DISTINCTION ENTRE PARADIS TERRESTRE ET PARADIS CELESTE
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

DISTINCTION ENTRE PARADIS TERRESTRE ET PARADIS CELESTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DISTINCTION ENTRE PARADIS TERRESTRE ET PARADIS CELESTE

Message  Invité le Mar 7 Sep 2010 - 0:48

Distinction entre « Paradis Céleste » et « Paradis Terrestre »

1. Fondement biblique

Gn 2,7-25 :

« 7 [...] Yahvé Dieu modela l'homme avec la glaise du sol, il insuffla dans ses narines une haleine de vie et l'homme devint un être vivant. 8 Yahvé Dieu planta un jardin en Eden, à l'orient, et il y mit l'homme qu'il avait modelé. 9 Yahvé Dieu fit pousser du sol toute espèce d'arbres séduisants à voir et bons à manger, et l'arbre de vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. 10 Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin et de là il se divisait pour former quatre bras. 11 Le premier s'appelle le Pishôn: il contourne tout le pays de Havila, où il y a l'or; 12 l'or de ce pays est pur et là se trouvent le bdellium et la pierre de cornaline. 13 Le deuxième fleuve s'appelle le Gihôn: il contourne tout le pays de Kush. 14 Le troisième fleuve s'appelle le Tigre: il coule à l'orient d'Assur. Le quatrième fleuve est l'Euphrate. 15 Yahvé Dieu prit l'homme et l'établit dans le jardin d'Eden pour le cultiver et le garder. 16 Et Yahvé Dieu fit à l'homme ce commandement: "Tu peux manger de tous les arbres du jardin. 17 Mais de l'arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort."
18 Yahvé Dieu dit: "Il n'est pas bon que l'homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie." 19 Yahvé Dieu modela encore du sol toutes les bêtes sauvages et tous les oiseaux du ciel, et il les amena à l'homme pour voir comment celui-ci les appellerait: chacun devait porter le nom que l'homme lui aurait donné. 20 L'homme donna des noms à tous les bestiaux, aux oiseaux du ciel et à toutes les bêtes sauvages, mais, pour un homme, il ne trouva pas l'aide qui lui fût assortie. 21 Alors Yahvé Dieu fit tomber une torpeur sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. 22 Puis, de la côte qu'il avait tirée de l'homme, Yahvé Dieu façonna une femme et l'amena à l'homme. 23 Alors celui-ci s'écria :"Pour le coup, c'est l'os de mes os et la chair de ma chair ! Celle-ci sera appelée "femme",
car elle fut tirée de l'homme, celle-ci!" 24 C'est pourquoi l'homme quitte son père et sa mère et s'attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. 25 Or tous deux étaient nus, l'homme et sa femme, et ils n'avaient pas honte l'un devant l'autre ».

Gn 3,20-24 :

« 20 L'homme appela sa femme "Eve", parce qu'elle fut la mère de tous les vivants. 21 Yahvé Dieu fit à l'homme et à sa femme des tuniques de peau et les en vêtit. 22 Puis Yahvé Dieu dit: "Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous, pour connaître le bien et le mal! Qu'il n'étende pas maintenant la main, ne cueille aussi de l'arbre de vie, n'en mange et ne vive pour toujours!" 23 Et Yahvé Dieu le renvoya du jardin d'Eden pour cultiver le sol d'où il avait été tiré. 24 Il bannit l'homme et il posta devant le jardin d'Eden les chérubins et la flamme du glaive fulgurant pour garder le chemin de l'arbre de vie ».

2. Catéchisme de l’Eglise Catholique

§ 1023 : « Ceux qui meurent dans la grâce et l'amitié de Dieu, et qui sont parfaitement purifiées, vivent pour toujours avec le Christ. Ils sont pour toujours semblables à Dieu, parce qu'ils le voient "tel qu'il est" (1 Jn 3,2), face à face (Cf. 1 Co 13,12; Ap 22,4): De notre autorité apostolique nous définissons que, d'après la disposition générale de Dieu, les âmes de tous les saints ... et de tous les autres fidèles morts après avoir reçu le saint Baptême du Christ, en qui il n'y a rien eu à purifier lorsqu'ils sont morts,...ou encore, s'il y a eu ou qu'il y a quelque chose à purifier, lorsque, après leur mort, elles auront achevé de le faire, ...avant même la résurrection dans leur corps et le Jugement général, et cela depuis l'Ascension du Seigneur et Sauveur Jésus-Christ au ciel, ont été, sont et seront au ciel, au Royaume des cieux et au Paradis céleste avec le Christ, admis dans la société des saints anges. Depuis la Passion et la mort de notre Seigneur Jésus-Christ, elles ont vu et voient l'essence divine d'une vision intuitive et même face à face, sans la médiation d'aucune créature (Benoit XII : DS 1000 Cf. LG 49) ».

§ 332 : « Ils sont là, dès la création (Cf. Jb 38,7, où les anges sont appelés "fils de Dieu") et tout au long de l'histoire du salut, annonçant de loin ou de près ce salut et servant le dessein divin de sa réalisation: ils ferment le paradis terrestre (Cf. Gn 3,24), protègent Lot (Cf. Gn 19), sauvent Agar et son enfant (Cf. Gn 21,17), arrêtent la main d'Abraham (Cf. Gn 22,11), la loi est communiquée par leur ministère (Cf. Ac 7,53), ils conduisent le peuple de Dieu (Cf. Ex 23,20-23), ils annoncent naissances (Cf. Jg 13) et vocations (Cf. Jg 6,11-24; Is 6,6 ), ils assistent les prophètes (Cf. 1 R 19,5), pour ne citer que quelques exemples. Enfin, c'est l'ange Gabriel qui annonce la naissance du Précurseur et celle de Jésus lui-même (Cf. Lc 1,11 ; Lc 1,26) ».

Ces deux paragraphes du Catéchisme de l’Eglise Catholique mettent en évidence la distinction fondamentale qu’il existe entre le « Paradis Céleste » qui nous est promis un jour après le passage de la mort corporelle, et le « Paradis Terrestre » dans lequel nos premiers parents vécurent réellement et non métaphoriquement (bien que le récit du livre de la Genèse nous soit présenté sous forme symbolique) avant la chute de Gn 3, ce qui provoqua la fermeture du paradis terrestre comme mentionné au § 332 ci-dessus.

3. Notre Seigneur Jésus à Maria Valtorta

A venir

4. Notre Seigneur Jésus à Jnsr

Du troisième fascicule des « Messages depuis le Secret de Marie » :

- extrait du message « L'innocence triomphera du Mal » donné le 28 décembre 2004, page 33 :

« La vie et la mort d’un être sur Terre ne peut appartenir qu’à Dieu Seul. Je vous dis d’arrêter vos expériences sur les animaux et l’homme. Dieu est furieux. Sa colère ressemble à celle qu’Il prit pour jeter hors de Sa Vue le premier homme Adam et sa compagne Ève : Il les chassa du Paradis Terrestre ».
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum