notre envoyée spéciale à Managua, Claire Meynial
Publié le 29/07/2018 à 15:30 | Le Point.fr
Des opposants participent a une manifestation contre le president du Nicaragua, Daniel Ortega, et sa femme Rosario Murillo, vice-presidente, le 28 juillet 2018 a Leon, au Nicaragua.
Des opposants participent à une manifestation contre le président du Nicaragua, Daniel Ortega, et sa femme Rosario Murillo, vice-présidente, le 28 juillet 2018 à Leon, au Nicaragua.

©️ MARVIN RECINOS / AFP
ABONNEZ-VOUS
Miriam del Socorro Alemán a le visage ridé comme une pomme et un sourire aussi généreux que troué. Elle a teinté ses cheveux en roux, ils doivent être blancs.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Dim 5 Aoû 2018 - 6:49

Égypte : 52 djihadistes tués dans le Sinaï
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 05/08/2018 à 12:26 Publié le 05/08/2018 à 12:25
L'armée égyptienne a annoncé dimanche avoir tué 52 djihadistes au cours des derniers jours dans la péninsule du Sinaï, où elle mène une vaste opération contre la branche locale de Daech.

Plus de 200 jihadistes et une trentaine de soldats sont morts depuis le lancement le 9 février de l'opération baptisée "Sinaï 2018", selon des chiffres officiels.

Les organisations de défense des droits de l'homme ont dénoncé à plusieurs reprises les conséquences sur les populations civiles de la campagne menée par l'armée. Les militaires ont toutefois organisé en juillet une visite pour montrer aux médias étrangers que la vie reprend doucement son cours dans le chef-lieu du Nord-Sinaï, la ville d'Al-Arich.


Afghanistan : 3 soldats de l'Otan tués dans une attaque suicide
Par Le Figaro.fr avec Reuters Mis à jour le 05/08/2018 à 10:22 Publié le 05/08/2018 à 10:22
Un kamikaze a tué trois soldats des forces de l'Otan dimanche dans l'est de l'Afghanistan, a annoncé la mission "Resolute Support" de l'alliance atlantique.

Un soldat de l'Otan, américain, et deux militaires afghans ont été blessés dans l'explosion des charges du kamikaze, ajoute la mission.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Ven 10 Aoû 2018 - 13:50

Gaza: deux Palestiniens tués par des tirs de soldats israéliens
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 10/08/2018 à 19:22 Publié le 10/08/2018 à 19:16
Deux Palestiniens, dont un secouriste, ont été tués par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza ce vendredi, lors de manifestations et de heurts à la frontière, a indiqué le ministère gazaoui de la Santé.

Des Palestiniens rassemblés autour d'un immeuble bombardé par un avion Israélien, dans la bande de Gaza, le 09/08/2018
» LIRE AUSSI - Gaza : cessez-le-feu entre Israël et le Hamas après 24h d'embrasement

Le secouriste, Abdallah al-Qatati, âgé d'une vingtaine d'années, a été atteint à la poitrine à l'est de Rafah (sud de la bande de Gaza), alors qu'une trêve est intervenue hier entre Israël et les islamistes du Hamas qui dirigent l'enclave palestinienne sous blocus, après un sévère accès de fièvre. Le deuxième Palestinien tué, Ali Al Aloul, 55 ans, est mort dans le même secteur que le secouriste
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mar 14 Aoû 2018 - 8:22

Irak: trois morts dans une explosion à Bagdad
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 14/08/2018 à 12:14 Publié le 14/08/2018 à 12:09
Trois personnes ont été tuées aujourd'hui dans une explosion sur un marché du quartier chiite de Sadr City à Bagdad, où les autorités lancent régulièrement des raids pour saisir des armes illégales, souvent vendues en plein air près de ce marché très fréquenté.

"Trois personnes ont été tuées et quatre autres blessées dans une explosion dans un marché couvert près du souk Mreydi à Sadr City", a indiqué le commandement des opérations militaires de la capitale irakienne dans un communiqué.

Burkina: 6 morts dont 5 gendarmes dans une «attaque terroriste»

Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 14/08/2018 à 11:50 Publié le 14/08/2018 à 11:46
Six personnes dont cinq gendarmes ont été tuées samedi dans l'est du Burkina Faso dans une "attaque terroriste", selon le ministère de la Défense burkinabè.

Quatre gendarmes et un civil ont été tués par l'explosion d'une mine qui a fait sauter leur véhicule, à 100 km de Fada N'Gourma, chef lieu de la région de l'Est. Un autre gendarme a ensuite été tué dans une fusillade avec les assaillants, selon un communiqué du ministère dont l'AFP a eu connaissance hier soir.

"Une équipe de la gendarmerie nationale, chargée d'assurer la sécurité du site minier de Boungou, de retour d'une mission d'escorte, a été victime d'une attaque terroriste. Le véhicule de tête a sauté sur une mine. Le reste du convoi a a essuyé des tirs nourris", explique le communiqué.

Le Burkina Faso est confronté depuis trois ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières. D'abord concentrées dans le nord du pays, ces attaques se sont ensuite étendues à d'autres régions dont celle de l'Est, frontalière du Togo et du Bénin.

Ces derniers mois, plusieurs centaines de personnes ont été interpellées et des engins explosifs neutralisés au cours d'opérations de ratissage dans les régions de l'est et du nord.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mer 15 Aoû 2018 - 10:25

Afghanistan: 25 morts dans un attentat suicide à Kaboul
Par Le Figaro.fr avec AFP Mis à jour le 15/08/2018 à 15:22 Publié le 15/08/2018 à 14:46
Au moins 25 personnes ont été tuées aujourd'hui lorsqu'un kamikaze a fait exploser sa charge dans un centre éducatif dans un quartier chiite de l'ouest de Kaboul, ont indiqué des responsables. Les porte-paroles des ministères de l'Intérieur et de la Santé ont tous deux confirmé ce nouveau bilan, ajoutant qu'au moins 35 personnes avaient été blessées. Le précédent bilan faisait état de neuf morts.

"Nous pouvons confirmer que l'attaque a été causée par un kamikaze à pied. Il s'est fait sauter à l'intérieur du centre éducatif", a déclaré un porte-parole de la police, Hashmat Stanikzai. L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat. Le groupe Etat islamique a revendiqué de nombreux attentats sanglants dans la capitale et dans l'Est du pays ces derniers mois.

Cette explosion intervient alors que les forces afghanes viennent tout juste de repousser une attaque talibane contre la ville stratégique de Ghazni, à deux heures de route de Kaboul. L'opération, initiée jeudi soir a fait de nombreuses victimes. Il s'agit de la plus grande offensive talibane depuis un cessez-le-feu inédit de trois jours observé en juin, qui avait relancé les espoirs de paix après quelque 17 ans de guerre.

Les insurgés sont sous pression depuis des mois pour accepter de commencer des négociations de paix avec le gouvernement afghan, et les analystes estiment que de telles batailles visent à les placer en position de force au moment de les entamer.
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Très peu de parties du monde seront préservées des guerres et des rumeurs de discorde.

Message  antoine le Mar 21 Aoû 2018 - 1:33

Brésil: 13 morts, dont deux soldats, dans des opérations des forces de sécurité à Rio
AFP
Modifié le 21/08/2018 à 07:23 - Publié le 20/08/2018 à 20:32 | AFP
ABONNEZ-VOUS
Brésil: 13 morts, dont deux soldats, dans des opérations des forces de sécurité à RioBrésil: 13 morts, dont deux soldats, dans des opérations des forces de sécurité à Rio ©️ AFP / CARL DE SOUZA
Au moins 11 membres présumés de gangs de trafiquants de drogue et deux militaires ont été tués lundi dans des favelas et une banlieue de Rio au cours d'opérations d'envergure des forces de sécurité brésiliennes dans lesquelles l'armée a joué un rôle majeur.

Le commandement militaire chargé de la sécurité a fait état d'un bilan de cinq morts - après avoir dans un premier temps donné le chiffre de huit - pendant une intervention des soldats dans un complexe de favelas. L'agence de presse officielle Agencia Brasil a de son côté signalé que six autres membres de gangs présumés avaient perdu la vie dans des affrontements avec des policiers à Niteroi, une ville située en face de Rio.

Un soldat est décédé "de blessures infligées par des armes à feu", a ajouté le commandement, le premier mort dans les rangs de l'armée depuis qu'elle a été chargée des opérations de sécurité à Rio, en février.

A la tombée de la nuit, le commandement a rendu compte de la "mort d'un autre soldat de l'armée à la suite d'une autre confrontation au complexe de Penha", évoquant l'opération réalisée dans les favelas d'Alemao et de Penha, dans la violente Zone Nord de Rio.

Quelque 4.200 soldats, soutenus par des véhicules blindés et des avions, ont pénétré dans le complexe de favelas, des zones d'habitat très défavorisées contrôlées par des trafiquants de drogue lourdement armés.

Seuls 70 policiers ont été impliqués, une nouveauté dans les opérations coup de poing de ces derniers mois à Rio, où la police avait été à la manoeuvre.

Selon la police, quelque 430 kilos de drogue ont été saisis dans le complexe de Mare, également visé, un montant nettement plus élevé que la moyenne dans ces opérations. Au total, 36 personnes ont été arrêtées, 24 armes saisies ainsi que 828 munitions.

Les soldats ont levé les barrages dressés par les gangs et contrôlaient les véhicules et les habitants. En outre, ils "ont distribué des tracts demandant à la population de coopérer", a fait savoir le commandement militaire dans son communiqué.

Des victimes exécutées ?
Un bus a été incendié à Alemao après une brève manifestation, a constaté un photographe de l'AFP.

Des militants des droits de l'Homme se sont inquiétés du nombre élevé des morts et du rôle prééminent joué cette fois-ci par l'armée, appelée à Rio en raison de la flambée des violences et de l'inefficacité de la police dans la lutte contre les gangs de trafiquants de drogue.

"Si le fait que des membres des forces armées ont exécuté les victimes se confirme, cela constituera un changement dérangeant", a déclaré Silvia Ramos, de l'Observatoire de l'intervention, qui suit les activités des forces de sécurité dans Rio.

"Les forces armées ne peuvent pas entrer dans cette logique de confrontations inutiles et dans ces exécutions inacceptables qui sont le fait de la police de Rio", a-t-elle ajouté.

La police de Rio est connue pour enregistrer dans ses rangs de nombreux morts chaque année dans cette guerre contre la criminalité, mais également pour ses méthodes expéditives à l'origine de très nombreux décès.

Dans l'opération de Niteroi, les six membres présumés d'un gang, qui circulaient à bord de deux véhicules, ont été tués par la police, ont annoncé l'agencia Brasil et le site internet G1.

Une course-poursuite et des échanges de tirs nourris, en pleine heure de pointe près d'un des plus grands ponts menant à Rio, ont provoqué le chaos et une brève panique.

Selon un communiqué de la police, "quatre (hommes) sont morts sur le coup et deux à l'hôpital" tandis que "trois autres ont été faits prisonniers".

Un bus de banlieue transportant une quarantaine de passagers a reçu 14 balles, et, miraculeusement, un seul passager a été blessé.

Après des Jeux olympiques très réussis en 2016, Rio de Janeiro a été confronté à une spirale incontrôlable de violences alimentées par de grandes difficultés budgétaires et la corruption.

L'appel à l'armée en février n'a rien réglé, bien au contraire : les tirs dans "la ville merveilleuse" ont augmenté de près de 40 % depuis, disent des ONG.

21/08/2018 04:10:06 - Rio de Janeiro (AFP) - ©️ 2018 AFP
avatar
antoine
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.
Septième Demeure : C'est l'Union transformante. Je vis la chasteté et la charité parfaites.

Messages : 2870
Date d'inscription : 13/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 46 sur 47 Précédent  1 ... 24 ... 45, 46, 47  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum