La fleur la plus belle (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

La fleur la plus belle (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Aller en bas

La fleur la plus belle (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).  Empty La fleur la plus belle (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).

Message  Invité le Dim 13 Nov 2011 - 11:30

La fleur la plus belle (message de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles).  Marie_10
La fleur la plus belle

Quelle est la plus belle fleur du paradis et de la terre ?
Quelle est, mon fils, l'oeuvre la plus belle de la Création ?
Qu'y a-t-il de plus cher à la Trinité divine ?

C'est le Coeur Immaculé de ma et votre Mère,
objet de l'Amour éternel de Dieu, Un et Trine
.


Eh bien, de ce qui est le plus cher à son Coeur, Dieu a voulu vous faire don.


Fleur merveilleuse et odoriférante, elle a en elle les parfums de toutes les vertus.
Fleur qui n'a pas de rivale, ni dans le ciel ni sur la terre, tellement elle surpasse en beauté les anges et toutes les créatures de la terre.
Dieu a posé son regard sur elle depuis toujours; Dieu l'a aimée et en a fait l'objet de ses complaisances depuis toujours; Dieu l'a voulue à côté de Lui dans la réalisation de son dessein infini d'amour.


Corédemptrice, Mère, Reine, il l'a faite puissante.
Devant elle, se courbent les hiérarchies angéliques,
et les générations humaines l'appellent bienheureuse.


Dieu a aimé les hommes au point de donner pour eux son Fils, et après le Fils, la Mère. Mais les hommes n'ont pas toujours montré et ne montrent pas qu'ils aient compris le don de Dieu.


Fleur faite de blancheur immaculée, de pureté, d'amour et de générosité.
Fleur unique : au ciel et sur la terre, il n'y en aura jamais de semblable.
C'est le véritable chef-d'oeuvre de Dieu, en comparaison duquel
tout est pâle et insignifiant.


Eh bien, cette Mère a une capacité d'amour sans limites. Ceux qui n'admettent pas cela, parce qu'ils déclarent ne pas croire aux nombreuses interventions de ma Mère en faveur de l'humanité pèlerine sur la terre, ne savent pas ce que c'est que l'amour; leur coeur est aride, leur esprit est obscurci à tel point qu'ils ne voient pas.

Vous ne connaissez pas l'amour
Je t'ai déjà dit que la foi, l'espérance et l'amour ne peuvent jamais être séparés. Ils sont (un peu comme les Personnes de la Sainte Trinité) distincts mais unis, formant un en trois. Comment pourrait-il en être autrement ?
Ce sont des vertus surnaturelles auxquelles Dieu Lui-même fait participer l'âme de chaque chrétien et par lesquelles le chrétien devient fils de Dieu, participant de sa nature, et en vertu de cela semblable à Dieu.
Pauvres fils, pauvres prêtres, quelle misérable vie est la vôtre; vous ne connaissez pas réellement l'amour ! Quelle triste vie est la vôtre; vous ne connaissez pas la force qui fait vaincre les épreuves et les difficultés; quelle nature corrompue que la vôtre !
Le monde et le démon mettent continuellement des obstacles sur votre chemin. C'est pourquoi vous êtes souvent par terre. Pourquoi êtes-vous inquiets et rebelles ? Parce que là où il n'y a pas d'amour, il y a un ressentiment qui dégénère assez souvent en haine, même chez mes ministres.


Mon fils, il n'y a pas de zones neutres; ou l'on est sur l'aire de l'amour infini de Dieu, ou l'on est sur l'aire de l'Ennemi de Dieu et de l'homme, c'est-à-dire de Satan.
Par conséquent, ne pas croire ou même seulement douter de mes très nombreuses interventions et de celles de ma Mère en faveur de l'humanité (interventions toujours en rapport avec la nécessité des temps) équivaut à nier l'essence de Dieu, qui est Amour, et la réalité de la Fleur la plus belle du ciel et de la terre, qui est le Coeur Immaculé de ma Mère.


L'amour tend nécessairement vers l'objet aimé, l'amour se déverse sur l'objet aimé. Ne pas comprendre cela, c'est ne pas comprendre la nature de l'amour.
J'ai déjà déploré le comportement de la hiérarchie sur ce point auquel on n'a pas donné l'importance nécessaire. On n'a pas enquêté suffisamment ni de façon objective. Les jugements portés par beaucoup d'évêques ont été conditionnés par des peurs, des craintes personnelles, la peur de se compromettre, etc. On n'a pas recherché la vérité, la seule vérité, en la dépouillant de tout élément étranger. C'est toujours le terrible "moi" qui affleure en chaque action. En somme, eux-mêmes d'abord, les intérêts de Dieu et des âmes après ...
Que de temps perdu, que d'âmes entravées, que de condamnations injustes ! De quel bien ont été privées beaucoup d'âmes ! Terrible est la responsabilité de ceux qui ont autorité pour enquêter, pour juger avec vérité et impartialité, et non avec lâcheté et partialité. Ils agissent avec duplicité quand ils font passer leur propre personne avant les vrais intérêts de Dieu. Avec partialité, s'ils causent du dommage aux âmes par d'injustes condamnations.

Amour sans mesure
Fils, Je voudrais te faire comprendre, par une comparaison, le grandiose plan d'amour de ton Seigneur.
Imagine deux parents qui ont un unique fils qu'ils aiment follement, qui forme l'objet, le but de leur vie. Eh bien, un jour on leur demande de donner ce fils, pour sauver de la mort beaucoup d'autres créatures humaines.
Ces parents, bien qu'ils l'aiment d'un amour indescriptible, signent sa mort. Celui-ci qui, à son tour aime immensément ses parents, consent à se sacrifier pour ses nombreux frères humains. Amour sans mesure du père et de la mère pour leur fils, amour sans mesure du père et de la mère pour ceux qui seraient condamnés à mourir sans le sacrifice de leur fils, amour sans mesure du fils pour ses parents et pour ses frères cadets qu'il faut sauver.


L'amour tend à donner et à se donner.
Dieu aime infiniment son Fils et le donne pour le salut de l'humanité,
le Fils aime infiniment son Père et accepte de mourir pour l'humanité.
Le Père céleste et la Madone aiment respectivement leur Fils
et le donnent pour le salut des hommes.


L'amour du Fils pour le Père céleste et pour les hommes se rencontre dans son Coeur Miséricordieux, de même que l'amour de ma Mère et la vôtre pour Dieu Un et Trine et pour vous se rencontre dans son Coeur Immaculé. Mais que savent de ce mystère d'amour mes prêtres incrédules ?
Voilà bien leur aridité spirituelle, voilà pourquoi ils ne veulent pas souffrir. La souffrance est l'âme de l'amour ...
Cela, les âmes-victimes l'ont compris. Mais les prêtres qu'en savent-ils, et qu'ont-ils à donner aux âmes s'ils sont dépourvus d'amour ?
Qu'ont-ils à donner, sinon eux-mêmes ? C'est pourquoi ils se recherchent toujours eux-mêmes, même si, en paroles, hypocritement, ils parlent d'amour. Leurs paroles recherchées seront toujours froides et privées de toute force de pénétration. Ce sont des mercenaires qui ne font rien sans se satisfaire eux-mêmes, qui ne savent pas ce que veut dire se conformer à la Volonté divine, puisque cela entraîne l'amour.
Ils sont égoïstes. Forcément : ils sont orgueil, par conséquent égoïsme. Ce sont des mercenaires qui dans un proche avenir, quand les loups entreront au milieu du troupeau pour dévorer les brebis, fuiront par milliers et milliers, ne laissant derrière eux que des ruines. Ils trahiront Dieu et leurs frères; ils ne verront qu'eux-mêmes. Comment pourraient-ils aimer s'ils n'ont jamais connu l' Amour ? Et cela par leur faute, fils, par leur faute, parce qu'ils ont laissé tomber dans le vide les impulsions de ma grâce.
Quelle terrible vision, quelle zone obscure forment ces prêtres et fils de mon Eglise ! Que de froid et de gel autour d'eux !

« Qui non diligit manet in morte » [Celui qui n’aime pas demeure dans la mort]. Ils sont, oui, dans la mort, parce que l'âme sans amour est morte; ils sont dans l'obscurité au point de ne pas voir ce que les âmes simples croient et voient; ils sont un poids mort pour mon Eglise; ils sont des membres gangrenés de mon Corps mystique; ils sont une souffrance et un dommage incalculable pour eux et pour les âmes. Ils sont des sarments détachés de la vigne; ils sont comme le figuier maudit, qui produisait seulement des feuilles et jamais de fruits.

Pauvres fils! Orgueil et présomption les ont déroutés sur une voie sans issue; ils sont incapables de s'élever vers les conquêtes du bien; ils n'ont pas la force de monter sur la cime de la Sainte Montagne. Il faut les secouer, il faut les réveiller de ce sommeil de mort qui les enserre.

-Comment, ô Seigneur ?
-Mon fils, tu le sais : humilité, prière et souffrance ! Avec l'humilité on abat l'orgueil; avec la souffrance on allume le feu; avec la prière on contraint Dieu à la pitié et à la miséricorde.


Fils, voilà pourquoi Je veux que les évêques entendent donner vie dans les paroisses à l'institution de mes Amis, à la «Pieuse Union des Amis de Jésus-Eucharistie». Ils doivent comprendre que c'est une question de foi et d'amour. Allumer le feu de l'amour, allumer les brasiers de foi et de charité est bien plus important que de se livrer à tant d'autres activités. Partout c'est possible, peu importe le nombre des adhérents. Ce qui importe, c'est que dans toutes les paroisses, les Amis de Jésus, présent dans le Mystère de la foi et de l'amour, deviennent mes alliés pour sauver les âmes en péril.
C'est nécessaire pour que, à l'heure des ténèbres qui s'approche, les âmes fidèles sachent où elles peuvent se retremper et s'alimenter, qu'elles aient un point d'appui sûr, afin de ne pas se perdre dans l'obscurité de la nuit.

Il en coûte peu; par conséquent, qu'ils le fassent tant qu'ils en ont le temps.
Maintenant, cela suffit, mon fils; qui a des oreilles pour entendre, qu'il entende.
Je te bénis, offre-Moi tes souffrances, reste avec Moi !
Cette nuit, tu as veillé et tu m'as consolé par ton amour.
(25 novembre 1975)
(Source : Editions du Parvis – Confidences de Jésus à ses prêtres et à ses fidèles – 1990 – chapitre 173 (pages 344/347).
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum