Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !
Viens, Seigneur Jésus !
Bienvenue sur le Forum "Viens, Seigneur Jésus!"

Forum catholique consacré à la Fin des Temps, à la diffusion des Messages du Ciel, à la dénonciation du Nouvel Ordre Mondial et à la préparation de la Nouvelle Civilisation de l'Amour et au Second Retour de Jésus !

Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

2 participants

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Lun 13 Nov 2023 - 11:57

LE PROCESSUS SYNODAL DU PAPE FRANÇOIS OUVRE LES PORTES À UNE HÉTÉRODOXIE DÉBRIDÉE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le "processus synodal" du pape François ouvre les portes à une hétérodoxie débridée. Les membres les plus hétérodoxes du synode ont accordé une pléthore d'interviews dans lesquelles ils ont réitéré leurs appels à des actions pro-LGBT de la part de l'Église et à la mise en place de femmes diacres.


7 novembre 2023

VILLE DU VATICAN (LifeSiteNews) - Suite à la conclusion de la session d'octobre 2023 du Synode sur la Synodalité, le thème dominant émergeant est celui de l'approbation papale implicite des membres hétérodoxes poussant à une révolution dans l'enseignement de l'Église.

Le Synode sur la synodalité a conclu sa première session d'un mois à la fin du mois d'octobre, les participants devant retourner au Vatican en octobre 2024. Cette réunion très attendue s'est achevée par la publication d'un rapport de synthèse, décrit par les responsables du synode avec quelques mises en garde : il ne s'agit pas d'un "document final", ni même de l'instrumentum laboris qui sera utilisé pour la session de l'année prochaine.

Bien que certains sujets brûlants n'aient pas été traités d'une manière qui satisfasse leurs principaux activistes - comme les déclarations pro-LGBT ou les propositions concrètes pour les femmes diacres - le style ouvert et le ton non restrictif du rapport de synthèse ont permis aux membres du synode de faire de telles suggestions en toute circonstance.

Les membres n'ayant plus reçu l'ordre de rester à l'écart des médias - une stipulation faite pendant le synode - les membres les plus hétérodoxes de l'événement ont accordé une pléthore d'interviews dans lesquelles ils ont réitéré leurs appels à des actions pro-LGBT de la part de l'Église et à la mise en place de diacres féminins.

Comme l'a rapporté LifeSite, les cardinaux Robert McElroy et Blase Cupich ont ouvert la voie en accordant des interviews individuelles ou conjointes à des membres dissidents de la presse catholique. Ils ont minimisé le rôle du rapport de synthèse, mettant plutôt l'accent sur la manière dont s'est déroulée la discussion lors de l'événement. Il s'agit là d'un point essentiel, car si le rapport de synthèse a évité les demandes concrètes, sa principale réalisation a été d'établir un style "synodal" de vie ecclésiale comme norme, supprimant ainsi la structure hiérarchique au profit du vote à la majorité.

M. Cupich a évoqué "un véritable changement de paradigme" en ce qui concerne le rôle des femmes dans les postes de direction, ajoutant qu'il faudrait également reconnaître les femmes qui servent "en tant que pasteurs" :

Je dirais, en parlant avec certains évêques, qu'ils m'ont déjà dit qu'ils ont des femmes qui servent 'en tant que pasteurs', qui sont à la tête de communautés parce qu'il n'y a pas assez de prêtres. Mais elles n'en ont pas le titre. Comment reconnaître officiellement cette situation, plutôt que de la considérer comme une sorte d'exception ?

Mais les deux cardinaux ne sont pas les seuls. Parmi le nombre croissant d'articles, d'interviews et de mémoires post-synodaux publiés en ligne, on trouve une intervention du cardinal péruvien Pedro Barreto. Il a suivi l'exemple de ses frères cardinaux en défendant le diaconat féminin contre l'enseignement de l'Église.

"Dans le document de synthèse, il est question de la femme dans la mission de l'Église. "Cependant, certains, pas tous, sont contre le diaconat féminin. Les femmes ne l'exigent pas, mais elles peuvent, dans certains cas, en avoir la possibilité. Pour Barreto, le processus n'est pas clos, et il a soutenu que "nous pouvons continuer à réfléchir, mais le rôle des femmes dans l'Église et dans la société fait l'objet d'une évaluation approfondie."

Le père James Martin SJ, activiste pro-LGBT notoire, s'est joint aux prélats. Écrivant pour son propre site web pro-LGBT Outreach, Martin a d'abord exprimé sa "déception" face à la réponse du rapport de synthèse aux questions LGBT.

Mais il a loué le document pour sa phraséologie particulière concernant la question. En effet, le rapport suggère que les "catégories anthropologiques de l'Église ne sont pas suffisantes pour saisir la complexité des éléments émergeant de l'expérience ou de la connaissance dans les sciences et nécessitent un affinement et une étude plus approfondie".

Selon M. Martin, un tel passage était crucial, précisément parce qu'il laissait la porte ouverte sur le sujet - un sujet sur lequel l'Église a déjà émis des enseignements très clairs et précis.

"Pour certaines personnes LGBTQ et leurs familles, cela peut sembler un peu léger", a ajouté M. Martin. "Et beaucoup, comme moi, auraient voulu que la synthèse contienne une description plus complète des conversations autour de cette question. Mais le texte est une porte ouverte à une conversation plus approfondie entre le Synode lors de notre prochaine session et l'Eglise".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le père jésuite Agbonkhianmeghe Orobator S.J. a repris ce thème de la "porte ouverte" dans une interview accordée au National Catholic Reporter. Le père Orobator a affirmé qu'"aucune question n'est exclue" à la lumière du rapport de synthèse récemment publié.

Orobator, l'un des membres non évêques du synode, a été présenté aux membres du corps de presse du Vatican lors d'un point presse du synode comme une étoile montante de l'ordre des jésuites et l'un des principaux théologiens de l'Église d'aujourd'hui. Il a été supérieur provincial des jésuites de la province d'Afrique de l'Est, avant de devenir provincial de la Conférence des jésuites d'Afrique et de Madagascar.

Il a fait l'éloge de la réunion synodale d'octobre pour la manière sans précédent dont "le processus a créé un espace où, peut-être pour la première fois à ce niveau de l'Église, nous avons entendu les voix, les témoignages, l'expérience, les désirs et les attentes des femmes, exprimés par les femmes elles-mêmes".

"L'espace est là pour continuer à avoir cette conversation car rien n'est fermé", a-t-il déclaré.

"Je suis impatient d'avoir une conversation plus solide sur ces questions et une expression plus articulée sur ce à quoi cela ressemblerait dans la vie réelle", a ajouté M. Orobator.

Peu après, la religieuse pro-LGBT préférée du pape François, Sœur Jeannine Gramick, s'est également exprimée sur la voie à suivre pour le synode, après avoir eu une rencontre inédite avec le pape François pendant la session d'octobre.

"Je pense qu'à long terme, le pape François pose les bases d'un changement dans le domaine de la sexualité", a déclaré Mme Gramick en réponse à une question sur la possibilité d'un "changement substantiel dans l'enseignement de l'Église sur l'homosexualité".

Elle a également affirmé que le synode n'avait pas été sans résultats pour les militants LGBT, simplement parce qu'il n'était pas aussi radical que certains l'espéraient. "J'espère que les gens ne seront pas déçus [par le synode] parce qu'il n'y aura pas de changements concrets", a-t-elle déclaré. "Je ne pense pas que ce soit le but du synode. Le but du synode est d'avoir des conversations les uns avec les autres : d'écouter et de parler, d'apprendre à être une Église dialogique. Le Saint-Esprit nous fera savoir quand le moment sera venu".

En effet, comme LifeSite l'a déjà rapporté, le cardinal Leonardo Steiner, membre du synode, a attesté que le pape François a spécifiquement chargé la session 2024 du synode de se pencher sur les questions LGBT.

Ces entretiens et déclarations sont plus importants qu'on ne pourrait le penser au premier abord.

Le rapport du synode est remarquable par la manière dont il appelle à poursuivre la discussion sur des sujets déjà décidés par l'Église catholique. Mais le texte met surtout en évidence la poursuite de la culture du questionnement qui a caractérisé le synode au cours des deux dernières années. Bien que moins explicite sur certains sujets que les documents précédents, le rapport de synthèse jette les bases d'une codification de la "manière synodale", qui consiste à prolonger la discussion sur des questions morales ou doctrinales déjà tranchées, et du concept d'approbation par vote majoritaire dans l'Église, avec une égalité de pouvoir de vote entre les laïcs et le clergé.

Comme pour prouver ce point, le cardinal Fridolin Ambongo, membre du synode, président du Symposium des conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM) et membre du Conseil des cardinaux du pape François, a parlé à Vatican News de la nouvelle manière de faire de l'Église. Il a affirmé que l'événement "ouvre de nouvelles perspectives pour notre Église".

Le fait de mettre l'accent sur la "synodalité… signifie que l'Église a réalisé que quelque chose doit changer dans sa façon d'être", a-t-il ajouté.

Résumant ses pensées, M. Ambongo a attesté que le synode visait à examiner "comment nous pouvons chercher ensemble à nous tenir main dans la main et à marcher ensemble, guidés par l'Esprit Saint, pour être une Église différente, une Église qui ne laisse personne sur le bord du chemin, mais qui s'attaque aux grands défis pastoraux qui l'attendent, qui s'écoute les uns les autres et qui écoute l'Esprit Saint".

Alors qu'un nouveau document synodal devrait voir le jour avant même la session d'octobre 2024 du synode, les interventions des participants au synode sont cruciales pour mettre en lumière les thèmes émergents et les véritables objectifs des réunions qui se déroulent à huis clos au Vatican.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Mar 14 Nov 2023 - 11:23

LES ÉVÊQUES POLONAIS DÉCLARENT QUE LE SYNODE ALLEMAND EST INCOMPATIBLE AVEC LA FOI CATHOLIQUE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


13 novembre 2023

L'enseignement de l'Église ne peut différer d'un pays à l'autre. Monseigeur Stanisław Gądecki, président de la conférence épiscopale polonaise, a énoncé ce truisme lors d'une conférence de presse sur le "synode" (Episkopat.pl, 9 novembre).

Mgr Gądecki a déclaré que les évêques polonais avaient réagi à un texte de 150 pages envoyé par les Allemands à tous les participants, soulignant son "incompatibilité avec l'enseignement catholique".

En fin de compte, cependant, l'évêque président allemand Bätzing a argué que "toutes les demandes allemandes avaient été satisfaites [par les participants au synode]", selon Mgr Gądecki.

Il a énuméré les questions controversées telles que la "synodalité", la négation de l'anthropologie biblique, le rôle du prêtre, le célibat, l'ordination [invalide] des femmes, les questions de genre et d'homosexualité.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Mer 15 Nov 2023 - 14:40

LE CARDINAL MÜLLER RÉPOND AUX DUBIA DU PAPE FRANÇOIS SUR LES PARRAINS ET MARRAINES ET LES BAPTÊMES TRANSEXUELS !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Le cardinal Müller répond aux dubia du pape François sur les parrains et marraines et les baptêmes transsexuels. Il est déroutant et nuisible que le Magistère s'appuie sur la terminologie d'une anthropologie nihiliste et athée et semble ainsi conférer à son contenu mensonger le statut d'opinion théologique légitime dans l'Église", écrit le cardinal Müller.


9 Novembre 2023

(LifeSiteNews) - La tâche du Magistère romain, qu'il appartienne directement au Pape ou qu'il soit médiatisé par le Dicastère pour la Doctrine de la Foi, est de préserver fidèlement la vérité de la Révélation divine. Il est institué par le Christ et agit dans l'Esprit Saint afin que les fidèles catholiques soient protégés de toutes les hérésies qui mettent en péril le salut et de toute confusion en matière de doctrine et de vie morale (cf. Vatican II, Lumen Gentium 18;23).

Les réponses du dicastère à diverses questions d'un évêque brésilien (3 novembre 2023) rappellent d'une part des vérités de foi généralement connues, mais ouvrent d'autre part la porte à l'incompréhension qu'il y a, après tout, de la place pour une coexistence du péché et de la grâce dans l'Église de Dieu.

LE BAPTÊME, PORTE D'ENTRÉE DANS UNE NOUVELLE VIE EN CHRIST

Le Fils de Dieu, notre Rédempteur et le Chef de l'Église, qui est son Corps, a institué le sacrement du baptême pour que tous les hommes puissent accéder à la vie éternelle par la foi dans le Christ et par une vie à son imitation. L'amour inconditionnel de Dieu libère l'homme de la domination mortelle du péché, qui le plonge dans le malheur et le sépare de Dieu, source de vie. La volonté salvifique universelle de Dieu (1 Tm 2,4s) ne dit pas qu'il suffit de confesser Jésus comme notre Seigneur du bout des lèvres pour entrer dans le Royaume de Dieu, tout en s'exonérant du devoir d'accomplir la Volonté Sainte et Sanctifiante de Dieu en invoquant notre faiblesse humaine (cf. Mt 7,21-23). La simple métaphore "l'Église n'est pas un poste de douane", qui veut dire que le chrétien ne doit pas être mesuré bureaucratiquement par la lettre de la loi, trouve sa limite lorsque nous parlons de la grâce qui nous conduit à une vie nouvelle au-delà du péché et de la mort.

L'apôtre Paul dit que nous étions tous "esclaves du péché" avant de venir à la foi en Christ. Mais maintenant, par le baptême au nom du Christ, Fils de Dieu et oint du Saint-Esprit, nous sommes "devenus obéissants de cœur à l'enseignement auquel nous avons été soumis". Nous ne devons donc pas pécher, car nous ne sommes plus soumis à la loi, mais à la grâce. "C'est pourquoi le péché ne dominera pas votre corps mortel, et vous ne serez plus soumis à ses désirs... comme des hommes qui sont passés de la mort à la vie" (Rm 6,12s).

La plus ancienne ordonnance de l'Église rédigée à Rome (vers 200 après J.-C.) énumère les critères d'admission ou de rejet (ou même de report) [d'une personne] au catéchuménat et à la réception du baptême et exige l'abandon de toute profession douteuse, de tout partenariat illégal et de tout comportement immoral contraire à la vie de la grâce du baptême (Traditio Apostolica 15-16).

Saint Thomas d'Aquin, qui est heureusement cité dans les réponses du dicastère, donne une double réponse différenciée à la question de savoir si les pécheurs peuvent être baptisés :

1. Les pécheurs qui ont personnellement péché dans le passé et qui sont sous l'emprise du "péché d'Adam" (c'est-à-dire le péché originel et héréditaire) peuvent certainement être baptisés. En effet, le baptême a pour but le pardon des péchés, que le Christ a acquis pour nous par sa mort sur la croix.

2. Cependant, ceux "qui sont pécheurs parce qu'ils viennent au baptême avec l'intention de continuer à pécher" et qui résistent donc à la Sainte Volonté de Dieu ne peuvent pas être baptisés. Ceci est vrai non seulement à cause de la contradiction interne entre la grâce de Dieu envers nous et notre péché contre Dieu, mais aussi à cause du faux témoignage à l'extérieur, qui sape la crédibilité de la proclamation de l'Église parce que les sacrements sont des signes de la grâce qu'ils transmettent (cf. Thomas d'Aquin, Summa theologiae III q. III Quaestio 68, article 4).

DANS LE PIÈGE DE LA TERMINOLOGIE TRANSHUMANISTE

Il est déroutant et nuisible que le Magistère s'appuie sur la terminologie d'une anthropologie nihiliste et athée et semble ainsi conférer à son contenu mensonger le statut d'opinion théologique légitime dans l'Église.

"N'avez-vous pas lu, dit Jésus aux pharisiens qui voulaient lui tendre un piège, qu'au commencement le Créateur créa l'homme et la femme ? (Mt 19, 4) En vérité, les personnes transsexuelles ou homophiles (homoaffectives ou homosexuelles) n'existent pas, ni dans l'ordre de la nature créaturelle, ni dans la grâce de la Nouvelle Alliance en Christ. Dans la logique du Créateur de l'homme et du monde, deux sexes suffisent à assurer la préservation de l'humanité et à favoriser l'épanouissement des enfants dans la communauté familiale avec leur père et leur mère. Comme le savent tous les philosophes et théologiens, une "personne" est un être humain dans son individualité spirituelle et morale, qui le relie directement à Dieu, son Créateur et Rédempteur.

Cependant, chaque personne humaine existe dans la nature spirituelle et corporelle et concrètement en tant qu'homme ou femme par l'acte de création dans lequel Dieu l'a créée (et dans la relation réciproque du mariage) à la ressemblance de sa Bonté éternelle et de son Amour trinitaire. Et comme il les a créés, Dieu ressuscitera aussi chaque être humain dans son corps d'homme ou de femme, sans se laisser irriter par ceux qui (pour beaucoup d'argent) ont mutilé génitalement ou hormonalement d'autres personnes ou qui - troublés par la propagande mensongère - se sont volontairement laissés tromper sur leur identité masculine ou féminine.

Le transhumanisme dans toutes ses variantes est une fiction diabolique et un péché contre la dignité personnelle des êtres humains, même si c'est sous la forme du transsexualisme et de la terminologie "réassignation de genre autodéterminée". La doctrine et la pratique de l'Église romaine prescrivent clairement : "La prostituée, l'homme fornicateur, celui qui se mutile et quiconque fait quelque chose qui n'est pas dit (1 Cor 6, 6-20) doivent être rejetés [du catéchuménat et du baptême]" (Traditio Apostolica 16).

LA "SAINE DOCTRINE" (1 TIM 4:3) COMME LA PLUS BÉNÉFIQUE DES ATTENTIONS PASTORALES

Le motif pastoral qui nous pousse à traiter ceux qui pèchent contre les sixième et neuvième commandements du Décalogue avec autant de "douceur et de compassion" que possible n'est louable que tant que le pasteur, comme un mauvais médecin, ne trompe pas son patient sur la gravité de sa maladie, c'est-à-dire seulement lorsque le bon berger "se réjouit plus au ciel d'un seul pécheur qui se repent que de quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de se repentir" (dans une fausse auto-évaluation). (Luc 15:6) Il faut également faire une distinction fondamentale entre le sacrement (unique) du baptême, qui annule tous les péchés antérieurs et nous confère le caractère permanent d'être incorporés au corps du Christ, et le sacrement (répétitif) de la pénitence, qui pardonne les péchés que nous avons commis après le baptême.

Il est toujours juste, selon le souci de salut de l'Église, qu'un enfant puisse et doive être baptisé lorsque son éducation catholique peut être garantie par les responsables, notamment par une vie exemplaire.

Cependant, l'Église ne peut laisser aucun doute sur le droit naturel d'un enfant à grandir avec ses propres parents biologiques ou, en cas d'urgence, avec ses parents adoptifs, qui, au sens moral et juridique, prennent légitimement leur place. Toute forme de maternité de substitution ou de production d'un enfant en laboratoire (comme une chose) pour satisfaire des désirs égoïstes constitue, selon l'Église catholique, une grave violation de la dignité personnelle d'un être humain que Dieu a voulu voir naître physiquement et spirituellement par sa propre mère et son propre père, afin de l'appeler à être un enfant de Dieu dans la vie éternelle.

POURQUOI DIEU N'ÉDIFIE L'ÉGLISE QUE PAR LA VRAIE FOI

Dans le cadre du Synode sur la synodalité, il a souvent été fait référence à cette formulation biblique : " Que celui qui a des oreilles entende ce que l'Esprit dit aux Églises " (Ap 2,11), comme dans le dernier livre de l'Écriture Sainte : "la fidélité à la Parole de Dieu et au témoignage de Jésus-Christ" (Ap 1,2).

L'auteur du Traditio Apostolica dans la Rome des Apôtres Pierre et Paul est convaincu que "l'édification de l'Église se fait par l'acceptation de la foi droite". Il conclut ses écrits par ces mots qui donnent à réfléchir et qui méritent d'être médités : "Car si tous écouter la tradition apostolique, la suivre et l'observerAucun hérétique ni aucun autre homme ne pourra vous égarer. Car les nombreuses hérésies sont nées de ce que les chefs [évêques] n'ont pas voulu être instruits des enseignements des apôtres, mais ont agi selon leur propre jugement et non comme il convenait. Si nous avons oublié quelque chose, bien-aimés, Dieu le révélera à ceux qui en sont dignes. Car il guide l'Église pour qu'elle parvienne au port de son repos". (Traditio Apostolica 43).

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Synode 2023/2024 nouvelle Eglise catholique homosexuelle et féministe ?

Message  ami de la Miséricorde Jeu 16 Nov 2023 - 4:06



Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
ami de la Miséricorde
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 10061
Date d'inscription : 20/04/2013
Age : 66

https://www.saintmichel-princedesanges.com/

Admin aime ce message

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Ven 24 Nov 2023 - 13:37

EXCLUSIF : UN THÉOLOGIEN AVERTIT QUE LE DOCUMENT DU SYNODE CONTIENT UN PLAN POUR UNE NOUVELLE ÉGLISE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


EXCLUSIF : Un théologien avertit que le document du Synode contient un plan pour une nouvelle Église. Julio Loredo de Izcue, co-auteur du livre intitulé "The Synodal Process Is A Pandora's Box" (Le processus synodal est une boîte de Pandore), évalue le rapport de synthèse post-synodal dans un entretien avec LifeSiteNews.


par Michael Haynes

22 novembre 2023

(LifeSiteNews) - S'adressant à LifeSiteNews, un éminent chercheur et théologien qui a coécrit un livre récent sur le Synode sur la synodalité a averti que le "processus" inaugure une nouvelle Église "qui ne ressemble guère à celle fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ".

Le 22 août, deux théologiens ont publié un livre critiquant le "programme radical" du Synode sur la synodalité. Rédigé par les chercheurs et théologiens José Antonio Ureta et Julio Loredo de Izcue, le livre s'intitule "Le processus synodal est une boîte de Pandore." (Un en ligne et téléchargeable Une copie du livre peut être trouvée dans les liens fournis, et des copies imprimées peuvent être commandées. ici

Sa publication a fait des vagues dans les médias catholiques du monde entier et a même été évoquée dans le cadre d'une question posée au pape François lors du vol papal en provenance de Mongolie. Le pape François a semblé rejeter les avertissements formulés par les auteurs du livre.

L'ouvrage est présenté sous forme de questions-réponses dans un style catéchétique et comprend un avant-propos du cardinal Raymond Burke.

Le cardinal a dénoncé la "synodalité" comme étant le paravent d'une "révolution" visant à modifier "radicalement" l'Église catholique en fonction d'une "idéologie contemporaine" qui rejette une grande partie de l'enseignement de l'Église :

La synodalité et son adjectif, synodal, sont devenus des slogans derrière lesquels une révolution est à l'œuvre pour changer radicalement la compréhension que l'Église a d'elle-même, en accord avec une idéologie contemporaine qui nie une grande partie de ce que l'Église a toujours enseigné et pratiqué. Il ne s'agit pas d'une question purement théorique, car cette idéologie a déjà été mise en pratique, depuis quelques années, dans l'Église d'Allemagne, répandant largement la confusion et l'erreur et leur fruit, la division - voire le schisme - au grand détriment de nombreuses âmes.

Après la publication du rapport de synthèse de la session d'octobre 2023 du Synode - retrouvez le rapport de synthèse de LifeSite sur la session d'octobre 2023 du Synode. couverture ici - LifeSite a contacté Loredo pour lui demander son avis sur le texte désormais public.

L'entretien par courriel est présenté ci-dessous :

LifeSite : Dans les premières lignes du livre que vous avez co-écrit avec M. José Antonio Ureta, vous avez mentionné que le Synode sur la synodalité faisait partie de la stratégie de l'Union européenne. "un plan de réforme de la Sainte Mère l'Église se prépare qui, mené à son terme, pourrait en renverser les fondements mêmes".

M. Julio Loredo : La crise de l'Église n'est pas récente et n'est pas non plus une simple conséquence du Concile Vatican II. Ses racines sont plus anciennes. Sur le plan théologique, nous pouvons retracer ses origines proches du catholicisme libéral, en passant par le modernisme et l'islamisme. Nouvelle Théologiejusqu'aux erreurs actuelles. Dans le domaine social, nous pouvons retracer ses origines proches du catholicisme social de gauche, en passant par le socialisme "chrétien" et la théologie de la libération, jusqu'aux tendances progressistes actuelles. Il s'agit donc d'un processus vieux de plusieurs siècles.

Au cœur de ce processus, qui en constitue le moteur, il y a des structures bien organisées, qui ne sont pas toutes au grand jour. C'est ce qu'a voulu dire saint Pie X lorsque, condamnant le modernisme, il a parlé d'une "clandestinum foedus (ligue clandestine). Ou quoi, dénoncer Nouvelle ThéologiePie XII entendait par "une action secrète". Ce processus est composé de mouvements variés et pas toujours parfaitement concordants. Cependant, ils vont tous dans le même sens : la destruction de la Sainte Mère Église dans sa structure, sa doctrine et sa pratique. Bien sûr, cette destruction est utopique, puisque l'Église est immortelle.

Depuis le début de sa vie publique, en 1928, Plinio Corrêa de Oliveira a suivi de près l'évolution de cette crise. En 1943, il a publié son livre révolutionnaire Pour la défense de l'action catholique dénonçant le phénomène au fur et à mesure qu'il s'infiltre dans le laïcat catholique. En 1969, il écrit l'essai Vers une nouvelle Églisequi expose le complot mené par les soi-disant "groupes prophétiques" pour démanteler l'Église. En 1976, il a écrit Tribalisme indienIl s'agit d'un travail de longue haleine, qui consiste à critiquer la "théologie indienne", aujourd'hui répandue en Amérique latine et proposée même par le pape François. Aujourd'hui, cet effort est poursuivi par ses disciples.

Le Synode sur la synodalité assume, aggrave et poursuit ces tendances destructrices. Il ne s'agit pas d'un événement isolé, mais plutôt d'une étape - très cruciale - du processus révolutionnaire que je viens de décrire.

LifeSite : Avec la publication du rapport de synthèse de la réunion synodale d'octobre 2023, quelle est votre réponse à ce document et au Synode, compte tenu de la description que vous avez faite du Synode il y a quelques semaines ?

Loredo : Comme je l'ai écrit dans un article récent, la Rapport de synthèse contient le plan d'une nouvelle Église : l'Église dite "pneumatique" ou "charismatique", qui ne ressemble guère à celle fondée par Notre Seigneur Jésus-Christ. Que devons-nous faire ?

Face à une telle perspective, de nombreux catholiques se sentent perdus, découragés, perplexes, et tous ne réagissent pas de manière appropriée. Certains cèdent à la tentation du sédévacantisme. D'autres succombent à la tentation de l'apostasie. La plupart sombrent dans l'indifférence, abandonnant l'Église à son triste sort. Tous ont manifestement tort ! Amicus certus in re incerta cernitur. C'est maintenant que la Sainte Mère l'Église a besoin d'enfants aimants et intrépides pour la défendre contre les ennemis extérieurs et intérieurs.

L'épreuve de notre temps est celle de la fidélité. Nous devons rester fidèles à l'Église de toujours. Nous devons faire preuve d'une solidité plus grande que la tempête. C'est un véritable martyre que la Providence nous demande de subir. Ainsi, ma réponse à la Rapport de synthèse est le courage et la fidélité.

LifeSite : Le rapport de synthèse a évité de donner des propositions directes en faveur des femmes diacres et des questions LGBT que les défenseurs des LGBT et de l'ordination des femmes espéraient. Mais il a également évité de présenter l'enseignement de l'Église sur ces questions. Au lieu de cela, il a appelé à une discussion plus approfondie sur ces sujets. Cela semble créer une confusion sans fin, en discutant de sujets qui sont déjà réglés. S'agit-il d'une tactique à long terme pour tenter de renverser progressivement l'enseignement de l'Église, et si ce n'est pas le cas, pourquoi de telles discussions ?

Loredo : Les magiciens affirment qu'il est très facile de faire disparaître un éléphant de la scène : il suffit que tout le monde regarde ailleurs lorsque le tour est exécuté. Alors que beaucoup s'intéressaient aux questions LGBT et à l'ordination des femmes, ils ont été soulagés de voir que l'Assemblée générale des Nations unies n'était pas en train de se pencher sur la question. Rapport de synthèse sans en faire mention, les promoteurs du synode ont réussi à introduire un éléphant, à savoir la réforme de l'Église. Ce qui, soit dit en passant, était l'objectif premier du synode. Les questions LGBT étaient collatérales.

Les porte-parole du Synode disent maintenant que ces questions seront une conséquence. Tout d'abord, ils doivent mettre en œuvre la réforme de l'Église.

Vous avez raison de dire que cela crée de la confusion. L'un des aspects les plus déconcertants du Synode sur la synodalité est sa volonté de rouvrir des questions qui ont déjà été définies par l'Église, comme l'ordination des femmes. Pour la mentalité synodale, rien n'est défini, fermé ou stable. Tout est en devenir.

C'est pourquoi ils parlent d'un "processus synodal". Il ne s'agit pas d'un synode. C'est un processus continu dans lequel rien n'est acquis. Quand on ouvre une boîte de Pandore, où s'arrêtera-t-on ?

Mais, comme je l'ai déjà dit, ne nous laissons pas ébranler ou déconcerter. Nous sommes les fils d'une Église vieille de 2 000 ans. Et, plus important encore, une Église que Notre Seigneur Jésus-Christ a fait sienne et qu'il empêchera de tomber.

LifeSite : Dans votre livre (question 41), vous soulignez l'appel du Synode à modifier les structures de l'Église. Cela devient encore plus évident avec le rapport de synthèse, qui fait l'éloge du style de table ronde et d'"écoute" du Synode. D'après vous, qu'est-ce qui se cache derrière cette volonté de rejeter la hiérarchie et d'instaurer une sorte de fausse démocratie ?

Loredo : En effet, la Rapport de synthèse va au-delà de la démocratie. La démocratie implique que chacun est égal devant la loi et que, par conséquent, le gouvernement doit représenter tous les citoyens. Cela se fait par le biais d'élections, lorsque les électeurs choisissent les personnes qui gouverneront le pays. Il s'agit d'une démocratie indirecte ou représentative. Elle est cependant hiérarchisée.

L'Église "charismatique" proposée par le Synode parle plutôt d'un "Peuple de Dieu" également animé par l'"Esprit". Cette animation ne doit pas être rationalisée. Ce serait de l'"idéologie". Elle doit plutôt être "ressentie". Ils parlent donc d'"expérience" et de "discernement".

Le "discernement" de l'action de l'"Esprit" produirait un consensus parmi les fidèles, qui montrerait ce que l'Esprit Saint "dit aux Eglises". Les curés, les évêques et le pape lui-même sont réduits à des "facilitateurs" des énergies qui circulent au sein du peuple de Dieu. Nous sommes donc en présence d'une sorte de gouvernement magique ou chamanique. C'est peut-être pourquoi, dans l'exhortation apostolique Laudate DeumDans le document intitulé "La théologie indienne", publié pendant le synode, le pape François propose les tribus amazoniennes comme modèle pour les chrétiens, conformément à la "théologie indienne" que j'ai mentionnée plus haut.

LifeSite : Dans le livre, vous avez également souligné l'impulsion donnée par le Synode à de nouveaux "ministères". Le rapport de synthèse demandait expressément d'"établir un ministère" pour les couples mariés et lançait un appel "urgent" en faveur d'une gouvernance féminine. Puis, dans l'un des nombreux rapports post-Synode entretiens Libéré, le cardinal Blase Cupich a même affirmé que certaines femmes servent "en tant que pasteurs" dans des régions où il y a peu de prêtres et que nous devons "reconnaître officiellement ce fait, plutôt que de le considérer comme une sorte d'exception".

Loredo : Dans la nouvelle ecclésiologie proposée par les promoteurs du Synode, l'"Esprit" anime également tout le Peuple de Dieu, sans distinction. Cette animation inspire différents "ministères", c'est-à-dire des fonctions ou des rôles, selon les capacités ou les penchants des personnes. Ces "ministères" ne doivent pas être interprétés comme constituant une hiérarchie. Ils sont tous au service de la "communauté" et doivent avoir un caractère "communautaire".

D'autre part, comme les "ministères" proviennent tous du même "Esprit", ils ne peuvent être refusés ou restreints de quelque manière que ce soit à qui que ce soit. Si nous acceptons cette ecclésiologie, par exemple, les femmes ne peuvent être exclues d'aucun poste dans l'Église, qu'il s'agisse du gouvernement ou des sacrements. Dans cette logique, nous ne pouvons refuser aucun sacrement, pas même l'ordre sacré, aux femmes.

Bien sûr, cela ne se fera pas immédiatement. Ils ont commencé par permettre aux femmes de faire les lectures liturgiques pendant la messe. Ils ont ensuite autorisé les femmes à distribuer la Sainte Communion en tant que ministres extraordinaires. Ils avancent maintenant avec des "femmes pasteurs" dans les régions où il y a peu de prêtres. En effet, il s'agit d'un processus.

LifeSite: Il semble que l'on assiste clairement à un mouvement visant à saper le sacerdoce et à le remplacer par une forme de ministère protestant, ouvert à tous les hommes et à toutes les femmes. Qu'en pensez-vous ?

Loredo : La logique est ici celle de l'égalitarisme. La révolution protestante a été une explosion d'animosité égalitaire et libertaire. Elle a produit une insurrection contre l'autorité ecclésiastique, qui s'est exprimée dans toutes les sectes par la négation du caractère monarchique de l'Église universelle, c'est-à-dire par une révolte contre la papauté. Certaines des sectes les plus radicales niaient également ce que l'on pourrait appeler l'aristocratie supérieure de l'Église, à savoir les évêques, ses princes. D'autres ont même nié le caractère hiérarchique du sacerdoce lui-même en le réduisant à une simple délégation du peuple, loué comme le seul véritable détenteur du pouvoir sacerdotal.

C'est exactement ce qui se passe aujourd'hui dans l'Église catholique. Avec un facteur aggravant : alors que les protestants, ne disposant pas du sacrement de l'ordre, se contentent de jouer la comédie, les promoteurs du synode jouent avec le feu.

LifeSite : Dans la préface de votre livre commun, Son Éminence le cardinal Raymond Burke a affirmé que la "synodalité" était un slogan utilisé par ceux qui cherchent à "changer radicalement la conception que l'Église a d'elle-même, en accord avec une idéologie contemporaine qui nie une grande partie de ce que l'Église a toujours enseigné et pratiqué". Alors que la session d'octobre 2023 est désormais terminée et que le Synode se poursuit dans le même style, avez-vous des idées sur la manière dont les catholiques fidèles devraient œuvrer pour préserver la nature authentique de l'Église ?

Loredo : Comme je l'ai déjà dit, la bataille d'aujourd'hui est une bataille de courage et de fidélité. Le courage de s'opposer à la vague déferlante du synodalisme et la fidélité à notre tradition vieille de 2 000 ans. Pour conclure, je pourrais citer la lettre à l'Église de Sardes : "Veillez et fortifiez ce qui reste, ce qui est prêt à mourir. (...) Celui qui vaincra sera revêtu de vêtements blancs, et je n'effacerai pas son nom du livre de vie ; je confesserai son nom devant mon Père et devant ses anges." (Ap. 3,1).

Au-delà des moments terribles qui nous attendent, nous pouvons déjà percevoir l'aube sacrée du Règne de Marie. La Vierge l'a promis, lorsqu'à Fatima elle a proclamé, "A la fin, mon Cœur Immaculé triomphera !

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Dim 26 Nov 2023 - 12:20

MGR SCHNEIDER : "LE SYNODE TRANSFORME L'ÉGLISE EN PARLEMENT" !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


20 november 2023

Le synode d'octobre n'était pas un "synode d'évêques", bien qu'il ait été déclaré comme tel, car les laïcs avaient les mêmes droits de vote que les évêques, a déclaré Mgr Schneider à LiveFatima.io (14 novembre, vidéo ci-dessous).

Pour lui, le synode a montré à quel point la crise de l'Église progresse. Il y voit "une volonté de faire passer l'Eglise d'une Eglise hiérarchique, qui est la constitution divine de Dieu, à une sorte de parlement humain, égalitaire, une organisation humaine".

L'assemblée s'est basée sur un langage ambigu, ce qui n'est pas dans la nature de la foi catholique.

Schneider exprime le vœu pieux que la Divine Providence intervienne pour que la prochaine réunion du synode n'ait pas lieu en octobre 2024.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Mer 29 Nov 2023 - 12:03

CARDINAL MÜLLER : "LE SYNODE ÉTAIT ORIENTÉ VERS L'HOMOSEXUALISME" !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


27 novembre 2023

Le synode a été orienté vers l'acceptation d'un diaconat féminin [invalide] et de l'homosexualisme, a déclaré le cardinal Müller à LifeSiteNews.com (19 novembre).Les participants invités - en dehors de ceux choisis par les évêques - ont été délibérément sélectionnés dans ce but.Le cardinal Müller a expliqué que l'accent n'était pas mis sur la pastorale des individus, mais sur la destruction idéologique de la famille : "Si vous appelez toutes les unions possibles "mariage", alors qu'est-ce que le mariage ? Si vous dites que A est égal à B, qu'est-ce que A ? Et c'est bien là le problème.Il a ajouté que la plupart des évêques sont "crédules" [= paresseux, opportunistes] ou "naïfs" [= stupides] face aux problématiques politiques mondiales telle que la propagande covidiste : "Lorsqu'ils sont approchés émotionnellement et touchés par cette émotion, ils pensent que c'est "pastoral" [montrant ainsi leur immaturité émotionnelle]."Il n'y a pas beaucoup de penseurs clairs qui regardent derrière les coulisses. Ils pensent pouvoir faire quelques compromis". Müller devait avoir François à l'esprit lorsqu'il a dit cela.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Jeu 30 Nov 2023 - 12:31

UN ÉVÊQUE AMÉRICAIN QUALIFIE LE RAPPORT FINAL DU SYNODE D'ABSURDE !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


27 novembre 2023

L'évêque néo-conservateur de Winona-Rochester dans le Minnesota, Robert Barron, est en "franc désaccord" avec le rapport final du pseudo-synode (WordOnFire.org, 21 novembre).

Il cite en exemple la théologie morale catholique richement articulée par Jean-Paul II : "Il est tout simplement absurde de dire que ce système à plusieurs niveaux, philosophiquement informé et théologiquement dense, est incapable de gérer les subtilités de la sexualité humaine".

Au cours du synode, il a été suggéré que des "progrès dans notre compréhension scientifique" non spécifiés nécessitaient de "repenser" notre enseignement en matière de sexualité.

Barron expose l'erreur sous-jacente selon laquelle les [prétendues] "avancées dans les sciences" nécessitent en soi des changements permanents dans l'enseignement moral.

Prenant l'homosexualité comme exemple, il admet que la biologie, l'anthropologie et la chimie [et la psychologie du développement : abus, faible figure paternelle] peuvent éclairer l'étiologie de la tentation homosexuelle "mais elles ne nous aideront en rien à savoir si le comportement homosexuel est bon ou mauvais".

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Sam 2 Déc 2023 - 15:49

LIZ YORE : "LE PAPE FRANÇOIS UTILISE LE SYNODE COMME UN ÉCRAN DE FUMÉE POUR UN "HYPNOTISME HÉRÉTIQUE" !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Liz Yore : Le pape François utilise le Synode comme un écran de fumée pour un "hypnotisme hérétique". Lors du 2023 Rome Life Forum, Liz Yore a averti les Catholiques de ne pas penser que les problèmes liés au synode ont été "résolus", expliquant que son objectif est de proclamer "une nouvelle théologie de François" au détriment de l'enseignement catholique traditionnel.


29 novembre 2023

ROME (LifeSiteNews) — Foi et raison Liz Yore, co-animatrice, a averti les catholiques de ne pas penser que les problèmes liés au Synode sur la synodalité étaient "résolus" parce qu'aucune déclaration "radicale" n'apparaissait dans ses documents, expliquant que l'objectif du Synode est de "saper deux millénaires d'enseignement catholique et de martyre en proclamant une nouvelle loi sur les droits de l'homme et la démocratie". nouvelle théologie de François".

Lors de son intervention au Rome Life Forum, Mme Yore a déclaré qu'il n'était pas surprenant que François, le "pape de la mafia de Saint-Gall", ait imposé une "[ ?omerta code de silence" sur le Synode, alléguant que le Pape a cherché à s'assurer des messages émanant du Synode afin de servir un résultat préétabli sous le prétexte d'un processus démocratique.

Selon M. Yore, l'objectif du Synode est de "purger le catholicisme de l'Église catholique" pour former une "grande tente" prônant la démocratie et l'ouverture, en nommant des "dévots virulents qui marchent au pas dans ce défilé synodal de la fierté papale, dialoguant dans la dissidence et imitant...". Le projet de loi de [Victor Manuel] Fernandez des édits kissifiés".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Dès le début, le but de ce synode est de saper deux millénaires d'enseignement catholique et de martyre en proclamant la nouvelle théologie de François", a-t-elle déclaré. "Au cours de la dernière décennie interminable, les fidèles de l'Église ont été soumis à un barrage d'hérésie, de blasphème et d'apostasie de la part de Bergoglio, habilement insinué par ses gestes, ses remarques à l'emporte-pièce, ses lettres, ses réunions, ses exhortations et ses notes de bas de page.

Elle a également soutenu que la division causée par François "fait des ravages", tandis que le synode sert à "incuber et faire éclore" ce qu'elle considère comme un plan de Saint-Gall visant à "déconstruire le catholicisme romain en tant que prétexte nécessaire au déploiement et au plan de l'ordre mondial unique".

Selon Mme Yore, il est important que les catholiques comprennent les documents synodaux afin de se protéger, de protéger les fidèles et leurs familles contre "l'assaut de cette propagande visant à saper la foi". instrumentum laboris et le document final.

Tout d'abord, elle a noté que les documents synodaux incorporent des "mantras" de "diversité et d'inclusion" afin que l'Église émerge "comme une force de travail plus productive et plus miséricordieuse". Le but de cette incorporation, affirme-t-elle, est que l'"Église bergoglienne" émerge en tant qu'"entité coopérative" dans le Nouvel Ordre Mondial. Elle pense également que cette Église, sous les ordres de Klaus Schwab, le fondateur du Forum économique mondial (WEF), imposerait des vaccins, fermerait des églises, adopterait "l'hystérie du changement climatique" et adhérerait à l'idéologie du genre.

Elle observe également que le salut n'est jamais mentionné dans la déclaration de mission synodale. "Pourquoi n'y a-t-il aucune mention de l'enfer ou du péché dans ces documents ? demande-t-elle de manière rhétorique. "Parce que l'enfer et le jugement éternel n'ont pas leur place dans la religion mondiale unique.

"François doit éliminer ces obstacles catholiques qui entravent le déploiement du nouvel ordre mondial", a-t-elle soutenu.

Deuxièmement, elle a fait référence à l'utilisation de la langue dans les documents synodaux, en soulignant que dans le instrumentum laboris le mot "esprit" apparaît plus de 100 fois, mais le mot "Saint-Esprit" n'apparaît que 13 fois, ce qui l'a amenée à se demander quel était l'esprit de l'homme. esprit est celui auquel il est fait référence. Le Christ n'est mentionné que 10 fois et la Vierge une seule fois. Le terme "discernement" est quant à lui mentionné 90 fois et le terme "synodal" 380 fois.

"Que se passe-t-il ?" demande-t-elle. "C'est de l'hypnotisme hérétique, et c'est délibéré. Le dogme est supplanté par le karma, le péché est remplacé par la pirouette, l'écoute et le dialogue supplantent les dix commandements. Et pas une seule mention du Rosaire. Pas une seule mention de l'adoration, de la Trinité, du Ciel, du jeûne, de la morale".

"Apparemment, ces croyances catholiques fondamentales, ces rituels bénis et ces enseignements chéris ont été laissés sur le plancher de montage de la grande tente", affirme-t-elle.

Troisièmement, elle explore un lien possible entre les documents synodaux et la théologie de la libération à travers l'invocation du "peuple de Dieu", un terme utilisé par l'Église catholique. Concile Vatican II pour décrire l'Église.

Bien qu'elle admette que l'utilisation de ce terme puisse sembler inoffensive, elle met les gens en garde, car la théologie de la libération insiste sur le fait que la théologie doit se faire de bas en haut, c'est-à-dire que les fidèles laïcs sont "la source et le sommet de la révélation spirituelle et de l'autorité religieuse".

"Bergoglio insère sournoisement son héritage de la théologie de la libération en invoquant le peuple de Dieu 66 fois dans l'encyclopédie en ligne. instrumentum laborisYore a maintenu sa position.

En examinant les fruits du Synode, elle a déclaré que la communion pour les personnes divorcées et remariées était inclus dans ce qu'elle a appelé la "boue synodale". Elle a également déclaré que si François a évité de faire ex cathedra Il a utilisé "sa chaire de relations publiques pour l'annoncer au monde entier". Elle a soutenu que la même chose s'est produite avec l'homosexualité dans l'Église, puisque François a rencontré des représentants de l'Union européenne. couples transgenres et a nommé des cardinaux dissidents au processus synodal, notamment les cardinaux Robert McElroy et Jean-Claude Hollerich.

"Attachez vos ceintures, catholiques. Ceignez-vous et vos enfants pour la deuxième partie, alors que nous voyageons ensemble vers les périphéries inconnues de Bergoglio en chute libre juste au-dessus de la falaise", a averti Yore à propos de la deuxième session du Synode, prévue pour octobre 2024. "Ne vous laissez pas abuser une seconde par le fait qu'une déclaration radicale n'est pas apparue dans les documents synodaux et que la question est résolue. La mise en œuvre de la rénovation radicale secrète de la direction des élitistes de Davos est en cours."

Yore a également observé comment François a soutenu que le "protagoniste" du Synode était le Saint-Esprit, laissant ainsi entendre que toute critique du Synode était "une erreur". de facto critique de la troisième personne de la Trinité.

Réitérant son affirmation selon laquelle le Synode opérait sous le prétexte d'un processus démocratique pour mettre en œuvre des décisions préétablies, elle a demandé quel serait l'intérêt d'une telle "mascarade". Selon elle, la raison pour laquelle François a convoqué le Synode est que "l'apparence de la démocratie, de l'écoute et du cheminement ensemble, est une façade persuasive, même pour un tyran".

"La fumée de Satan engloutit le Vatican", a-t-elle déclaré. "Le instrumentum laboris sert de manuel de jeu aux modernistes qui se sont cachés au Vatican, attendant le moment où l'esprit s'alignerait sur la prise de pouvoir des modernistes et où la transformation serait imposée".

"La religion mondiale unique de Satan reflétera les documents de l'Église synodale. Elle pourrait même s'appeler l'"Église synodale", une Église sans signification, sans croyances, sans but, sans Dieu, mais l'élite mondiale, un synodalisme".

Mme Yore a toutefois conclu son intervention en invitant les auditeurs à ne pas avoir peur, car les catholiques fidèles finiront par l'emporter.

"Le moment est venu d'élever notre niveau de jeu", a-t-elle déclaré. "Mettons toutes nos cartes sur la table. Utilisons les dons uniques que Dieu nous a donnés pour reprendre notre Église et notre culture aux barbares. Catholiques, nous avons du pain sur la planche. Nous sommes en territoire inconnu. La barque de Pierre est à la dérive et prend l'eau. Nous sommes engagés dans une bataille rangée pour sauver l'Épouse sans tache du Christ, son Église catholique".

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Avertissement sur le Synode de la Synodalité ! - Page 6 Empty Re: Avertissement sur le Synode de la Synodalité !

Message  Admin Sam 16 Déc 2023 - 13:54

LES RESPONSABLES DU SYNODE SUR LA SYNODALITÉ DÉVOILENT LES PROCHAINES ÉTAPES DE LA PRÉPARATION DE L'ÉVÉNEMENT DÉCISIF DE 2024 !


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Les responsables du Synode sur la synodalité dévoilent les prochaines étapes de la préparation de l'événement décisif de 2024. Les diocèses du monde entier seront chargés d'organiser des réflexions sur certains aspects du rapport de synthèse 2023 avant la session d'octobre prochain, qui devrait contenir des arguments solides en faveur d'une rupture avec l'enseignement de l'Église sur un certain nombre de points.


par Michael Haynes

12 décembre 2023

Note : Cet article a été traduit automatiquement en français.

VILLE DU VATICAN (LifeSiteNews) - Le Vatican a annoncé les dernières mises à jour du Synode sur la synodalité, alors que les conférences épiscopales du monde entier sont chargées de publier des documents qui constitueront le texte clé de la session culminante d'octobre 2024 du synode.

Le 12 décembre, le Secrétariat général du Synode des évêques émis des détails sur la façon dont le synode pluriannuel sur la synodalité se prépare actuellement à atteindre son point culminant en octobre 2024 - une session qui devrait présenter de solides arguments de la part des membres du synode en faveur de dérogations radicales à l'enseignement de l'Église sur un certain nombre de points.

Après la publication de la rapport de synthèse de la session d'octobre 2023 du Synode et après une réunion du 5 décembre de la direction de l'équipe du Synode, un nouveau projet de loi a été adopté. document a été présenté, décrivant "le travail à entreprendre par l'Église catholique" dans la perspective de la réunion d'octobre 2024.

SYNOD : @Synod_va publie des lignes directrices pour les prochains travaux du Synode sur la synodalité, dans la perspective de la session de 2024 : "L'ensemble du processus du Synode 2021-2024 constitue la source d'inspiration pour poursuivre le voyage."
Détails : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Feuille de travail : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pic.twitter.com/fKNsPt9Ayq

- Michael Haynes 🇻🇦 (@MLJHaynes) 12 décembre 2023

Une réflexion plus approfondie doit être menée

Le Secrétariat du Synode a écrit que la "feuille de route" et tous les préparatifs de la session d'octobre 2024 doivent se fonder sur le document de 2023. rapport de synthèse, ajoutant comment "l'approfondissement de la synodalité dans une perspective missionnaire et l'élargissement des expériences de synodalité au niveau local sont les pierres angulaires sur lesquelles les communautés locales sont appelées à réfléchir". [souligné par l'auteur].

Le cardinal Mario Grech, secrétaire général du synode, a déclaré que le chemin emprunté par les responsables du synode jusqu'à la session d'octobre 2024 représentait "un chemin unifié mais différencié" pour les différents membres de l'Église.

En conséquence, les diocèses du monde entier sont chargés d'organiser des réflexions sur les aspects du rapport de synthèse 2023 qui permettront à la fois d'approfondir le thème de la "coresponsabilité différenciée dans la mission de tous les membres du peuple de Dieu" et de "poursuivre ou promouvoir de nouvelles initiatives pour grandir en tant qu'Église synodale en mission".

Dans le document d'accompagnement publié par le Secrétariat du Synode, les diocèses sont invités à s'inspirer des sections les plus controversées du rapport de synthèse - y compris les chapitres plaidant en faveur des diacres féminins et des ministères mariés - et donc à se concentrer sur des questions telles que :

- Comment renforcer la coresponsabilité différenciée de tous les membres du Peuple de Dieu dans la mission ?
- Quels sont les modes de relation, les structures, les processus de discernement et de décision en matière de mission qui permettent de reconnaître, de façonner et de promouvoir la coresponsabilité ?
- Quels ministères et instances participatives peuvent être renouvelés ou introduits pour mieux exprimer cette coresponsabilité ?
Afin de faciliter cette tâche, le Secrétariat du Synode a ajouté les éléments suivants publié une feuille de travail, avec une série de questions et des références au rapport de synthèse 2023.

Toutefois, les responsables du synode ont tenu à stress que, malgré les similitudes évidentes, il ne s'agit pas de "reprendre le processus synodal à zéro ou de répéter le processus d'écoute et de consultation entrepris lors de la première étape".

Mesures pratiques

Selon le Secrétariat du Synode, il revient aux conférences épiscopales locales ou aux structures hiérarchiques de coordonner la réflexion diocésaine sur le rapport de synthèse 2023.

Les conférences épiscopales organisatrices ou leurs équivalents orientaux sont ensuite chargés de rédiger un document - de huit pages maximum - résumant les discussions diocésaines. Ce document doit être soumis à la direction du synode avant le 15 mai 2024.

Ces documents seront d'une importance capitale : Ils constitueront la base du document de travail, ou Istrumentum laborispour la session synodale d'octobre 2024. Selon un calendrier publié par le Vatican, le Instrumentum laboris sera rédigé d'ici la fin juin 2024.

Parallèlement, les "Eglises locales" sont encouragées à choisir effectivement les aspects du rapport de synthèse qu'elles préfèrent le plus et à les mettre en évidence dans des discussions séparées : "Les Eglises locales sont également invitées à parcourir l'ensemble du rapport de synthèse et à recueillir les demandes qui correspondent le mieux à leur situation.

L'objectif, selon le Secrétariat du Synode, est de "maintenir vivant ce dynamisme d'écoute et de dialogue avec tous, en particulier avec ceux qui restent plus en marge de la vie de l'Église, que la première phase du processus synodal a lancé et qui a produit des fruits significatifs".

Chaque "Église locale" qui le fait peut envoyer un résumé de deux pages de ces discussions aux conférences épiscopales avant le 15 mai 2024. Cependant, selon les responsables du synode, ces discussions locales "ne constitueront pas directement le sujet du discernement de l'Assemblée lors de la deuxième session [octobre 2024] mais seront néanmoins mises à la disposition de ses membres."

Au contraire, les résultats de ces discussions locales doivent "aider à composer un cadre dans lequel situer le travail de l'Assemblée [2024]".

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les questions controversées font l'objet d'un traitement spécifique

Un certain nombre d'aspects controversés ont été présenté dans le rapport de synthèse 2023, et le thème prédominant qui a émergé depuis lors est la demande d'un nouveau rôle pour les femmes - le diaconat féminin ou la gouvernance féminine étant les préférences les plus souvent exprimées par les activistes synodaux ou les prélats hétérodoxes.

Comme l'indique le communiqué de presse de la direction du Synode, il s'agit notamment de modifications du droit canonique, d'une nouvelle conception du diaconat, du diaconat féminin et de changements dans la formation des séminaristes.

Ces questions ne doivent pas être laissées à la seule discrétion des discussions au niveau diocésain, qui doivent maintenant avoir lieu, mais doivent être traitées en particulier par un groupe spécialement constitué à cet effet. Ce groupe comprendra des "experts" de toute l'Église et des fonctionnaires "compétents" de la Curie romaine, ainsi que des fonctionnaires du Secrétariat du Synode lui-même.

Selon le communiqué de presse, "[une] liste de ces sujets sera soumise au Saint-Père en tant que fruit de l'Assemblée synodale", qui choisira ensuite les sujets à examiner par les groupes restreints.

Leur travail sera présenté lors de la réunion du Synode d'octobre 2024.

Quelle est la prochaine étape ?

Un aspect clé du communiqué de presse, de la feuille de travail et du document d'orientation publiés aujourd'hui est la priorité accordée aux conférences épiscopales. Le Secrétariat du Synode semble avoir l'intention de ramener le "processus" à un niveau plus local, après le sommet d'octobre au Vatican, mais un niveau local qui est géré sous la direction attentive et le contrôle des conférences épiscopales.

En effet, si l'on s'en tient aux questions pratiques, les responsables du synode accordent beaucoup moins de temps qu'auparavant : ces prochaines étapes étant en fait une répétition des étapes initiales du synode, on demande aux diocèses de faire en cinq mois ce qu'ils avaient auparavant un an et demi pour faire au début du synode.

La sélection de sujets controversés comme domaine d'étude particulier - et leur sélection par le Pape lui-même - est d'une importance particulière. Interrogé par LifeSiteNews pendant le synode sur les sujets homosexuels dans les discussions synodales, le cardinal Leonardo Steiner, membre votant, a soutenu qu'il y avait une opinion mitigée sur le sujet des bénédictions homosexuelles, ajoutant que le pape François a prévu que les réunions synodales de l'année prochaine abordent le sujet de manière spécifique.

De nombreux membres du synode ayant déclaré, après la session de 2023, que l'événement de 2024 serait plus concluant, les prochaines étapes de l'événement seront suivies avec une attention particulière.

SOURCE :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Le garant de ces révélations l'affirme :

"Oui, mon retour est proche!
Amen, viens, Seigneur Jésus!"


Apocalypse, 22, 20


*Venez prier et adorer en direct sur le Forum VSJ via le Web* :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Admin
Admin
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !
C'est la Béatitude Éternelle du Ciel !

Messages : 66733
Date d'inscription : 14/12/2009
Age : 123
Localisation : Montréal, Québec, CANADA

http://viens-seigneur-jesus.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum